Skip to content

Bon et saint Noël à tous !

24 décembre 2014

Nativité - Noël

SERMON POUR LE JOUR DE NOEL

SAINT AUGUSTIN 

« Si le Fils de Dieu en se faisant homme avait cessé d’être Dieu, on comprendrait la répugnance des sages du monde à croire ce mystère et l’inutilité pour nous de l’Incarnation. Mais en devenant ce que nous sommes, Jésus n’a rien perdu de ce qu’il était, et en s’abaissant jusqu’à nous, il veut nous élever jusqu’à lui. Que tous donc se réjouissent et contemplent avec ravissement les merveilles de cette naissance temporelle, où brille quelque éclat de la génération éternelle. »

« Que les humbles donc s’attachent à ces abaissements d’un Dieu, et appuyée sur ce puissant secours, leur faiblesse pourra s’élever jusqu’à sa hauteur. Pour ces sages et ces prudents qui ne cherchent en Dieu que grandeurs sans croire à ses abaissements, en ne voulant pas de ceux-ci ils n’atteindront pas à celles-là : esprits vains et légers, qui n’ont pour eux que l’enflure et l’orgueil, ils sont comme suspendus entre le ciel et la terre, toujours agités par le souffle des vents. Sans doute ils sont sages et prudents, mais pour ce monde et non pour Celui qui a fait le monde. Ah ! s’ils avaient cette vraie sagesse, cette sagesse de Dieu qui n’est autre que Dieu même, ils comprendraient que Dieu a pu prendre un corps sans devenir corps ; ils comprendraient qu’il est devenu ce qu’il n’était pas, sans cesser d’être ce qu’il était ; qu’il est venu à nous comme homme, sans s’éloigner de son Père; qu’en demeurant ce qu’il était, il s’est montré ce que nous sommes; et qu’en incarnant sa puissance dans le corps d’un enfant, il ne l’a pas moins appliquée au gouvernement du monde. »

Saint Augustin – SERMON CLXXXIV.

16 commentaires leave one →
  1. Eloi permalink
    24 décembre 2010 11:32

    Que Dieu vous bénisse, par Marie !

    Fête de la Nativité – Messe du Jour – Jn. 1, 1-5 & 9-14

     » Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et
    le Verbe était Dieu. Il était au commencement près de Dieu.

     » Toutes choses ont été faites par lui, et sans lui, rien n’ a été fait.
    Ce qui a été fait en lui était vie, et la vie était la lumière des
    hommes ; et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont
    point comprise.

     » Le Verbe était la véritable Lumière qui, venant dans le monde, éclaire
    tout homme. Il était dans le monde, et le monde a été fait par lui, et
    le monde ne l’ a pas connu. Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont
    pas reçu. Mais à tous ceux qui l’ ont reçu, il a donné le pouvoir de
    devenir enfants de Dieu ; à ceux qui croient en lui, qui ne sont nés ni
    du sang, ni du désir de la chair, ni du désir d’ un homme, mais de Dieu.

     » Et le Verbe s’ est fait chair, et il a habité parmi nous, et nous avons
    contemplé sa gloire, la gloire qu’ un Fils unique reçoit de son Père,
    plein de grâce et de vérité. « 

  2. apostolatus specula permalink
    24 décembre 2010 11:35

    Que la Lumière du Divin Rédempteur brille à jamais sur vos vies et en vos coeurs !

    • Aloïs permalink
      26 décembre 2010 19:52

      Extrait du message Urbi et Orbi de Benoît XVI :

      « Le Verbe s’est fait chair ». La lumière de cette vérité se manifeste à celui qui l’accueille avec foi, parce qu’elle est un mystère d’amour. Seulement tous ceux qui s’ouvrent à l’amour sont enveloppés de la lumière de Noël. Il en fut ainsi dans la nuit de Bethléem, et il en est encore ainsi aujourd’hui. L’incarnation du Fils de Dieu est un évènement qui s’est produit dans l’histoire, mais qui en même temps la dépasse. Dans la nuit du monde, s’allume une lumière nouvelle, qui se laisse voir par les yeux simples de la foi, par le cœur doux et humble de celui qui attend le Sauveur. Si la vérité avait été seulement une formule mathématique, en un certain sens elle s’imposerait d’elle-même. Si au contraire, la Vérité est Amour, elle demande la foi, le  » oui  » de notre cœur.

      http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2010/12/no%C3%ABl-fait-historique-dont-la-lumi%C3%A8re-nenveloppe-que-ceux-qui-souvrent-%C3%A0-lamour.html

  3. PEB permalink
    24 décembre 2010 15:25

    Ce sermon de saint Augustin me bouleverse au tréfond de mon être.

    Noël est le baiser chaste de Dieu au monde. L’offrande de celui à qui est dû tout sacrifice.

    Sinon, l’Halleujah du Messie ne célèbre non pas la nativité mais le règne éternel et terrestre de Notre Seigneur. Il vient conclure la seconde partie de l’oratorio qui évoquait le mystère de la Rédemption par la Passion, la Résurection et la Pentecôte. La première partie contient l’annonce du Messie, la naissance du Sauveur et la Prédication du Maître. La troisième partie raconte comment, au delà de la mort, les âmes attendent la vie éternelle où le Seigneur les invitera à lui rendre gloire par un Amen sans fin.

    Chorus: For unto us a Child is born, unto us a Son is given: and the government shall be upon His shoulder: and His name shall be called Wonderful, Counsellor, the mighty God, the everlasting Father, the Prince of Peace.

    • Charles permalink
      26 décembre 2010 18:48

      Mais lors de la fête de l’Incarnation, on célèbre dans l’espérance également la venue du Seigneur et son règne éternel et terrestre.

      Peuple, acclame, avec tous les anges
      Le Maître des hommes qui vient chez toi,
      Dieu qui se donne à tous ceux qu’il aime !

    • Charles permalink
      26 décembre 2010 19:04

      Et cette idée du règne éternel est encore plus explicite dans le dernier couplet du célèbre cantique : « Il est né le divin enfant ».

      O Jésus ! O Roi tout-puissant
      Tout petit enfant que vous êtes,
      O Jésus ! O Roi tout-puissant,
      Régnez sur nous entièrement !

  4. Odiniste permalink
    24 décembre 2010 23:31

    Joyeuse Yule à vous chrétiens voleurs de célébrations que vous êtes!
    Ah, et je voulais laisser un commentaire sur l’article du Hellfest, mais j’ai constaté avec regret que la Sainte Église en avait empêché le rajout, alors je vais le faire ici. 🙂

    Je vous laisses avec cette citation aussi belle que réaliste:

    « Les païens ont divinisé la vie et les chrétiens ont divinisé la mort. » Madame de Staël
    Longue vie à nos vrais Dieux d’Europe!!!

    • gerdil permalink
      25 décembre 2010 17:30

      Odiniste, il faut se réveiller : Le paganisme c’est fini !

      Le christianisme ne s’est pas imposé de l’extérieur, en venant du ciel au paganisme, mais il s’est installé avec, et à l’aide des païens eux-mêmes, qui devinrent les plus zélés missionnaires de la religion révélée, notamment les celtes qui fournirent les plus grands moines : saint Patrick en est le meilleur exemple.

      Vouloir revenir aux anciens dieux, est non seulement une immense bêtise, mais en réalité un projet pervers dicté par l’esprit du Malin !

      https://lebloglaquestion.wordpress.com/2010/05/22/le-paganisme-cest-fini/

  5. Vehementer permalink
    26 décembre 2010 18:52

    Comme le disait Heidegger, soit les anciens dieux du paganisme sont morts, et en ce cas ce qui est mort n’a plus vocation à revenir, soit ils subsistent sous des noms et des visages différents, et alors pour être un européen fidèles à ses racines historiques il faut être chrétien, et plus précisément catholique, aujourd’hui l’authentique religion de notre terre.

  6. herder permalink
    26 décembre 2010 18:56

    • Serrus permalink
      26 décembre 2010 21:00

      Magnifique et énigmatique Heidegger citant cette phrase de Heinrich Von Kleist : « Je m’efface devant quelqu’un qui n’est pas encore là, et m’incline, un millénaire à l’avance, devant son esprit. »

  7. Hilaire permalink
    26 décembre 2010 19:46

    Le drame de notre temps, je vais vous le dire en secret, c’est que les bergers n’écoutent plus les voix angéliques et ne veulent plus conduire leurs troupeaux vers l’étable du bœuf et de l’âne. Ils méprisent cette crèche et cette étoile en papier doré, ils ont peur qu’on s’en moque, qu’on soit déçu ! Alors, rameutant le troupeau avec leurs chiens, ils déroutent ce moutonnement de peuples, d’âmes simples, et lui font prendre le chemin, l’autoroute de Bethléem. Ils vont à Bethléem-Ville. Nous devons d’abord, pensent-ils, les conduire au cinéma, à la danse, aux conférences et aux meetings. Ils vont d’abord manger et boire, s’amuser un peu et se divertir (…). Il faudra ensuite leur expliquer qu’à Noël, l’homme apprend du Christ sa dignité ! Chaque chrétien doit travailler en cette nuit à la libération de ses frères de couleur, ressentir la même faim et soif, de justice et d’égalité, qui a poussé le Fils de Dieu à se faire militant parmi nous. C’est Noël, tous nos frères humains attendent le message évangélique, luttons !

    Ainsi nous mènent nos pasteurs, sourds aux paroles célestes et aux plaintes des brebis qui se souviennent de la crèche. Et les chiens, je veux dire les chefs temporels, les princes, les instituteurs, les journalistes et les experts, aident à belles dents au détournement de tout ce peuple loin de la grotte où attend la Sainte Famille. Voyez maintenant ce troupeau décontenancé, à lécher les vitrines, traîner dans les bistrots, aveuglé par les néons, abruti de musique foraine, dispersé comme des brebis sans pasteur. C’est donc Noël, ça ! Qui n’en serait dégoûté et, sans remède cette fois, puisque aura bientôt disparu là-bas, dans la nuit et le silence, le signe de la Crèche où tous nous avions rendez-vous ! Du moins la lassitude et le dégoût de ces peuples trompés, détournés de leur vocation surnaturelle, témoignent devant Dieu contre les pasteurs de mensonge ! Un jour ils reviendront !

    Abbé Georges de Nantes
    Lettre à mes Amis n° 160, Noël 1963

    http://www.crc-resurrection.org/Meditations/2010/Noel.php

  8. Amédée permalink
    27 décembre 2010 23:19

    Combien de catholiques ( des vrais ) encore sur terre …sans doute pas beaucoup !

  9. Amédée permalink
    28 décembre 2010 00:36

    Combien de catholiques ( des vrais ) encore sur terre …sans doute pas beaucoup !

  10. st Pie V permalink
    28 décembre 2010 00:39

    Beau texte, et tellement vrai.

Trackbacks

  1. Bon et saint Noël à tous ! | Anti-imperialisme.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :