Skip to content

L’église Saint Jacques d’Abbeville en danger !

17 mars 2010

Alors que notre pays se déchristianise à grande vitesse, se rajoute à la catastrophe spirituelle une dilapidation tragique de son patrimoine architectural. Les fruits de Vatican II aidant, les églises n’ont plus ni curés ni paroissiens. Dès lors, non entretenus, les édifices se dégradent et pour régler définitivement le problème de leur entretien, les communes ne trouvent rien de plus simple que de les détruire. C’est ce qui risque d’arriver pour l’église Saint Jacques d’Abbeville.

 

Point culminant de la Place Saint-Jacques, située dans le centre d’Abbeville, l’église Saint Jacques est incontournable par son architecture imposante. Sur ce même site on retrouve la trace d’une église dès 1136. Reconstruite en 1482 puis abattue en 1838 pour des raisons de vétusté probablement. L’église actuelle consacrée en 1875 est de style néo-gothique.

Pourtant l’église Saint Jacques d’Abbeville  n’en a plus pour longtemps à trôner sur la vie paisible des habitants de cette petite ville !

Ni classée, ni répertoriée, elle ne peut être entretenue et réparée par la seule municipalité. Cette dernière va voter dans quelques jours sa démolition : le couperet semble inévitable.  Incroyable mais vrai : après avoir spolié les biens de l’Eglise, ceux-là même qui s’étaient engagés à les entretenir, les détruisent sans complexe et dans le silence de leur ancien propriétaire que n’émeut pas cette longue litanie des églises détruites en France au rythme des dynamitages de clocher et des explosions de nefs centenaires.

Photo : Didier Rykner

L’église Saint Jacques d’Abbeville doit être sauvée !

 

Voici ce qu’on peut lire sur le site du collectif de soutien contre la destruction de l’église Saint Jacques :

« Un article sur le Courrier Picard scelle le sort de l’église Saint Jacques. Elle sera probablement détruite. Abbeville va perdre sa plus belle église au profit de quoi ? Où sont les défenseurs du patrimoine ? Y avait-il une association ?  Elle va mourir dans l’indifférence pauvre petite église, tu n’interresses plus grand monde et l’argent est  roi dans ce monde. Voilà, habitants d’Abbeville, allez prendre des photos pendant que vous le pouvez encore en souvenir après il sera trop tard. »

Réagissons et ne laissons pas le patrimoine architectural et spirituel de notre pays disparaître dans l’indifférence générale !

Source

21 commentaires leave one →
  1. rilmes permalink
    18 mars 2010 00:49

    Quelle tristesse. C’est une honte. L’église est belle, on imagine les liturgies célébrées dans ce lieu avant Vatican II…

  2. DST permalink
    18 mars 2010 01:05

    Pendant ce temps-là des catholiques fidèles à la messe de toujours sont obligés de célébrer dans la rue !

  3. 18 mars 2010 17:06

    Merci de venir nous aider : un groupe Facebook pour sauver cette église viens de se créer : http://www.facebook.com/photo_search.php?oid=378143912189&view=user#!/group.php?gid=378143912189

    • ju abbeville permalink
      7 décembre 2010 03:37

      étant abbevillois et n’étant pas spécialement croyant, je suis comme bcp d’entre vous triste pour le sort de cette église. Cela ne sert à rien de conspuer la municipalité, il aurait fallu y penser il y a déjà une paire d’année. Depuis combien de temps est fermée l’église St Jacques???? Pourquoi l’ancienne municipalité ne s’en est jamais pré-occupéé??? Les personnes qui se réveillent d’un seul coup contre sa destruction faisaient effectivement parties de cette ancienne municipalité. Stop l’Hypocrisie. Tout cela est désolant, étant donné que cette église est certainement plus belle que d’autres comme ST Sépulcre (allez, à part les vitraux), St Gilles ou encore la chapelle. Prenez un peu de votre temps pour faire juste le tour de cette église et admirez l’oeuvre architecturale, c’est inouie.

  4. stef permalink
    19 mars 2010 13:04

    bonjour, je ne suis pas croyante mais habitante du quartier st jacques et ça me fait mal au coeur que l’on veuille detruire un si joli patrimoine.pour moi c’est un manque de respect pour les abbevillois, ceux qui ont construit cette beauté, ceux qui l’ont reconstruit apres la guerre, et aussi un manque de respect envers la religion!mais de nos jours le respect n’existe plus,on depense nos impots dans des betises et on detruit notre heritage sans rien nous demander!

  5. 29 mars 2010 00:18

    je suis triste que le maire d’abbeville soit insensible au patrimoine de ses habitants
    il a gagné les dernieres élections pour qui???? pour lui seul personnellement ! il ne mérite pas d etre maire s il ne fait rien pour sauvegarder nos eglises; alors qu’on a sauvé ses orgues de l eglise il y a 6 ans !!!!

    cette eglise est chere dans le coeur des abbevillois pour ses messes des FAMILLES ET LES COMMUNIONS DES ENFANTS DANS LES ANNEES 1990. et avant §§§

    SAUVONS TOUS ENSEMBLE L EGLISE AVEC L EMISSION DE T F 1  » TOUS ENSEMBLE »
    et ca couterait moins cher que les impots locaux !!!!!
    les abbevillois sont talentueux pour sauver leur ville!!!!!
    une abbevilloise fiere de sa ville

  6. abbevillois permalink
    29 mars 2010 19:20

    il faut rappeler que l’église a déjà été détruite une fois…
    et qu il y a d autres lieux de culte
    si les croyants veulent sauver l’eglise : qu’ils se cotisent
    10 millions d’euros c’est impossible pour notre commune

    la sauvegarde du clocher est une autre solution
    le batiment serait alors un complexe culturel

    de toute facon, l’eglise catholique est en déperdition… et c’est tant mieux (pédophilie, préservatif)

  7. Mat permalink
    29 mars 2010 23:21

    Arrêtons de parler du passé,de se réveiller un matin parce que cette église va être détruite alors que depuis des décennies rien de sérieux n’a été fait pour la preserver!
    Les baptemes,les mariages,les enterements ne sont aussi que le passé,et le passé ne fait pas avancer!
    La nostalgie pour un édifice consacré au culte n’a pas lieu d’etre,on peut prier partout,dans la rue au bord de l’eau,dans le métro!
    Haussman ne s’est pas géné pour detruire une vieille ville pour en reconstruire l’une des plus belles du monde!
    Avec tout le respect que j’ai pour cette église,j’habite dans le quartier,elle doit laisser place à l’avenir,un avenir d’une place agréable,verdoyante tournée vers la rencontre des habitants et non d’un édifice creux et fermé pour grand nombre d’années…

    • Madeleine permalink
      30 mars 2010 19:19

      @ La nostalgie pour un édifice consacré au culte n’a pas lieu d’etre,on peut prier partout,dans la rue au bord de l’eau,dans le métro!

      Désolée, Mat, nous ne sommes pas des païens!

      L’église est un corps!
      Le corps vit dans une maison, un appartement, une grotte, une caravane, un morceau de tissu pour les plus pauvres… mais toujours quelque chose pour abriter le corps.
      L’édifice nommé église et la Maison de Dieu.
      C’est pourquoi, à l’heure où tout se délite, nous devons préserver ce lieu qui est signe pour nous catholique.

      @Les baptemes,les mariages,les enterements ne sont aussi que le passé,et le passé ne fait pas avancer!

      Votre exemple est singulier, tout de même!
      Les baptêmes, les mariages, sont promesses d’avenir non?

      @elle doit laisser place à l’avenir,un avenir d’une place agréable,verdoyante tournée vers la rencontre des habitants et non d’un édifice creux et fermé pour grand nombre d’années…

      Hum! vous vous faîtes l’avocat de vos élus.)))

      Voyez-vous j’habite un petit village qui avait des halles magnifiques. Il y avait le marché, des concerts l’été etc. Cependant les commerçants s’en plaignaient:
      trop d’ombre, trop vieux etc.
      Les halles ont été détruites, le marché déplacé.
      Un petit jardin a fleuri avec des bancs un parking, un immeuble.

      la lumière s’est faîte! Qu’elle lumière!

      Les passants ont déserté le quartier, au point que les commerçants se plaignent qu’il y a moins de monde qu’avant!les bancs sont tagués (et oui même à la campagne!), la couleur de l’immeuble est devenue blafarde, bref! L’avenir est radieux!

  8. DE LANGE permalink
    30 mars 2010 08:39

    OUI il faut sauver l’Eglise St Jacques
    OUI c’est un scandale de prendre de telles décisions et de vouloir détruire le patrimoine Abbevillois.
    St Jacques peut-être sauvée. Mais à quel prix?
    Une étude de M. Vincent Brunelle Architecte en Chef des Bâtiments de France d’octobre 2008 apporte la réponse.
    Le coût total de la REHABILITATION serait de 4 200 000 € dont 1 200 000 € pour la SAUVEGARDE qui est l’URGENGE.
    lA RESTAURATION pourrait se faire sur plusieurs années.
    Ce qui permettrait de réfléchir à la destination future de l’édifice.
    Un projet culturel aiderait à obtenir des subventions.
    SURTOUT ARRETONS de dire aux Abbevillois que la Restauration de l’édifice coûte 10 MILLIONS d’Euros.

  9. pettrez permalink
    1 avril 2010 22:55

    a mon avis l’église st jacques: nous avons le devoir de faire la restauration de cet édiffice .pour répondre à un abbevillois , évidement il y a d’autres point de cultes, mais cela n’est pas pour autant qu’il faut détruire l’église st jacques .
    dans d’autres villes il y a également plusieurs églises dont des cathédrales, et ce n’est pas pour autant que les édiffices endommagés , ne doivent pas êtres restaurés.
    quand on nous annonce 10 millions d’euros de travaux!à mon avis il y a du gaspillage bien autrement. maintenant en ce qui concerne la pédophilie et les préservatifs , ce n’est pas le sujet majeur , ne méangeons pas tout.
    malheureusement il n’y a pas qu’au sein de l’église que l’on constate ces choses là.
    mettez la main à votre porte monaie, car la société dépense bien de l’argent pour des choses sans importances !!

  10. fontaine permalink
    6 avril 2010 13:32

    pour la démolition d’accord mais avec la reconstruction d’un édifice .ou nous pourront nous réunir a nouveaux

  11. bil permalink
    8 avril 2010 08:47

    comment à notre époque peut on classer tant de nullités et détruire un édifice du moyen âge…………….?

  12. Patrice permalink
    2 novembre 2010 11:41

    L’idée de détruire un pareille édifice est non seulement une honte, mais signale un serieux malaise dans la psychologie de notre société. Nos élus locaux semblent être les plus atteints, et représentent une tendance vers la décadence inquiétante.

  13. jean luc permalink
    2 mars 2011 12:14

    c est dommage que les pouvoirs publiques d abbeville n organisent pas une grande campagne mediatique regionale et nationale ,cette église pourrait etre sauvé graçe à 1 euro symbolique de chaque citoyen qui aime son patrimoine monsieur le maire montrez nous que vous pouvez faire avançerles choses dans le bon sens

  14. 16 février 2013 16:09

    Les craintes que l’on peut avoir pour plusieurs églises que des maires souhaitent détruire et dont nous avions parlé à de nombreuses reprises sont toujours d’actualité.

    Il est temps de faire le point en dénonçant les menaces qui se font jour.

    Le pire n’est pas inéluctable et des solutions existent toujours, contrairement à ce que veulent faire croire les élus vandales !

    http://www.latribunedelart.com/destructions-d-eglises-des-victoires-et-de-nouvelles-menaces

  15. Emmanuel:. permalink
    17 février 2013 10:50

    Simple passant dans cette ville j’en connais bien toutes les églises et c’est vrai que c’est tjrs dommage de détruire un lieu chargé d’histoire. Je vous conseille d’aller la voir de l’extérieur et de photographier tous les glyphes qui sont gravés à hauteur de main. De même à l’église du St Sépulcre qui contient une belle mise au tombeau et là aussi de nombreux glyphes notamment celui situé à gauche de l’entrée du choeur… De même encore que sur de nombreuses églises des environs.

    Au fait et simple rappel : les prêtres de « l’église de toujours » ne se sont guère gênés pour détruire les pavages, labyrinthes, jubés, tympans et autres symboles de grande valeur artistique et religieuse… au motif que ça gênait le passage de leur cathèdre ou que les enfants faisaient du bruit avec leurs toupies sur le pavage.

  16. 19 février 2013 11:51

    Peut-être que maintenant vous comprenez ce que ressentait les croyants en d’autres religions comme les païens quand l’église catholique n’a pas hésité à détruire leurs temples et lieux sacrés pour la seule raison d’imposer leur foi par orgueil ? D’une certaine manière, c’est le retour de bâton.
    Cela étant, je ne suis pas pour la destruction des églises qui sont une part de notre Histoire et le lieu de culte d’une communauté.

  17. 6 avril 2013 00:48

    À Abbeville, la démolition de l’église Saint-Jacques ébranle les habitants

    Les travaux de démolition de l’église Saint-Jacques d’Abbeville (Somme),ont débuté le 13 février, et devraient durer trois mois !!

    « Cela fait cinquante ans que j’habite ici. J’ai toujours connu cette église », soupire Jacqueline Gascouin, 80 ans. « C’était la plus belle des églises que j’ai côtoyées. Je pense à tous les hommes qui l’ont construite. On fiche en l’air ce qu’ils ont fait », s’emporte Patrice Frisé, 54 ans, qui se promène quotidiennement près de l’église Saint-Jacques, à Abbeville. Le 13 février, dans la cité des bords de Somme, les ouvriers ont commencé à s’attaquer à la flèche de pierre au marteau-piqueur.

    Depuis mardi dernier, 2 avril, l’église saint Jacques d’Abbeville, dans la Somme, est finalement détruite. Dans la vidéo qui suit, filmée mercredi, les ouvriers d’Apinor, la société en charge du chantier de déconstruction, attaquent la démolition de la façade est de l’édifice religieux, après avoir éventré l’ouest mardi. Toitures, vitraux et autres pierres sont ainsi tombées sous les assauts de la pelle mécanique.

    Ce merveilleux joyau de notre patrimoine spirituel et culturel, ce témoin de notre histoire, trace d’une Foi qui a habité tout un peuple, est en train de disparaître avec ce qu’il reste, semble-t-il, de notre mémoire nationale et de nos racines chrétiennes. Derniers vestiges de ce que nous fûmes, d’un passé apparemment révolu dont le souvenir paraît s’estomper inexorablement avec le temps qui passe…

    Et pendant que l’on détruit nos églises, on construit des mosquées, sous la pression d’une immigration massive, aujourd’hui de peuplement, demain de substitution…

    http://www.contre-info.com/destruction-de-leglise-saint-jacques-dabbeville

  18. 11 avril 2013 23:13

    lors que la démolition de l’église Saint-Jacques d’Abbeville se poursuit, la lecture sur internet des commentaires des quelques articles que la presse consacre à ce désastre montre une population partagée entre deux sentiments : la révolte contre un tel vandalisme, et une résignation. Certains regrettent la démolition mais affirment que le maire de la ville, Nicolas Dumont, n’avait aucune autre solution car il s’agissait d’une question de sécurité.
    Nous nous sommes rendu dans cette ville en mai 2010 pour écrire notre premier article sur l’église Saint-Jacques. Notre enquête dément absolument que cette démolition était une fatalité contre laquelle on ne pouvait rien.

    L’église était de toute façon condamnée car construite sur un sol meuble.
    Cette affirmation est FAUSSE.

    Le rapport de l’architecte Vincent Brunelle, architecte en chef des monuments historiques, effectué en 2008, expliquait que la restauration était possible. Encore fallait-il la commencer il y a au moins quatre ans en traitant d’abord l’urgence.

    Aucune subvention n’était possible.

    Cette affirmation est FAUSSE.

    D’une part, l’inscription ou le classement de l’église n’ont, à notre connaissance, jamais été demandés. Ils auraient permis à la mairie d’obtenir des subventions au titre des monuments historiques si la protection avait été accordée (nul ne doute que l’église aurait pu au moins être inscrite). Et des subventions sont possibles à d’autres titres, même pour les monuments non protégés, pour ne rien dire des appels au mécénat.

    le coût (10 millions d’euros) était de toute façon insupportable pour la ville d’Abbeville, il aurait fallu augmenter énormément les impôts locaux.

    Cette affirmation est DOUBLEMENT FAUSSE.

    D’une part, le rapport de Vincent Brunelle mentionnait en 2008 un coût total pour la restauration de 4,8 millions d’euros, soit moins de la moitié, dont une partie aurait pu être couverte par du mécénat et par des subventions (voir ci-dessus). Et l’étalement des travaux sur plusieurs années aurait été – même si la mairie avait dû en payer l’intégralité – une charge parfaitement supportable pour la ville (notre calcul indique 25 € par habitant et par an, pendant huit ans, en l’absence de tout financement extérieur).

    La destruction de l’église est triste certes, mais il n’y avait plus le choix : il fallait la détruire car la sécurité des habitations et d’une école était menacée..

    Cette affirmation est peut-être vraie aujourd’hui. Elle est FAUSSE sur le fond.

    Car si la mairie avait fait son devoir, elle aurait lancé la restauration de l’église Saint-Jacques il y a plusieurs années. Elle ne l’aurait pas condamnée à pourrir sur place en laissant des trous dans sa couverture et dans ses verrières.

    Si la mairie avait fait son devoir, elle aurait depuis longtemps déménagé l’orgue et le mobilier qui reste dans l’église et elle aurait fait déposer les vitraux. Tout cela va être détruit en même temps que l’église (des pierres tombant du clocher, il y a peu de chance que l’orgue soit sauvé).

    Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude. La Tribune de l’Art ne fait pas de politique. Elle s’attaque aussi bien aux maires de droite qu’aux maires de gauche, aussi bien aux gouvernements de droite que de gauche lorsqu’ils mettent en péril le patrimoine. Mais nous rappelons aux habitants d’Abbeville qu’il y aura bientôt des élections municipales et qu’ils doivent savoir que, contrairement à ce qu’affirme la mairie, un autre destin était possible pour l’église Saint-Jacques.

    Didier Rykner, lundi 4 mars 2013

    http://www.latribunedelart.com/lettre-ouverte-aux-habitants-d-abbeville-a-propos-de-l-eglise-saint-jacques

  19. MARVEL permalink
    13 décembre 2013 15:22

    Je ne suis pas croyant, je ne suis pas d’accord forcément avec les idées de l’église mais en revanche nous oublions de plus en plus notre patrimoine et notre histoire commune à tous, celle qui fait notre identité et notre richesse alors j’ai mal pour mon pays qui malgré ses contradictions est riche d’histoire et de beauté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :