Skip to content

La valeur religieuse de la burqa !

23 avril 2010

       

 La volonté d’ascèse, dans le christianisme et l’islam,      

  relève d’une dimension sacrée et religieuse     

 que le monde moderne rejette et refuse !     

 

click to zoom     La polémique actuelle sur la burqa, alors que les politiques lui refusent sa valeur religieuse, évoque le débat qui avait agité nos quotidiens à l’automne 2003 : pour ou contre le port du string à l’école ? Car le parallèle est frappant : on se demandait à l’époque s’il fallait interdire aux collégiennes d’offrir leur corps en pature aux regards comme aujourd’hui on se demande s’il est autorisé aux femmes musulmanes de l’y soustraire. Jadis comme maintenant, on refuse la parole aux principales intéressées, arguant qu’elles n’ont pas la liberté nécessaire pour décider par elles-mêmes. Une différence cependant : c’est ceux-là même qui prônaient la liberté du string à l’école qui aujourd’hui condamnent la burqa. Toujours au nom de la liberté de la femme. Et tant pis si la liberté de LA femme coûte à des femmes leur liberté. Comme disait l’autre, tous sont égaux mais certains plus que d’autres..    

           

 Ceux-là même qui prônaient la liberté du string à l’école,          

aujourd’hui condamnent la burqa,         

toujours au nom de la liberté de la femme !       

 

Allons plus loin : qu’est-ce qui motive les porteuses de burqa ? deux idées principales :   

  1. Se préserver du regard du monde ;
  2. Vivre une ascèse qui les rapproche de Dieu.  

 

Le regard du monde

  On retrouve ici le parallèle avec le port du string : la collégienne le revendiquait parce qu’il lui permet d’être regardée et ainsi d’entrer dans une communauté. Et la pression de cette communauté est tellement forte que la jeune fille n’ose imaginer s’y soustraire. Mais celle-ci est fondée sur un certain mode de relation entre les individus : la jeune fille y est regardée, mais d’une certaine façon. En imposant la primauté -au sens de l’immédiateté- du corps dans la relation, ce rapport à l’autre est faussé car il ne permet pas de révéler la personne dans son intégralité. Plus prosaïquement, pendant qu’un garçon matte le string de sa camarade, il ne découvre pas la beauté et la richesse qui se cache en elle.     

       

 La femme qui porte la burqa refuse de n’être d’un objet de convoitise        

 et de n’être pas désirée pour l’intégralité de sa personne.              

  La femme qui porte la burqa refuse complètement ce rapport au corps : elle refuse de n’être d’un objet de convoitise et de n’être pas désirée pour l’intégralité de sa personne. Cela devrait être d’autant compréhensible pour ceux qui lui refusent ce droit qu’ils partagent avec elles le diagnostic d’une société globalement machiste (avec souvent un brin de condescendance envers les proches des femmes voilées).  Car le problème ne se situe pas dans le corps, ni de la collégienne, ni de la musulmane, mais de la façon dont il est regardé. Notre société est passée en 50 ans de la modestie du corps à son hyper-exposition. C’est nier une réalité : que nous ne sommes pas faits pour rentrer dans une telle profondeur de relation avec de multiples personnes. Vouloir connaître toutes les femmes, c’est n’en connaître aucune. Le regard, lorsqu’il est sans cesse posé sur de nouveaux corps, finit par les anonymiser, les réduires à quelques paramètres physiques, quelques mensurations.     

         

      

      

                                 

 

 

 

 

 

                                             Selon vous, lequel de ces corps est le plus anonyme ?         

                                             Croyez vous qu’aucun des deux révèle vraiment vraiment la personne ?        

Maintenant vous savez pourquoi c’est notre visage qui figure sur nos cartes d’identités. Mais, répétons sans nous lasser : le problème n’est pas dans le corps, mais dans le regard. Le problème de la pornographie n’est pas qu’elle révèle trop de la personne : c’est qu’en en exposant beaucoup elle en révèle trop peu. Les femmes qui portent la burqa, mettent le monde face à ses contradictions -ce qu’il déteste et ce contre quoi il se révolte, ne croyez pas qu’il a le souci de ces femmes- mais, également, elles font une profession de foi un peu étrange : elles proclament implicitement l’incapacité du monde à convertir son regard, elles nient la possibilité d’une rédemption de notre rapport au corps. Le retrait temporaire, par provision, d’un monde dont elles répugnent la violence paraît sain, du moins compréhensible ; son rejet définitif, en revanche, attriste.         

                  

  Pour celles qui portent la burqa,     

  il s’agit d’une volonté de se priver d’un bien,      

 être regardée, pour un bien plus grand, trouver Dieu.             

L’ascèse dans les temps modernes

          

         L’ascètisme permet de rejoindre Dieu dans le don de son corps.          

  

La deuxième justification est d’autant plus difficile à entendre pour des personnes imergées dans le modernisme : il s’agit d’une volonté de se priver d’un bien, être regardée, pour un bien plus grand, trouver Dieu. C’est d’abord une bonne nouvelle : celles qui font ce choix le vivent comme une ascèse, donc comme une difficulté. Elles reconnaissent ainsi qu’il est bon et agréable d’être regardé(e), d’être reconnu(e) dans son corps, sous réserve que le regardant soit purifié.Comment pouvons-nous comprendre ce choix ? Le journal « La Croix » nous aide un peu puisqu’il publie dans ses colonnes un papier sur un livre qui révèle que Jean-Paul II pratiquait l’ascèse. L’ascèse consiste à reconnaître que nos instincts et appétits sont parfois disproportionnés par rapport à leur objectif qui est de nous amener à vivre la relation à l’autre. En refusant la toute-puissance de ces instincts, la personne se rapproche du sens de l’existence, et notamment de l’existence charnelle. L’ascètisme chrétien a ceci de particulier qu’il permet en outre de rejoindre le Christ dans le don de son corps, en vivant avec lui -toutes proportions gardées- la crucifixion.            

Reconnaissons donc que cette volonté d’ascèse, dans le christianisme et l’islam, peut relever d’une volonté spirituelle, honorable, respectable et sacrée, et que le voile, commun aux chrétiens et aux musulmans, comme le niqab ou la burqa, sont des symboles de la foi et possèdent une haute valeur spirituelle et religieuse !           

Source.  

37 commentaires leave one →
  1. sixte permalink
    23 avril 2010 00:29

    Pour Sarkozy, suivi en cela par la majorité des hommes politiques, la burqa « n’est pas un signe religieux, mais un signe d’asservissement, d’abaissement de la femme. »

    Il avait même rajouté dans son discours : »La burqa ne sera pas la bienvenue dans notre république française. »

  2. wendrock permalink
    23 avril 2010 00:36

    La Cour de Strasbourg relève d’abord que l’on ne peut être sanctionnés au pénal pour la manière de se vêtir dans des lieux publics ouverts à tous comme les voies ou places publiques » (§ 34).

    Une condamnation « pour avoir porté des vêtements tombe sous l’empire de l’article 9 de la Convention, qui protège, entre autres, la liberté de manifester des convictions religieuses » ( § 37).

    Du strict point de vue du droit européen, la France pourrait être condamnée et sa proposition de loi refusée comme non conforme aux principes européens en matière de liberté religieuse.

  3. calixte permalink
    23 avril 2010 00:43

    En effet, le 21 janvier 2010, l’Assemblée plénière de la Commission nationale consultative des droits de l’Homme, la CNCDH, s’est déclarée contre l’interdiction absolue du port du voile intégral !

    la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH) a adopté, par 34 voix contre 2, un avis relatif aux ports du « niqab » et de la « burqa » (voiles intégraux islamiques) en France. Cet avis fait suite à une proposition de résolution parlementaire établissant une commission d’enquête dans une perspective d’état des lieux et d’analyse de l’impact sociétal de la pratique du port du voile intégral au regard des principes de liberté et de dignité des femmes.

    En s’appuyant sur la liberté de pensée, de conscience et de religion, énoncée à l‘article 9 de la Convention européenne des droits de l’Homme, la CNCDH rappelle que toute mesure restrictive aux droits et libertés garantis par ladite Convention doit être prévue par la loi et être nécessaire, dans une société démocratique, à la sécurité publique, la protection de l’ordre, de la santé ou de la morale publiques, ou à la protection des droits et libertés d’autrui.

    En vertu de ce principe de nécessité et de proportionnalité, la CNCDH souligne ainsi que toute disposition législative doit s’attacher à ne pas engendrer de maux supérieurs à ceux qu’elle cherche à corriger.

    la CNCDH estime, d’une part, que le motif de sauvegarde de l’ordre public mis en avant n’est pas totalement recevable, et, d’autre part, qu’une interdiction absolue au moyen d’une loi est disproportionnée car elle emporterait violation des droits individuels garantis par les dispositifs juridiques les plus pertinents : CEDH, PICDP, CEDAW.

    En fait, pour la CNCDH, le port du voile intégral pourrait soulever des problèmes d’ordre public mais uniquement dans des situations ponctuelles et facilement identifiables, en l’occurrence « au guichet de banques, pour des parents allant chercher leurs enfants à l’école ou au sein des hôpitaux. » En dehors de ces hypothèses, la femme voilée intégralement ne provoque pas, par le seul port de sa tenue, un trouble à l’ordre public, et ne saurait donc se voir opposer une interdiction absolue de se vêtir à sa guise. Cette prise de position n’est pas sans rappeler celui du constitutionnaliste Dominique ROUSSEAU qui, opposé radicalement à toute mesure législative, s’exprime de façon ironique en ces termes : « Quand une femme se promène dans la rue avec une burqa, y’a -t-il des bagarres ? Des agressions ? Un attroupement sur la voie publique ? Un blocage de la circulation ? La réponse est non (…) » (Dominique Rousseau, « une loi peut-elle vraiment interdire la burqa», le Journal du dimanche, 26 décembre 2009.)

    Fort de cela, la CNCDH estime qu’une intervention législative ne ferait que vider de sa substance les droits individuels nécessairement reconnus à tout individu dans un Etat de droit.

    (…) Selon la CNCDH, la loi pourrait conduire à la stigmatisation d’un groupe religieux, en l’occurrence les Musulmans.

    Qui plus est, la CNCDH pense qu’une intervention législative visant le port du voile intégral dans tous les lieux publics pourrait renforcer encore davantage le sentiment d’exclusion et de discrimination ressenti par les Musulmans de France.

    Cet état de fait ne ferait qu’encourager les femmes concernées à persévérer dans leurs pratiques car, sûrement, elles considéreront cela comme un acte de résistance face un Etat qui voudrait, de jure, les empêcher de pratiquer leur religion.

    http://combatsdroitshomme.blog.lemonde.fr/2010/02/14/la-cncdh-contre-linterdiction-absolue-du-port-du-voile-integral/

  4. Eloi permalink
    23 avril 2010 08:41

    Remarquable exposé du caractère religieux de la burqa. Car le débat ne porte peut-être pas, uniquement du moins, sur l’autorisation ou non du port de la burqa. Mais la nécessité de sa reconnaissance en tant que vêtement religieux.

  5. regardlese permalink
    23 avril 2010 08:50

    nous n’avons rien a voir avec l’islam qui est satanique!

    • James permalink
      18 septembre 2010 23:31

      N’importe quoi… Tellement satanique que les musulmans croient aussi en Jésus… Quand on sais pas, on la ferme…

  6. sixte permalink
    23 avril 2010 09:02

    Et encore moins avec la République – ce n’est pas l’islam qui est responsable de la chute de la monarchie et de la mort du Roi !

    La Révolution est démoniaque dans ses principes, criminelle dans ses actes, perverse dans son athéisme anti-catholique !

    A lire absolument :

    L’essence satanique de la Révolution française
    ou les fondements nihilistes de la modernité !

    http://www.la-question.net/archive/2009/04/22/l-essence-satanique-de-la-revolution-francaise.html

  7. 23 avril 2010 09:12

    LA REVOLUTION EST D’ESSENCE SATANIQUE !

    La Révolution, il est bon de le rappeler en ce jour de la saint Georges qui célèbre la lutte des forces spirituelles contre celles, infectes et ténèbreuses, du dragon, est satanique dans son principe !

    Foncièrement antichrétienne et antireligieuse, elle s’est attaquée avec une sorte de fureur irrationnelle à l’Église, tuant son clergé, combattant sa hiérarchie, ses institutions, ses dogmes, et, pour mieux la renverser, elle a voulu arracher et détruire, par une politique systématique qui poussa la folie jusqu’à établir un nouveau calendrier afin d’effacer des mémoires le temps grégorien, définitivement les fondements mêmes du christianisme.

    Deux articles à consulter chez nos frères de combat :

    http://konigsberg.over-blog.com/article-23-avril-la-saint-georges-49096924.html

    http://christroi.over-blog.com/article-saint-georges-49093694.html

    Le combat de Georges contre le dragon symbolise la victoire de la Foi sur le Mal !

  8. 23 avril 2010 13:50

    Burqa : Copé a reçu des menaces

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/04/23/97001-20100423FILWWW00288-burqa-cope-a-recu-des-menaces.php

    @ Voilà une histoire qui devrait encore faire des remous en pleine controverse sur l’interdiction du port de la burqa. La France devrait présenter au mois de mai un projet de loi pour l’interdiction totale de la burqa, alors que la Belgique devrait le voter ce jeudi.

    Un PV pour port de voile intégral

    C’était le 2 avril dernier, cette femme conduisait dans le centre ville de Nantes lorsqu’elle a été contrôlée par deux motards la police nationale.

    « Circulation non aisée »

    Après un contrôle d’identité en règle, elle a reçu un PV de 22 euros pour le motif officiel de « circulation non aisée ». Elle portait un voile intégral, qui selon les forces de l’ordre, limitait son champ de vision.

    Estimant que le champ de vision de la jeune femme était réduit, le fonctionnaire décide alors de verbaliser la jeune femme. Sur le procès-verbal, l’article 412-6 du Code la route est mentionné.

    « C’est laissé à la libre appréciation de l’agent verbalisateur. Cet agent a fait son travail. Il a estimé que dans ces circonstances, il y avait un risque pour la sécurité », explique la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP), selon Le Parisien.

    http://www.lepost.fr/article/2010/04/22/2044228_nantes-une-femme-verbalisee-au-volant-car-elle-portait-le-voile-integral.html

  9. coranite permalink
    3 mai 2010 17:23

    l ascèse a notre èpoque parait incongru,et difficile a expliquer pour la societe de consomation,une gageure

  10. Mourninglord permalink
    3 juin 2010 11:03

    Quel dommage de se couvrir autant quand on est une si jolie fille… Par Eros, je suis désespéré…

  11. Le méchant metalleux permalink
    3 juin 2010 11:14

    Alors déja la Burqua ne peut pas être considérer comme un vêtement religieux (Le Coran n’oblige pas le port de la Burqua ini même le voile même si il conseil ce dernier) c’est un problème de sécurité (d’ailleurs nos amis talibans utilisent très bien la burqua en afghanistan pour faire approcher les « kamikazes » prêt d’une base militaire sans être repérer) On peut pas comparer ça au voile de la religieuse dont on voit le visage.
    Le string et la Burqua sont les deux extrèmes, il y a un entre deux quand même.

  12. REBEKAH permalink
    6 juillet 2010 06:29

    Que le Monde se convertisse à l’Islam !!!!!!
    Voilà la Vraie Vérité !!! ????

    En auront-on oublié, que les femmes juives se sont toujours couvert la tête ?????
    Et que d’ailleurs les femmes juives pratiquantes, continuent à se couvrir la tête………..

    REBEKAH DE JUDEE

  13. 8 juillet 2010 06:41

    Curious question

  14. 1 octobre 2010 00:12

    Notre Seigneur face à un possédé – Evangile selon Saint Luc (VIII-30) :
    + Jésus lui demanda : « quel est ton nom ? » Il répondit : « mon nom est légion », car beaucoup de démons étaient entrés en lui. +
    Il me semble que l’Islamisme est une de ces légions à combattre sur la terre de France Très Chrétienne (malgré toutes les apostasies que, malheureusement, nous constatons), combat à mener avec l’aide de Notre Seigneur et de Notre Dame. Et prier Notre Père pour que son Règne vienne, et que sa Volonté soit faite.

    Dans le même ordre d’idée, je ne pense pas que, dans notre monde contemporain, la Burqa soit un signe d’ascèse et d’humilité ; elle me parait être plutôt devenue tout à fait le contraire : un signe manifeste d’orgueil conquérant, l’étendard avancé d’une certaine frange de l’Islam, qui considère l’Europe comme une terre à conquérir justement. Car convaincue que, hors de la révélation faite à Mahomet, il n’y a point de salut, et qu’un non musulman est moins qu’un homme, voire un « sous-chien ».
    Il me semble important de garder une vision claire des choses, et de ne pas se tromper d’adversaire. Dieu fasse que les sourds entendent et que les aveugles voient.

    Ô Oriens, veni et illumina sedentes in tenebris.

    Sancte Michaël, Quis ut Deus, Defende nos in praelio.

    • 1 octobre 2010 01:29

      Bonsoir.

      J’ai fait de mon commentaire sur votre site une note sur le mien. Et j’ai utilisé une de vos images de femmes en burqa.
      Pas de souci de droit d’auteur j’espère.
      A bientôt peut-être.

  15. 29 décembre 2010 02:33

    Bonjour,

    J’ai beaucoup aimé ce texte et je me retrouve vraiment dans celui-ci

    Pour ce qui est des commentaires comme quoi, ‘Mahomet' »
    Je précise que ce n’est pas Mahomet, qu’il ne s’est jamais appelé Mahomet mais Mohammed- que la paix et la benediction de Dieu soit sur lui-
    qui signifie ‘le loué’ et que la moindre des choses c’est d’ecrire son nom correctement
    n’a jamais consideré les non-musulman comme sous chien, qu’il n’y a aucunes trace de cela et qu’il faudrait eviter de calomnier ainsi
    Au contraire, il est demandé le plus grand respect aux non-musulmans et de vivre bien parmis eux, et s’ils vivent parmis les musulmans c’est la même chose

    Par exemple beaucoup de Juifs ont ete rejete de certains endroit et accepté et respecté en pays musulmans tel que le maghreb par exemple et tout le monde vivaient ensemble en bonne entente

    «  » » »Alors déja la Burqua ne peut pas être considérer comme un vêtement religieux (Le Coran n’oblige pas le port de la Burqua ini même le voile même si il conseil ce dernier) «  » »
    J’avoue que je sui étonné que les gens se permettent d’interpreter les verset du coran et se faire exegete sur des choses qu’ils ne conaissent pas
    Il est clairement stipulé en LANGUE ARABE qui est la langue decriture et de revelation du coran que le voile est un ordre,
    apres je ne sais pas quelle traduction des SENS vous avez lu mais ce n’est pas ça du tout et pourtant même en francais, il ecrit que c’est un ordre de Dieu
    Il faut bien comprendre également que la langue arabe est une langue extrement riche et d’un niveau tres eleve (je parle au niveau litteraire) et qu’il est impossible de traduire les versets exactement mots à mots en français c’est d’ailleurs pour cela que sur les coran traduit il est inscrit: traduction du sens des versets

    «  » » » » » »c’est un problème de sécurité (d’ailleurs nos amis talibans utilisent très bien la burqua en afghanistan pour faire approcher les « kamikazes » prêt d’une base militaire sans être repérer) «  » » » » » »
    C’est une excuse qui ne vaut pas grand chose, si demain quelqu’un veut faire peter une bombe il la fera peter, voile ou pas voile et on le sait parfaitement, il est tout a fait possible de cacher ses explosifs dans un blouson ça on le sait aussi bon nombre de non musulman ce sont fait exploser sans avoir recours a une ‘burqa’ de plus encore une fois, il n’y a pas de femmes qui porte la burqa en France elles portent des djilbab, parfois des niqab sur le visage en plus, mais une burqa personne n’en porte c’est un vêtement traditionnel Patchoune

    Si quelqun voudra faire exploser une bombe en France il utilisera un moyen plus discret car on se fait automatiquement fouillé des qu’on porte un voile on est montré comme des terroristes depuis le 11 septembre donc on echappe a aucuns controle croyez moi, que ce soit justifié ou non et je sais de quoi je parler donc pas d’inquietude à avoir

    Je ne suis pas sataniste et comme l’a souligné une personne j’aime enormement Jesus-que la paix et la bénediction de Dieu soit sur lui- qui est pour moi un grand prophête, tout comme Job, Salomon,Jean,David etc etc

    • 29 décembre 2010 18:42

      Bonsoir Sabrina.

      Effectivement, j’ai écrit le nom du Prophète à la française, et je sais très bien qu’il faudrait écrire plutôt Muhammad.
      Je regrette beaucoup que vous preniez mes remarques à votre compte, alors que j’ai bien parlé dans mon commentaire « d’une certaine frange de l’Islam » qui considère les non musulmans comme des sous hommes, et l’Europe comme une terre de conquête. J’ai moi-même beaucoup d’amis musulmans, et trouve tout à fait intéressante la voie Soufie, qui nous donne de beaux textes spirituels. Ces amis musulmans regrettent eux-même beaucoup le manque de nuance verbale de certains de leurs frères : et malgré tout le respect que vous pouvez attendre de moi, je pense que vous manquez vous-aussi de nuance dans vos propos, vous parlez en effet d’emblée de calomnie alors qu’il s’agit d’une réalité de notre monde contemporain. J’espère que le temps viendra où nous pourrons parler de manière apaisée avec les musulmans, sans attirer d’animosité au moindre mot prononcé. A la Grâce de Dieu.
      En ce qui concerne le voile, doit-on juger la pureté de l’âme d’une femme à la longueur du tissu ? Qui sommes-nous donc pour en juger, nous tous, hommes et femmes, enfants d’Adam et Ève, et donc pécheurs ?
      Il me semble plutôt que la pudeur est une question d’attitude, de comportement à avoir dans la société humaine. Une femme non voilée me semble aussi digne de respect que si elle portait un voile intégral. On peut être pudique, humble de coeur (ce qui est l’essentiel), et ne pas se voiler d’un tissu, tout en restant ouvert au dialogue avec l’autre, homme ou femme.
      A bientôt peut-être. Respectueusement.

    • PEB permalink
      29 décembre 2010 22:24

      La femme, de par sa possible maternité est un temple de vie qui mérite protection, protection symbolisée traditionnellement par un voile. Il est aussi un signe de modestie en face du péché de notre première mère.

      Dans la perspective chrétienne où le visage est le reflet de l’âme créée par Dieu, il est juste cependant de laisser, dans la mesure du possible, les traits de la personne visibles. Toutefois, la fiancée peut les masquer par un crêpe soulevé par son époux, se donnant ainsi à lui comme offrande d’action de grâce. La veuve éplorée peut évidemment cacher ses larmes de douleurs face à une perte inconsolable. Restent les cas médicaux mais là, on entre dans la casuistique.

      Par l’obéissance de Marie, le voile chrétien est paré des vertus théologales: le corps féminin est, en la Vierge, la nouvelle Arche d’Alliance où est renfermé en l’Annonciation le Verbe de qui nous tenons la Foi. L’esprit de la Mère du Sauveur couvre ses inquiétudes de l’Espérance du Salut. L’âme de la Reine des Cieux, est brûlante de Charité, toute couverte de l’Esprit-Saint en qui la Trinité trouve l’unité et du Père et du Fils.

      Ceci dit, le voile doit être d’abord morale et spirituel. Les excentricités des matrones saoudiennes en niqab sont de notoriété publique.

      Une tenue élégante et modeste à la fois a fait pendant des siècles le charme de la femme européenne. Le chapeau des Parisiennes en fut le dernier reliquat au grand dam des modistes, profession en déclin depuis un demi-siècle.

  16. 29 décembre 2010 23:04

    Bonsoir princetaliesin,

    Merci pour votre réponse

    Je m’excuse si j’ai mal compris votre commentaire seulement quand vous dites, je cite:

    « (…)la Burqa soit un signe d’ascèse et d’humilité ; elle me parait être plutôt devenue tout à fait le contraire : un signe manifeste d’orgueil conquérant, l’étendard avancé d’une certaine frange de l’Islam(…)  »

    Quoique vous désigniez une certaine frange de l’Islam, vous dites tout de même que toutes les femmes qui portent le niqab, ou burqa en font partie donc automatiquement moi-même alors je me suis sentie visée
    C’est pour cette raison que j’ai parlée de calomnie, parce que vous donnez un avis qui vous est propre mais qui n’est peut-être pas un fait général

    Je m’excuse sincèrement si j’ai mal réagi ou si j’ai parut virulente ce n’était pas le cas, j’oublie parfois de peser les mots quand je suis dans mes idées
    C’est une mauvaise chose et je vais faire en sorte de me corriger

    Vous savez, il n’ y a pas plusieurs Islam, il n’ y en a qu’un, je vois l’islam comme une religion parfaite seulement, l’homme fait beaucoup de mal et ce mal il ne faut pas l’attribué à la religion qui est innocente de nous
    Il y a donc toutes sorte de Musulmans, des bons et des moins bons et nous nous sommes divisés malheureusement ce qui donne tout ceci
    Vous doutez que la femme qui le porte le fasse par humilité et ascèse et que c’est par orgeuil et appartenance a cette frange et
    je souhaiterais vous dire que, c’est après beaucoup de réflexion que j’ai enfin décidé de couvrir mon visage car je ne voulais pas que ce soit pour une mauvaise raison et je devais peser le ‘pour et le contre’ et que mon intention était réellement l’ascèse et mon rapprochement auprès de mon Créateur

    Je vous assure et c’est en toute honnêteté que je vous le dis, la plupart des musulmans que je connais ne voient pas l’Europe comme une terre de conquête mais souhaite plutôt en partir pour un pays Musulman,
    Je me trouve moi- même dans cette situation, la vie est assez difficile

    Bien sûr le vêtement ne fait pas l’homme, et l’important c’est avant tout le comportement
    Mais la pratique fait partie de la foi (je parle en tant que Musulmane là)

    Merci et encore mes excuses

    • 30 décembre 2010 17:34

      Bonsoir Sabrina.

      Ne vous inquiétez pas outre mesure au sujet de ce que vous nommez votre virulence, nous avons tous nos impatiences (et moi le premier), qu’il importe d’apprendre à maîtriser.

      J’ai bien lu votre argumentation, ce que j’ai du mal à comprendre, en tant que Chrétien, c’est la différence de traitement, dans l’Islam, entre la femme et l’homme : pourquoi le voile (intégral ou non) n’est-il réservé qu’à la femme ? Comment un homme exprime-t-il son intention d’ascèse, d’humilité et de rapprochement avec Dieu ?
      L’homme et la femme ont, certes, des corps différents et complémentaires ; mais les corps sont périssables et lorsque l’on parle de l’immatériel, de l’âme ou de l’esprit humain, il ne peut y avoir de différence.
      Il y a, et même dans l’histoire européenne de la Renaissance et la redécouverte du Droit romain, et jusqu’à nos jours, des survivances de pratiques que je nommerais méditerranéennes, où la femme est toujours considérée mineure par rapport à l’homme. Mais il s’agit là de Morale, sujette à changement de ce fait, et non de Spiritualité.
      Au contraire, en ce qui concerne la Moyen-Âge, époque où l’Europe entière était très chrétienne et spirituelle, savez-vous, par exemple, que Sainte Hildegarde de Bingen (au 12e s.), et Sainte Thérèse d’Avila (au 16e s.) étaient Supérieures de couvents d’hommes et de femmes.

      Merci à vous aussi.

  17. 29 décembre 2010 23:12

    PEB,

    « (…)Ceci dit, le voile doit être d’abord morale et spirituel. Les excentricités des matrones saoudiennes en niqab sont de notoriété publique.(…) »

    Je n’ai pas trop saisi mais je pense que vous parlez là des excentricités dues à leurs richesses
    et ce n’est pas le cas pour toutes les Saoudienne car elles ne sont pas toutes de descendance royale
    Cela n’à donc rien avoir avec le fait de porter le niqab, qui en Arabie est obligatoire, certaine le porte donc sans vraiment grande conviction

    Et évidemment le voile doit être d’abord moral et spirituel

    • PEB permalink
      30 décembre 2010 00:06

      Sabrina,

      Je faisais allusion aux achats de lingeries affriolantes et autres parties fines jouées entre filles à l’abri des regards… Le niqab, au lieu d’une prison, en devient une antre à volupté comme, à la haute époque, la clé des sérails. Ces dames, excitées par les passions matérialistes, sont bien loin de la retenue et de la modestie seyant à une chasteté authentique. Des reportages télévisuels montrent ainsi les effets de la corruption morale des pétrodollars coulant à flot autour du Golfe Persique.
      Ce monde n’est évidemment pas le vôtre et je m’en réjouit pour le salut de votre âme.

      Cet exemple était là pour souligner que, selon un autre proverbe chrétien de notre ancien droit: « l’habit ne fait pas le moine mais la profession. » Cela signifie métaphoriquement que les seules apparences ne sont pas un gage de vertu mais que la pureté authentique vient du cœur. (cf. Mc 7, 14-23)

      Ceci dit, ce luxe et cette luxure ne concerne que les classes hyper-privilégiées des émirats et consorts. A côté, git une foule de travailleurs miséreux privés de tout secours matériels et spirituels. Les Philippins, majoritairement chrétiens, ne peuvent ni voir leurs conditions de vie s’améliorer, ni recevoir Notre Seigneur pour la consolation de leur peine.

  18. 30 décembre 2010 01:37

    PEB,

    Merci pour vos explications, je m’excuse j’étais loin de me douter qu’il était question de ce genre de choses…Je suis ‘à l’ouest’
    C’est dégoutant…
    Oui c’est sur nos coeur qu’il faut travailler, l’apparence c’est assez simple mais le coeur c’est autre chose

    J’ai effectivement entendu parler de la situation des étrangers là bas surtout des clandestins et ça aussi c’est honteux, au lieu de partager de ce que Dieu leur a donner en quantité voilà leur comportement
    Dieu peut reprendre facilement de ce qu’il a donné mais on oublie beaucoup

  19. 30 décembre 2010 18:02

    Cher PEB, bonjour.

    Quel doit-être le signe de modestie de l’homme en face du péché de notre premier père Adam ?

    Le voile me semble avant tout devoir être symbolique et spirituel, plutôt que moral et ostentatoire.

    Bien respectueusement. A bientôt.

    • PEB permalink
      31 décembre 2010 01:04

      Notre premier père a péché du fait de notre première mère…

      Le signe de modestie masculine, c’est la sueur du front par laquelle l’homme mange son pain, c’est-à-dire bâtit une civilisation. Le voile féminin est aussi secondairement un signe de protection contre la convoitise excessive de l’un ou de l’autre sexe vis-à-vis de l’autre.

      L’homme chrétien, image du Christ, doit surtout révéler à la face du monde la belle figure de l’humanité rachetée par le Sang de l’Agneau.

  20. 31 décembre 2010 15:07

    Bonsoir Princetaliesin,
    Merci pour votre réponse
    Je vais essayer de répondre à vos questions du mieux que je peux

    « (…)J’ai bien lu votre argumentation, ce que j’ai du mal à comprendre, en tant que Chrétien, c’est la différence de traitement, dans l’Islam, entre la femme et l’homme : pourquoi le voile (intégral ou non) n’est-il réservé qu’à la femme ?Comment un homme exprime-t-il son intention d’ascèse, d’humilité et de rapprochement avec Dieu ? (…) »

    Pour commencer,le voile n’est pas propre à l’Islam nous le savons, depuis des millénaires et dans nombreux peuples les femmes couvraient leur chevelure, le voile existe chez les femmes Juives tout comme chez les femmes Chrétienne également (sauf que pour les Chrétiennes je pense que ce n’est réservé qu’aux femmes d’Eglise, et au moment de la prière dans l’Eglise?)
    Cette différence de traitement dans l’islam s’explique par le fait de nos différence physique
    Le corps de la femme est plus attirant que celui de l’homme, c’est à dire quelle possède beaucoup plus de choses qui appel à la procréation
    C’est pourquoi dans l’Islam la femme ne doit rien faire paraître sauf son visage et ses mains, son voile doit avoir certains critère; il doit être modeste, ample, non transparent etc
    Cela pour ne pas être dérangé par les hommes mais aussi se faire reconnaître en tant que croyante, elle doit le porter par obéissance pour Dieu se preverver des péchés et se rapprocher de Lui
    C’est donc social mais aussi spirituel
    Elle doit aussi avoir un comportement modeste et pudique

    Ce qu’ignore beaucoup de gens, c’est qu’en fait l’homme aussi doit couvrir certaines parties
    Ces parties que l’on nomme en arabe « awra » sont les parties qui sont dites intimes et que les étrangers ne peuvent voir, la « awra » de la femme est donc tout son corps excepté ce que j’ai cité
    Et pour l’homme, sa « awra » est la partie comprise entre le dessus du nombril et le dessous des genoux, mi-mollet, c’est à dire qu’un musulman pratiquant n’a pas le droit de porter un short par exemple cela lui est interdit, il ne peux montrer ce qui est en dessous de son nombril et il doit aussi s’habillé modestement, et que ce qui cache sa « awra » soit ample
    L’homme n’a le droit de montrer cette partie à personne sauf son épouse, il n’a pas le droit non plus de regarder un autre homme nue, tout comme il est interdit à la femme de regarder une femme nue et évidement un homme
    La femme peut se montrer sans son voile devant certains membres de sa famille ceux avec qui le mariage n’est pas possible: ses parents, frères soeurs, amiEs, ses tantes paternelle et maternelles, ses oncles et il y a des règles elle ne peut pas montrer plus que ses cheveux, son cou, le haut du buste, les bras et le bas des jambes le reste est réservé au mari
    Elle n’a pas le droit de se montrer à tout autre hommes qui pourraient l’épouse comme ses cousins, ses voisins, les amis de ses frères par exemple etc

    Il y a donc des interdits pour l’homme comme pour la femme sauf que c’est plus pour la femme étant donné que son corps est plus attirant

    « (…)L’homme et la femme ont, certes, des corps différents et complémentaires ; mais les corps sont périssables et lorsque l’on parle de l’immatériel, de l’âme ou de l’esprit humain, il ne peut y avoir de différence.(…) »
    Je vais peut-être paraître simpliste dans ma réponse, mais dans l’Islam l’homme et la femme sont considéré exactement au même niveau spirituellement il n’y a justement aucunes différences au niveau immatériel de l’âme et de l’esprit

    « (…)des survivances de pratiques que je nommerais méditerranéennes, où la femme est toujours considérée mineure par rapport à l’homme. Mais il s’agit là de Morale, sujette à changement de ce fait, et non de Spiritualité.(…) »

    Je ne suis pas trop d’accord quand vous dites que ces survivances seraient plutôt Méditerranéennes, je pense qu’il y avait de cela un peu partout et que ce n’est pas propre de la Méditerranée ni originaire de celle-ci ???
    Cela dit je suis tout à fait d’accord que ces pratiques existent toujours, malheureusement, et que cela n’a rien avoir avec la spiritualité et que les gens ont tout déformé et qu’il y a un grand mélange de traditions dans la religion et que cela n’a rien à faire dedans

  21. xorus permalink
    5 juin 2011 16:03

  22. IHSV permalink
    29 février 2012 16:04

    Article intéressant qui met en évidence le rejet du sacré dans le monde moderne, celui de la liberté de moeurs, de la république, et des valeurs maçonniques. La foi devient un « fait privé » qu’il paraît de plus en plus étrange de pratiquer, à tel point que des lois empêchent son exercice.

    Bienvenue à la Nouvelle-Gomorre !

    • Emmanuel:. permalink
      1 mars 2012 00:28

      J’aimerais bien que vous citiez ces lois qui empêchent l’exercice de la foi.
      Exercice qui en effet dans une société multiculturelle n’a pas à s’imposer dans la sphère publique à ceux qui ne la partage pas ou qui croient autrement.

      2/3 au moins de l’humanité ne sont pas chrétiens (démonstration éclatante de l’échec de 2 000 ans d’évangélisation). Ces 2/3 et plus sont-ils plus licencieux que les peuples christianisés (parfois de force), plus malhonnête, plus….?

  23. Emmanuel:. permalink
    1 mars 2012 00:22

    La Question écrit : « …/… La polémique actuelle sur la burqa, alors que les politiques lui refusent sa valeur religieuse…/… ».

    A juste titre car le voile musulman ne relève d’aucune prescrition religieuse, pas plus que la non consommation du porc ou du vin.

    Le voile relève en islam d’une pratique esthétique : protection de la beauté des femmes contre les ardeurs du soleil et la poussière de sable. Quant au second c’est une recommandation hygiènique le porc étant porteur du ténia et autres parasites qui se développent particulièrement dans les pays chauds. Le consommer augmente donc le risque de transmission de maladies graves surtout quand on connait les conditions d’hygiène prévalant dans ces pays. Tout comme le vin très capiteux.

    Ce sont des religieux, souvent potentats locaux, qui ont érigé ces prescriptions de bon sens au rang de préceptes de foi.

    De même en occident catholique le port du voile ne date que de l’époque où les églises étant mal éclairées et ventilées les chauves-souris et autres oiseaux y logeaient. Dérangés par les cérémonies ces animaux voletaient en tous sens se prenant dans les chevelures des femmes qui dérangeaient par leurs cris et leur agitation l’ordonnance des rites. C’est pourquoi les clercs ont imposé le port du voile dans les églises et lui ont ajouté une dimension symbolique en relation avec le voile de la Vierge (sémite voir ci-dessus).

    Et comme les clergeaux ont très peur des femmes (toutes des p. sauf mère, soeur et celle fréquentée en secret… ) ils ont rajouté des couplets sur la chasteté, l’humilité, la concupiscence… bref tous baratins destinés à soumettre la femme. Ce qui ne les a pas gêné de la glorifier par ailleurs (tout en les virant récemment encore du choeur réservé aux hommes).

    • IHSV permalink
      1 mars 2012 19:29

      Après avoir sorti toutes vos bêtises sur le christianisme et son évangélisation vous vous en prenez aux principes sacrés de l’Islam ! Je ne suis pas musulman mais je leur reconnaît un attachement fort au sacré et à l’exercice de la foi, exercice qui perdure quand bien même les peuples se révoltent (pas comme dans les pays sous influence maçonniques…).

      Le voile est évidemment prescrit par le Coran : cependant, dans une traduction française, ce n’est pas le terme de voile qui est employé. Peu importe, votre raison semble obscurcie par des explications sorties d’on ne sait où : le voile chez les chrétien est aussi un signe d’ascèse, au même titre que la tonsure des moines ou la bure des franciscains.

      Toutes vos tentative de désacralisation de la pratique digne de la foi, qu’elle soit catholique ou musulmane, n’ont aucun sens et ne trouvent d’oreilles qu’auprès de vos frères du GO. Il est évident qu’avec une ignorance théologique telle que la votre, on ne peut en exiger plus !

      Bientôt, si on s’agenouille à la messe, en écoutant vos justifications, c’est parce que les sièges ne sont pas confortables, et puis si les prêtres font voeu de chasteté, c’est pour se prévenir des maladies je suppose ! Sérieusement…

  24. Emmanuel:. permalink
    2 mars 2012 10:47

    IHSV 1 mars 2012 19:29

    Il est quand même surprenant que pour qq un qui prétend vouloir dialoguer vous ne puissiez le faire que sur le ton de l’agressivité???

    Avant de sortir vos sottises sur le voile islamique prenez donc la peine d’aller lire ceci :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Hijab

    Ou cela :

    « Le Conseil National du Culte Musulman, par son Président, Monsieur Moussaoui, a clairement déclaré que le « voile intégral » n’est pas un signe religieux et que le Coran ne demande pas qu’il soit porté par les femmes. »
    http://www.eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/textes-et-declarations/declaration-de-mgr-santier-suite-aux-propositions-de-la-mission-parlementaire-sur-le-voile-integral–6062.html

    Cette histoire du voile dans les religions d’origine biblique remonte en fait à Gen 6:1 qui fait des femmes les coupables de la séduction (chute) des anges (après celle d’Adam) et de l’impiété des hommes.

    C’est pour les soumettre, effacer en quelque sorte leur « puissance », qu’on imposa aux femmes ce signe de soumission (en plus de ce que j’ai écrit plus haut). Mais beaucoup plus futées que les hommes (et surtout les cléricaux) celles-ci détournèrent la chose en « concours d’élégance chapelière » auxquels on pouvait assiter lors de la grand-messe du dimanche dans ma jeunesse. Il n’y a plus que dans les milieux religieux radicaux, ou pour affirmer une identité, que les femmes portent le voile. Et ça n’a rien de choquant en soi sauf que la loi interdit depuis toujours le port de « masques » sur la voie publique (hors manifestations festives). Tout comme elle interdit,au nom de l’ordre public, un dévoilement excessif. En tout raison garder.

    Autre est l’habit des religieux(ses) incluant le voile et la robe qui est (l’habit) le signe de leur « métier ». Quand vous aurez compris le lien entre « métier » et « ministère » vous comprendrez ce que je viens d’écrire.

    Vos références autojustificatrices et circulaires (bibliques dont on sait qu’elles furent écrites par des hommes pour être utilisées par eux) ne font qu’accentuer le fait de votre mépris (radical) pour les femmes pourtant « l’avenir de l’homme » selon le poète.

  25. Emmanuel:. permalink
    2 mars 2012 10:53

    Emmanuel:. 1 mars 2012 00:28

    IHSV 1 mars 2012 19:29
    Seriez-vous en peine pour répondre à mon poste du 1er mars ci-dessus???
    Quelles sont les lois qui interdisent la pratique de la foi?
    Comment expliquez vous que 2/3 de l’humanité ne croient pas en ce dieu dont vous vous réclamez???

    • IHSV permalink
      2 mars 2012 12:25

      Suis-je, moi en tant que fidèle, responsable de la justification de l’impiété des hommes ? Je ne suis pas prêtre et encore moins missionnaire. D’autant plus que les deux tiers dont vous parlez ne sont pas athées, une grande majorité d’entre eux ont une croyance religieuse, monothéiste ou non. Vous voyez là un échec de l’évangélisation : moi j’y vois une réussite, en plus d’avoir forgé l’histoire de France et du monde occidental, l’évangélisation perdure au cours des siècles et quand bien même l’Eglise maintenant s’accorde avec la modernité, un tiers de la planète est chrétien.

      Les questionnements législatifs à propos du voile ou de la burqa sont un bon exemple du travail de nos chers députés républicains : la religion va peu à peu devenir ce que vous et vos frères appelaient un « fait d’ordre privé » qu’il ne pas confondre avec la sphère publique. Grave erreur ! Le sens d’une religion est avant tout communautaire et non pas « privé » pour ne pas choquer les idéaux laïcards et résolument maçonniques.

      Aussi, vous me reprochez de m’appuyer sur la Bible lors de mon discours. N’est-ce pourtant pas vous qui vous réclamez « chrétien » ? Quel chrétien oserait dire que la Bible est conditionnellement imparfaite car le fruit des hommes ? Si l’on étend votre raisonnement de perfectibilité des saintes Ecritures, alors IHS n’a pas forcément existé. Or tout raisonnement valable se doit d’être universalisable dans la pensée de votre foi. Votre foi est ainsi tout aussi branlante et vacillante que vos conviction.

      Je n’ai absolument aucun mépris envers les femmes, et je pense les respecter même beaucoup plus que vous ne le pensez. Le voile, ou n’importe quelle autre forme de restriction motivé par la louange à Dieu, est pour moi un signe d’une grande foi et mérite tout mon respect, quelle que soit la confession du fidèle et à condition de ne pas être le fruit d’une dévotion hypocrite.

      Vous confondez probablement soumission et humilité face au sacré, sacré dont vous manifestez par ailleurs une conception très distancée voire dégoûtée. Or tout examen intellectuel logique et raisonnable (sic) ne peut contester la primauté du sacré sur la vertu de l’Homme. Le sacré est immuable tandis que la vertu est conditionnelle : toute vertu digne d’être exercée se doit de s’appuyer sur le Sacré.

      Si mes propos ont tendance à être agressifs j’espère que vous ne vous sentez nullement insulté et que vous n’y voyez qu’une forme de rhétorique plus que de bagarre.

  26. Hakima permalink
    18 avril 2013 15:23

    La valeur religieuse de la  » BURQA  » !
    Humain : – Si une femme est libre de montrer son corps; n’a -t-elle pas aussi LA LIBERTE DE LE COUVRIR ?.
    ALLAH fit la liberté, l’Homme a fait l’esclavage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :