Skip to content

Le Reggae et le sionisme !

15 janvier 2010

Novembre 2005, le Zenith à Paris, Cinq milles personnes chantent en coeur le titre Jérusalem « Baroukh ata Adonaï. Baroukh ata Yerushalaim« ,  « Jérusalem je t’aime »,  interprété par Alpha Blondy. Surprenant de voir célébrer la ville sainte lors d’un concert de reggae et pourtant….. En étudiant le mouvement raggae et les principes de vie, ainsi que les icônes du mouvement Rasta de Jamaique, on se rend compte que les références au Judaïsme, même au sionisme, sont légions. Ainsi Bob Marley chantait « I wanna be Iron, like a lion, in Zion ».

Début du XIXème siècle, en Jamaïque, les blancs et les noirs vivent séparés, et la population noire vit dans des conditions difficiles malgré l’abolition de l’esclavage en 1834. Colonisés par les anglais, privés d’histoire, acculturés, c’est dans ce terreau de pauvreté et de violence que vont s’enraciner la musique reggae et le Rastafari. L’Eglise Baptiste les admet, les noirs jamaïcains vont alors, avec grande ferveur, chanter le Gospel….

Helen Lee, auteur du livre Le Premier Rasta, explique que : « les noirs sont frappés par la Bible, ou l’on raconte l’histoire d’un peuple esclave en Egypte, affranchi grace à l’intervention divine. Pour eux, c’est une révélation » Peuple d’anciens esclaves, les futurs rastas se reconnaissent naturellement dans le peuple d’Israël. Pour Abdoulaye Barro, fondateur de l’association Juifs et Africains (JUAF) : « Le peuple juif est un modèle pour le peuple noir auquel il s’identifie. Les noirs ont aussi pris une revanche. Les missionnaires évangélistes voulaient coloniser et asservir les esprits des Jamaïcains par la religion, mais les noirs l’ont utilisé pour s’affranchir et inventer leur propres pensée. Le Rastafari est juste un mouvement inspiré par la Bible, dont la portée est universelle et libératrice »

Les liens entre Judaïsme, sionisme et Rastafaris :

Pour les Rastas, Halié Sellasié est le descendant de Melenik I, fruit des amours légendaire de la Reine de Saba et du Roi Salomon. Selon Alpha Blondy, reggaeman africain : »Jerusalem a une grande dimension spirituelle pour les Rastas. Même s’ils n’ont jamais vu Israël, c’est gravé dans leur subconscient. Helen Lee précise « On découvre, en Ethiopie, l’existence de noirs qui pratiquent le judaïsme. L’histoire des Falashas accentue le mythe rasta et fascine ses adeptes ». Certains rastas vont même jusqu’à revendiquer leur judéité, bien qu’Israël ne la reconnait pas. Ils épousent le mythe des tribus perdues qui se seraient égarées dans des îles de Caraïbes, en passant par l’Ethiopie. Les rastas ont par ailleurs des rites proches des religions sémitiques : le porc et les crustacés sont interdits, les femmes couvrent leur cheveux, sont impures pendant leur règles, et les hommes portent des dreadlocks, « une version afro des papillotes juives orthodoxes », un coiffure souvent comparée à la crinière du Lion sacré de Juda.

Les rastas éprouvent aussi à cette époque une grande sympathie pour les sionistes. Nationalistes, ils se sentent proches de leur combat, selon Bruno Blum, auteur de Bob Marley, le Reggae et les Rastas « centré lui aussi sur une identité religieuse ». Mais les rastas situent leur terre promise en Ethiopie, le berceau de l’humanité, dans les saintes écritures, une terre de liberté qui n’a jamais été colonisée. Elle est le symbole de résistance à Babylone, l’angleterre coloniale, fille de l’impérialisme occidental. Babylone, cité biblique de toutes les perversions, symbolise l’ordre social oppressant pour lequel les rastas éprouvent une profonde aversion. Le « retour » en Ethiopie devient une obsession. A l’image des premiers habitant juifs de ce que l’on appelle aujourd’hui Israël (car le sionisme a commencé bien avant 1948 et la création de l’état d’Israël), ils veulent quitter Babylone pour rentrer dans le pays de Jah (un des noms hébreux de Dieu). C’est pourquoi, dès les années 1930, Marcus garvey va fonder une compagnie maritime, la Black Starline, pour rapatrier ses frères vers l’Afrique.Un rêve resté en suspens faute d’argent. Toujours selon Bruno Blum : « cette démarche ressemble beaucoup à celle des sionistes avec l’odyssée de l’Exodus ».

La référence à l’Ethiopie comme terre promise et non à la Palestine s’explique par plusieurs référence bibliques comme traditionnelles, Outre l’histoire entre Makheda et Salomon, l’Arche d’Alliance, contenant les Tables de la Loi et le bâton d’Aaron, dont la Bible perd trace après Salomon, se trouverait aujourd’hui dans une chapelle de l’église orthodoxe éthiopienne, apportée directement par Menelik Ier. Salomon aurait confié l’Arche d’Alliance à son fils ainé, selon la tradition hébraïque, pour qu’il la préserve des convoitises. Menelik est reparti de Jerusalem, accompagné de plusieurs prêtres de haut rang, dont les Falashas, juifs noirs d’Ethiopie sont les descendant…. La légende d’Hallie Sellassié acheva de confirmer l’Ethiopie comme terre promise, Zion, le sion (prononcé Zayan en anglais) chanté par les psaumes…….

Source

11 commentaires leave one →
  1. coranite permalink
    3 mai 2010 18:17

    une façon de convertir les gens aux sionime sans leur consentement,dèmarche digne des traitre,rien d ètonant

  2. Anthony permalink
    20 mai 2010 22:06

    c’est n’importe koi de raprocher le mouvement rasta au sionisme. rastafari et judaisme oui, rasta et sioniste non.
    je suis desole les rastas ne veulent pas retourner en ethiopie et chasser les ethiopien de leur terre.contrairement aux sionistes. les sioniste on utiliser la religion pour aboutir a leur fin(creation de l’etat d’israel), de toute facon fo pas s’etonner de voir certain ki se disent rasta et de confondre judaisme et sionisme, ils sont comme tout le monde, ils se sont fai berner. si t’explique a un rasta la situation des palestinien et le but du sionisme forcement il ‘aimera pas le sionisme.

  3. romain permalink
    5 juillet 2010 07:30

    tout à fait d’accord avec Anthony: il y a des liens entre Judaisme et Rastafarisme, mais le Sionisme est en oppositon complète avec ces deux religions.
    Les sionistes aiment à creer de multiples amalgames pour brouiller les pistes et tenter de rasembler les ignorants autour de leur projet politique de colonie. Les exemples les plus courant étant: juif-sionisme / judaisme-sionisme / Shoah-sionisme.
    Maintenant on a droit au Rastafarisme-Sionisme, c’est vraiment lamentable:

    « Les rastas ont par ailleurs des rites proches des religions sémitiques : le porc et les crustacés sont interdits, (…) et les hommes portent des dreadlocks, « une version afro des papillotes juives orthodoxes »…
    > ps: les rastas sont végétariens
    > dreadlocks et papillotes…on croit rever telement c’est con.

    Les rastas n’on aucun respect pour l’Apartheid exercé en Israel comme celle exercée auparavant en Afrique du Sud, d’ailleurs fortement soutenue jusqu’au bout par Israel (vente d’armes, entrainement de l’armé et de la police, etc…).
    Israel est l’exemple même de Babylone et de sa perversion !

  4. Isreal permalink
    1 janvier 2011 06:35

    Si au moins les détracteurs inculte qui se disent anti sioniste connaissaient au moins le signification du mot sionisme…..

    Cet article est tout a fait juste et pour avoir moi même côtoyé a de nombreuses reprises de vrais rasta (pas les faux qui ne conaissent rien au mouvement), j’affirme que le lien entre le sionisme, Israel et le rastafarisme est véridique.

    • un man de passage permalink
      1 décembre 2011 00:15

      QUi est mr Théodore (Binyamin Zeev) Herzl ? qu’a t’il créer et pourquoi ?
      c ‘est sa la question qui faut se poser.

      Puissions nous tous vrivre en paix frére, juifs , musulmans , chretiens , et tous les religions du monde

      C’est la désinformations des médias et de l’information de ceux qui les controles qui nous embrouillent et cherche a nous désunir de part de nos croyance et qui pourtant n ‘ont qu’un seul et meme but , l’amour de de notre créateur….non ?

      maintenant comparer la cause rasta au sionisme pourquoi pas tant qu’il ne s ‘agit pas du sionisme revendiqué par mr Herzl qui la serait a mon avis un affront a la pensée et la philosophie rasta

  5. Hebrew permalink
    30 avril 2011 23:32

    L’Histoire de la renaissance d’Israël fait l’objet d’une desinformation enorme et le terme Sionisme est galvaudé depuis des decennies par ignorance, racisme et interet pan-arabe. Il n’y a pas d’appartheid en Israel, ceci est un mensonge propagandiste qui a fini par impregner la « conscience » collective et devenir un lieu commun stupide. En Israel : On trouve des generaux arabes dans l’armée, des députés arabes à la Knesset, des maires arabes etc. L’actuel projet d’etat palestinien est celui d’un etat sans juif (ou presque) ce qui bien sur n’est jamais mis en avant par les medias occidentaux…

    • Brassenss permalink
      27 juin 2011 18:22

      L’apartheid n’existe pas?! Alors pourquoi les Palestiniens sont-ils chasser de chez eux? Interdit de territoire en « Israel »? Un énorme mur sépare les terres colonisées au pays-même, pour s’exiler des palestinien? Il y a un réel apartheid en israel, et il est faux de dire qu’il n’existe pas, ce serai nier la vérité.
      Le projet d’état palestinien n’est pas du tout récent ou mis en avant, au contraire! Il date depuis la chasse et la colonisation des israeliens. Pourquoi l’armée Israelienne tire-t-elle sur les civils palestiniens, innocent. Pourquoi cela ne choque personne qu’en 2011 on parle encore de colonisation?

    • glaive du Christ permalink
      3 décembre 2011 12:36

      Cette religion est segrégationniste par nature ,les goys sont considérés comme des sous- homme ,ils dovent rester séparés des élus

  6. 28 juin 2011 23:59

    Bande d’intégristes aveuglés par la haine !

  7. Philantrope permalink
    9 octobre 2011 14:22

    Il faut savoir faire la part des choses …. Tout n’est pas blanc ou noir dans ce monde !

    Il y a peut être un apartheid en Israel mais ce n’est que la vision que les médias nous poussent à croire. Aussi vrai que les gens ne veulent pas être responsable de leurs choix, ils ne veulent pas non plus être responsable de leur pensées ! Ils préfèrent laisser aux médias la responsabilité de penser et choisir pour eux.

    L’apartheid ? Il y en a même dans les pays les plus démocratisé ! Suffit de regarder par la fenêtre pour voir la réalité. Les banlieues qui existent depuis si longtemps en sont un exemple flagrant, la séparation n’est peut être pas physique mais elle est morale.

    Ne soyez pas des moutons, jugez par vous même ! Il y a des arabes non musulmans, des musulmans non arabes, des sionistes non extrémiste, des extrémiste chrétiens, …. et toutes les possibilités sont envisageables.

    Alors les rastas peuvent bien être sioniste sans pour autant vouloir la colonisation de la Palestine !

    **Ce qui a de plus impressionnant avec celui qui reste sur sa position, est la facilité avec laquelle on peut le faire changer d’avis par un improbable concours de circonstance**

  8. benissac permalink
    17 février 2013 03:55

    je n’aurais pas dit mieu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :