Skip to content

Mgr Williamson sera poursuivi par la justice allemande

19 octobre 2009

Alors que les négociations entre le Vatican et les Lefebvristes démarreront lundi prochain 26 octobre, à Rome, la justice allemande vient d’annoncer qu’elle engageait des poursuites contre Mgr Richard Williamson pour des propos négationnistes tenus lors d’une émission à la télévision suédoise au mois de janvier dernier.

Le parquet de Ratisbonne a demandé au tribunal de la ville de condamner le prélat de la Fraternité Saint Pie X pour « incitation à la haine raciale ». Il n’a pas été précisé la nature exacte de la peine envisagée.

Rappelons que lors d’un entretien diffusé le 21 janvier par la chaîne publique suédoise SVT, Mgr Richard Williamson avait dit croire « qu’il n’y a pas eu de chambres à gaz (…) », ajoutant : « Je pense que 200 000 à 300 000 Juifs ont péri dans les camps de concentration, mais pas un seul dans les chambres à gaz ».

22 commentaires leave one →
  1. 20 novembre 2010 23:48

    INFORMATION :

    COMMUNIQUÉ DE LA MAISON GENERALICE
    20-11-2010

    Le Supérieur général, Mgr Bernard Fellay, a appris par la presse la décision de Mgr Richard Williamson de révoquer, dix jours avant son procès, l’avocat chargé de ses intérêts pour se laisser défendre par un avocat ouvertement lié à la mouvance dite néo-nazie en Allemagne et à certains de ses groupes.

    Mgr Fellay a intimé l’ordre formel à Mgr Williamson de revenir sur cette décision et de ne pas se laisser instrumentaliser par des thèses politiques totalement étrangères à sa mission d’évêque catholique au service de la Fraternité Saint-Pie X.

    La désobéissance à cet ordre ferait encourir à Mgr Williamson l’exclusion de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X.

    Menzingen, le 20 novembre 2010

    Abbé Christian Thouvenot, secrétaire général

    http://www.dici.org/actualites/communique-de-la-maison-generalice/

    *********************

    Lire :

    Mgr Williamson injustement condamné !
    https://lebloglaquestion.wordpress.com/2010/04/17/mgr-williamson-injustement-condamne/

    L’affaire Williamson : retour sur la chronologie d’un piège…
    https://lebloglaquestion.wordpress.com/2009/11/01/laffaire-williamson-retour-sur-la-chronologie-dun-piege/

  2. wendrock permalink
    22 novembre 2010 13:30

    Monseigneur Richard Williamson devait être jugé le 29 novembre à Ratisbonne pour contestation de crime contre l’humanité, mais il a récusé son précédent avocat, Matthias Lossmann, pour lui préférer Maître Wolfram Nahrath, réputé plus radical, et à juste titre.

    En effet Nahrath est aujourd’hui l’avocat de Kevin Käther inculpé en Allemagne pour négation de l’Holocauste en ayant diffusé le livre de l’ingénieur chimiste Germar Rudolf (actuellement en prison), dit avocat qui avait également défendu Horst Mahler, justiciable pour des motifs identiques.

    Nahrath, dans le procès de Mgr Williamson, a demandé non sans prudence, le report de l’audience afin qu’il puisse préparer sa défense.

    Affaire à suivre…

    • klm permalink
      22 novembre 2010 14:16

      Il va être intéressant de voir si Mgr Williamson se séparera de son nouvel avocat défenseur des négationnistes allemands, et obéira à l’injonction de Mgr Fellay ?

      Une étrange partie doit se dérouler en coulisses entre les divers tendances de la FSSPX, sachant que Mgr Williamson est sans doute la pointe avancée de ceux qui refusent un accord trop rapidement négocié avec Rome.

  3. hannibalgenga permalink
    22 novembre 2010 19:34

    Le parquet semblait confirmer ces derniers jours que Me Wolfram Nahrath défendrait bien Mgr Williamson.

    Wolfram Nahrath est membre du parti d’extrême droite NPD.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_national-d%C3%A9mocrate_d'Allemagne

    Mais il fut membre auparavant de diverses associations clairement extrémistes comme la Heimattreue Deutsche Jugend (La jeunesse patriotique allemande), interdite en mars 2009.

    Selon le ministère allemand de la justice : «La HDJ, dans le cadre de réunions en apparence non-politiques, propageait une vision nationale-socialiste du monde auprès des enfants et des adolescents. Les buts de l’organisation étaient de former une «élite» néo-nazie. On y exhortait les enfants à maintenir « la pureté du sang » et à perpétuer « la nation allemande » tout en présentant les « étrangers » et les « Juifs » comme un danger pour « la nation allemande »».

    http://www.cyberpresse.ca/international/europe/200903/31/01-841969-lallemagne-interdit-une-organisation-de-jeunesse-dextreme-droite.php

  4. gerdil permalink
    22 novembre 2010 19:48

    Les chasseurs de nazis d’opérettes s’en donnent à coeur joie avec Mgr Williamson !

    http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/11/09/les-frequentations-de-mgr-williamson-nazi-rock-en-somme/

    • hannibalgenga permalink
      24 novembre 2010 11:15

      Les chasseurs de nazis et les milieux sédévacantistes ! qui ont pris Mgr Williamson comme cible favorite en utilisant le discours délirant qui leur est habituel, pour nuire à la FSSPX.

      http://www.virgo-maria.org/D-Mgr-Williamson-leurre/index_mgr_williamson_leurre.htm

    • Hilaire permalink
      24 novembre 2010 12:04

      Curieusement d’ailleurs les sédévacantistes semblent faire une fixation sur la FSSPX, qui reçoit un flot incessant de critiques furieuses et haineuses – parfois plus dures encore que celles destinées à Rome.

      On se demande s’il n’y a pas en cela une marque de l’aveuglement spirituel dont est frappé ce milieu.

  5. wendrock permalink
    22 novembre 2010 22:31

    L’affaire Williamson se complique selon l’AFP.

    BERLIN — L’évêque intégriste Richard Williamson, condamné en avril à 10.000 euros d’amende pour des propos négationnistes, sera défendu en appel par un avocat proche d’organisations néonazies, a annoncé lundi le tribunal de Ratisbonne (sud de l’Allemagne).

    Le mouvement intégriste Fraternité Saint-Pie X, dont il est membre, a menacé de l’exclure de ses rangs s’il ne renonçait pas aux services de cet avocat, Wolfram Nahrath, très prisé de la mouvance néonazie allemande.

    Prévu lundi prochain, le procès en appel a été repoussé à février ou mars 2011 en raison du changement d’avocat, a indiqué un porte-parole du tribunal.

    Wolfram Nahrath, dont le parquet a confirmé qu’il défendrait l’évêque, est membre du parti d’extrême droite NPD. Il a fait partie d’associations comme la Heimattreue Deutsche Jugend (La jeunesse patriotique allemande), interdite en mars 2009.

    La Fraternité s’est désolidarisée de son évêque dans un communiqué publié sur le site internet de sa section allemande.

    Copyright © 2010 AFP
    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gGhGJihQUwsiaNMuGguKyKEEvFBA?docId=CNG.d685b11278e24197a77de6625e2ba82b.821

  6. avouedusaintsepulcre permalink
    23 novembre 2010 09:24

    Comme je l’ai déjà répété sur Contre-Info, les mêmes erreurs se répètent. Les tradis français se refusent à légitimer le combat du peuple allemand pour la défense de son sang et de ses traditions. Ce faisant, ils se coupent de la possibilité de les évangéliser en masse. Ce geste sera vécu par les Allemands comme une trahison, comme en 40 ! Voilà ce que penseront les vrais Allemands : les cathos refusent de se prononcer, ils font la fine bouche, ce sont des traîtres. C’est même encore plus grave qu’en 40 car cette fois-ci, l’ennemi, on le connait et on voit le résultat de 60 ans d’occupation ininterrompue. Mais l’épouvantail Hitler est toujours là qui fait frissonner les tradis sous leurs soutanes. Pitoyable.

    Est-il si illégitime de vouloir préserver sa patrie ? Il est somme toute logique que les Allemands entrent dans de pareilles organisations nationalistes parfois antichrétiennes lorsqu’on sait à quel point l’Eglise conciliaire est à la pointe de l’antiracisme primaire. Et les traditionnalistes pèchent gravement eux-mêmes par leur silence et leur ambiguïté. Il est loin le temps ou Mgr Mayol de Lupe chevauchait vers Moscou aux côtés des catholiques français de la LVF. Mais dans le petit monde de la Tradition, on a peur de la mauvaise publicité, des « on-dit » historiques. Bien entendu on se retranche derrière la sacro-sainte séparation entre le politique et le spirituel. Hypocrisie ! On aime prêcher le retour d’un roi très chrétien à Saint-Nicolas, faire des messes pour Primo de Rivera, mais par contre la défense ouverte du peuple blanc de France ou d’Allemagne,…rien, nada. Or est-il si anti-catholique de vouloir conserver son sang ? Les exemples de Sainte-Jeanne d’Arc, de Sainte Geneviève sont pourtant là pour nous éclairer ! Mais non, le poison jacobin a infiltré jusqu’aux milieux tradis eux-mêmes.

    On ne peut pas se défaire totalement de la dictature de ce monde sans revoir profondément son jugement à l’égard de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale. Sinon on se condamne à être les cocus du système pendant des siècles ! Mgr Williamson est visiblement le seul à l’avoir compris. Honneur à lui ! Les déclarations courageuses de Mgr Williamson ont fait plus de conversions sincères à ce jour que les circonvolutions de tous les pharisiens ensoutanés. Désolé d’être aussi dur mais tout cela me bouleverse profondément. Serons-nous donc condamnés à commettre indéfiniment les mêmes erreurs ?

  7. calixte permalink
    24 novembre 2010 01:41

    @ avouedusaintsepulcre

    Il y a plusieurs niveaux dans cette affaire.

    Du point de vue moral, l’Eglise n’a jamais encouragé le mélange racial qui est dans notre monde contemporain favorisé par la licence des moeurs et la perte des repères de civilisation. L’exemple le plus frappant de cette attitude est celle de Pie XII lors de l’arrivée des troupes américaines en Italie à la fin de la guerre.

    Voici ce qui fut expliqué en son temps sur La Question, qui a d’ailleurs révélé à ceux qui l’ignoraient la position du Saint-Père : « Déjà avant-guerre, Eugenio Pacelli, le futur Pie XII, s’était associé à la campagne internationale du gouvernement du Reich, contre les soldats noirs de l’armée française, stationnés dans le pays. L’opinion allemande était scandalisée de voir des noirs fréquenter des femmes aryennes, et des « bâtards » naître de ces unions « indignes et contre nature », selon les termes des journaux de l’époque. Il appuiera avec fermeté la protestation de la ligue féminine de Rhénanie qui dénonçait l’ouverture, par l’état-major français, de maisons closes, où des filles étaient outrageusement souillées par des « indigènes », affront pour les femmes blanches, fussent-elles des prostituées, livrées ainsi à la bestialité des soldats noirs, et supplia Pie XI, le pape d’alors, d’agir au plus vite, afin de sensibiliser le monde à cette « honte noire », et d’obtenir des autorités parisiennes « le retrait des troupes françaises de couleur ». (Cf. Pie XII contre le mélange racial !
    https://lebloglaquestion.wordpress.com/2009/12/24/pie-xii-contre-le-melange-racial/

    Cela dit le problème soulevé par Mgr Williamson est un peu différent, d’où la gêne et la difficulté de Mgr Fellay et de la FSSPX.

    Il ne s’est pas agi, lors de l’interview donnée par Mgr Williamson à télévision suédoise, de dire que le métissage ne doit pas être l’avenir indépassable des Etats de l’union européenne qu’il est une honte morale, « indigne et contre nature » en reprenant les paroles de Pie XII, mais de toucher au sacro-saint tabou de l’holocauste.

    Comme nous le savons hélas ! si en France la moindre contestation publique du sujet fait tomber immédiatement sous le coup de la loi Gayssot l’audacieux qui s’y risque (la liste est longue de ceux qui en ont fait les frais jusqu’à Vincent Reynouard sous les verrous de la République), en Allemagne c’est bien pire encore. Il faut songer que même pour sa défense un prévenu ne peut faire valoir aucun argument révisionniste aussi minime soit-il. La constitution de l’actuelle RFA en fait un crime passible de la prison ferme.

    Or, et c’est là où les choses se compliquent pour Mgr Williamson, outre que ses déclarations enfreignent directement la loi allemande, son actuelle attitude visant à monter au créneau en s’attachant les services d’un avocat ouvertement lié à la cause né-nazie, laissant à penser que sa sensibilité politique va plutôt dans ce sens (ce qui est son droit sur le plan privé, mais sa position d’évêque de la Fraternité oblige néanmoins à un certain sens du devoir de réserve), mettent, au minimum dans un premier temps, en péril toutes les chapelles de la Fraternité saint Pie X en Allemagne, et surtout son séminaire dans lequel sont formés les futurs prêtres de demain :
    http://www.priesterseminar-herz-jesu.de/

    Ainsi, et Mgr Fellay a tout de même la responsabilité du devenir et de l’existence des âmes qui lui sont confiées, en étant sorti de son registre pastoral et sacerdotal ce qui a provoqué le séisme que l’on sait il y a un an, aujourd’hui Mgr Williamson au lieu de calmer le jeu et de faire un peu semblant de limiter les dégâts, oblige l’actuel responsable de la Fraternité – en négociation avec Rome – a des acrobaties qui vont de plus en plus devenir improbables et impossibles car le sujet est empoisonné, le débat impossible dans l’opinion, l’appareil législatif et judiciaire impitoyable et les observateurs internationaux médiatiques de l’Eglise à l’affût du moindre indice pour hurler au retour du fascisme catholique.

    Il y a donc deux logiques en présence.

    Celle jusqu’au-boutiste de Mgr Williamson qui, en apparence du moins par ces choix (vous conviendrez que changer d’avocat à huit jours du procès, pour en prendre un autre engagé dans toutes les causes néo-nazies, ceci sans en avertir son supérieur est un peu énorme), fonctionne comme s’il était seul et ne semble pas mesurer les conséquences directes de ses positions.

    Et celle de Mgr Fellay qui a le devoir de pérenniser l’oeuvre de Mgr Lefebvre et la développer en évitant – les ennemis sont suffisamment nombreux – de la diaboliser plus qu’il n’est nécessaire, et de faire en sorte de ne pas se voir contraint de fermer toutes les chapelles en Allemagne et de mettre la clé sous la porte du séminaire de Zaitzkofen, sans compter les implications d’un raz de marée médiatique dans les journaux et télévisions de partout en Europe et au-delà, dont on imagine aisément les gros titres, et qu’espèrent secrètement les pires adversaires de la Fraternité.

    De la sorte, même si Mgr Williamson est sympathique, ses thèses et analyses plus qu’intéressantes méritant qu’on les soutienne et leur donne un écho significatif, on peut comprendre et considérer, car là les enjeux sont bien différents ne se limitant pas à l’éventuelle fermeture d’un espace internet mais vont beaucoup plus loin, comme raisonnable et compréhensible la réaction de Mgr Fellay et de la Maison Généralice.

    Il en va tout de même du devenir de la Tradition.

    • avouedusaintsepulcre permalink
      24 novembre 2010 08:35

      Merci pour ces précisions. Je n’imaginais pas que le devenir de toutes les chapelles allemandes étaient en jeu. Je comprends mieux mais… ma question est la suivante : combien de temps encore « par prudence » devrons nous supporter les diktats du Prince de ce monde ? N’est-il pas temps de remettre en question tous nos acquis pour défendre la Vérité, tout simplement ? C’est l’éternel débat. Même la Fraternité Saint Pie X, qui a une marge de manœuvre beaucoup plus grande, est obligée de renoncer à affronter le monde ou du moins est obligée de faire un repli stratégique prudent. Je comprends, dis-je, car j’agis souvent ainsi. Il faut continuer à vivre, aime-t-on se répéter pour se rassurer, mais ce faisant, agit-on vraiment en fidèle disciple du Christ ?

      Sur les intransigeants, on a choisi la ligne prudente : ne pas jeter de l’huile sur le feu et attendre. L’avenir nous dira qui de la stratégie williamsonnienne (on fonce) ou de la stratégie plus classique aura le dernier mot. Il pourrait y avoir des surprises. Comme je l’ai déjà dit, il y a certainement eu plus de conversions durables (non soumises aux aléas du calendrier médiatique, celles là ne comptent pas) grâce au geste frondeur d’un seul évêque que par les retombées de bien des activités de la Fraternité. La conversion, c’est quand même le cœur de ce qui nous anime.

      Merci de votre réponse,

      In Christo.

  8. avouedusaintsepulcre permalink
    24 novembre 2010 08:39

    Sinon, j’avais pris connaissance des paroles de Pie XII. Très bien ! Vu les tombereaux de propagande pour le métissage, il me semble que vous pourriez en parler plus souvent. Il y aurait un bon texte doctrinal à écrire sur le sujet. A ma connaissance, il n’en existe pas. C’est un sujet complexe car il s’agit de critiquer le point de vue « transfrontalier » qu’on prête de façon abusive à la religion catholique. Une de ces idées chrétiennes devenues folles et qui font aujourd’hui notre malheur.

  9. 25 novembre 2010 02:23

    avouedusaintsepulcre

    A votre question : « combien de temps encore « par prudence » devrons-nous supporter les diktats du Prince de ce monde ? » Eh bien, à notre avis, pas mal de temps encore ! Nous ne pensons pas vous apprendre grand-chose en vous signalant que depuis bien des années nous sommes entrés dans un monde entièrement dominé par une idéologie faisant peu de cas de la Vérité (déclinée sous ses aspects historiques, humains ou religieux).

    Votre interrogation est évidemment plus que légitime lorsque vous écrivez : « N’est-il pas temps de remettre en question tous nos acquis pour défendre la Vérité, tout simplement ? »

    C’est une position qui se défend.

    Mais attention, cette défense nécessite également un minimum de stratégie, et surtout, selon les sages principes scolastiques, une « hiérarchisation des priorités dans la conservation et la recherche du bien ». (Cf. Summa contra Gentiles, III, 97).

    Ainsi, dans le cas qui nous occupe, qu’est-ce qui est le plus utile pour la Vérité ?

    Qu’est-ce qui est le plus important dans la perspective à laquelle nous oeuvrons si nous nous plaçons sur le terrain de la Tradition ?

    – Foncer bille en tête en s’affrontant au sacro-saint dogme shoahtique comme le fait – ou semble vouloir le faire – à la suite de nombreux autres, Mgr Williamson, sachant que nous nous trouvons en face d’un appareil législatif, judiciaire et médiatique qui, pour l’instant, est capable de réduire à néant ces courageuses initiatives et de les caricaturer à l’extrême ?

    – Avoir à l’esprit que le devenir de la chrétienté dépend d’un retour de la Tradition qui ne pourra s’accomplir, pierre après pierre et fort lentement, qu’après que des milliers de prêtres, de moines et de moniales, aient réveillé, patiemment et avec une constance inlassable, la foi en faisant surgir dans les esprits l’amour de Jésus-Christ et de l’Eglise de toujours ?

    Certes la seconde attitude semble plus réservée, moins démonstrative, plus prudente. Mais est-ce que cette prudence n’est pas, au premier chef, une sainte vertu témoignant de notre authentique fidélité à Jésus-Christ ?

    Voilà pourquoi, comme vous, nous avons choisi une ligne qui mise sur la prudence vis-à-vis de certains sujets auxquels nous croyons bien sûr « à mort », considérant, à la suite des leçons de Zacharias qui sut, en bon disciple de Joseph de Maistre, nous le faire comprendre, que la seule politique efficace, durable et utile aujourd’hui, alors que tout s’effondre, que les valeurs les plus sacrées sont brisées, piétinées et méprisées, est une politique de nature religieuse car il ne sert plus à rien de s’épuiser dans des formules politiques ou idéologiques qui n’intègrent pas le religieux et le spirituel dans leurs courtes vues, car contre les spectres d’un monde livré aux puissances du négatif et de la mort, il n’est aucun combat qui puisse se gagner sans être appuyé par les forces de la Divine Providence, car nous luttons, précisément et en premier lieu contre le Prince de ce monde.

    http://www.la-question.net/archive/2009/10/31/la-politique-religieuse-de-la-question.html

    Ceci explique d’ailleurs, malgré notre sympathie envers celui qui déclare aimer « la France comme une mère », notre relative distance d’avec certains débats qui agitent le camp national, car nous n’avons aucune confiance dans les moyens qui fondent leur espérance sur un changement obtenu par les urnes, alors que le problème qui nous occupe, auquel nous sommes confrontés, est d’origine spirituel et ne se résoudra que par un retour aux fondements de la chrétienté, ce en quoi consiste d’ailleurs le principe de la contre-révolution, contre-révolution qui a parfaitement perçu que nous nous trouvons en présence d’un ennemi qui n’est autre que l’adversaire de Dieu.

    De ce fait, pour que ce retour à la Tradition s’accomplisse – qui n’est pas contradictoire d’avec des initiatives militantes qui interviennent sur d’autres terrains bien sûr, et que nous soutenons mais que nous considérons comme périphériques par rapport à l’unique essentiel – encore faut-il que nous soyons là pour en préparer le terrain. Et ce terrain est d’abord, car on constate que c’est là une carence tragique, celui de la doctrine, puisque sans réarmement intellectuel, doctrinal et spirituel, les énergies s’épuiseront dans des luttes vaines et stériles, d’où notre insistance constante sur l’antijudaïsme théologique et la Monarchie Pontificale , lun et l’autre principes clés de la politique religieuse.

    Joseph de Maistre avait compris que la Révolution, d’origine satanique (celle qui traverse l’Histoire et s’impose depuis 1789 jusqu’à Vatican II), ne peut être authentiquement combattue que par la mise en œuvre d’un principe inverse, d’une négation radicale des bases doctrinales du ferment corrupteur. Il écrivait à l’évêque de Raguse en 1815 :

    « Si la Révolution est de nature satanique, elle ne peut être véritablement finie, tuée, que par le principe contraire, qu’il faut simplement délier, c’est tout ce que l’homme peut faire ; ensuite il agira tout seul. »

    Au fond la méthode du redressement salvateur est simple, il s’agit en effet de « délier le principe contraire », pour ainsi dire de le libérer, de lui rendre sa capacité d’action et d’intervention au sein de la réalité.

    Tel est le sens de notre action avec La Question.

    Vobis In Christo Rege +

    **************************

    PS. Nous retenons volontiers votre idée d’un texte théorique sur la critique de l’idée de métissage, en s’appuyant sur les déclarations pontificales, notamment celles de Pie XII. Nul doute que beaucoup pourraient être intéressés par ces analyses.

  10. wendrock permalink
    25 novembre 2010 11:11

    INFORMATION :

    Le blogue américain Rorate coeli, généralement très bien informé, signalait le 21 novembre que Mgr Williamson allait obéir à Mgr Fellay et se séparer de son nouvel avocat Wolfram Nahrath. Information confirmée sur le même blogue le 23 novembre par la reprise d’un communiqué de Nicholas Wansbutter, rédacteur de la lettre d’information de Mgr Williamson « Eleison comments ».

    http://rorate-caeli.blogspot.com/2010/11/rorate-williamson-dismisses.html

    Il court la rumeur selon laquelle Mgr Williamson ne ferait finalement plus appel de son jugement, alors que, quelques jours plus tôt, circulait au contraire (notamment dans les milieux sédévacantistes qui avaient le plus espéré de Mgr Williamson et qui en ont été les plus déçus) la rumeur selon laquelle l’évêque assisterait personnellement à son procès en Allemagne, courant ainsi le risque d’être emprisonné dès la promulgation du jugement.

    http://www.osservatore-vaticano.org/relations-avec-la-fspx/le-pas-de-deux-de-mgr-williamson-avec-son-avocat?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+osservatore-vaticano+%28Osservatore+Vaticano%29

  11. avouedusaintsepulcre permalink
    29 novembre 2010 10:48

    « Recherchez le royaume de Dieu et sa justice et tout le reste vous sera donné par surcroit ». C’est cette parole de Notre Seigneur Jésus-Christ qui m’est venue en tête comme unique réponse à votre réponse.

    Voici un nouvel article de Jérôme Bourbon qui est en vérité l’exact opposé de votre réponse.

    http://www.contre-info.com/benoit-xvi-le-preservatif-et-mgr-williamson-par-jerome-bourbon/comment-page-1#comment-6925

    Peut-on fuir continuellement la Croix, par « prudence » ? La « prudence » est-elle une croix comme semble le penser Zacharias ? Peut-on mettre en jeu l’existence de sa propre famille pour défendre la Vérité ? Ce sont des questions essentielles aujourd’hui, alors que certains de nos frères semblent courir vers le martyr médiatique (voire davantage) avec un cœur léger.

    Peut-on sincèrement leur reprocher d’avoir ouvert les yeux à un grand nombre de personnes ? J’ai toujours constaté dans ma petite expérience personnelle que c’est le « risque », le « renoncement à sa propre sécurité » qui est souvent le plus fécond. Si j’avais écouté ma « prudence », je n’aurais jamais engagé ma plume pour le site des Intransigeants. Le mépris de notre propre vie féconde l’arbre qui porte alors beaucoup de fruits. Je ne peux m’enlever cette conviction de mon cœur.

  12. 1 décembre 2010 01:31

    avouedusaintsepulcre

    Finalement, après lecture du texte de Jérôme Bourbon que vous évoquez, nous avons jugé nécessaire en raison des erreurs manifestes qu’il contient, de faire une réponse plus développée s’agissant de cette prétendue position «courageuse », imputant une prétendue « peur » et un excès de prudence à ceux qui ne crient pas sur les toits que « le siège de Rome est occupé par des imposteurs depuis 1958 » (sic), ou qui ne font pas de la « contestation de la shoah » leur principal cheval de bataille.

    Le sujet est en effet important, et nous pensons que beaucoup d’âmes sincères et généreuses, qui prennent parfois bien des risques de façon admirable, doivent cependant être éclairées sur les positions de la doctrine contre-révolutionnaire en matière d’engagement et d’action au sein du monde actuel, positions qui pourraient ne pas être correctement comprises – surtout lorsque volontairement ignorées ou caricaturées – et qui sont pourtant essentielles si nous voulons efficacement oeuver à la réédification de la chrétienté et au retour de la Tradition.

    Le vrai courage contre les forces l’Enfer !
    https://lebloglaquestion.wordpress.com/2010/12/01/le-vrai-courage-contre-les-forces-l%e2%80%99enfer/

  13. avouedusaintsepulcre permalink
    1 décembre 2010 11:42

    Merci, croyez bien qu’il ne s’agit pas de vous pousser dans vos retranchements. Je suis sincèrement assis sur deux chaises et je cherche à trouver la voie la plus juste pour servir Dieu. Ceci explique mes fréquentes interrogations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :