Skip to content

Eloge sinistre de Simone Veil…

18 mars 2010

Près de 7 000 000 d’enfants ont été tués

depuis la loi Veil de 1975 !

Alors qu’aujourd’hui Simone Veil entre à l’Académie française, recevant l’hommage grotesque et parodique de Jean d’Ormesson qui n’hésite pas dans la basse flagornerie et les mensonges historiques, rappelons que la loi Veil, promulguée le 17 janvier 1975, a dépénalisé l’avortement et rendu légal un crime absolument odieux perpétré contre les enfants à naître. Nommée d’après Simone Veil, qui l’a impulsée, cette loi complèta la loi Neuwirth qui légalisait la contraception à partir de 1972 (date des premiers décrets d’application alors qu’elle avait été votée en 1967). Ainsi, en raison de 220 000 avortements par an pratiqués en France, c’est près de 7 000 000 d’enfants qui ont été tués, d’innocentes victimes assassinées sauvagement depuis 1975, la France détenant le record du plus fort taux d’avortements d’ Europe !

 

« Dans la nuit du tombeau j’enfermerai ma honte. »

 (Jean Racine, Iphigénie., II, 1)

 Lorsqu’on pense, pour rajouter au scandale ignoble auquel nous assistons par cette réception en forme de mascarade ténébreuse au sein de la respectable institution fondée par le cardinal de Richelieu, à la honte nationale irréparable, à l’infâmie, que Simone Veil succède au 13e fauteuil à l’Académie, c’est-à-dire celui qui fut occupé par le grand, l’immense Jean Racine, qui pourrait dire par delà la tombe : « Ma honte est confirmée, et son crime achevé », comme il le fit dire à Hermione dans Andromaque (Acte IV, sc 3), il y a effectivement de quoi rester incrédule, et être, à juste titre, profondément choqué. 

Charles Maurras a été élu à l’Académie française

le 9 juin 1938 au fauteuil d’Henri-Robert.

 

Sachant, par ailleurs, que des exclusions, absolument  injustifiées, ont été prononcées par l’Académie pour des motifs idéologiques, exclusions au cours de l’histoire rarissimes, mais qui furent mises en œuvre après la Seconde Guerre mondiale pour des raisons partisanes dont furent victimes  (article 21 de l’ordonnance du 26 décembre 1944) : Charles Maurras, Abel Bonnard, Abel Hermant et Philippe Pétain, c’est donc à un sinistre spectacle auquel se livre la République en ce jeudi 18 mars 2010, et un bien triste épisode, un de plus malheureusement, de sa sanglante et tragique histoire !

60 commentaires leave one →
  1. gerdil permalink
    18 mars 2010 17:31

    BRAVO POUR CETTE NOTE QUI S’IMPOSAIT ! CETTE RECEPTION EST UNE HONTE NATIONALE ABSOLUE !!

  2. Herme permalink
    18 mars 2010 17:32

    Merci Simone Veil…

    • GALG permalink
      18 mars 2010 23:50

      Moi j’ai une autre histoire à vous raconter :

      Aujoud’hui j’ai quinze ans, et en rentrant de la danse à 19h, après la tombée du jour, c’est auprès d’une ruelle sombre que je le rencontre. Il m’attrape contre le mur, me disant que je suis bonne. Il m’arrache mon pantalon et là… là je vous passe ce qu’il m’a fait, ce qui fait mon traumatisme depuis et ce qui a fait de lui mon premier amant…
      Plus tard, je suis devenue mal dans ma peau, je suis renfermée sur moi même, et c’est à ce moment que je découvre en plus du reste que je porte son bébé…

      Alors après avoir gâché mon adolescence, la perversion de cet homme doit elle gâcher toute ma vie en m’imposant un poids que je ne voulais pas, qui ne naitra d’aucun amour et que je ne pourrai assumer? Doit-elle aussi gâcher la vie d’un futur enfant que je ne pourrai pas nourrir ou éduquer…

      Grâce à Mme Veil, je peux décider d’avancer et de me reconstruire. Merci à vous Mme.

    • nada permalink
      19 mars 2010 00:36

      Ce n’est pas l’enfant dans le sein de sa mère qui est l’agresseur : c’est celui qui le condamne qui est l’agresseur absolu; non seulement il refuse lui-même la vie, mais il refuse définitivement à un autre de la recevoir et de la donner.

    • GALG permalink
      19 mars 2010 00:42

      Je vous donnerai volontiers rdv pour vous présenter certaines de ces pauvres filles que vous condamnez d’agresseur absolue, et vous essayerai de leur tenir le même discourt après qu’elle vous aient exposé leurs situations…

  3. mosq permalink
    18 mars 2010 18:34

    L’UMP a salué jeudi en la personne de Simone Veil «une icône de notre époque». «Alors que Simone Veil est installée à l’Académie française, le Mouvement populaire souhaite adresser son témoignage d’estime, de respect et de reconnaissance à une très grande dame à l’existence en tous points remarquables», a précisé le porte-parole adjoint du parti, Dominique Paillé.

    L’écrivain Jean d’Ormesson a de son côté rendu hommage jeudi à la nouvelle immortelle, qui représente à ses yeux «la tradition même et la modernité incarnée», «une figure de proue en avance sur l’Histoire». Avant d’ajouter : «La clé de votre popularité (…) repose sur des principes que vous affirmez. Disons-le sans affectation : au coeur de la vie politique, vous offrez une image républicaine et morale.»

  4. 18 mars 2010 20:40

    Le sacre d’une immonde salope !

  5. Tubmogul permalink
    18 mars 2010 22:20

    Intronisée par l’immonde cabotin

    http://la-croix.com/Discours-de-Jean-d-Ormesson/documents/2418907/47604

  6. cax permalink
    18 mars 2010 22:27

    Cette farce sinistre est à vomir :

    Discours de Jean d’Ormesson lors de la réception de
    Simone Veil à l’Académie française

    Jean d’Ormesson a prononcé jeudi 18 mars le discours de réception de Simone Veil à l’Académie française

    « C’est une joie, Madame, et un honneur de vous accueillir dans cette vieille maison où vous allez occuper le treizième fauteuil qui fut celui de Racine.

    De Racine, Madame ! De Racine !

    Ce qui flotte ce soir autour de nous, ce sont les plaintes de Bérénice :

    Je n’écoute plus rien ; et, pour jamais, adieu…
    Pour jamais ! Ah ! Seigneur, songez-vous en vous-même
    Combien ce mot cruel est affreux quand on aime ?
    Dans un mois, dans un an, comment souffrirons-nous,
    Seigneur, que tant de mers me séparent de vous ?
    Que le jour recommence et que le jour finisse
    Sans que jamais Titus puisse voir Bérénice…

    ou l’immortel dialogue entre Phèdre et sa nourrice Œnone :

    Œnone
    Quel fruit recevront-ils de leurs vaines amours ?
    Ils ne se verront plus.
    Phèdre
    Ils s’aimeront toujours.

    Avec La Fontaine, qui fut son contemporain, avec Ronsard, avec Hugo, avec Nerval, avec Baudelaire et Verlaine, avec Péguy, avec Apollinaire et Aragon, Racine est l’un de nos plus grands poètes. Et peut-être le plus grand de tous dès qu’il s’agit de la passion – et surtout de la passion malheureuse. Je suis chargé ici de vous expliquer en trois-quarts d’heure, Madame, pourquoi nous sommes heureux et fiers de vous voir lui succéder.

    Je ne voudrais pas que le vertige vous prît ni que la tâche vous parût trop lourde. Vous succédez à Racine, c’est une affaire entendue. Vous succédez aussi à Méziriac, à Valincour, à La Faye, à l’abbé de Voisenon, à Dureau de La Malle, à Picard, à Arnault, tous titulaires passagers de votre treizième fauteuil et qui n’ont pas laissé un nom éclatant dans l’histoire de la pensée et des lettres françaises. Ils constituent ce que Jules Renard, dans son irrésistible Journal, appelle « le commun des immortels ».

    Depuis le cardinal de Richelieu, notre fondateur, l’Académie est faite de ces contrastes. Ce sont eux qui permettent à un autre de nos confrères, Paul Valéry, de nous décocher une de ses flèches les plus acérées : « L’Académie est composée des plus habiles des hommes sans talent et des plus naïfs des hommes de talent. »

    Rassurez-vous, Madame. Ou, pour parler comme Racine :
    Cessez de vous troubler, vous n’êtes point trahie.

    Ce n’est ni pour votre naïveté ni pour votre habileté que nous vous avons élue. C’est pour bien d’autres raisons. Ne croyez pas trop vite que vous êtes tombée dans un piège….

  7. GALG permalink
    18 mars 2010 23:12

    C’est vous tous la honte de cette nation. Vous n’êtes rien, et je me réjouie bien haut de cracher sur vos églises quand elle borde mon chemin. Simon Veil est une grande de la nation, elle mérite sa place parmi ses immortels. Vous n’avez pas le droit de paroles en tant que crétins (oups, une faute de frappe?) dans notre nation laïque, mais en tant que simple citoyens.

  8. GALG permalink
    18 mars 2010 23:14

    A puis concernant l’avortement, j’avais oublié : avant de naitre, le fœtus n’est pas un enfant, il n’est qu’une partie de sa mère dont elle peut très bien décider de se débarrasser.

    • Charles permalink
      26 janvier 2013 01:05

      E.C.D.F.P.A.V.L.D.T.J.R.D.A. +GALG+

  9. sadish permalink
    18 mars 2010 23:26

    Ce qui est éffarant acec les partisans de l’avortement, c’est le niveau de leurs arguments : « avant de naitre, le fœtus n’est pas un enfant, il n’est qu’une partie de sa mère dont elle peut très bien décider de se débarrasser. » Merci pour cet aveu incroyable !

    Non, le foetus n’est pas une « partie de sa mère », comme l’urine ou autres matières organiques, mais un être, à part entière.

    Même sur le plan légal il est un enfant, comme le déclare la Cour de cassation.

    http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2008-02-07/pour-la-cour-de-cassation-le-foetus-est-un-enfant/920/0/222545

    • GALG permalink
      18 mars 2010 23:40

      L’embryon et le foetus ne sont pas des être humain selon la loi de la république. La jurisprudence française ne leur concèdent que le statut de « personnes en devenir », qui ne deviennent « personne » que par la naissance et la vie autonome.
      ce ne sont ainsi pas des enfants, même si ils ont de jolies petites mains et de jolis petits pieds.

    • sixte permalink
      19 mars 2010 00:20

      Le comble de l’injustice, dans ce meurtre qu’est l’avortement, c’est que l’agresseur est précisément celui qui est désigné par la nature et la loi pour être le soutien et le protecteur de l’enfant.

      L’enfant n’a pas demandé l’existence, et c’est à ceux qui la lui ont donnée de faire face à la situation qu’ils ont créée.

      Non seulement l’enfant à naître est innocent, et à ce titre il n’a aucune rigueur à subir, aucun châtiment, aucune vengeance, mais encore il doit compter sur ses parents. Et c’est pourquoi la mère doit être la dernière personne à lui vouloir du mal, et la première à lui vouloir du bien. Aussi, de sa part, c’est un double crime de réclamer la mort de l’innocent en justifiant l’avortement.

  10. fly fishing permalink
    18 mars 2010 23:28

    L’UNICEF déclare que le fœtus est un enfant » – et non un « amas de cellules » – qu’il faut « protéger et soigner comme n’importe quel autre enfant ».

    http://news.catholique.org/15368-titre

  11. Alex permalink
    18 mars 2010 23:30

    Le Pr Lejeune a fort bien dit : « L’embryon est aujourd’hui traité comme l’esclave était traité avant le christianisme ; on pouvait le vendre, on pouvait le tuer… Le petit être humain, celui qui porte tout l’espoir de la vie devient comparable à l’esclave antique. La civilisation chrétienne est en grave danger. car elle est attaquée dans son maillon le plus faible et le plus prometteur, l’enfant qui n’est pas né. Or. la religion chrétienne et, plus particulièrement. la religion catholique proposent l’enfant comme modèle. Il n’y a que Jésus qui ait dit :  » si vous n’êtes pas comme un enfant… ». Il n’y a aucune autre religion qui ait un tel respect de l’enfant; alors quand vous voyez le petit bonhomme attaqué dès sa conception, c’est le contraire de l’enseignement chrétien. Les gens qui ne voient pas l’importance de cet enjeu n’ont pas conscience de ce qu’est la civilisation. »

    • GALG permalink
      18 mars 2010 23:36

      Ce n’est bien heureusement plus à la civilisation chrétienne mourante qu’il revient de décider pour l’avenir de l’humanité. La civilisation chrétienne est en grave danger?? laissons là mourir, ce sera un manipulateur d’esprit de moins sur cette terre. Vous croyez aux histoire à dormir debout que raconte un bouquin rédigé pour vous diriger tous.

      Peu importe ce que vous dit votre petit jesus, moi je préfère « Fais ce que Voudras sera le Tout de la Loi »…

    • herder permalink
      19 mars 2010 00:16

      Ce n’est pas la civilisation chrétienne qui est mourante, mais la société laïque déchristianisée, bâtie sur des valeurs misérables. Ce n’est pas du tout la même chose !

  12. Theo permalink
    19 mars 2010 00:09

    @GALG
    Selon vos arguments , vous n’êtes rien qu’un misérable veau depuis votre naissance !
    Et ne parlez pas de jurisprudence française mais plutôt deJurisprudence Judéo-Maçonnique.

    Enfin,écoutez le cri des enfants innocents massacrés :

    DE PROFUNDIS CLAMAVI AD TE DOMINE !
    Du fond de l’abîme , j’ai crié vers toi Seigneur!!!

  13. GALG permalink
    19 mars 2010 00:23

    Mais je n’ai en rien la prétention de valoir plus qu’un veau ou que tout autre être vivant de la nature (ou imaginé par le Grand Architecte de l’Univers comme vous me désignez comme un maçon semble t’il).
    Néanmoins, un foetus vaut moins que le veau en cela qu’il n’est pas pourvu d’une vie autonome.

    Je trouve en tout cas malheureux pour vous que pour donner un sens à votre vie vous vous sentiez le besoin de vous inventer une force supérieure à laquelle vous dévouez vos actes. Un seigneur?? Comme je vous le disais précédemment, je n’ai pas de dieu car je suis maître de moi-même.
    « Il n’y a pas de loi plus haute que fais ce que tu voudras »

    • fly fishing permalink
      19 mars 2010 00:27

      Voilà la plus grande farce qui soit : « je n’ai pas de dieu car je suis maître de moi-même ». On est maître de pas grand chose. Ni de ses parents, ni de son origine, de sa taille, de ses dons, etc.

      Par ailleurs, le fait de ne pas avoir de dieu (on préfèrera écrire « Dieu »), ne donne pas le droit d’assassiner de façon ignoble les enfants à naître ! Ce n’est pas une justification !

    • GALG permalink
      19 mars 2010 00:31

      Non, j’écris dieu et non « Dieu » car c’est un nom générique qui désigne une entité fictive, et non le nom d’une entité existante. Mais je ne vous empêche pas de concevoir les chose différemment et de l’écrire comme bon vous semblera et selon votre aveuglement.

      Deuxièmement, si la décision d’une mère est de ne pas donner la vie à un enfant non désiré, qu’il en soit ainsi. Elle est maitresse de son corps et de sa vie.

    • fly fishing permalink
      19 mars 2010 00:57

      Et l’enfant il est libre de quoi ? de vivre non ?

      Vous en restez tristement, comme les modernes vidés de dimension éthique et spirituelle, à une conception d’objet, ou pire de matière organique à l’égard du foetus.

      Vous n’êtes même pas au niveau des païens qui regardaient le foetus comme un être à part entière. Votre vision est effrayante !

    • GALG permalink
      19 mars 2010 01:04

      Il n’est pas libre de vivre, puisqu’il en est tout simplement incapable. Il n’est pas vivant puisqu’il n’est pas viable autrement qu’au dépend de sa mère.

      Puis nous ne somme que matière, qu’un assemblage de brides infimes d’énergie. Nous êtres vivants dominants ce caillou tournant autour d’un soleil parmi tant d’autres, ne sommes dominants que par la loi de la sélection naturelle.

    • fly fishing permalink
      19 mars 2010 01:15

      N’importe quoi ! Le statut d’être vivant ne se réduit pas à sa capacité de « viabilité ». Autrement il serait admissible de faire mourir les vieillards les malades, les infirmes, etc. (certains y ont pensé rassurez-vous).

      Votre idéologie matérialiste est effroyable. Dépourvu de dimension transcendante, vous réduisez l’homme à un simple objet. Vous régressez avant même la barbarie, avant même l’antiquité, à la préhistoire.

      Vous êtes en état de régression avancée.

    • Alex permalink
      19 mars 2010 00:28

      « Je n’ai pas de dieu » – quel rapport avec la justification du crime qui s’appelle avortement ?

  14. Lodz permalink
    19 mars 2010 00:23

    L’enfant dans le sein de sa mère n’a encore rien reçu ; il n’a pas encore goûté à la vie ; non seulement il ne peut se défendre, mais il peut ne prendre la moindre part au bonheur universel.

    Avant même qu’il ait pu guetter un sourire sur le visage maternel, il est lâchement supprimé par l’avortement. On ne peut même parler d’enfant-martyr : un enfant a un visage, un martyr est salué avec reconnaissance ; l’un et l’autre, quand ils ne vivent plus de leur vie propre, vivent dans la mémoire des hommes, qui les honorent de leur regret et de leur ferveur.

    On comprend pourquoi l’Église catholique condamne l’avortement sans restriction : il est le meurtre absolu !

    • GALG permalink
      19 mars 2010 00:26

      Quant à moi je condamne l’Eglise catholique sans restriction, elle est une meurtrière absolue et un frein au développement libre de société !

    • mosq permalink
      19 mars 2010 00:31

      C’est ça. Sans l’Eglise pas de civilisation (ce sont les monastères qui ont fait l’Europe à partir du IVe siècle), pas de suppression de l’esclavage, pas d’établissement de santé, pas de culture, pas d’architecture, de musique, etc.

      On se réveille et on étudie l’histoire avant d’écrire n’importe-quoi !

    • GALG permalink
      19 mars 2010 00:39

      Votre étude de l’histoire est partielle, et votre lecture est bien fausse.
      J’ai écrit que je condamnais l’église, mais je n’ai pas parlé rétroactivement.

      Ensuite, sans église : pas de massacre contre des minorités (femmes savantes considérées comme sorcières, juifs, etc.), une autre culture, une autre santé (vous savez, avec des études sur le corps qui n’aurait pas été condamnées par l’église, comme les autopsie), une autre musique, etc.

      On se réveille et on prend tout en compte avant d’écrire n’importe quoi.

    • mosq permalink
      19 mars 2010 00:49

      Aujourd’hui, plusieurs en sont venus à dire que « les ténèbres du Moyen Age n’en sont que celles de notre ignorance » Et Anthony Burgess (Gus, l’auteur de Orange mécanique) n’hésite pas à dire que le 13ième siècle est le plus beau siècle de l’histoire de l’Occident.

      Les dénigreurs ne parlent que de l’âge des Ténèbre alors que que l’on sait que cette époque, loin des clichés peut être nommée « la grande clarté du Moyen Age ». Le millénaire médiéval, il est important de le noter, est essentiellement un processus en mouvement partant de l’effondrement de l’empire roman sous la pression des Barbares jusqu’à l’aube du monde moderne qu’on appelle à tort la Renaissance. Il faut sortir de vos schémas d’aveugle profond.

    • eloi permalink
      19 mars 2010 01:02

      Les idées stupides ont la vie dure. Par rapport à l’antiquité, la civilisation chrétienne c’est la substitution de la main d’œuvre libre au travail servile. l’abolition de l’esclavage et la libération progressive du serf à l’égard de la terre qu’il cultive. On assiste à une première organisation du commerce international (la Ligue Hanséatique), le commerce de l’argent (les Lombards et les Florentins).

      Sans doute le Moyen Age n’a-t-il pas connu, pratiqué et prêché la tolérance religieuse, mais il n’a jamais connu les persécutions aussi absolues et aussi sauvages que celles que nos modernes barbares ont pratiquées au XXe siècle, en particulier les communistes.

      Plus importants, de grandes fondations et institutions qui se sont perpétuer jusqu’à nos jours et sont l’honneur de nos civilisations viennent de la civilisation chrétienne : hospices, hôpitaux, Hôtel-dieu, ont été fondées un peu partout à l’ombre des évêchés et se perpétuent aujourd’hui bien que la plupart aient été sécularisées et étatisées…

      Sans civilisation chrétienne, pas de civilisation du tout !

    • GALG permalink
      19 mars 2010 01:12

      Les communistes?? Pourquoi ne pas citer les nazis?? Ah parce que l’Eglise à collaboré à leur crimes (perpétrés aussi sur des embryons au fait…)

      Sinon, je me demandais : lorsque vous dites « Sans civilisation chrétienne, pas de civilisation du tout ! ». N’existe t’il pas de civilisation arabe, juive, chinoise, japonnaise?? Et bien sur les chrétiens ont fait beaucoup pour celles-ci !!

      Réactionnaires, ethnocentriques… et quel sera le défaut de votre prochaine réponse?? (que je ne lirai pas, inutile de troller ainsi, camper sur ses positions n’a jamais fait avancé un débat)

    • Vries permalink
      19 mars 2010 01:08

      Que de bêtises dans cette vision. La civilisation chrétienne c’est l’invention de la notation musicale et de la polyphonie, des premières œuvres musicales qui ont pu être transmises autrement que par la mémoire, le chant dit grégorien représentant un sommet dans son genre.

      C’est la renaissance, après les invasions barbares, du théâtre avec le jeu des mystères sur le parvis des cathédrales. La renaissance du théâtre comique, le développement de la peinture à l’huile (Van Eyck, Memling) et des arts subventionnés par l’Eglise via les monastères…

    • fly fishing permalink
      19 mars 2010 01:24

      Les communistes c’est 70 000 000 de morts ! Triste record…

      – « N’existe t’il pas de civilisation arabe, juive, chinoise, japonnaise? »

      Effectivement (si tant est que le qualificatif puisse être utilisé), mais des « civilisations » pour employer votre terme, et vous le savez bien comme d’ailleurs tous ceux qui connaissent un peu le sujet, où l’homme était livré à l’arbitraire total de pouvoirs sanguinaires et cruels, aux pouvoirs magiques : sorcellerie, mauvais sort, superstitions, mauvais esprits, etc. (ce qui perdure durablement en Afrique et en Asie).

      Choisissez mieux vos exemples …

  15. rilmes permalink
    19 mars 2010 00:35

    L’horreur de l’avortement n’est pas spécifiquement chrétienne. Elle est humaine. Les romains le regardaient comme un crime et protégeaient l’enfant dans le sein de sa mère.

    Cinq cents ans avant l’avènement du christianisme, Hippocrate et ses disciples considéraient même comme un devoir intangible le respect de l’embryon, et leur serment, devenu règle de déontologie médicale, leur interdisait toute prescription d’un abortif.

    Aujourd’hui la médecine depuis la loi Veil qui s’affranchit de ce serment régresse dans une nuit barbare, en deçà de vingt-cinq siècles d’humanité.

  16. Koopa Troopa permalink
    19 mars 2010 08:50

    GALG… Votre histoire me rappelle celle de Chavez. Pas le président du Vénézuela, le chef de la plus terrible unité d’escadrons de la mort au Salvador.

    De nationalité cubaine, il avait vu sous ses yeux d’enfants les hommes de Castro violer et tuer sa mère et ses soeurs.

    Enfui aux USA, engagé dans la CIA, il partit avec le grade de colonel exterminer les castristes au Salvador. Il avait les plus beaux dobermans de toute l’Amérique Centrale, nourris de viande hachée… Une viande hâchée qu’il faisait lui même, chaque fois qu’il avait capturé des castristes…

    Votre argumentation, c’est exactement la même…

  17. Koopa Troopa permalink
    19 mars 2010 08:56

    GALG, moi je condamne totalement votre laïcisme. On commence à dire que le foetus n’est pas un être humain,, puis ensuite on duit que l’adversaire n’est pas un être humain. C’est le discours de slaïcards pour qui les catholiques étaient des animaux. Vous n’avez aucune connaissance historique, vous ne faites que repeter la propagandse mensongère mainte fois démenties par les historiens (Heers, Chaunu).

    On sait où mène vos idées nauséabondes : le génocide vendéen, le génocide ukrainiens, les viols collectifs des gamines catholiques à Cuba, en Espagne, au Mexique, en Pologne, en Allemagne… L’extermination de tous ceux qui ne pensent pas comme vous.

    Vous êtes une criminelle, une fanatique, potentiellement dangereuse.

    • GALG permalink
      19 mars 2010 09:39

      Comme je l’avais dit précédemment, je ne voulais plus répondre à cette discussion stérile, mais là…

      Vous condamner mon laïcisme?? Je ne suis pas laïque, je suis pire, je suis athée. Vous me relégués à la préhistoire?? Au contraire, c’est l’évolution de l’Homme de s’affranchir des chaines qui le retiennent aux divinités qu’il s’est inventé.

      JE suis un fanatique?? Pourquoi retourner les rôles ainsi? Les fanatiques sont dans vos rangs, moi je ne pousse personne à me rejoindre dans la vérité, et laisse bien volonté les troupeaux vénérer leur icônes qu’un homme leur présente comme leur supérieur naturel.
      Les viols des petites catholiques : ils en ont violé plus que les prêtres pédérastes qui viols des gamins à travers le monde? L’Eglise ,n’a pas à donner de leçons en matière d’atrocité, elle s’est affirmé dans ce domaine.

      Enfin, je vous répète que contrairement à vous je ne considère pas l’homme comme supérieur à l’animal. Il ne fait que dominer cette planète par le jeu de la sélection naturelle. Arrêtez de croire que vous êtes au dessus des autres créatures vivante, de croire que votre religion est meilleur que les autres (qui se valent toutes et valent pas grand chose), de croire que votre culture vaux plus que les autre, et arrêtez de croire que « votre civilisation » (pour répondre à fly fishing) est la seule et l’unique pouvant porter ce « titre » qui n’en est pas un. Ouvrez vous aux autres et abandonnez vos idées réactionnaires et concertistes.

  18. xavier permalink
    19 mars 2010 10:54

    Votre discours GALG, est un condensé d’aberrations. Vous vous dites athée, puis considérez ensuite que l’homme n’est pas supérieur à l’animal tout en soutenant que la civilisation chrétienne ne représente pas une amélioration évidente de ce que proposèrent les autres cultures qui ploient encore sous le joug de superstitions odieuses des populations qui vivent dans la crainte des esprits, des pouvoirs pernicieux et menaçants. Comme suite de propositions manifestant une croyance, car le matérialisme en est une (comment expliquer la création sans cause supérieure ayant conféré l’existence en soutenant que les choses sont apparues du hasard – autre nom pour désigner Dieu chez les savants ? Donc pure pétition de principe religieuse que l’athéisme), on ne fait pas mieux.

    Ce que vous racontez n’a aucun sens. Que vous le vouliez ou non, vous êtes un pur produit de la civilisation chrétienne, ne subsistant pas de façon grégaire pour vous nourrir, faisant confiance à un droit pour vous défendre qui vient des constitutions religieuses, utilisant un langage transmis par le biais des institutions fondées par l’Eglise ou ses membres (l’académie par le cardinal de Richelieu…) ; vous bénéficiez d’un niveau de santé qui provient des ordres caritatifs voués au soin des malades qui mourraient dans l’indifférence avant le christianisme (voyez en Inde aujourd’hui), etc; donc votre raisonnement n’a aucuns sens.

    Pour le mode de vie des sociétés non-chrétiennes idéalisées lisez : La sorcellerie, l’autre fléau de l’Afrique. Par Césaire Nganga.
    http://psycho.afroplurielles.com/Societe/La-sorcellerie-l-autre-fleau-de-l-Afrique-Par-Cesaire-Nganga-5351.html

    Ainsi donc vous vous faites plaisir à écrire des niaiseries imbibées d’une idéologie assez répandue dans notre monde désorienté, mais dont la stupidité frise avec l’inconscience coupable. Ouvrez les yeux avant de débiter n’importe quoi !

    Plus grave, vous ne voyez pas que votre discours athée recèle un danger terrifiant : la négation de la différence fondamentale entre l’homme et l’animal ouvrant la porte aux barbaries sauvages et aux régimes les plus abjects ! Or la différence est considérable de l’homme à l’animal. Ne pas le reconnaître présente un immense risque qu’il ne faut surtout pas mésestimer. La déhiérarchisation des espèces humaine et animalières comporte une manace sérieuse d’animalisation de l’homme. Une dénaturation amenuisante de l’humain dont la culture de mort, légalisant le meutre des enfants par l’avortement, est le symbole horrible mais significatif !

  19. 19 mars 2010 11:30

    Un détail que vous semblez ignorer :

    L’avortement n’est pas une loi. C’est une dépénalisation. On ne met plus en prison une femme qui avorte. D’autre part, Mme Veil, était ministre de la santé. De plus, elle est avocate de par sa formation.
    Le débat serait plutôt général, est-ce que nous avons besoin d’une dépénalisation pour mener une vie où tout soit permis ? Se sont les femmes qui, emboîtant le pas à cette dépénalisation, qui ont oeuvré pour être libre de leur ‘ventre’ !

  20. jld permalink
    19 mars 2010 11:35

    Ouais, Vivien là c’est jouer sur les mots, sur un sujet qui n’y prédispose pas vraiment, car la loi Veil sert bien de façon concrète et positive de justification légale à la pratique de l’avortement depuis 1975 en France.

  21. Koopa Troopa permalink
    19 mars 2010 12:09

    GLAG, vous êtes athée, donc fanatique. L’athéisme a tué plus de gens en 1 siècle que toutes les religions du monde en 1000 ans…

  22. DST permalink
    19 mars 2010 12:48

  23. Theo permalink
    20 mars 2010 00:38

    Après cette mascarade simonesque ,j’invite Mgr Dagens à quitter promptement cette Académie devenue une secte infiltrée par le lobby qui ne dit pas son nom!
    Monsegneur, rendez votre tablier!!!

  24. Theo permalink
    20 mars 2010 00:40

    Monseigneur , rendez votre tablier!!!

  25. Koopa Troopa permalink
    20 mars 2010 13:55

    GALG, votre discours est celui des fanatiques écologistes. C’est bien ce que je vous disais, vous êtes une génocidaire en puissance. Quant aux quelques cas de prêtres dévoyés, ce n’est, à mettre hors d’état de nuir rien comparés au nombre d’enfants catholiques violés par les athées ou les instits (les rabbins apparemment ne violeraient que des Juifs, racisme oblige). N’inversez pas la réalité…

    OU va l’idéologie de GALG ? Simple : GALG + OU = AGGLOU. Remis en ordre : GOULAG…

  26. More Comment! AU DELA DE LA CENSURE! HACKING! permalink
    21 mars 2010 16:19

    De mieux en mieux: une radio de foetus maintenant! C’est toi quand t’étais encore vulnérable et innocent?

    Y a des jolies photos sur ton blog dis donc, tu dois passer beaucoup de temps à préparer tout ça pour les disciples de la connerie…

  27. GALG permalink
    21 mars 2010 16:26

    +1 more comment !!

    Ils faut bien nourrir la stupidité des endoctrinés

  28. GALG permalink
    21 mars 2010 16:26

    « Il » (faute de frappe)

  29. GRF permalink
    3 mai 2010 10:34

    Aoutch, je suis tombée sur ce site web par hasard en effectuant des recherches sur le Net et je n’en crois pas mes yeux. Ce « débat » qui n’en mérite pas le nom se borne à une série d’attaques abjectes à grand renfort d’amalgames, de raccourcis et de mauvaise foi. Je comprends parfaitement l’indignation de GALG qui la pousse à se manifester devant de tels commentaires, mais il est inutile de tenter le diable. Une discussion constructive présuppose un constat de base, à partir duquel la confrontation des arguments permet d’avancer; si chacun sait dès le départ où il veut en venir et n’accepte pas de varier, aucune chance d’arriver à un accord. Bref, ce genre de confrontation stérile ne mène à rien, et pour peu qu’on commence à lancer des attaques personnelles on bascule dans des chamailleries qui seraient risibles si elles ne traitaient de sujets aussi graves. La vision de la civilisation occidentale passée et présente présentée ici me fait frissonner…Hors de ladite civilisation occidentale, il n’y a pas que sorcellerie et croyances (nous en avons également, qui continuent de nous forger), mais également des artistes, des poètes et des philosophes dont les travaux comptent parmi les plus belles réalisations de l’être humain…Une idée qui devrait me remonter un peu le moral, après cette « édifiante » lecture…

  30. Laure permalink
    30 novembre 2010 18:36

    On a établit que même si l’embryon est vivant, il n’a qu’une conscience extrêmement limitée. Que ce soit ou non dû à une agression, vaut-il mieux tuer un embryon ou mettre au monde un enfant conscient qu’on le rejettera ? Pour moi ça se vaut, et la différence se fait uniquement pour les femmes.
    Donc la question que je pose est celle du droit des femmes à disposer de leur corps.
    En quoi devrions-nous nous fatiguer pour une maternité qui ne nous correspond pas toujours ? Doit-on subir la responsabilité d’un enfant quand d’autres priorités nous sont ouvertes ?
    Finalement, de quel DROIT humain peut-on nous obliger à garder un enfant ? Peut-être est-ce contraire au « droit divin », mais je vis ici dans une société de droits, et j’estime que la place de la religion doit se limiter à sa tolérance, pas à son application.
    L’IVG est la solution ultime, celle qui vient après toutes les autres (mettez dedans ce que vous voulez comme contraception ou abstinence, chacun choisit). En tous cas il est douloureux pour tout le monde, ce n’est pas une simple fantaisie pour amuser sa cruauté. Il me semble bien plus cruel de contraindre une femme à quitter ses ambitions au prétexte d’une maternité, que de « tuer » cet embryon, qui représente finalement un parasite quand on n’a pas envie de le porter.
    Entre tuer un vivant et tuer un futur potentiel (il peut aussi ne pas naître !), je préfère vivre libre dans mes ambitions.

    • IHSV permalink
      4 février 2012 14:04

      Libre de vos ambitions… Il serait bon de vous interroger, vous les petites filles aux grandes ambitions imbibées du poison décadent, sur la véritable définition de la vie humaine. Quand y-a-t-il « vie » ? A l’accouchement ? Cela ferait rire grand nombre de scientifique. L’être humain durant la gestation n’est pas vulgairement un être en puissance qui ne « vit » pas encore, la vie ne se définit pas par la respiration à l’air libre et le battement du coeur. Voter ignorance – volontaire ou non – sur des bases en biologie vous fait oublier le principal : l’avortement est un meurtre, au sens où il ôte une vie humaine, et qui plus est de façon parfaitement légale et orchestrée !

      Le problème vient de votre acceptation de ce meurtre. Vous le justifiez en parlant de vos « ambitions », mais quelle ambition autre que démoniaque privilégie le meurtre d’un être fruit de votre chair ?

      La seule objection décente que vous pourriez m’apporter est le fait de contester ma définition de la vie. Malheureusement je pense que vous ne pourrez pas, force est de reconnaître que l’avortement est un meurtre, un homicide : la mort d’un homme.

      Dans la grande détresse qu’est la nôtre, croyants amoureux de Dieu et de son oeuvre, rappelons-nous les paroles du Christ sur la croix :
       » Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font  » Luc, XXIII.

    • 29 janvier 2013 12:05

      « On a établit que même si l’embryon est vivant, il n’a qu’une conscience extrêmement limitée ». Exactement comme un électeur de gauche.

    • Laure permalink
      5 février 2013 17:04

      Merci pour ces réponses (plus ou moins développées), mais c’est toujours agréable de voir qu’en retour du temps passé à écrire un commentaire d’autres ont passés du temps à y répondre. Même si le désaccord plane toujours, en effet, sur la définition de la vie. Et certainement aussi sur celle de l’ignorance et celle de l’Homme. Mais je vois qu’il n’y a pas là matière à discussion pour tous. Tant mieux si vous avez ces définitions, la petite fille que je suis continuera de s’amuser à les chercher !

  31. Alain permalink
    23 janvier 2013 07:12

    Politicienne insignifiante et gestionnaire incompétente, sauf lorsqu’il s’agit de ses intérêts privés1, Simone Veil n’a jamais rien trouvé de mieux, pour essayer d’exister un peu, que de s’octroyer le monopole des souffrances du monde2. http://0z.fr/UssSR

  32. Ada de Villeparisis permalink
    23 janvier 2013 22:19

    Tout comme GRF je tombe ici par hasard en faisant des recherches et je me sens effarée. Je soutiens Glag (sans être toutefois complètement athée ; je crois en des valeurs spirituelles menant à la transcendance, mais qui ne sont pas celles de la religion. Je crois en la force de l’esprit et de l’objectivité, à la toute-puissance de la Mère-Nature, à l’interconnexion possible entre vivants et morts… bref..) Ici est proclamée la toute-puissance de la civilisation chrétienne, et niée la force des autres civilisations (vous daignez tout juste leur accorder ce terme !) Alors que nous étions encore dans l’ignorance, la civilisation égyptienne était déjà beaucoup plus avancée. Et qui a inventé l’algèbre, l’astrolab..? Si ce n’est la civilisation arabe.. Il est vain de vouloir hiérarchiser les civilisations. Chacune possède ses forces et ses faiblesse, et les guerres, les confilts, les morts viennent justement de gens comme vous – des fanatiques – qui veulent à tout prix proclamer la prééminence de LEUR culture. Lorsque les chrétiens ont évangélisé les peuples païens (et pas mal massacré au passage, d’ailleurs), ils pensaient leur transmettre des valeurs supérieures, mais c’est faux ! Vous avez raison de mettre en avant les bonnes oeuvres de l’église (charité, écoles etc.) mais vous oubliez un peu vite les massacres et l’obscurantisme qu’elle charrie..
    J’ai l’impression d’être la seule ici à ne pas être manichéenne. J’aimerais laisser le mot de la fin à Jean de La Bruyère, et je vous conseillerais aimablement de méditer cela : « L’esprit dogmatique est le plus proche de l’ignorance. » C’est ce que je vois appliqué ici…
    ps : les hommes étaient plus sages lorsqu’ils vivaient en accord avec la Nature. Je pense aux Amérindiens..

    • Charles permalink
      26 janvier 2013 01:11

      E.C.D.F.P.A.V.L.D.T.J.R.D.A. +ADA+

  33. Ada de Villeparisis permalink
    28 janvier 2013 16:41

    Dois-je y trouver une quelconque signification ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :