Skip to content

La doctrine de l’antijudaïsme chrétien

9 juin 2014

« Les tempêtes qui assaillent l’Eglise sont

les mêmes que celles subies à ses origines (…) et les Juifs y sont aussi présentement. » 

– Sa Sainteté Pie IX, Discours, le 12 février 1874  –

Nous signalons un texte, à propos de « l’antijudaïsme catholique », faisant la lumière sur de nombreux points théoriques relatifs aux positions de l’Eglise et des penseurs qui oeuvrèrent à la défense de la Tradition, notamment au XIXe siècle, texte qui devrait intéresser beaucoup de nos lecteurs :

« L’antijudaïsme chrétien »

ou

L’histoire de la réaction contre la conjuration anticatholique en Europe

La Croix  Image note

C’est le 16 juin 1883, que  le Révérend PèreVincent-de-Paul Bailly et le comte Henri de l’Epinois firent paraître le premier numéro du quotidien La Croix, journal catholique qui, en 1890, se déclarera être, selon sa propre expression : « le journal catholique le plus antijuif de France »…

 

Texte accessible sur « La Question Doctrine »  :

L’antijudaïsme chrétien

 

Frise

 

 

 

23 commentaires leave one →
  1. Hilaire permalink
    12 mars 2010 10:36

    Lecture instructive, indispensable pour la formation intellectuelle et historique des esprits catholiques de Tradition !

  2. apostolatus specula permalink
    12 mars 2010 10:44

    L’idée de reconstruire le 3e Temple, n’est pas simplement une fantaisie anti-chrétienne, c’est un projet réel soutenu par l’Etat d’israël :

  3. Lancre permalink
    5 avril 2010 12:14

    Je porte à votre connaissance, les échanges que je viens d’avoir sur ilys avec les plumes, peu sérieuses au demeurant, qui sévissent là-bas, dont l’aimable et constante activité consiste à réduire le discours théologique de La Question, qui relève, comme nous le savons, de l’antijudaïsme tel que professé par l’Eglise depuis des siècles jusqu’à Vatican II, à de l’antisémitisme vulgaire. Cet exercice devenant un peu trop insistant pendant le week-end de Pâques, j’ai tenté de montrer, en évitant l’outrance dans les propos, en quoi cette assimilation était aussi inexacte qu’injurieuse :

    http://ilikeyourstyle.net/2010/03/27/jerome-leroy-le-delateur/comment-page-4/#comment-87358

    La réponse, fétide et vipérine, ne se fit pas attendre dans un choeur des plus contestables, ce qui me conduisit à cette précision :

    http://ilikeyourstyle.net/2010/03/27/jerome-leroy-le-delateur/comment-page-4/#comment-87368

    De nouveau je croyais utile de faire valoir à la fine équipe ilysienne les conséquences de leurs visions :

    @ Nicolas

    Vous vous faites le promoteur du même type de raisonnement spécieux qui aboutira à ce que peu à peu, mais avec une force impressionnante, le courant moderniste s’éloigna des vérités de l’Evangile et des positions traditionnelles de l’Eglise : “Tout texte doit être lu dans le contexte qui l’a produit, l’en abstraire comme s’il était une vérité révélée n’a aucun sens, et si vous le faites, cela ne ressortit pas de la théologie, c’est de la marotte fixiste”. C’est, à la virgule près, le charabia des partisans de l’évolution du dogme lors du dernier concile, discours qui eut les conséquences que l’on sait dans tous les domaines qui touchent à la religion.

    Que vous le vouliez ou non, et cette remarque s’étend à l’ensemble des joyeux amis disciples de Newman et de sa nouvelle exégèse libérale fondée sur le développement du dogme codifiée en une théorie du changement permanent qui, visiblement, domine en ces lieux (Restif, denis l., etc.), vous en viendrez à nier la responsabilité des juifs dans la mort du Christ, le rejet du judaïsme par l’Eglise pendant des siècles et la responsabilité dans la Révolution des thèses anti-chrétiennes.

    @ denis l.

    Soyez précis dans vos citations. Le sous-titre exact de La Croix à l’époque est : « le journal catholique le plus anti-juif de France ». Par ailleurs vous posez comme un postulat qu’il s’agit d’une forme d’antisémitisme chez les Assomptionnistes. Or, vous savez parfaitement que ceci est archi-faux, et que les colonnes de La Croix sont traversées par des positions critiques, qui dénoncent leurs activités anti-françaises, toujours sous-tendues par une opposition de nature purement religieuse à l’égard des juifs. Le père Bailly écrit : “l’antisémitisme racial se trompe grossièrement. C’est dans cette erreur que ce trouve le côté faible de M. Drumont et de ses émules” (La Croix, 8 décembre 1894). Ainsi, lorsqu’un juif se fit baptiser, “Lyon-Allemand” directeur des comptoirs du même nom, puis fut impliqué peu après dans des affaires d’argent provoquant dans la presse de vives critiques contre “l’affairisme juif”, le journal catholique sera le premier à défendre le nouveau chrétien contre La Libre Parole et les officines antisémites en déclarant : “Juifs d’origine il s’est converti et est devenu un financier français digne d’estime” (La Croix, 1er juillet 1893).

    @ Zouk / Restif

    La Croix de 1890 “linkait” vers Drumont, comme La Question peut le faire vers BLL ; cela ne signifiait ni un alignement ni une identité de position d’avec Drumont, mais la désignation des acteurs principaux qui portent un lourde responsabilité dans la situation dans laquelle se trouvaient (et se trouvent plus encore aujourd’hui) les nations chrétiennes. Evitez le piège classique de la “marotte fixiste” (sic) tant exécrée dans les conventicules ilysiens 😉

    http://ilikeyourstyle.net/2010/03/27/jerome-leroy-le-delateur/comment-page-4/#comment-87401

    *********

    Peine perdue. Une fois encore la mauvaise foi conjuguée au mensonge établissait ses remparts inexacts contre mes arguments, en la personne du réformé anti-catholique emblématique de ces lieux désorientés acquis aux idées libérales, à savoir « déni l. » :

    http://ilikeyourstyle.net/2010/03/27/jerome-leroy-le-delateur/comment-page-4/#comment-87408

    Il me semblait donc nécessaire de remettre un peu d’ordre dans la pensée du ridicule luthérien :

    @ denis l. (c’est Pâques, donc on évitera le cordial « pénis l. » pour répondre à l’aimable « Chancre »…)

    Succession assez maladroite sous votre plume de sophismes qui masquent difficilement votre anti-catholicisme maladif. Rien de très nouveau certes. Toutefois relever le caractère fantaisiste de vos affirmation est un amusement qui fait mon divertissement à l’heure de la digestion :

    – 1°) Vous prêtez un slogan erroné à La Croix, on vous fait voir que le qualificatif [ # 148] n’a sans doute pas eu le sens que vous souhaitiez lui conférer (car il fut parfois utilisé dans le journal à l’époque), puis vous prétendez être à la source de votre correction, alors même que vous étiez ignorant d’un sujet dont vous vouliez traiter d’autorité, en imputant dans votre # 144 (chef d’œuvre de duplicité (“le journal le plus antisémite de France” (authentique)], des intentions racistes au journal catholique qui n’ont de réalité que dans votre esprit et dans celui, perturbé, de Restif.

    – 2°) Même méthode dérisoire de dénégation. Vous affirmez : « personne ici n’ayant prétendu que “La Croix” était du calibre de “La Libre Parole” de Drumont ». Eh bien lisons : « Zacharias définit lui-même l’antisémitisme, afin naturellement de s’en exclure ainsi que la “Tradition” dont il prétend relever (…) un Assomptionniste de la Belle Epoque lui aurait expliqué comment on pouvait être dans la droite ligne du Vatican ante-Vatican II et faire la publicité de son quotidien avec le slogan : “le journal le plus antisémite de France” (authentique). » Alors, on persiste à nier ? On évitera le ridicule en regardant ailleurs…

    – 3°) Comme Zacharias, je redéfinis l’antisémitisme en le réduisant à sa variante “purement” biologique ? Curieuse vision consécutive à votre strabisme divergeant. C’est vous qui cherchez, appuyé par vos amis [# 94 : «penser de la même manière qu’un Drumont », «Anti libéraux,antisémites, pro palestiniens,obsédés par Satan qu’ils voient dans tous leur adversaire » ; # 110 : «on voit le glissement ( …) vers le délire antisémite » ; « les délires antisémites de Zacharias sur les Juifs et Satan » ; # 120 : «c’est leur délire antisémite (…) qui leur a donné un minimum de renommée »], à classer dans l’antisémitisme les positions de La Question, sachant ce que recouvre ce terme depuis Nuremberg, assimilant une analyse théologique à une doctrine dont j’ai montré en quoi elle était inexistante sous la plume de Zacharias. Qui s’amuse à ruser ? Ainsi donc, ajouter la précision “journal CATHOLIQUE le plus anti-juif” est fondé dans l’absolu et change tout, absolument, sur le point qui nous opposait.

    – 4°) J’ai donc beaucoup à répondre, et pas que moi car c’est toute l’Eglise d’avant Vatican II qui est concernée, à votre argument absurde selon lequel “anti-juif” est plus proche d’”anti-sémite” que d’”anti-israélite” ou d’”anti-judaïque”, car la doctrine de La Croix relève, comme celle de La Question aujourd’hui, de l’antijudaïsme théologique. Vous le savez fort bien, vous amusant à vouloir l’assimiler à un discours pour mieux vous éviter quelques sujets gênants sur le plan doctrinal. Au fait niveau philo-judaïsme il y aurait beaucoup à dire sur Luther, vous ne pensez pas ? D’ailleurs comment qualifiez-vous son discours ? D’antisémite ou d’antijudaïque ? alors s’il vous plaît utilisez la même balance dans vos pesées.

    – 5°) Merci pour votre lien, mais les recensions partisanes sur le sujet de La Croix période antijuive, vous sont sans doute utiles pour votre instruction lacunaire, mais elles ne me sont, pour ce qui me concerne, que trop connues, préférant me pencher, ce que vous devriez faire avant d’énoncer des sottises, sur la lecture des originaux.

    – 6°) Ma citation n’aurait aucune valeur descriptive d’ensemble, et vous lui préférez la recension en question dont vous témoignez qu’elle est objective… Permettez-moi, connaissant votre « objectivité » en matière de jugement (votre 3° est un chef d’œuvre dans le genre), non seulement de doutez de vos prétendues qualifications, mais d’être plus que circonspect devant vos analyses orientées et partiales, sachant précisément que Sorlin, dont l’ouvrage fut d’abord une thèse soutenue en Sorbonne au printemps 67, affirme clairement, avant que de citer le cas emblématique « Lyon-Allemand » plus haut évoqué : « La Croix se sépare radicalement de la majorité des antisémites français qui, de Drumont à Jules Guérin, voient dans les défauts de la race sémite le fondement de la question juive et n’attachent aucune importance au baptême. Les Assomptionnistes prennent le parti des Juifs baptisés qui, à leur sens, n’ont rien gardé d’Israël… » (La Croix et les Juifs, p. 148).

    Ainsi donc, ce n’est pas uniquement votre mauvaise foi qui est ici démontrée, mais votre totale méconnaissance du sujet (si vous l’étiez vous sauriez que la revue théorique de La Croix se nommait « Les Questions actuelles » eh oui…) mettant à jour vos vues parcellaires et partisanes.
    Par charité, je passe sur votre opinion à l’égard de Vatican II. Venant d’un réformé, j’ai tendance à considérer qu’elle manque d’une certaine objectivité…

    @ Zouk

    Je ne suis émissaire de rien du tout, même s’il m’arrive effectivement de poster régulièrement sous un autre pseudo sur La Question. En revanche, ce que je sais, c’est que vous ne possédez pas franchement les critères afin de parler au nom de la religion et de ce qu’il convient de linker, ou pas, sur la dite Question, car lorsqu’on envoie un post à 11h09 du matin le jour de Pâques signifiant que vous avez mieux à faire que d’aller à la messe, il y a un petit problème…Pourriez-vous nous expliquer cela ?

    http://ilikeyourstyle.net/2010/03/27/jerome-leroy-le-delateur/comment-page-4/#comment-87427

    *******

    Qu’advint-il ? Un ahurissant catalogue pitoyable de contrevérités dont il est rare de trouver l’expression si étendue, si hypocrite et à ce point fallacieuse :
    http://ilikeyourstyle.net/2010/03/27/jerome-leroy-le-delateur/comment-page-4/#comment-87440

    Mais pour rajouter à sa criante dissimulation des faits, à ses mensonges avérés, l’immonde réformé anti-catholique rajouta à la profération de ses erreurs la lâcheté afin de ne pas avoir à subir une déculottée théorique devant ses petits camarades. Résultat il exigea du malade bien connu de nos services qui a accès aux manettes, le banissement afin de ne point risquer d’être confondu et humilié :
    http://ilikeyourstyle.net/2010/03/27/jerome-leroy-le-delateur/comment-page-4/#comment-87441

    *********

    On mesure à cette attitude de criante couardise ce qui distingue le blog La Question de celui d’ilys ; d’un côté le débat est poussé jusqu’au bout avec les adversaires (Zacharias/ Morlier ; Zak / Consanguins, Damastès / Antispécistes, etc.), afin de faire toute la lumière nécessaire sur les thèses et de les porter à leur maximum d’intensité afin de laisser ensuite les lecteurs se faire une opinion. De l’autre, par crainte et faiblesse, on arrête immédiatement la confrontation de manière à ne pas prendre le risque d’être renversé par les arguments contraires.

    Chacun jugera donc de la valeur de ce comportement minable, et pourra en tirer les conclusions qu’il convient. Et surtout saura ce que valent les diatribes dirigées contre La Question en ces lieux repoussants, où seules dominent, finalement, l’ignorance et la vulgaire lâcheté.

    • Gary permalink
      5 avril 2010 23:15

      Le luthérien déni l. est vraiment une enflure abjecte : « Zacharias définit lui-même l’antisémitisme, afin naturellement de s’en exclure ainsi que la Tradition”, ceci écrit avec une impudence incroyable comme s’il y avait différentes manières de définir l’antisémitisme !

      La définiton wiki, qui reprend d’ailleurs celle du dictionnaire, est pourtant claire : « L’antisémitisme est apparu à la fin du XIXe et à l’orée du XXe siècle, il disqualifie et invite à persécuter les Juifs pour leur « race » et non plus leur religion. Il s’agit d’une idéologie laïque prenant le relais du vieil antijudaïsme religieux (chrétien et musulman notamment) et s’y substituant. Les nouvelles formes d’hostilité sont alors détachées de toute connotation religieuse, du moins dans la représentation que se fait d’elle-même cette idéologie. »
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Antis%C3%A9mitisme

      C’est exactement la distinction effectuée par Zacharias entre antijudaïsme et antisémitisme : « l’antisémitisme, relève de théories raciales, darwiniennes, matérialistes et athées, et n’a strictement rien à voir avec l’antijudaïsme théologique… »

      Rappelons ce qu’est l’antijudaïsme, toujours selon wikipédia : « L’antijudaïsme signifie l’hostilité à l’égard du judaïsme en tant que religion. Ce terme est employé à propos de l’attitude du christianisme envers le judaïsme, attitude longtemps marquée par la théologie de la substitution, elle-même issue de plusieurs courants, dont le marcionisme et la doctrine augustinienne du « peuple témoin ». Au sens strict, l’antijudaïsme ne doit pas être confondu avec l’antisémitisme, bien que tous deux s’influencent mutuellement. L’antisémitisme désigne une attitude hostile vis-à-vis des Juifs en tant que peuple au-delà d’une stricte dimension religieuse. »
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Antijuda%C3%AFsme

  4. sadish permalink
    5 avril 2010 14:02

    Que les ilysiens ne brillent pas par leur courage ce n’est pas une nouveauté ! Une bande débile de fiotes bavardes !

  5. morpri permalink
    5 avril 2010 14:09

    Ilys est un conglomérat de petits cons enjuivés. L’alliance puante de tout ce qu’il y a de plus repoussant sur le plan des idées : libéralisme, sionisme, protestantisme, homosexualité, pornographie, etc.

    On se demande comment ce blog de néo-cons stupides, peut encore bénéficier de la sympathie de certains cathos ?

  6. Valence permalink
    5 avril 2010 14:17

    Quel aveu de faiblesse dans l’attitude de déni l., le réformé anti-catholique d’ilys n’est pas un grand courageux. On mourrait de honte et de confusion pour moins que ça à l’époque où il y avait encore quelques sous de noblesse dans ce pays !

  7. cax permalink
    5 avril 2010 14:25

    Effectivement, la déculottée théorique devant ses petits camarades aurait fait désordre pour denis l. Il n’y avait donc plus pour lui que la solution, lâche au possible, du bannissement car il commençait à encaisser sévèrement les coups. Encore un round et il était définitivement dans les cordes – j’apprécie en esthète Lancre 😉

    Mais quelle honte, si l’on y pense, pour de prétendus « libéraux ». Bravo l’application du 1er amendement sur cet infect blog moisi …

  8. 5 avril 2010 15:58

    Lancre,

    Nous ne vous ferons pas le reproche d’avoir pris l’audacieuse initiative de défendre les positions théoriques et doctrinales de La Question. D’autant que vous l’avez fait en témoignant d’une assez bonne connaissance du sujet, en particulier pour ce qui touche au discours officiel du journal La Croix à l’époque heureuse, pas si lointaine d’ailleurs au regard de l’Histoire, où les Assomptionnistes et la Bonne Presse se fondaient dans leurs déclarations sur une critique sévère du judaïsme et de l’action révolutionnaire anti-chrétienne des Juifs à l’intérieur de la société, action qui aboutira à la terrible situation que nous connaissons aujourd’hui et sur laquelle il est évidemment inutile d’insister tant les effets en sont effrayants.

    Nous avons donc suffisamment expliqué, dans de très nombreux documents aisément accessibles et auxquels nous renvoyons le lecteur désireux de s’informer, de ce que sont les bases théoriques (scripturaires, patristiques, magistérielles), de « l’antijudaïsme théologique » de La Question, pour qu’il ne soit plus possible de nous faire, une fois encore, un procès malveillant s’agissant de nos thèses, d’autant lorsque ce procès à charge est instruit par une faune bigarrée et ridicule de pseudos et un autoproclamé et clownesque « avocat général » passablement piteux et ignorant, adepte de la détestable hérésie de Luther.

    Sincèrement, tout ce cirque grotesque et comique, où l’on voit de façon régulière un ramassis curieux de pentecôtistes, d’homosexuels invertis, d’ex-cathos, de sionistes militants, d’orthodoxes consommateurs de stupéfiants, de néo-païens mal dégrossis et de libéraux désorientés, condamner d’une seule voix La Question, a plutôt le don de nous amuser puissamment et nous procure toujours une franche rigolade.

    A ce titre, nous renvoyons nos habitués aux bons vœux que nous formulions déjà en début d’année à l’attention de cette bande d’idiots patentés et d’apostats dégénérés, afin qu’ils puissent se renseigner sur notre opinion à l’égard du blog naturiste en voie de perdition, plus prompt à publier sur ses pages indigentes des photographies de demoiselles entièrement dévêtues que des articles dignes de ce nom :
    https://lebloglaquestion.wordpress.com/2009/12/18/i-hate-your-style/

    Cependant, si vous avez eu raison sur un point, c’est-à-dire de réagir vigoureusement aux propos relativement scandaleux nous imputant gratuitement des positions qui ne sont pas les nôtres en nous assimilant, sachant ce que ce terme recouvre dans son énoncé polémique depuis la fin de la seconde guerre mondiale, à « l’antisémitisme » * – néanmoins il importe que nous insistions sur une chose, qui doit servir pour vous comme pour nos amis attachés à la Tradition : toute discussion avec ces personnes malsaines et hostiles de façon pavlovienne à nos idées est une perte de temps absolue !

    En effet, la totalité de leurs positions est mortellement infectée par le modernisme, le relativisme, l’évolutionnisme, le philo-judaïsme, le protestantisme et le libéralisme ; ces positions sont donc faussées, mensongères, inexactes et pécheresses. Elles doivent être combattues et rejetées avec la force la plus extrême, et il nous semble donc coupable et dangereux, tant pour l’âme que pour l’esprit, de se rendre dans ces lieux où sont professées d’exécrables opinions anti-catholiques, lieux que l’on se doit d’éviter le plus possible, pour ne pas dire fuir et rejeter violemment et avec la plus grande vigueur car ils sont, objectivement, des antres ténébreuses fréquentées par le démon !

    lebloglaquestion@aol.fr

    * Vous avez parfaitement rappelé la déclaration de Zacharias qui est fort claire, ce qui nous exonère d’avoir à y revenir : “Chacun sait, du moins s’il est honnête, instruit, et pense véritablement en ne se satisfaisant pas de clichés préfabriqués, que stricto sensu l’antisémitisme, qui relève de théories raciales, darwiniennes, matérialistes et athées, est impossible pour un chrétien et n’a strictement rien à voir avec l’antijudaïsme théologique auquel se rattache la Tradition catholique.”
    http://www.la-question.net/archive/2009/02/11/mgr-williamson-l-impossible-antisemitisme-chretien.html

  9. Hilaire permalink
    5 avril 2010 17:35

    Exact : « antres ténébreuses fréquentées par le démon ! » c’est exactement ce que l’on ressent en ces lieux, une méchante présence emplie de haine envers la Tradition catholique.

  10. Aloïs permalink
    5 avril 2010 17:40

    @ Lancre

    Lorsque vous dites à votre interlocuteur : « vous en viendrez à nier la responsabilité des juifs dans la mort du Christ, le rejet du judaïsme par l’Eglise pendant des siècles et la responsabilité dans la Révolution des thèses anti-chrétiennes », vous n’auriez pas dû mettre votre phrase au conditionnel, car cette négation est déjà faite, il suffit de lire ce qui s’écrit dans les commentaires de ce blog.

    • Lancre permalink
      5 avril 2010 22:38

      Simple étourderie de ma part au milieu de quelques autres consécutives aux effets du repas pascale 😉 mais vous avez raison le conditionnel ne convient plus.

  11. jjd permalink
    5 avril 2010 17:47

    Grande vérité de principe que nous livrent les administrateurs de La Question, vérité que l’on a toujours trop tendance à oublier rapidement : « toute discussion avec ces personnes malsaines et hostiles de façon pavlovienne à nos idées est une perte de temps absolue ! »

    Il est clair que jamais on ne fait changer d’avis quelqu’un par l’exercice des commentaires. Chacun, n’écoutant que lui seul, reste sur ses positions. De plus comme ces joutes se passent en public sur les blogs car très vite du monde vient au balcon dès qu’il y a polémique, il n’y a plus aucune possibilité de modification des idées : on est dans le cadre d’un match, d’un combat. Donc même si certaines thèses pourraient avoir la sympathie de l’adversaire, il se doit de les critiquer pour ne pas perdre la face. Résultat : stérélité totale de ce type de dialogue. Mieux vaut prier et étudier !

  12. sixte permalink
    5 avril 2010 17:53

    Reconnaissons à notre ami Lancre un don d’apostolat en terre apostate. Il est en effet plus facile d’aller convertir les indigènes ou les infidèles, que de tenter de ramener à la vraie foi les esprits pervertis par les idées du siècle et aveuglés par la fumée de Satan !

  13. Lozère permalink
    5 avril 2010 19:55

    …les temps sont loins où Zak disait à Restif dans un commentaire : « je vous estime, selon le mot d’Origène, un authentique «théophile »… »
    http://www.la-question.net/archive/2008/09/24/par-restif.html

    • Falk permalink
      5 avril 2010 20:27

      La faute à qui mon cher Lozère ? Certes Restif épargne Zak dans ses interventions sur le blog que visita Lancre pendant la Semaine Sainte pour tenter d’y redresser quelques opinions faussées, mais il y a certaines expressions sous la plume de celui qui fut, à une certaine époque, un habitué régulier de La Question, qui sont tout de même difficiles à admettre.

      Il critique avec une rare férocité les positions de La Question et les textes de Zacharias, ou chicane sur des broutilles ce qui n’est pas interdit, mais considère comme admissibles les diatribes folles de XP, ses outrances verbales et ses injures (les termes de la querelle avec Jérôme Leroy sont ahurissants), les blasphèmes anti-catholiques d’un denis l., les vomissures anti-chrétiennes d’un Vae Victis, etc. Alors que dire ? Par respect envers les liens qui furent les siens avec l’illustre Zak, plongé sans doute dans des travaux d’érudition qui l’éloignent de nos sphères virtuelles, je préfère en rester là, mais tout de même il y a des limites…

  14. Xavier permalink
    5 avril 2010 22:44

    Ah l’attitude pitoyable du réformé ; définitivement ridiculisé par sa demande de bannissement car craignant de recevoir une nouvelle fessée publique devant ses copains néo-cons de la part de Lancre. Vraiment pas très glorieux.

  15. Hire permalink
    6 avril 2010 10:39

    Les ilysiens, et leur prétendu « champion » denis l., qui s’est avéré un imbécile ignorant de premier ordre, n’ont tout simplement pas le niveau pour débattre, telle est la raison véritable de leur attitude de fuite.

    Plus facile d’utiliser l’outil du bannissement en mendiant pitoyablement cette faveur auprès du pensionnaire de l’AAH en des termes comiques : « je suggère que l’intéressé, devenu envahissant et «time-consuming », soit reconduit manu militari vers les égouts intellectuels, moraux et surtout spirituels, qui sont son biotope et qu’il aurait mieux fait de ne jamais quitter. »

    Tout ceci, fort humiliant pour les néo-cons, témoigne en fait d’un immense aveu de faiblesse.

  16. sixte permalink
    6 avril 2010 12:11

    @ Hire

    Le paradoxe, non le moindre d’ailleurs, est que l’on nous impute une attitude inquisitoriale de censure, alors même que si nous trouvons avec Joseph de Maistre quelques vertus religieuses à l’Inquisition, c’est nous qui permettons des débats où la liberté d’expression va très très loin (dans le récent débat avec Morlier par exemple, Zacharias a encaissé dix, pour ne pas dire cent fois plus de charges violentes et injurieuses que les minuscules chiquenaudes lancées gentiment par Lancre à denis l.)

    En réalité les ilysiens sont des invertébrés sur le plan doctrinal et n’ont aucune confiance en leurs thèses. Résultat la parole y est ultra cadenassée, en particulier pour les tenants de la Tradition, dont la liste des exclus qui se sont tentés à débattre là-bas, commence à être longue (Hadrien, Moria, Lancre, etc.)

  17. 16 juin 2014 13:10

    Ce jour-là donc, le RP Vincent-de-Paul Bailly et le comte Henri de l’Epinois font paraître le premier numéro du quotidien La Croix, journal catholique (« radicalement catholique » même), antiparlementaire, qui sera farouchement antidreyfusard et antisémite.

    En 1890, La Croix affirme être « le journal catholique le plus anti-juif de France »…

    Aujourd’hui, ce titre sous perfusion financière est un insipide torchon gaucho-moderniste.

    http://www.contre-info.com/16-juin-1883-fondation-du-journal-la-croix

  18. 17 juin 2014 13:11

    Vive le judaisme car c’est par lequel nous devons passer pour atteindre le but.
    Et vive tout ceux choisissant vivre naturellement.

  19. 17 juin 2014 13:18

    Vive la nation choisissant servir l’être suprême.

Trackbacks

  1. L’antijudaïsme religieux et l’antisémitisme | La Question : Actualité Religieuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :