Skip to content

La politique « religieuse » de La Question !

31 octobre 2009

Eclaircissements à propos du 

traditionalisme catholique contre-révolutionnaire

par Zacharias

 

255017Blason_Bourbon.jpg

« Il faut que la religion refasse la monarchie »

 

 Si nous désirons nous extraire du conditionnement individualiste, libéral, athée et matérialiste que nous impose une société malade et désacralisée, profondément dominée par les forces apatrides de l’argent anonyme et vagabond dispensant sur l’ensemble de la planète une culture de mort ; si nous aspirons à nous libérer de la spiritualité « parodique » avec son syncrétisme dévoyé, nous défendre contre l’affolant envahissement du psychisme déréglé, il nous faut, impérativement, nous ouvrir à un autre ordre de réalité, nous disposer à devenir singulièrement attentifs aux vérités surnaturelles, à briser l’enfermement stérile dans lequel nous précipite un monde dégradé, fracturé, agonisant sous le poids de sa gigantesque erreur, s’éloignant, inexorablement, et de plus en plus rapidement, de son Principe, et accueillir, avec respect et dévotion, les semences de l’Esprit porteuses de la Vérité de l’Evangile.

Il est donc évident que ce ne peut être que par la prière et la « réconciliation », sachant que le pouvoir est d’essence transcendante car il relève, positivement, d’une « histoire divine », qu’apparaîtront les conditions de la contre-révolution, car « c’est au nom du DIEU TRES GRAND ET TRES BON, à la suite des hommes qu’il aime et qu’il inspire, et sous l’influence de son pouvoir créateur, que vous reviendrez à votre ancienne constitution, et qu’un Roi vous donnera la seule chose que vous devriez désirer sagement, la liberté par le Monarque. »

C’est pourquoi, avant toute idée de restauration d’un pouvoir légitime, il faut d’abord, et en premier lieu, que s’établissent une réforme radicale, une conversion, un retour aux bases théologiques et morales de la tradition chrétienne ; comme le dira avec fermeté Joseph de Maistre (1753-1821) dans une lettre au vicomte de Bonald (1754-1840) : « Il faut que la religion refasse la monarchie ; et c’est ce qui arrivera malgré les apparences contraires. »

Lire l’article intégral sur La Question Doctrine

One Comment leave one →
  1. 21 novembre 2011 19:18

    Magnifique !
    Vive le Roi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :