Skip to content

La scandaleuse apostasie des évêques !

9 mars 2010

Les évêques encouragent la déchristianisation de la France

sur le sol duquel les temples des autres cultes pullulent,

annonçant toujours davantage l’oubli du Dieu de majesté !

 

L’abbé Régis de Cacqueray, Supérieur du District de France de la FSSPX, s’indigne avec raison de la désorientation spirituelle que manifestent par leur indigne comportement les évêques français, victimes des fruits empoisonnés de Vatican II, oeuvrant à pousser plus encore les pires forces antichrétiennes, se faisant les actifs complices, sous couvert de dialogue interreligieuxdu brassage multiculturel et de la mise au même niveau de l’ensemble des religions. Dépourvus des critères de discernement catholiques, les prélats, qui ont normalement pour mission de veiller sur le peuple de Dieu, collaborent honteusement à la confusion ambiante en ouvrant leurs cathédrales à des cérémonies impies, blasphématoires et antéchrist, dans lesquelles des imams, des rabbins, des bouddhistes ou des païens hindouistes, se livrent à des prêches et « témoignent » de leur foi devant les paroissiens médusés ! Les évêques, concrètement par ces actions scandaleuses, renient le Christ et travaillent par leur attitude perverse, à l’édification d’une sorte de spiritualité new-âge incompatible avec la sainte religion chrétienne !

Aujourd’hui, nos évêques se taisent quand le Christ est attaqué !

Jamais une nation si chrétienne autrefois n’avait vu un tel désarroi touchant de si près la Foi. Aujourd’hui, nos évêques se taisent quand le Christ est attaqué. À notre égard, ils maintiennent les églises fermées. Parallèlement, ils inaugurent des mosquées. Ils concélèbrent avec des pasteurs. Ils diplôment les imams et font prêcher les rabbins dans leurs cathédrales. En un mot, ils confortent les âmes dans leur éloignement au Christ et à l’Église qu’Il a fondée.

L’actualité récente s’avère particulièrement inquiétante. Délaissant leur rôle de « surveillant », de gardien de la Foi, de successeur des Apôtres et des martyrs, un grand nombre d’évêques de France s’attache à constituer une forme d’ambassade du fait religieux en général. Noyant le catholicisme dans une cohabitation avec les autres religions qui laissent les âmes dans l’ignorance de l’amour du Christ, ils se fondent eux-mêmes dans un syndicat de défense des cultes. Ils n’hésitent plus à voler au secours de la burqa et semblent plus soucieux de fêter « un bon Ramadan » aux dignitaires de l’Islam que de faire connaître et observer le Carême à leurs ouailles :

  • Le 25 janvier 2010, l’Institut catholique de Paris, fondé par les archevêques de Paris au XIXe siècle pour dispenser un enseignement conforme à la doctrine de l’Église, a décerné le diplôme « interculturalité, laïcité et religions » à plusieurs imams que l’Université républicaine refusait d’accueillir au nom de la laïcité. Ainsi l’ordinaire parisien couvre-t-il de son autorité la formation des aumôniers musulmans d’armées, de prisons, d’hôpitaux ou d’universités.
  • Le 8 février, Mgr Dominique Lebrun, évêque de Saint-Étienne, se rendait à la mosquée afin de s’excuser auprès des Musulmans pour ceux qui craignent l’avancée de l’Islam. À la suite de Mgr Hippolyte Simon, archevêque de Clermont-Ferrand, ou de Mgr Jean-Luc Bouilleret, évêque d’Amiens, qui avaient participé à la pose de la première pierre des grandes mosquées de leur ville, Mgr Lebrun a apporté son soutien à la communauté : « Des chrétiens ont du mal à comprendre la présence de lieux de culte musulman sur le territoire qu’ils considèrent comme le leur. Cette pensée n’est pas juste et, autant que cela m’est donné comme une grâce de Dieu, je veux en demander pardon. » De son côté, l’abbé Étienne Uberall, vicaire épiscopal de la zone pastorale de Strasbourg , indiquait récemment à la télévision régionale qu’il était favorable à l’enseignement de l’Islam dans les établissements scolaires de sa région.

Le rabbin Rivon Krygier prononcera dimanche 14 mars

l’une des six conférences de carême à Notre-Dame !

  • Le 14 mars prochain, le rabbin Rivon Krygier prononcera l’une des six conférences de carême sous la voûte de la cathédrale Notre-Dame, à l’invitation du cardinal archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois. Ainsi ce temps de pénitence qui est censé conduire les âmes à suivre le Christ dans sa Passion et à les préparer à sa glorieuse Résurrection verra-t-il prêcher dans un haut lieu sacré un responsable d’une religion qui nie précisément la divinité du Fils de Dieu et le miracle de Pâques.

Ces quelques récents exemples sont en réalité symptomatiques d’une série de scandales trop nombreux pour être tous cités qui vont de la concélébration avec des femmes pasteurs jusqu’à la défense du port de la burqa. De l’impossibilité d’affirmer que la religion catholique est la seule qui a été fondée par Dieu, un indifférentisme s’est propagé jusque dans l’esprit des responsables pourtant censés maintenir la Foi de ceux qui leur sont confiés. Ce faisant, ils encouragent la déchristianisation de la France sur le sol duquel les temples des autres cultes pullulent, annonçant toujours davantage l’oubli du Dieu de majesté.

Quel argument objectif, quel élément de la Foi pourrait justifier un tel revirement de situation qui, en lui-même, conduit à condamner toute l’histoire de l’Église des dix-neuf premiers siècles en la résumant aux légendes noires héritées de Voltaire selon lesquelles l’Église d’autrefois ne savait pas parler aux hommes, maniait l’épée ou la conversion forcée ? Comme nous devrions, à l’inverse de cette attitude empreinte d’ignorance, toujours mieux connaître ces belles et grandes figures missionnaires de l’Église, débordantes de l’amour divin, qui ont su respecter les hommes, mais détester leurs erreurs et, ce faisant, établir l’Église à travers le monde sur la charité et la vérité. En réalité, c’est bien une charité bancale qui accorde des concessions à des systèmes religieux dont la première caractéristique est l’ éloignement de Jésus-Christ et de son Eglise, où ils relèguent les âmes.

Il faut le reconnaître, sur le chemin de l’œcuménisme et du dialogue interreligieux, la situation de l’Église de France s’aggrave. Est-il possible de se taire, ou du moins de mettre entre parenthèses ce cri d’alerte, lorsque ce sont des milliers d’âmes qui sont plongées dans un indifférentisme mortel ? Ces accents sont-ils échangeables contre un confort canonique ? Samaritains que nous devrions être, resterons-nous indifférents en abandonnant les fidèles, ces nouveaux mendiants agonisant de la complaisance épiscopale qu’elle aura sacrifiés sur le chemin du « dialogue » ?

Source

Pour approfondir le sujet lire :

L’apostasie du dialogue interreligieux !

ou  L’Eglise et les religions non-chrétiennes

 

 par Zacharias

6 commentaires leave one →
  1. gerard permalink
    10 mars 2010 09:48

    « L’abbé Régis de Cacqueray »

    il ferait mieux de se taire – de prier- et de ne pas semer le scandale-
    je pense kil aura du mal a rentrer au royaume des cieux!

  2. regardlese permalink
    10 mars 2010 09:49

    « L’abbé Régis de Cacqueray »

    il ferait mieux de se taire – de prier- et de ne pas semer le scandale-
    je pense kil aura du mal a rentrer au royaume des cieux!

  3. Olivier Saxon permalink
    10 mars 2010 10:23

    Il faut quand même voir la réalité en face: beaucoup d’évêques sont en fait des franc-maçons infiltrés dans l’Eglise ou agissent comme si ils l’étaient. Leur objectif est de déchristianiser la France en profondeur. Ils y réussissent très bien d’ailleurs.

  4. Hilaire permalink
    10 mars 2010 12:07

    @ konigsberg

    Excellents articles !

    Continuons le juste combat contre l’hérésie moderniste de Vatican II, pour que triomphe enfin la vraie Foi de l’Eglise catholique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :