Skip to content

Rome / FSSPX : les théologiens de Benoît XVI furieusement modernistes !

31 octobre 2009

 Par erreur, le Bureau de presse du Saint-Siège a annoncé, peu après la première rencontre de travail entre Rome et la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, que les échanges se poursuivraient “à une cadence probablement bimensuelle ». Depuis, le Père Federico Lombardi, a tenu à préciser que le rythme des réunions serait en fait bimestriel et non bimensuel, ce qui trahit la complexité des discussions en cours, et la difficulté de parvenir à un consensus satisfaisant pour toutes les parties. Et, sans doute, malgré – officiellement – le climat relativement positif de la première rencontre, la persistance d’un certain antagonisme récurrent ou même émergent.

En tout cas, selon le quotidien italien « La Repubblica », une “polémique“ serait survenue dès les premières discussions entre Rome et les traditionalistes. Polémique confirmée par certaines informations, selon lesquelles les experts envoyés par la Fraternité Saint-Pie X auraient particulièrement relevé les “dangers“ liés à la liberté religieuse voulue par le Concile Vatican II et “l’erreur“ que représente le choix de comparer la religion catholique aux autres religions. Ce qui ne prélude pas d’un consensus facile à trouver.

Ainsi, lors des prochaines rencontres, les théologiens de la Commission pontificale « Ecclesia Dei » et les experts nommés par la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X évoqueront les questions relatives “au concept de Tradition, au Missel de Paul VI, à l’interprétation du Concile Vatican II en continuité avec la Tradition doctrinale catholique“, mais aussi “aux thèmes de l’unité de l’Eglise et des principes catholiques de l’œcuménisme, du rapport entre le christianisme et les religions non chrétiennes et de la liberté religieuse“.

Selon d’autres informations, les difficultés ne viennent pas seulement des positions traditionalistes, mais de l’irritation des théologiens conciliaires désignés par le pape pour les négociations. Ils estiment en effet que la « conception traditionnelle n’est pas catholique ». C’est pourquoi Benoît XVI devra se garder de son parti lui-même. Parfois, on n’a pire ennemi que ceux dont on est frère.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :