Skip to content

La Question de l’islam !

4 juin 2011

 Nous critiquons l’islam d’un point de vue théologique,

mais nous refusons la thèse du « choc des civilisations »

 forgée par les sionistes talmudiques ennemis de la chrétienté  !

Certains nous demandent, oubliant sans doute que nous nous sommes déjà plusieurs fois exprimés clairement sur le sujet, quelle est notre position vis-à-vis de l’islam, soupçonnant même, de par notre attitude en faveur du port du voile chez les musulmanes et notre soutient dans leur combat pour l’imposer – ainsi que du faible nombre de textes critiques publiés par nos soins sur cette religion en comparaison de ceux visant le judaïsme – que nous nourrissions une éventuelle complaisance à l’égard de la foi coranique ?

Etrange interrogation, alors que nous avons nettement affirmé que nous considérions l’islam comme une hérésie blasphématoire, une religion mensongère qui va jusqu’à encourager à la haine et la violence envers les chrétiens [1]. Toutefois, si nous critiquons l’islam d’un point de vue théologique, nous prenons garde d’épouser les thèses absurdes de certains partisans du « choc des civilisations », thèses forgées par les sionistes talmudiques ennemis de la chrétienté et des peuples, qui souhaiteraient, après avoir fait venir des millions d’étrangers sur notre continent, que se développe, en jouant sur la déstabilisation de nos nations, un conflit en Europe entre chrétiens et musulmans, ceci afin de mieux étendre encore leur règne et faire fructifier les intérêts de la ploutocratie mondialiste.

I. L’islam est une hérésie

Pour saint Thomas d’Aquin : « Aucune prophétie divine ne témoigne en faveur de Mahomet ; bien au contraire, il déforme les enseignements de l’Ancien et du Nouveau Testament par des récits légendaires. » (Somme contre les Gentils – livre 1, question 6).

 Rappelons, en préambule, notre position théologique concernant l’islam, ceci à la suite des docteurs de l’Eglise. Saint Thomas d’Aquin (1225-1274) dénonçait l’imposture de Mahomet en ces termes : « Mahomet a séduit les peuples par des promesses de voluptés charnelles au désir desquelles pousse la concupiscence de la chair. Lâchant la bride à la volupté, il a donné des commandements conformes à ses promesses, auxquels les hommes charnels peuvent obéir facilement. En fait de vérités, il n’en a avancé que de faciles à saisir par n’importe quel esprit médiocrement ouvert. Par contre, il a entremêlé les vérités de son enseignement de beaucoup de fables et de doctrines des plus fausses. Il n’a pas apporté de preuves surnaturelles, les seules à témoigner comme il convient en faveur de l’inspiration divine, quand une œuvre visible qui ne peut être que l’œuvre de Dieu prouve que le docteur de vérité est invisiblement inspiré. Il a prétendu au contraire qu’il était envoyé dans la puissance des armes, preuves qui ne font point défaut aux brigands et aux tyrans. D’ailleurs, ceux qui dès le début crurent en lui ne furent point des sages instruits des sciences divines et humaines, mais des hommes sauvages, habitants des déserts, complètement ignorants de toute science de Dieu, dont le grand nombre l’aida, par la violence des armes, à imposer sa loi à d’autres peuples. »

 L’auteur de la Somme Théologique poursuit ainsi : « Aucune prophétie divine ne témoigne en faveur [de Mahomet] ; bien au contraire, il déforme les enseignements de l’Ancien et du Nouveau Testament par des récits légendaires, comme c’est évident pour qui étudie sa loi.Aussi bien, par une mesure pleine d’astuces, il interdit à ses disciples de lire les livres de l’Ancien et du Nouveau Testament qui pourraient le convaincre de fausseté. C’est donc chose évidente que ceux qui ajoutent foi à sa parole, croient à la légère. » [6]

   De son côté Saint Jean Damascène expliquait également à ce sujet : « Mahomet a composé de nombreux écrits stupides et donné un titre à chacun d’eux. Ainsi l’écrit de la Femme, où il est prescrit clairement à chacun de prendre quatre femmes et mille concubines, si c’est possible, autant que sa main en retient soumises en dehors des quatre femmes ; et il peut répudier une, s’il le veut, et en prendre une autre. Il a établi cette loi pour la raison suivant : Mahomet avait un compagnon appelé Zayd. Cet homme avait une belle femme dont Mahomet s’éprit. Alors qu’ils étaient assis ensemble, Mahomet dit : Ami, Dieu m’a donné l’ordre de prendre ta femme. Zayd répondit : Tu es un envoyé, fais comme Dieu t’a dit, prend ma femme. Ou plus exactement, pour prendre le récit par le commencement, il lui dit : Dieu m’a donné l’ordre que tu répudies ta femme. Celui-ci la répudia. Quelques jours plus tard il dit : Dieu m’a donné l’ordre de la prendre moi-même. Après l’avoir prise et commis l’adultère avec elle, il promulgua cette loi : Que celui qui le désire répudie sa femme. Mais si après l’avoir répudiée, il revient vers elle, qu’un autre l’épouse. Il n’est pas permis, en effet de la prendre si elle n’a pas été épousée par un autre. Et si c’est un frère qui répudie, que son frère l’épouse s’il le désire. Dans le même écrit il donne des recommandations de ce genre : “Laboure la terre que Dieu t’a donnée, et met-y tout ton soin ; fais cela, et de telle façon” – pour ne pas dire comme lui des obscénités. » (Cf. Liber Haeresorum).

II. Les erreurs de Mahomet

Mgr Pavy, évêque d’Alger, déclarait en 1853 :« L’islam est une prétendue religion… Le dieu de Mahomet change l’éternelle beauté du ciel en un lieu de prostitution, dont les orgies dépassent en lubricité multiple et stérile tout ce que l’idolâtrie elle-même, dans ses conceptions les plus abjectes, avait pu rêver. »

 Tout ceci conduisit  Monseigneur Louis Pavy, évêque d’Alger, en sa cathédrale pendant le Carême de 1853 à déclarer que le Dieu de Mahomet n’était qu’une projection humaine : « Est-ce le Dieu véritable que le dieu de Mahomet ? Non ! Le faux prophète a donc fait un dieu nouveau ? Pas davantage. Il a fait de son dieu ce qu’il a fait de tout le reste, un bizarre assemblage des qualités les plus opposées ; il l’a arrangé à sa façon. Son dieu unique, mes frères, est si faible qu’il n’ose jurer par lui-même!… Son dieu unique est le plus cruel des tyrans, puisqu’il fait lui-même tout dans l’homme, jusqu’au péché, puisqu’il ordonne à tous de croire à la nouvelle révélation du Coran, et déclare en même temps qu’il ne veut pas que les infidèles puissent y croire. Son dieu unique est un dieu sans cœur ; il n’aime pas, et il ne demande pas qu’on l’aime ! »

Il insistait de cette façon :

« Le dieu de Mahomet change l’éternelle beauté du ciel en un lieu de prostitution, dont les orgies dépassent en lubricité multiple et stérile tout ce que l’idolâtrie elle-même, dans ses conceptions les plus abjectes, avait pu rêver. Le dieu de l’islam, c’est un être tellement immonde, en sa complaisante faiblesse, que si l’autorité chargée de la garde des mœurs rencontrait dans nos rues quelque chose de semblable, elle devrait à l’instant l’arrêter et le dérober aux yeux d’un public, hélas, pourtant si facile ! Et se serait là le vrai Dieu ?Oh, non, non, ce n’est pas là le vrai Dieu du ciel et de la terre, le Dieu des nations, le Dieu des prophètes, le Dieu de Moïse, le Dieu de Jésus-Christ. Ce n’est pas Vous, ô Sainte Trinité, que cet homme a violemment combattue. Ce n’est pas Vous, ô Père saint, ô Verbe éternel, ô Esprit de lumière et de charité ! Ce n’est pas Vous, Jésus, le salut et la vie de mon âme… Cet homme, Mahomet, ne vous a pas connu, il n’a pas su vous aimer, lui. Pardon, Seigneur, si, pour la défense de votre nom, j’ai parlé d’un autre dieu que vous ! » [3]

III. Raisons de notre respect de l’islam

Ceci étant dit – et nous pensons que l’Eglise aurait été bien inspirée de s’en tenir à ces analyses et de les réaffirmer lors du concile de Vatican II plutôt que produire des déclarations aussi dénuées de sens théologique comme  celle de Nostra Aetate – les musulmans, grâce aux bons soins de l’idéologie mondialiste qui fut imposée par tous les gouvernements en Europe depuis plus de 50 ans, se sont installés en terre chrétienne en d’immenses vagues migratoires successives qui continuent toujours, et il faut à présent faire avec eux, faute d’absence de solutions concrètes et sérieuses applicables, en respectant ce qu’il y a de bon dans leur croyance car, reconnaissons-le en tant que catholiques attachés à la Tradition, ils ne sont pas nos ennemis face à la civilisation hédoniste, immorale, permissive, consumériste et matérialiste.

croix-kaaba2

Les musulmans ne sont pas nos ennemis

face à la civilisation hédoniste, immorale et matérialiste.

Ce respect répond à plusieurs raisons objectives :

– 1°) Vouloir lutter contre l’islam en s’appuyant sur les valeurs de la République, en se revendiquant en particulier de la « laïcité », revient à vouloir éteindre le feu avec un lance-flammes. Rien de plus absurde, ridicule et stupide (spectacle navrant que nous ont donné les organisateurs des récentes « Assises de l’islamisation »), car l’idéologie laïque est une machine de guerre athée et anti-religieuse dirigée par les francs-maçons qui ont une haine aussi bien contre l’islam aujourd’hui, que contre le catholicisme hier et sans doute aussi demain.

– 2°) C’est comprendre les causes et identifier qui sont les responsables réels qui permirent l’immigration/invasion, donnant à l’islam de se développer au sein d’une société déchristianisée à l’extrême dépourvue de toute défense face à une religion qui, pour être erronée en bien des points, est cependant fondée sur des principes spirituels que nous partageons (la croyance en Dieu, la morale, le respect des parents et des anciens, etc.).

– 3°) C’est voir clairement que la conception de l’intégration à la française, sous les auspices de la « sainte laïcité », prônée par tous les partis de l’arc républicain, de l’extrême gauche au Front National – et qui fort heureusement ne marche pas – aboutirait fatalement à terme si cette stratégie réussissait, à un résultat catastrophique qui finirait par détruire définitivement ce qui reste de l’identité chrétienne de la France.

Ainsi, la laïcité, dans laquelle les amnésiques mettent leurs espérances pour sauver la France, il ne faudrait pas l’oublier, est foncièrement antichrétienne et antireligieuse. La loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat, est une loi votée et pensée en 1905 par les francs-maçons, loi qui détruisit les congrégations, fit fermer les écoles catholiques et chassa les moines des monastères. Cette laïcité satanique a son origine dans les principes révolutionnaires de 1789. Sa référence est la République qui s’est attaquée avec une fureur irrationnelle à l’Église, tuant son clergé, combattant sa hiérarchie, ses institutions, ses dogmes, et qui poussa la folie jusqu’à établir un nouveau calendrier afin d’effacer des mémoires le temps grégorien, et d’éradiquer définitivement les fondements mêmes du christianisme. Voilà ce qu’est la nature réelle de la laïcité.

Aucune alliance n’est donc envisageable avec ceux qui veulent combattre l’islam au nom des principes criminels et diaboliques de la République, et il convient de soutenir les musulmans lorsqu’ils opposent à la conception républicaine laïque les règles de leur religion !

IV. La solution : séparation religieuse des communautés

 Ainsi donc, la seule manière de lutter efficacement contre la transformation mahométane de la France, et plus globalement de l’Europe, n’est sans doute pas de se réfugier derrière le cadre républicain aussi inefficace qu’anti-spirituel, mais d’opposer des principes religieux et faire valoir la nature chrétienne de notre continent. Ceci nous permettrait non seulement de mettre un terme à l’expansionnisme de l’islam, d’accorder une juste place aux fidèles de cette religion, mais surtout de les circonscrire dans les limites de leur communauté empêchant qu’ils ne viennent, par l’opération des innombrables mélanges, modifier irréversiblement la substance historique des pays d’accueil, tout en préservant leur propre identité également menacée.

Cette solution est la seule sérieuse, cohérente, et qui a largement fait la démonstration de sa valeur lors de l’occupation musulmane en Espagne, permettant aux Rois catholiques de se réapproprier leur patrie, après être enfin parvenus, non sans mal et au bout d’un temps dont nous ne disposons plus en raison des conditions propres du monde moderne, à s’unifier sous le signe de la Croix.

Nous préconisons donc exactement la même solution que l’Espagne catholique qui se retrouva sous la domination de l’islam pendant des siècles : Le développement séparé des communautés religieuses.

En effet, et c’est là où beaucoup ne nous comprennent pas parfois – comme dans notre défense du voile islamique par exemple – faute de poser une analyse sérieuse, l’unique solution avec les mahométans qui sont sur notre sol aujourd’hui est de les soutenir dans leur pratique religieuse, pour en faire de pieux musulmans ayant un comportement un minimum civilisé, et, si nous sommes à la hauteur de nos devoirs, les convertir demain.

Mais pour les convertir encore faut-il qu’ils croient en Dieu et ne se soient pas définitivement transformés en des zombis de la city, athées, imbibés de valeurs américaines, mariés à des françaises, ce à quoi conduit directement le ridicule soutient du modèle républicain qui amène tout droit au point de non-retour.

C’est en réalité la seule manière de s’en sortir, et il n’y a pas d’autre solution. Toutes les illusions qui font porter quelques espoirs sur le modèle républicain sont des rêves chimériques à proscrire car ils aboutiront à des catastrophes concrètes. Seule la religion est en mesure de refaire la chrétienté comme le déclarait Dom Guéranger : « Tout est perdu, jusqu’à ce qu’il plaise à Dieu de refaire le monde par l’Eglise. » (Lettre à Montalembert, 11 août 1852).

V. Préparer la Reconquista !

 La Chevalerie, les Rois très chrétiens, l’Eglise de Tradition,

 tout cela il faudra le restaurer pour libérer l’Europe !

Ce que nous prônons, à savoir le retour impératif à la religion pour sauver l’Europe et le France, comme le remarquent tous les historiens, fut d’ailleurs le moteur effectif de la Renconquista en Espagne : « La séparation en communautés de la société espagnole par les Arabes, du fait d’un système ségrégationniste (la dhimma), puis son application réciproque par les royaumes chrétiens ne permirent jamais un métissage total entre chrétiens, musulmans et juifs. »

Le résultat ?

Dès 1492 et la chute de Grenade signant la fin de la présence musulmane en Espagne, sont promulguées les décrets imposant la foi catholique à l’ensemble du royaume, puis les rois catholiques prononcent l’expulsion des musulmans non convertis en 1502.

Voilà le programme de la contre-révolution catholique !

 La Chevalerie, les Rois très chrétiens, l’Eglise de Tradition, tout cela il faudra le restaurer en effet. Et ça ne se fera pas en un instant, cela va prendre du temps, beaucoup de temps, car la Révolution a créé un champ de ruines autour d’elle depuis plus de deux siècles.  Mais il n’y a pas d’autre méthode, d’autre possibilité de réédification ; alors il faut être patient, prier avec ferveur, convertir, réformer les ordres monastiques dont la majorité sont pénétrés d’idées modernistes et ont changé leurs règles, remplir de nouveau en abondance les séminaires, rétablir le plus possible l’ancienne liturgie dans les églises, et surtout oeuvrer avec intelligence.

Conclusion

En encourageant les musulmans à pratiquer leur religion et à devenir de plus en plus de bons musulmans et non des pseudos européens, qu’ils ne seront jamais, vidés de leurs racines, nous préserverons les chances d’un retour à l’identité de la France et de l’Europe, de même qu’il importe, dans un identique mouvement d’inviter les catholiques à abandonner les illusions libérales, individualistes et modernistes, et à revenir au plus vite à une foi traditionnelle.

En effet, et ceci peut paraître paradoxal, mais la meilleure manière de se protéger de l’invasion musulmane, et de protéger également les musulmans eux-mêmes d’une politique d’intégration qui les détruirait en nous détruisant nous aussi, c’est d’encourager les musulmans à pratiquer leur religion et les catholiques à redevenir de vrais chrétiens. Au moins les dangers inhérents au mélange généralisé aboutissant à la société mondialisée, mixée, métissée et consumériste, vidant les peuples de leur identité, pourront être ainsi un minimum atténués pendant un certain temps, ceci jusqu’à ce que les conditions d’un traitement du problème soient réunies.

1882853131small1.jpg

La meilleure manière de se protéger de l’invasion musulmane, et de protéger également les musulmans eux-mêmes d’une politique d’intégration qui les détruirait en nous détruisant nous aussi, c’est d’encourager les musulmans à pratiquer leur religion et les catholiques à redevenir de vrais chrétiens. Si l’Europe redevient vraiment chrétienne, l’islam ne représentera plus une menace !

C’est pourquoi rien ne sert de s’épuiser dans des formules politiques ou idéologiques « laïques » qui n’intègrent pas le religieux et le spirituel, en égarant les énergies combatives dans un  ralliement aux principes de la laïcité républicaine qui, fatalement, mèneront au mieux à rien et au pire à une catastrophe générale de la civilisation qui s’avèrera irréversible. Si l’Europe redevient vraiment chrétienne (ou l’était restée), la question de l’islam serait sans objet et ne représenterait plus (ou pas) une menace. C’est la faiblesse de la foi qui rend possible la progression de l’islam – dont la stratégie, fort classique, est de profiter de la démocratie, des droits de l’homme, de la liberté de conscience pour imposer, à terme, la religion de Mahomet -, et permet son expansion inquiétante sur notre sol.

Ainsi donc – alors que les leviers du pouvoir et de la société civile sont presque tous dans les mains des ennemis de la Tradition – seule l’appartenance religieuse permettra de conserver au maximum chrétiens et musulmans dans les limites étroites et solides de leurs cadres confessionnels respectifs, tout en les protégeant et empêchant une domestication généralisée devant les forces du mondialisme.

Tel est le programme de la contre-révolution catholique : la préservation de l’identité des peuples par la religion pour que demain en Europe, avec l’aide de Dieu, revienne et soit rétablie la chrétienté ! 

Notes.

1.   Mgr Lefebvre, que nous rejoignons entièrement par rapport à ses analyses, insista tout particulièrement sur le danger très important que représentait l’islam pour une chrétienté aujourd’hui si éloignée vis-à-vis de la Tradition catholique. D’ailleurs, à cause de l’affirmation de ses positions en la matière, la LICRA traîna Mgr Lefebvre en 1990 devant la justice, alors qu’il mettait sévèrement en garde contre l’érection, soutenue par l’Etat républicain et laïc, de nombreuses mosquées, et qui, dans ce domaine comme dans bien d’autres, oeuvrait à contribuer à la lente disparition du tissu spirituel chrétien en France. Le 12 Mai 1990, suite à ces poursuites infâmes, Mgr Lefebvre déclarait : « Le Coran, qui est la loi de l’Islam, provoque à la discrimination, à la haine et à la violence.Ne m’attribuez pas ce que je dénonce. Les preuves de cette haine et de cette violence sont légions dans le passé et dans le présent. Tant que les Musulmans sont une minorité insignifiante dans un pays chrétien, ils peuvent vivre amicalement parce qu’ils acceptent les lois et les coutumes du pays qui les reçoit. Mais dès qu’ils sont nombreux et organisés, ils deviennent agressifs et veulent imposer leurs lois hostiles à la civilisation européenne. Les exemples abondent. Demain ils seront maires de nos communes et transformeront nos églises en mosquées […] Me condamner comme raciste parce que je cherche à protéger ma patrie menacée dans son existence et ses traditions chrétiennes, ce serait se servir de la justice pour l’injustice, ce serait la justice au service des bourreaux contre les victimes qui ont tout juste droit de périr en se taisant. Ce serait le comble de l’injustice. »

 2. Saint Thomas d’Aquin « Somme contre les Gentils » (les païens) – livre 1, question 6.

 3. Mgr Pavy disait également dans son Sermon de 1853 : « Le Coran exprime, en de pompeuses paroles, les grandes idées des vertus naturelles, et lâche en même temps ouvertement la bride aux penchants les plus violents et les plus sulfureux… Il supprime les remords en introduisant le fatalisme… Mahomet, vaincu par la chair, accepte comme une loi divine sa domination absolue, par ses instincts les plus indignes. La morale de l’islam ? L’association du sang à la volupté, la guerre à l’infidèle, guerre permanente, guerre qui doit durer jusqu’à leur entière extermination ou soumission au tribut. En lisant l’Evangile, j’ai appris à prier ; en lisant le Coran, je n’ai rien appris, et le musulman, j’en suis sûr, n’y apprend, lui, qu’à répéter de creuses et de vides formules. Je serais tenté de dire qu’une telle prière est un outrage, puisqu’elle s’adresse à un dieu qui n’existe pas, ou qui existe avec des attributs tout opposés à ceux que lui prête la doctrine du musulman. »

142 commentaires leave one →
  1. Lancre permalink
    4 juin 2011 17:52

    Votre position est intelligente, lucide et cohérente. Il faut oser dire comme vous le faites, que les musulmans ne sont pas nos ennemis face à la civilisation hédoniste, immorale, permissive, consumériste et matérialiste. Trop peu tiennent ce discours.

    L’ennemi réel c’est le libéralisme en effet !

  2. lagomer permalink
    4 juin 2011 17:54

    Analyse voisine sur Ripoublik.com

    « Quand les anti-islam ne prennent plus leurs ordres auprès du Pape »

    http://ripoublik.com/2011/06/quand-les-anti-islam-ne-prennent-plus-leurs-ordres-aupres-du-pape/

    • Moria permalink
      4 juin 2011 23:20

      La ligne de La Question est claire : « Nous critiquons l’islam d’un point de vue théologique, mais nous refusons la thèse du «choc des civilisations » forgée par les sionistes talmudique ennemis de la chrétienté ! »

    • Lodz permalink
      5 juin 2011 01:33

  3. Actualité : La déferlante anti-islam permalink
    4 juin 2011 18:14

    Spécial investigation-La déferlante anti-islam

    Reportage sur une nouveau phénomène (English Defence League, Bloc identitaire, Oskar Freysinger, Marine Le Pen, etc.). Les liens étranges entre sionisme et anti-islamisme.

    http://rutube.ru/tracks/4498955.html?v=f76d3965b50ad57d238a7cf50a1ca3a1

  4. Xavier permalink
    4 juin 2011 22:43

    Il n’y a en effet pas d’autre solution : « encourager les musulmans à pratiquer leur religion et les catholiques à redevenir de vrais chrétiens », mais il ne faudrait pas que seuls les musulmans soient de vrais croyants et pratiquent sérieusement, car alors le devenir de l’Europe risque d’être assez compromis.

    • Arthan permalink
      8 juin 2011 13:01

      C’est sûr.

      Après tout, même en considérant que plusieurs centaines de recopiages et de traductions de la Bible par des moines copistes n’ont pas altéré son message original, on va devoir démolir nos réacteurs nucléaires et démanteler tout ce qui ne peut pas fonctionner d’après la Bible.

    • houbby permalink
      18 juin 2011 12:00

      quel genre d’islam voulez vous

  5. xorus permalink
    4 juin 2011 22:54

  6. 4 juin 2011 23:00

    Comme vous, je combats l’islamisme, non pas à cause de sa concurrence croissante, mais à cause de sa prétention de détenir le seul vrai dieu et surtout d’imposer au monde entier, à terme, la soumission à Allah, à son prophète, à la charia. Le catholicisme avait la même prétention mais l’aspiration à l’autonomie et à la liberté de conscience y a mis un frein irréversible. Pour survivre, il a dû mettre un bémol, en fait hypocrite, à son dogmatisme et à son cléricalisme. Vous pouvez toujours rêver, mais on ne refait pas l’histoire : tous les fondamentalismes religieux sont d’ailleurs condamnés du fait de leur intolérance, à moins que de nouveaux affrontements entre-eux (l’Iran possède l’arme atomique !) précipitent cette heureuse évolution des esprits….
    A mes yeux, idéalement, la seule manière de parvenir à une coexistence pacifique entre les religions et avec les croyants, et qui permettrait à tous de choisir aussi librement que possible de croire ou de ne pas croire, ce serait de mettre en place partout un système éducatif pluraliste où l’humanisme laïque aurait sa place et qui excluerait tout prosélytisme.

    • Celias permalink
      4 juin 2011 23:17

      Michel THYS

      Il semble que La Question regarde plus la laïcité comme son ennemie que l’islam si j’ai bien compris leur texte.

      Avez-vous lu ce qu’ils écrivent ? Par exemple ce passage : « Aucune alliance n’est donc envisageable avec ceux qui veulent combattre l’islam au nom des principes criminels et diaboliques de la République, et il convient de soutenir les musulmans lorsqu’ils opposent à la conception républicaine laïque les règles de leur religion ! »

      Il y a aussi ceci : « la laïcité est foncièrement antichrétienne et antireligieuse. La loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat, est une loi votée et pensée en 1905 par les francs-maçons, loi qui détruisit les congrégations, fit fermer les écoles catholiques et chassa les moines des monastères. Cette laïcité satanique a son origine dans les principes révolutionnaires de 1789. »

      Leur conclusion : « En tant que catholiques attachés à la Tradition, les musulmans ne sont pas nos ennemis face à la civilisation hédoniste, immorale, permissive, consumériste et matérialiste. »

  7. Dan permalink
    4 juin 2011 23:07

  8. lève-toi permalink
    4 juin 2011 23:17

    Il faut rabâcher sans cesse : MAHOMET N’A JAMAIS EXISTE, c’est une invention de plusieurs facteurs conjugués démontrés depuis pas mal de temps par des auteurs historiens qui n’ont pas leur imagination comme source, au contraire.
    Mais on préfère la complicité indirecte pour ne pas déplaire. La France est Catholique ( en mauvais état maintenant, mais c’est provisoire), l’islam, comme toutes fausses religions n’y a pas sa place, d’autant qu’en plus de son imposture, cette fausse religion est tueuse de chrétiens et totalement intolérante en Islamie, exemple l’Arabie Saoudite, où même posséder une croix, une médaille ou un chapelet est formellement interdit ( il suffit de voir tous les contrôles sévères qui y sont exercés sans délicatesse), sans oublier les meurtres de Chrétiens non punis, vaguement interdits, alors que l’inverse n’existe pas.
    Parler de tolérance est une foutaise indigne.
    Les pleurnicheurs en sa faveur ne sont que des hypocrites, ou des ignorants ou des ….c…s, des blablateurs qui n’ont jamais fait l’effort d’étudier ces choses, mais qui sont souvent bêtement péremptoires.
    Dehors l’islam, dehors les envahisseurs (12 millions d’après les vraies statistiques) quand on pense que seulement I million Deux cent mille Pieds-noirs étaient en Algérie, ont créé ce Pays et ont été dégueulassement chassés, après avoir fait la richesse, dont se souviennent maintenant leurs bourreaux, la plupart arabes , envahisseurs destructeurs depuis le 7ème siècle et qui ne sont toujours pas repartis chez eux en Arabie.
    Tristes français que ceux qui sont pour ce qui contre la France, ils ne méritent que dédain.

  9. Karl permalink
    5 juin 2011 01:26

  10. Doumé permalink
    5 juin 2011 08:57

    Je crains que, au point où les musulmans en sont, il ne soit trop tard pour une reconquista pacifique. Je cite ce texte qui résume la situation :

    C’est en effet la fin du concombre et celle des haricots; l’anéantissement des élites et le début du chaos. Ce billet d’humeur correspond, hélas, à notre temps de perdition. Les guerres civiles ne peuvent plus être évitées… en attendant la grande Troisième; la plus environnante; la guerre chaude, barbue et orientale, qui va nous faire regretter la guerre froide.
    Élysée en flammes, manifestations dégénérant en émeutes, cocktails Molotov et AK47 surgissant des banlieues; les bobos UMPS faisant peureusement leurs valises; quittant précipitamment Paris en espérant pouvoir sauver leur or et leur peau. Les grandes villes livrées aux pillages par les bandes; les barbus et les gauchistes en embuscade pour s’emparer d’un pouvoir en déshérence. Qu’espérer des forces de l’ordre débordées, des pompiers caillassés et attaqués de toutes parts ? Rien. La fuite, quelques boites de conserve rapidement jetées au fond d’un sac, un bidon d’essence qu’on essaye de remplir dans une station service assaillie d’automobilistes en proie à la panique. Menaces, insultes, bagarres, voitures renversées, immeubles incendiés, reflets des flammes sur les machettes, rafales d’armes automatiques et impacts de balles sur les murs.

    A l’assaut des émetteurs radio et TV; appels à la révolution et au Djihad. Une résistance qui émerge; trop faible, mal organisée. De la Science Fiction ?… Vraiment ?
    De l’anticipation, tout au plus. Il suffit d’attendre que l’État finisse de se décomposer, d’atteindre le fond du pot de chambre de la dégénérescence… Patientez juste encore un peu et regardez… tout sera retransmis sur nos écrans plasma et en 3G !

    Merci aux politiques et aux ploutocrates pour leur active participation au grand chaos du XXIe siècle. Ah… ils ont déjà fui vers des horizons lointains ? On ne s’en serait pas douté… Et on fait quoi maintenant ? Rester en vie ? Ça risque en effet de devenir un job à plein temps.

    Source : http://conflitmondial.wordpress.com/2011/06/05/5-juin-2011/

  11. sand permalink
    5 juin 2011 15:00

    @Doumé. Le scénario peut en effet se produire si rien n’est fait entre temps. Mais ne désespérons tout de même pas trop, Dieu ne laissera pas une telle catastrophe se réaliser. Ou alors c’est que la France et l’Europe avec elle sont perdues., et ça nul n’est en mesure de l’affirmer. Il reste encore suffisamment de bonnes volontés et de foi pour renverser la situation.

    Un seul point où l’on peut tomber d’accord, au stade actuel des choses la Reconquista à laquelle nous appelle La Question, ne se fera pas pacifiquement. Il faudra y mettre certains moyens énergiques.

  12. xorus permalink
    5 juin 2011 15:57

  13. avouedusaintsepulcre permalink
    5 juin 2011 16:07

    Texte impeccable (à part quelques fautes d’orthographe au début qu’il faudrait corriger). Il me semble que ce texte devrait être rappelé régulièrement sur la toile afin que tout le monde ait les idées claires sur le sujet.

    L’avoué.

    • calixte permalink
      5 juin 2011 16:35

      avouedusaintsepulcre

      Vous avez été visiblement entendu pour les fautes qui, exceptionnellement, échappèrent à la vigilance du rédacteur de La Question. Mais espérons que vous le serrez également, et surtout, pour votre invitation au rappel régulier sur la toile de ce texte, ce qui serait en effet plus que nécessaire afin d’éviter bien des confusions et écarter les erreurs que nous connaissons aujourd’hui – notamment par rapport à la laïcité – qui se répandent beaucoup trop largement, à l’image d’une épidémie contagieuse, dans le milieu catholique (et au-delà) au sujet de l’islam.

      In Christo Rege

  14. Vehementer permalink
    5 juin 2011 17:01

    Bien d’accord avec l’avoué. Texte important de La Question sur l’islam qui met vraiment en lumière les pièges qui nous sont tendus par l’idéologie laîque. L’islam est une occasion rêvée pour tous le vieil attirail politique républicain de venir nous refourrer ses recettes empoisonnées. Attention aux ruses du démon !

    Saint Pie X, en 1906, à clairement dénoncé l’idée d’une séparation de l’Eglise et de l’Etat, c’est-à-dire l’un des principes fondateurs de la laïcité, en des termes d’une grande fermeté : « Qu’il faille séparer l’Etat de l’Eglise, c’est une thèse absolument fausse, une très pernicieuse erreur. Basée, en effet, sur ce principe que l’Etat ne doit reconnaître aucun culte religieux, elle est tout d’abord très gravement injurieuse pour Dieu, car le créateur de l’homme est aussi le fondateur des sociétés humaines et il les conserve dans l’existence comme il nous soutient…Nous lui devons donc, non seulement un culte privé, mais un culte public et social, pour l’honorer. En outre, cette thèse est la négation très claire de l’ordre surnaturel…Cette thèse bouleverse également l’ordre très sagement établi par Dieu dans le monde, ordre qui exige une harmonieuse concorde entre les deux sociétés…Enfin, cette thèse inflige de graves dommages à la société civile elle-même, car elle ne peut pas prospérer ni durer longtemps lorsqu’on n’y fait point sa place à la religion, règle suprême et souveraine maîtresse quand il s’agit des droits de l’homme et de ses devoirs. Aussi, les pontifes romains n’ont-ils pas cessé, suivant les circonstances et selon les temps, de réfuter et de condamner la doctrine de la séparation de l’Eglise et de l’Etat. »

    La condamnation des principes républicains est sans appel pour Saint Pie X :

    « Nous réprouvons et nous condamnons la loi votée en France sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat comme profondément injurieuse vis-à-vis de Dieu, qu’elle renie officiellement, en posant en principe que la République ne reconnaît aucun culte.
    Nous la réprouvons et condamnons comme violant le droit naturel, le droit des gens et la fidélité due aux traités, comme contraire à la constitution divine de l’Eglise, à ses droits essentiels, à sa liberté, comme renversant la justice et foulant aux pieds les droits de propriété que l’Eglise a acquis à des titres multiples et, en outre, en vertu du Concordat.
    Nous la réprouvons et condamnons comme gravement offensante pour la dignité de ce Siège apostolique, pour notre personne, pour l’épiscopat, pour le clergé et pour tous les catholiques français.
    En conséquence, nous protestons solennellement de toutes nos forces contre la proposition, contre le vote et contre la promulgation de cette loi, déclarant qu’elle ne pourra jamais être alléguée contre les droits imprescriptibles et immuables de l’Eglise pour les infirmer. »

    Donné à Rome, auprès de Saint-Pierre, le 11 février de l’année 1906, de notre pontificat la troisième.
    http://www.vatican.va/holy_father/pius_x/encyclicals/documents/hf_p-x_enc_11021906_vehementer-nos_fr.html

  15. Lodz permalink
    5 juin 2011 20:10

    On devrait largement diffuser votre texte. Félicitations pour vos analyses !

    Comment ne pas être en accord avec ceci : « Si l’Europe redevient vraiment chrétienne (ou l’était restée), la question de l’islam serait sans objet et ne représenterait plus (ou pas) une menace. C’est la faiblesse de la foi qui rend possible la progression de l’islam – dont la stratégie, fort classique, est de profiter de la démocratie, des droits de l’homme, de la liberté de conscience pour imposer, à terme, la religion de Mahomet -, et permet son expansion inquiétante sur notre sol. »

    Excellent !!

    Ce sont en effet la démocratie, des droits de l’homme, de la liberté de conscience qui ont ouvert les portes de l’Europe à l’islam, et on voudrait nous faire croire aujourd’hui jusqu’au FN de Marine Le Pen, que l’on pourrait résoudre le problème avec les causes du mal !

  16. Sulpice permalink
    5 juin 2011 21:55

    Exactement, ce sont en la démocratie, des droits de l’homme, de la liberté de conscience qui ont ouvert les portes de l’Europe à l’islam. Et c’est le Règne Social du Christ Roi qui l’en fera sortir !

  17. lève-toi permalink
    5 juin 2011 22:09

    Sand

    La chose ( guerre civile) peut très bien arriver, car la Vierge Marie a annoncé une guerre civile « où l’on se massacrera jusque dans les maisons » (La Salette).

  18. 6 juin 2011 07:46

    @ Celias :
    Il est logique que « La Question regarde plus la laïcité comme son ennemie que l’islam », puisque la croyance en un dieu est commune à toutes les religions et que celle-ci est en perte de vitesse dans la plupart des pays intellectualisés (plus lentement dans le cas de l’islam, la soumission y étant totale, par définition).

    Mais je crains que La Question ait une conception tout à fait erronée de la laïcité qu’elle condamne par préjugé et par principe. Pourtant la laïcité POLITIQUE, séparant le politique du religieux, et malgré la nécessaire loi de 1905, est indirectement favorable aux religions (même si c’est par électoralisme). Cf la création de mosquées, etc.
    La Question ne veut pas admettre non plus que la laïcité PHILOSOPHIQUE, bien qu’elle se passe de toute référence transcendantale, n’est PAS antireligieuse, puisqu’elle prône la liberté de croire OU de ne pas croire.
    La Laïcité ne défend PAS « une civilisation hédoniste, immorale, permissive, consumériste et matérialiste » !
    Au contraire, elle souhaite une civilisation libérée de la culpabilité religieuse, favorisant par la morale laïque l’autonomie de la conscience et la responsabilité individuelle, elle prône une société ouverte à la différence de l’autre, et donc moins individualiste et découvrant qu’il existe une spiritualité laïque.

  19. Celias permalink
    6 juin 2011 10:22

    @Michel THYS

    Je crois que La Question a une conception de la laïcité qui correspond à ce qu’en pensaient le pape saint Pie X et la hiérarchie catholique auparavant. Cette position n’est plus celle de l’Eglise depuis Vatican II. Reste qu’elle fut la sienne pendant des siècles et que c’est à elle que sont attachés les catholiques traditionalistes.

    C’est d’ailleurs ce que rappelle dans son commentaire un peu plus haut Vehementer : « L’islam est une occasion rêvée pour tous le vieil attirail politique républicain de venir nous refourrer ses recettes empoisonnées. Attention aux ruses du démon ! Saint Pie X, en 1906, à clairement dénoncé l’idée d’une séparation de l’Eglise et de l’Etat, c’est-à-dire l’un des principes fondateurs de la laïcité, en des termes d’une grande fermeté. »

    https://lebloglaquestion.wordpress.com/2011/06/04/la-question-de-l%e2%80%99islam/#comment-18383

    On peut donc dire, même s’il est possible d’en critiquer la vision pour les catholiques modernes, que La Question sur l’islam dénonce les positions laîques de séparation de l’Eglise et de l’Etat.

    Vous devriez donc vous trouver plus en phase avec des catholiques favorables aux décisions du dernier concile sur le sujet.

  20. 6 juin 2011 10:59

    C’est évidemment le droit des « catholiques traditionalistes » d’adopter les vues obsolètes de Pie X en 1906, et donc de ne tenir aucun compte de la réalité et de l’évolution des esprits. Cela leur évite de remettre en question leurs certitudes. J’interprète cette régression sécurisante comme une preuve de leur soumission totale à des positions dogmatiques et intolérantes, tout à fait comparable à celles des musulmans fondamentalistes. Cela promet bien des affrontements entre dogmatiques, que certains intervenants semblent même souhaiter !
    Heureusement que l’immense majorité des catholiques a compris que la seule solution pacifique entre croyants et incroyants, c’est de mettre en place un système dans lequel l’humanisme religieux et l’humanisme laïque rechercheraient ce qui les rapproche plutôt que ce qui sépare.

  21. Célias permalink
    6 juin 2011 12:40

    Certes, mais cette immense majorité est en rupture, pour les traditionalistes qui se fichent des notions « d’évolution des esprits » ou de modification des consciences, avec tous les enseignemenrts de l’Eglise depuis des siècles. Et il faut reconnaître que cela n’est pas totalement faux. Reste à savoir comment sera l’évolutiopn de l’Eglise elle-même, grande maison traversée par bien des courants.

    Soit s’imposera le développement des thèses de Vatican II en matière politique qui sont en gros celles d’un humanisme acceptant les différences religieuses et dont l’idée de laïcité lui est plutôt admissible. Soit on va assister à un retour des positions d’avant Vatican II à la faveur de l’action plutôt dynamique il faut l’avouer des milieux qui refusent Vatican II, attitude dans laquelle se trouve la FSSPX et dont se fait l’écho La Question.

    Les enjeux sont importants et rien n’est encore acquis. Ce qui est sûr c’est qu’on assiste à la montée d’un fondamentalisme chrétien qui fait écho au musulman (sans oublier les juifs), et vous avez sans doute raison d’imaginer des débats assez sévères dans les temps futurs.

  22. PEB permalink
    6 juin 2011 16:20

    La République est laïciste. Saint Louis était un laïc sacré.

    La République se définit comme un soi-disant culte civique et socialiste, remplaçant la communauté des fidèles. Dans son gallicanisme extrême, la souveraineté nationale est seule dépositaire du culte. Elle en fait ce qu’elle veut et soumet le législateur à une volonté générale aveugle. Tout cela est proprement luciférien. D’ailleurs, on voit où mène la laïcité: on ne cesse de promulguer des lois impudiques et immorales qui réduisent l’humanité à un magma cellulaire indifférencié, objet de la convoitise des puissants. Cela est la pire oppression qui soit! Et on ose accuser Louis XVI de tyrannie et saint Pie X d’obscurantisme!

    L’ordre chrétien est celui de l’obéissance bienveillante à une autorité transcendante. Par la Grâce de Dieu, le Roi est établi. La morale publique et privé s’appuie sur la loi naturelle, source éternelle du droit car d’essence divine, dans l’ordre de la Création. L’éthique est à l’articulation du religieux et de la politique. La Chrétienté défend le pauvre, la veuve et l’orphelin. La charité théologale commande au Prince le bon droit et la justice dont il répondra devant le Juge suprême à la consommation de son siècle.

    A la limite, le seul vrai humanisme intégral est celui de la Révélation Chrétienne transmise selon la Foi catholique, orthodoxe et apostolique sous la férule du magistère continu de notre sainte mère l’Eglise.

    Pour en revenir à notre sujet, ce que la Question propose en phase intermédiaire, précédant la Reconquista, n’est-il pas la reconnaissance du statut personnel à la mode du Liban? Dans ce pays, chaque culte reconnu dispose de sa justice privé en ce qui concerne le droit civil.

    Cela dit, je ne souhaite pas, en vrai laïc (au sens étymologique de laïcat), que la Collectivité d’une manière ou d’une autre subventionne directement ou indirectement la construction de lieux de culte si ce n’est par des dispositions d’ordre fiscal en faveur de la générosité privée. Nos églises innombrables sont le résultat de l’épargne cultuelle plus ou moins volontaire des fidèles depuis plus de quinze siècles. Il en va aussi de la liberté de chacun.

    Reste à prier pour l’instauration providentielle d’un Roi selon le Sacré-Coeur sous la houlette d’un Pape fidèle à l’Évangile.

  23. M4uRR45 permalink
    6 juin 2011 21:54

    Je suis plutôt d’accord avec votre ligne de conduite vis à vis de l’Islam. Vous essayez de vous gardez de l’excès Islamophile comme de l’excès Islamophobe.
    Mais en revanche je ne suis pas d’accord lorsque vous dites qu’il faut encourager les musulmans dans leur pratique religieuse ! Ce serait une insulte envers Dieu et un manque de Charité de ne pas les prévenir du chemin extrêmement dangereux qu’ils empruntent et du fait qu’ils ne pourront pas être sauvés à moins de se convertir. Peut-être n’est ce pas ce que vous pensiez signifiez dans cet article, mais c’est ce qu’on comprend.
    Les musulmans ne nous respecterons que si nous leur montrons que nous sommes de bons chrétiens et que nous ne nous laissons pas marcher sur les pieds. Ils méprisent les sans dieu plus que tout. Cela ne veut pas dire interdire le foulard islamique. Mais cela ne veut pas dire non plus leur construire des mosquées, autoriser les minarets etc…
    Je demande donc à la Question de préciser leur pensée lorsqu’ils écrivent qu’il faut encourager
    « les musulmans à pratiquer leur religion et à devenir de plus en plus de bons musulmans. »
    Cette thèse me semble contradictoire avec la conversion.

    • 7 juin 2011 12:53

      M4uRR45

      Attention à la lecture de notre analyse. Nous nous plaçons, pour ce qui concerne la question de l’islam, en fonction de deux points de vue distincts :

      – Le premier est celui de l’approche théologique qui, nous l’imaginons, ne laisse place à aucune ambiguïté. L’islam, et nous nous appuyons volontiers sur les docteurs et théologiens de l’Eglise pour l’affirmer, est une religion mensongère, blasphématoire, inexacte, forgée par des rabbins et des hérétiques nestoriens ennemis du christianisme. De ce fait, le rôle des chrétiens, idéalement, est d’œuvrer à la conversion des musulmans et de les amener à la sainte religion du Christ par le baptême. C’est une chose entendue.

      – Le second, et c’est celui que nous proposons afin de résoudre le problème de la présence de masses importantes de culture musulmane sur notre sol, est d’envisager cette difficulté sur un plan politique.

      Pour nous il est clair que l’application des principes républicains cherchant à intégrer ces masses par l’application d’une laïcité antireligieuse va conduire, à très court terme, à une catastrophe irréversible, produisant la plus extraordinaire transformation substantielle de l’Histoire Européenne depuis des siècles, notre société ne pouvant survivre à un triple choc : la déchristianisation, l’idéologie républicainne, l’immigration massive extra-européenne.

      La seule manière de gripper les rouages de la mécanique destructrice mondialiste qui domine l’Europe, est donc, en effet, d’inviter, encourager et soutenir les masses présentes sur notre territoire, à refuser les sirènes du poison intégrationniste en s’attachant à leur culture religieuse d’origine, conduisant ainsi à une mise en échec du modèle républicain. Et par là-même, grâce aux barrières entre les communautés religieuses, éviter une dissolution générale de tous par la mort des cultures pour aboutir à la production « l’homo occidentalis », grotesque zombi dégénéré que cherche à crééer pour alimenter ses profits et son commerce, la ploutocratie mondialiste sur l’ensemble de la planète, danger bien plus important et menaçant que celui de l’islam.

      C’est cette première étape qu’il faut accomplir avant toute autre chose !

      D’où l’absurdité de tous les avocats de la laïcité – de la gauche laïcarde à la droite identitaire et aujourd’hui le FN (cf. Les assises de l’islamisation), qui veulent défendre notre identité en épousant les thèses républicaines. C’est en réalité le meilleur moyen pour détruire plus encore et définitivement nos racines chrétiennes et accélérer la tragédie que nous vivons.

      Puis, lorsque les chrétiens eux-mêmes seront revenus à la Tradition et guéris des erreurs modernistes – après une période dont nul ne connaît la longueur et il se peut que, pour punir notre continent de ses crimes, péchés, blasphèmes, immoralisme et son rejet de Dieu, la Divine Providence considère que ce temps doive durer relativement longtemps pour que la peine soit sévère et la leçon bien comprise – alors, la chrétienté reprenant quelques forces, sera en mesure de redevenir maîtresse chez elle et engagera un véritable processus de résolution de la question de l’islam et du mondialisme talmudique, en mettant en œuvre, par les ordres monastiques restaurés, par des dizaines de milliers de prêtres réveillant toutes les paroisses grâce à l’aide des puissances politiques et religieuses catholiques rétablies dans leur autorité, un programme à très large échelle de conversation des populations.

      Ce sera alors, en effet, le temps de la contre-révolution et de la Reconquista. Mais pour l’heure, il ne sagit pas de mettre la charrue avant les boeufs, et respecter l’ordre des priorités, c’est ce que Joseph de Maistre désigne sous le nom de politique expérimentale, terme repris par Maurras qui en oublia pourtant les bases doctrinales et spirutuelles.

      Ainsi, notre tâche immédiate, avec l’aide de Dieu, est de surtout créer les conditions d’une telle perspective. Mais force est de constater qu’on est encore loin du but.

      Prions donc pour que le Ciel nous aide car il est évident, eu égard à la situation actuelle, que le labeur sera rude et qu’il faudra vraiment de la patience, de la pénitence, des renoncements, des sacrifices, des efforts énormes et surtout et avant tout, une très grande Foi !

      Pax Vobis +

      *******************

      – La Reconquista pour la chrétienté !
      https://lebloglaquestion.wordpress.com/2010/12/14/la-reconquista-pour-la-chretiente/

      – LA THEOCRATIE PONTIFICALE !
      https://lebloglaquestion.wordpress.com/2010/08/01/la-theocratie-pontificale/

      – Le rétablissement du Saint Empire !
      https://lebloglaquestion.wordpress.com/2011/01/17/le-retablissement-du-saint-empire/

    • 7 juin 2011 15:04

      Messieurs,

      Beaucoup de choses nous séparent, mais nous avons comme vous une haine totale de l’homme moderne de culture occidentale qui est un profond débile mental qui essaye de se dépasser, non en noblesse, mais en stupidité et en singeries.

      Métissage, libéralisme, sionitude, médiacratie toujours les mêmes leitmotivs insignifiants, sans profondeur, fades et empoisonnés , toujours ces slogans scandés par des millions de zombis, de légumes sur pieds…

      Cette société qui envahit de plus en plus le monde nous dégoute profondément, l’état du monde dit « civilisé » est nauséabonde.

      Wa lā gāliba illā-llāh

      Wa lā gāliba illā-llāh

    • zind permalink
      7 juin 2011 21:13

      Tout c’est bien gentil, mais si votre scénario ne marche pas et que les choses se passent différemment, qu’est-ce qui va arriver alors ?

    • gerdil permalink
      7 juin 2011 22:59

      zind nous avons la foi, et nous croyons que Dieu ne nous abandonnera pas totalement, même si le châtiment en conséquence des fautes commises par les européens sera dur, et qu’il va peut-être y avoir un temps où une religion étrangère va s’imposer sur notre terre. Mais demain, comme cela s’est déjà vu dans les siècles passés, se lèvera de nouveau l’étendard de la Tradition en Europe.

      Et ce retour triomphant de la Sainte Eglise et du Christ surviendra, car Satan ne saurait avoir le dernier mot dans l’Histoire !

  24. lève-toi permalink
    6 juin 2011 22:13

    Michel Thys

    Oh que voila un beau discours qui sent la Franc-Maçonnerie à plein nez.
    La bonne blague :  » Soyons unis par des choses qui nous rapprochent et..bla Bla Bla », et humanisme ceci, et humanisme cela, on met Dieu discrètement à la porte, on discrédite, comme toujours, les dogmes de l’Eglise, qui ne sont que ceux de Dieu, mais on se garde bien d’attaquer le judaïsme ou l’islam de front, car les réactions sont plus fortes.
    « L’évolution des esprits », il faut le lire pour le croire, alors que tout nous démontre que l’évolution en question n’est qu’une descente vers une catastrophe imminente, une dégringolade dans la pourriture morale.
    Votre raisonnement était obsolète avant même d’avoir été écrit. D’autant que l’immense majorité Catholique dont vous parlez, n’est plus catholique, mais libérale, donc d’apparence catholique.

  25. M4uRR45 permalink
    6 juin 2011 23:14

    @ Michel THYS

    « Heureusement que l’immense majorité des catholiques a compris que la seule solution pacifique entre croyants et incroyants, c’est de mettre en place un système dans lequel l’humanisme religieux et l’humanisme laïque rechercheraient ce qui les rapproche plutôt que ce qui sépare. »

    J’ai bien peur que nous ne soyons jamais d’accord. Comment mettre sur un pied d’égalité la Vérité et l’erreur ? Un catholique ne peut, en conscience, car il est responsable devant Dieu, taire la Vérité sous prétexte de faire plaisir aux hommes.
    Toute construction humaine est vouée à la destruction si elle est rebelle à la volonté de Dieu.
    Et ne dites pas s’il vous plait qu’il n’y a pas de vérité, qu’elle est subjective etc… J’en ai déjà assez avec mes cours de philo fomentés par l’éducation nationale.
    Vous pourrez bien dire aussi que nous sommes intolérants, que nous sommes bornés, fermés, intégristes, intransigeants : ce serait comme essayé de nous convaincre qu’un carré est un cercle…

    « Quand le Seigneur a parlé, discuter c’est déjà se rebeller »
    Trop de preuves ont été accumulé, de témoignages, de miracles, de Saints, de prophéties réalisées pour qu’on perde encore du temps à dialoguer. C’est essayez de décrire une couleur à un aveugle né.

    Ce type de discussion fastidieuse et sans fin est inutile: elle illustre bien l’inefficacité du « dialogue » à tout prix prôné par nos sociétés modernes sous prétexte de liberté et de dignité humaine.
    La seule solution est l’action, n’en déplaise aux démocrates qui aiment discuter pendant des heures et des heures.
    Pas de liberté religieuse qui tienne, de respect humain ou de dignité humaine.

  26. snakeBZH permalink
    7 juin 2011 08:13

    Je suis un athée convaincu que la laïcité est la seule voie de l’Homme vers une future paix universelle. Les religions n’ont jamais fait que dresser les peuples les uns contre les autres. Et le Christianisme ne déroge pas à la règle, bien au contraire. Je ne suis pas contre l’Islam. Je suis contre le principe même de religion car elle enferme l’homme et place des œillères l’empêchant de regarder autour de lui et d’aller vers les autres.
    La séparation de l’Eglise et de l’Etat est la meilleure chose qui soit arrivé au cours du 20ème siècle. La religion, et le Christianisme en particulier en Europe, passe son temps à donner des leçons et à faire la morale, ne comprenant pas que le monde a évolué et évoluera encore, malgré elle.
    Christ roi. La bonne blague. Je ne m’agenouillerais jamais devant personne ni aucun dieu. Car si votre « dieu » existe, il ne mérite pas qu’on le vénère. Mais bon, pas de risque, aucune preuve tangible de son existence n’a été avancé jusqu’à maintenant.

  27. 7 juin 2011 12:00

    @ lève-toi L:
    En effet, les francs-maçons adogmatiques cherchent à « réunir ce qui est épars », dans le but lointain d’une coexistence pacifique dépassant les divergences de vues.
    Bien que respectant les croyants, je condamne TOUTES les religions, surtout l’islam parce qu’il impose dogmatiquement une soumission plus forte que le judaïsme, le catholicisme et le protestantisme (libéral) et que cette religion est donc plus susceptible de dériver vers le terrorisme (quelques fanatiques suffisent : cf. Le 11 septembre …).

    Je ne mets pas « Dieu à la porte », mais à sa place : dans l’imagination des croyants, dans les lieux de culte et en privé. Surtout plus à l’école, sauf au cours d’histoire ou de philosophie.

    Je suis, pour une fois, d’accord avec vous : là où l’on constate une chute libre de la religiosité, on passe souvent d’un extrême à l’autre (du refoulement provoqué par les interdictions religieuses d’antan, à une libération, au laxisme et au défoulement). Mais, à mon avis, c’est parce la morale religieuse en déclin n’a pratiquement pas été remplacée par une morale laïque capable d’inspirer le respect de soi-même et des autres et que les religions s’opposent (évidemment) à sa promotion.

    Mais globalement, malgré les efforts des religions pour tenter de reconfessionnaliser les consciences, de réinvestir l’espace public et de recléricaliser la politique, j’observe que, d’année en année, du moins sous nos latitudes, l’aspiration à l’autonomie progresse et que la soumission religieuse tend à disparaître.
    C’est ce j’appelle une heureuse « évolution des esprits ».

    @ M4uRR45 :
    En effet, nous ne serons jamais d’accord, parce que vous partez d’un triple préjugé (l’existence de Dieu, doué d’une volonté, et à l’origine d’une Vérité) alors que pour moi, d’un point de vue rationnel, c’est précisément cela l’erreur. Il n’y a pas de vérité, si ce n’est celle que chacun se forge au contact de celles des autres. Cette conception n’est pas « fomentée par l’éducation nationale », mais le résultat de la réflexion humaine depuis des millénaires, qui passe de la croyance au déisme (par exemple Voltaire), à l’agnosticisme et à l’athéisme, mais tout en reconnaissant la légitimité de la foi.

    Le fait que vous ne puissiez pas, de votre propre aveu, évoluer dans vos conceptions religieuses et philosophiques, confirme ma thèse selon laquelle, quels que soient par ailleurs le niveau de l’intelligence et de l’intellect, le cerveau émotionnel influence souvent définitivement le cerveau rationnel et donc l’esprit critique dès qu’il est question de croyance religieuse. Si je n’avais pas eu la chance de découvrir, dès l’âge 21 ans, les horizons philosophiques que ma religion protestante m’avait cachés jusqu’en 1960, je serais sans doute encore croyant. A fortiori si j’avais été élevé dans un milieu très catholique …

    Il est en effet inutile que l’ « on perde encore du temps à dialoguer ». On ne ferait que se répéter et donc rester sur ses positions
    Mais lorsque vous écrivez : « La seule solution est l’action », dois-je comprendre que la « reconquista catholique » fondamentaliste incite, comme l’islamisme, à éliminer physiquement les incroyants tels que moi ?
    Quelle que soit, le cas échéant, votre réponse, j’ai apprécié que, malgré nos divergences, cet échange de vues ait pu avoir lieu de manière courtoise, sans attaques « ad hominem ». Il fut très instructif en ce qui me concerne, et je vous en remercie.
    Bien à vous,
    Michel THYS

    @ Snake BSH :
    Nous sommes évidemment sur la même longueur d’onde.
    Dans mon commentaire précédent, j’ai « condamné » l’islam, parce que la soumission totale qu’il impose est plus susceptible de dérives terroristes que celle des autres monothéismes. Mais cela ne m’empêche pas de soutenir les musulmans « progressistes » , hélas peu entendus, qui tentent de faire entre l’islam dans la modernité.

  28. xorus permalink
    7 juin 2011 19:34

  29. lève-toi permalink
    7 juin 2011 21:14

    Michel Thys

    Aucune Franc-maçonnerie ne travaille pour le bien des hommes, aucune, c’est une technique piège utiliée par chacune pour endormir les naïfs.
    En rejetant Dieu, vous vous rejetez vous-mêmes, car Dieu ne cessera pas d’exister pour vous faire plaisir, et toutes vos belles théories humaines ( humanistes , pour faire bien) ne sont que billevesées de sophiste. Mais voila, la mort viendra, un jour ou une nuit, et alors que ferez-vous à ce moment, car vous devrez impérativement faire un choix éternel , il n’y aura pas de moyen terme.

  30. M4uRR45 permalink
    8 juin 2011 00:38

    @ Michel THYS

    J’admire la manière dont vous répondez à de multiples interlocuteurs en même temps,
    d’autant plus que vous êtes en minorité ici. Merci de répondre à chacun de manière claire.

    Ma croyance religieuse n’est pas fondée sur l’émotionnel. La Foi est atteignable
    par la raison. Cela ne sert à rien d’opposer Foi et rationalité. Si aujourd’hui je dis que je ne peux plus « évoluer » sur le plan de la croyance
    religieuse, c’est parce qu’elle m’a été démontrée maintes et maintes fois. Il suffit de lire
    les témoignages de convertis à la foi catholique, les témoignages de miracles qui foisonnent:
    il y en a de très récents, et même de médecins « rationnels » athées qui ne se sont pas forcément
    convertis, mais qui ont été obligés d’admettre que ce qu’ils ont constaté dépasse la raison.
    Le miracle le plus éclatant en notre siècle est tout de même celui du Saint Suaire: la Science
    ne peut que constater l’existence, l’authenticité de ce drap sans pour autant pouvoir expliquer
    de manière rationnelle comment l’image du Christ s’est imprimée dessus.
    Les Franc-Mac ont bien essayé de fausser les datations, ils ont été démasqués.

    Comment ne pas parler aussi de Fatima: le miracle du soleil a été constaté par plusieurs dizaines
    de millier de personnes. La date précise avait été annoncée: Tout ce que les « scientifiques », les
    journaux anticléricaux ont opposé comme argument a été de dire que la foule avait regardé trop longtemps
    le soleil: Simultanément, les mêmes symptômes se sont déclarés chez plusieurs milliers de personnes:
    très rationnel comme explication.

    Ces exemples ne sont mêmes pas métaphysiques, mais empiriques.

    De plus le point de vue athéiste est très difficile à tenir en restant « rationnel ». Il ne peut expliquer
    l’existence et l’ordre du monde qu’en substituant la déesse Hasard à Dieu. Tout homme se heurte aux limites de l’entendement lorsqu’il cherche à saisir la manière dont l’Univers est apparu. Aucun homme ne serait assez fou pour dire en voyant une maison, qu’elle s’est construite toute seule… De même il faut être fou, ou répéter bêtement sans réfléchir que l’Univers s’est mis à exister tout seul…

    Enfin, j’entends par action, effectivement l’emploi de la force, de la violence. Je suis prêt à me battre
    pour imposer à la société le règne du Christ Roi, pour le bien des âmes.
    Cela ne veut pas dire mettre un couteau sur la gorge des infidèles et les forcer à épouser la vérité: cela
    signifie n’accepter aucun compromis avec l’erreur. Seuls ce qui s’opposeront par la force seront réprimés : ils n’ont pas le droit d’imposer l’Erreur quelque soit l’état d’ignorance dans lequel ils se trouvent.
    Un libre-penseur comme vous doit être choqué par tant d’intolérance je suppose. Enfin avouez qu’il y a pire comme régime qu’une monarchie absolue de droit divin en matière de répression.

    Je ne pense pas répondre encore car je n’en aurai plus le temps.
    Je vous lirai au moins.

    • Arthan permalink
      8 juin 2011 13:12

      Et ça t’es déjà venu à l’esprit de te dire que:

      1/ Les républicains pourraient te considérer dans l’erreur.
      2/ Y’a en France plus de républicains que de gens comme toi?

      Je veux pas dire, mais si tu peux poster ton message, c’est grâce à la République et aux libertés qu’elle défend. Donc, entre un système où on peut dire et penser ce qu’on veut, et l’utopie religieuse que la Question et toi défendez, mon choix est très vite fait.

      On ne vous empêche pas de pratiquer votre foi. Laissez-nous ne pas pratiquer en paix. Merci.

  31. M4uRR45 permalink
    8 juin 2011 16:50

    @ Arthan

    Ne vous inquiétez pas ça m’est venu à l’idée plus d’une fois 🙂 Et alors ?
    1/ Qu’ils me considèrent dans l’erreur ne change pas la Vérité.
    2/ La majorité ne garantie pas la Vérité.

    Si maintenant, vous fondez votre pensée sur le fait qu’il n’y a pas de vérité objective, je ne peux rien pour vous.
    De plus, je tiens à rappeler d’un point de vue historique que la France s’est construite grâce aux Rois très chrétiens et qu’elle se désagrège progressivement depuis 1789.
    Les Révolutionnaires se sont imposés à la majorité: ils défendaient un système philosophique radicalement différent fondé sur rien d’autre que leurs propres illusions, qui exigeait une destruction totale de l’ordre ancien.

    Je ne prétends pas défendre la liberté d’expression car ce sont toujours les révolutionnaires qui en tirent parti: je ne reconnais pas de libertés à l’erreur. De plus, la liberté d’expression au sens le plus large n’existe pas.

    Enfin, personne ne vous interdit de ne pas pratiquer: ce ne sont que mises en garde.
    Ainsi vous ne pourrez reprocher à personne d’être jeté pour l’éternité en Enfer…
    Soyez certains que je ne me réjouis pas à cette perspective, mais que je prie pour la conversion des pécheurs: je ne suis pas en reste sur ce plan d’ailleurs.

  32. 8 juin 2011 18:58

    @ M4uRR45, répondant à Arthan :
    En effet, « la majorité ne garantit pas la Vérité », avec ou sans majuscule.
    C’est pourquoi les agnostiques, les incroyants et les athées ne prétendent pas la posséder, ni l’imposer.
    Certes, la liberté totale, espérée par les Révolutionnaires, est une illusion, mais on peut tendre vers plus de « liberté ».
    Je m’explique l’origine et la persistance de la soumission religieuse (http://0z..fr/duySW), mais elle m’étonnera toujours ! Tant mieux si elle suffit à votre bonheur !

  33. lève-toi permalink
    8 juin 2011 22:57

    Michel Thys

    Comme toujours vous oubliez l’essentiel : LA MORT qui nous guette sans cesse.
    Aussitôt après, notre sort éternel est fixé, que vous y croyez ou non, je vous aurez prévenu ( je ne suis pas le seul), après je m’en lave les mains comme Ponce Pilate, comme beaucoup d’autres je vous l’aurai rappelé.
    « Celui qui ne croira pas sera condamné ». A bon entendeur….

  34. M4uRR45 permalink
    8 juin 2011 23:47

    @ La Question

    Merci d’avoir répondu à mes interrogations. Si j’ai bien compris donc, vous prônez la séparation des communautés catholiques et musulmanes selon le modèle appliqué en Algérie française ( tout au moins au début ) avec création d’une nationalité musulmane ? Ou plus anciennement selon le modèle Espagnol établi en 1492.
    Je suis d’accord avec ce programme. Autant dire plus simplement mettre à mort la Gueuse et sa démocratie. Il ne reste effectivement plus qu’à prier tout d’abord pour le rétablissement de l’Église et ensuite pour une Divine Surprise.

  35. 9 juin 2011 07:51

    @ Lève-toi :
    Merci de m’avertir de ce qui m’attend (les flammes de l’Enfer), du moins dans votre optique. Mais il me semble avoir déjà écrit que j’ai le courage de mes opinions et que je ne crains pas la mort. Seule la souffrance physique ou morale est inutile et même indigne à devoir supporter. Si je devais un jour devenir dépendant de mon entourage ou atteint par la maladie d’Alzheimer, je mettrais fin à mes jours sans hésiter, quitte à me faire aider si je n’en étais plus capable : je défend « le droit de mourir dans la dignité ».

    En outre, et même si le « blasphème » était passible de poursuites pénales en Belgique, j’ose dire, à l’instar du journaliste scientifique belge Paul Danblon : « Dieu, si tu existes, j’ai « un oeuf à peler » avec toi », qui permets la mort d’enfants et tant d’atrocités !
    Après la mort, il ne reste que des cendres et, au mieux, pendant quelque temps, le souvenir de ce que l’on a été et éventuellement réalisé. Et c’est fort bien ainsi.
    P.S. Mon commentaire précédent comportait une erreur d’adresse : http://0z..fr/duySW

  36. 9 juin 2011 07:55

    Sorry ! J’ai refait la même erreur ! http://0z.fr/duySW
    Michel THYS

  37. 9 juin 2011 09:13

    Vous auriez pu aussi rajouter Saint Paul et l’épitre aux Galates pour montrer l’anathème de l’Islam ! La Kaba eût elle pu servir pour montrer le caractère diabolique certain !

    Belle article, cependant l’Islam est devenu comme en Espagne, un problème théologique mais aussi je crains un problème social et politique.

  38. snakeBZH permalink
    10 juin 2011 21:19

    @ lève-toi : la mort, certes, est toujours au bout du chemin. La question n’est pas de croire en quelque chose après, c’est de savoir comment se comporter face à elle. Je suis athée et franchement le puritanisme me fait vomir. Je crois en la laïcité comme une force qui permettra à l’Homme de sortir de l’erreur qu’on appelle « religion ». Erreur de jeunesse de l’Humanité qui maintenant s’en défait peu à peu en même temps qu’elle entre dans l’âge adulte.
    Je ne crois pas en votre « dieu », ni en aucun autre. Mais si je me trompe et que je me retrouve face à lui après ma mort : je lui fout mon poing dans la gueule pour avoir laissé le monde devenir ce qu’il est aujourd’hui.

    Kenavo.

  39. snakeBZH permalink
    10 juin 2011 21:28

    @ lève-toi : La mort, certes, est toujours au bout du chemin. La question n’est pas ce qu’il y a après mais comment se comporter face à elle. Personnellement, je suis athée, mais j’irais vers elle sans peur.
    Je vous vois, vous les puritains, déblatérez vos inepties, croyant que le salut de l’Europe se trouve dans la chrétienté. La chrétienté qui a déjà détruit tant de peuples et de cultures en deux millénaires. Honte à chrétienté pour le crime contre l’Humanité d’avoir détruit plusieurs cultures ancestrales sur tous les continents.
    La religion est la maladie infantile de l’Humanité. Comme on le voit, elle régresse, ce qui veut dire que l’Humanité sort de l’enfance. Ce que vous appelez le salut sera dans la laïcité, c’est-à-dire : l’entente entre les peuples, quelque soit leurs origines et leurs cultures.
    Pour en revenir à la mort, je ne crois en aucun dieu. Mais si je me trompe et qu’après ma mort, je me retrouve face à votre « dieu » : je luis fout mon poing dans la gueule pour avoir laisser le monde devenir ce qu’il est aujourd’hui.

    Kenavo.

    • Tchetnik permalink
      10 juin 2011 22:55

      On rend en général Dieu d’un enfer dont seul l’Homme est responsable par l’usage qu’il fait de sa liberté.

      On ne peut accuser Dieu quand tout va mal pour ensuite l’oublier quand tout va bien. Dieu fait ce qu’il a à faire, mais les hommes qui se prennent eux-mêmes pour des dieux sont bien décourageants.

  40. lève-toi permalink
    10 juin 2011 22:26

    snakeBZH

    Faites le petit malin maintenant, ceux qui ont pensé comme vous maintenant, et qui sont partis ailleurs, savent de quoi il retourne maintenant.
    Ce n’est pas votre petit poing dans la Gueule qui impressionnera celui qui a le pouvoir de jeter dans la géhenne : et l’âme et le corps pour l’éternité.
    Là, il y aura des pleurs et des grincements de dents, de la haine, du désespoir sans fin.
    Les saints qui ont eu la vision de l’enfer ont constaté qu’il y avait là dedans beaucoup d’âmes qui n’avaient pas cru à son existence.
    Le comte Orloff avait un ami comme lui, moqueur et impie, chacun promettant à l’autre de revenir dire s’il y avait quelque chose après la mort. Cet ami, général dans l’armée, partit pour une guerre.
    Un matin , Orloff encore dans son lit à baldaquin, vit soudain le rideau s’écarter et le général en question ,là devant lui :  » Il y a un enfer, j’y suis ».
    Ce général était très pâle, et avait la poitrine trouée. Orloff, (le dur à cuire), épouvanté, se leva et raconta ce qui s’était passé.  » Vous avez fait un cauchemar, lui disait-on »..Non, j’étais bien réveillé.
    Le lendemain une estafette vint annoncer la mort du général à l’heure exacte où Orloff l’avait vu, il était mort, tué par un boulet de canon qui lui avait traversé la poitrine. Il n’avait pas fait le malin, Orloff non plus..

  41. 11 juin 2011 08:19

    Ce récit ne prouve nullement l’existence de l’enfer, si ce n’est dans l’imagination de certains croyants.
    Il y a, à mon sens, trois explications possibles : soit, en effet, un cauchemar, un « rêve éveillé », soit une coïncidence, soit un cas de télépathie (phénomène rare, encore très mal expliqué neurologiquement mais incontestable) .

  42. snakeBZH permalink
    11 juin 2011 20:00

    @ lève-toi : vous vous rendez compte j’espère que ce que vous dîtes n’a jamais été prouvé tangiblement. Un auteur a dit un jour « j’irais au paradis parce que l’enfer est ici ». D’un certain côté, même si je ne crois pas en l’enfer et pas plus dans le paradis, je trouve qu’il n’a pas tort.
    Et puis votre petit laïus sur ceux qui sont partis. Avez-vous le pouvoir de parler avec les morts pour savoir cela ? J’en doute. Si vous espériez me faire peur, vous avez échoué. Je ne retirerai pas ce que j’ai dit sur le poing dans la gueule, je le répéterai pour être compris. Si ça ce fait, si votre « barbu » a autant de pouvoir que ça, certes, ça ne servira à rien. Et alors ? Je mourrais une seconde fois s’il le faut.

    Kenavo.

    • Le Bon Samaritain permalink
      14 juin 2011 14:02

      Enfin un commentaire appréciable et intelligent merci snakeBZH.

  43. lève-toi permalink
    11 juin 2011 22:58

    Snake BZH

    je ne cherche pas tellement à vous convaincre, mais je sais que des lecteurs lisent ce blog, c’est à eux que je pense en premier  » autre celui qui sème, autre celui qui récolte », votre choix éternel est votre affaire..
    Michel Thys
    Vous ne croyez pas en Dieu, mais vous gobez toutes les histoires de télépathie et autres balivernes que vous osez dire incontestable d’une façon péremptoire, alors que vous avouez en même temps que c’est encore très mal expliqué neurologiquement, en gros : personne n’en sait fichtre rien..
    Il est écrit : « Dieu leur enverra une influence qui les égare, alors que s’ils avaient cru, cela leur aurait valu d’être sauvés »..
    La roulette russe pour l’éternité, belle logique …trois points.

  44. 12 juin 2011 00:18

    @ Lève-toi :
    Je m’attendais à votre réaction à propos de la télépathie. Sa réalité est en effet contestée par la communauté scientifique parce que les « perceptions extra-sensorielles » ne répondent pas aux lois électromagnétiques et parce qu’il est impossible de les reproduire expérimentalement.. C’est normal : ces phénomènes rarissimes ne se produisent que dans des circonstances émotionnelles intenses (par exemple la mort accidentelle d’un homme, « visualisée » par son frère jumeau à la seconde même).

    Certes, il y a eu de nombreuses fausses interprétations et même des supercheries. Mais les rares cas incontestables permettent, me semble-t-il, de conclure à la réalité potentielle du phénomène.
    Hélas, notre connaissance des potentialités de certains cerveaux humains, du moins dans certaines circonstances, en est encore au stade des balbutiements. Vous avez raison à cet égard.

    La télépathie est donc considérée comme une croyance, et les scientifiques craignent de se ridiculiser en s’y intéressant. C’est d’ailleurs pour cette raison que les neurophysiologistes athées sont réticents à s’exprimer à propos des « traces » neuronales, rendues « visibles » par IRM fonctionnelle, que les influences religieuses précoces laissent dans les amygdales du cerveau émotionnel dès l’âge de 2 ou 3 ans. Il n’en est question qu’à propos d’autres circonstances émotionnelles traumatisantes …

    Seuls des neurophysiologistes croyants, dont Mario Beauregard, et donc « évangélisateurs dans l’âme », se sont intéressés au lobe pariétal droit parce qu’ils espéraient sans doute accroître la sensibilité religieuse en le stimulant par de puissants champs magnétiques ! Certains imaginent même de transformer des athées en croyants … ! On en est loin ! La richissime et très chrétienne Fondation canadienne Templeton espère toujours parvenir à prouver « scientifiquement « l’existence de « Dieu » ! En vain, bien évidemment : elle n’a pas compris que la foi ne se démontre pas; elle se vit, subjectivement.

  45. M4uRR45 permalink
    13 juin 2011 22:04

    « En vain, bien évidemment : elle n’a pas compris que la foi ne se démontre pas; elle se vit, subjectivement. »

    Les « scientifiques » aiment bien opposer la Science et la Foi pour justifier leur athéisme.
    En revanche quand la Foi est confirmée par des faits scientifiques, il n’y a plus personne pour le crier sur les toits…
    Quand un fait les dépasse, ils ne peuvent rien faire d’autre qu’un acte de Foi en la Science, en spéculant qu’ils arriveront un jour à expliquer ce qui aujourd’hui dépasse leur entendement. Ils sont donc contraints de faire un choix qui ne relève plus de la Science mais bien de la Foi: Ils croient que Dieu n’existe pas. Ils ne peuvent faire autrement car ils ne peuvent démontrer que Dieu n’existe pas. L’athéisme est donc un acte de Foi qui ne repose sur rien de moins que la haine de Dieu.

    Il y a pourtant un fait que les scientifiques et les athées ne peuvent nier qui aggrave leur cas, ils ne peuvent plus se réfugier derrière l’ignorance: Dieu s’est incarné en la personne de Jésus, qui a réalisé les prophéties écrites plusieurs siècles plus tôt, et qui est ressuscité conformément à ce qu’Il avait annoncé: Il n’y a pas donc ici d’hypothèse métaphysique: c’est un fait historique objectif attesté par la Science.

  46. 14 juin 2011 00:13

    @ M4uRR45 :
    L’athéisme n’a pas à se justifier : c’est l’état naturel de l’être humain qui a échappé à toute influence religieuse.
    Citez-moi, s’il vous plaît, ne fût-ce qu’un seul fait scientifique qui confirmerait la foi.
    Le fait de ne pas encore pouvoir expliquer totalement un phénomène (par exemple une guérison soit-disant « miraculeuse » ) n’implique nullement « un acte de foi en la science ». Seulement une confiance raisonnable dans ses futures découvertes. La science progresse toujours par étapes successives, au fur et à mesure que ses hypothèses de travail sont confirmées et que la compréhension des phénomènes s’affine. Actuellement, on explique déjà suffisamment les « miracles » par la toute puissance de l’autosuggestion ou par effet placebo, de même, par exemple, que l’accélération de la vitesse de cicatrisation d’une plaie. Mais il faudra encore des années pour en comprendre en détail le mécanisme psychophysiologique.

    Personne ne cherche pa s « à démontrer que Dieu n’existe pas »  : démontrer une inexistence n’a d’ailleurs aucun sens. Par contre, je répète que l’on peut légitimement déduire des observations psycho-neuro-physio-éducatives que ce dieu n’a qu’une existence subjective, imaginaire et donc illusoire.
    L’athéisme n’est jamais un « acte de foi », mais le résultat d’une réflexion à partir de l’observation des faits.
    Pour avoir « la haine de Dieu », il faudrait d’abord qu’il existe réellement. Par contre, l’athéisme se doit de dénoncer l’imposition de la foi dès l’enfance et ensuite l’occultation des alternatives laïques qui permettraient la découvertes d’horizons philosophiques non aliénants et donc une réelle liberté de conscience et de pensée.

    Comment des scientifiques dignes de ce nom(= non influencés par une croyance religieuse qui obscurcit leur jugement) pourraient-ils accepter comme un « fait » que « Dieu s’est incarné en la personne de Jésus » ? L’existence d’aucun d’eux n’est en effet confirmée par aucun fait observable ! On n’est doncpas en présence d’ « un fait historique attesté par la science ».

    Quant à la« résurrection », c’est une habile trouvaille pour faire remonter cet hypothétique Jésus au ciel, au mieux susceptible d’être gobée par les gens incultes des siècles passés. Même si je me l’explique, je m’étonnerai toujours que, de nos jours, des gens intelligents par ailleurs puissent encore prêter foi à une mystification aussi énorme.
    Chacun doit découvrir à son rythme sa propre « vérité » (cf. la maïeutique de Socrate). Il va donc de soi que je ne cherche nullement à vous convaincre, puisque votre foi vous rend hélas imperméable à toute remise en question des certitudes qu’on vous a imposées.
    Puisse-t-elle néanmoins suffire à votre bonheur !

  47. Tchetnik permalink
    14 juin 2011 03:11

    @Michel Thys

    Vous vous répétez.

    Ca fait le 20ième ou 21ième commentaire dans lequel vous répétez votre catéchisme athée et FM comme un mantra.

    Ce qui prouve par 2+2=4 que vous êtes aussi dogmatique (voire plus) que ceux d’en face.

    Les « gens incultes » des siècles passés ont compté moulte scientifiques, artistes, hommes d’État….dont la contribution à la civilisation fut certainement largement plus grande que la votre propre. Avec en sus bien moins de dégats humains.

  48. 14 juin 2011 08:17

    @ Tchetnik :

    En effet, je me répète, mais c’est dans l’espoir, hélas vain, d’obtenir de votre part un commentaire quant au fond de mon point de vue, plutôt qu’une critique de pure forme, ce qui est évidemment plus facile …
    Le dogmatisme consiste à imposer un point de vue; pas à proposer d’y réfléchir et d’en discuter.
    En outre, un dogmatique ne change plus jamais d’avis. Ce n’est pas mon cas, puisque j’ai réussi jadis à perdre la foi, lorsque j’ai découvert l’approche laïque. Ce n’est pas votre cas. Mais il est si facile de retourner à son interlocuteur les reproches qu’on reçoit …

    Certes, d’éminents scientifiques, philosophes, écrivains, hommes d’Etat, etc. sont restés croyants.
    Mais si vous aviez un tant soi peu lu mon hypothèse explicative de la croyance religieuse, vous auriez compris que l’intelligence et l’intellect à l’âge adulte n’effacent pas, ou jamais totalement, les traces indélébiles et inconscientes laissées dans le cerveau émotionnel, puis rationnel, par une éducation religieuse précoce, confortée ensuite par un milieu croyant unilatéral. Mais c’est la dernière fois que je répète : nos positions sont définitivement inconciliables, et il est grand temps d’arrêter ce dialogue de sourds.
    Bien à vous,
    Michel THYS

    • Tchetnik permalink
      14 juin 2011 14:27

      «  »En outre, un dogmatique ne change plus jamais d’avis. Ce n’est pas mon cas, puisque j’ai réussi jadis à perdre la foi, lorsque j’ai découvert l’approche laïque. Ce n’est pas votre cas. «  »

      –Là j’ai touché un point sensible en soulignant ce que vous refusez de voir en vous même. Votre propre impossibilité à sortir de vos schémas dogmatiques personnels.
      Non seulement vous n’avez jamais changé d’avis, mais, vous répétez les mêmes imbécilités pseudo-scientifiques à la Lyssenko sur les « origines neurologiques » de la foi, origines qui, de votre propre aveu, sont « très mal expliquées » (en fait inexistantes), ce qui ne vous empêche manifestement pas d’y croire dur comme fer et de le diffuser comme un mantra religieux.
      Pour avoir « perdu la foi » au contact de quelques bavards qui n’ont jamais rien réussi à infirmer sur la réalité divine (vous le reconnaissez d’ailleurs dans vos commentaires), elle ne devait déjà pas être bien grande.

      Par ailleurs, on attend toujours de votre part et une reconnaissance de la RÉALITÉ du bilan historique de votre idéologie, et une explication logique et rationnelle dudit sur le fossé énorme entre vos prétentions et la RÉALITÉ.

      «  »Mais il est si facile de retourner à son interlocuteur les reproches qu’on reçoit … » »

      –En effet, surtout quand lesdits reproches sont fondés sur des hypothèses fumeuses et une ignorance totale ainsi qu’une amnésie volontaire de l’Histoire.

      «  »il est grand temps d’arrêter ce dialogue de sourds. » »

      –Surtout que vous vous êtes invité sur ce site pour y déblatérer une propagande soviétoide qui occupe pourtant déjà 95 pour cent des médias. Alors, passez devant, on vous suit.

  49. M4uRR45 permalink
    14 juin 2011 15:21

    @ Michel THYS
    « Citez-moi, s’il vous plaît, ne fût-ce qu’un seul fait scientifique qui confirmerait la foi. »

    « la« résurrection », c’est une habile trouvaille pour faire remonter cet hypothétique Jésus au ciel, au mieux susceptible d’être gobée par les gens incultes des siècles passés »

    Je peux répondre à ces deux affirmations par un exemple très concret: le Saint Suaire de Turin.
    1) Aucun scientifique n’a réussi à expliquer la manière dont a été imprimée l’empreinte du corps, ils ne peuvent que la constater.
    2) Les blessures examinées par les médecins légistes et les chirurgiens attestent la concordance des Évangiles avec le Suaire dans les moindres détails, confirmant l’authenticité des dires des Évangélistes sur la Passion du Christ.
    3) La beauté et la qualité de l’image du Saint Suaire sont révélées par le négatif photographique.
    4) L’image, qui comprend le corps de dos et de face, est imprimée de telle manière que c’était comme si le corps ne touchait pas le drap lors de la formation de l’image.

    Malheureusement, je pourrais vous démontrer des milliers de fois ces choses, vous faire lire les études détaillées à ce sujet, vous vous réfugierez toujours derrière des hypothèses pseudo-scientifiques invraisemblables. Ou pire si vous allez jusqu’à la malhonnêteté, vous essaierez de faire taire, de falsifier ou de détruire ces preuves embarrassantes.

    « Actuellement, on explique déjà suffisamment les « miracles » par la toute puissance de l’autosuggestion ou par effet placebo, de même, par exemple, que l’accélération de la vitesse de cicatrisation d’une plaie. Mais il faudra encore des années pour en comprendre en détail le mécanisme psychophysiologique.  »

    Mais ce n’est pas un phénomène nouveau chez les incroyants: reconnaitre l’existence de Dieu ou bien plus; que la religion catholique et la seule vraie religion impliquerait de changer de vie en vue d’éviter l’enfer, c’est à dire renoncer au péché, faire des sacrifices, pratiquer la vertu, se soumettre à la volonté de Dieu: bref c’est un chemin qui a l’air trop contraignant pour nos faibles volontés.
    C’est pour cela qu’on ne peut se convertir que par la grâce de Dieu. « Sans moi, vous ne pouvez rien faire »
    Je vais donc prier pour vous Michel THYS, en espérant que vous saurez enfin être perméable à la grâce de Dieu avant qu’il ne soit trop tard…

  50. 15 juin 2011 08:07

    @ M4URR45 :
    J’ai lu ou relu les conclusions des recherches scientifiques au sujet de « saint suaire de Turin ». Certaines me paraissant d’office suspectes lorsque des chercheurs croyants interprètent leurs observations dans le sens de la thèse qu’ils soutiennent, ce qui n’est pas scientifique. Il y a même une chercheuse aux archives du Vatican qui a prétendu avoir trouvé l’acte de décès de Jésus, ce qui est évidemment unanimement contesté !

    Il s’agit vraisemblablement d’un artefact réalisé vers 1300 pour conforter la foi.
    Qu’une image puisse être imprimée sans contact avec le cadavre est une impossibilité, surtout à l’époque (on n’a pu le faire que par laser). N’importe quel cadavre, enduit d’une huile colorée, recouvert d’un linge humide, ensuite appliqué sur tout le relief du corps, aurait sans doute pu donner la même image.

    Si Jésus a réellement existé, et s’il a vraiment été crucifié (c’était un supplice courant à l’époque pour les voleurs et les criminels), la présence de son corps dans le linceul l’aurait ravalé au rang de simple mortel. Pour tenter d’attester sa nature divine, il était logique que ses « disciples » l’aient fait disparaître … Je suppose que, 13 siècles plus tard, on a imaginé cet artefact pour conforter la croyance en la « résurrection », ce qui est pourtant encore plus inimaginable, à moins d’être croyant.

    • Tchetnik permalink
      15 juin 2011 14:42

      L’Histoire du Saint Suaire est retraçable depuis son arrivée à Constantinople en 944. Voire depuis les inondations d’Édesse en 544.

      Donc, au temps pour le « faux réalisé vers 1300 ». On appréciera le « vraissemblablement » qui accompagne cette affirmation dogmatique par ailleurs.

      Les recherches les plus complètes sur le Linceul de Turin furent menées en 1978 par le groupe du STURP, lequel était en majorité composé de non-croyants.

      Manifestement, vous ne connaissez pas ce sujet plus que celui du Christianisme en général.

    • M4uRR45 permalink
      16 juin 2011 12:27

      C’est facile aussi de dire que les « chercheurs croyants » sont tous pourris et qu’ils essaieront de falsifier les preuves n’est-ce pas, ça permet de discréditer toutes preuves venant d’eux. C’est un raisonnement hypocrite parce qu’on sait que la datation au carbone 14 menée par certains chercheurs a été falsifiée, preuves à l’appui.
      De plus, comme le rappelle Tchetnik, au lieu de remettre en cause leur datation, ils ont nié toutes les autres preuves apportées tel que les traces historiques du Saint Suaire bien antérieure à cette datation…
      Enfin vous dites qu’il est impossible que l’image se soit imprimée sans contact avec la peau, mais c’est pourtant bien le fait, il n’y a pas de traces d’empâtement de la peau sous l’effet du poids du corps.

  51. Damien permalink
    15 juin 2011 10:28

    On parle beaucoup de mort et de choix éternel par ici, c’est vrai que c’est difficile de s’imaginer que juste après la mort il n’y a rien, pas de paradis, pas d’enfer, même pas une sorte de trou noir. Avant la mort vous êtes, après vous n’êtes plus.
    C’est beaucoup plus compliqué de s’imaginer comme étant juste de passage dans le monde, et pourtant probablement tellement plus sensé.

  52. 15 juin 2011 13:57

    @ Damien :
    Je suis partisan du « rasoir d’Ockham ». Ce moine avait compris que la solution la meilleure est souvent la plus simple. En l’occurrence, c’est qu’après la mort, il ne reste que des cendres, ou le souvenir de ce que l’on a été.
    S’imaginer qu’il y a une autre monde « après » est certes légitime, mais à condition de ne pas avoir sacrifié sa vie « ici-bas », en se soumettant aveuglément à des textes autoritaristes, au profit d’un au-delà qui a toutes les « chances » de n’être qu’être imaginaire et donc illusoire.
    Le « passage » d’un « monde » à l’autre le plus simple, à mes yeux, c’est celui de la croyance à l’incroyance, et non l’inverse.

  53. snakeBZH permalink
    17 juin 2011 20:40

    Tout ceci me conforte dans un point : je suis athée et je ne laisserais pas un curé s’approcher de mes enfants pour leur enseigner le christianisme avant leurs seize ans, quand ils seront en âge de décider seuls s’ils veulent avoir la foi. Mais avant ça, je tiens à ce qu’ils apprennent à vivre dans leur époque, en appréciant les arts et la science sans aucune influence religieuse, développant un esprit critique laïc. Le baptême, ils choisiront de le faire s’ils veulent plus tard (perso, je ne suis pas baptisé et je ne m’en porte pas plus mal). Mais avant, je veux qu’ils comprennent que la religion n’est basée que sur des hypothèses non prouvées et que des livres comme la Bible doivent être lus comme des romans, ni plus ni moins.
    La science n’explique pas tout. Pas encore du moins. Mais elle fini toujours par trouver une explication, même s’il faut des siècles. Pour le suaire, il faudra peut-être attendre encore longtemps, mais je suis sûr que les scientifiques sauront trouver une explication. Bien sûr, il y aura toujours des religieux puritains pour crier au blasphème. Et alors ? La science ne va pas s’arrêter pour eux ! Il faudra alors leur rappeler qu’à l’origine, les religions servaient en grande partie à expliquer des principes naturels que la science n’avait pas encore expliquer. Comme la circonvolution de la Terre autour du Soleil et son influence sur les saisons et donc l’agriculture.
    Mais depuis, la science a expliqué ses phénomènes. Cela a pris des siècles mais comme l’a dit Michel Thys : la science procède par étape. J’ajouterais même qu’elle agit par étape pour éviter les erreurs (parfois inévitable tout de même mais bon, c’est en faisant des erreurs qu’on avance) là où la religion cherche à donner une explication immédiate, bâclant la réflexion au profit d’une « intervention divine ». Ce qu’il y a de bien avec l’intervention divine c’est quand on cherche une explication cartésienne et logique, on passe tout de suite pour un blasphémateur aux yeux de certains !
    Votre « dieu » est peut-être la tolérance incarnée, mais vous, vous en êtes l’antagonisme.

    Kenavo.

  54. Tchetnik permalink
    17 juin 2011 21:28

    On refuse que ses enfants lisent la Bible mais on leur fait de la propagande soviétoide (dont on connait le résultat…).

    Encore un effet de logique, sûrement.

    Pour le Linceul, le fait de ne pas savoir ce dont il est question ne vous empêche pas d’émettre vos « certitudes ».

  55. lève-toi permalink
    17 juin 2011 21:40

    SnakeBZH

    Poussez le bouchon plus loin encore, laissez vos enfants s’approcher auprès de trafiquants de drogues, attendez leur majorité pour qu’ils puissent aller à l’école s’ils le désirent, ils choisiront librement de n’être pas laïcs, de vous mépriser d’une façon républicaine, et tout le toutim laïcard qui vous va comme des gants de boxe à une mouche.
    Un peu d’esprit logique ne vous fera pas mourir, dites -nous d’où vient la seule Civilisation digne de ce nom ? Qui et quoi a détruit cette Civilisation ? Si vous aimez vos enfants, alors ne leur laissez pas un champ de ruines.

  56. M4uRR45 permalink
    17 juin 2011 23:46

    « La science n’explique pas tout. Pas encore du moins. Mais elle fini toujours par trouver une explication, même s’il faut des siècles. Pour le suaire, il faudra peut-être attendre encore longtemps, mais je suis sûr que les scientifiques sauront trouver une explication. »

    @ snakeBZH

    Vous avez donc foi en quelque chose: La Science. Vous seriez prêt au nom de cette foi à accepter n’importe quelle théorie bidon ou tirée par les cheveux, qui se moque même de la raison. Tout pourvu que Dieu n’existe pas. C’est bien là une preuve d’endurcissement…
    Est-ce la science qui expliquera l’ordre du monde ? Le hasard n’est d’ailleurs pas un postulat très scientifique lorsqu’il s’agit d’expliquer l’origine de l’Univers. Comment voulez vous que le hasard soit Cause première de l’Univers… Il aurait donc une volonté ce mystérieux hasard, capable de donner l’existence ? De faire à partir de RIEN ?
    Le raisonnement scientifique atteint vite ses limites.
    Je remarque juste qu’il est plus rassurant de CROIRE ( et je parle bien d’un acte de Foi) que c’est le Hasard qui a tout crée, qui n’est même pas une intelligence, une volonté, juste un concept, que de croire en Dieu. Effectivement cela demande un minimum de volonté d’atteindre la vérité, d’efforts intellectuels, de sacrifices que ne demande pas le Tout Puissant Hasard, ce bon et grand dieu qui n’interdit rien.

    D’ailleurs il faut vite se hâter d’arracher nos enfants, nos frères, à la superstition, cette névrose obsessionnelle de l’humanité, cette opium qui nous empêche de bâtir une humanité fraternelle ou l’Homme pourra enfin se réaliser en dehors de tout carcan religieux, culturel, social et même sexuel. Écrasons l’infâme ! et patati et patata…. on connait le refrain.

  57. snakeBZH permalink
    19 juin 2011 14:38

    Tchetnik, ne confondez pas athéisme et communisme. Ça n’a rien à voir. Je ne suis pas communiste. Je suis juste logique et rien ne m’a prouvé logiquement qu’il fallait avoir foi en un dieu. Mes enfants liront la Bible s’ils veulent, de même que le Coran ou les Mantras. Mais quand ils auront l’âge de faire la part des choses.
    Lève-toi, vous confondez vraiment tout. Comme si croire en une divinité protégeait de la drogue. Je n’y ais jamais cru, et pourtant, je ne fume pas, ne me drogue pas, boit modérément et fais beaucoup de sport. Je gagne ma vie honnêtement. Et tout ça, sans avoir eu un seul jour foi en votre dieu. Quand au sujet de la civilisation, aucune n’est supérieure à une autre. C’est encore l’orgueil chrétien que de se croire supérieur aux autres. Je voyage beaucoup, et jamais je n’ai décelé la moindre infériorité culturelle chez les peuples que je visitais. De la différence, certes. Mais c’est grâce à ce patchwork de cultures et je dois l’avouer, de croyances, que le monde est intéressant.
    Je tiens à laisser le choix à mes enfants quand ils seront assez mûrs pour prendre une telle décision. Je ne vois pas ce qu’il y a de mal la dedans. Et puis, de toute façon, étant athée moi-même, ce serait hypocrite de ma part que de les pousser vers une religion. Après, ils peuvent très bien se documenter sur le sujet, sans aucun intégrisme. Après tout, il n’est pas nécessaire d’avoir le cancer pour le guérir.
    M4uRR45, Vous sortez le vieil argument d’une volonté originelle. Mais les lois physiques n’ont pas besoin de volonté, c’est ainsi que les choses se passent, c’est tout. La théorie la plus plausible de l’origine de l’univers, celle du Big Bang, part du principe que l’univers tel que nous le connaissons est issu d’une forte concentration de matière et d’énergie extrêmement dense qui a explosé. Mais pour obtenir cette sphère ultra-concentrée, les théories vont bon train. Comme celle qui dit qu’avant, il y avait un autre univers qui s’est effondré sur lui-même en atteignant un point d’expansion critique et est revenu à son point d’origine. C’est peut-être ainsi que notre univers finira aussi.
    Tout cela est théorique bien sûr. C’est ainsi que la science trouve, par petits bons. Il faut être patient. Après, je ne suis pas scientifique, j’ai juste quelques connaissances. Donc si un scientifique trouve une théorie logique, que les autres scientifiques lui donnent du crédit. Qui suis-je pour contredire ?

    Kenavo.

  58. Tchetnik permalink
    19 juin 2011 18:54

    «  »Tchetnik, ne confondez pas athéisme et communisme. Ça n’a rien à voir » »

    Eh si, ça a à voir. Car le communisme fut l’une des formes les plus exacerbées d,athéisme officiel. Étudiez donc les docs d,époque pour vous en convaincre.

    Mais si la référence au cocos vous gène, je peux toujours mettre celle sur la révolution française (300 000 morts en 6 ans) ou sur le gouvernement d’Elias Calles (40 000 morts de 1927 à 1929…). Rayon gros dégats humains, l’athéisme a fourni les meilleurs contingents.

    «  »Je suis juste logique et rien ne m’a prouvé logiquement qu’il fallait avoir foi en un dieu. Mes enfants liront la Bible s’ils veulent, de même que le Coran ou les Mantras. Mais quand ils auront l’âge de faire la part des choses. » »

    Le plus beau est que vous pouvez sortir une connerie pareille sans trembler des genoux. Si vous étiez vraiment logique:

    -Vous ne feriez pas passer comme des réalités ce que vous n’admettez être que des hypothèses,

    -vous vous diospenseriez autant d,apprendre à vos enfants un athéisme imbécile et étroit qu’une foi quelconque.

    «  »Quand au sujet de la civilisation, aucune n’est supérieure à une autre. C’est encore l’orgueil chrétien que de se croire supérieur aux autres. Je voyage beaucoup, et jamais je n’ai décelé la moindre infériorité culturelle chez les peuples que je visitais. «  »

    Aucun orgueil, simplement la réalité. Et c’est un gars qui voyage aussi beaucoup qui vous le dit.

    Position intenable, à moins de mettre la réclusion des femmes, l’excision, les sacrifices humains, la dhimmitude, le cannibalisme…sur le même plan que l’eucharistie, le baptème ou les exigences morales de l’Église. Il est vrai que les Greco, Tintoret, Andrei Roublev, Palestrina, Toros Roslin, Grégoire de Narek Musulmans ou Mayas courent les rues…

    • snakeBZH permalink
      19 juin 2011 21:06

      Que l’athéisme fasse partie des points importants du communisme, je le reconnais. Mais je voulais surtout dire que mon athéisme et celle de beaucoup maintenant, n’a rien à voir avec une idéologie politique. Mon athéisme en reste à la foi et à l’inutilité actuelle des religions.
      Vous citez quelques dates avec des estimations de victimes. On peut parler de l’inquisition qui brûla des milliers d’innocents en si grand nombre qu’on ne peut les compter, des peuples Incas et Aztèques éradiqués, des croisades inutiles durant lesquelles des pillages et des massacres furent proférés au nom du Christ, de la Saint-Barthélémy ou des milliers de protestants furent torturés et massacrés. Et n’oublions pas les 6 millions de morts des camps nazis sur lesquels l’Eglise ferma les yeux (à part heureusement quelques dignitaires ayant encore une conscience). Et j’en oublie sûrement sans compter ceux que j’ignore.
      Alors ne parlez pas de supériorité de la civilisation chrétienne. Les exemples que vous donnez sont extrêmes et heureusement, ne concerne qu’une minorité de peuples. Je n’ai jamais dit que les autres n’avaient pas de torts. Je voudrais juste que l’Eglise reconnaisse les siens.
      Et dernière chose sur mon athéisme, vous semblez penser qu’il serait la cause d’une étroitesse d’esprit chez moi. Pas du tout. Au contraire, privé des œillères d’une religion, je peux m’intéresser à tout le monde sans préjugés sur sa foi, sa culture. Je ne juge personne. J’apprends sur les autres et je vais vers eux. Il y a juste les puritains dans votre genre avec lesquels j’ai du mal. Ce qui ne m’empêche pas de dialoguer pour présenter mon point de vue et écouter le votre. Après tout, nous sommes dans un pays libre. Heureusement.
      Et j’apprendrais à mes enfants à ouvrir leurs esprits à tous les courants de penser, à écouter et à réfléchir avant de choisir, à ne pas s’enfermer dans une foi.
      Cela vous déplait peut-être. Mais bon, ce n’est pas vous qui décidez de ma vie ou de la façon d’on j’élèverais mes enfants.
      Et pour finir, je n’ai fait que présenter une des théories scientifiques des origines de l’univers. Relisez, vous verrez que je reste dans l’hypothétique. Entre une hypothèse scientifique réfléchi et où personne ne vous force à y croire, et une foi aveugle où l’on vous donne qu’une vision et où les autres visions sont appelées « blasphèmes », c’est clair que le choix est facile à faire pour moi. Surtout que leurs explications me semblent plus logiques.
      Et ne vous en faîtes pas pour mes genoux, ils vont bien. De toute manière, je ne vois pas de quoi j’aurais peur.

      Kenavo.

  59. Tchetnik permalink
    20 juin 2011 00:45

    Un tissus d’âneries, le bleu.

    Je me fous éperdument que tu sois coco ou drag-queen, ce qui compte, c’est le RÉSULTAT de l’athéisme en histoire, à savoir des centaines de millions de morts. Lesquels ne sont pas dûs qu’au communisme d’ailleurs, si tu as bien su lire les autres références que j’ai citées. Alors piqure de rappel par rapportau habituelles accusations poussiéreuses « linquisitionlescroisadesblablabla… »:

    Inquisition Espagnole: 36 000 morts en trois siècles selon l’estimation la plus haute, 14 000 selon les travaux plus sérieux de Pierre Chaunu,

    Révolution Française: 300 000 morts en 6 ans…

    Dimanche Rouge: 96 morts,

    Décabristes: 6 pendus (des nobles en rupture de fidélité…)

    Nombre de morts des fusillades de Juin 1848 (par la république donc) : entre 5000 et 6000

    Nombre de condamnés à mort en Russie pour raison politiques entre 1830 et 1917: 5300

    nombre de morts de la période Stalinienne: entre 40 et 60 millions…

    Nombre de condamnations entre 1303 et 1328 dans le Languedoc, sous la législature de Bernard Guy: 42

    Nombre de cas examinés entre 1483 et 1498 (période du “sanglant” Torquemada): 100 000,

    nombre de condamnations à mort au cours de la même période: 2000.

    Nombre de victimes de la persécution rouge et anar en Espagne : entre 70 000 et 85 000

    Nombre de victimes des massacres d’Elias Calles (FM) au Mexique : dans les 35 000

    Et ne parlez pas des Croisades qui furent des guerres de riposte à une invasion, et au cours desquelles les coups furent donnés des deux côtés, largement. Avec une estimation d’1,5 million de morts en deux siècles.

    Par ailleurs, outre que Pie XII fut certainement moins silencieux que ne le furent Churchill, Roosevelt, de Gaulle et les Juifs Américains sur les camps, bon nombre de Chrétiens de toutes églises ont carrément payé le fait d’être Chrétien et de s’être largement plus opposé au NS que tes idôles. Laisse moi donc te dire où certains des notres furent pendant que les charlots dans ton genre se la coulaient douce:

    -Évèque Nicolas Velimirovitch: Déporté à Dachau.
    -Patriarche gavrilo: Déporté à dachau.
    -Évèque Platon; assassiné par l’Ustasa (comme 700 000 de ses compatriotes)
    -Évèque Chrysostome de Zante; déporté par les Allemands en 1943 pour avoir refusé de livrer les populations Juives de son ile,
    -Archévèque Damaskinos d’Athènes: menacé d’exécution pour avoir organisé des réseaux de résistance…

    Ce ne sont là que quelques échantillons.

    Si tu as des états de service identiques à faire valoir pour les tiens, on est tout ouie.

    Manifestement, les seuls arguments que tu as jugés suffisament sérieux sont aussi vieux que Line Renaud (et aussi toc).

  60. Tchetnik permalink
    20 juin 2011 00:47

    Sur les soi-disant « massacres » des civilisations Mayas et Aztèques (des gens charmants qui aimaient bien vous retenir à déjeuner et qui aimer ouvrir les coeurs…), petit copier coller de Jean Sévilla:

    « D’abord y a-t-eu vraiment ‘agression’ dans l’établissement espagnol et chrétien sur les terres fermes d’Amérique ? Contrairement aux vues simplistes, cet établissement ne fut nullement reçu comme une ‘agression’ par un grand nombre de peuples indigènes… Et quelles qu’aient été l’énergie, la valeur militaire, l’intelligence politique des conquistadors (ceux-ci, il faut le rappeler car cela est souvent oublié, n’avaient pas derrière eux, initialement, la puissance de l’Espagne, alors considérable en Europe. Ils étaient de petits groupes d’hommes d’aventure finançant et armant eux-mêmes, avec quelques amis, leurs expéditions), jamais leurs troupes squelettiques de quelques centaines d’hommes n’auraient pu y vaincre durablement de puissants empires, s’il y avait eu vraiment ‘agression’.
    Il est au contraire patent que les conquistadors furent reçus, par de nombreux peuples indigènes, comme l’aide décisive qui leur permit de se libérer de l’oppression qu’ils subissaient de la part de ces empires tyranniques. Une oppression autant religieuse que politique : au Mexique, c’était souvent les « guerres sacrées » qui fournissaient aux oppresseurs aztèques les foules d’hommes nécessaires aux sacrifices humains permanents de leur mythologie, elle-même tyrannique.

    Lorsque Cortès débarque avec sa petite troupe sur la côte de Vera Cruz, il y est vite accueilli comme un allié par les Cempoaltèques, … qui font la majorité de l’armée d' »agression » qui s’enfonce ensuite vers le coeur du mexique et ils combatent aux côtés des Espagnols contre les Tlaxcaltèques. Ceux-ci, peuple important, avaient réussi, seuls dans le Mexique central, à conserver leur indépendance, en dépit des agressions incessantes des Aztèques. Or, le temps de réfléchir à la situation nouvelle créée par l’arrivée des Espagnols, ils se rallient eux aussi à Cortès et à sa foi. Ils seront désormais ses alliés fidèles… : ils entreront aux côtés de Cortès dans Mexico…
    Tant et si bien que toute une école d’historiens mexicains, pourtant fort ‘laïques’ et hispanophobes d’esprit, l’école indigéniste, affirme, non sans de bonnes raisons, que la conquête fut l’oeuvre ‘moins de Cortès que des groupes indigènes, lassés de la tyrannie aztèque et désireux de la secouer, qui se jettèrent dans les bras des Espagnols’ (Jorge Gurria Lacroix, Trabajos sobre historia mexicana, Instituto nacional de antropologia e historia, Mexico 1964, p. 37.) Ainsi Alfredo Chavero dans son Histoire de la Conquête (Mexico 1904) et dans ses autres travaux, qui va jusqu’à écrire : ‘En vérité, ce ne fut pas un groupe de soldats européens qui fit la conquête, mais les Indiens eux-mêmes' »
    (Source: Jean Dumont, L’Eglise au risque de l’histoire, préface de Pierre Chaunu de l’Institut, Editions de Paris, Ulis 2002, p. 201-203.)

    « En 1992, l’Espagne commémore le cinq centième anniversaire de ce fabuleux évènement. Mais un malaise se fait jour. Plutôt que le navigateur, certains préfèrent exalter les civilisations indigènes que les Espagnols auraient anéanties… C’est l’époque où le politiquement correct, venu des universités américaines, stigmatise le viol commis, au XVIe siècle, par les explorateurs européens. Tourné pour plaire au public des Etats-Unis, Christophe Colomb, le film de Ridley Scott, représente un Colomb (Gérard Depardieu) hanté par le péché de l’homme blanc, face à des Indiens qui préfigurent le bon sauvage, cher au XVIIIe siècle.
    La légende noire de l’Amérique espagnole n’est pas nouvelle. Elle a été forgée, au XVIIe siècle, par Théodore de Bry. Entre 1590 et 1623, ce protestant flamand a publié une collection de récits de voyages aux Indes dont le but était d’exposer les mille et une turpitude auxquelles les papistes s’étaient adonnés aux colonies. Les philosophes des Lumières puis les anticléricaux du XIXe siècle ont repris ces accusations. Elles reviennent aujourd’hui … : il s’agit de vanter l’égalité des cultures et de culpabiliser les anciennes nations colonisatrices.
    Dans les guides de voyage consacrés au pérou ou au Mexique, il est désormais convenu de s’extasier sur les Aztèques et les Incas, face auxquels, sans respect pour leur mode de vie, les conquistadors n’auraient montré que cupidité et brutalité… Un hebdomadaire compare l’empire inca « aux Etats européens de l’époque ou aux grandes civilisations de l’Antiquité », tout en admettant qu’on n’y connaissait « ni l’écriture, ni la roue, ni le cheval, ni le boeuf » (une légende-photo précise que l’animal de trait des Incas, c’était… la femme); c’est seulement en incidente que les lecteurs apprennent que chez les Incas, des filles « étaient offertes aux fonctionnaires méritants et que d’autres, ne présentant pas le moindre défaut physique, étaient réservées pour les sacrifices humains » (Le Point, 13 juillet 2001).
    Curieux, les mêmes qui dénoncent sans relâche les méthodes de l’Inquisition espagnole se montrent d’une inépuisable indulgence envers les coutumes de l’Amérique précolombienne, pourtant mille fois plus cruelles. Encore une indignation sélective ?…
    Cortès et Pizarre se sont trouvés confrontés à la même réalité : les moeurs des Indiens, qui pratiquaient l’anthropophagie et les sacrifices humains.
    Dans les Caraïbes, les tribus cannibales, en perpétuel état de guerre, effectuaient des razzias pour enlever et manger leurs congénères (c’est exactement ce que met en scène Mel Gibson dans son film Apocalypto). L’empire aztèque, une théocratie, vouait un culte au soleil dont la colère devait être apaisée par l’immolation de victimes, choisies de préférence chez l’ennemi. Les conquistadors ont tous dit leur effarement après qu’ils eurent pénétré dans les temples indiens : il s’agissait de charniers envahis par la puanteur et les mouches, où les prêtres mettaient à mort des vierges, des enfants et des prisonniers, arrachant leur coeur pour barbouiller de sang les idoles, puis précipitant les cadavres en bas de l’édifice afin qu’ils soient dépecés et dévorés. « Chaque jour, raconte Bernal Diaz del Castillo, les Indiens sacrifiaient devant nous trois, quatre, cinq hommes dont le sang couvrait les murs. Ils coupaient les bras, jambes, cuisses et les mangeaient, comme chez nous, la viande de boucherie (Bernarl Diaz del Castillo, Histoire de la conquête de la Nouvelle-Espagne, La Découverte, 1987.) Les temples aztèques que gravissent aujourd’hui les touristes étaient, avant la conquête espagnole, le théâtre d’abominables cruautés. Chez les Incas, le phénomène était analogue. »
    (Source : Jean Sévillia, Historiquement correct, Pour en finir avec le passé unique, Perrin, Saint-Amand-Montrond 2003, p. 88-92.)

  61. Tchetnik permalink
    20 juin 2011 00:50

    «  »Cela vous déplait peut-être. Mais bon, ce n’est pas vous qui décidez de ma vie ou de la façon d’on j’élèverais mes enfants. » »

    En gros tu es une sorte de « résistant »…Mdrrrrrr….

    Mon gars, vu la pression de propagande que VOS systèmes on fait peser sur la jeunesse dans les cocolands (je connais la question) et dans cette république de voyous, (et que tu affirmes reprendre, dans la plus grande « illogicité » en refusant que tes enfants connaissent la Bible, mais en leur bourrant le crâne de propagande soviétoide, ce qui, rayon cohérence, est douteux), vous n’avez AUCNE leçon du genre à donner.

    • snakeBZH permalink
      22 juin 2011 06:07

      Je vais peut-être me répéter, mais contre les puritains c’est habituel : je ne suis pas communiste. Juste incroyant et critique envers ce que l’Eglise voudrait imposer. Ceci n’est pas condamnable.
      Les morts dont vous parler sont politiques, ce qui n’est pas plus excusables. Mes arguments sont peut-être poussiéreux mais si nous les ressortons à chaque fois, c’est parce qu’ils sont fondés. Au delà des peuples massacrés au nom de votre dieu, c’est surtout les cultures. Et vu que vous rabaisser les cultures précolombienne pour leurs tendances aux sacrifices humains (bonne raison, je vous l’accorde), que direz vous de de la culture celte ? Celle de mes ancêtres dont beaucoup de lieu sacrés furent détruits pour y mettre des calvaires ou des églises. Soi-disant pour montrer le « vrai visage de dieu ». Reconnaissez au moins que l’Eglise a toujours voulu s’imposer à tous faisant fi du passé et de la culture des peuples conquis.
      Heureusement pour nous, la séparation de l’Eglise et de l’Etat a permis de véritablement établir une Liberté importante : celle de culte. En clair, ce que je cherche à défendre malgré vous, c’est la Liberté de croire en la divinité de son choix, ou de ne pas croire.
      Et puis, relisez attentivement mon commentaire plus haut, je n’ai pas dit que je ne voulais pas que mes enfants ne connaissent pas la Bible, j’ai dit que je voulais qu’ils soient en âge de comprendre qu’il faut la lire avec un esprit critique et objectif, sans parti pris. Je conçois que pour des chrétiens puritains se soit difficile à comprendre. Mais pour moi, je préfère lire un roman de Gemmel ou de Dan Brown, voir un manga (la Bible a été faite en manga d’ailleurs) que la Bible. Chacun ses goûts. Mais cela ne veut pas dire que je ne l’ai pas lu, même si je n’ai pas retenu les versets par cœur.
      Pour rappel sur l’éducation de mes enfants : cela ne vous regarde en rien. J’ai été élevé sans influence chrétienne (je ne suis même pas baptisé) et je m’en tire pas mal dans la vie. Vous seriez peut-être surpris de connaître mon métier.

      Kenavo.

  62. Koopa Troopa permalink
    20 juin 2011 14:08

    Bien dit Tchetnik. Pere de famille, j’ai eu loisir de voir combien la République était une dictature. Impossible d’avoir une opinion divergente du dogme officiel sous peine de rétorsion sévère…

  63. lève-toi permalink
    20 juin 2011 21:53

    Tchenik et Koopa Troopa

    Il est bon de lire vos commentaires, de plus ils sont très utiles aux lecteurs qui ne parlent pas sur ce blog, mais le lisent attentivement et en tirent profit.
    Comme dit Saint Paul : « J’ai combattu par le bon combat ».

  64. Tchetnik permalink
    22 juin 2011 14:31

    Je m’aperçois surtout que tu es prêt à CROIRE n’importe quel manga ou dan brown que la Bible.

    En l’occurence vos arguments sont fondés sur du mensonge et de l’extrapolation. Je te l’ai démontyré en te citant quelques chiffres et quelques sources. Si tu as les moyens de les contester vas-y, ne te gêne pas…

    Nos arguments sont fondés aussi. A savoir le fait que vous condamnez le Christianisme sur une base complètement falsifiée historiquement alors que les idéologies que vous défendez ont fait entre 1000 et 1000 000 fois pire en termes de dégats humains.

    l’Inquisition a fait des morts? La belle affaire. Vous aussi. Mais la qualité comme la quantité n’ont rien a voir dans un cas et dans l’autre. Massacrés au nom de votre « liberté » et de votre « tolérance ».

    La « liberté de culte », chez vous revient surtout à détruire les églises et à massacrer les prêtres et fidèles. En URSS aussi, la « liberté de culte  » faisait partie de la constitution.
    Encore une fois, peut importe que tu sois coco ou lion de cirque, le fait est que tu défends des idéologies qui ont dans l’Histoire produit un résultat largement supérieur à celui que tu dénonces en face.

    La culture Celte massacrée? Tu dois être barré. Les Celtes, que ce soit en Hibernie, en Calédonie, en Armorique, en Galatie et ailleurs, ont été parmi les premiers à accepter le Christianisme, lequel, loin de commettre génocides humains ou culutrels, a au contraire permis un développement sans précédent des lettres et de l’art Celtes. l’Évangile de Kells au Trinity College à Dublin devrait servir d’échantillon. Ceux qui ont massacré les Celtes au cours de l’Histoire sont bien d’avantage les Saxons, Angles Jutes et Wikings paiens que les Chrétiens.
    Tu peux ensuite regretter la disparition de la religion polythéiste des Celtes (laquelle n’était d’ailleurs pas exempte de sacrifices humains non plus d’ailleurs…), mais ne viens pas parler de « génocide », ça n’a rien à voir.

    Encore un truc que tu as dû lire dans quelques mauvais romans à la dan brown ou à la markale…

    • snakeBZH permalink
      22 juin 2011 20:03

      Je me demande : vous savez lire ou vous demandez à quelqu’un ne comprenant rien de le faire pour vous ?
      Quand je parle de Dan Brown ou de tout autre auteur, il faut comprendre que je lis des romans dans un but de divertissement. Et puis, ce ne sont pas de mauvais romans. J’ai trouvé l’idée du Da Vinci Code originale et le scénario bien ficelé. J’ai découvert plus tard que Dan Brown avait basé son récit sur un autre livre que j’ai trouvé dans un vide-grenier, vous connaissez sûrement : L’Enigme Sacrée, une thèse historique donnant une hypothèse que je juge intéressante.
      Et je ne pense pas avoir parlé une seule fois de génocide. Faut arrêter de délirer comme ça. Mais il est vrai que je considère l’entrée du christianisme dans la culture celte (et pas seulement le culte religieux celte) comme une pollution inutile et nuisible de l’art celte. Vous pouvez considérez ça comme une amélioration, je vois ça comme une détérioration. Mais bon, c’est juste mon avis, il ne concerne que moi. Les chrétiens n’ont pas massacré les celtes, mais d’un certain point de vu, l’identité originelle celte est morte avec l’arrivée du christianisme.
      L’idéologie que je défend, c’est juste le droit de ne pas croire et de le dire. Le droit de ne pas être d’accord avec les dogmes et de ne pas considérer ceux qui ont une religion différente comme des blasphémateurs. En bref, je ne veux que porter un regard tolérant et sans discrimination sur le monde. Les chrétiens ne me dérangent pas, contrairement à ce que vous pourriez croire. C’est juste les extrémistes et les puritains de toutes religions car ils ne connaissent de la tolérance que l’orthographe.
      Et pour finir, je vous prierais de ne pas employer le tutoiement envers moi. Que je sache, nous n’avons pas gardé les cochons ensemble. Merci d’avance.

      Kenavo.

  65. Tchetnik permalink
    22 juin 2011 21:19

    Les puritains les plus meurtriers ont été en l’occurence les robespierre, lénine, Trotski, Calles et autres, que je ne t,ai pas vu dénoncer.

    Pour l’Art Celte, il ne s’agit pas de « mon » opinion, mais de la réalité. Il faudra chercher dans l’Hibernie préChrétienne les équivalents de l’Évangile de Kells, ou de la croix de Ahenny. Les moines Irlandais sont partis évangéliser les Pictes et les Scots en construisant des monuments comme Iona qui n’avaient certainement aucun équivalent auparavant.
    Saint Gall et Fridolin ont joué en Helvétie un rôle de civilisation et de culture dont les Druides auraient la aussi bien du mal à se prévaloir.

    Pour le tutoiement, outre que ici, on n’est pas sur anar.com, il faudrait simplement assumer le fait que tu t’es pointé sur un site en cherchant à te mesurer à ceux qui y sont favorables. Lesquels sont ici un peu plus à leur place.

    Bog ti pomogoa.

    • snakeBZH permalink
      24 juin 2011 15:21

      De quel droit considérez-vous l’art chrétien comme supérieur aux autres ? Il n’y a pas d’art supérieur à un autre. Il y a juste des différences culturelles qui font que ce monde est intéressant. L’art chrétien est un art comme un autre qui n’est en aucun cas supérieur aux autres. Serais-ce encore une démonstration de l’orgueil chrétien ? La plupart des construction chrétienne de l’évangélisation des Pictes et des Scots ont été faites en détruisant des monuments ancestraux. De quel droit ? Juste celui de vouloir s’imposer comme la « vérité ». Mais comme dans toutes religions, on en est loin.
      Quand au tutoiement, je suis venu sur ce site pour présenter mon point de vu, ce qui n’est pas interdit. Je ne vois pas en quoi le fait que je n’ai pas le même avis que vous vous autorise à me tutoyer. Me considériez-vous comme un adolescent ? Je vous rassure, je n’en suis plus un depuis un moment. Donc encore une fois, je vous demande respectueusement de ne pas me tutoyer, tout comme moi, je ne vous tutoie pas et m’en tiens au vouvoiement poli. Merci d’avance pour éviter un conflit qui polluerait le débat.

      Kenavo.

  66. Tchetnik permalink
    24 juin 2011 16:40

    Aucun orgueil, juste la constatation de la réalité.

    Tu nous montres le Bangor, le Ahenny, le Clnmacnoise ou le Iona paien et on en reparle. Tu nous montres chez les Paiens les équivalents de l’Évangile de Kells et on en rediscute.

    Après, il est vrai qu’on a peut-être le tort de considérer qu,une culture qui prône le sacrifice humain est sans doute inférieure à celle qui ne le prône pas. Cet ancien paien de Saint Vladimir l’avait d’ailleurs compris comme ça.

    Pour le tutoiement, même punition, même motif.

    Bog ti Pomogoa.

  67. Tchetnik permalink
    24 juin 2011 16:42

    Aucune destruction, par ailleurs. Récupération, à la rigueur, mais c’est le propre de toute civilisation que de ne pas partir de zéro et de reprendre en tout ou partie ce qui fut fait avant. Avec cependant un degré d’inovation qui peut être très variable.

  68. lève-toi permalink
    24 juin 2011 22:29

    SnakeBZH

    Il y a dans les arts chrétiens une superiorité reconnue par toutes nations civilisées.
    Même les communistes Chinois ( riches ceux là) viennent racheter des parties de chateaux Français, et que dire de la Musique issue du Christianisme, les Japonais font depuis quelques temps une intégrale des Cantates de Bach, regardez aussi , si cela vous interesse, une organiste magnifique orientale du nom de Riri Kuku, jouant Bach.
    Si Dieu est infiniment superieur, tout ce qui découle de Lui ne peut être que supérieur à toute chose qui lui est étrangère, comme les faux dieux ( vrais démons comme l’ont bien démontré les Pères de l’Eglise) dont le chef Lucifer veut se faire passer pour Dieu : » j’escaladerai les cieux pour m’asseoir sur le trône du Tout-Puissant ». Orgueil absolu.
    Il y a la Civilisation, Chrétienne, et les singeries démoniaques, où le démon se déguise en ange de lumière avec des pseudo-civilisations. On en reconnait les fruits, dont le premier est le Mensonge contre Dieu et les hommes, et l’Homicide accompagné généralement de l’Inversion Accusatoire.

    • Christus imperat. permalink
      31 juillet 2011 12:23

      ll y avait sans doute meilleur exemple que ce protestant de Bach pour la musique, ne seraient-ce que Mozart, Palestrina, Haydn, Porpora, Vivaldi, Charpentier, Sances, Biber, und so weiter. Si Bach est musicalement inspiré, il l’est par son talent propre et sa religion hérétique.

  69. snakeBZH permalink
    26 juin 2011 13:02

    Lève-toi, pour que votre dieu soit vraiment supérieur, encore faudrait-il prouver tangiblement qu’il existe. Croire est quelque chose d’important, je le conçois, dans votre foi. Personnellement, ce n’est pas suffisant pour me prouver l’existence d’une quelconque force supérieure. Et qui vous dit que vous détenez la vérité ? Les pères de l’Eglise ? La belle affaire ! Jusqu’à preuve du contraire, ce ne sont que des hommes, et les hommes sont par nature faillible. Même s’ils sont nombreux, rien ne les protège de l’erreur.
    Aucune civilisation ne peut se vanter d’être supérieure. Car aucune ne détient la vérité universelle. Le christianisme est au même niveau que les autres sur ce point. Certes, on peut dire que le cannibalisme et les sacrifices humains sont des actes horribles. Mais il ne faut jamais oublier qu’on les juge toujours de notre point de vu. Pour d’autres, s’agenouiller devant un ancien outil de torture et manger une hostie, peut aussi bien être pris pour une glorification du sacrifice humain et du cannibalisme. Ne dîtes-vous pas que l’hostie est le corps du Christ ?
    Tchetnik, tu dis « récupération », c’est vrai. On peut même y rajouter « déformation » pour certains cas dans le but de faire passer les rituels païens comme démoniaques, ce qu’ils n’étaient pas du tout. Les évangiles, quels qu’ils soient, ne détiennent pas plus la vérité que n’importe quel autre texte religieux d’une contrée ou d’une autre. Les évangiles donnent une vision du divin. Les celtes, les romains, les peuples précolombiens, les africains avaient et ont leurs propres visions du divin. Différentes, mais pas inférieures ou démoniaques. Je ne crois pas plus en leurs visions qu’en la tienne. Mais je respecte leurs choix de croire. Les chrétiens ne me dérangent pas. Ce sont les extrémistes religieux, de tout bords, que j’ai en horreur. Et ceux qui se croient bien pensant et qui jugent qu’ils ont des leçons à donner aux autres. Cela, ils devraient apprendre le sens des mots Tolérance, Respect, Honneur et Liberté.
    Tu as choisi de me tutoyer. J’ai demandé deux fois poliment et respectueusement qu’on en reste au vouvoiement. Bon, comme on dit chez moi, tu m’as chié à la gueule (on est subtil parfois !^^). Alors soit, je me permet donc de te tutoyer en retour. Après tout, je ne suis pas moins respectable que les autres visiteurs de ce blog.

    Kenavo.

  70. Tchetnik permalink
    26 juin 2011 14:17

    «  »Et ceux qui se croient bien pensant et qui jugent qu’ils ont des leçons à donner aux autres. Cela, ils devraient apprendre le sens des mots Tolérance, Respect, Honneur et Liberté » »

    D’abord il faudra que tu me dises quelle civilisation a pu inventer ces notions. En l’occurence ni la musulmans, ni la paienne, ni la chinto…

    Nous avons ici construit une civilisation, celle dont tu profites.Ce qui donne au Christianisme une certaine légitimité de présence.

    La « tolérance » et le « respect » s’exercent sur les personnes, pas sur les actes. Aimer les hommes ne signifie pas approuver tout ce qu’il font. Et, ne t’en déplaise, entre le bien et le mal, une différence existe, différence qui se traduit dans les faits. L’Église en tant que force fondatrice et créatrice de cette civilisation et de ce patrimoine, ne fait que rappeler ces réalités premières et ces vérités.

    Quant au fait de « donner des leçons », nous sommes parfaitement d’accord, les gars qui se pointent sur un blog qui ne leur correspond pas pour ensuite balancer les éternelles accusations « linquisitionlescroisadeslamériquedusudblablabla… » sont effectivement limites sur le respect de leur propre principe, surtout quand on connait le résultat historique déplorable de leur grands mots d’ordre « respect, tol.érance, liberté » et j’en passe. Des dizaines de millions de morts, du Mexique à la Corée du Nord.

    Donc, donner des leçons aux Catholiques sur un blog qui leur revient est effectivement déplacé. Mais cette incohérence a pu t’échapper.

    Bog ti pomogoa.

  71. Tchetnik permalink
    26 juin 2011 14:19

    Ensuite, si tu mets toutes les « visions du divin » sur le même plan, avec les prtaiques aussi différentes que le baptème et l’excision, l’Eucharistie et les sacrifices humains, c’est que tu dois avoir un sérieux problème de perspective…

  72. Tchetnik permalink
    26 juin 2011 14:28

    La Croix est effectivement la glorification du sacrifice du Fils de l’Homme pour toute l’Humanité. Elle implique la reconnaissance de la valeur de fidélité, de dévouement et de sacrifice de « ceux qui donnent leur vie pour leurs amis ».
    Si l’Eucharistie était du « cannibalisme », ce serait non du pain et du vin, mais du vrai sang et de la vrai chair humaine. Grosse différence qui a pu t’échapper là aussi.

    La, ce n’est plus une question d’avoir un avis, mais de savoir de quoi on parle.

  73. snakeBZH permalink
    26 juin 2011 20:25

    Alors le symbolisme du cannibalisme et de la torture est plus acceptable que l’acte en lui-même ? Mais bien sûr ! Et puis ne t’en déplaise, ce ne sont pas les chrétiens qui ont inventé le Respect et la Tolérance, encore une fois, ils ont repris ça de d’autres civilisations avant. Et ces notions existent dans la pensée musulmane et les autres. Mais bon, comme tu l’as plus ou moins dit : aucune civilisation n’est plus parti de zéro depuis la naissance de l’écriture et même avant.
    Je vis dans une civilisation, certes, issu d’une tradition judéo-chrétienne, il serait idiot de faire comme si ce n’était pas le cas. Mais comme le christianisme en son temps, j’ai repris certaines de ses valeurs, jetés celles qui me semblent obsolètes, et j’ai construit ainsi ma façon de penser.
    Quand à dire que je n’ai pas le droit de venir ici. Ce blog est public. Si vous voulez parler entre vous, créez un salon privé. Mais à partir du moment ou un blog est public et en vertu de la Liberté d’expression et d’opinion, j’ai le droit de venir dire que je ne suis pas d’accord. Tu devrais être content ! Ce sont les mêmes lois qui permettent à ce blog et tous les autres d’exister. C’est ce qu’on appelle la Liberté. Une de mes valeurs ! Comme c’est bizarre.
    J’ai rencontré quelqu’un qui ne voulait pas laisser les gens s’exprimer librement aussi, et qui pensait avoir raison sur tout. Et bien, elle a semé le vent, devine ce qu’elle a récolté ?
    Je n’estime pas avoir donné de leçon mais juste donné mon avis. Et je continuerais à le faire. Dans ma famille, on est têtu comme des mules. C’est ça les bretons ^^!
    J’ai moi aussi un blog. Dessus, il n’y a qu’une seule règle : respecter. Et quoi qu’on en dise, les Hommes sont jugés et respectés uniquement d’après leurs actes. Ensemencer la haine et l’intolérance envers les juifs, les musulmans, les homosexuels, les athées, je n’appelle pas ça mériter le respect.
    J’ai une devise, qui s’applique aux Hommes comme au divin :
    Jamais à genoux. Toujours debout.
    Comme quoi, si tu espérais me faire fuir. Et bien c’est raté^^!

    Kenavo.

  74. Tchetnik permalink
    26 juin 2011 21:07

    Ton problème est que tu juges selon toi-même.

    Pour les musulmans, aucune haine, seulement la constatation de la réalité violente et mortifère les concernant. Tu devrais voyager sans doute un peu plus…

    Pour ton appréciation sur l’invention antérieure du « respect et de la tolérance », je crois que manifestement tu n’as jamais ouvert un livre d’histoire sur la Grèce Archaique, Classique ou hellénistique. pas plus que sur l’Empire Romain…Encore une de tes inventions de bouquin de classe et de roman de gare.

    «  »Quand à dire que je n’ai pas le droit de venir ici. Ce blog est public. Si vous voulez parler entre vous, créez un salon privé. Mais à partir du moment ou un blog est public et en vertu de la Liberté d’expression et d’opinion, j’ai le droit de venir dire que je ne suis pas d’accord. Tu devrais être content ! Ce sont les mêmes lois qui permettent à ce blog et tous les autres d’exister. C’est ce qu’on appelle la Liberté. Une de mes valeurs ! Comme c’est bizarre. » »

    Tu sombres dans la paranoia aigu¸e, fils. Personne ne t’empêche ni de t’exprimer, ni (et surtout) de dire des conneries sur la théologie Chrétienne et sur l’Histoire. Pas même de refuser de reconnaitre que tu te plantes dans tes interprétations quand on te le prouve. Mais il faut t’attendre à ce que les gens en face réagissent. Réaction que tu n’es peut-être pas censé aimer, mais que tu dois assumer, ce que tu ne fais pas. C’est ça la liberté. Pas quelque chose à sens unique.

    Renseigne toi sur l’Histoire d’abord, avec de vrais faits, de vrais raisonnements, des relations de cause à effet plausibles et laisse de côté l’éternel discours « linquisitionlesconversionsforcéeslescroisadesblablabla… »surtout une fois qu,on t,a démontré que le camp que tu défends n’avait aucune leçon à donner en la matière.
    Crois ce que tu veux ensuite et vis comme tu l’entends, mais si tu veux être crédible, un minimum de connaissances et de lucidité seriat le bienvenu.

    Pour ton appréciation d’être « debout », fils. Si je devais toucher un dollar pour chaque Webkrieger qui fait ce genre de profession de foi, on serait milliardaire. Là aussi, tu n’as rien inventé. On sait rester debout, comme à Cer, à Kolubara, et même à Kosovo, un peu avant.

    Do Paka,
    Bog ti pomogoa.

    • snakeBZH permalink
      27 juin 2011 08:12

      Kosovo ! Justement un coin où j’ai traîné mes guêtres. Et pas pour faire du tourisme.

      Kenavo.

  75. Tchetnik permalink
    26 juin 2011 21:10

    Je te le répète (mais tu semble aussi bouché qu’une bouteille d’hydromel) que l’Eucharistie n’a AUCINE signification, ni symbolique cannibale.

    Pour la « tolérance » en Islam, 13 siècles d’Histoire et le sort de millions de rayas devraient te donner un peu plus de clarté sur le sujet.

  76. snakeBZH permalink
    27 juin 2011 08:26

    Tu ne t’es jamais demandé pourquoi c’était toujours les mêmes arguments que nous ressortions ? Peut-être simplement parce qu’ils sont valables. Certes, aucun camp n’est tout rose. Après tout, rien n’est manichéen, tout est gris. Mais justement, je me tiens debout, comme d’autres dans cette grisaille. Et alors ? En quoi le fait que d’autres aient dit ça avant m’empêche de faire de cette philosophie le guide de ma vie ? Je ne fais que reprendre, certes, mais il faut déjà oser le faire et ne pas suivre comme des moutons de Panurge.
    Ne t’en déplaise, tes arguments je les avais déjà entendu. Tout comme les miens, c’est du réchauffé. Mais c’est ainsi depuis le début, bien avant nous deux. Je comprend très bien que tu veuilles défendre ton camp autant que je défend le mien. Mon camp n’a aucune leçon a donné, mais le tien non plus. Nous avons tous des torts. Mais ce n’est pas pour ça qu’il faut les pardonner.
    Et puis, que tu le veuilles ou non, l’eucharistie est basée sur un ancien rituel babylonien ou les fidèles mangeaient le corps de leur dieu de manière symbolique. Seulement, dans le cas du christianisme, ce dieu c’était incarné en homme (ou du moins en son fils). Ce n’est qu’un symbolisme, je ne fais que constater. Comme j’ai constaté les crimes historiques de l’Eglise (autant que ceux des autres ne t’en fais pas), tuant au nom d’un dieu sans preuve de son existence et encore moins de sa volonté. Il faut voir la vérité en face, les croisades, pour ne citer qu’elles, ont surtout servi à tenter de contrôler le débouché de la Route de la Soie en Europe.
    Je ne m’attend pas à ce que tu comprennes ma façon de penser. Ce serait trop te demander. Et heureusement que personne ne m’empêche de m’exprimer, tout comme personne ne t’empêche de t’exprimer aussi. Mais pour le moment, comme je l’ai dit plus haut, à part me servir du réchauffé, tu n’as rien fait pour me prouver que j’avais tort de penser comme je le fais. Je ne suis pas encore converti. Et je ne pense pas que je le serais.

    Kenavo.

  77. Tchetnik permalink
    27 juin 2011 14:30

    «  »Ne t’en déplaise, tes arguments je les avais déjà entendu. Tout comme les miens, c’est du réchauffé » »

    –S’ils étaient valables, on ne pourrait rien y opposer. mais on vous y oppose des chiffres, des faits et des dates que vous ne pouvez contester autrement qu,en les pinaillant. Aucune contestation de fond, car vous en êtes incapables. juste du relativisme qui consiste à dire pour les uns « le nombre de morts n’est pas important », pour les autres à affirmer les mêmes falsifications.

    Invoquer comme tu le fais des arguments et des chiffres falsifiés n,a aucune valeur. Tout comme le fait de condamner à fond le camp Chrétien de façon unilatérale et tenter de t’en sortir en disant ensuite « personne n,est parfait. ».

    « Tous les camps ont des torts »

    –Sans aucun doute, mais pas de la même taille, car tous n,ont pas fait de la violence une institution et un mode de gouvernement. Et encore une fois, condamner un Christianisme au nom d’idéologies qui ont fait infiniment pire n’est pas un argument, juste un preuve de l’incapacité de certains à assumer leur propre bilan.

    Essaie de contester les chiffres et les faits, et tu seras sans doute plus original, mais ressortir les mêmes scies qui sont démenties par la réalité des faits est une démarche qui vaut zéro.

    «  »Et puis, que tu le veuilles ou non, l’eucharistie est basée sur un ancien rituel babylonien ou les fidèles mangeaient le corps de leur dieu de manière symbolique » »

    –S’il fallait que l’on touche $! à chaque fois qu’un quidam se prend pour un grand théologien parce qu’il a constaté quelques similitudes entre deux religions, on serait de taille à concurencer Rockfeller…Cette affirmation fait encore partie de tes mauvais romans de gare, aucun théologien ou historien sérieux ne transformant quelques similitudes de forme en équivalence de fond.

    «  » les croisades, pour ne citer qu’elles, ont surtout servi à tenter de contrôler le débouché de la Route de la Soie en Europe. » »

    –Tu vois, tu n’es guère original. Encore tes accusations recuites auxquelles moultes chercheurs sérieux ont déjà répondu.

    Les Croisades ont fait entre 1 million et 1,5 millions de morts en deux siècles, avec des coups largement donnés des deux côtés. Essaie donc de condamner cela au nom de tes idéologies qui ont fait des centaines de millions de morts en quelques décennies…
    Elles ont été motivées par la situation de détresse dans laquelle se trouvaient les Chrétiens en Asie Mineure (Après la destruction d’Ani et la bataille de Mantzikert, respectivement vers 1065 et 1071) avec les persécution s qu’offraientb alors les musulmans, coutumiers de ce genre de chose. Elles furent appelées par l’Empereur Alexis Ier Comnène qui avait conscience de ne pas avoir une force militaire suffisante face aux Seldjoukides…

    Tu peux répéter 1000 fois la même connerie, ça n’en fera pas une Vérité.

    par rapport au fait que « tu n’es toujours pas converti », non seulement personne ne te le demande (sinon Dieu lui-même,mais tu pourras t’arranger avec lui), le Christ Lui même n’a pas converti la totalité des gens autour de lui. Rien de neuf la dessous. Si tu ne veux pas écouter la Vérité spirituelle, c’est ton problème, mais persister dans des mensonges historiques et culturels une fois que ceux cis ont été déboulonnés relève pour le moins de la bêtise. Ce que personne ne t’empêche d’être par ailleurs.
    En l’occurence, tu ne fais que suivre le mouvement le plus dominant, toi qui te prétends être original.

    «  »
    Mais justement, je me tiens debout, comme d’autres dans cette grisaille » »

    –Tu es un grand résistant, on le sait, tu l’as déjà dit.

  78. Tchetnik permalink
    27 juin 2011 18:16

    Tu étais donc où au kosovo,?

    on peut peut-être causer de choses vues…

  79. snakeBZH permalink
    27 juin 2011 20:49

    Je suis athée, ce qui fait que pour moi l’islam, le christianisme et le judaïsme sont sur le même plan : ce sont des religions. Leurs rôles est de délivrer le message d’un dieu sans preuve de son existence. Donc, inutile de me dire durant les croisades, il y a eut des coups des deux côtés, déjà, je le sais, et ensuite, une guerre c’est une guerre. Le seul souci avec les croisades, c’est qu’outre les raisons économiques, c’est que pour envoyer des gens à la mort, les deux camps ont menti à leurs ouailles en disant que c’était pour dieu (ou allah, ce qui revient au même).
    Je suis un résistant. Et alors ? Il en faut des gens comme moi pour rappeler à d’autres que leur vérité n’est pas vraie pour tous. Tu crois en dieu, d’autres croient en d’autres dieu, moi, je ne crois en aucun dieu. Le débat devrait s’arrêter là, chacun étant libre de ses choix, et tous devraient respecter ces choix, sans chercher à changer les gens autour de soi. Mais voilà, il y en a toujours comme toi qui pensent devoir imposer une vérité sans savoir si elle est vraie.
    Il y aura toujours des puritains. Mais comme lève-toi qui ne jure que par son dieu, ils ne voient rien d’autres que leur petite personne. Je ne prétends pas être supérieur aux autres ou même simplement meilleur. Je prétends juste regarder sans haine. Les seuls contre qui je suis intolérant, ce sont les intolérants eux-mêmes, les puritains extrémistes de n’importe quelle religion ou bord politique.
    Si à ma mort je me retrouve devant un dieu, je saurais que j’ai eu tort mais je ne regretterais rien. Car j’aurais vécu selon une forme de foi d’une certaine manière. Et comme je l’ai déjà dit, je ne m’agenouillerais pas devant ce dieu, et je lui foutrais mon poing dans la gueule pour avoir laisser le monde dans cet état sans rien faire. Après tout, comme disais Edmund Burke : « Ce qui permet au mal de perdurer est l’inaction des hommes de bien ». Cette phrase s’applique aussi aux dieux. Et personnellement, je ne compte pas rester inactif.
    Changeons de sujet, effectivement, mon travail m’a amené au Kosovo. En quatre mois, je ne vais pas dire que j’ai vu grand-chose surtout que dans mon métier, on ne peut pas vraiment visiter comme on le souhaite. Mais j’ai beaucoup apprécié les paysages. Un peu moins Pristina et Mitrovica qui m’ont donné une impression générale « grise ». Mais après une guerre, c’est normal. Par contre j’ai beaucoup aimé la slivo ! ^^

    Kenavo.

  80. Tchetnik permalink
    28 juin 2011 03:07

    Aucun camp n’a menti, chacun a combattu pour ce qu’il estimait être juste.

    En l’occurence les pays Chrétiens ont répondu à une agression et une invasion de L’Asie Mineure et de la Terre Sainte. Aucune raison économique là dedans.
    J’ai parlé d’Ani et de Mantzikert, j’aurais pu parler du massacre du Saint Sépulcre de Al Hakim et de celui d’Édesse par les mêmes vers 1146.

    Tu peus mettre sur le même plan spirtuellement si ça te chantes les différentes religions (ce qui est faire très bon marché de leurs grosses différences d’enseignement), mais les fruits bons et mauvais qu’elles ont produits ne sont certes pas équivalents. Le reconnaitre relève de la lucidité et de l’honnêteté.

    Et dans leurs pires moments, les Croisés auront toujours été plus positifs que les idéologies qui prétendent donner des leçons aujourd’hui. l’Arménie leur doit sa renaissance et sa prolongation en tant qu’état libre, en l’occurence.

    Au Kosovo tu aurais dû aller à Visoki Decani et à Pec. Mitrovica fait un peu ville coco sur les bords. Et la situation artificielle actuelle n’arrange rien.
    J’espère que tu as aussi goûté le Passulj et les cevapici avec la Slivovic ou la Rakija…

    Ziveli!

  81. Tchetnik permalink
    28 juin 2011 03:09

    Au fait, personne n’impose rien à personne.

    Ou alors les plus forts dans ce jeu là n’auront certainement pas été les Chrétiens (martyrisés un peu partout dans le monde, de vrais résistants, eux), mais ceux qui étaient plutôt du côté de la guillotine ou du Nagant.

  82. snakeBZH permalink
    29 juin 2011 11:51

    Avec le boulot que je fais, je n’ai pas pu visiter librement ou goûter à la cuisine locale comme je l’aurais voulu à part une fois ou on s’est arrêté dans un restaurant dans le nord. Le plat serbe qui nous a été servi était délicieux mais je ne me souviens plus du nom. J’avais la chance d’avoir un chef de section vraiment cool à l’époque et qui voulait manger local au moins une fois durant le temps de la mission là-bas.

    Kenavo.

  83. Moria permalink
    1 juillet 2011 11:30

  84. Elkodss permalink
    10 juillet 2011 07:03

    Je m’adresse à l’auteur sur le sujet de l’islam et notre prophète (sws)
    Tout d’abord je suis tout à fait d’accord sur le danger de l’immigration sur les musulmans et les chrétiens, combien de fois j’ai défendu les chrétiens, ils vivaient paisiblement avec nous en Algérie, les voisins qui partageaient leurs repas avec eux, le jour où la sécurité militaire (les anciens militaires de l’armée françaises et membres actifs dans la franc maçonnerie ) le même cas pour les moins de Tibertine, les moines assassinés par les mêmes auteurs avec la collaboration des services secrets français dont ils ont empêché toute enquête sur ce brutal crime)
    Vous êtes mal informé sur votre religion, et sur l’islam et surtout sur le prophète (sws) qui a défendu et protégé les chrétiens, y a une charte que chaque musulman doit la respecter sinon il ne sera pas béni et il sera châtié.

    our ma part, je voudrais rappeler aux musulmans et aux chrétiens une promesse que le prophète Muhammad avait faite à ces derniers. Prendre connaissance de cette promesse peut avoir un énorme impact sur la conduite des musulmans à l’égard des chrétiens. Les musulmans respectent généralement les précédents établis par leur prophète et s’efforcent de les mettre en pratique dans la vie de tous les jours.

    En 628, une délégation de moines du monastère Sainte-Catherine se rendit auprès du prophète pour lui demander sa protection. Celui-ci leur octroya une charte leur garantissant des droits, que je vais reprendre ci-dessous dans son intégralité. Sainte-Catherine, le monastère le plus ancien au monde, est situé au pied du Mont Sinaï en Egypte. Doté d’une immense collection de manuscrits chrétiens, la plus grande après celle du Vatican, ce site figure sur la liste du Patrimoine mondial. Ses moines sont fiers d’y abriter également la plus ancienne collection d’icônes. Sainte-Catherine renferme les trésors de l’histoire chrétienne, ils y sont en sûreté depuis 1400 ans, grâce à la protection des musulmans.

    La Promesse à Ste Catherine :

    « Ceci est un message de Muhammed ibn Abdoullah, constituant une alliance avec ceux dont la religion est le christianisme ; que nous soyons proches ou éloignés, nous sommes avec eux. Moi-même, les auxiliaires [de Médine] et mes fidèles, nous nous portons à leur défense, car les chrétiens sont mes citoyens. Et par Dieu, je résisterai contre quoi que ce soit qui les contrarie. Nulle contrainte sur eux, à aucun moment. Leurs juges ne seront point démis de leurs fonctions ni leurs moines expulsés de leurs monastères. Nul ne doit jamais détruire un édifice religieux leur appartenant ni l’endommager ni en voler quoi que ce soit pour ensuite l’apporter chez les musulmans. Quiconque en vole quoi que ce soit viole l’alliance de Dieu et désobéit à Son prophète. En vérité, les chrétiens sont mes alliés et sont assurés de mon soutien contre tout ce qui les indispose. Nul ne doit les forcer à voyager ou à se battre contre leur gré. Les musulmans doivent se battre pour eux si besoin est. Si une femme chrétienne est mariée à un musulman, ce mariage ne doit pas avoir lieu sans son approbation. Une fois mariée, nul ne doit l’empêcher d’aller prier à l’église. Leurs églises sont sous la protection des musulmans. Nul ne doit les empêcher de les réparer ou de les rénover, et le caractère sacré de leur alliance ne doit être violé en aucun cas. Nul musulman ne doit violer cette alliance jusqu’au Jour du Jugement Dernier (fin du monde). »

    Les Francs maçons, les sionistes, les skulls and bones et plusieurs organisations sataniques ont détruits le christianisme par des faux moines pédophile, et parmi l’ennemi des chrétiens les évangélistes (Jésus camp) qui soutiennent le le sionisme, ils sont éparpillés dans le monde, en Algérie et ils parlent aux noms des chrétiens, y a jamais eu de persécution des chrétiens par les musulmans, en Egypte, ils ont démasqué qui était derrière l’attentat un ministre égyptien à la Solde d’israël, en Irak, et en Algérie, pour monter les chrétiens contre les musulmans et en même temps salir l’islam.

    Sur le net, j’ai démasqué une vingtaine de pseudos chrétiens et musulmans utilisés par les sionistes, je pourrai vous fournir la liste, même les rabbins antisionistes ont révélé que les attentats contre les synagogues est une stratégie sioniste pour déloger les juifs vers Israël.

    Pour éviter tout malentendu et blesser l’autrui par ignorance, je laisserai mon email pour chaque personne qui souhaitent la vérité, je peux vous fournir d’autres informations pour mettre la main dans la main et vivre ensemble paisiblement.

    sayabaz@gmail.com

    Salam Alikoum

  85. Actualité : le tueur franc-maçon de Norvège ! permalink
    26 juillet 2011 22:07

    « Nous critiquons l’islam d’un point de vue théologique, mais nous refusons la thèse du «choc des civilisations » forgée par les sionistes talmudiques ennemis de la chrétienté ! » LA QUESTION, 4 juin 2011.

    *******************************************************

    L’inspiration des extrémistes post-11-Septembre

    Anders Behring Breivik a émaillé la première partie de « 2083, une déclaration d’indépendance européenne » de références qui permettent d’identifier ses lectures et influences.

    Son analyse politique emprunte, elle, très largement aux auteurs les plus durs du néoconservatisme. C’est ainsi que ses développements sur le « politiquement correct », le rôle des « marxistes culturels » et de l’Ecole de Francfort, sont directement tirés des travaux de la Free Congress Foundation (un think tank conservateur américain) par ailleurs très hostiles à l’islam.

    Autre source majeure d’inspiration : le site Internet Jihad Watch, dont le directeur est l’Américain Robert Spencer. Ce dernier faisait partie des têtes d’affiche de la première conférence « transatlantique anti-islamisation », prévue le 2 juillet à Strasbourg. Ce rendez-vous n’a finalement pas eu lieu, faute de salle. La France devait y être représentée par Pierre Cassen et Christine Tasin, de Riposte laïque.

    Chrétien fondamentaliste, islamophobe, voyant en Israël un poste avancé de l’Occident dans la lutte contre le djihad, Anders Behring Breivik se situe très nettement dans la sphère de la nouvelle extrême droite post-11-Septembre, celle du choc des civilisations.

    Il fait sienne la théorie complotiste d’Eurabia, très en vogue dans ces milieux et qui trouve un certain écho en France du côté de Riposte laïque. Portée par la Britannique Bat Ye’or, cette théorie affirme qu’il y a une entente secrète entre les Etats européens et des pays arabes visant à soumettre l’Europe dans une nouvelle entité appelée Eurabie.

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/07/26/l-inspiration-des-extremistes-post-11-septembre_1552858_3214.html

    PS 1. Le « manifeste » d’Anders Behring, intitulé « 2083, une déclaration d’indépendance européenne », reprend mot à mot des pans entiers du manifeste de Théodore Kaczynski, « La société industrielle et son avenir », mais en détournant l’œuvre originale pour lui donner un sens principalement raciste, teinté d’une sorte de mysticisme maçonnique.

    http://www.mecanopolis.org/?p=23762

    PS 2. La dérive sanglante du tueur norvégien doit aussi à la sous-culture du jeu vidéo et d’un certain cinéma – y compris, tiens, tiens, Lars von Trier, réalisateur de Dogville (cité par le tueur comme un de ses films favoris sur son profil Facebook), qui, au dernier festival de Cannes, faisait l’éloge de Hitler. Serial killer plus que terroriste, par son comportement il se rapproche de ces tireurs fous qui massacrent sur les campus américains. »

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/07/breivik-nest-pas-plus-chr%C3%A9tien-quil-nest-fondamentaliste.html

  86. Christus imperat. permalink
    26 juillet 2011 23:18

    Je tiens à féliciter les auteurs de cet article pour la qualité de leur travail, et plus généralement pour leur hauteur de vue doctrinale, pour l’acuité de leur regard et pour leur courage : vous êtes les authentiques réactionnaires de notre époque, et je me félicite qu’il y ait encore des Catholiques français pour échapper aux séductions manichéennes du sionisme chrétien.
    Je vous sais gré, en effet, de dissiper les brumes dans lesquelles souvent on se perd : les distinctions intellectuelles que vous nous proposez sont toujours « illuminantes », ut ita dicam.
    J’ai choisi, pour vous exprimer toute mon admiration, cet article. Moi qui vous suis depuis environ un an, je tenais à vous dire ceci : votre réflexion manifeste avec éclat que vous savez défendre des intérêts véritablement catholiques, en lions, et non en chiens lâches suiveurs, et même que vous livreriez combat jusqu’à la mort, dans l’idée que nous serons toujours plus grands ainsi qu’en vie. Il y a des lions morts et des chiens vivants.

    « Tout se ramène au grand axiome : Catholique ou rien », disait Maistre.

  87. Elkodss permalink
    29 juillet 2011 02:31

    Pour info, Robert Spencer est un juif sioniste, les experts n’ont aucune idée sur lui, y a une propagande anti Islam depuis l’emplacement de Mustapha Attaturk et la création des wahabistes et salafistes en arabie saoudite pour masquer le sionisme.

    Aussi, il n’y a pas de chrétien sioniste, c’est une invention propagandiste, médias mensonge, on entend judéo-chrétien etc.

    Le double attentat d’OSLO y avait pas un seul tireurs mais plusieurs, les grands penseurs Norvégiens ont accusé Israël.

    Chercher bien derrière les attentats dans le monde : En Algérie, Argentine ou les rabbins accusent le MOSSAD pour déloger les juifs vers Israël.

  88. Actualité : révélations sur le tueur franc-maçon de Norvège ! permalink
    29 juillet 2011 11:51

    Le sabbat goy Anders Behring Breivik

    « L’hypothèse d’un attentat juif, maçonnique et sioniste contre les norvégiens pour les punir d’être pro-palestiniens et mettre à genoux un gouvernement norvégien rebelle prend de l’ampleur sur internet.

    Dans l’article « Le lobby juif et le massacre en Norvège », Gilad Atzmon explique comment le tueur norvégien Anders Behring Breivik était en réalité un « sabbat goy », c’est-à-dire un non-juif qui était là pour accomplir certaines tâches mineures que les juifs ne pouvaient pas entreprendre sans se salir les mains et qui a tué pour l’Etat juif.

    Dans le même temps, les medias alignés occultent systématiquement la piste sioniste et maçonnique pour naturellement accabler les « chrétiens fondamentalistes » et faire porter le chapeau aux chrétiens en général, à l’homme blanc en particulier. »

    http://christroi.over-blog.com/article-le-sabbat-goy-anders-behring-breivik-80406181.html

    Le meurtrier de masse Anders Behring Breivik était ouvertement un partisan enthousiaste d’Israël. Il écrivait régulièrement des messages sur plusieurs sites internet norvégiens, notamment le blog document.no, qui est dirigé par Hans Rustad, un ancien journaliste de gauche. Hans Rustad est juif, très pro-sioniste, et met en garde contre « l’islamisation », la violence, et d’autres problèmes sociaux qu’il suppose être liés à l’immigration musulmane. Au Royaume-Uni le blog islamophe Harry’s Place et d’autres blogs sionistes belliqueux témoignent d’une tendance de plus en plus envahissante à appeler au « ralliement pour la préservation de la culture occidentale » et à la « défense des valeurs démocratiques ». Pour des raisons évidentes, ces pages de blogs sont presque exclusivement axées sur « le problème de l’islam », et sur le dénigrement des immigrés musulmans, tandis que la propagande sioniste est martelée sans relâche.

    Gordon Duff a écrit, dans « Aujourd’hui anciens combattants » : « Dans son contexte judaïque classique, le Goy Sabbat est là pour accomplir certaines tâches mineures que les juifs ne peuvent pas entreprendre pendant le sabbat. Mais dans la réalité sioniste, le Goy Sabbat tue pour l’Etat juif. Il peut même le faire volontairement. Admirateur d’Israël, Anders Behring Breivik semble avoir traité ses compatriotes de la même manière que l’armée israélienne traite les Palestiniens.

    En Israël, Anders Behring Breivik a trouvé quelques partisans enthousiastes qui ont salué son action contre la jeunesse norvégienne. Dans un article en hébreu qui a rapporté que le camp de l’AUF était propalestinien et favorable à la campagne de boycott d’Israël, je trouve les commentaires suivants parmi d’autres soutiens au massacre :

    24. « Les criminels d’Oslo ont payé ».

    26. « Il est stupide et diabolique de ne pas souhaiter la mort pour ceux qui appellent au boycott d’Israël ».

    41. « Les membres des Jeunesses hitlériennes tués dans le bombardement de l’Allemagne étaient également innocents. Pleurons tous sur les terribles bombardements exécutés par les Alliés … Nous avons une bande de gens qui haïssent Israël, qui se réunissent pour une conférence appelant au boycott d’Israël, dans un pays qui haït Israël… Donc ce n’est pas correct, pas gentil, vraiment une tragédie pour les familles, et nous condamnons l’acte lui-même, mais de là à en pleurer ? Allons ! Nous, les juifs, ne sommes pas chrétiens. Dans la religion juive il n’y a aucune obligation à l’amour ou au deuil de l’ennemi ».

    http://interetgeneralinfo.ipage.com/spip.php?article16095

  89. lagomer permalink
    29 juillet 2011 21:43

    On apprend, comme si c’était un point de détail de l’histoire, que sur l’île norvégienne d’Utoeya, le shabbat goy sioniste Anders Behring Breivik admirateur d’Israël, en plus de ses armes à feu, utilisait un talkie-walkie. Mais pour communiquer avec qui au fait ?

  90. Turbato Corde permalink
    29 juillet 2011 21:52

    Beaucoup imaginent que le nombre 2083 dans le titre du manifeste d’Anders Breivik fait sans doute allusion à l’année 2083, mais peut on y déceler son sens symbolique réel qui y réside montrant le philo-judaïsme fou du tueur franc-maçon !

    2083 est un nombre premier, et c’est le nombre premier de rang 314 dans la suite des nombres premiers !

    http://oeis.org/A000040/b000040.txt

    Il ne semble pas avoir de résonance arithmosophique biblique , par contre 314 en a beaucoup, comme indiqué sur cette page :

    http://www.biblewheel.com/gr/GR_314.asp

    C’est, en particulier, la valeur du Nom Divin Shaddaï :

    שׁדי= 314
    et 314 est lié, comme le montre le site Biblewheel, au nombre 345 :

    http://www.biblewheel.com/GR/GR_345.asp

    qui est la valeur du nom divin El-Shaddaï :

    אל שׁדי =345

    Or le El-Shaddaï est le nom utilisé dans un degré maçonnique du rite de l’Arche Royale !!!

  91. ALONSO permalink
    18 août 2011 17:36

    Votre Conclusion sur l’étude de l’Islam est stupéfiante. En effet vous dites:
    « En encourageant les musulmans à pratiquer leur religion et à devenir de plus en plus de bons musulmans… (bien enracinés) … nous préserverons les chances d’un retour à l’identité de la France et de l’Europe. ».
    Plongés dans vos abstractions (pas fausses mais formelles) vous oubliez la nature « hylémorphique des choses naturelles ». Avec quasi 16 M de « nouveaux français », 4 M d’étrangers, 3 M de clandestins, les 43 M de souchiens en attrition constante, seront submergés (islam en tête), avant que vous n’ayez récupéré une église désaffectée par l’idéologie dominante (ne nous mangeons-nous pas déjà tous Halal!). L’évolution rapide des rapports de forces… fera de vous les Dhimmis dés demain… et vous aurez alors 8 siècles pour envisager une Réconquista… à condition qu’une poignée de Templiers soit restée opérationnelle et que le Ciel vous ait envoyé un nouveau « Santiago matamoros ».
    Mgr Lefèbvre, dont la Sainteté n’excluait pas le Bon-sens, se gardait bien, lui, de négliger cet aspect essentiel de la Guerre à laquelle nous sommes confrontés depuis hier et pour laquelle chaque instant compte… D’où l’appel à tous les patriotes (même gauchistes) fait astucieusement par Marine Le Pen.

    Vous poursuivez: … »la meilleure manière de se protéger de l’invasion musulmanne, et de protéger également les musulmans eux-mêmes d’une politique d’intégration… c’est d’encourager les musulmans à pratiquer leur religion… ».
    C’est pure folie! Asseyez-vous donc à une table. Actualisez les données ci-dessus (avec nos experts). Faites des bilans, des projections réalistes! Appelez quelques Officiers Stratèges (nous en sommes riches), pour qu’ils établissent les ODB (en tenant comte du « printemps arabe »). La Foi ne peut s’opposer à la raison droite ni dicter des attitudes suicidaires. Relisez les « Principes de la Réalité Naturelle »!
    Allez à Apt. L’immense cathédrale Ste Anne, fut redressée, 10 ans durant, par un prêtre valeureux aidé par un environnement tradi fort: Il n’a pu empêcher 4 mosquées d’ouvrir leurs portes en face, drainant 10 fois plus de fidèles. La dynamique musulmanne en France est 5 fois plus forte que celle des Tradi toutes tendances confondues. Quant aux évêques, leurs fidèles sont moins nombreux que ceux des A’imah. L’Islam est déjà la 1ere religion pratiquée en France. Leur mot d’ordre chez les jeunes est: « préparez-vous à vaincre les chrétiens; la Synagogue, qui est avec nous, nous livrera les clefs du Royaume. La France est le nouvel El-Andalous »!. Allez écouter les colloques judéo-musulmans partout en France, les mots d’enfants dans les cours des collèges (si vous comprenez l’arabe)…

    En conclusion, méditez bien les sages paroles de Mgr Lefebvre, que vous-mêmes citez: «Le Coran, qui est la loi de l’Islam, provoque à la discrimination, à la haine et à la violence…. Tant que les Musulmans sont une minorité insignifiante dans un pays chrétien ils peuvent vivre amicalement parce qu’ils acceptent les lois et les coutumes du pays qui les reçoit (il devait penser, entre autres, à notre Algérie),. Mais dès qu’ils sont nombreux et organisés, ils deviennent agressifs et veulent imposer leurs lois hostiles à la civilisation européenne (aujourd’hui la France est devenue la « fille aînée de l’Islam selon J. Attali). Les exemples abondent. Demain ils seront maires de nos communes et transformeront nos églises en mosquées […]«.
    Nous y sommes quasiment. Les encourager (aujourd’hui) c’est hâter leur prise de pouvoir en moins de 10 ans. Lorsqu’on est sur le point de se noyer, peut-on refuser la main tendue, fusse celle d’un soixante-huitard révolutionnaire? Si la République décide de stopper l’Islam avec un bataillon de prostituées, prendrez-vous la responsabilité de combattre avec les djihadistes? Iriez-vous jusqu’à sacrifier vos enfants comme les Byzantins bercés par des théologiens de pacotille? Relisez la chute de Constantinople. Cessez tout byzantinisme: mobilisez toutes les forces disponibles, y compris celles de nos frères Sédévacantistes: ils ne seront pas de trop!
    Augustin d’Hippone

  92. 19 août 2011 13:08

    ALONSO

    Ce qui est bien plutôt « stupéfiant » c’est votre illusoire confiance dans les moyens républicains et le miroir aux alouettes du « respect » des principes de la laïcité – thèmes archi-rebattus aujourd’hui par les diverses composantes du « front anti-islam » – afin de résoudre ce que représente la présence massive d’une immigration de confession musulmane, non seulement sur le territoire français, mais plus globalement de partout en Europe occidentale.

    Nous ne perdons pas du tout de vue, bien au contraire, le caractère « hylémorphique des choses naturelles », et notre position est d’ailleurs fondée sur cette conscience. Au rythme où vont les choses sur le plan démographique, en effet, le danger de « permutation irréversible » de la substance de la population se rapproche à grands pas.

    Comment éviter, non pas la « permutation », à notre avis incontournable à moyen terme au regard des données objectives, mais la « confusion dissolvante », beaucoup plus dangereuse en réalité ?

    Vous vous effrayez de la présence de minarets, des boucheries hallal, d’une pratique visible de l’Islam, des slogans : « préparez-vous à vaincre les chrétiens; la France est le nouvel El-Andalous ! ».?

    Pourtant cette attitude de crispation islamique chez les immigrés et leurs alliés, paradoxalement, mais il faut faire un peu de dialectique dans la compréhension des lois de l’Histoire (ou accéder à la « Coincidentia oppositorum » si vous préférez les termes scolastiques), sera pourtant notre meilleure protection !

    Pourquoi ?

    Car se cache, derrière cette apparition d’un islam visible et ostensible qui vous fait trembler (les actuels « trembleurs anti-musulmans saucisson-pinard » feraient bien de manifester un peu plus fort leurs « tremblements » sur la société hédoniste, la consommation de masse, l’avortement, la dégradation des moeurs, la pornographie, l’homosexualité, etc.), une menace beaucoup plus effrayante mise en place par les responsables politiques de l’immigration : la construction d’une société mixée à l’extrême selon le modèle républicain, où, de par les mélanges gigantesques à une échelle jamais atteinte de par le passé entre une population européenne déchristianisée et des allogènes occidentalisés, s’édifiera un système à l’image du rêve mondialiste, ennemi sans visage contre lequel votre combat – qui est le nôtre – est perdu par avance.

    Comment faire dès lors ?

    Tout d’abord être attentif à ce que nous préconisons et tenir toujours liés les deux éléments de la stratégie que nous proposons :

    – 1°) Un mouvement de re-christianisation des européens, accompagné d’une critique théologique de l’islam, afin de préparer les chrétiens de demain à œuvrer à la conversion des musulmans et de les amener à la sainte religion du Christ par le baptême.

    N’oubliez-pas que le principal facteur de la situation dans laquelle nous nous trouvons, ce ne sont pas les immigrés, mais les laïcistes républicains de gauche et de droite, dépourvus de conscience historique, qui travaillèrent à faire venir par millions des individus pour changer la société française jugée trop blanche et trop catholique à leurs yeux !

    – 2°) Inviter, encourager et soutenir les masses présentes sur notre territoire, à refuser les sirènes du poison intégrationniste en s’attachant à leur culture religieuse d’origine, conduisant ainsi à une mise en échec du modèle républicain.

    C’est la seule manière de gripper les rouages de la mécanique destructrice mondialiste qui domine l’Europe.

    La seule, l’unique barrière de protection entre les européens et les allogènes, est effectivement une barrière de nature religieuse. Pas autre chose.

    Vous préconisez quoi d’ailleurs, sur le plan légal, puisque les musulmans sont à présent « chez eux chez nous » par millions ? l’interdiction des voiles, des mosquées, des prières dans la rue, etc. ?

    Pour quel résultat ?

    Une accélération faramineuse du mélange et de la confusion mondialiste dont vous serez devenus les plus actifs soutiens et collabos ?

    Un choc de civilisation instrumentalisé par les talmudistes entre les valeurs dégradées et dévoyées de la société moderne qui fait la promotion scandaleuse du « vivre libre et jouir sans entrave », face à des musulmans qui, au minmum, respectent le Décalogue ?

    De ce fait, vos rêves chimériques vous faisant imaginer que d’insister sur l’application des principes de la laïcité vous protégera de l’islam, vont hâter tragiquement plus encore le triomphe de ce que vous souhaitez combattre.

    C’est au contraire grâce aux barrières entre les communautés religieuses, que l’on pourra éviter une dissolution générale de tous par la mort des cultures pour aboutir à la production « l’homo occidentalis », grotesque zombi dégénéré que cherche à créer pour alimenter ses profits et son commerce, la ploutocratie mondialiste sur l’ensemble de la planète, danger bien plus important et menaçant que celui de l’islam.

    Il faut, pour se protéger, nous appuyant en cela sur les lois de l’Histoire, que les musulmans soient de bons musulmans et les chrétiens de bons chrétiens pratiquants et fidèles à la Tradition de l’Eglise.

    **********************

    Nous reproduisons ce que nous avons déjà écrit à un intervenant victime des vertiges de de la « laïcité et des principes de la République », ayant votre position :

    Lorsque les chrétiens seront revenus à la Tradition et guéris des erreurs modernistes – après une période dont nul ne connaît la longueur et il se peut que, pour punir notre continent de ses crimes, péchés, blasphèmes, immoralisme et son rejet de Dieu, la Divine Providence considère que ce temps doive durer relativement longtemps pour que la peine soit sévère et la leçon bien comprise – alors, la chrétienté reprenant quelques forces, sera en mesure de redevenir maîtresse chez elle et engagera un véritable processus de résolution de la question de l’islam et du mondialisme talmudique, en mettant en œuvre, par les ordres monastiques restaurés, par des dizaines de milliers de prêtres réveillant toutes les paroisses grâce à l’aide des puissances politiques et religieuses catholiques rétablies dans leur autorité, un programme à très large échelle de conversation des populations.
    Ce sera alors, en effet, le temps de la contre-révolution et de la Reconquista.

    Mais pour l’heure, il ne sagit pas de mettre la charrue avant les bœufs, et respecter l’ordre des priorités, c’est ce que Joseph de Maistre désigne sous le nom de « politique expérimentale », terme repris par Maurras qui en oublia pourtant les bases doctrinales et spirituelles.

    Ainsi, notre tâche immédiate, avec l’aide de Dieu, est de surtout créer les conditions d’une telle perspective contre-révolutionnaire.
    Force est de constater qu’on est encore loin du but.

    Prions donc pour que le Ciel nous aide car il est évident, eu égard à la situation actuelle, que le labeur sera rude et qu’il faudra vraiment de la patience, de la pénitence, des renoncements, des sacrifices, des efforts énormes et surtout et avant tout, une très grande Foi !

    Pax Vobis +

    *******************
    LIRE :

    – La Reconquista pour la chrétienté !
    https://lebloglaquestion.wordpress.com/2010/12/14/la-reconquista-pour-la-chretiente/

  93. Michel permalink
    25 août 2011 14:05

    Jean-Claude Lozac’hmeur : Fils de la veuve – Recherches sur l’ésotérisme maçonnique
    Nouvelle édition revue et complétée – Éditions de Chiré, 2002, 288 p.

    ———–

    Le livre de Jean-Claude Lozac’hmeur, « Fils de la Veuve », vient lever le masque derrière lequel se cache la secte maçonnique. M. Lozac’hmeur est un spécialiste des mythes, professeur émérite de l’Université de Rennes II. Fils de la Veuve est une deuxième édition revue et complétée d’un ouvrage portant le même titre et paru en 1990. M. Lozac’hmeur est aussi l’auteur (avec Bernaz de Karer) de De la révolution (Éditions Sainte-Jeanne d’Arc, 1992), où il analysait l’objectif et la stratégie de la Révolution.

    Dans Fils de la Veuve, en comparant les croyances et les rites maçonniques avec ceux des anciennes religions ou mythes païens, M. Lozac’hmeur parvient à répondre aux questions fondamentales : D’où viennent les rituels grotesques de l’initiation maçonnique ? Qui est la veuve dont les maçons se prétendent fils ? Qui est l’architecte Hiram que veulent venger les maçons ? Il est vrai que l’objectif de la secte maçonnique est connu depuis longtemps, et son oeuvre en témoigne. Au temporel, plus aucun pays n’est catholique ; au spirituel, la crise de l’Église, aux dégâts incalculables, n’en finit pas. Partie de rien, la secte maçonnique a tout entrepris et tout réussi, méthodiquement, patiemment, sans relâche. Tous les obstacles ont été abattus, les monarchies catholiques, le pouvoir temporel de l’Église, finalement Rome elle-même semble tomber sous l’infiltration maçonnique. Trois siècles d’activité maçonnique laissent un monde en ruine. Clairement, une telle oeuvre de destruction n’est pas humaine.

    La franc-maçonnerie telle qu’elle existe aujourd’hui est apparue récemment, elle a commencé à s’organiser et à prendre de l’ampleur au début du XVIIIe siècle. Ses rites et ses croyances apparaissent aussi comme des nouveautés aux yeux profanes. M. Lozac’hmeur démontre qu’il n’en est rien. Son analyse de 53 mythes provenant de toutes les civilisations et de tous les pays (la quête du Graal, Jason et les Argonautes, Osiris, Prométhée, Krishna pour les plus connus) révèle l’existence d’un noyau commun universel : l’histoire du fils d’une veuve qui doit venger son père, après avoir découvert sa propre identité et celle de l’assassin de son père. Le lien avec la maçonnerie est évident. Cependant, M. Lozac’hmeur ne s’arrête pas là, mais décrypte ces mythes et ces symboles pour parvenir à leur sens caché : « une religion dualiste cohérente opposant un « Dieu civilisateur » [le père assassiné], ami des hommes, à un « Dieu mauvais » [l’assassin], leur ennemi. Ce dernier, pour les punir de s’être appropriés la Connaissance [la Veuve], provoque le Déluge et se retourne contre son rival, coupable de la leur avoir transmise » (avant-propos, p. 12). Les fils de la Veuve – les initiés à cette religion – oeuvrent afin de détrôner le « Dieu mauvais » et d’instaurer le culte du « Dieu bon ».

    Pour ce qui est de l’identité des deux « Dieux », elle est transparente. Le « Dieu bon » est Satan, le « Dieu mauvais » est le vrai Dieu, la Sainte Trinité. Satan a apporté aux hommes la connaissance du bien et du mal, et Dieu qui a puni les hommes coupables a aussi damné Satan. Les fils de la Veuve, les initiés, oeuvrent donc pour venger Satan contre le bon Dieu.

    Le fait essentiel démontré par l’étude de M. Lozach’hmeur est que la franc-maçonnerie est, intrinsèquement et depuis ses débuts, la religion de Satan. Cette fausse religion, qui prétend à l’universalité comme la vraie, est de tous les temps et de tous les pays. Depuis les origines, en effet, se transmet secrètement l’histoire de la chute d’Adam et Eve et de leur expulsion du paradis terrestre. Cette histoire est cachée sous les mythes et les symboles, et seule une initiation rituelle permet d’accéder à l’interprétation. Elle est surtout faussée, déformée, car Dieu est présenté comme l’ennemi des hommes, et Satan comme l’ami qui leur a apporté la connaissance. Cette contre-tradition côtoie la vraie tradition, celle des adorateurs du Dieu vivant. « Tout se passe comme si l’humanité primitive s’était divisée en deux camps prenant chacun fait et cause pour leur Dieu » (p. 137).

    Si la religion de Satan est une, son « église » a pris plusieurs visages, dont la franc-maçonnerie n’est qu’une forme récente. Accuser la secte maçonnique de tous les maux est donc incomplet : sa responsabilité est certainement immense, mais le complot est plus vaste. D’autre part, sauf à de rares exceptions, le culte satanique a toujours été clandestin ; il est caché sous les symboles et les mythes que M. Lozac’hmeur a décryptés. Même au temps du paganisme où le culte des idoles était religion d’état, la « croyance en Lucifer » (Albert Pike) était secrète.

    L’importance du livre de M. Lozac’hmeur est telle qu’un expert comme Christian Lagrave affirme que ce livre a « réussi à réaliser ce qui a été jadis l’ambition de Mgr Jouin, le fondateur de la Revue Internationale des Sociétés Secrètes » (Ch. Lagrave, postface, p. 165), à savoir, démasquer scientifiquement le complot antichrétien. Tous les contrerévolutionnaires devraient étudier et méditer ce livre, qui dévoile un pan du mystère d’iniquité. L’histoire est éclairée sous un jour nouveau, dès qu’on considère l’existence occulte de la religion des adorateurs du démon. Au delà des apparences, le vrai sens de phénomènes récents comme le mondialisme et la construction de l’Europe est révélé à la lumière de l’activité satanique : « les Francs-Maçons élaborent délibérément le règne de l’Antéchrist. La conséquence obligée, ou peut-être la condition préalable, de ce règne est l’instauration d’un État mondial » (Ch. Lagrave, postface, p. 173). De plus, l’activité antichrétienne de la maçonnerie n’est pas simplement une déviation due à quelques loges athées. M. Lozac’hmeur montre que toute franc-maçonnerie est satanique, puisque tous les maçons sont fils de la Veuve, et que toutes les loges basent leurs rituels sur le mythe d’Hiram/Satan et ses corollaires.

    Aujourd’hui, il peut paraître surprenant de voir la secte maçonnique en perte de vitesse. Depuis quelques années en Grande-Bretagne, son caractère secret est dénoncé officiellement. En France, les loges croulent sous leurs propres malversations financières et les affaires judiciaires. Dans l’ancienne Nouvelle-France, ce sont les candidats à l’initiation qui font défaut. Il est difficile d’en connaître la raison , mais il est possible que la secte, ayant accompli son oeuvre, ne soit plus utile. Abandonnée par Satan comme un outil devenu superflu, elle perd sa puissance et devient le jouet des ambitions humaines. C’est peut-être ce qui s’est passé avec l’Union Soviétique : sa tâche accomplie (répandre les erreurs socialistes), elle n’a plus de raison d’être. Il faut maintenant passer à une nouvelle étape dialectique, créer une nouvelle antithèse qui s’opposera à la thèse en vigueur. C’est ainsi que progresse la Révolution, à coups de thèse – antithèse – synthèse. Ignorer cette tactique, c’est s’exposer à être en retard d’un combat.

    Car un nouveau complot se prépare, une nouvelle étape doit être franchie. La franc-maçonnerie a parfaitement déblayé le terrain pour la phase finale. Il faut que les nations périssent, que l’unité primitive du genre humain se refasse, que l’antéchrist se fasse adorer du monde entier. Sans doute, un cataclysme majeur, une nouvelle guerre mondiale, permettra de franchir l’étape. L’islam, ce vieil ennemi du nom chrétien, dont les héros comme saint Pie V, Jean Sobieski, saint Jean de Capistran, don Juan d’Autriche avaient triomphé grâce à la Très Sainte Vierge, sera-t-il la nouvelle antithèse ? On est allé lui insuffler une seconde vie, et après l’avoir importé massivement en occident, on est en train de le provoquer et de susciter la haine entre les peuples. C’est d’ailleurs le plan des sectes – une troisième guerre mondiale provoquée par un conflit entre juifs et musulmans – selon le maçon sataniste Albert Pike (lettre à Mazzini, 1871).

    Comme d’habitude avec le démon, le piège est parfait et « rien, à vues humaines, ne saurait entraver la réalisation du Plan » (J.-C. Lozac’hmeur, De la révolution, p. 169). Mais rien n’est impossible à Dieu, et si les catholiques, fussent-ils une poignée, déployaient la même énergie et la même persévérance que les adorateurs du démon, ceux-ci seraient balayés et leurs projets réduits à néant.

    – IK

  94. lève-toi permalink
    27 août 2011 21:07

    Michel

    Pour compléter votre texte, il est utile de recommander les ouvrages qui dénonce la Gnose, car c’est d’elle qu’il s’agit. Les bons auteurs ne manquent pas, tel Etienne Couvert, Alain Pascal, Jean Vaquié..

  95. Michel permalink
    28 août 2011 01:56

    A Leve-toi

    Merci! Ce n`est pas mon texte mais un texte copié avec une analyse juste et intéressante.

    Je voudrais aussi dire que le probleme numéro 1 est la déchristianisation et le sabotage de l`enseignement religieux qui a créé l`ignorance religieuse et a tarie le recrutement de bon pretres et moines.

    C`est l`oeuvre de Satan a travers les marxistes et l`action de la judeo-maconnerie.

    Il faut garder un équilibre dans la critique – tout n`est pas la faute des juifs et loin de la…

    Il a des juifs talmudiques puissants mais il y a aussi des franc-macons qui eux sont des occidentaux…

    L`islam est bien plus dangereux….

    Il faudra définitivement un engagement politique des chrétiens pour démerder tout cela…..

  96. lève-toi permalink
    28 août 2011 22:10

    Michel

    L’étude de la Gnose est capitale, car l’islam n’est qu’une gnose parmi les autres, Ettinne Couvert a magnifiquement démantibulé la chose dans cinq ou six ouvrages et dans des conférences, il n’est d’ailleurs pas le seul. Des médecins, pharmaciens et autres personnes intoxiquées par cette peste, l’ont remercié, son travail important leur a permis de retrouver leur équilibre spirituel, voire mental, quand ils ont compris l’affreux engrenage de ces choses.
    Exemple : Beaucoup ont été intoxiqué par René Guénon ( entre autres), véritable serpent dont quelqu’un disait que si l’Antéchrist était venu à son époque, il l’aurait pris comme adjoint, ce triste sire avait infiltré l’Eglise avec un art diabolique, il fut démasqué surtout par un Juif converti, Guénon se fit musulman et fila au Caire. Dans son système, lorsqu’il ne pouvait faire autrement face à un Chrétien convaincu et voulant revenir à l’Eglise, il lui conseillait le protestantisme ou à défaut l’Orthodoxie, mais JAMAIS le Catholicisme.
    En passant, le Protestantisme n’a de chrétien que le baptême, mais c’est une Gnose, Bernard Lazare disait :  » Le protestantisme, c’est le judaïsme qui a reussi à infiltrer l’église ».
    Il y a des Gnostiques même dans la FSSPX, certains ont été chassés, ils étaient « savants thomistes » le jour et « ultra-liberaux et ennemis de l’eglise la nuit », dans leur rage ils ont tout fait pour démolir Etienne Couvert qui les avait démasqués.

  97. Michel permalink
    29 août 2011 00:46

    lève-toi

    Je ne dis pas que cela n`est pas vrai mais a la base l`église a besoins d`alliés et de fideles.

    Pour avoir des alliés et des fideles il faut surtout enseigner la doctrine et le catéchisme et contrer les attaques venant des ennemis de la foi et du Christ.

    Ici au Québec le petit catéchisme a été enlevé des écoles depuis 1960 – enlevé par qui – des marxistes et des franc-macons content de créer l`ignorance religieuse et l`athéisme chez l`enfant. C`est comme cela qu`ils grossissent le nombre de leur alliés par ignorance religieuse.

    Les protestant s sont des freres séparés – bien sur ils ont été attaqués par Satan qui a réussi a modifier une partie de la doctrine mais ils demeurent chrétiens et alliés un jour ils reviendront. Ils ont l`àvantage d`étudier a fond la Bible – Bible studies – d`etre des Évangélisateurs agressifs du moins pour les Évangéliques et ils gagnent des ames proche du Christ. C`est déja ca!

    Nous les catholiques avons bien du pain sur la planche. Il faut etre unie, évangéliser, prier et connaitre a fond la Bible. Travailler avec nos alliés (protestant et othodoxes) et évangéliser les musulmans et les athés, les marxistes et les franc-macons.

  98. lève-toi permalink
    29 août 2011 23:18

    Michel

    Les protestants ne sont pas nos frères séparés, ils sont dans l’erreur totale, le libre examen en est la preuve, mais j’insiste, c’est une gnose, on ne peut pas travailler avec eux, ils doivent se convertir, et que cela leur plaise ou non, il n’y a point de salut en dehors de l’Eglise, de même que l’arche de Noé était la seule voie du salut pour les serviteurs de Dieu.
    Je vous conseille vivement d’étudier la Gnose, les Orthodoxes ne sont pas dans la Gnose, les différences avec l’Eglise Catholique sont d’une part le « Filioque », et des questions administratives relevant plus de l’orgueil que d’autres choses. Il faut en premier évangéliser les protestants, ils ne sont pas nos alliés. Pendant le concile funeste de Vatuican Deux, ils se réjouirent ouvertement de la destruction de la Messe de toujours, celle que HaIssait le défroqué Luther ( dont il est dit qu’il serait damné, ce qui est possible en plus si l’on se souvient de la terrible vision de l’Enfer de Ste Thérèse d’Avila) ils hurlèrent de colère et se montrèrent tels qu’ils sont en réalité quand le Pape Jean Paul II voulu nommer un évêque à Genève :  » Pas question d’un Papiste chez nous » telle fut leur réponse hargneuse, par contre ils aiment la messe de Paul Six, car elle n’est que la cène protestante, sans valeur, Luther disait : Pour détruire l’Eglise Catholique, il faut détruire la Messe abominable » sa haine était telle qu’il ne cachait pas sa fréquentation avec le diable, il mourut pendu dans son lit. Marie Carré, ancienne protestante, convertie au Catholicisme, éprouva un tel dégoût de cette fausse religion qu’elle a écrit un ouvrage sur le sujet.
    Rappelons pour finir que les guerres de religion, contrairement à l’Histoire officielle menteuse, fut le fait des protestants, et que la Saint Barthelmy ne fut qu’une révolte légitime des Catholiques contre les innombrables massacres de Catholiques dans les églises et ailleurs ( les tristement célèbres Michelades) mais l’histoire menteuse ne retient que la St Barthelemy, elle sait donc protéger les ennemis de l’Eglise Catholique et fait silence sur les horreurs qu’ils ont commis, même un historien protestant a eu l’honnêteté de le dire..
    Etudiez la Gnose, vous y gagnerez beaucoup, certes il faut faire effort intellectuel, mais c’est un devoir de s’informer et par suite d’informer les autres.

  99. Michel permalink
    30 août 2011 00:34

    Regardez ce que le Christ lui-meme a dit a soeur Faustine dans les années 30 en Pologne au cinquieme jour de la neuvaine que Il a Lui-meme dicté a soeur Faustine.

    Il dit Lui-meme Amene moi les ames de tes freres et soeurs séparés…

    Nous ne sommes plus a l`époque des guerres de religion du 15 eme siecle et il y de bien plus grave problemes. La chrétienté a besoin de faire bloc et pas de se déchirer. Je ne dis pas que Luther avait raison bien sur mais cette réaction a aussi été une punition de l`Église catholique par Dieu a cause de sa corruption a cette époque.

    Bien sur les protestants sont en erreur sur certains point de la doctrine mais ils aussi leur qualités. Ils évangélisent bien mieux, ils connaissent leur bible sur le bout de leur doigts – ancien et nouveau testament donc a nous d`en prendre de la graine.Le catholicisme actuel n`est pas en santé c`est certain et je pense que les chatiments divins ne sont pas loin pour l`église.

    L`islam est bien plus grande menace pour nos pays que le protestantisme.

    Ils reviendront éventuellement a la foi catholique regardé les Anglicans…mais tout cela est dans les mains de Dieu patience – ils reste nos freres – ils sont chrétiens mais les musulmans eux sont des paiens. Meme les paiens vont finir par se convertir mais pas par la force…ce sera par la volonté de Dieu.

  100. lève-toi permalink
    30 août 2011 22:51

    Michel

    Nous tournons en rond, du moins je le pense.
    Les Protestants ne connaissent qu’une Bible trafiquée par Luther et consorts, il faut espérer leur conversion ,mais à part le baptême, il n’ont rien de commun avec la Vérité de l’Eglise, on ne peut faire cohabiter la Vérité et le mensonge, il y aurait alors un immense danger pour les âmes, « que ton oui soit oui, que ton non soit non, le

    reste vient du diable ».

  101. Xavier permalink
    6 septembre 2011 23:14

    La Russie autorise la prière dans la rue des musulmans pour la fin du ramadan, et il y a du monde…bientôt la même chose à Paris !

  102. Jean Charles V. permalink
    19 septembre 2011 00:21

    Il faut reconnaître à La Question que je découvre après l’article sur le 11 septembre, une grande cohérence, car le problème contrairement à ce qu’un discours populiste démagogique essaie de faire croire n’est pas l’immigration (clandestine ou officielle) qui ne concerne en réalité que 100 à 300 000 personnes maximum chaque année dont 25 000 reconduites aux frontières, mais la présence d’une population majoritairement musulmane issue de l’immigration (chiffres inconnus mais avoisinant les 7 à 12 millions selon les estimations), parfaitement française au regard du droit et dont il va bien falloir faire quelque chose.

    Et si on veut éviter la grande salade mondialiste métissogène à laquelle nous destine les élites politiques et idéologiques alors il est clair qu’il faut pousser les musulmans à l’être plus encore afin que la religion agisse comme une barrière protectrice entre les communautés. Cette tactique est très intelligente.

    C’est un paradoxe (fort bien exposé sur ce blog), mais c’est un paradoxe qui est la seule solution et l’unique chance de survie à long terme.

    Autrement, et il faut être lucide sur ce point, s’en est totalement terminé en quelques courtes décennies du peuple français et de sa substance européenne d’origine. La France des villes et des campagnes, avec les solutions politiques du FN à l’extrême gauche fondées sur la laïcité et les conceptions républicaines, ressemblera à l’identique inévitablement à ses équipes sportives de foot ou de basket…hélas !!

  103. Michel permalink
    19 septembre 2011 12:47

    Mr Ryssen et l`ancien représentant américain David Duke ont noté par leur études que les intellectuels et les lobby juifs de par leur convictions et leur influences sont ceux qui le plus travaillé a une société multiculturelle et a l`ouverture des frontieres a l`immigration non-européenne aux USA. Ce sont eux qui aux USA depuis les années 50 ont fait basculé les lois pré-existentes. Les intellectuels juifs faisaient l`apologie dumétissage et de la fin des frontieres sauf pour Israel bien sur….

    Voir le livre de David Duke – Jewish Supremecism –

  104. lève-toi permalink
    19 septembre 2011 21:32

    Michel

    C’est évident, car le métissage permettra aux juifs d’être les maîtres d’un peuple avachi définitivement, c’est la seule raison du mondialisme forcené que nous subissons.

  105. 20 septembre 2011 01:06

    messieurs , votre sujet m a semblé très intéressant , j apprécie votre respect de l islam , en ce qui concerne la théologie , vous dites que c est une fausse religion , stupide et que Mohamed salla allahou 3alayhi wassalam est un imposteur , mais je pense que votre idéologie s est basé sur des paroles sans sens ni fond ni preuve , c facile de nier l existence de cette religion car on est dans l histoire et l histoire est un passé , de plus il est vrai que la société musulmane ne donne pas le bon exemple de sa religion ni son vrai visage et ne la porte pas comme il se doit , mais moi mais chers ami(e)s je vous fait une invitation a consulter le saint coran avec objectivité , vous y trouverais des preuves que cette religion est vrai , elle est celle de dieu la dernière des religion , d abord d un point de vue logique , toute les autre religions ont plusieurs textes sacré, comment est ce possible ?
    alors que c dieu qui les envoi , l islam reconnait l existence des ancienne religion , et il n est venu que pour les compléter , comment ?les bases de ces religions (les manuscrits) ont été modifié , alors l islam est venu avec un livre que dieu a gardé et a préservé des gens subissant l influence satanique et vous pouvez vous assurer de son authenticité grâce a un code mathématique récemment découvert que vous trouverais sur internet , de plus mes chers ami(e)s j aimerais vous parler au nom du domaine que nous tous y croyons , c est la science bien sur et bain si vous avez l occasion de lire ce livre sacré , vous y trouverais pleine de preuves scientifiques , des découverte contemporaine y sont divulgué, un savoir que vous en conviendrais un orphelin ignorant ne peut avoir ! je peux même vous en siter quelque une : le big bang , l expansion de l univers , les étapes de la grossesse a vue microscopique ….. vous les trouverais toute sur internet bien sur , c comme si dieu nous envoya des message indirecte pour manifesté son existence a travers ces preuves logique et rationnelle cella a été en tout les cas ma conclusion , alors mes ami(e)s , certes les musulmans contemporains ne porte pas le message divin comme il se le doit mais il ne faut pas s arrêter a ce genre de détails quand vous avez un livre a consultez , le reste viendra tout seule seul un aveugle ne peut pas voir cette vérité et un aveugle dans son coeur bien sur pas dans ces yeux et juste pour finir , dans l islam , le vrai islam, celui du livre sacré et de la sunna , les religion doivent coexister dans la paix et les bonnes relations et chacun a le droit de pratiquer ses cultes en tenant compte du respect de l autre et le seule facteur qui pourra trancher entre elle au point de vue de chaque individus c les preuves , des preuves logiques sans intervention d autre facteur ni d aucune pression !!!!!!!!!

    • 22 septembre 2011 10:50

      Mustapha Haouassi,

      Vous ne trouverez pas de complaisance à l’égard de l’islam sur le plan théologique parmi nous, c’est un fait.

      Cependant nous préférons en effet les bons musulmans aux voyous dégénérés, dealers, voleurs, violeurs, buvant de l’alcool, fascinés par l’argent facile, fréquentant les casinos, les boîtes de nuit et les prostituées, vendus aux valeurs les plus perverses de l’occident dévoyé, qui remplissent la rubrique des faits-divers des journaux et saturent les tribunaux et les prisons.

      En ce sens, nous avons du respect pour le code moral de votre religion fondée sur le Décalogue, comme le christianisme, et encourageons tous les croyants à le respecter et le faire respecter.

      Mais plus largement encore, nous pensons que dans la situation actuelle, puisqu’il y a une présence massive de populations musulmanes en Europe de par les vagues successives d’une immigration qui fut voulue et encouragée par les dirigeants politiques – vagues qui se poursuivent et qu’il convient d’arrêter au plus vite et inverser de sorte que retournent dans leurs pays ceux qui se sont égarés ou ont été poussés à venir en terre chrétienne pour des raisons principalement économiques – il faut soutenir les musulmans dans leur pratique religieuse, seule manière pour eux de conserver leur identité culturelle et spirituelle, et pour nous européens, paradoxalement, ce que ne voient pas les partis républicains jusqu’au FN, de préserver les éléments de notre civilisation.

      Comme nous l’écrivons dans la présentation de nos orientations :

      « Si nous désirons sortir du piège et nous extraire du conditionnement individualiste, libéral, athée et matérialiste que nous impose une société malade, profondément dominée par l’argent dispensant une culture de mort il nous faut, impérativement, nous ouvrir à un autre ordre de réalité, nous disposer à devenir singulièrement attentifs aux vérités surnaturelles, à briser l’enfermement stérile dans lequel nous précipite un monde dégradé, fracturé, agonisant sous le poids de sa gigantesque erreur, s’éloignant, inexorablement, et de plus en plus rapidement, de son Principe, et accueillir, avec respect et dévotion, les semences de l’Esprit porteuses de la Vérité de l’Evangile. »

      Voilà l’unique solution et il n’y en a pas d’autre. Pour les chrétiens, les musulmans et aussi les juifs !

      C’est donc un double mouvement salvateur de retour à la religion qu’il nous faut engager : l’un en direction des musulmans en se solidarisant avec leurs légitimes demandes de pouvoir pratiquer leur foi librement et ouvertement – l’autre en direction des chrétiens à l’être plus encore et revenir à leur tradition, et pour les incroyants, les ramener au plus vite et « efficacement » vers Dieu en les débarrassant du venin idéologique libéral, hédoniste directement fabriqué par les cerveaux talmudiques, qui est une menace pour tous les peuples qui ont à livrer un même combat contre un identique ennemi : le poison idéologique corrupteur de la modernité !

      Pax Vobis +

      ***************************

      La politique « religieuse » de La Question !
      https://lebloglaquestion.wordpress.com/la-politique-%c2%ab-religieuse-%c2%bb-de-la-question/

    • assia permalink
      22 septembre 2011 22:59

      Je m’appelle Assia d’Algérie, je suis musulman est je pense que le Coran dit commes vous, que chacun soit pieux, fidèle, ne fasse pas le mal et reste soumis à Dieu لا اؤمن الا بالله

      anna la ilaha ila lah mohamed rasol lah

  106. Mario permalink
    20 septembre 2011 10:58

    Mon ami Mustapha…

    Nous ne faisons point d’idéologie, à bien des égard l’idéologie est ennemi de la raison et de la Foi.
    Les preuves que Mahommet est un imposteur et sa « religion » est l’oeuvre du Malin pour ne pas dire celle du juif, dans ce qu’il a de plus pervers, abondent.
    La totalité des postulats du Coran sont faux, de la non-divinité du Christ, au chronologie biblique mentionnée, quand à la substance même du message…je crois que les oeuvres de l’Islam parlent pour lui-même. Peu de religions ou sectes dans le monde peuvent se vanter d’avoir un pédophile et un meurtrier despotique comme fondateur, et d’avoir fondé sa civilisation sur la spoliation et l’exploitation des Chrétiens…On reconnaît un arbre à ses fruits…

    Les premiers documents en langue arabe sont des frises sur le fronton d’une église syrienne chrétienne du VIe siècle observable en Belgique, le Coran n’est pas issu de Dieu qui lui-même ne parle pas arabe…puisque dans des conditions pareil ce livre n’est certainement pas révélé de Dieu, il n’est évidemment pas la parole incréée de Dieu : l’existence des versets abrogés et abrogeant n’est qu’une abération de plus qui illustre les inepties débitées par ce « texte », l’existence de multiples Corans très différents avant le règne d’Othman est un autre exemple frappant.

    Le Coran est une prodigieuse charlatanerie.

    • 6 avril 2012 14:03

      Cher Mario, Chers Tous,

      Je ne suis pas d’accord pour affirmer que le Coran soit une « charlatanerie », c’est une erreur souvent faite en survolant sa lecture. Certains Chrétiens disent de Mohamed qu’il n’a pas accompli de miracles, qu’il n’a pas annoncé de prophétie etc. et que là se situe la base de l’imposture. Certes, ce sont des paroles faciles à véhiculer pour l’ignorant, et l’ignorance est la pire des mé-croyances. Le Coran est parfait en style et en sens.

      Je vous invite à creuser un peu et vous trouverez la Lumière Divine sous la gangue hideuse – que vous avez effleurée – qui protège le Trésor. Avec un peu de perspicacité vous comprendrez peut-être comment le Coran est entièrement cohérent, avec l’ensemble des Écritures Saintes, Chrétiennes, Juives et aussi avec La Sagesse d’autres traditions qui ne sont pas des religions en tant que telles, qu’il englobe. Dieu a créé trois voies principales qui convergent toutes vers une même réalité, telle l’enfance (âge basé sur la matière, horizontalité de la Croix : les juifs, Ô Enfants d’Israël, prient en « pleurant » – tels des enfants – devant le Mur des… Lamentations) suivie de l’adolescence (âge basé sur l’Esprit, verticalité de la Croix, les Chrétiens suivent les pas du Christ inspiré par L’Esprit Saint, cette même verticalité dont le Coran dit qu’elle permet à Jésus de rejoindre Dieu, chemin unique par lequel Jésus affirme qu’il faut passer pour atteindre Dieu) et enfin de l’âge adulte qui est l’harmonie – de la Croix – entre Matière de ce monde dont notre corps est modelé et Esprit qui en est la voie pour s’en abstraire et rejoindre L’Ineffable. Refermez une croix et vous obtiendrez – en cinq étapes – un Cube… Ultime Demeure.

      Quelle que soit notre confession publique, nous sommes tous juifs le matin au réveil, chrétiens à midi et musulmans le soir au moment d’affronter la mort. Si vous ne comprenez pas le Coran dites-vous qu’il n’est pas encore l’Heure pour vous de l’appréhender. Si vous ne faites pas confiance à ce que j’affirme ici, vous pouvez vous lancer dans l’étude par exemple de la mécanique quantique si vous préférez, vous arriverez à la même conclusion. Quelles que soient vos recherches dans l’eau, la terre, l’air ou le feu vous apprendrez ce que vous savez déjà : il faut passer par l’Esprit pour « sortir » d’ici. Quel que soit votre chemin vous finirez toujours par converger, par retourner à Dieu. La seule bataille qui existe est celle que vous mènerez contre vous-même. Les cris, les points d’exclamations, la volonté d’éradiquer, tout cela en pure perte. La Croix est le symbole de notre crucifixion à tous dans le monde créé, bien avant celui de la salvation des pêchés.

      (et attention à ne pas se noyer dans cet océan sans rivage)

      La Sagesse vous guidera

      Avec la Paix

      Daniel

  107. Michel permalink
    20 septembre 2011 16:46

    Le Coran a été écrit par Mahomet mais sous l`influence d`un rabbin et sous l`influence d`une chrétien hérétique arien. C`était l`époque des grandes hérésies chrétiennes.

    Le Coran est faux et il est facile d`en trouver des preuves pour un chrétien ou un juif. D`abord l`influence du Talmud et de la religion juive sur les prescriptions alimentaires et de purification qui sont semblables a celles des juifs. Le Christ avait bien dit que le Royaume de Dieu n`est pas affaire de nourriture ou de boisson – les préceptes de l`Ancien Testament purification et sacrifices annoncaient la venue du Christ.

    L`Influence dans le Coran de l`Évangile arabe de l`Enfance est visible quand le Coran parle de l`enfant Jésus en Égypte et de ses miracles. Ces informations viennent d`un faux – Évangile écrit vers 500 Ap JC et qu`avaient probablement en main les tribus arabes chrétiennes hérétiques pres de Mahomet.

    Il y a probablement aussi une influence satanique dans les prescriptions violentes de ce livre qui permet le mal – l`expansion par la violence, le mensonge, la ruse est de meme nature que le communisme ou la encore les influences sataniques étaient visibles.

    Le refus de la croix, le refus de la divinité du Christ ont plus a voir avec l`obstination de Satan et sa défaite par la croix que avec Dieu. Pourtant dans les desseins insondables de Dieu l`islam a un role a jouer dans le plan de Dieu.

    L`islam est un parmi d`autres doctrine de l`esprit de l`antichrist dont nos parle Jean dans les Évangiles – tout comme le Talmud et bien d`autres doctrines encore.

    Il est impossible que Dieu rejette la mission humaine du Fils 600 apres mais Satan lui et ses anges déchus ont tout intéret a crééer de fausses doctrines politiques et de fausses religions qui cherchent a éradiquer l`Église.

  108. 5 avril 2012 16:47

    Pour mieux comprendre ce que défendent comme idées les membres de Forsane Alizza :

  109. 5 avril 2012 18:10

    Le phénomène toucherait 3 600 personnes par an en France. À côté d’une séduction intellectuelle et spirituelle, c’est dans les banlieues que ces conversions sont les plus fréquentes. A lire, et à méditer.

    Ils seraient aujourd’hui une dizaine par jour à se convertir à l’islam en France, « selon les remontées que nous font les responsables associatifs musulmans », signale Didier Leschi, chef du bureau des cultes au ministère de l’Intérieur. Soit 3 600 convertis par an environ.

    Entre 30 000 et 70 000 convertis à l’islam en France

    Combien sont-ils aujourd’hui en estimation cumulée ? Difficile à dire, mais des chiffres circulent. Évaluation basse : 30 000. Haute : 70 000…

  110. 5 avril 2012 18:17

    La déchristianisation planifiée et massive, le rejet de la doctrine morale Catholique, l’influence grandissante de l’Islam  » La France deviendra mahomète, niant la divinité du Christ. « , du spiritisme et des cultes lucifériens seront autant de signes de cette  » gangrène  » spirituelle.

    Cette désintégration ne se sera pas faite spontanément, mais sera orchestrée par des sociétés secrètes et des groupes d’influence dans tous les milieux, sous le masque de l’amour de l’Homme.

    Ils seront acharnés à la dissolution de la civilisation chrétienne, par la corruption,  » les mauvais livres « , l’imposture ou la peur, élaborant des lois contraires à la Loi divine  » les lois impies « , séduisant ceux-là mêmes qui auraient dû la défendre, les aveuglant au point de les amener à persécuter ceux qu’ils devraient aimer. Toutes ces attaques visent à effacer de l’esprit des hommes la mémoire du Dieu Créateur et du Christ Sauveur.

    Voilà les symptômes de la grande démence qui suit toutes les décapitations. Le diagnostic avait été fait depuis longtemps, et les remèdes prescrits. La France n’a pas veillé et tenu compte de ces avertissements. Toute folie non contrôlée devient vite meurtrière.

    II semble bien que  » la grande boucherie  » soit au rendez-vous du XXIème siècle !

    http://www.marie-julie-jahenny.fr/les-propheties-pour-la-france.htm

  111. lève-toi permalink
    8 avril 2012 21:40

    Skylighit33

    Vos arguments sont périmés, Mahomet n’a jamais existé, les premiers corans ne parlent jamais d’un prophète ( fabriqué par la suite pour donner corps au coran).

    Michel

    L’histoire de Mahomet écrite par un rabbin, c’est la vieille théorie d’Hanna Zacharia, alias père Bertuel, depuis les historiens munis d’esprit critique ont démantibulé ces élucubrations

    • skylight33 permalink
      16 avril 2012 16:48

      « Lève-toi », lève-toi !

      Prétendre que ces arguments sont périmés n’a pas de sens car les arguments que j’ai cités sont fondamentaux et donc indépendants de toute croyance : pas besoin de croire en Dieu pour vérifier qu’en « pliant » une croix on obtient un cube en cinq opérations.
      Par ailleurs il est vrai que Mahomet n’a jamais existé, c’est Mohamed qui existe.

      La Parole de Dieu se condense et devient plus synthétique au fur et à mesure de sa révélation, c’est à dire au fur et à mesure que l’humanité évolue (ce qu’on enseigne à la maternelle est symbolique, puis parabolique au lycée et devient purement abstrait à l’université : on passe de la matière à l’esprit pur, le texte se condense : on passe du petit chaperon rouge à e=mc²), selon le schéma judaïsme > christinaisme > islam. Ainsi, contrairement aux apparences, c’est ce qui est révélé antérieurement qui provient de ce qui est révélé postérieurement : le Pentateuque provient de l’Evangile, l’Evangile provient du Coran, qui Lui-même provient du Livre (al Kitab) pure Parole Divine et non l’inverse.

      Pour savoir si le Coran est véridique ce n’est pas en allant écouter ce qu’on en dit à droite à gauche qui vous permettra de le vérifier. Il est dit que le Coran est révélé. S’il est révélé c’est une réalité permanente, qui se répète à chaque instant et qui peut se vérifier de manière atemporelle. A chacun d’en juger, donc !

  112. Charles permalink
    14 octobre 2012 14:36

    L’Islamisme radical.-

    Qu’est-ce à dire ?…

    On est en train de monter une vaste opération insidieuse tendant à renforcer, aux yeux de nos contemporains naïfs et

    désinformés, la crédibilité et la tolérance de l’Islam, qui ne serait qu’une religion pacifique comme les autres… L’ « Islamisme

    radical » n’aurait rien à voir avec l’Islam véritable dont il ne serait qu’une dérive malheureuse !

    La manoeuvre est habile et savamment mise en oeuvre…. Et ça marche !… Quelle est donc la source de ce prétendu « Islam

    radical » si ce n’est le Coran ?… Ne voit-on pas les adeptes de ce « radicalisme » stigmatisé s’adonner à la prière, postérieur

    en l’air et pieds « débabouchés » ? Car leur prétendu radicalisme n’est que la mise en pratique des versets du Coran, que les

    catholiques devraient bien prendre la peine d’étudier ! Qu’on les lise, ces versets et que l’on en trouve un seul qui puisse

    s’approcher, de cette prière catholique : « Répandez, Seigneur, vos bénédictions sur mes parents, mes bienfaiteurs, mes amis

    et mes ennemis ! » Allez sur Internet et lisez la sourate 47, verset 4 : « Lorsque vous rencontrez des infidèles, tuez-les au

    point d’en faire un grand carnage et serrez fort les entraves des captifs. » Et puis la sourate 2, verset 191 « Tuez les infidèles

    partout où vous les atteindrez ; expulsez-les d’où ils vous ont expulsés. Tuez-les, telle est la récompense des infidèles. » Et,

    pour clore une énumération qui pourrait être bien plus longue : « Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Dieu » (sourate

    9, verset 29). Quant aux versets sur les femmes, ils méritent une attention toute particulière !

    De là découle la « Charia » qui nourrit les relations doctrinales, sociales, culturelles et relationnelles, toutes s’inspirant du

    Coran, et le « djihad » qui en est le bras armé. Appliquée actuellement dans le Nord-Mali la charia génère amputations, viols,

    séquestrations, lapidations… L’écrivain Erik Orsenna qui rentre de cette région parle d’ « horreur absolue » !

    La normalisation en marche !

    Les structures politiques qui nous gouvernent, qu’elles soient de droite ou de gauche, extrêmes ou non – je n’évoque pas le

    « ventre mou » centriste – concourent toutes à dédiaboliser l’Islam pour que le Judaïsme puisse enfin se prétendre le

    « Messie » tant attendu… quand l’Islam aura préparé le terrain par la généralisation de l’horreur ! On n’a rien compris si

    l’on n’a pas compris ça !

    Que voit-on ?

    On nous dit que cet « islam radical » s’enseigne dans les prisons… preuve que la majorité des incarcérés sont musulmans et

    tout prêts à passer au radicalisme ! Et que propose-t-on ? La multiplication des Imams dans celles-ci ! Pour enseigner quoi ?…

    Le Coran !… Par ailleurs, on s’ingénie à squatter les écrans de télévision pour y montrer des « musulmans »prétendument

    modérés, jurant sur Allah qu’eux ne sont pas comme ça ! Pour que ça fasse plus « vrai » on recrute ces porte-paroles de la

    tempérance parmi ceux qui n’arborent pas une barbe… trop coranique ! Enfin, on leur promet des mosquées en nombre

    suffisant pour qu’ils puissent assouvir leurs besoins spirituels… et l’engagement prosélyte que le Coran leur impose !

    Selon le « Figaro » du 10 octobre, il y a actuellement, en France, « 12 millions d’immigrés et enfants d’immigrés » ! Leur

    puissance potentielle est telle qu’ils peuvent déjà envisager sereinement un passage à l’acte. Comme toujours, dans

    l’indifférence et l’insouciance générales. Julien Dray (PS), quant à lui, estime que « l’islamisme radical touche plusieurs

    milliers de personnes en France » (Nouvel Obs.09.10.2012)

    Le règne de l’Antéchrist.-

    Jean Vaquié, dont la lucidité et la pertinacité des propos avaient été louées par Mgr Lefebvre (lettre manuscrite du 27 septembre

    1989), avait écrit : « Bénédictions et Malédictions – Les prophéties de la Révélation Privée ». (Ed. D.M.M. et aussi « Lecture et

    Tradition – juillet août 1987)

    L’avant-propos de ce texte traite des révélations privées : « Curieusement, les révélations privées n’ont généralement pas

    bonne presse parmi les traditionalistes, clercs ou laïcs. N’ayant plus rien à « ajouter » à la révélation publique, close à la mort

    du dernier des Apôtres, elles sont négligées, voire ignorées, sous prétexte qu’elles ne sont pas « de foi » ce qui est vrai. Mais

    ceux qui tiennent ce langage – étant admis évidemment qu’il s’agit d’authentiques révélations – se rendent-ils compte que, ce

    faisant, ils foulent aux pieds l’intention de divine Miséricorde qui les inspire ? … Car, si la finalité des révélations privées n’est

    pas de modifier le contenu révélé, qui lui est de foi, par contre cette finalité est d’ordre pratique, visant l’agir moral, spirituel ou

    religieux des croyants en vue d’en fortifier la croissance et la ferveur par des avertissements ou des appels à la conversion et à

    la pénitence. » Il est évident que, peuvent être considérées comme « authentiques » – même non encore reconnues et

    approuvées par l’Eglise – celles qui ne modifient aucunement « le contenu révélé, qui lui est de foi » ! Ce n’est certainement

    pas le cas de Medjugorje !

    Que nous révèlent donc ces « révélations privées » selon Jean Vaquié ?

    « Les institutions qui sont sur le point de disparaître sont les oeuvres de Dieu sur la terre. L’Eglise est son oeuvre ; or nous

    voyons bien qu’elle est sur le point de disparaître, rongée par le pluralisme, lui-même annonciateur du syncrétisme universel.

    La monarchie de droit divin est son oeuvre ; or elle a eu la tête tranchée. Dieu va-t-il donc laisser détruire toutes ses oeuvres

    terrestres ? Sommes-nous donc condamnés à être des combattants sans espoir ?

    « Certainement pas, car nous savons que Dieu « ne fait pas un peuple sans espérance ». Notre esprit est donc invinciblement

    conduit à interroger les prophéties surnaturelles. Il y a deux sortes de prophéties : celles de la Révélation publique, et celles

    des révélations privées. (…) Les prophéties publiques traitent seulement d’un futur à grande amplitude dans lequel nous

    distinguons mal le sort de la France aujourd’hui. Nous souhaitons des prophéties plus détaillées et plus actuelles. C’est le cas

    précisément des prophéties qui nous donnent des espérances plus proches (…)

    « Nos ennemis ont l’habitude de nous dépeindre comme des esprits racornis, « figés dans la sclérose traditionnelle et

    nostalgique d’un passé irrémédiablement révolu » ! C’est encore l’un de leurs faux jugements. L’homme traditionnel est au

    contraire un homme d’avenir, un homme de prophéties parce que c’est un homme qui recherche, non pas sa volonté propre et

    ses rêves, mais la volonté de Dieu : aussi ne dédaigne-t-il pas les prophètes : « Et in prophétis meis nolite malignari »

    (Ps.104.15) « Veuillez ne pas médire de mes prophètes ».

    « Nous n’avons besoin que de retenir la synthèse des prophéties privées, c’est-à-dire leurs grandes lignes. Avant l’apparition

    glorieuse de N.S.J.C. venant terrasser l’Antéchrist, il se produira sur la terre un événement préfiguratif, une

    anticipation prémonitoire. (…) » On retrouve bien, ici, les « prophéties privées » de Garabandal ou de San Damiano. « Les

    prophéties nous disent aussi qu’il viendra un moment où tout semblera perdu. Mais la Monarchie de Droit divin sera restaurée,

    bien que par des moyens qui échappent à toute prévision humaine. La logique chrétienne adhère sans peine à l’espérance de

    cette restauration. Dieu ne laisse pas ses oeuvres inachevées. Or la Monarchie de Droit divin est son oeuvre ; elle a pourtant

    disparu en la personne de Louis XVI « comme un agneau bénissant » ; elle reparaîtra en la personne du Grand Monarque

    « comme un lion rugissant », dans un évènement triomphal. Les prophéties privées sont en accord avec les prophéties

    publiques sur beaucoup de points essentiels, et en particulier sur la soudaineté du déclenchement : « Quand les hommes diront

    Paix, alors ils seront surpris par une ruine imprévisible » (1ère Thess.5-3) Ni le rétablissement de la Monarchie, ni celui de

    l’Eglise ne seront le résultat de nos intrigues politiques ou canoniques. Ils seront miraculeux l’un et l’autre ».

    Ce qui n’implique nullement une démobilisation de notre part ! Car, jusqu’à cet « avènement » nous avons à défendre notre

    Foi, nos familles, nos écoles, nos libertés, notre Patrie ! Et nous avons aussi à travailler à la (re)conquête des âmes par un

    zèle apostolique plus courageux ! « Les hommes d’armes batailleront et Dieu donnera la victoire » !

    ———————————————————————————————————-

  113. 26 août 2013 17:15

    Il s’appelait Jean-Daniel, et il est mort en Syrie à l’âge de 22 ans, où il était parti combattre après sa conversion à l’islam.

    Originaire de Toulouse, il « a été tué début août en Syrie en combattant les troupes du régime de Bachar el-Assad dans les rangs des islamistes, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier.

    Cette source, qui n’a pas donné plus de détails sur les circonstances et le lieu du décès, confirmait une information de la BBC à qui la mort de Jean-Daniel, 22 ans, avait été annoncée par le père à l’issue d’une interview. Le jeune homme – dont l’identité n’a pas été donnée – était apparu début juillet dans une vidéo de propagande aux côtés de son frère aîné Nicolas, 30 ans, qui, kalachnikov et Coran en main, léger sourire aux lèvres, se réjouissait d’avoir réussi à convertir son cadet – qui ne montrait aucune expression et ne disait pas un mot.

    « El Hamdullillah, Allah, il a guidé mon frère » et « un an après moi, mon frère, il a accepté l’islam », expliquait Nicolas, présenté sur la vidéo comme Abu Abd al-Rahman, et qui disait s’être lui-même converti « il y a bientôt trois ans ». »

    Source : http://www.contre-info.com/syrie-un-djihadiste-vrai-francais-meurt

Trackbacks

  1. LA CUESTIÓN DEL ISLAM « moimunanblog
  2. ProVaticanus « La Question : Actualité Religieuse
  3. Le Coran provoque à la haine et à la violence ! « La Question : Actualité Religieuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :