Skip to content

Ne pas subir!

28 novembre 2009
L’INTERDICTION DU PORT DE LA CROIX DÉTOURNÉE

Un article de Dominique Fitremann

Le port des symboles religieux, en république française, est devenu un des sujets brûlants de l’actualité, et, malgré le profond attachement à la défense des Droits de l’Homme dans les pays européens, les politiciens de la plupart de ces pays semblent être de plus en plus enclins à l’interdire dans les lieux publics tels que les écoles Pourquoi donc ?L’Europe étant confrontée au multi-culturalisme depuis un peu plus de 30 ans, elle doit faire face au fondamentalisme religieux, notamment celui des musulmans dont les filles portent ostensiblement le voile à des fins prosélytes, ce qui fait que l’égalitarisme républicain de tradition anticlérical, a, dans la foulée, inclus l’interdiction du signe discret de la croix avec celui du voile et de la kippa.Dans les écoles, la croix a donc disparu du cou des professeurs et de leurs élèves, ce qui n’est pas sans souffrances. C’est aussi perçu comme une inéquité, les catholiques étant ressentis comme des étrangers sur leur propre terre surnommée, en des temps plus heureux, la Fille aînée de l’Eglise. Peut-on encore parler de liberté sous un régime qui tient plus de celui de Créon où jusqu’aux droits naturels étaient proscrits ? La liberté, c’est aussi le pouvoir de dire « non » quand justement l’oppression devient insupportable, et Antigone s’est levée, au prix de sa vie, contre Créon pour défendre ses droits naturels religieux.Les premiers chrétiens, persécutés par la Rome antique, avaient décidé de faire pareillement de la résistance et de se reconnaître au signe du poisson, ICHTUS (en grec voulant dire « poisson ») étant l’acronyme de « Jésus-Christ le Sauveur et le Fils de Dieu ».

 

La circulaire du 18 mai 2004 relative à la mise en œuvre de la loi n° 2004-228 du 15 mars 2004 encadrant le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics, énumère les signes religieux proscrits par la république française : le voile islamique, quel que soit le nom qu’on lui donne, la kippa et la croix.

Je propose donc aux chrétiens qui, étant privés du port de la croix par la république maçonne du fait qu’ils travaillent dans le milieu scolaire ou qu’ils y sont élèves, de substituer à la croix interdite un bijou en forme de poisson que l’athécratie républicaine ne pourra pas nous interdire vu que la loi ne le mentionne pas. Le poisson est le symbole fort de la révolte chrétienne face à l’oppression.

Maréchal de Lattre de Tassigny
grand chrétien royaliste



Vous pouvez trouver ce bijou ICI
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :