Skip to content

La phrase du jour

11 octobre 2009

(…) L’intérêt de cet « emballement » est ailleurs. Il s’agit de démasquer les moralistes, ceux des médias et du show-biz, qui nous font la leçon toute la journée, à longueur de films, d’interview pipole, de plateaux de télé. Ceux-là même qui agonissent d’insultes l’Eglise, et vouent sa morale à la poubelle de l’histoire, se retrouvent sous les feux des projecteurs en tant qu’accusés. Leur vertu est mensongère, leur perversité dévoilée. Au delà des affaires Polanski et Mitterrand, le thème de la pédophilie (ou du moins d’un relâchement des moeurs excusant ou justifiant certaines formes de) constitue un coin fantastique enfoncé dans l’héritage de 68, source de la bien-pensance contemporaine. Enfonçons-le donc jusqu’à ce que le bois pourri se fende et dévoile les vers qui le rongent. (…).

Le Conservateur

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :