Skip to content

Jurisprudence Mitterrand/Polanski

16 octobre 2009

Un article de Michel Janva

Un quinquagénaire de Nevers, arrêté lundi après des soupçons de viols répétés sur ses nièces qu’il attachait pour en abuser, a été remis en liberté, hier, sur décision du juge des Libertés et de la Détention de Bourges.

Les 4 filles, âgées de 8 à 14 ans, avaient les mains liées, attachées sur le lit et bâillonnées. Pendant sa garde à vue, cet homme de 53 ans a reconnu l’intégralité des agissements révélés par les jeunes victimes. Des examens médicaux sur les 4 filles ont confirmé les violences. À ce jour, l’oncle a reconnu sept viols devant les enquêteurs.

En 1987, alors âgé de 31 ans, il avait comparu aux côtés de 6 co-accusés devant la cour d’assises de la Nièvre pour « viols, violences, proxénétisme aggravé, privation de soins et de nourriture » à l’encontre d’une fillette de 8 ans et d’un garçonnet de 10 ans. Il avait été condamné à 6 ans de prison ferme. La condamnation de 1987 ne figure plus à son casier judiciaire.

Et après on veut donner des leçons à la justice américaine ? Que Nicolas Sarkozy nettoie ces écuries d’Augias.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :