Skip to content

La Folle de Sarko ne « renie rien » de ses saloperies !

10 novembre 2009

 

La Question  F Mitterand la folle de Sarko

Les travestis de la « Perpétuelle indulgence », sont, comme Frédéric Mitterrand, pour la disparition de la culpabilité ! 

Avec un aplomb incroyable, une absence vertigineuse de honte, la folle de Sarko ose affirmer ces derniers jours qu’elle ne regrette rien des saloperies dégueulasses qu’elle a commises. On savait les égouts de la République pas très respirables, mais là comme attitude ignoble on touche les sommets. Ce type s’est livré au tourisme sexuel sur mineur, se vante de ses relations avec son « gosse » ou de ses activités tarifées avec de jeunes éphèbes en Thaïlande, et alors qu’il devrait être sous les verrous, le voilà, satisfait de lui-même déclarant ne rien regretter ! 

En effet, un mois après la polémique sur certains passages de son livre «La mauvaise vie», le ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand, a assuré ne rien renier de son livre, lors de son passage à la Foire du Livre de Brive.

«Je ne renie rien. Je ne peux pas renier un livre qui me tient à coeur», a déclaré le ministre au public alors qu’il dissertait à propos de sa bibliothèque idéale avec la journaliste et écrivain Laure Adler, présidente du salon. «J’ai écrit ce livre à une époque où je n’avais pas de responsabilités, donc où je n’avais pas commencé à trahir l’esprit de la démarche (d’introspection ndlr), où la part du rêve et du réel se mêlaient», a-t-il dit. «Ensuite, ce qui s’est passé ne relève pas de moi, j’y suis étranger. Je suis innocent de ce qui arrive. Je ne me sens coupable de rien», a ajouté le ministre, tout en soulignant «très bien comprendre que ça puisse sembler gênant et dérangeant».Le Parisien.fr
2 commentaires leave one →
  1. 11 novembre 2009 22:56

    Frédéric Mitterrand en Isère
    Le ministre de la culture et de la communication sera présent jeudi ( 12 novembre ) pour une visite à Grenoble.
    Il viendra, entre autre, visiter le musée de la capitale iséroise, il va passer aussi par la bibliothèque municipale. Enfin, Frédéric Mitterrand assistera à la représentation de «L’homme à la tête de chou» par la Compagnie de Jean-Claude Galotta à la MC2.

    Rédigé par S. R. dans Politique le 11/11/2009 à 07h56

    http://www.mgrenoble.fr/3089-frederic-mitterrand-en-isere.html

  2. cfd permalink
    14 septembre 2014 10:36

    J’ai lu son livre : il n’a jamais couché avec des mineurs, c’est vous qui inventez çà. Il a peut-être payé des éphèbes, mais des éphèbes majeurs. A 18 ans, on est toujours un éphèbe, mais on est majeur. Je pense qu’on ne peut pas se plaindre d’être diabolisé aujourd’hui quand on a passé 2000 ans à diaboliser tout ce qui était perçu comme un danger pour le christianisme. Et c’est bien simple : quasiment tout représente un danger pour le christianisme. Le simple fait de commencer à penser par soi-même représente un danger pour le christianisme. Faire l’amour représente un danger pour le christianisme. Ne pas croire en Dieu représente un danger pour le christianisme. Vivre sa vie représente un danger pour le christianisme. Le christianisme naissant a diabolisé l’antiquité, et en particulier le paganisme, parce que ceux-ci n’étaient, par définition, pas chrétien. Le christianisme diabolise tout ce qui n’est pas lui. Aujourd’hui, c’est lui qui se trouve diabolisé : juste retour des choses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :