Skip to content

Pie XII : un symbole de l’antijudaïsme chrétien ?

24 février 2010

Alors que nous avons assisté, depuis la récente décision de déclarer Pie XII vénérable de l’Eglise par Benoît XVI, à une véritable tempête médiatique orchestrée par tous les ennemis de Rome, voilà à présent que des théologiens catholiques prennent à leur tour l’infect relais des aboyeurs publics officiels, afin d’apporter, dans ce concert d’ignominies, leur désagréable et scandaleux concours aux critiques exprimées contre la volonté du pape.

En effet, après les déclarations de plusieurs groupes juifs, ce sont des théologiens catholiques reconnus qui ont demandé il y a quelques jours à Benoît XVI de ralentir la procédure de béatification du pape Pie XII. Ils « implorent » le pape d’attendre qu’une « enquête historique » ait lieu concernant la position exacte de Pie XII face à l’holocauste durant la Seconde Guerre Mondiale, avant de continuer son projet.

Dans leur lettre, ces 18 théologiens originaires des Etats Unis, d’Australie et d’Allemagne affirment que les recherches en cours donnent à penser que Pie XII « n’a fait aucune déclaration claire » condamnant les crimes commis contre les juifs par le régime nazi. Ils supplient Benoît XVI de ne pas prendre une décision qui pourrait porter un grave préjudice aux relations qui unissent juifs et chrétiens dans le monde, en béatifiant celui qui est encore aujourd’hui le « symbole de l’antijudaïsme chrétien ».

La lettre envoyée à Benoît XVI :

« Saint-Père, nous vous implorons, en comptant sur votre sagesse en tant que théologien renommé, de faire preuve de patience sur la cause (de béatification) de Pie XII.

Actuellement, les recherches effectuées nous conduisent à penser que le pape Pie XII n’a fait aucune déclaration claire condamnant sans ambiguïté le massacre généralisé et le meurtre des Juifs d’Europe.

Le mouvement actuel d’accélération du processus de béatification de Pie XII nous trouble profondément. Nous vous implorons pour qu’une enquête historique ait lieu avant de faire avancer la cause du pape Pie XII, qui est devenu pour beaucoup le symbole de l’antijudaïsme et de l’antisémitisme chrétiens.

Poursuivre dans la voie de la béatification sans étudier de près son attitude pendant l’Holocauste, risque de nuire gravement et pour longtemps aux relations entre les deux communautés. »

Parmi les signataires figurent le père John Pawlikowski, membre de l’Union théologique catholique et historien du judaïsme et de l’Holocauste, ainsi qu’Eugene Fisher, expert des relations entre catholiques et Juifs au sein de la Conférence des évêques américains. Des copies de la lettre vont être envoyées au cardinal Walter Kasper, chargé au Vatican des relations entre Juifs et catholiques, et à l’archevêque de New York, Mgr Timothy Dolan, artisan du dialogue entre les deux communautés aux Etats-Unis.

Source

9 commentaires leave one →
  1. Hilaire permalink
    24 février 2010 02:39

    Des prétendus théologiens qui sont à mettre au même niveau que le piteux journaliste Alain Duhamel, qui avait laissé échapper cette déclaration :

    « Si Benoît XVI, effectivement, va jusqu’au bout de sa démarche, c’est à dire commencer à béatifier Pie XII, moi je lui suggère de ne pas oublier Papon […] parce que c’est la même logique. » (Alain Duhamel, 20 décembre 2009)

  2. sadish permalink
    24 février 2010 02:47

    Tout se résume à un reproche pour Pie XII de la part des bien-pensants : ne pas avoir dénoncé le national-socialisme avec autant de force qu’il avait dénoncé le communisme, et ne pas avoir stigmatisé nommément l’antisémitisme nazi.

    De fait, il est exact que, pour le Vatican, l’ennemi principal, dans les années 1930, était le communisme qui, en URSS, avait démontré sa volonté d’éradiquer la religion chrétienne à travers des persécutions de masse. Ce qui n’était pas le cas du régime national-socialiste, loin de là même.

    Point à la ligne !

  3. avouedusaintsepulcre permalink
    24 février 2010 09:36

    Ces idolâtres du peuple juif sont des suppôts de Satan. L’Eglise est profondément infiltrée. Il y aurait un moyen très simple de leur clouer le bec… combien de temps encore devrons-nous supporter cette tyrannie mémorielle ?

  4. morpri permalink
    24 février 2010 10:56

    Et ce moyen est bien connu…raison pour laquelle les intransigeants ou La Question sont l’objet d’un filtre de la part de google, grâce à l’initiative dénonciatrice des commerçants de la mémoire !

  5. céleste permalink
    24 février 2010 11:13

    Les thèses, élaborées par plusieurs grands rabbins, furent présentées officiellement au Concile par le Cardinal Béa qui les reçut directement de l’Ordre B’nai B’rith, maçonnerie exclusive des juifs, et ceci au mois de juin 1962.

    Le contact direct entre les loges juives et le Cardinal Béa s’établissait de la façon suivante : tout d’abord à travers les juifs « convertis » et « ecclésiastiques » John OEsterreicher et Gregory Baum ; postérieurement lorsque dans le Concile, quelques courants « orienteurs » dans le bon sens se manifestèrent, soit sous forme écrite, soit sous forme orale. Intervinrent alors personnellement M.M. Label A. Katz, Président de la B’nai B’rith, la plus importante des organisations maçonniques juive, et Nahum Goldmann, Président du Congrès Mondial Juif.

    Le § 4 du Schéma sur l’OEcuménisme présenté au Concile par le Cardinal Béa est de source judaïque nous la trouvons dans les pages du journal « Le Monde », dans lequel nous pouvons lire, dans l’édition du 19 novembre 1963 :

    «L’organisation juive internationale B’nai B’rith a exprimé son désir d’établir des relations plus étroites avec l’Eglise Catholique. Le dit ordre vient de soumettre au Concile une déclaration dans laquelle est affirmée la responsabilité de l’humanité entière dans la mort de Jésus-Christ. Si cette déclaration est acceptée par le Concile, a déclaré M. Label Katz, Président du Conseil International de la B’naï B’rith, les communautés juives étudieront les moyens de coopérer avec les autorités de l’Eglise Catholique».

  6. cax permalink
    24 février 2010 11:17

    La direction de l’Eglise actuelle est soumise à la dictature occulte des lobbys. Les infiltrations dans l’Eglise sont arrivées à miner l’ensemble de ses structures.

    Pie XII a été le dernier rempart… et ses pires ennemis, francs-maçons, socialo-communistes, jacobins, et autres talmudistes, en place aujourd’hui, lui rendent la monnaie…

    Mensonge, mensonge, quand tu tiens un pays… gouverné par des bouffons…

  7. DST permalink
    24 février 2010 11:31

  8. xavier permalink
    24 février 2010 12:33

    Cette luthérienne apostropher le pape de la sorte me scandalise. Le pire c’est que la Saint Père fut contraint de s’exécuter (si on peut dire…) comme le montre très bien cette intéressante vidéo, pour ne pas subir les foudres de la bonne pensée domonante !

  9. 25 novembre 2010 18:18

    Scandale: des manuels scolaires antisémites et homophobes au Royaume-Uni
    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/11/24/antisemites-et-homophobes-au-royaume-uni.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :