Skip to content

In Memoriam : Patrick Ferner (1949-2011)

9 septembre 2011

 

I N   M E M O R I A M

Patrick Ferner (1949-2011)

 

Notre camarade, ami et frère en Jésus-Christ, Patrick Ferner, vient de nous quitter. Il a rejoint le Seigneur, l’âme en paix, muni des sacrements de l’Eglise.

Patrick Ferner, diplômé en science-politique, animateur et créateur de Question sur le monde, très engagé au service de la Tradition, écrivit de nombreux textes témoignant d’une pertinente capacité à poser les grands problèmes contemporains. Attachés aux penseurs contre-révolutionnaires dont un devint pour lui une référence majeure, à savoir Joseph de Maistre, il comprit à son école à quel point la relation avec le Ciel explique et dicte l’état de l’âme humaine comme celui du monde et des sociétés. Ainsi, il se pencha sur les causes des bouleversements sociaux et spirituels, rédigeant plusieurs études remarquées dont en particulier celles, critiques, portant sur la nature perverse et satanique  de la Révolution Française, études qu’il intitula : Le génocide, une invention française, et L’héritage funeste de la révolution française . Dans cet esprit, montrant au passage la prétendue « liberté » d’Internet : Internet et Fantasmes, la perversité de la politique sanitaire française : Vaccins, on nous a menti, la tragique erreur sioniste : Israël ou la chimère sioniste, les Mensonges de l’Amérique, et l’Europe du néant, il comprit très vite les principaux dangers auxquels notre société déchristianisée aurait à affronter, et analysa, à la suite de France crise d’identité,  la nature de l’islam dans plusieurs textes : Le vrai visage de l’islam, et  sur La Question : L’ISLAM : UNE HÉRÉSIE BLASPHÉMATOIRE.

 Ayant mis cependant  l’essentiel de son existence dans les mains de Dieu, notamment dans ses derniers jours, notre ami s’était consacré entièrement à une vie fervente de foi, de piété et de prière.

 Une certitude s’impose donc au moment où, par ces mots, nous lui rendons un dernier hommage, la certitude que nous n’oublierons pas celui qui nous laisse ce souvenir si édifiant, nous n’oublierons pas sa bonté, sa disponibilité, sa fidélité aux principes, son sens du devoir,  et surtout de l’amitié et de la fraternité chrétienne. La Vérité et la Sincérité, voilà qui résume bien mieux que de longs discours qui était Patrick Ferner  vers qui vont nos pensées en cet instant, dans la certitude qu’il entre à présent et pour l’éternité – pour y trouver le vrai bonheur auprès de Dieu qui dispense sur les âmes sa céleste lumière – dans le sanctuaire de la Vérité.

+ Requiescat in Pace +

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :