Skip to content

Le mythe du peuple juif !

12 janvier 2010

Une analyse très intéressante, intitulée « Israël et la chimère sioniste », vient d’être réalisée par Patrick Ferner, sur son blog  toujours très documenté : « Question sur le monde » portant sur plusieurs points principaux qui font l’objet d’un examen approfondi : 1°) Le sionisme, nationalisme juif ; 2°) Le mythe du peuple juif ; 3°) La Palestine mandataire et la création de l’Agence juive (1920-1947) ; 4°) Israël, État illégitime ; 5°) Le sionisme et ses relais à l’étranger ; 6°) Israël, quelle identité ?

Voici quelques courts extraits de cette étude, à laquelle on se reportera avec grand profit ! 

L’idée répandue à propos de la Palestine depuis une soixantaine d’années, est celle d’une terre que les Juifs, après avoir été chassés par les Romains retrouvaient enfin après un exil qui avait duré dix-neuf siècles, d’autant plus que, suite au traumatisme de la Shoah, ils avaient enfin gagné le droit de vivre en paix sur une terre qui était la leur depuis l’arrivée de David à Sion comme le relate l’Ancien Testament (2 Samuel V,9).  L’historien israélien Shlomo Sand est encore plus explicite sur cette justification de l’État hébreu à propos du « retour » du peuple juif: « La terre lui appartenait donc bien, et non pas à cette minorité dépourvue d’histoire qui y était arrivée par hasard. Aussi les guerres menées par le peuple errant pour reprendre possession de sa terre étaient-elles justes, tandis qu’était criminelle l’opposition violente de la population locale… » [Shlomo Sand, Comment le peuple juif fut inventé, Avant-propos, p.30 – Fayard, 2008]. Précisément, cette reconstruction du passé s’inscrivit dans une recherche d’identité qui déboucha sur le concept d’une nation juive laquelle prit la forme du sionisme avec son promoteur, Theodor Herzl.

[…]

Le sionisme prétend affirmer une entité juive laïque tout en prenant dans la Bible ce qui l’arrange, c’est-à-dire la partie allant de la transmission du Décalogue à Moïse par l’Éternel à l’arrivée de David à Sion. Il passe, pour reprendre la formule de Shlomo Sand, de la religion de la foi à la religion de l’Histoire, chose qui ne fut pas du goût des religieux juifs de l’époque et l’opposition la plus sérieuse au projet sioniste émana du rabbin lituanien Elchonon Wasserman qui jouissait d’un grand prestige dans la communauté juive en tant que spécialiste reconnu de la Torah. Il suivait en cela l’approche d’une majorité de  Juifs orthodoxes de l’époque, qui considéraient que Dieu avait détruit l’état juif de l’Antiquité, et que seul son messie pouvait le rétablir.

Toute tentative humaine de s’opposer à la volonté de Dieu ne pouvait qu’entrainer des désastres pour le peuple juif. Cette position est partagée par celle de l’église catholique en la personne de Pie X: « Nous ne pourrons pas empêcher les Juifs d’aller à Jérusalem, mais nous ne pourrons jamais les y encourager. Le sol de Jérusalem n’a pas toujours été sacré, mais il a été sanctifié par la vie de Jésus. Les Juifs n’ont pas reconnu Notre Seigneur et nous ne pourrons donc pas reconnaître le peuple juif. Non possumus. » [Saint Pie X, 25 janvier 1904, Cité du Vatican].

[…]

Plus Israël se discrédite aux yeux de la communauté internationale, plus il fait apparaître sa véritable nature: une nation construite sur la base d’une idéologie nationaliste, raciste et xénophobe puisque, ne l’oublions pas, le deuxième principe du sionisme, c’est le caractère inassimilable du peuple juif, ce qui entraîne l’exclusion de tous les autres. C’est pourquoi les Israéliens, face au déficit d’image de leur pays, en sont réduits à « vendre » Israël et font feu de tout bois en répandant la bonne parole sioniste.

Lire la suite chez Patrick Ferner

12 commentaires leave one →
  1. sadish permalink
    12 janvier 2010 14:13

    La thèse de Sand, qui conteste l’existence du peuple juif, dans sa tentative de « déconstruction » de l’historiographie sioniste, est l’une des plus pertinentes de ces dernières années. Le renversement de perspective est énorme avec Sand. En effet montrant que la grande majorité de ceux qui se prétendent juifs aujourd’hui descendent de berberes ou de khazars convertis et que de les hébreux authentiques sont restés en palestine et sont devenus chrétiens puis musulmans, fait des Palestiniens, peut-être, les seuls hébreux effectifs en terre sainte.

  2. DST permalink
    12 janvier 2010 14:19

    L’histoire d’Israël reposerait-elle sur un mythe fragile ? L’idée que les Juifs modernes forment un peuple descendant des anciens Hébreux serait fausse.

    A lire l’article de la revue Sciences Humaines :

    Comment le peuple juif fut inventé. De la Bible au sionisme.

    http://www.scienceshumaines.com/comment-le-peuple-juif-fut-invente-de-la-bible-au-sionisme_fr_23024.html

  3. rilmes permalink
    12 janvier 2010 14:45

    Question intéressante….

  4. gerdil permalink
    12 janvier 2010 18:47

    En effet, la majorité des Juifs, Russes, Polonais, Alemands et Baltiques (les pourvoyeurs au fin du dix neuvième siècle de ce qu’on peut nommer le centre dur du Sionisme politique) descend des Khazars, un peuple Tartare de Russie du sud.

  5. Aloïs permalink
    12 janvier 2010 18:50

    La conséquence d’une telle thèse, c’est qu’une bonne partie sinon la majorité des Juifs d’Europe orientale – et par conséquent des Juifs du monde entier – sont d’origine khazare, et non pas sémitique.

  6. sixte permalink
    12 janvier 2010 18:55

    Dans la « 13e tribu » Athur Koestler (le livre est quasiment censuré, bien qu’ il existe en livre de poche-Hachette N°5158, paru en 1976. L’ouvrage fut d’abord publié chez Calmann-Lévy …un éditeur « antisémite » probablement !) écrivait :

    « Les conséquences d’une telle hypothèse iraient très loin, et ceci explique peut-être les précautions que prennent les historiens en abordant le sujet – quand ils ne l’évitent pas carrément. L’un des avocats les plus radicaux de l’origine khazare des Juifs, A.N. Poliak, professeur d’histoire juive du Moyen Age à l’université de Tel Aviv, demande dans l’introduction de son livre intitulé Khazaria, publié en hébreu en 1944, puis en 1951 « que l’on aborde dans un esprit nouveau aussi bien le problème des relations entre la juiverie khazare et les autres communautés juives que la question de savoir dans quelle mesure on peut regarder cette juiverie (khazare) comme le noyau des grands établissements juifs en Europe… Les descendants de ces établissements, ceux qui sont restés sur place, ceux qui ont émigré aux États-Unis et dans d’autres pays, et ceux qui sont allés en Israël, constituent aujourd’hui la grande majorité des Juifs du monde entier »…

    Cela voudrait dire que les ancêtres de ces Juifs ne venaient pas des bords du Jourdain, mais des plaines de la Volga, non pas de Canaan, mais du Caucase, où l’on a vu le berceau de la race aryenne; génétiquement ils seraient apparentés aux Huns, aux Ouïgours, aux Magyars, plutôt qu’à la semence d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. S’il en était bien ainsi, le mot « antisémitisme » n’aurait aucun sens : il témoignerait d’un malentendu également partagé par les bourreaux et par les victimes. A mesure qu’elle émerge lentement du passé, l’aventure de l’empire khazar commence à ressembler à une farce, la plus cruelle que l’Histoire ait perpétrée. »

    13e Tribu

  7. DST permalink
    12 janvier 2010 22:29

  8. Moria permalink
    13 janvier 2010 00:36

    Tout est mensonger dans cette histoire de l’ADN juif évoquée, et justement critiquée par Shlomo Sand dans son bouquin, car de nombreux Juifs le sont devenus dans l’antiquité par conversion.

    L’ADN Juif c’est du buzz créé par les Juifs pour donner du poids à des faits prétendus historique, et démontrer que les palestiniens doivent tous aller se faire voir ailleurs.

    Sous prétexte que chaque fois qu’on fait un trou, on trouve un objet « Juif », on annonce dans les journeaux israéliens que la Palestine est la propriété éternelle des Juifs. Là où j’habite, chaque fois qu’on fait un trou, on trouve un objet « Romain ». Et bien cela ne donne aucun droit aux Romains de venir m’exproprier pour autant, alors que cela donne le droit de déporter des Palestiniens, voire d’assassiner plus de 300 enfants, notamment avec des bombes au phosphore comme récemment.

  9. Odile permalink
    13 janvier 2010 09:41

    Bien avant 1940 Ben Gourion dont la culture était peut-être plus grande que l’ambition d’être le « père fondateur » d’Israël savait que beaucoup de « Juifs » , dont lui-même, n’avaient dans le corps probablement aucun gène des sujettes « juives » (car il avait aussi des sujets et enfants non juifs) du roitelet.

    Il a écrit que les fellahs palestiniens étaient probablement plus d’origine juive que lui .

    En le disant autrement

    Mais trop peu de gens encore le savent

    Et trop peu d’irresponsables politiques veulent le savoir et souhaitent qu’on le sache.

  10. lhddt permalink
    9 mars 2010 04:55

    On se souvient de ce qu’Albert disait d’ « Israël »

    http://lhddt.wordpress.com/2010/02/27/dans-les-vieux-pots-nazis-quon-fait-le-bon-fascisme-sioniste/

  11. Shoah Business permalink
    12 décembre 2010 11:24

    Des fausses victimes juives de la Shoah détournent 4 milliards de dollars des poches des Allemands !

    Depuis quinze ans, ce sont plus de 5.500 demandes d’indemnisations frauduleuses qui ont été validées par l’organisation « Claims Conference », une union d’associations juives, fondée en 1951 et basée à New York (mais également représentée à Francfort, Vienne et Tel Aviv), chargée de défendre les revendications de dédommagement des victimes juives du national-socialisme et des survivants de l’Holocaust, et de distribuer l’argent versé par l’Allemagne aux victimes de la Shoah…

    Source : http://christroi.over-blog.com/article-shoah-business-62805773.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :