Skip to content

Maurice G. Dantec : un sioniste délirant !

12 décembre 2009

 

Au niveau du délire sioniste pro-yankee, Maurice Dantec est un spécimen de haut niveau. Il s’est d’ailleurs fait une spécialité dans les déclarations insensées, distribuées à qui veut entendre son discours singulièrement stupide, offrant même généreusement ses services aux journaux sionistes. Un exemple caractéristique et révélateur de ses positions folles, nous est donné par les extraits ci-dessous d’un entretien, réalisé en février 2004, qu’il accorda à l’agence de presse franco-israélienne Guysen News.

Quelles sont vos positions concernant les USA, Israël ?

J’écris depuis dix ans. Depuis dix ans j’ai toujours affirmé très clairement mon soutien à la civilisation américaine. Et depuis dix ans, je dérange pour cela. C’est que je ne suis pas un de ces « pro-américains » qui, comme monsieur Colombani, du Monde, braille avec la foule que « nous sommes tous américains » au lendemain du 11 septembre, pour tout de suite après cracher virilement sur les 300,000 GIs morts sur le sol de France, lorsqu’il s’agit de faire pour de bon la guerre au terrorisme et aux dictateurs pétrolifères. En cela, vous noterez que le Monde, ce n’est pas autre chose que La Voix de la France.

Ma conception de l’Amérique a de quoi surprendre un pigiste de la presse Chirakienne, soyez en sûr. Comme en ce qui concerne Israël. Je crois en la destinée manifeste du peuple américain comme je crois en la destinée manifeste du peuple juif, du Peuple de la Parole. C’est pour cette raison que je suis complètement cinglé et bon à enfermer dans les asiles psychiatriques de la République. C’est pour cette raison que les nazillons trotskistes de Libération se déchaînent contre moi.

Pensez-vous qu’il y a aujourd’hui un conflit entre l’occident et l’islam ?

Ce conflit vieux de 14 siècles est brutalement réactualisé à l’heure de l’Armageddon nucléo-orbital, à l’heure de la Technique-Monde. Cela, vous le savez, était ÉCRIT, dans les DEUX Testaments.

C’est pour cela que l’on cherche à me faire taire, de toute urgence : je prétends disséquer les composantes géopolitiques, historiales et eschatologiques de cette Guerre, et je le dis. Je suis Chrétien et je le dis, je suis Sioniste, et je le dis, je crois en la civilisation occidentale, et je le dis, je suis opposé à l’islamisation de la France – et de l’Europe – et je le dis, je suis opposé à la barbarie néonazie des organisations terroristes palestiniennes et je le dis, je suis pour les États-Unis et contre l’ONU, et je le dis.

Je ne mérite rien de moins que la potence.

Propos recueillis par François Medioni
pour Guysen News, Février 2004

Source

Toutefois, pour ne pas donner l’air d’être timide, Dantec souhaita en rajouter dans l’immondice pro-sioniste, ce qu’il fit à l’occasion cette fois-ci d’un nouvel entretien réalisé en 2005 par Serge Lukasiewicz pour le Jérusalem Post. Là, si l’on peut dire, et sans l’aide d’un nègre, Dantec se laissa aller à quelques déclarations plus encore appuyées en faveur de l’entité sioniste.

– Maurice Dantec, je pense qu’il s’agit de votre première interview dans un journal israélien. Je vous demanderais donc, d’entrée de jeu, si vous êtes déjà venu en Israël ?

– Non, je n’ai malheureusement jamais eu l’opportunité de le faire, mais je compte venir visiter votre pays très prochainement. Je tiens à vous dire en préambule que je suis extrêmement fier d’être interviewé par votre journal, et de pouvoir ainsi m’adresser au public israélien.

– Est-ce qu’il y a des auteurs israéliens que vous appréciez ? Des musiciens ?

– […] au risque de paraître simpliste, j’oserais dire qu’en ce qui me concerne, le grand moment de la littérature juive reste, pour l’Éternité probablement, ce que nous, chrétiens, dénommons l’Ancien Testament.

A cela viennent s’ajouter les divers textes « pseudépigraphiques », comme la « littérature des palais », le Zohar, le Sefer Yetsirah, le livre d’Enoch, sans parler des écrits sur la Kabbale de Gershom Scholem, Grad, Gorny, Bermann, de tant d’autres.

Je crois – au risque de choquer – qu’il ne peut y avoir de littérature juive autre que sacrée. Ou plutôt : toute littérature juive est sacrée. Sacrée c’est-à-dire ouvrant sur le « tabou » ultime, ouvrant sur le « Tabernacle », c’est-à-dire sur le RÉEL, qui est un secret. LE secret absolu. On pourrait ainsi songer à Kafka dont le judaïsme « apophatique » préfigurait en quelque sorte les événements à venir.

Image idéalisée du « combattant, chrétien sioniste »…

– Vous avez déclaré vous considérer comme un « guerrier chrétien sioniste ». Pouvez-vous nous expliquer vos positions vis-à-vis d’Israël et du sionisme ?

– D’abord je n’ai jamais fait de telle déclaration. Nous voilà précisément face au révisionnisme-en-direct des médias français, québécois en l’occurrence : J’ai dit textuellement à Alexandre Adler, lors d’une de ses conférences à Montréal, et dans cet ordre que j’étais un écrivain combattant, chrétien, et sioniste.
[…]

Ensuite, je serais presque tenté de dire qu’il n’y a rien à expliquer. Un chrétien qui n’est pas prêt à mourir pour Jérusalem devrait songer à rejoindre au plus vite la secte des Raéliens ou je ne sais quel machin bouddhiste new-age.

Le royaume d’Israël renaît sous la forme de l’État nation moderne au moment où l’État nation moderne a pourtant prouvé non seulement ses « limites » mais ses capacités d'(auto)destruction en Europe. Les idéologies totalitaires en sont sorties comme autant de petits monstres, rougeauds, ou brunâtres.

Pourtant cette recréation « a contrario » du Royaume d’Israël, telle une résonance eschatologique d’Auschwitz, est la seule promesse d’espérance dans ce monde désormais condamné à l’inhumanité. Car – comme les Etats-Unis d’Amérique – et pour d’autres raisons, certes, cet « Etat nation » n’en est pas tout à fait un et, comme les Etats-Unis d’Amérique, c’est une démocratie, certes, mais cela ne semble pas QUE cela.

Elle est le contre-pôle métapolitique de « l’Evénement », 6 millions de « disparus », 6 millions d’Israéliens, je ne crois pas au hasard.

La Terre d’Israël a été donné pour l’ÉTERNITÉ au Peuple d’Abraham. C’est ainsi. C’est écrit. Et cette Écriture-là, nous savons de quel FEU elle est faite.

– Dans Villa Vortex, vous affichez une hostilité métaphysique à la notion de mur en général, du mur de Berlin en particulier. Est-ce que vous admettez dans la pratique la nécessité temporaire d’un mur pour des raisons de sécurité ?

– […]  le « mur » qu’Israël déploie en ce moment ne présente que peu d’analogies réelles avec le mur berlinois, sauf pour les chroniqueurs à deux sous du journal Libération. Je sais fort bien qu’à la fin de Villa Vortex, une sorte de Jérusalem Céleste est investie par la parole des personnages et qu’ils y annoncent une ère terrible si jamais la Ville Sainte Terrestre se voyait DIVISÉE.

Comprenez bien la nuance, si je puis dire : qu’Israël établisse de facto une frontière interétatique avec l’entité gouvernementale « palestinienne », je serais tenté de dire : quoi de plus logique ?

Mais attention : quiconque se risquera à faire en sorte que Jérusalem en tant que telle se voit dans l’obligation d’être DIVISÉE par un mur, en portera la responsabilité pour les siècles des siècles. Il vous sera du coup assez aisé de déterminer quelle est ma position politique concernant le statut futur de la capitale de l’État hébreu.

Source

On comprend beaucoup mieux ainsi, puisque la petite mise en lumière actuelle de l’éventuelle présence d’un nègre pour aider la confection de ses bouquins nous en donne l’occasion, qu’avec de tels propos passablement désorientés, Dantec influença nocivement une tendance non négligeable de la prétendue sphère réac, qui  put se laisser intoxiquer gravement par des vues imbéciles puisées dans des rêveries profondément coupées de la réalité effective de ce que représente le sionisme, son histoire, ses pratiques et son caractère antichrétien et satanique absolu !

11 commentaires leave one →
  1. skydôme permalink
    12 décembre 2009 01:27

    Bravo La Question. Alors là vous y allez fort ! Le précédent était déjà pas mal, mais là c’est la première fois que je vois un article aussi catégorique sur Dantec.

    Quand on lit des conneries pareilles distribuées par cet imbécile de Dantec qui s’amuse à donner des entretiens aux journaux sionistes, on a vraiment envie de gerber.

  2. DST permalink
    12 décembre 2009 01:35

    Mais il est dingue ce mec, la « recréation du Royaume d’Israël est la seule promesse d’espérance dans ce monde « , faut arrêter la coco mon vieux !

    Et en plus il se dit chrétien ? vite vite en HP pour un con de ce calibre.

  3. Zo Khrymu permalink
    12 décembre 2009 01:46

    Que souhaitiez-vous dire, avant de vous atteler à la rédaction de cette notule ?
    Votre propos n’est ni clair, ni éclairé.
    A supposer que l’auteur dont vous parlez fût aidé de nègres littéraires – des preuves, s’il vous plaît, fi des affirmations à peine radoucies par « l’éventualité » d’une rumeur qui vous arrange, rumeur à laquelle vous faites signifier ce qui vous plaît : ce qui conforte vos propos – cela voudrait-il dire que ceux-ci sont à l’origine du sionisme de celui-là ? (Des nègres juifs ?) Vous cachez mal votre haine.
    Vous devez l’abolir. Alors seulement vous serez un chrétien. Nul ne se bat pour Christ par haine. On se bat par amour de Lui.

    Vérifiez vos sources, Wrath est fille du diable et vous ne sauriez prêter crédit à son fiel sans vous condamner, vous et ceux que vous entraînerez dans son sillage devenu vôtre ; enfin, rassérenez-vous : vous gagnerez en crédibilité et en réflexion.
    Pax Christi.

  4. 12 décembre 2009 02:18

    @ Zo Khrymu –

    Avant de tirer des conclusion hâtives, ce que nous ne faisons pas, on peut cependant considérer que le conditionnel employé pour la note : « Dantec le sioniste utiliserait des nègres ! » https://lebloglaquestion.wordpress.com/2009/12/11/dantec-le-sioniste-utiliserait-des-negres/ montre qu’il s’agit juste pour nous d’une information intéressante à propos d’un auteur dont les idées, absolument délirantes et fantaisistes, ont fait pas mal de dégâts chez certains esprits naïfs qui se sont laissés abuser avec une surprenante naïveté.

    Par ailleurs, dire qu’il est « sioniste » ne constitue pas un délit, puisque lui-même se revendique comme tel. Donc, nous prenons acte de ses déclarations et le qualifions du terme même qu’il utilise pour se définir. Un point c’est tout.

    Enfin, quant à ce que soutient Dantec dans les entretiens de la présente note, ceci, notez-le, sans jamais avoir mis les pieds en Israël, et en ignorant tout visiblement des éléments historiques qui contribuèrent à la création de l’Etat sioniste qui s’impose aujourd’hui auprès des populations palestiniennes par le crime et la violence, ce n’est franchement pas très sérieux et méritait bien qu’un jour on le dénonce pour ce que ce discours est véritablement. A savoir du délire pur et simple et de la très mauvaise littérature !

  5. 12 décembre 2009 10:48

    L’objet de mon précédent envoi ne touchait pas ce que vous évoquez. Vous confondez tout, sans le moindre doute parce que cela vous convient :
    Quel lien entre négriat littéraire et sionisme ? Autre que rhétorique ?
    Enfin, votre conditionnel n’est là que pour la forme, pour vous éviter tout problème juridique ; il est néanmoins manifeste que vous posez comme préalable à votre diatribe la présence d’un ou plusieurs nègres (théorie du complot, ne trouvez-vous pas ?) derrière ce Dantec, manipulant sa pensée et l’exhortant à ce sionisme qui vous fait si peur. Les juifs « perfides » – ce sont les propres mots de ce site Internet, dans les orientations doctrinales (cf. en haut de page, pour le visiteur) – sont donc vos ennemis de classe et de race. Quant au peuple palestinien, il est évident qu’il n’est pas la victime de l’islamisme radical, du panarabisme ni de l’omerta onucrate. Seuls les juifs « perfides » sont responsables de tous les maux dont souffrent les hiérosolymitains de confession musulmane.
    N’êtes-vous pas pire que celui que vous ‘pourfendez’ ?

  6. 13 décembre 2009 15:33

    @ Zo Khrymu –

    Les Juifs « nos ennemis de classe et de race » ? prière de réviser vos classiques avant que d’assortir vos propos de ce genre de profondes stupidités.

    Pour ce qui est du reste voyez ceci :

    https://lebloglaquestion.wordpress.com/2009/12/13/le-sionisme-de-dantec-est-une-imbecillite-theologique/

  7. 14 décembre 2009 10:57

    Comme d’habitude, vous ne répondez pas. Vous prêtez des intentions et insultez. Commentaire d’un commentaire de commentaires… Lisons Steiner (Flûte ! Un juif orthodoxe).

  8. 14 décembre 2009 12:19

    @ Zo Khrymu –

    Il n’y a rien à répondre à des imbécilités.

    Nous rejoignons cependant Steiner dans sa critique du sionisme, et pour lequel être Juif est, depuis la dispersion, une question de religion, non le fondement d’un Etat-nation, d’autant plus que l’espérance messianique juive aujourd’hui, après la venue du Christ, dissimule en fait un secret désir, dominer les royaumes de la terre et imposer un retour aux fondements du Royaume charnel en contradiction absolue avec l’enseignement des Evangiles (voyez l’ensemble des penseurs contre-révolutionnaires sur cet aspect des choses, qu’il ne faut pas citer pour faire de l’effet dans de mauvais romans, mais lire et comprendre la doctrine).

    De la sorte, le Messie judaïque attendu par les sionistes, dont la venue est liée à la reconstruction de la nation Juive en Israël et à la réédification du Temple est, il faut avoir le courage et le devoir catholique de le dire : l’Antéchrist ! On voit donc que se faire l’avocat du sionisme, qui plus est au nom du christianisme, puisse poser quelques problèmes sérieux de cohérence religieuse et spirituelle.

    Voyez ici :

    https://lebloglaquestion.wordpress.com/2009/11/29/le-secret-satanique-du-sionisme-devoile/

  9. rougeprofond permalink
    18 décembre 2009 23:24

    Maurice Dantec finira sans doute ses jours dans un hôpital psychiatrique et son voisin de chambre sera un musulman

  10. 27 juillet 2014 05:01

    Voilà un article bien contre productif pour vous.Je ne vois rien de délirant dans ce que dis Dantec.A moins de penser comme vous que je simple fait de se dire sioniste soit en soi une preuve de folie.Sioniste n’est devenu un gros mot que dans la bouche de ceux qui veulent détruire Israel et les juifs.Pour ma part je trouve que le sionisme est une pensée plus qu’admirable en tout cas certainement plus que l’Islamisme.

  11. 14 décembre 2015 08:59

    Dantec, another servant of Antichrist …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :