Skip to content

Polanski et ses potes : touche pas à mon porc !

5 octobre 2009

Voilà le genre de crapule moisie et faisandée défendue par un système médiatique et politique complètement pourri et corrompu, dont le seul et dernier réel vecteur d’unité est l’ignoble solidarité entre le banc et l’arrière-banc des licencieux, pervers, pédophiles, pornographes, homosexuels, zoophiles et dégénérés en tous genres.  Image emblématique d’une écoeurante société scandaleuse agonisante !

Version imprimable Suggérer par mail
Image
P

Polanski, le pédophile violeur, qui répandit en 1977, son sperme rance dans l’anus d’une gamine de 13 ans, après l’avoir imbibé de champagne et de cachetons, est aujourd’hui soutenu par une camarilla de vieillards (BHL, Costa Gravas ou encore Frédéric Mitterrand : l’amateur d’éphèbes, ministre de la culbute Sarkozyenne.)

Qui a vu le  »chef d’œuvre » :  »Rosemary’s baby » du  »réalisateur » Polanski ? Une daube chiante pondue en 1968 et dont le point culminant et la fécondation par Satan de la dénommé Rosemary sous l’œil jouisseur d’une bande de bourgeois débauchés (probablement à l’image des potes de Polanski…)
Bien évidemment, il y a les  »pédophiles d’en-bas » (Dutroux, Fourniret et autres ordures notoires) et les  »pédophiles d’en-haut » (Polanski, Dany  »braguette » et Cie) qui, bien sûr eux, sont intouchables… pour l’instant !
Le 9 Aout 1969 , une petite horde de satanistes, mandatée par le psychopathe Charles Manson, déboula un soir  chez Polanski (qui était en Grande-Bretagne à ce moment-là) et transforma la petite troupe de  »people » présente, en steak tartare, y compris Sharon Tate, (enceinte de huit mois de son violeur de mari). Les meurtriers inscriront le mot prophétique   »PIG » (porc) sur les murs avec le sang des victimes…La justice californienne condamna les assassins à à la peine de mort, (cette sentence fut commuée en une peine de prison à vie après l’annulation par la Cour Suprême des peines capitales jugées avant 1972). Mais un mystère plane encore : meurtre rituel lié au film  »Rosemary’s baby », ou alors un règlement de comptes, lié à une affaire de drogue ? La justice trancha en faveur du sabbat…
Charles Manson déclara à son procès :  »Je suis le diable, et je suis ici pour faire son travail ! »
Et oui Roman, on ne fricote pas avec Satan, sans en payer le prix !
Curieuse association entre des débauchés marginaux et l’élite hollywoodienne du même acabit !
Lorsque le peuple de France et les peuples du monde, reprendrons le contrôle de leurs destinées : qu’ils courent, qu’ils cavalent loin dans le système solaire, toutes ces cliques de malades, car cette fois, il n’y aura pas pour eux de clémence et aucune forme de réconciliation !
De même que la traque des nazis fut sans fin, la traque des violeurs, exploiteurs et autres vampires du peuple, se fera sans relâche ! Et il n’y aura pas assez de murs pour tous les coller contre ! (sauf si on loue la grande muraille de Chine, mais ce serait dommage de l’abîmer !)
Source : James Geoffroy – E&R

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :