Skip to content

LA QUESTION « CRUCIFIERAIT » ROBERT CULAT !

19 juin 2010

Le Père Robert Culat au côté d'un des membres du groupe The Four Horsemen, fan de Metallica

LA QUESTION CITEE PAR L’EXPRESS !

« Le curé s’est retrouvé crucifié

comme « prêtre apostat et blasphémateur »

sur le site La Question, un blog traditionaliste ! »

En raison d’un de nos articles critiques qui lui fut consacré, nous fondant sur des analyses précises de ses textes et positions, nous serions coupables selon l’Express de « crucifier » (sic !) Robert Culat, qui banalise le blasphème, et se fait l’avocat du satanisme  ? Voilà qui est assez savoureux ! 

En effet, ce prêtre, non content de soutenir un courant musical profondément antichrétien, en est venu, dans ses textes et attitudes, à justifier honteusement les  paroles des groupes de Black Metal satanistes, alors que le même journal, dans un article en date du 21 avril 2006, déplorait : « Le satanisme fait de plus en plus d’adeptes. Au premier rang desquels des adolescents, proies toutes désignées d’une mouvance qui se dissimule parfois sous les couleurs de la mode ou les accents de la musique black metal. Et le risque est grand, pour eux, de ne pas savoir distinguer les délires folkloriques des dérives sectaires véritablement dangereuses. »

On admirera la cohérence ! 

Aujourd’hui, festival du Hellfest oblige, voici ce qu’écrit le même journal, sous la plume de Sylvain Morvan  :

« Fan de heavy metal, le Père Robert Culat ne veut pas louper le prochain festival du Hellfest à Clisson (Loire-Atlantique) qui a lieu du 18 au 20 juin. Au grand dam des traditionalistes, qui jugent cet événement démoniaque. Le curé quadragénaire s’est même retrouvé crucifié comme « prêtre apostat et blasphémateur » sur le site La Question, un blog traditionaliste. Les animateurs de la page l’accusent de minimiser « les ravages que peuvent causer les propos ouvertement satanistes » des groupes inscrits dans la programmation. « Je sais que j’ai une position audacieuse », réplique sobrement l’intéressé. »

 BM

 » Le satanisme fait de plus en plus d’adeptes.

Au premier rang desquels des adolescents,

 proies toutes désignées d’une mouvance qui se dissimule parfois

sous les accents de la musique black metal. »

L’Express, 21 avril 2006.

Or le problème, et il n’est pas anodin, c’est qu’effectivement Robert Culat, relativisant le blasphème, ose soutenir des propositions incroyables, justifiant les pires déclarations des groupes satanistes programmés lors du Hellfest, par l’effet d’une logique stupéfiante qui se résume à cette position renversante venant d’un prêtre :  « Qui sommes nous pour condamner le blasphème ?» Mais ce qu’oublie Robert Culat dans son inconscience, c’est que nous sommes en présence avec ces groupes, qui trouvent leur inspiration dans les thèses du néo-paganisme occultiste, non seulement d’horribles blasphèmes, mais d’authentiques appels au meurtre, comme le démontrent certains extraits significatifs pour n’en citer qu’un seul parmi des dizaines d’autres : « Tuez-les tous et brûlez leurs putain d’églises ; Buvez leur sang.. Sacrifiez la salope de putain de Chrétienne… nous vous étranglerons tous. Écrasez leur crucifix , profanez leur Saint putain de cimetière… assouvir votre nécrophilie. Dans le sang d’un millier de chrétiens, pieds nus dans les cendres de leurs églises. Célébrez notre triomphe satanique ! » ( Urgehal, Supreme blasphemy & Antichrist).

Pourtant devant de telles déclarations ignobles, qu’il connaît évidemment parfaitement, que fait Robert Culat ? S’indigne-t-il ? Manifeste-t-il de la réprobation ? Pas le moins du monde, il considère comme admissible ces textes, et va même, un comble pour un prêtre, jusqu’à considérer, comme il le déclarait récemment (le 26 avril 2010) dans entretien accordé à Kaosguards:

Il y a des paroles dont certaines en effet glorifient Satan et critiquent violemment le christianisme. Quand la critique est intelligente et fondée je l’accepte sans problème. Cela ne me gêne pas.

Donc, si nous comprenons bien, le discours abject des formations Metal, dont quelques passages suffisent à montrer l’horreur, relèverait de la critique intelligente de la religion, ce discours présenterait des aspects « fondés » et valides, selon Robert Culat, qui rendraient acceptable la glorification de Satan ? Et c’est un prêtre en charge d’une paroisse, aumônier des collèges et lycées qui dit ça ! C’est un prêtre qui clame  :  « cela ne me gêne pas ! » Et c’est nous, par notre légitime indignation et grande surprise, qui crucifions Robert Culat ?

holycross-rabut2

 Robert Culat s’interroge :   

« Qui sommes-nous pour condamner le blasphème ? »

Le prêtre, aveuglé et dont le discernement spirituel nous apparaît comme positivement affecté, insiste même plus avant dans son égarement, en déclarant plus encore :

(…) Les critiques émanant de la culture Metal sur la religion m’ont fait progresser dans ma vision et dans ma pratique de ma foi.

Ainsi donc, un prêtre de l’Eglise catholique, en charge d’une paroisse, qui semble totalement inconscient des ravages inquiétants et profonds provoqués par la diffusion culture occultiste et la banalisation des thèmes sataniques dans la société, avoue que les hymnes démoniaques de la musique Metal, les appels au meurtre des chrétiens, l’apologie de la nécrophagie et les louanges à Satan, l’on fait « progresser dans sa pratique de la religion » (sic) ! Et c’est nous qui exagérerions, qui serions trop sévères, voire des intégristes trop radicaux dans nos critiques ?

Tout ceci nous apparaît aberrant et inacceptable. D’ailleurs lorsqu’on  examine sa position à propos du blasphème, dont il a fait l’essentiel de son texte « Qui sont les vrais satanistes ? », position qui est empreinte d’un incroyable relativisme, on comprend aisément en quoi Robert Culat ne mesure pas la nocivité, sachant les dégâts considérables que les thèmes de cette musique scandaleuse – invitations aux profanations, incitations à la destructions d’édifices religieux, hymne aux puissances de l’Enfer, apologie de de la haine antireligieuse, appels au meurtre des chrétiens – provoquent dans les esprits de certains qui prennent très au sérieux les déclarations des groupes de Metal. Robert Culat s’amuse à jouer avec le feu, alors même que les observateurs alertent sur l’inquiétante montée du satanisme dans toute l’Europe, et en particulier en France où on note une augmentation de 300 %  des cas de profanations depuis l’an passé et une importante progression des suicides de jeunes, le rapport de la Mission interministérielle sur les dérives sectaires faisant état,  toutes branches et chapelles confondues, d’un nombre d’adeptes du satanisme  qui s’élèverait aujourd’hui à 25 000 personnes, «dont 80 % de moins de 21 ans».  Pendant ce temps sur sa page MySpace, Robert Culat s’appelle Padre Bob et a 581 amis,  il étale sur son profil sa passion des films de Larry Clark, des mangas ou de Matt Damon. Mieux: il pose en sweatshirt à capuche, planche de skate à la main ou… assis dans une BMW immatriculée 666 !

Robert Culat est donc un irresponsable qui, par son attitude, soutient et banalise le satanisme !

Nous rappellerons simplement, en conclusion, la position du diocèse de Nantes, reprise par la Conférence des évêques, en complète contradiction avec les propos de Robert Culat, qui n’hésite à parler, s’agissant de la culture diffusée par le Hellfest, d’une « thématique – de la mort, de la haine, et de l’apologie du mal »  :

Des chansons exaltent la mort, la haine et font l’apologie du mal. Elles ont pour moteur la provocation. Les amateurs de métal affirment qu’il s’agit de « folklore ». Mais les paroles humaines ont du poids ; elles disent quelque chose de ceux qui les prononcent, et elles ont une influence sur ceux qui les reçoivent. On ne peut traiter avec légèreté, le contenu des textes interprétés. Si des personnes qui ont acquis un certain équilibre humain peuvent effectivement prendre du recul, quel impact cette thématique a-t-elle sur les personnes plus fragiles ? L’exaltation de la souffrance, de la haine, de la mort, ne conduisent qu’au désespoir. Des parents le constatent avec inquiétude.

Nous persistons donc à penser que Robert Culat, prisonnier de sa passion pour un courant musical qui véhicule des idées malsaines et condamnables, n’a plus le discernement nécessaire afin de juger de l’extrême nocivité des thèses diffusées lors des concerts par les groupes de Black Metal, et qu’il se fait, positivement et fort concrètement, lui qui est pourtant prêtre de l’Eglise catholique, l’avocat du Diable !

74 commentaires leave one →
  1. Aloïs permalink
    19 juin 2010 02:11

    L’expression employée par l’Express est assez amusante : La Question « crucifie » Robert Culat. Franchement on aura tout vu sur le plan journalistique !

  2. xavier permalink
    19 juin 2010 02:13

    La juste critique des positions de Robert Culat assimilée à une crucifixion ! Je veux bien qu’il soit nécessaire de pousser un peu sur les formulations, mais là c’est tout de même un peu exagéré.

    • calixte permalink
      19 juin 2010 10:04

      @ Aloïs & xavier

      Et pourtant, il faut reconnaître à Sylvain Morvan de l’Express, d’avoir évité dans son article la terminologie habituellement utilisée pour désigner la Tradition catholique. La Question aurait ainsi pu être désignée comme étant un blog, selon une progression possible dans le cadre du nuancier journalistique des qualificatifs à disposition : intégriste, d’extrême-droite, fasciste, etc.

      N’oublions pas que si, effectivement, dire qu’il a été « crucifié » est assez exagéré, voire un peu outré, la phrase ne manque pas cependant de rappeler pourquoi : « Le curé s’est retrouvé crucifié comme « prêtre apostat et blasphémateur ».

      Or, dire d’un prêtre qu’il est « apostat » et « blasphémateur », ce qui est évidemment le droit de La Question si elle le juge tel sur le plan religieux, ce que j’avais signalé, en deux temps, dans des échanges intéressants et que j’invite à relire, lors de la mise en ligne de l’article sur le blog,

      https://lebloglaquestion.wordpress.com/2010/06/03/robert-culat-pretre-apostat-et-blasphemateur/#comment-6009

      https://lebloglaquestion.wordpress.com/2010/06/03/robert-culat-pretre-apostat-et-blasphemateur/#comment-6176

      est néanmoins très fort lorsqu’on parle d’un prêtre de l’Eglise, qui plus est en charge d’une paroisse, tant du point de vue théologique qu’humain il s’entend.

      De ce fait, j’ai plutôt tendance à considérer que l’article de l’Espress témoigne relativement bien de l’intention qui fut celle des administrateurs du blog, à savoir dénoncer, avec la plus grande vigueur et fermeté, les positions du père Culat qui, il est vrai, ce qui n’est d’ailleurs pas sans surprendre en raison de son état sacerdotal, considère le droit au blasphème et les incitations aux profanations et à tuer les chrétiens comme acceptable dans le cadre de « l’art », et va même, sans craindre les paradoxes intenables dans son texte : « Qui sont les vrais satanistes ? », jusqu’à juger qu’il y en a de pires en créant une hiérarchie absolument contestable et infondée entre les grossières injures faites à Dieu et l’adoration du veau d’or de la société contemporaine.

      Ainsi donc, je considère qu’il n’est pas exagéré d’écrire, en y apportant les corrections nécessaires :

      « Le curé s’est retrouvé crucifié comme « prêtre apostat et blasphémateur » sur le site La Question, un blog traditionaliste ! »

    • Aloïs permalink
      19 juin 2010 10:23

      @ calixte

      Comme toujours on louera volontiers votre capacité analytique, votre sens de la mesure et votre sagesse.

      Reconnaissons avec vous que les termes de La Question étaient forts, mais, et vous l’avez dit vous-même dans une excellente réponse : Lorsqu’on assimile, comme le fait le père Culat, la « cruauté envers les animaux, le nihilisme, la scatologie, le sexisme, les insultes en tout genre, l’incitation au viol des femmes, à la violence, à l’atteinte à l’intégrité physique, l’appel à l’incendie d’églises, au viol de sépulture, à la nécrophagie et au meurtre, l’apologie du morbide, les blasphèmes, menaces de mort et de génocide, et la liste n’est pas exhaustive …, thèmes fédérateurs du métal (une partie d’entre eux tombent d’ailleurs sous le coup de la loi pénale) à une « forme d’expression culturelle » qui « fait rêver et permet à bien des jeunes de s’évader », il y a de quoi être très choqué.

      Et si cette assimilation, de la part d’un prêtre, n’est pas du blasphème, et par ailleurs une forme concrète d’apostasie des valeurs les plus sacrées de la religion catholique, on ne sait ce qu’il faudra inventer comme termes pour désigner une attitude si grandement inacceptable sur le plan moral.

    • klm permalink
      19 juin 2010 10:35

      Pour une fois, on regrettera l’absence de Dura lex sed lex, retenue à Clisson pour cause de joyeusetés festivalières, en des lieux évidemment moins fréquentables que La Question, et qui aurait pu, nous n’en doutons pas, apporter sa pierre critique à l’édifice analytique.

      Mais il vrai à présent que sur La Question, dont l’atmosphère religieuse était pourtant relativement pieuse jusqu’à aujourd’hui, on y « crucifie » des prêtres selon l’Express…en quelque sorte comme le font au Hellfest les groupes satanistes ! ^^

    • Dura lex sed lex permalink
      22 juin 2010 02:38

      Me revoilà après ces trois jours de festival ^^
      Je rejoins encore une fois Calixte dans ses considérations sur l’article de l’Express, qui me semble en plus bien équilibrer son propos en rappelant que les détracteurs du père Culat ne sont pas uniquement des catholiques, et qui ne verse pas dans la critique des positions traditionalistes de La Question. De plus, il me semble logique qu’un site d’information relève un article qui sommes toutes est d’actualité.

  3. Gary permalink
    19 juin 2010 02:18

    Crucifie ! n’importe quoi, c’est par le Christ le père Culat !

  4. klm permalink
    19 juin 2010 02:23

    Un autre article de l’Express :

    Qualifiée de « fête de l’enfer » par de nombreux prêlats, une minorité d’entre eux, semblent cependant apprécier le Hellfest. C’est le cas du Père Robert Culat, fan de heavy métal. Il viendra spécialement du Vaucluse pour assister au festival et partager sa passion.

    Une présence critiquée par ses pairs. Le curé quadragénaire s’est retrouvé « crucifié » comme « prêtre apostat et blasphémateur » sur le site La Question, un blog traditionaliste.

    Le Père Pierre Binsinger, prêtre du diocèse de Nancy, sera, lui aussi devant les scènes du Hellfest. Depuis l’âge de 12 ans, ce curé âgé de 30 ans, est fan de Nirvana, Metallica et Guns n’Roses. Il a d’ailleurs consacré son master de théologie à la Bible dans des paroles de heavy métal. Les prêtres sont là. La Grande Messe Métal peut commencer.

    http://www.lexpress.fr/culture/musique/cinq-choses-a-savoir-sur-le-festival-hellfest_900114.html

  5. Koopa Troopa permalink
    19 juin 2010 08:24

    Simple mise en parallèle. Imaginez un peu qu’un jour, dans l’Express, on ait lu ça écrit, disons, par Vidal-Naquet ou un avocat de la LICRA : « Il y a des écrits dont certains en effet réhabilitent Hitler et nient l’existance des chambres à gaz et de la Shoah. Quand la négation est intelligente et fondée je l’accepte sans problème. Cela ne me gêne pas. »

    Or, même la justice a reconnu le sérieux des travaux des dissidents… Mais une telle argutie est inconcevables chez les grands prêtres shoahstiques. Il y a donc deux possibilités : soit ces derniers sont d’abominables inquisiteurs, sectaires, bloqués sur leur position, partisans d’un intégrisme historique ; soit ce prêtre ne croit plus dans ce qu’il est censé être…

    Faites votre choix.

    • gerdil permalink
      19 juin 2010 12:30

      Il faut sans doute répondre par l’affirmative aux deux questions posées, qui n’en forment en fait qu’une seule…. dans l’absolu…

    • Dura lex sed lex permalink
      22 juin 2010 02:40

      Ma foi c’est une obsession chez vous Koopa Troopa…

  6. satyr permalink
    19 juin 2010 09:31

    Oh la belle manipulation d’informations !

  7. OMG permalink
    19 juin 2010 09:35

    Limite qu’il aime le rock pourquoi pas…
    Mais allez jusqu’a tout justifier est de ce fait une réelle preuve de confusion de la part d’un prêtre.
    Un « Oui j’aime le rock… mais les propos haineux et anti-catholique que l’on trouve ches certains groupes sont horrible et je les condamne » lui eut sans doute versé un peu trop d’eau bénite sur la langue… le pauvre.

    • wendrock permalink
      19 juin 2010 10:58

      @ OMG

      Et c’est bien là tout le problème. Tout justifier comme il le fait est un pur scandale de la part d’un prêtre !

      Ces positions n’ont absolument aucune valeur car en affirmant, comme il le fait dans sont texte « Qui sont les vrais satanistes ? », que le Black Metal n’est pas mauvais, parce que les vrais satanistes sont ceux qui : « n’ont d’autre but dans leur vie que la recherche de l’argent (le profit), de la réussite, du plaisir et du pouvoir… Nous sommes bien loin des jeunes métalleux participant au Hellfest», c’est tenter de justiier un mal (le blasphème, l’antichristianisme, la morbidité, le satanisme et l’appel au meurtre) par un autre.

      Or, sur le plan moral et théologique, la conscience erronée ne peut pas justifier une faute, car nous avons une connaissance intime du mal, un sens du péché, qui ne trouve jamais à se déresponsabiliser en désignant une autre forme de mal. C’est l’argument type des enfants lorsque pris la main dans le sac : « mais lui il a fait ça et c’est pire que moi… »

      Provoquer le péché d’autrui, en en posant la cause sur les autres, ou du moins l’occasion — car lui seul peut en être la cause suffisante —, c’est très précisément le scandale auquel S. Thomas consacre huit articles dans la Somme théologique (a I 4). Il y en a d’ailleurs un quasi écrit pour le père Culat :

      « Du scandale ou de sa malice : il feint de mal comprendre ce qu’est un mal pour pouvoir accuser autrui d’un acte plus scandaleux : scandalum pharisaïcum ou scandale des pharisiens. »

      Soulignons ue le scandale est évidemment une faute grave, et même facilement une faute très grave.

      Selon S. Thomas : « Il est mortel ex genere suo, péché d’ordre anti-théologal s’opposant précisément au devoir de correction fraternelle, au devoir de vouloir et de procurer le bien spirituel du prochain. »

      Mais jusqu’où doit-on aller pour éviter le scandale ? Question pratique dont S. Paul a parlé aux Corinthiens avec quelque véhémence et qui se pose fréquemment, sachant, que pour S. Thomas le blasphème est un péché pire que l’homicide :

      « Puisque le blasphémateur porte atteinte à l’honneur divin, il pèche plus gravement que l’homicide. » (Somme théologique, IIa -IIae).

    • satyr permalink
      19 juin 2010 11:26

      Et bien soyez scandalisés, outrés même si ça vous chante, lui ne pose pas d’à priori et est certainement plus humaniste que vous ne le serez probablement jamais.

    • wendrock permalink
      19 juin 2010 12:25

      Il ne s’agit pas d’humanisme ou pas dans cette affaire, puiqu’on touche au blasphème, mais bien de questions d’ordre positivement théologique.

      Que vous en soyez ignorant est pénible, quoique presque compréhensible eu égard à l’état général de déchristianisation que l’on ne peut que déplorer. Mais que Robert Culat, qui est prêtre, feigne de l’ignorer et utilise des raisonnements sophistiques pour justifier les paroles blasphématoires des groupes satanistes, est extrêmement grave sur le plan spirituel !

    • satyr permalink
      19 juin 2010 12:46

      « à l’état général de déchristianisation que l’on ne peut que déplorer. » ou féliciter :p

    • gerdil permalink
      19 juin 2010 14:14

      Inutile de vous préciser, une fois de plus, notre sentiment sur ce sujet…

  8. John permalink
    19 juin 2010 16:42

    Eh ben dites moi… J’espère que le père Culat lira ça… Et qu’il portera plainte aussi.

    • satyr permalink
      19 juin 2010 22:39

      Oui, c’est à souhaiter, ça leur fera les pied à défaut de faire fonctionner autre chose.

    • gerdil permalink
      20 juin 2010 03:26

      Porter plainte de quoi ? en soutenant le blasphème et les appels au meurtre au nom de l’art, il est plutôt mal. Donc blasphémateur et apostat c’est pas si méchant au fond comparativement à ce qu’il regarde comme acceptable sur le plan artistique et qui enrichit sa foi : « tuez les chrétiens, violez la salope de putain chrétienne, etc. »

    • John permalink
      20 juin 2010 17:51

      Il n’écoute pas de groupes dits « satanistes » (en tout cas j’en ai pas vu dans ce qu’il écoute). C’est son problème, pas le tien, ni le mien, il est assez grand pour faire ce qu’il veut.
      S’il veut je pense qu’il peut porter plainte pour diffamation et/ou injures, pour ça faudra se renseigner auprès de Dura lex, et si une association contre le racisme ou l’homophobie tombe sur ce blog elle peut aussi porter plainte pour incitation à la haine. Et là vous pouvez vraiment vous inquiéter pour ce point-là.
      De plus, le blasphème n’est pas condamné par la justice française, vos accusations sont donc inutiles, elles le seraient à la limite pour la justice du Vatican, et encore, étant donné qu’il fait son boulot.

    • gerdil permalink
      20 juin 2010 19:45

      Tu ne comprends rien aux querelles théologiques John. Si La Question souhaite dire que Culat est apostat et blasphémateur, rien ne l’en emêpêche.

      En effet ce sont des jugements religieux, donc qui ne tombent pas sous le coup de la loi civile.

      Il n’est pas dit qu’il a volé, tué, violé, qu’il est pédophile, là on serait effectivement dans de la diffamation. Non. Il est simplement souligné que son attitude, visant à justifier les propos des groupes satanistes en les regardant comme de l’art, le place en tant que prêtre dans une situation d’apostasie de sa foi, et de soutien indirect du blasphème.

      C’est tout à fait admissible et possible sur le plan religieux.

    • John permalink
      20 juin 2010 19:55

      Ce que je veux dire gerdil, c’est que vous sortez des conneries à son sujet, et que ce soit théologique ou pas il n’appréciera certainement pas les articles sur lui. Et si dans le meilleur des cas pour vous il porte pas plainte, il peut quand même parler des articles antisémites et homophobes, et là par contre que tu le veuilles ou non ce blog est dans la crotte.
      Je comprends ton point de vue et celui de tes copains cathos, sauf que La Question a dit un truc genre « pas d’insultes personnelles », et là avec ces articles sur le père Culat on est en plein dedans.
      Et dire qu’il « justifie le blasphème » et « soutient le satanisme » désolé mais pour moi ça dépasse le cadre théologique car ça vise du père Culat qui a mis sa vie au service de Dieu et le père Culat en tant qu’Homme.

    • gerdil permalink
      20 juin 2010 21:34

      Tu trompes, ça ne dépasse pas le cadre théologique, ilj’y a aucune insulte personnelle. Au contraire on est en plein dans une critique doctrinale, car la vie de prêtre de Culat c’est de témoigner de la Parole de Dieu et de l’Eglise, par de se faire l’avocat du métal et de justifier les blasphèmes des groupes satanistes.

      Surtout que la plus haute instance de son Eglise, la Conférence des évêques, déclare que les thèmes de la culture métal : exaltent la mort, la haine et font l’apologie du mal. »

      On est très loin des affirmations de Culat. Et les évêques insistent plus encore, en une analyse qui vise directement les positions de Culat : « Les amateurs de métal affirment qu’il s’agit de « folklore ». Mais les paroles humaines ont du poids ; elles disent quelque chose de ceux qui les prononcent, et elles ont une influence sur ceux qui les reçoivent. On ne peut traiter avec légèreté, le contenu des textes interprétés. »

      Là c’est une contradiction directe de ce que soutient Robert Culat et dit dans ses entretiens. Alors je peux t’affirmer John que si il y a quelqu’un qui doit s’inquiéter, c’est plutôt Culat, pas La Question !

      Quant aux autres positions de La Question, comme elle ne sont pas liées à l’affaire du Hellfest, il est impossible de créer un lien artificiel avec. Donc ton argument ne vaut rien du tout 😦

    • sky flying permalink
      20 juin 2010 22:03

      Culat, prêtre, trouve acceptacle ce type de propos, donc il ferait mieux de raser les murs : « Tuez-les tous et brûlez leurs putain d’églises ; Buvez leur sang.. Sacrifiez la salope de putain de Chrétienne… nous vous étranglerons tous. Écrasez leur crucifix , profanez leur Saint putain de cimetière… Dans le sang d’un millier de chrétiens, Célébrez notre triomphe satanique ! »

    • Gary permalink
      20 juin 2010 21:40

      C’est marrant ces petits métalleux à la con qui applausissent à des textes effarants qui incitent au meurtre des chrétiens, au viol, aux profanations, qui se veulent contre l’ordre établi, et qui salivent comme des ridicules idiots à l’idée que La Question se prendrait un éventuel procès, qui d’ailleurs n’arrivera jamais car on est bien dans un cadre théologique, pour avoir dit que Culat est indigne dans son ministère de soutenir les blasphèmes, ce qui est vrai.

      Les métalleux sont franchement des crétins écervelés !

    • John permalink
      20 juin 2010 22:12

      @ gary : C’est marrant ces petits cathos ne faisant pas l’effort de se renseigner à la source même de ce qu’ils dénoncent sans connaitre… Tenez : http://www.lemonde.fr/culture/article/2010/06/20/patrick-roy-au-hellfest-oui-le-metal-a-besoin-d-etre-defendu_1375877_3246.html

      Qui sont les crétins écervelés là? Ceux qui connaissent leur sujet ou ceux qui ne le connaissent pas et ne font aucun effort pour le connaitre? Les « petits » cathos « à la con ».

      @ gary et gerdil : De plus là il n’y a pas qu’une question théologique (oui je continue à le penser)car les mots employés sont assez forts (soutient le satanisme, justifie le blasphème…) : le traiter de sataniste est très limite, dire qu’il est « blasphémateur » aussi. Pourquoi je prends la défense du père Culat à ce sujet? car vous le jugez sans le connaitre, comme vous jugez tous ceux qui écoutent du métal, et c’est une chose qui me donne des boutons. Il y a des témoignages y compris sur ce blog de personnes ayant déjà parlé au père Culat, il n’écoute aucun groupe sataniste et n’encourage en aucun cas le blasphème. Certes, ce n’est pas le fait que vous jugiez sans connaitre que je qualifie de diffamatoire, c’est le fait que le père Culat peut souffrir du portrait erroné et plus que subjectif qui l’est. Gerdil, tu parles du « poids » des paroles dans le métal; as-tu pensé aux conséquences possibles de vos paroles sur le père Culat? Je ne crois pas. Sinon, vous n’aurez jamais dit tout cela (enfin je l’espère pour vous). D’autant plus que c’est une forme de mensonge ces articles, et Dieu punit le mensonge. Par conséquent, nous les métalleux, iront si vous le dites en Enfer (sauf qu’on y croit pas, donc on ira pas), par contre vous, vous risquez d’y foncer : mensonge, intolérance. Le mensonge fait partie des dix commandements (le neuvième : « Tu ne témoigneras pas faussement contre ton prochain »), comme dirait l’autre, rendez-vous en Enfer.

    • Gary permalink
      20 juin 2010 22:20

      Allez arrête ton cirque John. Tu ne crois même pas toi-même à ce tu dis. lorsqu’on justifie le meurtre on s’écrase !

      Quant à Culat, qui trouve normal le blasphème, et a sorti ce genre d’énormité : « La musique parce qu’elle est de l’ordre de la beauté transcende le message qu’elle porte. (…) Les critiques émanant de la culture Metal sur la religion m’ont fait progresser dans ma vision et dans ma pratique de ma foi », t’inquiète-pas pour lui, pour avoir sorti ce genre de conneries énormes, tu peux être sûr que ça risque de chauffer sous peu pour lui avec sa hiérarchie dans l’Eglise, ert c’est normal.

    • John permalink
      20 juin 2010 22:36

      Je crois en ce que je dis, comme vous j’ai des convictions.
      Je n’aurais pas interprété du tout ces paroles du père Culat comme ça : il continue d’aimer Dieu, peut-être même encore plus qu’avant qu’il écoute du métal, il cherche à comprendre ces paroles, vous non. Et c’est ça qui me fait un peu peur chez vous; vous êtes d’un tel fanatisme que dès que l’un des vôtres écoute du métal il est sataniste et apostat, c’est ridicule. De plus, Un des prêtres de Spiritus Dei écoute Epica et Within Temptation (groupes de métal) et un groupe, Fratello Metallo comporte un frère capucin (chanteur). Comme quoi le métal et la religion ne sont pas incompatibles.
      Faites ce que vous voulez quant à sa légitimité en tant que prêtre, les personnes chargées de le juger là dessus le feront si elles le veulent, et c’est certainement pas le votre, ni le mien, ni de personne d’autre.

    • Gary permalink
      20 juin 2010 22:44

      Il aime Dieu d’une curieuse manière Culat, c’est comme les débiles de pseudos moines métalleux. Toute une bande de fous progressistes enfumés par la modernité d’après Vatican II. Des dingues complets !

      Que l’Eglise les remette rapido dans le rang les uns et les autres, ils ont autre chose à faire que d’aller écouter des groupes de métal, comme : célébrer la messe, les confessions, visite des malades, des mourants, enterrements, baptêmes, etc.

      Ces cinglés donnent une piètre image de leur ministère.

    • John permalink
      20 juin 2010 22:47

      Le frère a été sommé par le Vatican de choisir entre sa foi et la musique. Belle preuve d’ouverture d’esprit… pour une religion qui dit être tolérante j’ai vu mieux…
      Je ne les pense pas fous, juste plus ouverts d’esprit que vous et moins fanatiques. Désolé mais plus je traine sur ce blog moins j’aime votre religion. Je la respectais avant mais là elle m’inspire plus de dégout qu’autre chose (sans pour autant devenir sataniste je précise). Ce sont des gens comme vous qui donnent une piètre image de votre religion.

    • Gary permalink
      20 juin 2010 22:56

      Mais bien sûr que la Vatican a raison. Il faut être cohérent, et c’est ce qui va arriver bientôt pour Culat.

      Soit on est un homme d’Eglise et on fait ce pour quoi l’Eglise nous a envoyé : prêcher la Parole de Dieu et célébrer les sacrements. Soit on s’intéresse à autre chose, et il convient de se retirer dignement et s’investir dans ses passions.

      Il y a des choix à faire dans la vie à la fin !

    • John permalink
      20 juin 2010 23:05

      @ Gary : Certes il y a des choix à faire, mais certaines personnes ici ont montré que métal et catholicisme ne sont pas incompatibles (OMG, Yvan). Le père Culat fait comme tous les autres prêtres, il a juste des goûts musicaux différents. Pourquoi le juger sur ses goûts? Les goûts et les couleurs ne se discutent pas comme on dit. Jugez-le sur son office plutôt que sur ce qu’il aime.

    • Hire permalink
      20 juin 2010 22:29

      Mais bien sûr qu’on espère que les articles de La Question vont faire réagir la hiérarchie de Culat. Tu crois quoi, que le combat des tradis c’est juste pour faire joli ?

    • John permalink
      20 juin 2010 22:43

      Non, c’est juste un discours extrémiste que je rapproche par conséquent de celui de l’extrême-droite de par son étroitesse d’esprit et son intolérance.

    • Hire permalink
      20 juin 2010 22:47

      Et toi t’es juste un petit naïf qui a rien compris aux enjeux de l’époque.

      Continue bien à crachouiller tes idées molles et guimauves à la sauve métal, tu vas te réveiller avec une sale gueule de bois un jour…

    • John permalink
      20 juin 2010 22:58

      Je me suis réveillé avec la gueule de bois samedi matin parce que j’ai bu trop de bière et de Ricard. Est-ce qu’il y a un rapport? (humour)
      De plus, je ne vous permets pas de me tutoyer. On a pas gardé les cochons ensemble, que ce soit bien clair. Si je tutoie gerdil ou morpri c’est « amical » ^^ C’est vous qui n’avez rien compris aux enjeux de l’époque, vous êtes aveuglés par la lumière de Dieu alors qu’elle est censée vous éclairer et vous guider. Je suis baptisé, j’ai fait mes 4 ans de catéchisme, ai même été croyant (si si c’est vrai), j’ai arrêté de croire en Dieu car j’avais l’impression qu’il ne m’aimait pas (je l’ai déjà expliqué). Si vous croyez que c’est un délire d’ado mon revirement vous vous trompez, quand je me suis mis au métal j’ai jamais été aussi mal moralement, cette musique m’a sorti de cette passe, et j’ai compris avant d’écouter du métal que Dieu n’existe pas. Si je parle du métal c’est que je sais de quoi je parle, j’ai fait plusieurs concerts/festivals depuis un an et demi (vu que j’étais pas majeur et interne je pouvais pas voir les groupes que j’aimais) croyez-moi, il n’y a rien d’une messe noire dans un concert, ni d’incitations au satanisme. Les concerts étaient toujours bien plus calmes et bon enfant qu’un match de foot (je sais de quoi je parle pour le foot, j’en ai fait 8 ans). Si un jour Dieu me montre qu’il m’aime je l’aimerai, mais j’écouterai toujours cette musique. Et ce que vous le vouliez ou non.

    • hire permalink
      20 juin 2010 23:12

      Eh bien me voilà plus enclin encore, avec ton (désolé mais t’es un gamin pour moi) témoignage, à considérer que t’es complètement à côté de la plaque.

      D’abord tu parles à la place de Dieu sans te rendre compte que peut-être c’est toi qui a fermé ton esprit à la réception du mystère divin.

      Ensuite, avant de vouloir juger qui est en mesure de faire passer un message ou pas, sache que Culat est mal à l’aise dans sa charge de prêtre :

      « J’aimerais bien pouvoir enseigner la doctrine de l’Eglise mais il faut pour cela un auditoire ayant un minimum d’intérêt ainsi qu’une capacité d’écoute, ce qui n’existe plus chez la majorité de nos jeunes. »
      http://www.libertepolitique.com/vie-de-leglise/5040–les-lecons-de-la-crise-de-leglise-des-annees-70-90

      Or son comportement débile et démago de grand ado attardé, ne risque pas de créer la capacité d’écoute qu’il espère !

    • John permalink
      20 juin 2010 23:26

      Que faites-vous tous depuis le début? vous jugez cet homme alors que à vous croire, Dieu seul et les supérieurs de monsieur Culat doivent le juger. Contradictoire.
      Je n’ai pas la prétention de parler à sa place comme beaucoup d’entre vous ici, je cite ses paroles car vous semblez en avoir oublié certaines plutôt importantes.
      Oui, les jeunes se désintéressent de la religion, vu l’image que donnent certains… Ca n’a rien à voir avec sa foi ce que tu cites désolé. Je vois ici un regret de la baisse de fidèles en particulier chez les jeunes.
      Au contraire tu vois, j’écouterais bien plus le père Culat qu’un autre prêtre car il n’est pas aussi étroit d’esprit que vous et met en pratique ce que Dieu demande à ses fidèles.

      De plus, il y a beaucoup de métalleux de plus de trente ans (partout où je suis allé il n’y avait presque aucun mineur, j’étais un des plus jeunes, 19 ans). Le traiter de la sorte est une sottise et une méconnaissance (une fois de plus) du milieu du métal.
      Tu ne connais pas mes raisons, ne me juge pas sur mon rejet de Dieu. J’ai autant le droit de ne pas croire en Dieu que toi d’y croire, liberté de culte tu connais? Qui est le plus à côté de la plaque? Toi et ton fanatisme religieux et suivant aveuglément les paroles d’une personne dont on ignore si elle a vraiment existé ou moi respectant un maximum ce que pensent les autres et essayant de penser par moi-même? J’ai beau être jeune (tiens t’as quel âge d’ailleurs si ce n’est pas trop indiscret?)je fais l’effort de penser par moi-même, j’ai parfois raison, parfois tort, je l’assume, mais là je ne pense pas être dans l’erreur.

    • Yog-Sothoth permalink
      21 juin 2010 21:36

      Gary , Hire et tout les autres rectifions deux secondes :

      Les catholiques tradi sont franchement des crétins écervelés ! Dénué du moindre sens critique car n’importe que type qui prendrai le temps de se renseigner sur le Père Culat saurait qu’il condamne les groupes les plus virulents , Vous oser dire qu’il cautionne les paroles d’ Urgehal alors qu’il n’écoute même pas ce groupe ! vous êtes le niveau zéro de la vie sur terre , la preuve que le singe n’a parfois pas réussi a évoluer correctement ! arrêter de raconter des conneries et des mensonges ! car oui vous êtes des Menteurs en plus d’être des fous dangereux tout juste bon a être interné !

    • Dura lex sed lex permalink
      22 juin 2010 02:48

      Les crétins écervelés dont je semble faire partie ne parlent pas sans savoir, eux. Mais bravo pour ce magnifique commentaire empli d’insultes à notre endroit… Au fait, oui certains propos de La Question sont répréhensibles, parole de juriste!

    • Dura lex sed lex permalink
      22 juin 2010 02:46

      Alors petite confirmation, les propos portant atteinte à la réputation d’un homme, y compris dans le cadre de sa fonction, sont pénalement répréhensibles au même titre que l’injure et la diffamation.

    • Satanubis permalink
      28 juin 2011 19:25

      Bien dit John !

  9. xavier permalink
    20 juin 2010 22:24

    Ah ce Patrick Roy est vraiment le Roy des abrutis !

    Extraits :

    « Tous ceux qui combattent et stigmatisent le métal représentent un vrai risque pour la démocratie. Cette musique est certes exubérante, mais elle ne mérite pas qu’on condamne l’ensemble des artistes qui lui sont associés. »

    « Le métal doit rester violent et décalé, avec son folklore, ses t-shirts et costumes bariolés, et surtout, sa bonne ambiance. Il est beaucoup moins dangereux selon moi de venir au Hellfest que d’assister à un match de football… »

    http://www.lemonde.fr/culture/article/2010/06/20/patrick-roy-au-hellfest-oui-le-metal-a-besoin-d-etre-defendu_1375877_3246.html

    • John permalink
      20 juin 2010 22:27

      Non, il a juste saisi la nuance dans le métal que vous ne faites pas l’effort de saisir.

    • Viollet permalink
      20 juin 2010 22:29

      + 1 John !

    • John permalink
      20 juin 2010 22:41

      Thanks Viollet 🙂

    • Hire permalink
      20 juin 2010 22:30

      Les nuances, tu veux dire entre le meurtre et les profanations ?

    • John permalink
      20 juin 2010 22:40

      Putain vous êtes aveugles ou quoi?! (pardon mais là j’en ai marre!) Rien n’a prouvé le lien entre profanation et métal ayant des paroles sataniques! Si des hommes d’Eglise écoutent du métal c’est bien qu’il y a une raison! Bon certes, ils n’écoutent pas nécessairement des groupes satanistes (le père Culat n’en écoute pas contrairement à ce que vous croyez) mais ils font l’effort de penser par eux-mêmes et non par le biais d’extrémistes religieux à la pensée uniforme et dangereuse, peut-être bien plus que les paroles de groupes de métal.

    • Hire permalink
      20 juin 2010 22:52

      Mais non rien a prouvé le lien entre BM sataniste et profanations ; mais c’est que tu serais un comique dans ton genre toi !

    • John permalink
      20 juin 2010 23:12

      Bizarre, j’écoute ces groupes depuis 3 ou 4 ans j’ai jamais haï pour autant votre religion ni fait d’actes que vous dénoncez (et que je dénonce moi aussi, un comble pour un sataniste n’est-ce-pas?). Cite-moi des sources FIABLES (tu me tutoies, je vais te tutoyer, et ce quelque soit ton âge).

    • RACKYNN SHULL permalink
      22 juin 2010 15:43

      +1 pour Patrick Roy !

      Entre ceux que j’ai rencontré au Hellfest et les supporters de foot que j’ai pû croiser, y’a pas photo !
      HELL YEAH !

  10. klm permalink
    21 juin 2010 01:14

  11. klm permalink
    21 juin 2010 01:19

    « J’aimerais bien pouvoir enseigner la doctrine de l’Eglise mais il faut pour cela un auditoire ayant un minimum d’intérêt ainsi qu’une capacité d’écoute, ce qui n’existe plus chez la majorité de nos jeunes. »
    Robert Culat

    • John permalink
      21 juin 2010 11:54

      Comme je l’ai dit plus haut, vous vous trompez d’interprétation par rapport à cette phrase.

  12. zind permalink
    21 juin 2010 01:46

    • John permalink
      21 juin 2010 13:40

      J’ai envie de dire : dans l’anus les cathos!

    • Viollet permalink
      21 juin 2010 14:04

      Bon article ! Pourquoi aucun catholique ne réagit ?

    • Korrigan permalink
      21 juin 2010 18:22

      Sûrement parce qu’ils ne peuvent plus réagir car rien ne s’est produit, ou bien ils inventent des profanations à nous mettre sur le dos.

    • RACKYNN SHULL permalink
      22 juin 2010 16:04

      Bravo pour l’article, j’aurai pas mieux dis !

      et…. bah ils sont où les bien-pensants de service ?

      OUHOUUUUU ! La grosse Boubou, le fou du Puy, Familles de France, regardez ici ! Vous cachez pas !

      Ah la vache, on dirait que la lumière de la vérité les aveugle !
      Allez, soyez raisonnables, quoi, faudra bien que vous admettiez que votre annuaire sacré a été compilé 300 ans après les faits et qu’au Concile de Rome, ils avaient aussi un peu picolés avant de se mettre à l’écriture de leur roman…

      Fiat Lux pour tous et à l’année prochaine ! HELL YEAH !

  13. Le méchant metalleux permalink
    23 juin 2010 21:05

    Oui la encore qu’est ce que reproche la question au hellfest?
    De dire des choses qui vous plaisent pas?
    Bah alors les écoutez pas!

  14. DST permalink
    26 juin 2010 00:47

    Dans Présent, Jeanne Smits contribue au débat sur le Hellfest :

    « Balayons d’abord deux objections aux critiques que l’on peut formuler à l’égard d’une « fête » de l’enfer. La première consiste à dire que paroles, images, blasphèmes, signes démoniaques et accoutrements chargés de symboles de mort ne sont que de l’humour au 25e degré que personne ne songe à prendre au sérieux. Le problème est que satan n’est pas une invention de l’esprit humain ni un Père Fouettard de contes de fées invoqué pour la rigolade et en jouant à se faire peur. Invoquer le démon, même à la légère, c’est s’ouvrir à quelqu’un qui n’aime pas l’homme et qui veut sa destruction et son malheur. Qui sait exploiter nos failles et nos faiblesses.

    Ce n’est pas un hasard si, de l’autre côté de l’Atlantique, le P. Thomas Euteneuer qui dirige Human Life International vient de publier un livre sur l’avortement et l’exorcisme. Il écrit : «Les prêtres vont être submergés de demandes d’exorcisme pendant les dix ans à venir au moins car je constate que cela se produit déjà maintenant, là où les jeunes générations, surtout, ont été touchées par beaucoup d’occultisme dur ou “soft”. La version soft, c’est le Wicca ou le New Age. Harry Potter y contribue, avec plus de 400 millions d’exemplaires vendus dans le monde.» Car même si beaucoup de jeunes ont lu cette série simplement pour se divertir, le P. Euteneuer estime qu’elle a contribué à former «les jeunes générations au langage et aux symboles de l’occultisme » : «Tout cela, inévitablement – en conjonction avec le manque de foi – va susciter de graves problèmes spirituels chez les plus jeunes, et ces problèmes vont être déposés au pied de l’Eglise.» […]

    Non, je ne comprends pas ce prêtre qui se dit vieux fan de cette musique-là, qui relativise et appelle au dialogue avec ces jeunes pleins de bonne volonté. J’ai passé du temps à lire les textes des chansons, non pas de « cinq groupes qui posent problème », comme il dit, mais de bien davantage. Il y a de tout, mais il y a entre autres l’adulation de Caïn, la glorification du démon, la fascination morbide pour la mort et la putréfaction, l’obsession de la destruction et de la souffrance, l’omniprésence de la noirceur. Si cela correspond vraiment à la réalité poétique et artistique à laquelle ces « métalleurs » sont les plus sensibles, ce n’est pas seulement notre société qu’il faut sortir au plus vite de la culture de mort qui y est reflétée, mais toute une génération qu’il faut sauver de sa propre désespérance. Pas même d’abord pour sauvegarder les droits des chrétiens, mais pour rendre à ces jeunes leur dignité d’êtres pensants, et si possible priants. »

    http://www.present.fr/

    • Une métalleuse permalink
      8 juillet 2010 22:37

      « toute une génération qu’il faut sauver de sa propre désespérance »

      Oh oui mon Grand Sauveur, j’ai pêché!

      Et alors? Mettons que je sois dans l’erreur (ce dont je doute fort) eh bien, ça ne regarde que moi. Pas besoin qu’on vienne me sauver.

      Je pense parler au nom de tous ici, métalleux comme cathos.
      Oui, on est tous dans l’erreur par rapport à l’opinion du clan adverse, et alors? Personne ici ne changera de position, et vous, vous n’avez pas à nous sauver! Occupez-vous déjà de vos propres cas, il y a du boulot.

  15. Joe69005 permalink
    30 juin 2010 17:00

    Une question, pourquoi révelé à un public plus large les traductions de groupe alors que la plupart des amteurs de Metal ne s’y interessement même pas et ne les comprennent pas lorsqu’elles sont chanter avec des voix guttural??

    Pourquoi contribuez à faire passer les messages de SATAN qu’à la base personne ne comprends??

    Les paroles anti chretienne, d’appel au meutre , profanations ect, ce n’est que de la provoc dans laquel vous tombez comem de bon petits moutons que vous êtes, je trouve ça très ironique de voir que vous etes bien plus receptif aux paroles de groupes metal que nous le sommes!!
    Qu’elles valeurs peuvent avori de telle parole si elles ne sont jamais suivi d’actes?? Si ceux qui font passer ces messages de haine et de violence n’applique pas ne serait’ce qu’un seul de ces appels??

    C’est du flans, du théatre, du cinéma!! Point Barre!

    De plus les critiques concerne les religions , qui ne sont au final qu’un concept abstrait et certaineemnt pas universelle!

    Alors si vous me répondez : pourquoi autorisez les appeles à la violence, la haine les profanations et ne pas autoriser l’apologie d’hitler, du racisme ect, je vous répondrais que ces derniers ne parlent nullement de folklore et de choses abstraite comme la religion!

  16. Helrartarcicground permalink
    6 juillet 2010 08:52

    Alors déjà, les paroles anti chrétiennes ne sont ne général pas sataniste. Elle dénoncent les guerre qui sont faites au nom de la religion! Parfois, on utilise une imagerie satanique à cette fin car comme c’est de l’art, il faut bien se faire plaisir. Le vrai satanisme (doctrine qui veut que chacun soit son propre dieu et qui croit en l’éxistence d’un bon et mauvais côté en chacun et qui se veut individualiste) est rare et ne se déguise pas, quand il aborde le christianisme, c’est aussi d’un point de vue purement théologique. Il est à tolérer parce que c’est un mode de pensée comme un autre.
    « l’habit ne fait pas le mine » L’apparence et le nom du satanisme n’en font pas quelque chose de spécialement meurtrier. Après, il faut parfois étudier le contexte des paroles et les allégories. Tu verras qu’il y aura aussi tôt beaucoup moins d’incitations au meurtre. Par contre, je me demande bien quel est votre intérêt de nous faire chier vu que quasiment aucun metalleux ne veut révéler au grand jour notre musique. Ce qu’on veut, c’est qu’il n’y ait plus aucune instance qui nous emmerde.
    Arrêtez d’assaillir le metal, apprenez à vous ouvrir au satanisme, arrêtez de rechercher le pouvoir, de faire des sermons inquisiteur et vous verrez qu’il y aura sans doute moins de blasphême!

  17. Helrartarcicground permalink
    6 juillet 2010 09:00

    J AJOUTE QUE UN MEC ROBERT CULAT EST UN DE CEUX QUI EMPECHENT LE CHRISTIANISME DE DEVENIR UNE SECTE INQUISITRICE MARGINALISEE.

    • snakeBZH permalink
      15 juin 2011 20:59

      Avec des gens comme ceux qu’on voit ici, je pense que le christianisme est déjà une secte. D’ailleurs, si on regarde bien la définition de « secte », on se rend compte que tout culte religieux est par essence sectaire. Le christianisme a juste « l’excuse » d’être la secte ayant la plus longue longévité et le plus d’adeptes dans nos contrées. C’est pas pour ça que cette secte détient la vérité. Je dirais même bien au contraire surtout quand on sait qu’elle est montée de brique et de broc à partir de plusieurs autres cultes.
      Et puis, une secte appelant à la tolérance et qui a détruit plus de cultures et de peuple que n’importe quelle autre dans l’Histoire, je crois qu’elle peut se la fermer. Si le christianisme c’est la tolérance, alors les tradis de ce blog ne sont pas chrétiens.

      Kenavo.

  18. Lord Satanubis permalink
    15 juin 2011 19:29

    Hello !

    J’en appelle au webmaster du blog « La Question » ; Y aurait-il une adresse mail et si possible postale aussi pour pouvoir échanger avec vous, ça m’interresserait au plus haut point, car vos articles m’interpelle !

    Merci d’avance pour votre réponse future

    Lord Satanubis pour vous servir

    [Les échanges, par principe, n’ont vocation qu’à se dérouler sur le site dans le cadre des articles que nous publions. Si vous désirez aller plus avant, pour une raison particulière, vous pouvez utiliser les commentaires pour nous destiner vos réflexions, auxquelles nous répondrons directement ou par votre adresse courriel si nous le jugeons nécessaire. LA QUESTION].

  19. Tchetnik permalink
    15 juin 2011 21:27

    SnakeBzH

    Toujours les mêmes accusations recuites. Auxquelles on a déjà mille fois répondu.

    Le Christianisme est la civilisation dans laquelle tu vis et qui a engendré 2000 ans de patrimoine culturel et artistaique. Et qui fut par ailleurs largement adopté par les peuples qui l’ont rencontré.

    Pour le reste, tu dois confondre avec l’Islam, car tu serais bien en peine de justifier tes accusations autrement que par quelques stéréotypes poussiéreux.

    • snakeBZH permalink
      16 juin 2011 19:58

      Etant athée, je ne me considère pas vivant dans le christianisme. Je ne fête pas noël ni aucune fête religieuse, et je ne vais jamais à la messe dominicale.
      Et je rappelle que les peuples ont « adopté » le christianisme le plus souvent sous la contrainte ou par tromperie. Comment appelez-vous alors le massacre des Incas jusqu’à ce que le Grand Inca se laisse baptisé ? Le fait que les fêtes chrétiennes soient les copies déformées des fêtes païennes comme noël se trouvant à une date proche de la fête traditionnelle du soleil et du renouveau ? Que le trident de Poseïdon fut confondu avec la fourche du diable ? Ce ne sont que quelques exemples mais tout ça dans un seul but : s’imposer à d’autres peuples, n’hésitant pas à fouler du pied des siècles de traditions originelles. L’orgueil chrétien n’a pas de limite.
      L’islam a ses torts également mais au moins, cette secte (et oui, pour moi toutes les religions sont dans le même sac) n’a pas agi de manière hypocrite, par « derrière » comme l’a souvent fait le christianisme. Elle a voulut s’imposer de front. Le but n’est pas plus louable.
      Et je devrais ajouter que sur le plan artistique, après l’antiquité et donc au plus fort de l’influence chrétienne, c’est plutôt une régression qu’on a connu. Les grecs et les romains possédaient un sens artistiques bien plus subtil. Mais ça, ça dépend des goûts de chacun.
      Je ne fais aucun stéréotype, je m’en tiens aux faits sans être aveuglé par une quelconque foi.
      Si vous vous plaisez dans votre secte, à votre aise. Mais n’essayez pas de me convertir, vous allez vous casser les dents.

      Kenavo.

  20. Tchetnik permalink
    16 juin 2011 23:41

    Nous aussi, on s’en tient au faits.

    Mais encore faut-il les connaitre en dehors d’un manuel Hatier…

    Pour la « régression », les Romains apprécieront de savoir qu’ils étaient supérieurs à Dostoievski, Michel-Ange, Toros Roslin, El Greco, Tintoret, Isidore de millet et de bien d’autres…

Trackbacks

  1. LA QUESTION CRUCIFIE ROBERT CULAT ! | rssFrance.net

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :