Skip to content

Le mystère surnaturel de l’Église

10 janvier 2014

Leçon de catéchisme de l’abbé Georges de Nantes (1924-2010),  fondateur du mouvement de Contre Réforme Catholique,  défenseur de la Tradition contre les hérésies de Vatican II.

L'étandard de la CRC

« Partout où l’Église catholique a fait régner pleinement sa Foi et sa Loi qui sont, selon ses dogmes, ceux mêmes de Jésus-Christ Fils de Dieu fait homme, les peuples ont connu des conditions de vie temporelle éminentes, aussi heureuses et parfaites que les autres éléments de la vie sur terre le leur permettaient. En revanche, toutes les autres prédications de l’Absolu, de l’Infini, pseudo-révélations divines, ont livré les hommes aux folies et aux désordres destructeurs de leurs imaginations et de leur rêve. Jésus-Christ lui-même, en dehors du catholicisme, livré aux inventions et aux caprices des hérétiques, devient un prophète de subversion, le garant sacré des pires turpitudes de l’esprit et des sens. Il préside au retour de la barbarie. (…)  le Christianisme catholique est le seul salut du monde, et tous les spiritualismes vagues, même dénommés chrétiens, qui l’escortent ou le concurrencent ne sont pas bons mais nuisibles, et non pas convergents mais contraires au Catholicisme.»
 
Abbé Georges de Nantes, Le Royaume de Dieu dans l’histoire, CRC n° 81, juin 1974.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :