Skip to content

Dieudonné, indésirable, mais fait salle comble à Lyon …

27 octobre 2009

Cette semaine des voix se sont élevées pour dénoncer la venue de Dieudonné à Lyon.  Ce qui n'a pas empêché l'artiste de faire, hier, salle comble / Maxime Jegat

Cette semaine des voix se sont élevées pour dénoncer la venue de Dieudonné à Lyon. Ce qui n’a pas empêché l’artiste de faire, hier, salle comble.

Dieudonné indésirable à Lyon mais complet au Transbordeur. L’humoriste a présenté, hier au Transbo, son nouveau one-man-show. 900 personnes ont assisté au spectacle, qui a été interdit à Grenoble. Rencontre avec le public avant « Sandrine ».

Aucune pancarte hostile à Dieudonné. Aucune voix contestant sa présence à Lyon. Juste une longue file qui patiente sur le trottoir avant de pouvoir découvrir « Sandrine », le dernier spectacle de l’artiste. Quelque 900 personnes, des jeunes de 20 à 35 ans en moyenne, attendent avant de pénétrer dans l’enceinte du Transbordeur. Calmement. Silencieusement.

Dans la queue, on parle très volontiers de Dieudonné, de l’humoriste, des polémiques, de l’homme, de ses idées, de ses prises de positions et de celles des associations qui militent en faveur de l’annulation de ses one-man-show.

D’abord, il y a l’artiste. Celui-là fait l’unanimité : Dieudonné est, selon toutes les personnes interrogées, « le meilleur humoriste actuel en France ». « Celui qui fait rire », « celui qu’il faut aller voir avant de le critiquer ».

Il y a ensuite les idées, les polémiques. Là, chacun a sa grille de lecture, son analyse sur la démarche de l’artiste. Le dérapage Faurisson (il avait invité sur la scène du Zénith l’historien négationniste pour lui remettre le prix de l’infréquentabilité), les propos sur la Shoah (« pornographie mémorielle »), les accointances avec le FN… Pure provocation ou idéologie assumée ? Pour certains, les propos ou actes de Dieudonné ne sont que stratégie. L’humoriste serait « dans la provocation parce qu’il est censuré de partout et que c’est sa seule façon de se faire entendre. Il faut prendre ça au dixième degré », suggère Alexandra. Pour d’autres, les messages de Dieudonné seraient incompris. « C’est un artiste qui appuie là où ça fait mal, estime Abdel. Son combat est pour l’égalité, et contre le deux poids, deux mesures. » Pour Jérémy, « c’est un universaliste qui s’en prend à tout le monde, quelle que soit la couleur de la peau, ou l’origine. » Mais, il y a aussi ceux, qui à l’instar de Claude, trouvent que Dieudonné est parfois excessif : « Le coup de Faurisson, c’est dur. Dans l’humour, il y a des limites ».

En début de semaine, l’ensemble des groupes politiques lyonnais ainsi que les associations (Licra, LDH, Crif, Mrap) se sont opposés à la venue de l’humoriste à Lyon. « Il y a tentative de censure et d’interdiction de spectacle et ça ne l’empêche pas de faire salle comble ce soir », souligne Stéphane. « C’est une très mauvaise idée de vouloir le censurer. Ce n’est pas aux associations de dire si un spectacle peut être vu ou pas. On ne peut pas se substituer au libre arbitre », ajoute Abdel. « On est en train de le museler », lâche Mustapha lorsqu’on l’informe que son spectacle, prévu ce soir à Grenoble, a été interdit par la préfecture qui craint « des troubles à l’ordre public ». « Il y a plus de monde que la dernière fois, observe Victor Bosch, le directeur du Transbordeur. Si ça continue, il va faire le Stade de France. »

Farida Chadri

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :