Skip to content

La Révolution et la haine de l’Eglise !

26 juin 2010

  

Guillotine-Pinot 

« La révolution française a fait plus de morts en un mois

au nom de l’athéisme

que l’Inquisition au nom de Dieu

pendant tout le Moyen Age et dans toute l’Europe. »

(Pierre Chaunu Pour l’histoire, Perrin, 1984).

 

  La Révolution qui est survenue en France à la fin du XVIIIe siècle, faisant qu’il y a bien, malgré l’aveuglement de nos contemporains et les illusions de certains sots,  valeurs sacrées, et un autre livré et dominé par les puissances de l’enfer auxquelles nous sommes à présent soumis et asservis, est une révolte contre l’ordre naturel et surnaturel établi par Dieu La Révolution, il est bon de le rappeler, est satanique dans son principe, nihiliste dans son essence, terrifiante et criminelle dans ses conséquences ! 

pretres-guillotines-1794

tableau-apposé-dans-l-église-de-l-assomption-à-ahuillé

La Révolution s’est attaquée avec  fureur à l’Église,

tuant son clergé, détruisant ses institutions,

et injuriant ses dogmes !

Foncièrement antichrétienne et antireligieuse, elle s’est attaquée avec une sorte de fureur irrationnelle à l’Église, tuant son clergé, combattant sa hiérarchie, ses institutions, ses dogmes, et, pour mieux la renverser, elle a voulu arracher et détruire, par une politique systématique qui poussa la folie jusqu’à établir un nouveau calendrier afin d’effacer des mémoires le temps grégorienet d’éradiquer définitivement les fondements mêmes du christianisme.

  La Révolution mit en oeuvre une politique antichrétienne terrifiante, elle organisa une déchristianisation violente et criminelle qui eut pour but d’en finir avec le christianisme de la vie quotidienne en France : prêtres déportés ou assassinés, religieux contraints à abjurer leurs vœux, croix et images pieuses détruites, fêtes religieuses interdites, agendas modifiés, et interdiction du culte public et privé. Toutes les congrégations furent supprimées le 18 août 1792. La Commune de Paris, sous l’impulsion de son procureur-syndic Chaumette, sera la première à prendre, après le 10-août, des mesures anticléricales : interdiction du port du costume ecclésiastique (12 août), interdiction des processions et manifestations religieuses sur la place publique (16 août). L’an II (septembre 1793-septembre 1794) voit l’apogée de la politique de déchristianisation. Ce sont des représentants en mission qui donnent l’impulsion décisive. Sous l’influence de Chaumette on prend différents arrêtés interdisant toute manifestation extérieure du culte, on rend obligatoire le mariage des prêtres et laïcise les convois funèbres ainsi que les cimetières. Le 24 octobre, la Convention, après les rapports de Romme et de Fabre, adopte le calendrier républicain en remplacement du calendrier grégorien, substituant, comme ère, à la naissance du Christ la date du 22 septembre 1792, premier jour de la République, et éliminant le dimanche au profit du « décadi » !

La Commune s’empare de Notre-Dame, la Convention se rend à la cathédrale, baptisée « temple de la Raison » et assiste à une présentation de la fête civique. Des sections imitent cet exemple ; le 20 novembre, des citoyens de la section de l’Unité, revêtus d’ornements sacerdotaux, défilent, chantant et dansant, devant la Convention.  En juin 1793, les cérémonies et les processions hors des églises sont interdites, ainsi que le port des insignes sacerdotaux. Les prêtres sont incités à renoncer au sacerdoce et à se marier, le 23 novembre 1793, sur la recommandation de Chaumette, la Commune ordonne la fermeture de toutes les églises de la capitale.

Culte de la déesse « Raison »  à Notre-Dame de Paris !

La déchristianisation s’est manifestée de différentes façons pendant la Révolution : 

Il faut ajouter à cette liste sinistre la profanation des tombeaux dans la basilique Saint-Denis : les tombeaux des principaux rois de France ont été profanés, en deux vagues, en août 1793, et du 12 au 25 octobre 1793, à l’instigation de Barère, porte-parole du Comité de salut public.

  Les prêtres réfractaires à la Consitution civile du clergé,  furent si nombreux que la guillotine se montra insuffisante pour les tuer. En mai 1792, l’Assemblée Constituante décrète alors l’exil hors du Royaume pour tous les insoumis, le lieu de déportation choisi est la Guyane, réputée pour son climat meurtrier au 18ème siècle. De nombreux prêtres sont alors emprisonnés. On achemine les convois de déportés vers les trois grands ports de l’Atlantique : Nantes, Bordeaux et Rochefort-sur-mer. C’est ainsi que 73 prêtres sont acheminés vers Nantes, 1 494 vers Bordeaux et 827 vers Rochefort. De nombreux convois circulent vers l’ouest. Les prêtres sont serrés sur des charrettes, dans le froid, la pluie. Ils sont hués, humiliés, reçoivent des jets de pierres et menacés de mort s’ils bronchent. Dans certaines villes, comme La Rochelle, ils sont livrés à la population et tués. Dans d’autres, la population les prend en pitié. Certains s’agenouillent à leur passage.

« Les prêtres réfractaires à la Constitution civile du clergé,  

furent si nombreux que la guillotine

se montra insuffisante pour les tuer !»

guillotine

KEY-ART-guillotine

La Révolution a légitimé le crime de masse

 pour asseoir son pouvoir foncièrement antichrétien !

La grande spécificité de la Révolution est d’avoir légitimé le crime de masse pour asseoir son pouvoir. Le bilan humain de cette sinistre Révolution, prêtres, religieuses, religieux confondus dans ce chiffres terrifiant, s’élève à environ 200 000 morts, dont 40 000 personnes guillotinées, des milliers de personnes mitraillées au canon à Lyon, fusillées à Marseille ou Toulon, 5 000 noyés à Nantes, des milliers d’autres noyés à Ancenis ou Angers, 1 400 massacrés des Massacres de Septembre qui périrent dans des conditions effroyables.

Sources :

Patrice Gueniffey, La Politique de la Terreur. Essai sur la violence révolutionnaire (1789-1794), Fayard, 2000.
Jacques Le Goff et René Rémond, Histoire de la France religieuse, le Seuil, tome 3, XVIIIe siècleXIXe siècle.
Michel Vovelle, 1793, La Révolution contre l’Église, de la Raison à l’Être suprême, éditions Complexe, 1988.

 

« La Révolution est satanique dans son principe, 

nihiliste dans son essence

terrifiante et criminelle dans ses conséquences ! » 

monument-où-furent-inhumés-les-14-prêtres-en-1816

Lire :

L’Essence satanique de la Révolution !

198 commentaires leave one →
  1. Eloi permalink
    26 juin 2010 02:57

    La Révolution est absolument satanique. L’affaire la plus tristement célèbre des persécutions religieuses est la noyade de 83 prêtres dans la Loire en novembre 1793, ordonnée par le criminel Carrier.

    Ce dernier est alcoolique chronique. En juin 1793, il est envoyé à Rennes, puis en octobre à Nantes. On lui ordonne de « nettoyer les prisons surchargées de la ville » au prétexte que les Anglais arrivent.

    Il imagine alors un procédé radical qu’il appelle la « déportation verticale ». C’est à dire qu’au lieu de la déportation vers les îles lointaines, il fait embarquer les condamnés sur des barques à fonds plats qui sont coulées au milieu de la Loire.

    Les premiers exécutés sont des prêtres réfractaires. Certains s’agrippent au bateau qui les conduit au lieu du supplice. Leurs bourreaux, parmi lesquels certains reconnaissent leurs anciens paroissiens, leur coupent les mains. Des milliers d’hommes et de femmes périssent dans ce que Carrier appelle la « baignoire nationale ». Il fait également fusiller ou guillotiner des centaines de personnes dans une plaine à côté de Nantes.

  2. Vehementer permalink
    26 juin 2010 02:59

  3. wendrock permalink
    26 juin 2010 03:09

    Ces crimes ne touchent malheureusement pas que les prêtres réfractaires. Un grand nombre de religieux et religieuses l’est également. Le 13 février 1790, un décret interdit les voeux monastiques et les congrégations religieuses sont supprimées !

    En 1794, plusieurs religieuses sont guillotinées : 4 filles de la Charité le 28 juin à Arras, 15 Carmélites de Compiègne le 17 juillet à Paris, 32 Sacramentines et Ursulines du 6 au 26 juillet à Orange, et 11 Ursulines les 17 et 23 octobre à Valenciennes. Elles sont aujourd’hui toutes béatifiées ou canonisées.

    Lire : Abbé Yves Blomme, Les Prêtres Déportés sur les Pontons de Rochefort, Éditions BORDESSOULES, 1994.

  4. Vehementer permalink
    26 juin 2010 03:12

    « La Révolution n’est pas la société moderne ; elle en est le chancre.
    La Révolution n’a pas fait la société moderne ; elle a failli l’étouffer dans son berceau, et elle est en train de la défaire.

    La Révolution n’est pas née de l’Évangile ; elle est née contre l’Évangile, des passions que réprouve l’Evangile. Elle en est la contradiction et la haine.

    Qui comprendrait cela verrait clair dans les obscurités redoutables de l’heure présente, et s’expliquerait la conduite de l’Église. L’Église n’a jamais condamné la société moderne ; elle a condamné vingt fois la Révolution ; elle la condamnera jusqu’à la fin.

    Entre l’Église et la société moderne il y a moyen de s’entendre. Entre l’Église et la Révolution il n’y en a point. Ou l’Église tuera la Révolution, ou la Révolution tuera l’Église. C’est un duel à mort.

    Qu’est- ce donc que la Révolution ? D’abord la Révolution est une idée ; sans cela elle n’agiterait pas le monde.

    Ensuite c’est une idée opposée à la doctrine formelle de l’Église ; c’est une hérésie comme l’arianisme , le pélagianisme ; qui aura son cours comme ces grandes hérésies ; qui fera peut-être plus de mal, parce qu’elle s’attaque aux fondements mêmes des sociétés ; mais qui disparaîtra comme ces hérésies sous les foudres toutes-puissantes de l’Église.

    Dans l’évolution complète de l’idée révolutionnaire, il y a trois degrés successifs. Il y a le libéralisme : la doctrine de ceux qui, par bon sens ou par timidité, s’arrêtent à mi-chemin. Il y a ensuite le radicalisme, qui nous menace en ce moment : la doctrine de ceux qui, par passion ou par logique, iront jusqu’au bout. Et enfin il y a le socialisme qui s’affirme timidement et attend l’avenir.

    Et, en dépit de toutes les dénégations, les trois ne font qu’un. Le premier engendre le second, qui engendre le troisième. Et tous ensemble sont ce que j’ai appelé le chancre de la société moderne, et en seraient la ruine totale, si l’Église n’était pas là. »

    Mgr Bougaud, Le christianisme et les temps présents, Poussielgues Frères, 1890, Tome 4e, 3e partie, chap. II, pp. 386-387.

    ****************

    « Les principes de la Révolution desserviront toujours et partout les intérêts de l’Église, parce que la lutte contre l’Église catholique, apostolique et romaine est la raison d’être et l’essence même de la Révolution. Leur opposition n’est pas accidentelle, due aux circonstances, aux lieux, aux contingences d’un moment… Ce sont des ennemis essentiels. On a dit : « L’Église est le bien absolu. La Révolution est le mal absolu. » C’est vrai autant que cela peut l’être. Car l’Église, c’est Jésus-Christ. Et la Révolution, c’est Satan.  »

    A. Roul, L’Eglise Catholique et le Droit Commun, Éditions Doctrine et Vérité, 1931, p. 517.

  5. Koopa Troopa permalink
    26 juin 2010 08:21

    N’oublions pas l’Holocauste vendéen, génocide unique dans l’histoire car, pour la seul;e et unique fois :

    1 – La décision de génocider tout un peuple est votée par un Parlement.

    2 – Le régime extermine tout, y compris ses propres partisans locaux, sans distinction d’âge, de sexe, de pratique religieuse, de classe sociale et d’idées politiques.

  6. sixte permalink
    26 juin 2010 11:09

    En effet, le cas de la Vendée est exemplaire afin de nous démontrer la nature réelle de cette infernale Révolution, mise en oeuvre, inspirée et dirigée par le démon.

    Le général Westermann, dans sa lettre à la Convention du 23 décembre 1793, suite à l’extermination des Vendéens ayant survécu à la Virée de Galerne à Savenay, précisait : «Il n’y a plus de Vendée, citoyens républicains, elle est morte sous notre sabre libre, avec ses femmes et ses enfants. Je viens de l’enterrer dans les bois et les marais de Savenay. Suivant les ordres que vous m’avez donnés, j’ai écrasé les enfants sous les pieds des chevaux, et massacré les femmes qui, au moins pour celles-là, n’enfanteront plus de brigands. Je n’ai pas un prisonnier à me reprocher. J’ai tout exterminé.»

    En 2007, sous la direction de Jacques Hussenet, un nouveau bilan, prenant en compte les travaux antérieurs, surtout à partir de 1990, arrive au chiffre de 170 000 morts pour les habitants de la Vendée. (Jacques Hussenet (dir.), « Détruisez la Vendée ! » Regards croisés sur les victimes et destructions de la guerre de Vendée, La Roche-sur-Yon, Centre vendéen de recherches historiques, 2007, p. 148.)

    A conseiller l’excelent article au sujet du génocide de la Vandée de notre ami Patrick Ferner sur son blog de qualité : « Question sur le monde » :

    « Le génocide, une invention française »
    http://patrickferner.hautetfort.com/archive/2008/03/10/patrick-ferner-le-genocide-une-invention-francaise.html

  7. Norenda permalink
    26 juin 2010 11:17

    Symbole macabre s’il en est, le village de Clisson où se déroule l’ignoble Hellfest, a été l’objet d’un massacre pendant les guerres de Vendée !

    En effet, pendant la Révolution, la vallée de Clisson fut ravagée. Le 23 février 1793, la Convention décide la levée en masse de trois cent mille hommes. Clisson, comme beaucoup d’autres paroisses de la région ne se soumettent pas au recrutement. Le 10 mars 1793, l’insurrection commence dans le district de Clisson. Les Vendéens occupent Clisson le 15 mars.

    Le 18 mai, un détachement Républicain entre dans la ville, commettent un premier massacre et brûlent des maisons.

    Le 16 septembre, les Mayençais de Jean-Baptiste Kléber entre dans Clisson. En évacuant plus tard la ville, ils mettent le feu au château et à un bon nombre de maisons. Le 24 janvier 1794, les colonnes infernales occupent Clisson, des massacres ont encore lieu. La ville est alors complètement détruite. Clisson resta désert durant deux ans, ses habitants ayant fui ou ayant été massacré.

    P. de Berthou – Clisson et ses monuments : étude historique et archéologique, Ed. Boutin et Cosso, Nantes, 1900 (rééd. Clisson, 1990).
    L’étude est disponible en fichier pdf :
    http://www.odile-halbert.com/Paroisse/Loireat/Clisson/Clisson.H-Ch05.pdf

  8. wendrock permalink
    26 juin 2010 11:21

    Les moyens utilisés pour le génocide vendéen, rapportés notamment par Reynald Secher ou par Michel Ragon (1793, L’insurrection vendéenne et les malentendus de la liberté, Albin Michel, Paris, 1992), ont été nombreux et effrayants.

    Les voici : épuration par mutilation sexuelle, création du premier camp d’extermination de l’histoire moderne à Noirmoutier, premiers essais de gazage de masse (insuccès, dû au gaz employé et à l’absence de confinement), premières crémations avec les fours à pain et les églises (exemple de l’église des Lucs-sur-Boulogne où furent brûlés vifs 563 villageois), noyades collectives avec les «noyades des galiotes» ou en couples avec les «mariages républicains»dans la Loire, création au Ponts-de-Cé d’ateliers de tannage de peau humaine – peau dont se vêtissent les officiers républicains – et d’extraction de graisse par carbonisation des corps des villageois massacrés à Clisson.

    Comme on le voit la Révolution est vraiment à la source des libertés et les valeurs de la République appuyées sur des principes dignes de respect !

    • klm permalink
      27 juin 2010 08:47

      Clisson a donc un triste passé avec les expériences infernales. Aujourd’hui musique sataniste programmée par le Hellfest avec arrivée massive d’une foule massivement hostile au christianisme. Sous la Révolution terrifiante carbonisation des corps des villageois pour en extraire leur graisse par les troupes républicaines.

      Il y a vraiment de quoi frémir !

    • Norenda permalink
      27 juin 2010 09:01

      D’une certaine manière, on mesure en cela les sinistres progrès du démon dans le crime avec l’Histoire.

      Au XVIIIe siècle, à Clisson, la République tuait les corps des chrétiens qui voulaient rester fidèles à Dieu et à l’Eglise. A présent, efficacité de la modernité aidant, ce sont directement les âmes qui sont carbonisées par les décibels et l’idéologie sataniste qui les détruisent afin de les précipiter dans les abîmes de l’enfer!

    • satyr permalink
      28 juin 2010 09:17

      La musique brûle les âmes, qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre …

      Et vous êtes givrés, ça fait un bon équilibre non ?

    • Gary permalink
      28 juin 2010 09:27

      Lorsque les âmes sont carbonisées par le démon, mieux vaut se teni au frais dans le givre…

      Et puis c’est utile pour le vodka citron !^^

  9. sixte permalink
    26 juin 2010 11:29

    @ Wendrock

    Effectivement, les valeurs de cette République démoniaque sont le crime, la violence et la mort.

    Dans une autres de ses analyses, Partick Ferner écrit ceci qui est très judicieux :

    « A l’amour du Christ, les révolutionnaires opposent la haine et veulent réaliser un paradis sur terre… en créant l’enfer, suprême folie : « On ne fonde pas un régime libre avec des préventions ignorantes et des haines acharnées ».

    La Révolution, pour accomplir son sinistre projet, doit éliminer tout ce qui s’interpose entre l’État et l’individu afin que ce dernier puisse se fondre dans la « volonté générale ». Par conséquent, tous les groupes sociaux doivent disparaître.

    La Révolution, après l’avoir mis au pas dans un premier temps, détruit le clergé, puis les corporations de métiers, tous les corps constitués de l’ancienne administration royale, et les provinces pour diviser la France en 83 départements, afin de mieux contrôler le pays.

    Cette destruction est parachevée par la loi Le Chapelier qui a pour objectif d’empêcher la création de nouveaux groupes sociaux comme les associations ou les syndicats. Il ne reste plus rien entre le citoyen et l’assemblée nationale toute-puissante qui non seulement représente le peuple mais est le peuple et décide de ce qui est bon pour lui : à la monarchie absolue succède « l’assemblée absolue ». Cet objectif atteint, l’homme nouveau peut émerger et comme il est universel, la Révolution doit s’exporter. »

    Et l’on sait ce qu’il adviendra : Lénine, Trotsky, Staline, Pol Pot, Mao, etc., tous assassins et criminels, grands admirateurs de la Révolution et de ses principes !

    Cf. L’héritage funeste de la révolution française
    http://patrickferner.hautetfort.com/archive/2008/08/24/l-heritage-funeste-de-la-revolution-francaise.html

  10. apostolatus specula permalink
    26 juin 2010 11:54

    A l’origine de la Révolution, qui est la haine de tout ordre que l’homme n’a pas établi et dans lequel il n’est pas roi et Dieu tout ensemble, on trouve l’orgueil, la révolte, l’insoumission et le crime, c’est-à-dire tous les vices inspirés par Satan, et qui furent déjà la cause du péché d’Adam.

  11. Koopa Troopa permalink
    26 juin 2010 11:56

    Tiré de « l’Histoire de France pour nos enfants », tome 3 , chapitre 31:

    Fait marquant : Les Lucs sur Boulogne
    Le 28 février 1794, furieux d’avoir été vaincu par Charrette, les généraux républicains Cordellier et Crouzat vont exterminer la population du village des Lucs-sur-Boulogne, composée essentiellement de vieillards, de femmes et d’enfants. C’est un dénommé Martincourt, adjoint de Cordellier, qui supervisera le massacre. Veillant à économiser les balles, les républicains poussèrent les habitants dans l’église du village à coups de baïonnette, ceux ne pouvant y entrer étant massacrés, puis ensuite mirent le feu à celle-ci, tuant 519 personnes dont 110 enfants de moins de 7 ans. Le plus jeune, Etienne Berriau, était un petit bébé de 15 jours. Parallèle au massacre des Saints Innocents par Hérode, on surnomma le village « le Bethléem de la Vendée ». Cet Holocauste fut le point culminant du génocide vendéen et du massacre de 117.000 d’entres eux au nom de la république, de la démocratie, de la laïcité et des droits de l’homme.

    Personnage religieux : Marie Papin
    Marie Papin est née à Montfaucon-sur-Moine, Maine-et-Loire, en 1777. Lors du génocide vendéen, elle était encore une petite paysanne du hameau de Saint-Germain qui, au début du mois de février 1794, venait apporter soins et nourriture à deux soldats vendéens blessés, dont l’officier René Pouet de l’état-major de Stofflet, cachés dans la forêt voisine de la ferme du Pied Coutant, et ayant échappé aux massacres commis par les Républicains entre Beaupréau et Clisson. Un jour, elle fut capturée par une patrouille républicaine. Les Bleus menacèrent de la fusiller si elle ne trahissait pas la cachette des résistants vendéens. Ils lui firent subir pendant des heures les pires outrages mais n’obtinrent en réponse que des prières à la Sainte Vierge. Devant son refus d’avouer malgré son supplice, ils l’attachèrent à un arbre et la mutilèrent lentement à coups de sabre et de baïonnette. Une petite croix, route de la Jarrie, fut érigée en mémoire de la petite résistante de 17 ans, victime de l’intégrisme laïc.

  12. hannibalgenga permalink
    26 juin 2010 12:05

    On ne peut s’empêcher de constater une attirance morbide pour la profantion chez les disciples de Satan :

    – Sous la Révolution les tombeaux des principaux rois de France ont été profanés en août 1793 et du 12 au 25 octobre 1793.

    – Depuis la vague de la musique sataniste on assiste à une multiplication des profanations de partout en Europe.
    https://lebloglaquestion.wordpress.com/2010/05/21/non-aux-profanations-sataniques/

  13. Silverblade permalink
    26 juin 2010 14:02

    En général les profanation de tombe c’est surtout les néo nazi qui font ça et pour ce qui est des « sataniste » ce sont surtout des jeunes qui déjà à la base sont troublé par leurs enfance, mais ils représentent une très faible minorité par rapport aux satanistes du dimanche.

    Cette source je ne l’a tient d’aucun média mais d’une discussion avec un gardien de cimetièrre. Et en général quand il y a profanation, ce sont des croix gammé qu’il retrouve tagé et non des pentacles.

    • gerdil permalink
      26 juin 2010 15:59

      Il a été répondu largement à cette objection qui n’en est pas une. Les tags de croix gammées sur les tombes sont utilisés par les satanistes fans de Black Métal dans leur occupation favorite, au même titre que les 666 ou autres symboles occultistes, ils ne désignent pas des groupuscules « nazis » qui n’ont d’existence que dans l’imaginaire des journalistes.

      Dans la majorité des cas d’églises vandalisées, détruites par le feu, de tombes profanées, on se trouve bien en face de jeunes intoxiqués par l’idéologie sataniste diffusée par le métal.

      Lisez ceci :

      – Black Metal Satanique – Les Seigneurs Du Chaos », Michael MOYNIHAN & Didrik SODERLIND, Camion Blanc – 2005.

      http://antithetik.free.fr/seigneursduchaos.html

      Voyez ce reportage :

    • Korrigan permalink
      26 juin 2010 16:09

      J’ai lu ce livre plusieurs fois. Et à part des cas extrêmes, comme on l’a déjà dit, les profanations de tombe sont réalisées par des néo-nazis, des ados complètements con mais sûrement pas par des métalleux.

      Et si c’est pour faire le rapprochement avec Varg Vikernes on a déjà dit que ce mec, en plus d’être nazi était complètement con.

    • gerdil permalink
      26 juin 2010 16:21

      Le point commun à tous ces comportements est surtout qu’ils sont commis par des amateurs de musique métal.

      L’étiquette « néo-nazi » est surtout une ficelle journalistique pour faire vendre du papier, car les gamins ne sont rattachés à aucune structure politique et ne sont sous l’influence que d’une seule choses : les paroles des groupes de métal.

      Les profanations consécutives à des actes inspirés par le satanisme forment donc l’immense majorité des cas constatés : http://www.indignations.org/

      D’ailleurs Jacky Cordonnier, spécialiste du satanisme qui a joué un rôle central dans les enquêtes menées en Bretagne, affirme que sur les cas de profanations qui ont été recensés en France, plus de la moitié serait attribuable à des membres de la nébuleuse métal, gothique ou sataniste.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacky_Cordonnier

    • Korrigan permalink
      26 juin 2010 17:03

      Encore une fois : Ou vois-tu qu’il est précisé que ce sont des amateurs de musique métal qui ont fait ceci ?

      Et je tiens à dire que les plus grand serial killer étaient des cathos fan de musique classique

    • gerdil permalink
      26 juin 2010 17:47

      Le TABM tu connais ?

      Alors voici les propos du « True Armorik Black Meta » qui a incendié des églises dernièrementl :

      « Nous, groupuscule extrémiste anti-ecclésiastique, ayant seulement frappé dans le Finistère-Sud pour le moment, rendons justice et ferons tomber les icônes symbolisant la faiblesse d’esprit. Nous allons frapper encore, encore et encore pour défendre la vérité de la pensée antichrétienne du Black Metal».

      Ainsi est souligné, une fois de plus s’il en était besoin, le lien entre la musique Metal et son influence dans le passage à l’acte profanatoire.

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 17:53

      Source de cette citation ? évité de donner des citations aussi tendue sans sources fiables et neutres , cela pourrait vous décrédibilisé 😉 .

    • gerdil permalink
      26 juin 2010 18:00

      La source elle vient de la prose de tes petits copains métalleux du TABM !

      http://breizh.novopress.info/1487/loqueffret-mysterieuse-revendication/

      http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2007/06/21/tabm-ecrit-au-telegramme.html

      Black Metal, le retour des profanateurs !
      http://www.ccmm.asso.fr/spip.php?article1619

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 18:05

      C’est pour ça que Amandine , dans toutes ses interview disait que la musique n’avait strictement rien a voir avec leurs actes .

      Étrange pour quelqu’un qui est censé revendiquer ses actes au nom d’une musique .

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 18:08

      Tes sources sont surtout révélateurs de la manipulation dont tu a usé sur elle , car entre :

      Texte Original :

      « Nous, groupuscule extrémiste anti-ecclésiastique, ayant seulement frappé dans le Finistère-Sud pour le moment, rendons justice et ferons tomber les icônes symbolisant la faiblesse d’esprit »

      et :

      « Nous, groupuscule extrémiste anti-ecclésiastique, ayant seulement frappé dans le Finistère-Sud pour le moment, rendons justice et ferons tomber les icônes symbolisant la faiblesse d’esprit. Nous allons frapper encore, encore et encore pour défendre la vérité de la pensée antichrétienne du Black Metal».

      Ont voit bien la modification d’informations 😉 quelle crédibilité 😉 bravo ! .

    • klm permalink
      26 juin 2010 17:55

      Rappelons que le TABM est l’auteur des nombreuses et récentes profanations de monuments religieux, notamment l’incendie de la chapelle de la Croix de Loqueffret !

      Entre mai et juin 2007, le «TABM» a sévi sur le Sud-Finistère, détruisant des calvaires à Langolen, Pleuven ou Bénodet, s’en prenant aux chapelles à Gouesnach, Clohars-Fouesnant ou encore Ergué-Gabéric.

      La cité médiévale de Locronan devait suivre dans le programme néo-païen sataniste du True Armorik Black Metal !

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 18:03

      Et petites précision , je croyait ( toujours d’apres vos sources et divers « etudes » ) que le types du TABM était des gens intelligent ect …

      Dans ce cas pourquoi aurait t’ils été influencé comme des bleus ?

      Je croit plutôt qu’ils ont agis en leurs âme et conscience et non manipulé .

      Le Metal n’a pas d’influence dans leurs actes , c’est eux qui ont décidé de le faire , pas la musique , c’est eux qui ont incendier , pas la musique .

      Et puis bon prendre une dizaines de personnes en exemple pour représenter des millions et des millions des fan de musique , c’est carrément léger .

      C’est aussi débile que de dire : 10 curé sont pédophiles alors tous les Catho sont pédophiles ou 10 islamistes sont des terroristes alors tout les musulmans sont terroristes .

    • Korrigan permalink
      26 juin 2010 17:04

      et Jacky Cordonnier est un bouffon qui se contredit lui-même dans ses propres propos

    • gerdil permalink
      26 juin 2010 17:42

      Un « bouffon » qui est historien des religions spécialisé dans les phénomènes sectaires, collaborant auprès des services du Premier Ministre français à propos des courants satanistes….

    • Korrigan permalink
      26 juin 2010 17:44

      Oui car il se contredit dans ses propres propos, j’ai vu 2 reportages où il intervenait et il se contredisait.

      Il a même porté des propos sur le bible satanique qui sont fausses

    • jld permalink
      26 juin 2010 18:44

      Le satanisme n’est pas une plaisanterie.

      Me Fabien Picchiotino, à propos de son client Nicolas Cocaign dit « le cannibale » qui a tué et mangé son codétenu à la maison d’arrêt de Rouen.
      Selon Le JDD, la moitié droite du visage de Nicolas Cocaign est ornée d’un tatouage rudimentaire figurant « le mal ».

      http://www.riposte-catholique.fr/?p=11611

    • Korrigan permalink
      27 juin 2010 10:40

      Et quel rapport avec le satanisme ?

    • jld permalink
      27 juin 2010 12:04

      Le rapport ?

      Mais c’est que Nicolas Cocaign dit « le cannibale » fait lui-même référence au satanisme selon son avocat pour expliquer son geste et son état.

      Voir vers 12:30 dans le reportage

      http://videos.tf1.fr/sept-a-huit/le-cannibale-5885675.html

      Or dans ces cas extrême, en effet, la présence du diable est souvent avérée. D’où l’imprudence de ceux qui s’amusent avec le thème du satanisme, car on ne sait jamais les conséquences que peuvent avoir certaines idées.

    • John permalink
      27 juin 2010 12:09

      Quel rapport avec le métal?

    • jld permalink
      27 juin 2010 12:44

      Quel rapport avec le métal ?

      Celui-ci !

      Les organisations satanistes structurées comptent peu d’adeptes, mais le phénomène sataniste, relayé par Wikipedia, par le mouvement musical Black Metal :

      « Le phénomène sataniste en France n’existe que par le relai d’un mouvement musical remarquablement doué pour la publicité non conventionnelle, associant pseudo-clandestinité (avec jeu de piste organisé : le client potentiel trouvera toujours son disque ou son concert), sites internet à l’étranger pour les contenus illégaux, et publicité rédactionnelle allant jusqu’à l’animation de pseudo-débats pour adolescents (Satanisme « philosophique » contre satanisme « théiste »). »

      http://knol.google.com/k/les-mouvances-sataniste-et-black-metal-en-france#Le_relai_Black_Metal

    • Viollet permalink
      27 juin 2010 13:07

      La religion chrétienne est aussi un vecteur !

      C’est vous qui parlez le plus du satanisme, faut pas s’étonner que certains trouvent leur compte dans une doctrine opposée à celle que vous voulez imposer.

    • John permalink
      27 juin 2010 13:18

      « Par Wikipedia »… je peux rire? Tout le monde peut modifier ce site… Et dire que c’est une affaire de gros sous le black rend ce site encore moins crédible. Bah oui, peu de musiciens de black vivent de leur musique. Leur seul moyen de gagner de l’argent et de mettre du beurre dans les épinards c’est les concerts. Pour être reconnus il faut bien faire quelque chose sur scène, de la musique bien crade et des costumes de scène en rapport avec la noirceur des ambiances. Sinon comment vivraient-ils? Leurs albums ne sont que très peu présents dans les Fnac, il faut commander les CD à l’étranger parfois même. Sauf qu’avec Internet plus besoin, tu télécharges l’album et hop c’est bon! Sauf que ça leur permet pas de vivre comme les autres musiciens.
      J’ai hâte de voir le reportage ce soir sur TF1… déjà la présentation présente bien le manque de connaissance du milieu du métal…

    • Dura lex sed lex permalink
      27 juin 2010 13:56

      Jld, votre lien sur le black metal est à mourir de rire, il s’agit d’un gars qui a fait un mix de différents articles wikipédia (seules sources à part UNE fiche chanteur et UN article de journal), c’est le type même de source sur laquelle vous avez craché au fil des commentaires!!
      Ensuite, concernant Nicolas Cocaign, et pour avoir lu les conclusions psychiatriques initiales (ça sert de faire crimino ^^) il n’est nul part fait mention d’un lien avec le black metal, et ses déclarations « satanistes » sont confuses, les experts ont évoqué une personnalité perverses (cf : « les perversions sexuelles et narcissiques ») ce qui n’a rien à voir avec le satanisme et encore moins avec le metal!

    • Yog-Sothoth permalink
      27 juin 2010 14:13

       » fait lui-même référence au satanisme selon son avocat pour expliquer son geste et son état. »
      Et il y en a beaucoups qui disent ça , ou que Dieu leur a parler et dit de le faire .

      La raison est toute simple : tenté de se faire passer pour irresponsable de ses actes et essayer d’avoir des peines moins lourdes .

    • jld permalink
      27 juin 2010 15:41

      Ce faire passer pour irresponsable ? C’est une possibilité, mais on ne peut écarter l’hypothèse d’une vraie possession diabolique dont souffrirait le cannibale, qui lui dicterait des gestes fous.

      Quant aux infos Wkipédia, tout n’est pas toujours très juste, mais il y a cependant pas mal de vérités, d’autant sur des articles sensibles qui font l’objet d’une certaine vigilance de la part des administrateurs.

      @ Viollet

      Mettre en garde contre les dangers du satanisme et d’une sympathie pour les forces obscures est un minimum pour la religion…et les dangers ne sont pas imaginaires.

    • Dura lex sed lex permalink
      27 juin 2010 18:54

      Vous permettrez qu’on s’en tienne au rapport d’expertise plutôt qu’à une supposition ? Les perversions relèvent bien de la pathologie, pas de la possession, et à moins qu’un exorciste ne l’ait vu, il semble difficile d’admettre cette théorie.
      Concernant Wikipédia, vous semblez ignorer son fonctionnement : chacun contribue et rectifie les articles, tout un chacun peut écrire sur l’article, donc on ne peut pas vraiment parler de contrôle des admins. De plus, si vous ouvrez les liens wikipédia sous l’article que vous citez, vous verrez que tous sont soumis à caution, par manque de sources notamment, ils n’ont donc aucune force probante.

    • jld permalink
      27 juin 2010 20:21

      Dura lex

      Deux points. Les experts son très ignorants des critères religieux concernant la possession. Leur grille analytique reste celle d’une psychologie dénuée de toute dimension faisant référence aux aspects spécifiques de la théologie en matière de troubles intérieurs qui ressortissent souvent pour elle de l’influence des forces négatives.

      Wikipédia n’est certes sans défauts, loin de là. Mais il faut reconnaître à cette encyclopédie en ligne quelques vertus, en particulier celles de la vigilance exercée par certains administrateurs sérieux, en particulier sur les sujets considérés comme « sensibles ».

    • Dura lex sed lex permalink
      27 juin 2010 21:37

      Mais les experts sont très au fait de leur métier et des pathologies mentales, il me semble que si le soit-disant « satanisme » ne ressort pas dans le rapport, ça n’est pas pour rien, ce genre de données apparaissant généralement.

      Concernant Wikipédia, vous avez décrié chacun des articles portant sur l’Histoire et d’un coup d’un seul l’encyclopédie devient une référence? Je vous rappelle que chacun des articles cités en lien est soumis à caution même par les admins, qui nous préviennent donc de ne pas prendre ces informations pour vraies! Expliquez-moi en ce cas pourquoi vous faites exactement le contraire de ce que recommandent les administrateurs sérieux et vigilants?
      Et dernier point, je ne suis pas sûre que cela soit ce que les admins considèrent comme un « sujet sensible »…

    • jld permalink
      27 juin 2010 21:47

      Il ne me semble pas, à titre personnel, du moins avoir « décrié » chacun des articles de Wikipédia ?

      Pourriez-vous d’ailleurs me préciser auxquels vous faites allusion ?

      Quant aux experts, notamment psychiatres et psychologues, leurs connaissances en théologie et phénomènes de possessions, sont extrêmement embryonnaires pour ne pas dire inexistantes.

    • Dura lex sed lex permalink
      27 juin 2010 21:54

      Pardon je me suis mal exprimée lorsque je disais que « vous » décriiez les articles, le « vous » était générique (et je parlais des nombreux articles sur l’Histoire, la Révolution, l’Inquisition, etc…).
      Quant aux experts psychiatres, leur rôle n’est pas de déterminer s’il existe un cas de possession ou non, mais de déterminer si le patient souffre d’une pathologie mentale ou non. Mon propos était de rappeler que lorsqu’il existe un « délire » lié à une croyance, même sataniste, cela est mentionné dans le rapport médical, tout simplement. De plus, je pense qu’il y a des gens formés à déterminer les cas de possessions, et qu’il est impossible d’affirmer être face à un tel cas sans même avoir vu la personne…

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 17:43

      « d’une seule choses : les paroles des groupes de métal. »

      Mais oui minimise et excuse leurs actes : vous comprenez ce n’est pas de leurs faute , c’est la faute au Metal 😉 .
      Les pauvres , non il n’ont certainement pas fait ça pour se rendre interressant ou par problème personnel , non tout vas bien dans le meilleurs des mondes , les oiseaux chantes et la vie est rose 😉 .

      C’est sur c’est plus facile de trouver un bouc émissaires que de comprendre les vrais raisons .
      C’est plus facile que de se casser la tête a réfléchir .

      Au fait tu est au courant que le Metal existe depuis 60 ans ? et les mouvement extrêmes depuis 30 ? alors comment ce fait t’il que l’augmentation ne se révèle que depuis une petite dizaine d’année tout au plus ? Étrange …

      Et puis si votre vie était si bien que cela ça se verrait , alors pourquoi il n’y a pas plus de monde a vous suivre ? ^^

    • Gary permalink
      26 juin 2010 18:09

      Hum, je veux bien admettre que ça fait toujours classe d’aligner des chiffres, mais là des millions et des millions, tu crois pas que tu pousses un peu 😉

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 18:19

      Je pousse légèrement 😉 , mais reste que le Metal est une musique universelle qui a des millions de fans sur les 5 continents 😉 et a travers toutes les couches sociales et culturelles .

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 18:20

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 18:16

      Rectification :

      « affirme que sur 62 cas de profanations qui ont été recensés en France la moitié ( et non pas Plus ) serait attribuable à des membres de la nébuleuse métal, gothique ou sataniste.  »

      C’est bien Gerdil de manipuler les informations 😉 on voit ta crédibilité et ton souci de l’objectivité .

      Bizarrement le texte sonne moins fort , moins alarmiste et plus juste 😉 .

      Bien sur je serait curieux de savoirs ce qu’est pour lui  » la nébuleuse métal, gothique ou sataniste.  » .

      A mon avis ça doit être tous ceux qui s’habille en noir , ouais ça doit être ça , donc mon père qui écoute du Black Sabbath , Iron Maiden et du Motorhead et qui s’habille en jean , basket , t-shirt blanc n’a pas a être inquiété , d’après Jacky il ne correspond pas a la description d’un metalleu ^^ .

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 16:13

      « Lisez ceci :

      – Black Metal Satanique – Les Seigneurs Du Chaos », Michael MOYNIHAN & Didrik SODERLIND, Camion Blanc – 2005.  »

      Ouais enfin ce bouquin n’est qu’un torchons , qui vas d’ailleurs servir de base pour réalisé un film pour ados .

      L’auteur a été envoyer en justice pour avoirs extrapoler et déformé les propos , pour faire du sensationnel .

      « des groupuscules « nazis » qui n’ont d’existence que dans l’imaginaire des journalistes.  »

      Ce n’est pas ce que j’ai put constaté a l’époque ou je traînai a St Nicolas du Chardonnet 🙂 .

    • gerdil permalink
      26 juin 2010 16:27

      Ce bouquin est un torchon parce qu’il ne te plaît pas et dit des choses désagréables pour le milieu musical que tu défends.

      Quant à St. Nicolas, je connais personne qui s’amuse à taguer des tombes parmi les jeunes de l’église, ils ont d’autres activités bien plus saines, comme de fabriquer des paniers en osier ou en rafia pour les kermesses^^

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 17:24

      Ou faire des ratonnades dans le metro et défilé en fessant le salut Nazi le 9 mai . Vachement plus saint en effet 😉 .

    • Koopa Troopa permalink
      26 juin 2010 17:26

      1 – Il n’est fait nul mention dans le programme en 25 points du NSDAP d’un projet de profanation de tombes, activité républicaine mais en rien national-socialiste

      2 – il n’existe aucun groupe français structuré se réclamant du national-socialiste, à Saint-Nicolas moins qu’ailleurs…

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 17:35

      1 – Comme Il n’est fait nul mention dans la bible satanique d’un projet de profanation de tombes. Ce n’est pas un argument , quoique quand ce sont des juifs qui sont visée vous devez faire la fete 😉 .

      2 – Oui bien sur , forcement les structures se sont casser la gueule a cause des antifa et des raids , vous avez bien morflées .

      Le fait qu’il n’y ait pas de groupe structuré signifie qu’il n’en existe pas ? ah bah les Skinhead avec qui j’ai traîner il y a quelques années devait être le fruit de mon imaginations 😉 .
      Comme la Triplex qui m’a été offerte par ces même types 😉 .

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 17:28

      « Ce bouquin est un torchon parce qu’il ne te plaît pas  »

      Ce bouquin est un torchon parce que c’est la vérité , même Vikernes qui s’est toujours vanté de ses actes, dit que ses propos ont été déformée .
      Je le possède moi même , il y a certains passage instructif , mais la majorité du bouquin est fait d’exagérations et d’extrapolations .

    • gerdil permalink
      26 juin 2010 17:38

      Varg Vikernes comme témoin de moralité pour s’exprimer sur le sujet on fait beaucoup mieux 😉

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 17:45

      Qui parle de temoin de moralité ?
      Il ne faut pas un effort de compréhension immense pour comprendre que si un type qui s’est toujours vanté de ses actes et qui continuait encore a l’époque assigne un mec au tribunal pour diffamation , il y a une raison .

    • gerdil permalink
      26 juin 2010 18:14

      Il peut toujours assigner Varg, la plupart des infos de MOYNIHAN et SODERLIND, même un peu rewritées pour donner un peu d’impacts au bouquin, sont sérieuses et solides.

      En plus l’avantage c’est que ces gars connaissent le milieu de l’intérieur, because Blood Axis (sympa d’ailleurs)…

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 18:29

      « Il peut toujours assigner Varg »
      Si seulement il n’y avait que Varg , toute les personnes qui ont donner un entretien , ont dénigré ce livre en disant qu’il n’êtes fidèle a rien de ce qui était leur pensée a l’époque et que toutes leurs interview ont été déformé et modifiées .

      Et pourquoi il pourrait assigner Varg ? que je rigole un peu ? de toute façon la Tribunal n’a pas été de cet avis 🙂 .

      Et puis ce torchon vas servir a faire un film pour ados , une comédie dramatique d’aventure avec comme Héros Varg Vikernes et sa vie . Youhou !
      Tu te rend compte ? des centaines d’ados de merdes qui vont se prendre pour des varg vikernes en puissances . Ça me degoute …

      « connaissent le milieu de l’intérieur, because Blood Axis  »

      Blood Axis ce n’est pas du Black Metal , mais de l’industriel , rien a voir avec du Metal .

      Pour connaître le Black Metal de l’intérieur il faut faire du Black Metal .

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 18:32

      Sinon je suis d’accord avec toi Blood Axis c’est sympas , enfin a petite dose , c’est pas trop mon délire .

    • Gary permalink
      26 juin 2010 18:38

      Tu sais très bien que la frontière métal / indus est pas du tout imperméable : Laibach, Coil, Death in June, et d’autres.

      Les infos circulent donc parfaitement parce que les mecs sont avec les mêmes sonorisateurs, éclairagistes, tourneurs, etc. Le milieu musical est une grande famille, et tu le sais 😉

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 19:00

      Oui sauf que le Black Metal n’est pas le Metal , c’est un monde a part , ultra élitiste .

      La musique est une choses , les pensée et les ideo une autre totalement a part .

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 19:02

      Et les fusion Black Metal / Indus sont le fait des Blackeux et presque jamais l’inverse .
      Et c’est souvent assez mal vu , faut mieux être bon quand ont tente une fusion de ce genre .

    • Gary permalink
      26 juin 2010 19:41

      C’est vrai, mais ça donne parfois de bonnes choses sur le plan expérimental.

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 16:19

      « on se trouve bien en face de jeunes  »

      Le Black Metal n’est pas une musique faite pour les jeunes .

    • Gary permalink
      26 juin 2010 16:29

      Là je suis complètement d’accord avec toi, c’est pas une musique pour les jeunes !^^

      http://www.metalorgie.com/metal/affpic.php?id=7345

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 17:30

      Je parle du BM , pour le reste je suis toujours content de voir des enfants avec leurs parents a un festival , comme je suis toujours heureux de voir des mômes avec des T-shirt Iron Maiden ou Metallica 🙂 .

    • gerdil permalink
      26 juin 2010 17:37

      Ils ont l’air bizarres ces deux gamins, je les trouve pas très souriants, serait-ce l’ambiance joyeuse du Hellfest ?^^

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 17:48

      C’est la pose , tu voit ils font sérieux , genre : « on est des trve !  » .

      C’est pour la photo mon pote , après le concert ils ont du tanner leurs parents pour acheter une glace ou des bonbons sur les stands , comme n’importe quel môme de leur âge .

    • gerdil permalink
      26 juin 2010 18:24

      On l’espère pour eux !^^

    • Gary permalink
      26 juin 2010 18:34

      Ouais, mais le groupe dont est fan le gamin, Combichrist, ça donne pas tellement envie de les inviter à une soirée pyjama…^^

    • Silverblade permalink
      26 juin 2010 18:46

      C’est vrai qu’il font peur mais en général c’est ceux là les plus gentil, et rassurer vous c’est un groupe d’élecro indus, rien de bien méchant.
      Cela dit je suis bien daccord avec Yog il y a certains style de métal qui ne conviennent pas aux jeunes mineurs et le black et death en font partis. Ce sont des genres à écouter lorsque l’on sait faire la par des choses.

    • Gary permalink
      26 juin 2010 18:50

      Sincèrement lorsque tu penses que les deux gamins visionnent sans doute ça tu te demandes ce que foutent les parents !

    • Yog-Sothoth permalink
      26 juin 2010 18:55

      Gary ça m’étonnerai sérieusement que les mômes ait vu une seule image d’un clip de combichrist .
      Faut être sérieux deux minutes et arrêter avec les clichés .
      J’ai le fils d’un ami qui aime bien Cannibal Corpse , mais c’est certainement pas son père qui lui foutrait une pochette ou un clip sous les yeux .

    • Gary permalink
      26 juin 2010 19:37

      Tu les prends pour des idiots les gamins ? S’ils ont un tee shirt du groupe dis-toi qu’ils se renseignent rapido pour savoir ce que c’est sur le net.

    • Dura lex sed lex permalink
      27 juin 2010 13:59

      Il reste encore des parents suffisamment responsables pour ne pas laisser leurs gosses seuls sur Internet! (et je parle en connaissance de cause, plusieurs amis metalleux ont des enfants)

  14. Aloïs permalink
    26 juin 2010 16:02

    Pie VI, le 13 avril 1791 avec un bref déclara la Constitution civile du clergé «hérétique et schismatique» !

  15. wendrock permalink
    26 juin 2010 16:06

    Pie VI est allé beaucoup plus loin encore, car il avait à régir à plusieurs décisions antichrétiennes de la Révolution :

    * nationalisation des biens du clergé,
    * l’abolition arbitraire par l’assemblée constituante des vœux monastiques (loi du 13 février 1790) et
    * la suppression des ordres réguliers conduisant à la mise à l’écart de 100 000 religieux (moines, chanoines, etc.), soit les deux tiers du clergé de l’époque en France,
    * le projet de constitution civile du clergé (adopté par la Constituante le 12 juillet 1790),
    * la situation de schisme qu’elle entraîna entre les prêtres et les évêques « constitutionnels » et les prêtres et les évêques « réfractaires ».

    Ainsi Pie VI fait savoir le 22 juillet 1790 qu’il s’oppose au projet de constitution civile du clergé, mais, et c’est cela surtout qui est important : qu’il EXCOMMUNIE la Nation Française !

  16. sky flying permalink
    26 juin 2010 16:31

    Pie VI a excommunié la France à cause de la Révolution ? C’est énorme !!

    • wendrock permalink
      26 juin 2010 16:46

      Effectivement, mais plus exactement non la France, mais la « nation française républicaine ». La nuance est importante.

      Et pour comble de l’ignominie, la République renverra à l’expéditeur, c’est-à-dire à Pie VI, les décrets pontificaux !

      Gravure satirique de l’époque révolutionnaire, se moquant des « bulles » du pape !

  17. apostolatus specula permalink
    26 juin 2010 16:57

    C’est par le bref pontifical Quod aliquantum publié le 10 mars 1791 que le pape Pie VI déclara schismatique la Constitution civile du clergé, adoptée le 12 juillet précédent.

    Les termes du bef étaient très sévères : sont suspendus les prêtres qui auraient prêté le serment constitutionnel imposé par le décret du 27 novembre 1790.

    La réaction pontificale est un élément décisif pour le mouvement contre-révolutionnaire, en France comme à l’étranger, dans les milieux émigrés et dans les cours d’Europe.

    Dès lors le départ des ecclésiastiques en émigration s’accélère. Nombre d’entre eux partent pour ne pas avoir à prêter le serment constitutionnel, d’autres pour échapper aux lois qui accentuent la surveillance et la répression.

    Après les massacres de septembre 1792, le clergé devient martyr. Le sort des moines et moniales chassés de leurs couvents en 1790 est assimilé à celui des prêtres mis à mort dans d’épouvantables conditions à la prison de l’Abbaye à Paris.

  18. apostolatus specula permalink
    26 juin 2010 16:59

    Voici le texte du bref pontifical Quod aliquantum publié le 10 mars 1791 par Pie VI.

    http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/18/98/43/quicumque/bref-quod-aliquantum.pdf

  19. hannibalgenga permalink
    26 juin 2010 17:04

    Texte remarquable de Pie VI ! Critique souveraine et intransigeante de tous les idées de la Révolution :

    « Où est donc cette liberté de penser et d’agir que l’Assemblée nationale accorde à l’homme social comme un droit imprescriptible de la nature ? Ce droit chimérique n’est-il pas contraire aux droits du Créateur suprême, à qui nous devons l’existence et tout ce que nous possédons ? Peut-on d’ailleurs ignorer que l’homme n’a pas été créé pour lui seul, mais pour être utile à ses semblables ? »

    Pie VI – Quod aliquantum

  20. BlessYou permalink
    26 juin 2010 17:27

    Je suis bien d’accord avec vous Messieurs, la Révolution est une atrocité.

  21. Ankou permalink
    26 juin 2010 17:35

    Je dois avouer que la seule personne avec qui l’ont peut réellement discuter est Calixte.

  22. Korrigan permalink
    26 juin 2010 17:38

    Primo Victoria

  23. Silverblade permalink
    26 juin 2010 17:55

    @ gerdil

    Personnélement sur la vidéo j’ai juste vue un jeune qui s’est laisser par un autre, qui lui manque de bol était réelement un profanateur de tombe.
    Je n’appel pas ce genre de gens des sataniste car le vrai satanisme est basé sur l’égoisme et sa liberté individuel, donc, en général, il évitera de faire des crimes de ce genres car il sait qu’il aura la police sur le dos et que sa liberté si chère sera gravement compromise.

    De plus en général dans les groupe de Black Métal on rertouve un satanissme hollywoodien car certains des symbole satanique utilisé n’est sont pas comme la croix inversé qui est en fait la croix de St Pierre, et d’autres symbole qui sont issue des cultures celtes et nordique.

    Sinon voici un lien expliquant bien que le black métal, même si c’est violent ça ne reste que de la musique

    http://trveblyon.blogspot.com/2010/05/la-seconde-vague-du-black-metal-et-ses.html

    Sinon Gerdil j’aimerai savoir quel est votre définition à vous de ce qu’est un sataniste, pas pour critiquer mais comme on à tous des point de vue différents je serai curieux de connaitre le vôtre.

    • gerdil permalink
      26 juin 2010 18:29

      On va pas repartir sur une définition avec tous les articles disponibles sur La Question.

      Il y en a un cependant qui me semble plus complet que les autres sur le sujet, et qui montre bien les sources occultistes satanistes à l’oeuvre dans le métal :

      HELLFEST : NON AU ROCK DE SATAN !
      https://lebloglaquestion.wordpress.com/2010/05/11/hellfest-non-au-rock-de-satan/

    • Silverblade permalink
      26 juin 2010 19:30

      Merci pour le lien et après lecture de l’article je comprend beaucoup vôtre réaction, car moi même étant fan de musique métal je suis contre ce genre de choses. Mais il faut aussi avouer que vous avez pris des cas assez extrêmes, et puis personélement je trouve que la chanson « Sympathy for the devil » des Rolling Stones est plutôt une manière de dénoncer le diable et ses actes atroces aux cours des âges que de la glorifier mais bon, cela n’est que question d’interprétation.

      Pour revenir sur les groupe de Black Métal, certains sur réelement mauvais je vous le concéde mais ils se comptent sur les doigt de la main alors que les autres ne sont ni plus ni moins que des gars qui font la fête d’halloween sur scène. Pour plus de renseignement la dessus je vous renvoie au lien que l’ai laisser plus haut.

      Maintenant je voudrai vraiment insister sur un point très imortant, le métal ce n’est pas que de la violence, il existe bien d’autre genre beaucoup plus soft.
      Par exemple moi j’écoute du métal symphonique dont le principe et d’allier l’énergie du heavy métal à la puissance de la musique symphonique, et les paroles sont le plus souvent des poèmes ou des histoire épiques.

      voici quelques exemples pour vous faire une idée

      Et pour finir sur le hellfest que La question qualifie de sataniste il aurai fallu mieux regarder la liste des groupes invités car parmis eux ils y avait le fameux groupe de hard rock KISS connu pour leurs chanson
       » I was made for loving you » qui à était reprit par les Enfoiré et dont les parole n’ont franchement rien de satanique bien au contraire.
      Il y avait également le légendaire groupe MOTORHEAD avec ses chansons certes au caractère agressif mais rien de haineux et dailleur Lemmy Kilmister, leader du groupe, est un homme très à cheval sur les bonnes manières et militant féministe.
      Comme quoi qu’il ne fait pas juger sur les apparences

    • gerdil permalink
      26 juin 2010 23:52

      C’est très bien d’écouter du métal symphonique, en effet rien de très méchant la-dedans (sauf la voix de la chanteuse à mon goût), mais il n’en reste pas moins vrai que de nombreux groupes de la scène métal véhiculent un discours haineusement antichrétien, je vous fais grâce des citations de paroles, discours inacceptable pouvant produire des conséquences désastreuses chez certains esprits un peu fragiles.

    • Silverblade permalink
      27 juin 2010 00:17

      C’est vrai que les paroles des groupes de Black Métal peuvent influencer certains esprit pertuber, mais ce sont des gens qui avaient déjà un problème dès le début, et si ça n’aurai pas était le black métal ça aurai était autre chose qui aurai allumer la mêche.
      Par exemple quand le film « Scream » était sortis au cinéma je me rappel qu’il y avait eu des jeunes gens qui ont commis des meurtres sous l’influence du film.
      En fait quand vous écouter un groupe de Black Métal c’est comme si vous regardiez un film d’horreur, et je ne pense pas que les réalisateurs et acteurs sont sataniste.

      Et maintenant pour vous remerciez de m’avoir écouter sur le fait que le métal n’est pas que violence je vous laisse un lien pour écouter une musique de Black métal….CHRETIEN!!!^^
      Eh non vous n’avez pas mal lu il existe bel et bien des groupe de Black Métal qui ont décider de faire radicalement l’opposé de leurs collègues et prêcher la bonne parole dans le style Black métal. Une manière de combatre le feu par le feu en quelque sorte^^.

      Voici la chanson

      Et là c’est la traduction de la chanson afin que vous voyez bien que je ne me moque pas de vous^^

      http://www.lacoccinelle.net/traduction-chanson-103354-.html

  24. sixte permalink
    27 juin 2010 00:00

    Quelle sévérité dans les propos de Pie VI dans son bref Quod aliquantum. Ce texte est très impressionnant de par la vigueur de sa condamnation :

    « L’Assemblée nationale, a publié un décret qui, sous prétexte de n’établir qu’une Constitution Civile du Clergé, ainsi que le titre semblait l’annoncer, renversait en effet les dogmes les plus sacrés, et la discipline la plus certaine de l’Église, détruisait les droits du premier Siège apostolique, ceux des Évêques, des prêtres, des ordres religieux des deux sexes, et de toute la communion catholique, abolissait les cérémonies les plus saintes, s’emparait des domaines et des revenus ecclésiastiques, et entraînait de telles calamités, qu’on aurait peine à les croire si on ne les éprouvait. Nous n’avons pu Nous empêcher de frémir à la lecture de ce décret ; il a produit sur Nous la même impression que fit autrefois sur un de nos plus illustres Prédécesseurs, saint Grégoire le Grand, un certain écrit qu’un Évêque de Constantinople lui avait envoyé pour le soumettre à son examen : car à peine en eut-il parcouru les premières pages, qu’il fit éclater l’horreur que lui inspirait le venin renfermé dans cet ouvrage. »

    • hannibalgenga permalink
      27 juin 2010 00:02

      Effectivement, on peut difficilement faire plus catégorique dans la critique de l’attitude de la République envers la religion chrétienne.

  25. vader permalink
    27 juin 2010 00:12

  26. Celias permalink
    27 juin 2010 00:27

  27. John permalink
    27 juin 2010 13:29

    Ah ben bravo… la Révolution est satanique! C’est bien ce que je pensais… dès que ça va pas dans votre sens c’est immédiatement satanique…Belle ouverture d’esprit… Un petit nombre de personnes s’empifre aussi bien au sens propre qu’au sens financier du terme alors que les autres crèvent de faim et sont ruinés, c’est normal pour vous? Vous critiquez le libéralisme et le capitalisme je veux bien, mais avant 1789 c’était pareil, donc balayez devant votre porte avant de dire que la Révolution est satanique. Vous n’êtes que des petits nobles frustrés de ne plus avoir de privilèges et c’est normal que ça vous soit retombé sur la gueule, ainsi que sur l’Eglise qui prenait le peuple pour des cons.

    • gerdil permalink
      27 juin 2010 15:53

      La révolution est satanique de par son caractère antichrétien meurtrier, sa rage génocidaire, sa haine de l’Eglise.

      Lorsqu’on sème la mort, tue les populations, se livre au crime affreux au nom de l’idéologie de la « liberté », on peut parler d’une essence démoniaque de la République.

    • Korrigan permalink
      27 juin 2010 15:59

      Vous vous êtes jamais dit que cela pouvait être anti-chrétien sans que cela soit satanique ?

      Car les révolutionnaires en avait rien à foutre de Satan.

    • gerdil permalink
      27 juin 2010 16:57

      La marque de Satan, depuis l’origine, c’est sa haine de Dieu et aujourd’hui cette haine est dirigée contre son Eglise.

      Vous pouvez donc être certain que toutes les formes d’attaques contre le christianisme, et la Révolution en est une expression particulièrement violente et criminelle (200 000 morts dans des conditions ignobles !), est dirigée, dominée et mise en oeuvre par le démon.

      Comme le dira Mgr Bougaud : « Qu’est- ce donc que la Révolution ? D’abord la Révolution est une idée ; sans cela elle n’agiterait pas le monde. Et cette idée est la haine de Satan contre Dieu et son Eglise. L’Église, c’est Jésus-Christ. Et la Révolution, c’est Satan! »

    • John permalink
      27 juin 2010 16:51

      Certes la révolution était un bain de sang mais il y avait un raz le bol général. Les révolutionnaires n’en avaient rien à carrer de la religion, ou alors étaient croyants mais en avaient marre de la toute-puissance de 3% de la population. De plus, l’Eglise avait des trésors de grande valeur donc cet étalage de richesse a pas dû aider l’Eglise à se faire aimer. D’où le massacre d’hommes d’église.
      La liberté, tu l’as là, la preuve tu peux dire des trucs anti-révolutionnaires et insultants envers certaines personnes (quoique j’ai vu que tu as fait un effort par rapport au métal, je te félicite ^^). Liberté avant 1789? pour les nobles et l’Eglise oui, pour les autres bah ils pouvaient se gratter. La République n’a pas que du mauvais crois moi.

    • gerdil permalink
      27 juin 2010 17:09

      John c’est bien sympa de balancer des commentaires, mais fais un effort de lecture avant d’écrire n’importe quoi.

      Dire « Les révolutionnaires n’en avaient rien à carrer de la religion », alors que toute l’entreprise révolutionnaire est une haine féroce contre le christianisme, cherchant à détruire la moindre trace de religion d’anéantir les prêtres et les religieux et de raser les églises, ce n’est pas très sérieux.

      La Révolution c’est très vite :
      La nationalisation des biens du clergé.
      L’abolition des vœux monastiques.
      La suppression des ordres réguliers conduisant à la mise à l’écart de 100 000 religieux (moines, chanoines, etc.), soit les deux tiers du clergé de l’époque en France.

      Puis le crime, les mutilations, la création du premier camp d’extermination, les crémations avec les fours à pain, les noyades collectives, les ateliers de tannage de peau humaine, la carbonisation des corps comme à Clisson.

      Je te signale donc que ton discours scandaleux (« certes la Révolution fut un bain de sang ») justifie le génocide à grande échelle de populations innocentes dans des conditions atroces !

    • John permalink
      27 juin 2010 17:58

      « mais fais un effort de lecture avant d’écrire n’importe quoi.  » tu peux parler ^^
      Y’aurait pas eu de bain de sang ça aurait été mieux c’est clair… Je te rappelle cependant que l’Eglise a du sang sur les mains (combien de guerres au nom de Dieu?). Et tu justifies les crimes de l’Eglise. Enlève la poutre de ton oeil avant de vouloir retirer la paille du mien.
      Preuve de ta non-lecture des commentaires, haine de la religion ne veut pas dire satanisme, ne pas aimer Dieu et Jésus ne veut pas dire aimer Satan.
      De plus, à part Oradour sur Glane, je ne connais pas d’églises refaites après la Révolution. De plus, les révolutionnaires cherchaient à punir le train de vie des hommes d’église et le fait que quiconque ne voulant pas croire en Dieu était considéré comme un hérétique (tiens, on te retrouve toi et tes copains) et il suffisait d’un truc ou deux pour que le mec qui croit pas en Dieu est sataniste. Belle ouverture d’esprit.
      De plus, avec la Révolution, tu as gagné quoi? la liberté de culte, de pensée (dans une certaine mesure), de te déplacer, de t’exprimer…

    • gerdil permalink
      27 juin 2010 18:07

      Bon arrête de te foutre du monde. T’es vraiment trop débile, le trollage a des limites. Rideau.

    • John permalink
      27 juin 2010 18:41

      Gerdil, m’insulte pas. Et je suis pas là pour troller.
      Hannibalgenga : le mariage des prêtres ce serait mieux je pense, ça sauverait des gosses…
      La laïcité est mieux pratiquée de nos jours. Et ne vous plaignez pas d’être moins nombreux qu’avant, les gens ont ouvert les yeux sur certaines choses de votre religion et des gens comme vous ou gerdil me donnent encore moins envie de croire en Dieu. Et là encore, vous faites preuve tous deux d’un manque de compréhension sur les raisons que j’ai évoquées dans ce commentaire et dans le précédent.

      Silverblade : +1.

    • hannibalgenga permalink
      27 juin 2010 18:05

      La Révolution est animée d’une telle rage antichrétienne que que le port des vêtements sacerdotaux pour les prêtres et religieux sera interdit par la république sous peine de mort !

      Les prêtres doivent même renoncer au sacerdoce et sont contraints de se marier, afin d’être comme tous les citoyens. Enfin le 23 novembre 1793 on ordonne la fermeture de toutes les églises de la capitale qui sont transformées, après avoir été saccagées et profanées (une vieille habitude chez tous les ennemis de Dieu mais amis de Satan), en écuries, cabarets ou même des salles de bals !

      On voit ce que signifient réellement les principes de la laïcité républicaine !

    • Silverblade permalink
      27 juin 2010 18:20

      Personnelement je ne pense pas que les révolutionnaire en voulais à Dieu lui même mais au pouvoir du Roi, l’église et à la noblesse.
      Si ça aurai était vraiment satanique il y aurai eu des symboles comme le 666 le pentacle et toutes les église aurait était brûler.

      Après ça, je suis daccord que tout ce massacre était vraiment de la cruauté gratuite, ils auraient put se contenté de les emprisonner ou éxiler ça aurait était mieux.

    • hannibalgenga permalink
      27 juin 2010 22:07

      … »Si ça aurait été vraiment satanique toutes les église auraient été brûlées »…

      Eglises, abbayes ou monastères détruits ou brûlés durant la Révolution française, liste non exhaustive :

      * l’église Saint-Jacques-de-la-Boucherie (à Paris) : détruite.
      * l’abbaye Sainte-Geneviève (à Paris) : abbatiale détruite.
      * l’abbaye Saint-Victor (au sud-est de Paris) : démolie.
      * l’abbaye royale de Chaalis (au nord-est de Paris, près de Senlis)
      * l’abbaye de Royaumont (au nord de Paris, près de l’Oise) : abbatiale détruite.

      * la chapelle du Château vieux de Meudon (au sud-ouest de Paris) : ravagé par un incendie.
      * l »église du Grand Château des princes de Condé à Chantilly (au nord de Paris, près de l’Oise) : démolie.
      * l’église du château de Colbert à Sceaux (au sud de Paris) : démolie.

      * la cathédrale Notre-Dame de Cambrai : démolie.
      * la cathédrale Notre-Dame-de-la-Cité d’Arras : rasée.
      * la cathédrale médiévale de Boulogne : rasée.
      * la cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Lambert de Liège : brûlée et abattue.
      * la collégiale Saint-Pierre de Lille : détruite.
      * l’église Notre-Dame-la-Grande de Valenciennes: démolie
      * la cathédrale Vieux-Saint-Vincent de Mâcon : démolie.
      * la cathédrale Notre-Dame de Tulle : détruite.

      * la basilique Saint-Martin de Tours : détruite.
      * l’abbaye de Cluny (près de Mâcon) : démolie.
      * l’abbaye de Cîteaux : démolie.
      * l’abbaye de Clairvaux : abbatiale démolie.
      * l’abbaye de Jumièges : démolie.
      * l’abbaye de Saint-Jean-des-Vignes près de Soissons : démolie.
      * l’abbaye d’Orval (Lorraine belge, entre Sedan et Longwy) : incendiée.
      * l’église Saint-Jean-en-Grève (à Paris) : détruite .
      * l’église Saint-André-des-Arts (à Paris) : démolie.

      * l’abbaye Saint-Mathieu de Fine-Terre (à l’ouest de Brest) : démolie .
      * l’abbaye de Lure (entre Vesoul et Belfort) : détruite.

      Etc., etc., etc.

      Daniel Hermant, Destructions et vandalisme pendant la Révolution française, Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, n° 33, 1978.

      Comment disiez vous ? « Si ça aurait été vraiment satanique… »… CQFD.

    • John permalink
      27 juin 2010 22:12

      Cramer des églises ne veut pas dire être sataniste. En tout cas c’est la première fois que je lis ce genre de trucs. Venant de vous ce sont des conneries.

    • xavier permalink
      27 juin 2010 22:18

      John on a bien compris la limite de votre capacité de raisonnement, sur ces sujets qui semblent vous dépasser. Verriez-vous Belzébuth en personne vous piquer les fesses avec sa fourche que vous le prendriez pour le Père Noël !

    • John permalink
      27 juin 2010 22:20

      Je vous retourne le compliment mon cher Xavier 🙂 Vous parlez du métal mais n’y connaissez rien contrairement à ce que vous prétendez.
      Je suis pas non plus stupide à prendre Belzébuth pour le père Noël >< et si je le vois je lui paye l'apéro ^^ (humour).

    • Dura lex sed lex permalink
      27 juin 2010 22:20

      Le problème c’est surtout de vouloir interpréter l’Histoire avec un regard du XXIème siècle! La Révolution a voulu faire tomber les symboles de l’ancien pouvoir politique et l’Eglise faisait partie de ce pouvoir politique (attention je n’excuse rien hein) le fond n’est pas sataniste mais bel et bien politique.
      Et ça ne sert à rien d’attaquer personnellement John!

    • John permalink
      27 juin 2010 22:23

      Merci Dura (je peux te prendre comme avocate? :D) mais j’ai l’habitude avec ces gens-là…

    • xavier permalink
      27 juin 2010 22:34

      @ Dura lex

      Votre problème c’est surtout votre incapacité à interpréter l’Histoire avec un regard honnête et cohérent !

    • Dura lex sed lex permalink
      27 juin 2010 22:38

      Encore des attaques personnelles c’est une vilaine habitude que vous avez là!
      On interprète pas l’Histoire, justement, on l’étudie, on l’apprend, on la découvre, mais on ne l’interprète pas… C’est un défaut courant que celui de vouloir à tout prix mettre dans un fait historique une vision contemporaine.
      Vous criez bien vite au satanisme je trouve, quelqu’en soit l’occasion. Certains ont dit dans des commentaires précédents que ceux qui véhiculaient le plus le satanisme étaient les gens comme vous, je commence à le croire, vous voulez à tout prix voire des manifestations du Diable dans tout et n’importe quoi et pour vous convaincre de la véracité de vos propos, vous péchez, par orgueil, par manque de respect, et même en tournant en ridicule certains aspects de la religion, en leur faisant perdre leur poids…

    • xavier permalink
      27 juin 2010 23:03

      @ Dura lex

      L’Histoire, comme disait Joseph de Maistre dans ses célèbres Soirées, c’est « l’histoire continuée de la Chute », c’est-à-dire qu’elle est traversée par un conflit ancien, originel, qui se reproduit à chaque période selon des formes voisines et des conséquences semblables opposant le bien et le mal, conflit qui traverse y compris chaque homme dans sa conscience.

      Il n’est donc pas difficile de déceler la signature de l’adversaire de Dieu en certains faits significatifs, dont la Révolution française est sans doute l’un des plus représentatifs de par sa haine antireligieuse quasi irrationnelle, furieuse et démentielle, qui alla jusqu’au génocide de populations entières et à des actes d’une barbarie ignoble et extrême, en Vendée, Languedoc, Lyonnais, Var, etc.

      Lorsque de tels actes atroces, accompagnés d’une volonté de faire disparaître la moindre trace de religion en brûlant, détruisant, profanant, monastères, églises, couvents et abbayes – en tuant sans raison des moniales qui secouraient les pauvres, des religieux qui enseignaient aux enfants, des religieuses qui accueillaient les orphelins, les malades et les mourants – lorsque ses actes effroyables se produisent donc et que vous voulez leur donner un nom, il n’est pas exagéré de les désigner, si les qualificatifs ont un sens, de sataniques car semblant être dirigés par un principe pervers.

      C’est ce qu’écrit Maistre : « Il y a dans la Révolution française, un caractère satanique qui la distingue de tout ce qu’on a vu et peut-être de tout ce qu’on verra. (…) Le discours de Robespierre contre le sacerdoce, l’apostasie solennelle des prêtres, la profanation des objets du culte, l’inauguration de la déesse Raison, et cette foule de scènes inouïes où les provinces tachaient de surpasser Paris ; tout cela sort du cercle ordinaire des crimes, et semble appartenir à un autre monde. »

    • Dura lex sed lex permalink
      27 juin 2010 23:12

      C’est assez drôle de vous voir citer un franc-maçon pour étayer vos propos…
      De plus, il ne faut pas confondre satanisme et anti-christianisme. Les révolutionnaires n’ont pas agi pour faire triompher le Diable sur Terre mais pour s’opposer au pouvoir et à l’influence chrétienne. La nuance est de taille!

    • John permalink
      27 juin 2010 23:21

      Wé c’est ce que je dis depuis tout à l’heure quoi…

    • xavier permalink
      27 juin 2010 23:22

      Maistre ne fut franc-maçon que dans sa jeunesse, et encore pendant une courte période. Il est surtout connu, et apprécié sur La Question, pour être le penseur de la contre-révolution.

      D’autre part il ne s’agit pas de « confondre », mais de comprendre le lien intime qui unit satanisme et anti-christianisme.

      Les révolutionnaires étaient des aveugles qui ne savaient ce qu’ils faisaient pour la plupart, mais la barbarie de leurs actes, leur folle passion haineuse contre l’Eglise, est l’évidente signature du Diable, cela est absolument certain.

      http://www.la-question.net/archive/2009/04/22/l-essence-satanique-de-la-revolution-francaise.html

    • Dura lex sed lex permalink
      27 juin 2010 23:37

      De Maistre fut franc-maçon jusqu’à la fin, il fonda une loge :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_de_Maistre

      et ne venez pas me dire que Wikipédia n’est pas une source fiable puisque vous la citez à tout bout de champ!

    • Silverblade permalink
      27 juin 2010 22:19

      Justement si vous lisez bien mon commentaire je dis bien « toutes » les églises. Je me doute bien qu’ils y à eu des églises de détruite ou brûler, mais ce que je voulais dire c’est que si vraiment les révolutionnaires était satanique et qu’ils voulaient vraiment détruire le christianisme de la surface du royaume il n’y aurai plus aucunes églises de nos jours.

    • xavier permalink
      27 juin 2010 22:31

      Eh bien au moins avec toi on fait pas dans le détail ou le demi-gros ; tout détruire sinon pas sataniste !

      Si on était pas dans un moment si tragique et criminel de l’Histoire on rigolerait pas mal.

    • Silverblade permalink
      27 juin 2010 22:42

      Peut être mais en attendant pour moi cela prouve que les Révolutionnaires on juste voulus bien se défouler sur les églises pour se venger du pouvoir du clerger et qu’au bout d’un moment ils se sont rendus compte de leurs erreurs (ou alors ils se sont lasser) et on arrêter. Bref tout ça pour dire que ça n’avait rien de satanique, c’était politique, ils en avaient ras-le-bonnet de la monarchie qui dépensais des sommes faramineuse pour son petit confort pendant que le peuple lui crevait de faim.

      Et enfin s’ils étaient vraiment satanique je pense qu’ils y aurai eu de nos jours des lieux de culte satanique un peut partout en France.

    • xavier permalink
      27 juin 2010 23:10

      Bon on va arrêter là la plaisanterie garçon, parce que l’argument du « défoulement » qui se traduit par la mort, dans des conditions terrifiantes que je t’invite à relire, de centaines de milliers de personnes parce qu’elles sont attachées à la foi catholique, c’est un peu limite. Tu reviendras débattre lorsque tu seras sérieux.

    • Dura lex sed lex permalink
      27 juin 2010 23:13

      Des centaines de milliers de personnes ? Déjà que vous n’arrivez pas à prouver vos dizaines de milliers de religieux… Et toujours ces insultes et ce mépris, c’est lassant.

    • Dura lex sed lex permalink
      27 juin 2010 23:15

      Je précise avant que vous criiez à l’hérésie : vous parlez de centaines de milliers de personnes tuées à raison de leur religion, c’est de ce chiffre dont je parle et pas du bilan global.

    • xavier permalink
      27 juin 2010 23:33

      Les comptabilités macabres ne sont pas vraiment très réjouissantes ni franchement de mon goût. Je pense que vous avez d’ailleurs reçu votre leçon au sujet des chiffres et des détails et du sens des exécutions de la part de wendrock.

      J’en reste donc aux seules données reprises aujourd’hui, soit environ 200 000 morts rien que pour la Vendée, morts pour avoir voulu rester fidèles à Dieu et à la foi catholique.

      Si vous y rajoutez les autres chouanneries dans d’autres régions, vous pouvez multiplier le chiffre par le double.

      Ces éléments sont suffisamment parlants.

    • Dura lex sed lex permalink
      27 juin 2010 23:35

      Les seules leçons valables que j’ai reçues sont celles de mes enseignants d’histoire, Wendrock a juste réussi à me faire mourir de rire en citant dans ses sources des auteurs sur lesquels il a craché.
      Je vous laisse à vos croyances erronées, personnellement je vais dormir, je travaille demain.

    • xavier permalink
      27 juin 2010 23:41

      Que le sommeil éclaircisse vos idées et vous aide à digérer votre déconfiture d’hier face à Wendrock qui nous a également fait beaucoup rire.^^

      Bonne nuit !

    • Dura lex sed lex permalink
      27 juin 2010 23:44

      Mouarf vous appelez ça une déconfiture ? Lorsqu’on est grossier, qu’on cite exactement les mêmes sources que moi (qu’on a pas su lire d’ailleurs et dont on a superbement insulté les auteurs) et qu’on se permet de juger des historiens comme M. Eric Gasparini, ou M. Bruschi (reconnus dans le milieu universitaire comme étant des références) il n’y a pas de quoi crier victoire! Surtout lorsqu’en plus on prétend mieux savoir ce que pense son interlocuteur que lui-même, ce qui me fait doucement rire (je croyais que la télépathie était une hérésie ?)

      Enfin bonne nuit à vous également, puisse-t-elle vous apprendre le respect qui vous fait tous (ou presque) défaut…

    • klm permalink
      27 juin 2010 23:46

      « La Révolution est née contre l’Évangile, elle en est la contradiction et la haine.

      Qui comprend cela voit clair dans les obscurités redoutables de l’heure présente.

      Entre l’Église et la Révolution il n’y a point d’entente. Ou l’Église tuera la Révolution, ou la Révolution tuera l’Église. C’est un duel à mort. »

      Mgr Bougaud

    • Korrigan permalink
      27 juin 2010 18:29

      au fait, on a un super reportage de tf1 sur le Hellfest tout à l’heure

    • alex permalink
      27 juin 2010 21:27

      super? ^^

  28. 27 juin 2010 20:11

    « Hellfest : ni torture, ni massacre, Satan n’est pas content du tout ! ».

    Puisses-tu avoir raison.

    • Korrigan permalink
      28 juin 2010 07:10

      Mais j’ai raison, il n’y a jamais eu et il n’y en a toujours pas eu.

      Il n’ y a jamais de problèmes, de débordements lors du Hellfest

  29. alex permalink
    27 juin 2010 20:57

    Revenu d’un week end dans la campagne à me ressourcer, je vois que vous n’avez pas changé.
    Un nouvel article ne traitant pas du metal, mais très vite vos commentaires dérivent sur çà. Allez, le prochain article fera état d’un lien entre metal et jambon de Bayonne 😉

  30. Silverblade permalink
    27 juin 2010 23:34

    @ Xavier

    J’était sérieux, j’ai suffisament étudier l’histoire en général pour comprendre que lorqu’un peuple va mal et qu’il cherche à se révolter il lui faut un coupable.
    Les Révolutionnaires se sont acharnées sur les représentants de l’églises de la même manière que cette dernière s’est acharnées sur les « hérétiques (mot qui à l’époque servait à définir quelqu’un de différent du profil du bon chrétien).

    Les croisades n’ont-elles pas faite plus de morts pour la gloire de Dieu?
    Et après que les Templier on vaillament servis Dieu comment ont-il était récompensé?

    Le massacre des Indiens qui ont permis la naissance de cette glorieuse et pieuse nation que l’ont nomme Etat Unis n’a t-il pas fait beaucoup plus de mort?

    Chaque pays à le poids d’un génocide à porter dans son passé. Les grands changements de l’histoire se sont souvent fait dans des bains de sang, c’est horrible, mais malheureusement comme ça que l’humain est fait.

    • xavier permalink
      28 juin 2010 08:54

      C’est un non sens absolu que de mettre sur un même pied Inquisition ou croisades et les atrocités de la Révolution. Pourquoi ?

      Tout d’abord en raison des proportions. L’ensemble des historiens conviennent du caractère bien exagéré du nombe des victimes attribué à l’Inquisition qui fit 50 fois moins de morts en 5 siècles que la Révolution en l’espace de 4 ans, et dans des conditions épouvantables qui conjuguent le crime et le génocide de masse.

      En raison également de l’idéologie. On l’oublie, mais un hérétique qui se convertissait ou reconnaissait ses erreurs était gracié. Les révoltutionnaires tuèrent au seul motif d’un attachement à la foi catholique, sans aucun pardon possible. Tous les ennemis de la République devaient dispararaître.

      Vous le voyez nous sommes dans un orde des choses bien différent.

    • xavier permalink
      28 juin 2010 09:01

      Quant aux croisades, là on touche à la plaisanterie !

      Jamais elle ne prirent un caractère génocidaire, bien au contraire, les croisés qui périrent nombreux dont saint Louis, après avoir libéré Jérusalem et sécurisé les lieux de pèlerinages, établissant même des liens étroits en Terre Sainte avec les musulmans.

      Votre vision de l’Histoire, faussée, est à réviser en profondeur !

    • hannibalgenga permalink
      28 juin 2010 09:19

      La Révolution, utilisant le meurtre génocidaire de masse de façon méthodique, meurtre organisé par le régime républicain dans sa volonté d’éradication totale du christianisme, est d’une nature unique dans l’Histoire.

  31. Koopa Troopa permalink
    28 juin 2010 07:51

    Les croisades, l’inquisition ont fait moins de mort que la Révolution.

    Et jamais les catholiques n’ont massacré les Indiens. Au contraire. Si les Guaranis du Paraguay sont encore vivants, c’est aux Jésuites qui le doivent.

    Quant aux protestants, leur lecture judaïsante de la Bible a autorisé ces massacres.

    Mettre sur le même pied la répression des hérétiques et la Révolution est uin contre-sens juridique. A la limite, on pourrait mettre sur le même plan les Révolutionnaires français et l’antisémitisme nazi.

  32. Silverblade permalink
    28 juin 2010 12:25

    Je ne cherchais pas à mettre sur un même pied tout ces faits historiques maisd de démontrer que chaque pays avait un génocide à sont actif dans le passé.

    Quand aux croisades c’est pas la peine de me prendre pour un jambon je connais plusieurs médiévistes spécialistes de la question et même si c’est plus que vrai ce que vous dites, qu’ils étaient là pour sécurisé, il fa

  33. Silverblade permalink
    28 juin 2010 12:27

    Il ne faut pas oublier qu’il y à eu des débordement aussi bien du côté des Templiers que des Musulman.

    (désoler pour le commentaire en deux partis il y a eu faute de frappe^^)

    • xavier permalink
      28 juin 2010 12:31

      Va voir par là sur le sujet, tu vas t’instruire :

      Les saintes croisades !

      https://lebloglaquestion.wordpress.com/2010/06/28/les-saintes-croisades/

    • Silverblade permalink
      28 juin 2010 13:51

      Je n’y manquerai pas merci^^

      Je suis curieux de connaître la versions de La question sur les croisades, c’est toujours intéréssant de voir des avis différents sur des faits historiques afin de mieux faire soit même la part des choses.

      Et en ce qui concerne les Templiers, qu’il n’y ai pas de mal entendu, ils ont toujours eu mon admiration et ceux malgré le fait que je ne soit pas vraiment croyant (je suis plutôt agnostique).

  34. elyahbeth permalink
    28 juin 2010 13:40

    Bon.

    Puisque la Revolution est l’oeuvre de Satan, que le droit français s’appuie sur la Constitution, que la Constitution est issue de la Révolution.
    Il est donc inutile d’assigner quiconque en justice, le métal et le Hellfest en particulier (qui reviennent dans chaque article…)
    La lois ne pourait vous donner raison puisque complice de Satan, elle deffendrait les « satanistes ».

    Puisque depuis le début vous pêchez des convertis, que je n’ai vu aucun de vos opposants (visteurs inhabituels de ce blog), moi y compris, retourner sa veste.
    Vos articles ne convainquent pas et pourtant ce n’est pas faute de discuter. Le débat ressemble a une veritable guerre des tranchées.
    On voit bien que les mots sont inutiles.

    Ils ne vous restent pas beaucoup de choix pour arriver à vos fins:
    -Prier très fort
    -Prendre les armes
    la 1ere solution ne me dérange guère, La seconde je vous la déconseille vue la taille de vos rangs il ne faut pas être fin stratège pour se rendre compte de votre future humiliaton!

    Je vous propose une autre solution: profiter de ce qui vous est offert vous avez de la chance de vivre dans un pays ou on peut encore respirer librement et avoir du bon temps.
    Laissez a Dieu le loisirs de changer ce monde s’il le désire, au pire, il nous refait le coup de l’apocalypse hein!

    • John permalink
      28 juin 2010 14:19

      +1000!

    • Koopa Troopa permalink
      30 juin 2010 10:28

      Il y a une troisième solution : attendre avec sérénité l’effondrement total de cette société, d’ici 20 à 30 ans, et en attendant, sauvegarder et se mettr eà l’abri de l’orage. Pour plagier Coluche : « Pendant 29 ans tu regardes ce qui s’écroule, et au bout de 30 ans les ruines sont à toi… »

    • elyahbeth permalink
      30 juin 2010 11:14

      bonne solution et sage conseil!
      Et bien dans ce cas, attendez avec serenité au lieu de vehementer sur tout ce qui bouge et laissez nous vivre tranquillement nos 29 dernieres années!

  35. Celias permalink
    29 juin 2010 10:06

    A Laval, place de la Trémoille, à la demande de l’association du Souvenir de la Chouannerie mayennaise, une plaque a été apposée en 1989 pour que personne n’oublie que, pendant la Terreur, 14 prêtres ont perdu la vie à cause de l’intolérance des Révolutionnaires…

    Agés, malades et infirmes, ces 14 Lavallois qui n’étaient pas des assassins, étaient des prêtres âgés et, pour la plupart, malades ou infirmes.

    http://revolution-francaise.suite101.fr/article.cfm/les_martyrs_de_laval_morts_le_21_janvier_1794

  36. Celias permalink
    29 juin 2010 10:09

    Saint Noël Pinot était un prêtre catholique de l’Ouest de la France pendant la Révolution. Il a été guillotiné pour sa Foi au Christ et à l’Eglise par les révolutionnaires…

    Arrêté le 8 février 1794 au cours d’une messe clandestine qu’il célébrait dans « la ferme de la Milandrie » au Louroux-Béconnais peu avant minuit. La veuve Peltier cacha le prêtre dans un grand coffre mais les soldats le découvrirent. Les révolutionnaires lui crache au visage et vont même jusqu’à profaner les hosties consacrées !

    Emprisonné, le curé salue ses fidèles pour leur dire adieu. Puis aperçevant une petite fille d’une famille amie, Marie Barrault, il lui donne son chapelet en disant : « Prend ma petite Marie, ce chapelet, et garde-le en souvenir de moi ». Cette précieuse relique est conservée à la cure du Lourroux.

    Il fut ensuite conduit à Angers, comparut devant un tribunal révolutionnaire et fut guillotiné (après de nombreux simulacres sacrilèges) sur la Place du Ralliement le vendredi du 21 février 1794 à 15h00 dans les vêtements liturgiques qu’il portait au moment de son arrestation.

    Il monta sur l’échafaud en récitant les premières prières de la messe : « Introibo ad altare Dei ». Ses derniers mots résument toutes vies chrétiennes : « Mon Dieu, qui avez donné votre vie pour moi, qu’avec plaisir je donne la mienne pour Vous ».

    http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-16897132-6.html

  37. DRAGON XXX permalink
    29 juin 2010 17:51

    PAUVRES CONS DE CHRÉTIENS
    =====================

    VOTRE RELIGION EST KO
    FINI
    MORTE

    LA PENSÉE LIBRE L’EMPORTERA
    QUE VOUS LE VOULIEZ OU NON

    ET TOUS VOS PRÊTRES EFFÉMINÉS HABILLÉS EN FEMME PRESQUE TOUS HOMO PÉDOPHILE VIOLEUR
    N’Y CHANGERONT RIEN

  38. 30 juin 2010 16:19

    DRAGON XXX ,

    « Qui est Dieu et où est-il ? Il s’appelle Jésus de Nazareth et il est toujours avec ceux et celles qui luttent pour la justice, la vérité, le respect, la solidarité, le pardon, le don de soi. Le Jésus de la Croix et celui de la résurrection sont la même personne. Le premier exprime dans sa chair le refus par cette partie d’humanité, avare de ses privilèges, de se convertir à une humanité faite pour l’amour, la justice et la paix. Le second est la consécration de sa victoire sur les puissances qui lui auront résisté jusqu’à la fin. Jésus ressuscité est le premier né de cette humanité retrouvée à laquelle nous sommes tous et toutes conviés. »

    Cette parole est d’Oscar Fortin, un libre penseur intéressé par tout ce qui interpelle l’humain dans ses valeurs sociales, politiques, économiques et religieuses : http://humanisme.blogspot.com/search?updated-min=2008-01-01T00%3A00%3A00-05%3A00&updated-max=2009-01-01T00%3A00%3A00-05%3A00&max-results=47.

  39. hannibalgenga permalink
    1 juillet 2010 22:55

    Une religieuse guillotinée par la République reconnue martyre !

    Après avoir reçu en audience Mgr.Angelo Amato, Préfet de la Congrégation pour les causes des saints, Benoît XVI a autorisé notamment la publication du décret reconnaissant le martyre de Marguerite Rutan, sœur de la Charité, première supérieure de l’hôpital de Dax, guillotinée le 9 avril 1794.

    Marguerite Rutan naquit à Metz le 23 avril 1736. Sa famille, nombreuse (15 enfants) était fort modeste. Entrée chez les filles de la Charité, elle fut envoyée à Dax avec cinq autres sœurs, sur la demande de l’évêque, pour diriger l’hôpital qu’il construisait dans sa ville. Après la suppression des ordres religieux, les sœurs de St Vincent de Paul changèrent leur nom en celui de dames de la Charité et continuèrent avec le même dévouement le service des pauvres. Le 3 octobre 1793, les religieuses eurent à choisir : prêter serment à la Constitution ou être expulsées ? Toutes refusèrent de jurer. Les services qu’elles rendaient aux pauvres et aux malades de la ville étaient tels qu’on n’osa pas tout d’abord demander leur renvoi. La Terreur cependant, s’était installée à Dax : la maison des Capucins et celle des Carmes avaient été transformées en prison. A la fin de l’année, Sœur Marguerite fut accusée d’avoir «par son incivisme, cherché à corrompre et à ralentir l’esprit révolutionnaire et républicain» (des militaires en traitement à l’hôpital) et fut envoyée à la maison de réclusion des Carmes. Le 8 avril, la commission extraordinaire fit comparaître la religieuse, ainsi que le père Jean Eutrope de Lannelongue, curé de Gaube et prêtre réfractaire. Tous deux furent guillotinés le lendemain. Marguerite chanta le Magnificat dans sa marche vers l’échafaud, repoussa le bourreau en disant «Aucun homme ne m’a jamais touchée» puis ôta elle-même son mouchoir de tête et ses fichus de cou.

  40. hannibalgenga permalink
    1 juillet 2010 22:56

    Les charniers des guerres de Vendée témoignent de l’acharnement révolutionnaire !

    Neuf fosses contenant les restes de 200 victimes de la bataille du Mans viennent d’être découvertes. Au pied de la vieille ville, à deux pas de la cathédrale, la ville du Mans voulait construire son futur centre culturel des Jacobins. Sic. En attendant, le site est entre les mains de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap). Des charniers de la guerre de Vendée ont été découverts, contenant pas loin de deux cents corps entremêlés et empilés les uns sur les autres.

    C’est la première fois que des fouilles sont menées sur des charniers de la guerre de Vendée. Les 12 et 13 décembre 1793, la bataille du Mans fut un véritable massacre. Arrivée par surprise pour en finir avec l’insurrection, l’armée républicaine menée par Marceau et Kléber ne fit pas de quartier. Affamé et malade, le gros de la troupe des Vendéens, dont la moitié était composée de femmes, de vieillards et d’enfants, s’était réfugié au Mans dans l’espoir de trouver de la nourriture et de pouvoir se soigner. On estime qu’il y eut entre 2000 et 5000 personnes tuées. Six des neuf fosses découvertes ont été presque entièrement fouillées. Elles ne représentent qu’une partie des victimes, puisqu’elles rassemblent en tout près de deux cents squelettes. Les autres ont été ensevelies ailleurs.

    Nombre d’individus portent des traces de très sévères blessures portées par des armes blanches au crâne ou sur les os des bras ou des membres inférieurs. «Certaines témoignent d’une grande violence et d’un acharnement manifeste», souligne Élodie Cabot, anthropologue à l’Inrap. Des femmes et des garçons âgés de 12 à 13 ans font partie des victimes ainsi qu’un jeune enfant de 3 ans. Les morts ont été dépouillées de leurs effets avant d’être ensevelies sans précaution funéraire.

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2010/07/les-charniers-des-guerres-de-vend%C3%A9e-t%C3%A9moignent-de-lacharnement-r%C3%A9volutionnaire.html

  41. Ian permalink
    11 avril 2011 05:30

    Bonjour,
    J’aimerais connaître le nombre total d’églises, de par le monde, qui ont été incendiées ou endommagés par les musulmans dans les derniers 10 ans ???
    Si vous n »avez pas ces chiffres, pouvez-vous me dire ou je pourrais les obtenir ?

    Merci à l’avance de votre collaboration ! Ian

  42. Actualité permalink
    28 juin 2011 11:28

    Il faudra juger aussi les révolutionnaires français !

    Bernard Antony réclame à juste titre un procès du communisme. Mais dans Le Monde de demain, Alexis Corbière, Conseiller du 12e arrondissement de Paris, secrétaire national du Parti de gauche, prend la défense du sanguinaire Robespierre, pour lequel Paris a refusé une rue :

    « Cessons de juger « l’Incorruptible »

    J’ai déposé un voeu lors du récent conseil de Paris demandant que soit accordé le nom d’une rue à Maximilien Robespierre. Il a hélas été rejeté et Bertrand Delanoë avait fait savoir qu’il y était opposé. Je n’accepte pas que soit ainsi minimisé par la représentation parisienne le rôle majeur tenu par cet homme durant la Révolution française, événement fondateur de notre République. D’autant que sa pensée et ses actes restent pour l’essentiel d’une grande modernité. […] Homme politique entier, législateur philosophe,  » l’Incorruptible  » dut faire face à des temps difficiles où notre pays était déchiré par des invasions d’armées étrangères, de nombreuses trahisons et secoué par une terrible guerre civile. N’ayez crainte, je n’esquiverai pas une critique. Robespierre fut un des acteurs de ce qui est nommé la Grande Terreur. Mais de quoi parlons-nous exactement ? D’une période de deux mois, du 10 juin au 27 juillet 1794. Comme vous, je n’éprouve aucun plaisir à cela et, comme vous, je suis farouchement opposé à la peine de mort. Mais, cette violence est peu comparée à celle exercée pendant des siècles par les rois de France, qui cautionnaient les pires massacres et les tortures. […] Robespierre n’était pas au sein du Comité de salut public le personnage  » assoiffé de sang  » qu’un vulgaire révisionnisme historique a dépeint par la suite. »

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/06/il-faudra-juger-aussi-les-r%C3%A9volutionnaires-fran%C3%A7ais.html

    Mais connaissez-vous vraiment Robespierre ?

    « Au cours de la Grande Terreur instituée par Robespierre, la guillotine fonctionne six heures par jour à Paris. 500 000 personnes sont emprisonnées, 16 594 guillotinées. Eglises, temples et synagogues sont pillés ou détruits. »
    http://www.lesmanantsduroi.com/60_manants/Tract-Robespierre.pdf

  43. Actualité : Le génocide de la Vendée permalink
    8 novembre 2011 14:28

    Reynald Secher réalise, depuis plus de vingt ans, un travail remarquable sur l’histoire des guerres de Vendée. Il publie aujourd’hui un nouveau livre qui fait l’effet d’une bombe dans le paysage de l’histoire officielle, en apportant toutes les preuves d’un génocide organisé.

    Entretien pour la Nef.

    – En 1986, vous avez publié Le génocide franco-français, la Vendée-Vengé : comment ce livre a-t-il été perçu ?

    Je tiens à préciser d’abord que lorsque j’ai commencé ma recherche, je ne pensais le sujet qu’en termes de guerre civile. Ce n’est qu’en découvrant les lois d’extermination et d’anéantissement, les écrits des contemporains républicains et vendéens, que je me suis posé la question de la nature de la répression et que je suis arrivé à la conclusion du génocide. Le contexte à l’époque était très passionnel car la France de Mitterrand se préparait à commémorer le bicentenaire de la Révolution. Cependant, contrairement à ce que certains ont écrit, je n’ai eu aucune difficulté dans le cadre de mes recherches. Bien au contraire, les conservateurs des Archives et les détenteurs privés de documents m’ont ouvert toutes grandes les portes.

    Les problèmes ont commencé une semaine avant la soutenance : on a cambriolé mon appartement pour me voler ma thèse, puis le lundi suivant un homme prétendant agir au nom du gouvernement m’a proposé mon silence moyennant 500 000 francs et un poste à l’Université. J’ai refusé. Là encore, contrairement à ce qui a été écrit, j’ai pu soutenir ma thèse sans problème. Ce n’est qu’une année plus tard, suite à sa publication aux PUF et à l’émission de Bernard Pivot, le 11 juillet 1986, que mes problèmes ont commencé. J’ai dû donner ma démission de l’Éducation nationale et ma vie est devenue un véritable calvaire. Je raconte très précisément les choses dans un ouvrage intitulé La désinformation autour des guerres de Vendée et du génocide vendéen, édité par Fol’Fer. Quant aux médias, que dire, sinon que dans l’ensemble ils se sont déchaînés en me condamnant. Rares ont été les journalistes d’envergure courageux comme Georges Suffert, Louis Pauwels…

    – Vous avez beaucoup travaillé sur la question des responsabilités dans ce génocide. Quelle est la thèse officielle et quelle est la vérité ?

    Officiellement, la Vendée n’est qu’une guerre civile avec des horreurs commises de part et d’autre. Certains universitaires, de nos jours, vont même jusqu’à dire et écrire que la Vendée avait été justement punie car traître à la nation. D’autres prétendent que, s’il y a eu des massacres, ils ne sont dus qu’à certains généraux, comme Turreau, qui ont agi sans ordres : ils n’hésitent pas à parler de dérapages. Si vous voulez vous faire votre propre opinion sur cette question, lisez les livres scolaires : c’est un véritable scandale qui dépasse l’entendement.
    La réalité est tout autre. Ce sont les membres du Comité de Salut public qui ont conçu ce génocide et l’ont fait voter par la Convention. J’ai retrouvé l’écrit original de la loi du 1er octobre 1793 en date du 27 juillet. Ce sont les membres du Comité de Salut public, personnellement, qui décident et mettent en œuvre l’épuration de l’armée qui refuse ce génocide. Ce sont eux qui, sur le terrain, exécutent et font exécuter la loi d’extermination et d’anéantissement. Ce sont eux encore qui nomment Turreau général en chef de l’Armée de l’Ouest avec un programme précis ainsi que les officiers supérieurs. Ils sont si impliqués qu’ils vont même jusqu’à créer un plan, dit de masse, le 11 novembre, afin d’arriver plus rapidement aux objectifs qu’ils se sont fixés. J’ai retrouvé tous les écrits originaux signés par eux-mêmes. Les noms que nous retrouvons le plus souvent sont ceux de Carnot, Barère, Robespierre… Ces documents se trouvent aux Archives nationales et militaires. J’ai mis scrupuleusement les références afin que les lecteurs puissent les consulter.

    Propos recueillis par Florence Eibl

    http://www.lanef.net/t_article/vendee-un-genocide-sciemment-ordonne-reynald-secher-25546.asp?page=0

    A LIRE : Reynald Secher, Vendée, du génocide au mémoricide, Mécanique d’un crime légal contre l’humanité, Cerf, coll. « Politique et démocratie », 2011, 446 pages, 24 €.

  44. Actualité : Le Génocide vendéen ce soir sur France 3 à 23 heures permalink
    7 mars 2012 19:51

    Inouï, exceptionnel, étonnant… Ce mercredi soir à 23 heures, une chaîne de télévision publique ose, pour la première fois, évoquer avec clarté et documents à l’appui « l’extermination organisée » des Vendéens par la Révolution française.

    Les mots sont nets : Franck Ferrand, qui présente et conduit l’émission, parle d’emblée du « tabou » qui pèse sur le souvenir de la Vendée. Les images sont irréfutables : une riche série d’illustrations s’ouvre par un reportage sur la découverte des charniers du Mans en mars 2009, montrant l’horreur de l’acharnement exterminateur qui s’y est abattu sur des hommes, des femmes, des vieillards, des enfants.

    « L’armée catholique et royale » était déjà défaite. Ce sont des hommes à terre qui ont reçu jusqu’à 9 ou 10 coups de sabres, des civils sans défense, affaiblis par la Virée de Galerne, qui ont été massacrés méthodiquement.

    Reynald Secher, dans son tout récent ouvrage Vendée, du génocide au mémoricide, a montré que ce carnage, et bien d’autres opérations systématiques d’anéantissement de la Vendée, ont été décidés, organisés, surveillés, par le Comité de Salut Public. Robespierre, mais aussi Barère, Billaut-Varenne, Carnot (qui repose au Panthéon)… ont multiplié les ordres et suivi leur exécution, comme en attestent des lettres découvertes par l’historien aux Archives nationales, lettres jamais exploitées auparavant, lettres et « petits bouts de papier » qui accusent ceux qui les ont signés.

    De cela, il est nettement question dans « L’ombre d’un doute : Robespierre, bourreau de la Vendée », et Reynald Secher y a la parole. On y dit même la persécution qu’il a subie, son exclusion de l’Université pour avoir ouvert le dossier du génocide, il y a vingt ans.

    http://konigsberg.centerblog.net/1160-le-genocide-vendeen-ce-soir-sur-france-3

    • Reynald Secher, Vendée, du génocide au mémoricide, éditions du Cerf.

    • Le jeudi 8 mars à 20 h Reynald Secher donnera une conférence sur ses découvertes récentes, à la Maison du Diocèse à Vannes (Morbihan), 33 rue Mgr Tréhiou.

    • IHSV permalink
      7 mars 2012 20:40

      Bienheureux les martyrs de la folie révolutionnaire, terreau de la modernité et de son anticléricalisme meurtrier !

  45. lève-toi permalink
    11 mars 2012 20:52

    Suite à l’ignoble (pléonasme) révolution, Dieu nous a donné le Saint Curé d’Ars.

  46. Emmanuel:. permalink
    12 mars 2012 00:10

    Foutaises le génocide vendéen ça n’existe pas.
    Des crimes de masse certes. Et cela fut largement démontré par (par exemple) Babeuf qui fut à la fois acteur et observateur de cette période.

    Ce qui fut fait fut général à la France en raison d’une faction du Comité de Salut Public vendue (la faction) au parti de l’étranger servi par les nobles et les prêtres immigrés. L’objectif de ces crimes de masse étant de saigner le pays qui était alors la nation la plus importante par sa démographie. Et donc en capacité d’aligner des troupes nombreuses et une économie de guerre assez efficace.

    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k847909/f1.image
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_Vend%C3%A9e

    • Emmanuel:. permalink
      12 mars 2012 14:11

      Lire « émigrés » et non « immigrés ». Excuses, l’heure tardive (ou matinale) sans doute?

  47. skevin permalink
    30 juin 2012 18:11

    La révolution a été soigneusement préparée par les atrocités du régime précédent: nombre de condamnations à mort pour les motifs les plus futils, torture systématique des prévenus pour les faire avouer. Les graciés vont pourrir aux galères qui ne servent plus que d’endroit à faire pourrir les condamnés desn des conditions innomables. Tout cela est parfaitement résumé dans le sort du chevalier de la Barre, soumis à la question, langue arrachée, poignet coupé, roué, pour n’avoir pas salué une procession. Une justice digne de l’Arabie saoudite d’aujourd’hui. Après cela, la révolution français apparaît comme un havre de paix et de civilisation.

  48. Amesephis permalink
    20 janvier 2015 21:28

    Avant toute chose, je tiens a dire que j’ai lu : la Bible, le Tamud, la Torah, et le Coran.
    J’ai compris et appris beaucoup en les lisant. Cepandant !!!
    Vu la dérive de l’église qui à été plus que démontrée du moyen age a de nos jours, fabrication d’arme, vente de temps de prières pour laver son âme salie par les croisades qui était demandées par l’église (au chevalier et autre nobles), vu les dérives encore visible de l’église, pédophilie etc …
    Vous allez quand même pas croire que c’est un drame hein ?
    Combien de massacre a cause de l’église ? Et la saint Barthélemy on en reparle ?
    Et vous osez dire ? la révolution est satanique ? Le résultat criminel ?
    Vous êtes un assassin de penser ceci, oui le sang a coulé, mais combien de vies et de drames ont été épargnés par ces massacres ?
    Les religions on toutes du sang sur la mains, alors reprocher aux autres d’en avoir… alors que pendant plus de 1000 ans les prêtres et papes ont abusés des peuples ? Les dépouillant de leurs richesses? les faisant vivre dans la terreur de l’enfer ?
    Tant que l’obscurantisme sera présent la philosophie ce dois de la combattre.
    La bible le dit elle même :On récolte ce qu’on sème (Ezéchiel 18.1-32).

    • Amesephis permalink
      20 janvier 2015 21:40

      Désolé pour les fautes d’orthographes, je me suis emporté,
      Je tiens aussi a ajouter aux crimes de catholiques : prostitution, 1182 Pogroms latins à Constantinople, 1208 1244 croisades albigeoises, 1224 – La légalisation de l’exécution des hérétiques, 1234 L’invention de l’étoile jaune par le concile d’Arles (les nazis vous tirent leur casquette d’offizer), 1310 – Le Grand Autodafé de Toulouse, l’inquisiteur Bernard Gui préside un spectacle des plus impressionnants: pendant 4 terribles journées, 18 personnes sont brûlées sur un bûcher devant leurs concitoyens. 65 sont emprisonnées à vie…,
      3 mars 1568 : le jour des Cendres, à minuit, près de cinq cents personnes sont arrêtées aux Pays-Bas sur ordre de Ferdinand Alvare de Tolède, troisième duc d’Albe, nommé gouverneur en 1567. Plus de huit cents exécutions de Protestants ont lieu après les arrestations effectuées à Pâques.
      Et la je ne couvre qu’une partie de uniquement 400 à 500 ans …
      CQFD, la religion en philosophie c’est bien, l’erreur c’est l’humain.

    • 22 janvier 2015 09:32

      Alors comme ça on a lu le Coran, la Torah, la Talmud, la Bible et on continu à répéter des âneries apprises à l’école de la République, et bien bravo ! Vos lectures ne vous ont servi à rien jeune padawan. Si vous aviez effectivement lu ces livres vous ne seriez pas là à raconter des sornettes !! A moins que vous n’y ayez rien compris ce qui pourrait expliquer pas mal de chose ! Quelle ironie !

      Moi je crois que vous n’avez rien lu du tout, même pas vos manuels d’Histoire perdu au fond de votre cartable durant tant d’année !

      La deuxième guerre mondiale à elle seule renvoie tout les « crimes » «  »imputables » » au Christianisme au registre des faits divers, des broutilles à côté de ce dont est capable une société libertaire et athée : des guerres mondiales, la faim dans le monde, la destruction de l’environnement, avilissement des gens par la consommation, le porno, l’hédonisme et l’égoïsme, immigration de masse et destruction des nations au profit de blocs économiques…etc…etc…

      Franchement je m’arrête là, on pourrait en mettre des tartines de deux kilomètres de long.
      Allez donc pleurer sur vos 18 hérétiques et les autodafé de 1310 !!

      Chacun ses priorités petit joueur.

  49. 1 mars 2015 19:39

    Les djihadistes ont détruit des reliques archéologiques en Irak. La destruction de joyaux de l’art préislamique en Irak, filmée dans une vidéo diffusée par les djihadistes, suscite l’indignation à travers le monde.[1] Pourtant, les républicains et les « révolutionnaires » sont mal placés pour donner des leçons de morale culturelle aux djihadistes:

    Qu’ils soient de droite ou de gauche, thuriféraires des « grands ancêtres » ou promoteurs du bonnet phrygien, tous ces politiciens qui condamnent, avec une si belle unanimité, les « barbares » qui détruisent les sculptures du musée de Mossoul (dont beaucoup sont manifestement des reproductions en plâtre), oublient une fois de plus (ils avaient déjà fait le coup pour les Bouddhas de Banyan), que les jihadistes qui, conformément à la doctrine islamique, détruisent tout ce qui n’est pas musulman, et de toute façon toute représentation humaine, n’ont jusqu’à présent pas détruit un millionième de ce qui fut détruit pendant la Révolution française.

    Ce sont des milliers de statues, de hauts et bas-reliefs, des milliers de fresques, qui furent détruites par les héros de la révolution et de la république. Des milliers et des milliers de chef-d’œuvre de l’art chrétien roman, gothique, de la Renaissance, de l’art classique.

    En l’occurrence, en matière de barbarie, messieurs les politiciens, vos ancêtres et modèles sont de nombreux crans au-dessus des jihadistes. Et la France est hélas la plus mal placée pour faire la leçon.

    Source: http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2015/02/27/amnesiques-impenitents-5568089.html

    Ci-dessous voici un inventaire du saccage culturel irrémédiable commis par les Révolutionnaires de 1789 :

    « L’inventaire du vandalisme révolutionnaire sera dressé par Louis Réau, dans un solide ouvrage dont on reprend ici les données essentielles (Les Monuments détruits de l’art français). A bas le roi, à bas les rois! C’est alors le premier des mots d’ordre, qui sont des mots de désordre. Un patriote ne doit rien laisser subsister de ce qui peut évoquer la monarchie: à commencer par les restes mortels des souverains, dans leurs tombeaux de Saint-Denis, devenu Franciade.

    Du 6 au 8 août 1793, sont profanés et abattus cinquante et un sépulcres: tandis que la basilique perd ses vitraux et sa couverture de plomb, les corps sont jetés à la fosse commune, les gisants en bronze ou en cuivre sont fondus, y compris le tombeau de Charles VIII qui était le chef d’œuvre de Guido Mazzoni. Le parement en or de Charles le Chauve disparaît. Le calice de Suger échoue à Washington. « En trois jours, on a détruit l’ouvrage de douze siècles », dira le procès-verbal de l’architecte dom Poirier. Sept ans plus tard, Chateaubriand, de retour d’exil, contemple encore un spectacle de désolation: « Saint-Denis était découvert, les fenêtres en étaient brisées, la pluie pénétrait dans ses nefs verdies, et il n’y avait plus de tombeaux ». »

    « Sont également profanés, au Val-de-Grâce et à l’église Saint-Paul, les cœurs embaumés de Louis XIII et de louis XIV. Réduits en poudre, ils servent d’ingrédient à un peintre sans préjugés.

    Sur la façade de Notre-Dame, la Commune prescrit de décapiter la galerie des Rois. Avec une corde passée au cou de chacune d’elles, les vingt-huit statues datant du XIIIe siècle sont abattues et abandonnées sur le parvis, transformé en décharge publique. L’entrepreneur Palloy, qui s’est déjà distingué à la Bastille, cherche à les monnayer. Un autre entrepreneur, nommé Bertrand, se les fait adjuger dans une vente publique, pour les remployer comme matériau dans l’hôtel que Jean-Baptiste Lakanal (le frère du Conventionnel) se fait construire à la chaussée d’Antin. Royaliste fervent, Lakanal sauve les têtes des Rois : pour les soustraire aux iconoclastes, il les fait enterrer dans sa cour. Vingt et une d’entre elles seront retrouvées cent soixante-dix ans plus tard. Encore saura-t-on que la Commune s’est trompée : il s’agissait non pas des rois de France, mais des rois de Juda et d’Israël.

    Les vrais rois de France, authentiquement statufiés à Paris et en province, sont du moins les victimes du grand nettoyage urbain. Louis XII, à Blois et à Gaillon, Henri IV à l’Hôtel de Ville et au pont-Neuf, Louis XIII sur la place Royale et à Richelieu, Louis XIV, place des Victoires (la statue équestre que Bouchardon a réussi à faire tenir en équilibre), mais aussi place Vendôme, et à Dijon, à Rennes, à Montpellier, à Poitiers, à Pau, à Lyon, Louis XV sur la place de la Révolution, et à Bordeaux, à Rennes, à Reims, à Valenciennes, à Nancy, sont renversés sans façon : à pied ou à cheval, en marbre ou en bronze, ils payent les fautes qu’ils ont assurément commises, et que la Révolution ne leur pardonne pas.

    Suite : http://christroi.over-blog.com/2015/02/des-republicains-et-des-revolutionnaires-mal-places-pour-donner-des-lecons-de-morale-culturelle-aux-djihadistes.html

Trackbacks

  1. Les Intransigeants » La laïcité est antichrétienne !
  2. La Question de l’islam ! « La Question : Actualité Religieuse
  3. LA CUESTIÓN DEL ISLAM « moimunanblog
  4. La nécessité de la conversion « La Question : Actualité Religieuse
  5. Le blasphème est un crime ! « La Question : Actualité Religieuse
  6. CONTRA EL ABOMINABLE PECADO DE LA BLASFEMIA | AMOR DE LA VERDAD
  7. CONTRA LA CRISTIANOFOBIA « Ecce Christianus
  8. LA THEOCRATIE PONTIFICALE ! « La Question : Actualité Religieuse
  9. Pourquoi la théocratie catholique est nécessaire ? « La Question : Actualité Religieuse
  10. POR QUÉ UNA TEOCRACIA CATÓLICA | AMOR DE LA VERDAD
  11. Le rétablissement du Saint Empire ! « La Question : Actualité Religieuse
  12. Pour une contre-révolution de nature religieuse ! | La Question : Actualité Religieuse
  13. Nueva entrada Pour une contre-révolution de nature religieuse ! | CARITAS VERITATIS
  14. POUR UNE CONTRE-RÉVOLUTION DE NATURE RELIGIEUSE | CARITAS VERITATIS
  15. Le blasphème est un crime ! | Bibliothèque de combat
  16. Nous ne sommes pas Charlie ! | La Question : Actualité Religieuse
  17. « Les athés n’ont jamais tué personne, EUX !  | «Quelques petites raisons de croire…
  18. Quelques différentes façons dont la déchristianisation s’est manifestée pendant la Révolution dite Française. | chartedefontevraultprovidentialisme
  19. La République enseignée aux enfants. « La Révolution mit en oeuvre une politique antichrétienne terrifiante, elle organisa une déchristianisation violente et criminelle . | «conseil dans l'espérance du roi
  20. L’Eglise et l’apostasie du ralliement « infaillible » à la Révolution ! | La Question : Actualité Religieuse
  21. Le noachisme talmudique contre la Tradition chrétienne ! | La Question : Actualité Religieuse
  22. La mort de Louis XVI : le crime de la Nation contre la Souveraineté royale ! | La Question : Actualité Religieuse
  23. Le rétablissement du Saint Empire ! | La Question : Actualité Religieuse
  24. La « folie universelle » du suffrage universel ! | La Question : Actualité Religieuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :