Skip to content

Le Hellfest : sacrilège anticatholique !

22 janvier 2015

hellfest_logo

Atila

L’ignoble chanteur du groupe Mayhem,

Attila Csihar,

s’exhibe en habits liturgiques de prêtre catholique,

mais on se demande pourquoi de tels blasphèmes scandaleux

ne sont pas également dirigés envers l’islam ou le judaïsme ?!

Le Hellfest, festival qui se targue de la fameuse « liberté d’expression » pour programmer des groupes scandaleux et profanateurs, mais qui ne s’est pas gêné pour censurer des groupes politiquement incorrects tout en laissant les formations antichrétiennes s’exprimer en raison du laxisme et de l’impunité existant dans ce domaine – quoique ces groupes ne se risqueraient évidemment pas à de tels actes blasphématoires envers les musulmans ou les juifs (et donc de  l’islam ou du judaïsme), sachant les conséquences qui pourraient s’en suivre, notamment avec l’islam, dont une récente actualité vient de nous donner le tragique témoignage – présentait en vedette en 2011 l’infâme groupe Mayhem qui fut lié à l’Inner Black Circle, organisation pagano-sataniste impliquée dans l’incendie d’églises en bois norvégiennes ainsi que dans des affaires de meurtres et de suicides.

Voici la présentation qui était  faite du groupe sur le site officiel du Hellfest :

« Fort d’un statut de pionnier du black metal et pratiquant ses méfaits depuis 27 ans déjà (sic !) [1], Mayhem est de retour à Clisson en tant que maître de cérémonie. Attendons-nous à de l’inédit : un show aussi unique qu’inhumain, une déferlante noire baptisée « Liberation by evil »…. »

Tout un programme !

Et il est vrai que Mayhem n’est pas un groupe comme les autres, considéré comme un des pionniers du black metal norvégien formé en 1984, il a pour actuel chanteur Attila Csihar (alias Void), non sans avoir eu dans ses rangs, au début des années 90, Varg Vikernes qui fut condamné pour meurtre, bien qu’il semble aujourd’hui être revenu à des idées politiques beaucoup plus raisonnables pour le devenir de l’Europe, ayant signé dernièrement un excellent texte intitulé : « Chère France », dans lequel il invite les français à réagir face à l’éventuelle disparition de notre civilisation. [2]

I. Mayhem : le goût du sacrilège

 Mais ce qui distingue Mayhem, outre son passé sulfureux et criminel, étant en quelque sorte le représentant emblématique de la scène sataniste Black-Metal, c’est incontestablement la nature de ses performances scéniques qui vont vraiment très loin, puisque s’y déroulent carrément des sacrilèges. En effet, l’ignoble chanteur du groupe, Attila Csihar, s’exhibe en habits liturgiques de prêtre catholique, avec soutane, aube, barrette, étole et chasuble, et se livre, devant le public lors des concerts, à une immonde parodie diabolique directement inspirée des messes noires telles que célébrées dans les sociétés secrètes sataniques.

On sombre avec Mayhem dans le sacrilège pur et simple !

Tour à tour blasphémant, injuriant Dieu et crachant sur les symboles du christianisme, et alors que le spectacle est ouvert par une invocation cérémonielle au forces de l’Enfer, il invite les spectateurs à proférer des horreurs à l’encontre des éléments les plus sacrés de la  sainte religion chrétienne, achevant ses vomitives prestations par un infâme simulacre de la crucifixion.

Il y a donc, incontestablement, une escalade dans la provocation et l’ignominie antireligieuse, puisque du discours antichrétien et des maquillages infernaux qui sont l’accompagnement habituel des groupes de cette scène désorientée et maladive, on sombre avec Mayhem dans ce qu’il faut bien désigner par son nom : à savoir le sacrilège pur et simple.

II. Qu’est-ce que le sacrilège ?

Le sacrilège, péché extrêmement grave, tant pour celui qui s’y livre que pour celui qui s’en rend complice en y assistant sans réagir ou se complaît à son spectacle, est un manque de respect ou plus exactement une marque de l’irrespect pour ce qui est considéré comme sacré par la religion. Regardé comme un crime authentique jusqu’à la Révolution, ceux qui se rendaient coupables de tels actes, étaient sévèrement punis par les tribunaux civils et ecclésiastiques, peines qui purent aller dans certains cas absolument horribles où les actes se conjuguaient aux profanations et aux meurtres, jusqu’à des exécutions capitales.

 Avant la Révolution, ceux qui étaient sacrilèges,

étaient sévèrement punis

par les tribunaux civils et ecclésiastiques.

N’oublions pas que la France, avant la Révolution, était un pays où les évocations religieuses étaient omniprésentes. Selon le lieu où l’on se situait, le paysage contenait des chapelles, des églises, des cathédrales, des couvents, des monastères, des croix, des calvaires ou encore des statuettes votives. Les messes en latin étaient célébrées chaque jour dans la moindre paroisse, et tous vivaient selon les lois bienfaisantes de l’Eglise. Ainsi, attenter aux symboles de la foi, manquer de respect pour les objets de la religion, était une attitude qui ne pouvait être admise, tant l’existence de chacun était intimement liée à la dimension spirituelle qui harmonisait les jours et répandait une douce consolation dans les cœurs.

III. La Révolution et l’antichristianisme sacrilège

  Pourtant, dès les premiers temps de la Révolution, les acteurs de la subversion révolutionnaire entamèrent rapidement un processus de « désacralisation ». Dans ce mouvement de déchristianisation la Convention décida que « les tombeaux et mausolées des ci-devant rois, élevés dans les églises, devraient être détruits». Puis, sous la pression des Hébertistes des scènes collectives d’abjuration de la foi, des pillages de tombeaux et des processions ridiculisant la religion catholique furent organisées. Des  mascarades antireligieuses se déroulèrent dans les rues, lors desquelles, prit par un vent de haine furieuse, on revêtait des ornements liturgiques qui avaient servi à la célébration de la sainte messe, des prostituées, des animaux dont des ânes et des chiens.

Des  mascarades antireligieuses se déroulèrent,

lors desquelles on revêtait d’ornements liturgiques

des prostituées, des animaux dont des ânes et des chiens.

Une loi fut décrétée le 13 février 1790 ordonnera l’interdiction des vœux monastiques et la suppression des ordres religieux. De nombreux clochers furent abattus sous prétexte que leur domination sur les autres édifices semblait « contrarier le principe de l’Egalité ».

 Le sinistre Fouché, qui avait adhéré aux idées anticléricales d’Hébert et de Chaumette prit l’arrêté suivant : « Tout ministre du culte ou autre prêtre pensionné par l’Etat sera tenu, dans le délai d’un mois, de se marier ou d’adopter un enfant. ». Le 9 octobre 1793, il poursuivit : « La République ne reconnaissant point de culte dominant et privilégié, toutes les enseignes religieuses qui se trouvent sur les routes, sur les places et généralement dans les lieux publics seront anéanties. ». Plus tard, il fit interdire aux prêtres de paraître en costume religieux en dehors de leurs lieux de culte. Enfin, symbole de sa démesure, il fit inscrire sur toutes les portes des cimetières la formule : « La mort est un sommeil éternel ». Ce fut un temps terrifiant, où les mascarades anti-religieuses firent que l’on vit dans les rues le transport des « dépouilles de la superstition », où des charrettes étaient constituée en cortèges dans lesquels les linges d’autel étaient souillés indignement par des excréments ou de l’urine, les vêtements des ministres du cultes portés par des filles impudiques précédées d’ânes coiffés de mitres.

IV. La loi sur les sacrilèges

  Alors que les articles 10 et 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 supprimèrent la notion de blasphème du droit français, celle-ci fut fort heureusement rétablie sous la Restauration. En effet, dès la Restauration de la monarchie à partir de 1815, pour éviter que puisse se reproduire des actes ignobles comme pendant la Révolution, une loi sur le sacrilège fut étudiée et envisagée, puis enfin votée en janvier 1825, punissant de mort toute personne ayant commis un sacrilège. Cette loi  sera promulguée après la mort de Louis XVIII, par le gouvernement ultraroyaliste dirigé par le comte de Villèle, et fut très vivement défendue par le ministre de la Justice, le comte de Peyronnet. [3]

La Révolution qui était survenue en France représentera le passage, par l’effet d’une fracture violente et radicale, entre un monde fondé sur des valeurs sacrées, et un autre livré et dominé par les puissances de l’enfer auxquelles nous sommes à présent soumis et asservis. La Révolution, satanique dans son essence et ses fondements, est une révolte contre l’ordre naturel et surnaturel établi par Dieu. Elle doit être dénoncée comme telle et combattue sur le plan spirituel et religieux !

Comme le dira Pie IX :

« La Révolution est inspirée par Satan lui-même. Son but est de détruire de fond en comble l’édifice du christianisme et de reconstruire sur ses ruines l’édifice social du paganisme. » (Pie IX, Quibus Quantique, 8 décembre 1849).

Conclusion : louanges en réparation des blasphèmes et sacrilèges !

Pourtant cette loi contre les sacrilèges, fut à nouveau abrogée dans les années 1830, et sera supprimée définitivement du droit français par la République par la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse. [4] Mais si en droit aujourd’hui, le sacrilège et le blasphème ne sont hélas – en France tout au moins – plus sanctionnés comme ils devraient l’être, néanmoins du point de vue spirituel et religieux ils restent des crimes absolument scandaleux, des péchés mortels passibles de l’excommunication, qui conduisent les âmes de ceux qui s’y livrent directement dans les abîmes de l’Enfer !

De la sorte, alors que de nouveau, par le Hellfest (comme par les journaux orduriers du type « Charlie-Hebdo »), des foules assistent à des spectacles indignes, et que des scènes sont érigées sur lesquelles des crapules, prétendus artistes vendus au démon, se livrrent au blasphème et à des actes sacrilèges, il convient, indépendamment des initiatives catholiques visant à faire interdire ces horreurs, que soient largement effectuées, sur le plan religieux, les prières de louanges en réparation des blasphèmes.

 Les louanges en réparation des blasphèmes sont priées lors de la liturgie de la bénédiction du Saint-Sacrement. Elles sont dédiées au saint nom de Jésus, en une série de louanges qui commencent par béni soit Dieu. Leur origine est incertaine mais on pense qu’elles auraient pu êtres compilées par Louis Felici en 1797. Il voulait faire réparation pour les blasphèmes et les vulgarités perpétrés lors de la Révolution. L’Église les a rajoutées à la fin de la messe, et le saint pontife Pie VII les a enrichies d’indulgences en 1801.

Nous invitons donc chaque catholique, faute de pouvoir très sévèrement punir comme il se devrait les indignes blasphémateurs si la société avait conservé sa foi, à réciter régulièrement chaque jour les « louanges en réparation des blasphèmes » , particulièrement en cette période troublée, ceci en prévention et réparation des scandaleux sacrilèges qui sont perpétrés par les ennemis de la sainte religion du Christ :

« Louanges en réparation des blasphèmes »

Une indulgence apostolique est accordée par Pie VII aux catholiques

qui récitent cette prière de réparation lors de la bénédiction du Saint-Sacrement.

Benedictus Deus.

Benedictum Nomen Sanctum eius.

Benedictus Jesus Christus, verus Deus et verus homo.
Benedictum Nomen Jesu.
Benedictum Cor eius sacratissimum.

Benedictus Sanguis eius pretiosissimus.
Benedictus Jesus in sanctissimo altaris Sacramento.
Benedictus Sanctus Spiritus, Paraclitus.

Benedicta excelsa Mater Dei, Maria sanctissima.
Benedicta sancta eius et immaculata Conceptio.
Benedicta eius gloriosa Assumptio.

Benedictum nomen Mariae, Virginis et Matris.
Benedictus sanctus Ioseph, eius castissimus Sponsus.
Benedictus Deus in Angelis suis, et in Sanctis suis.

Amen.
 

+

 

Notes

1.  Le groupe commença à se forger une véritable légende, à coups de scandales et de performances scéniques extrêmes. Dead, l’ex chanteur du groupe qui se suicidera en 1991, contribua à la réputation sanglante de Mayhem. On dit qu’il enterrait ses vêtements dans un cimetière afin de les imbiber de l’âme des morts, se livrant à des performances scéniques qui se distingueront par leur sauvagerie et la glorification de la mort, performances mélangeant les mutilations, les têtes de porc empalées, et les hectolitres d’hémoglobine. Lors du suicide de leur chanteur, on rapporte que les membres du groupe l’auraient trouvé à son domicile, les poignets ouverts ainsi qu’une balle dans la tête. Après l’avoir photographié, ils auraient consommé des fragments de sa cervelle, ainsi que confectionné des colliers avec des morceaux de son crâne. La photographie du cadavre de Dead figurera d’ailleurs sur la pochette de Dawn of the Black Hearts. Autour d’Euronymous, en 1992, se développera l’Inner Black Circle, organisation semi-terroriste impliquée dans des incendies d’églises en Norvège, ainsi que dans deux affaires de meurtre (celui d’Euronymous et l’assassinat d’un homosexuel). L’Inner Circle dont Varg Vikernes (Burzum) fit également partie, a largement contribué à la réputation sulfureuse du Black Metal, promouvant un mode de vie et de pensée radical, farouchement opposé au christianisme. Suite à la mort de Dead, Mayhem accueillera dans ses rangs Attila Csihar au chant ainsi que Varg Vikernes à la basse. C’est avec cette formation que le groupe enregistre De Mysteriis Dom Sathanas.

2. Varg Vikernes assassina Euronymous le 11 août 1993 de 23 coups de couteau dont 16 dans le dos, 5 dans la nuque et 2 dans la tête. Condamné à une peine de 21 ans de prison, Vikernes a été libéré sur parole le 10 mars 2009.

3. Ce que l’on nomme les « ultras » en raison de leur conviction monarchiste, élus en 1824 par un suffrage étroitement censitaire, profitèrent de l’arrivée au pouvoir de Charles X favorable aux thèses contre-révolutionnaires, pour représenter ce projet de loi contre les sacrilèges, projet déjà présenté, sans succès, à la Chambre des pairs en avril 1824.

4. Si la loi sur les sacrilèges de 1825 a été aboli, néanmoins, la « provocation aux crimes et délits » reste sanctionnée (art. 23), de même que l’incitation à la haine ou à la violence en raison de la religion (art. 24), ou la diffamation contre un groupe religieux (art. 32). D’autre part, des éléments blasphématoires sont interdits dans les publications destinées à la jeunesse.

147 commentaires leave one →
  1. Arcand permalink
    27 mai 2011 00:28

    Kyrie Eleison.

  2. Norenda permalink
    27 mai 2011 00:31

    En effet, avec Mayhem on est directement en présence du sacrilège authentique et pas des moindres. Détournement d’ornements liturgiques, proférations d’insultes anticatholiques, invocations sataniques, tout y est dans l’abomination infernale.

    La scène finale de leur « spectacle » singe une crucifixion, où le chanteur ensanglanté, tout en éructant des blasphèmes immondes, est hissé sur une croix pendant que le public hurle des louanges à Satan.

    L’ensemble du spectacle utilise les attitudes du prêtre pour les parodier, les moquer et salir la religion catholique.

    On peut vraiment considérer que l’ensemble des thèmes, issus de l’idéologie satanique et des sociétés secrètes occultistes, touchent vraiment aux rituels des messes noires qui ont pour dénominateur commun le détournement des symboles catholiques à des fins magiques et démoniaques.

    Ce groupe condense donc dans sa mise en scène, tout ce qu’il peut y avoir de pire dans cette scène musicale, conférant à son action, par son atteinte directe aux éléments de la liturgie catholique, une dimension profondément blasphématoire.

  3. lagomer permalink
    27 mai 2011 01:57

    Quelle horreur affreuse ! On mesure par ces mises en scène sacrilèges l’extraordinaire degré de perversion auquel conduit l’idéologie véhiculée par cette musique de l’Enfer !

    Que Dieu leur pardonne leurs péchés, ces êtres perdus sont vraiment les serviteurs de Satan.

  4. 27 mai 2011 07:42

    « La bêtise humaine donne un idée de l’infini » …
    Albert EINSTEIN.

    • plop permalink
      27 mai 2011 11:55

      J’ajouterais même, de la même personne :
      « Il existe deux choses qui sont infinies : l’univers et la bêtise humaine. Mais, pour l’univers, je n’en suis pas certain. »

    • Lodz permalink
      27 mai 2011 12:01

      Sage prudence, car en effet l’Univers n’est pas infini : l’Univers a commencé d’exister ; il fut un temps où il n’existait pas ; un temps où tous les éléments matériels qui le composent n’existaient pas. L’Univers, ne peut s’être donné la vie tout seul.

      L’univers n’a pas provoqué le Big Bang. Ou alors c’est l’univers lui-même qui aurait décidé un jour : « Tiens ? Je n’existe pas. Il faudrait quand même que j’existe. Donc : Big Bang ! et me voilà, j’existe ! »

      Hypothèse absurde et qui n’a aucun sens !

      https://lebloglaquestion.wordpress.com/2011/01/04/l%e2%80%99atheisme-une-imposture-philosophique/

  5. fred permalink
    27 mai 2011 08:22

    trop fort la question!juste en dessous de cet article une pub digitick pour le hellfest!la question fait la promo du hellfest sans le savoir,j’y crois pas!

  6. de la Panouse Vivien permalink
    27 mai 2011 09:33

    « juste en dessous de cet article une pub digitick pour le hellfest!la question fait la promo du hellfest sans le savoir,j’y crois pas! »

    Houla ! Faites attention, frères catholiques intransigeants ! Vous avez lu ça ? Tout en taxant le hellfest de satanisme, de blasphème et d’anticatholicisme, vous êtes en train de courir le risque de faire sa promo, de lui faire de la pub!

  7. 27 mai 2011 10:12

    fred
    de la Panouse Vivien

    La Question ne fait pas de « pub » pour le Hellfest, mais il se trouve que le lien digitick [Digg] placé dans les redirections[Share] en fin d’articles, qui permet lors de spectacles intéressants, dont le théâtre classique, les concerts religieux, les visites des châteaux et musées, etc., de fournir des informations souvent très utiles aux lecteurs, intègre automatiquement la billetterie de tous les spectacles en France, dont en effet le Hellfest,

    http://www.digitick.com/chateau-css4-digitick-sg147-pg3341.html

    Mais si vous aviez été attentifs, vous vous seriez rendu compte que la billetterie pour le sinistre Hellfest est terminée :

    http://www.digitick.com/hellfest-festival-dark-metal-pays-de-la-loire-css4-digitick-rg87-pg5.html

    Ainsi donc, soyez rassurés, il n’y a pas de possibilité d’accès à cet infâme événement sacrilège et blasphématoire par le lien signalé.

    Pour le fond du sujet, tout le problème est effectivement de savoir si, parlant des manifestations de haine antichrétienne (le Hellfest comme les autres : Piss-Christ, Kiss-in, etc.), même en les critiquant pour dénoncer leur profonde nocivité, nous ne leur fournissons pas une tribune ? C’est un élément qui ne nous échappe pas dans notre réflexion et choix d’action. Cela dit, avec ce type de raisonnement le risque est grand également de ne plus rien dire et de tout accepter sous prétexte de ne pas faire de « publicité ».

    Ainsi donc, entre le silence, qui peut d’ailleurs parfois rejoindre la complicité voire le soutient implicite dont l’Eglise moderne s’est faite la grande spécialiste, et la nécessaire réaction critique – tout en privilégiant en art comme ailleurs la vive mise en lumière des initiatives saines – nous avons opté pour une attitude d’attaque frontale comme il est du devoir impératif de tous les catholiques « intransigeants » face à la culture de mort.

    Pax Vobis +

    ***********************

    Réflexion sur le sujet :

    – La culture européenne contre l’art dégénéré !
    https://lebloglaquestion.wordpress.com/2011/04/11/la-culture-europeenne-contre-l%e2%80%99art-degenere/

  8. fred permalink
    27 mai 2011 10:53

    eh mon commentaire c’est de l’humour! on le sait que le hellfest est complet, j’ai pris 4 billets pour passer du temps avec mes amis,pas comme ceux qui étaient aux obseques de ma mere en train de chialer comme des faux c*l dont celle qui fesait la messe une vrai langue de vipere!en 20ans d’handicap ma mere a eu que de la visite de gens qui écoutent du rock et metal,le reste des hypocrites!et c’est ça l’amour de dieu!a 41 ans je sais ce que je dois faire! aujourd’hui on devrait parler de connardphobie! il y aurait de quoi !
    ps:bonne journée a tous et sans rancune !

  9. zind permalink
    27 mai 2011 10:56

    Le meilleur article du net sur Mayhem, un de mes groupes préférés….^^

  10. John permalink
    27 mai 2011 11:14

    Comme l’a dit Lancre hier et Norenda aujourd’hui, Mayhem se moque. Se moquer, c’est être sataniste? Vous avez raison quand vous vous demandez où va le monde quand on vous lit…

    • Pie permalink
      27 mai 2011 11:35

      ON NE SE MOQUE PAS DE DIEU ET DE LA RELIGION !!

      LE BLASPHEME ET LE SACRILEGE SONT DES PECHES MORTELS QUI CONDUISENT EN ENFER !

    • 27 mai 2011 11:42

      Je ne suis pas mort …

      Dieu n’existe pas ….

      CQFD

    • John permalink
      27 mai 2011 11:42

      Au pire, on s’en fout on n’est pas croyant. Donc on ne croit ni au paradis ni à l’enfer, ni en Dieu ni en Satan .

    • sand permalink
      27 mai 2011 11:53

      tremousse

      Tu ferras beaucoup moins le malin à l’instant de ta mort, au moment de comparaitre devant le Tribunal du Ciel !

    • plop permalink
      27 mai 2011 12:04

      Encore faudrait-il qu’il y ait la moibdre preuve de l’existence d’icelui…

    • 27 mai 2011 12:12

      Ah parce que le « PECHE MORTEL », n’est « MORTEL » qu’au moment de la mort ? lol

      Dans la mesure où le « paradis » n’existe très certainement pas et qu’il est peu probable qu’il puisse être catholique, je ne m’en soucie pas !
      Et puis me retrouver en compagnie de brebis religieuses … Non merci !

  11. Silverblade permalink
    27 mai 2011 11:21

    Les catholiques.

    Meilleur agence marketing du Metal depuis 35ans^^.

    • brown permalink
      27 mai 2011 11:34

      Fais la prière de « Louanges en réparation des blasphèmes », tu bénéficieras d’une indulgence apostolique accordée par Pie VII !

  12. John permalink
    27 mai 2011 11:21

    Au passage Norenda, comme je l’ai aussi dit hier, j’ai vu Enslaved il y a un mois. Ils sont absolument pas satanistes. Dans leurs concerts habituellement il n’y a pas de mise en scène comme ça, c’est juste que là c’est une chanson en hommage à Euronymous (le chanteur/bassiste d’Enslaved le dit avant).

  13. de la Panouse Vivien permalink
    27 mai 2011 12:02

    @ tremousse

    « Merci de laisser ce commentaire qui précédait mon commentaire :

    « Je ne suis pas mort …

    Dieu n’existe pas ….

    CQFD »

    C’est à dire :

    Dieu est ***** ! Religion = Poison ! »

    Hé quoi, « tremousse » ? Tu savais pas que les admins du site La Question censuraient systématiquement les blasphèmes ? Pour le reste, si un type qui blasphémait était foudroyé et périssait aussitôt, il n’aurait pas l’occasion, sinon dans l’autre monde, de se REPENTIR. Or l’Eglise enseigne : « le péché mortel (comme le blasphème) conduit en enfer SI L’ON SE REPENT PAS. « 

  14. 27 mai 2011 12:13

    Ah parce que le « PECHE MORTEL », n’est « MORTEL » qu’au moment de la mort ? lol

    Dans la mesure où le « paradis » n’existe très certainement pas et qu’il est peu probable qu’il puisse être catholique, je ne m’en soucie pas !
    Et puis me retrouver en compagnie de brebis religieuses … Non merci !

  15. de la Panouse Vivien permalink
    27 mai 2011 12:32

    « Ah parce que le « PECHE MORTEL », n’est « MORTEL » qu’au moment de la mort ?lol »

    Ce propos de pimousse fait sans doute référence à celui-ci, tenu par sand : « Tu ferras beaucoup moins le malin à l’instant de ta mort, au moment de comparaitre devant le Tribunal du Ciel ! » à l’intention de tremousse qui nous avait provoqués ainsi que Dieu en voulant écrire des blasphèmes parce que Pie avait écrit : « ON NE SE MOQUE PAS DE DIEU ET DE LA RELIGION !! LE BLASPHEME ET LE SACRILEGE SONT DES PECHES MORTELS QUI CONDUISENT EN ENFER ! »
    Aussi, je répète :  » si un type qui blasphémait était foudroyé et périssait aussitôt, il n’aurait pas l’occasion, sinon dans l’autre monde, de se REPENTIR. Or l’Eglise enseigne : « le péché mortel (comme le blasphème) conduit en enfer SI L’ON SE REPENT PAS. ».

    • 27 mai 2011 12:41

      Dans ce cas ce n’est pas un « PECHE MORTEL » !

  16. de la Panouse Vivien permalink
    27 mai 2011 12:35

    @ pimousse

    Se servir de l’image de Dieu et Adam dans la chapelle sixtine pour dire « God is -excusez-moi frères catholiques intransigeants-gay-« , c’est n’importe quoi.

  17. de la Panouse Vivien permalink
    27 mai 2011 12:56

    Est-ce qu’un poison mortel tue dès qu’on l’absorbe ? Pas forcément, non ?

  18. zlidde permalink
    27 mai 2011 13:09

    Quoiqu’il en soit, je préfère l’enfer au paradis. Parce que fréquenter des grenouilles de bénitier pour l’éternité non merci…. quel ennui! Vive le blasphème pour nous libérer de l’oppression religieuse.

    • plm permalink
      31 mai 2011 11:41

      encore un qui fera moins le malin le jour de son jugement particulier
      PS: au paradis on comtemple la grandeur infinie de Dieu et pas les « grenouilles de bénitier » alors qu’en enfer on grille pour l’éternité avec un feu dont le plus puissant sur Terre n’est « qu’un doux zéphyr » comme dirait je ne sais plus quel saint.
      rappellez vous les appartitions de fatima et la vision épouvantable de l’enfer…

  19. JeandelaX permalink
    27 mai 2011 13:27

    La bataille entre les lieutenants du Christ et les séides de Satan n’est plus un « mystère », puisque d’une visibilité naturelle, et (historiquement) chronique (§ Révolution française etc.) ! Que l’Antéchrist cherche à déséquilibrer l’être humain avec un art consommé, RAS…
    N’oublions pas ceci : où le l’Eternel envoie un de ses anges, Lucifer poste un de ses démons. Mais chaque fois que le « Prince » de ce monde tisse une trame, Jésus le « Seigneur » de Justice et de Miséricorde intervient par ses Serviteurs pour la déchirer.
    Merci à La-Question de clarifier nos regards pour discerner ce qui s’opère lors de ce Hellfest, scène d’essence satanique car matrice de péchés mortels, de blasphèmes, de sacrilèges (partie visible d’une lutte essentiellement invisible, surnaturelle) : tableau révélateur des enjeux du combat éternel, universel, ( insoupçonné par les incrédules ennemis de la sainte religion catholique qui ne perçoivent pas tout ce qui peut être dissimulé lors d’un tel rassemblement musical quasi « cataclysmique », qui est l’inverse radical de l’embrasement de ces coeurs par l’Amour immaculé de Marie lorsqu’ils sont dans le saint silence de l’oraison contemplative) entre Lumière et Ténèbres. Ne soyons pas trop « impressionnés » ou « sidérés » par le déploiement des immondes « effets spéciaux » du Diable : sur la cime de l’Esprit « veillons et prions ». Louanges en réparation des blasphèmes.

    • Eloi permalink
      27 mai 2011 20:21

      En effet JeandelaX, sur la cime de l’Esprit « veillons et prions », sans cesse, les armes spirituelles sont les plus fortes dans le comabat spirituel qui est en train de se dérouler entre Dieu et les puissances de l’Enfer.

      Et surtout pour nous tous, avec ardeur « Louanges en réparation des blasphèmes » !

  20. John permalink
    27 mai 2011 17:11

    @ de la Panouse Vivien : on a le droit de dire que Satan est gay? =>http://www.facebook.com/photo.php?fbid=182917965082893&set=a.182917961749560.36085.182809081760448&type=1&theater

  21. de la Panouse Vivien permalink
    27 mai 2011 18:25

    @ John

    Dire que Satan est gay , ce n’est pas un blasphème contre Dieu. Donc a priori on peut le faire. (Encore que…)

    Néanmoins, je dois dire une chose : être gay, c’est être homosexuel. Donc il s’agit d’une orientation sexuelle. Or Dieu est Dieu , et Satan un ex-ange.Alors c’est pas un peu n’importe quoi que de dire de l’un ou de l’autre qu’il est gay ?

    • John permalink
      27 mai 2011 19:42

      Je suis d’accord avec vous sur ce point, c’est passablement débile mais ça montre selon moi une chose : que les paroles antichrétiennes de certains groupes de métal ou les délires que peuvent avoir les membres de groupes entre eux (le cas pour mon lien) n’ont rien à voir avec ce qu’ils croient vraiment. Qui croit vraiment que Dieu ou Satan est homosexuel par exemple? Donc les groupes ayant des paroles très dures envers les cathos n’aiment sans doute pas le christianisme ou une autre religion mais ne sont pas satanistes pour autant (j’ai cité Otargos hier dans l’article précédent). Ne pas aimer les catholiques ou le catholicisme ne signifie pas vouer un culte à Satan, et ceci devrait être accepté par les traditionalistes.
      Pour faire un autre lien rapide avec un article récent de La Question, la polémique au sujet d’Anal Cunt est pour moi injustifiée d’autant plus que l’organisation du Hellfest a démenti récemment sur le site officiel du festival toute pression subie par quelconque mouvement contre le racisme à cause de titres tels que « Hitler was a sensitive man ». C’est certes très stupide comme titre mais c’est au-delà du 2ème degré, et ça revient plus ou moins au fameux t-shirt « Satan is gay » ou à la caricature de la fresque de Michel-Ange « God is gay ». Après, ceci n’est que mon avis personnel; je n’essaye pas de me prendre pour Dieu car certains cathos ici savent déjà très bien le faire (et ces derniers risquent peut-être d’avoir encore plus de soucis avec le tout-puissant s’il existe que les métalleux). Mais ce que j’ai dit dans ce commentaire me parait être logique.

  22. John permalink
    27 mai 2011 19:44

    Ah tiens le commentaire que j’ai posté où il y a deux liens dont le t-shirt apparait maintenant… Je crois que je bugue légèrement…

  23. de la Panouse Vivien permalink
    27 mai 2011 21:03

    @ John

    Ce que vous dites répond en effet à la logique. Mais cependant , je voudrais éclaircir un
    point.

     » Ne pas aimer les catholiques ou le catholicisme ne signifie pas vouer un culte à Satan, et ceci devrait être accepté par les traditionalistes. »

    Vouer un culte à Satan , non. Mais cependant, croyez-vous que s’il existe comme nous, catholiques, le croyons, ça lui plaît ou ça lui déplaît d’entendre les paroles antichrétiennes de certains groupes de métal ou les délires que peuvent avoir les membres de groupes entre eux, comme vous dites ? Si comme nous, catholiques, le croyons, Satan existe, croyez-vous que ça lui plaît ou que ça lui déplaît de voir et/ou d’entendre les métalleux se moquer de Dieu et de la religion ? Vous me dites , plus précisément :  » les paroles antichrétiennes de certains groupes de métal ou les délires que peuvent avoir les membres de groupes entre eux (le cas pour mon lien) n’ont rien à voir avec ce qu’ils croient vraiment. Qui croit vraiment que Dieu ou Satan est homosexuel par exemple? Donc les groupes ayant des paroles très dures envers les cathos n’aiment sans doute pas le christianisme ou une autre religion mais ne sont pas satanistes pour autant (j’ai cité Otargos hier dans l’article précédent). « .
    Mais est-ce que la question est vraiment là ? Est-ce que la question est vraiment de savoir si nous CROYONS en Dieu ou au Diable ? Ou bien n’est-elle pas plus profonde, à savoir de savoir s’ils existent, oui ou non ? Et s’ils existent, de chercher ce qui plaît à l’un ou à l’autre autour de nous et en nous ?

    • John permalink
      27 mai 2011 22:29

      En effet Vivien, la question est plus profonde. Les avis sont partagés comme vous avez pu le remarquer car il n’y a aucune preuve scientifique qui atteste de l’existence de Dieu ou de Satan et les catholiques par exemple ne font qu’y croire car je suppose que vous ne l’avez jamais vu.
      Je comprends que les paroles antichrétiennes vous gênent et gênent les croyants en général. Mais il y a une chose à comprendre aussi, c’est que les métalleux et rockeurs en général se font insulter voire frapper à cause de leurs goûts musicaux et/ou vestimentaires et se font traiter de satanistes sur le net ou dans la rue sans qu’ils n’aient rien demandés. Ils écoutent et s’habillent « juste » différemment des autres et ça ne plait pas. Se faire insulter parce qu’on est un homme et qu’on s’habille avec un peu de noir et qu’on a les cheveux longs franchement c’est pas agréable non plus, d’autant plus que c’est provoqué par l’ignorance des autres sur le sujet. Là malheureusement, beaucoup de croyants et d’amateurs de ces musiques ne peuvent se comprendre.
      Vous vous demandez si Satan aimerait qu’on se moque de Dieu : cette question me surprend beaucoup je dois admettre. On va donc partir du principe que Dieu et Satan existent, jusque là vous me suivez je suppose. En sachant que Satan est considéré comme l’ennemi de Dieu, je ne vois pas pourquoi il se plaindrait d’insultes envers ce dernier. Pourquoi il défendrait son ennemi juré ainsi que les personnes qui passent leur temps à le chasser et qui n’hésitent pas à lui faire porter tous les malheurs du monde sur ses épaules? Là encore ceci me parait être d’une logique sans faille. Si vous n’aimez pas quelqu’un et que vous connaissez une autre personne qui n’aime pas celle que vous ne pouvez pas voir en peinture, vous n’allez pas lui dire que c’est mal de détester cette personne non? Là c’est la même chose.
      Mais après je ne crois pas en lui ni en aucun être supérieur donc bien que je pense avoir été le plus objectif possible, vous verrez peut-être mon avis personnel. Je tiens à préciser que si vous le pensez, c’est totalement involontaire. Et je tiens aussi à préciser au sujet des insultes contre les rockeurs et métalleux que je parle de choses vécues soit par des connaissances soit que j’ai vécues moi-même.

  24. Clément permalink
    27 mai 2011 22:05

    Est-ce vraiment utile de montrer de telles photos choquantes ?

  25. lagomer permalink
    27 mai 2011 22:35

    Clément

    Il est certain que ces photos sont horribles et blessantes pour un catholique, mais c’est le rôle de La Question, dont on sait la capacité à mettre en lumière la haine antichrétienne, de montrer clairement jusqu’où va l’abjection des ennemis de Dieu et de la clouer durement au pilori comme pouvait le faire l’Inquisition avec les infectes ignominies hérétiques.

    Tout cela n’est certes pas joli à voir, mais c’est parfois plus efficace qu’un long discours pour réveiller les consciences. Et il importe qu’elles se réveillent face à de telles immondices projeter à la face de la religion par des spectacles organisés pour une part avec de l’argent public et bénéficiant du soutient des autorités.

  26. Périclès permalink
    27 mai 2011 22:52

    A en vomir d’horreur non mais vous n’avez pas autre chose de mieux!!!

  27. gerdil permalink
    27 mai 2011 23:18

    Bien d’accord avec vous lagomer.

    Mais attention, que ces images ne nous fassent pas oublier que l’article, sur ces deux tiers, porte sur l’examen d’un sujet essentiel : « Qu’est-ce que le sacrilège ? »

    Et là on apprend des choses importantes, notamment qu’une loi sur les sagrilèges, abrogée par la révolution, fut de nouveau rétablie en 1825 lors de la Restauration, loi qui punissait de mort les responsables des crimes antireligieux !

    C’est un rappel important tant sur le plan de l’Histoire que de l’attitude que devrait avoir une société vraiment chrétienne.

    Et puis quelle magnifique invitation faite aux catholiques en fin d’article :

    « Nous invitons donc chaque catholique, faute de pouvoir très sévèrement punir comme il se devrait les indignes blasphémateurs si la société avait conservé sa foi, à réciter régulièrement chaque jour les « louanges en réparation des blasphèmes » , particulièrement en cette période où va se dérouler l’immonde Hellfest, ceci en prévention et réparation des scandaleux sacrilèges qui seront perpétrés par les ennemis de la sainte religion du Christ. »

    Voilà une attitude authentiquement contre-révolutionnaire !

    • Xavier permalink
      28 mai 2011 01:37

      Vous avez raison gerdil. J’ai remarqué cette indication importante dans l’article : Si la loi sur les sacrilèges de 1825 a été aboli, néanmoins, la « provocation aux crimes et délits » reste sanctionnée (art. 23), de même que l’incitation à la haine ou à la violence en raison de la religion (art. 24), ou la diffamation contre un groupe religieux (art. 32).

      Peut-être serait-il bon de le faire savoir aux organisateurs du Hellfest, responsables des propos tenus sur la scène de leur festival, et aux groupes eux-mêmes.

      Tout n’est pas autorisé dans la provocation anti-chrétienne, et peut tomber sous le coup de la loi notamment dans les invitations à se livrer à des profanations et les appels au meurtre.

    • John permalink
      28 mai 2011 12:37

      Xavier : vous aussi vous pouvez avoir des ennuis… Négationnisme, révisionnisme,diffamation, incitation au vandalisme, incitation à la xénophobie, à l’antisémitisme, il y a même eu des menaces si je me souviens bien… je dois en oublier encore… Je crois même que vous seriez bien plus ennuyés que les groupes de métal parce que vous collectionnez les délits les cathos. Et si on prend en compte le fait qu’il n’y a jamais aucun problème lors des concerts et festivals de métal malgré ces paroles et que en plus une étude prouve que le lien entre métal et satanisme n’existe pas alors que les autorités savent quels sont les crimes commis par les religions en particulier le catholicisme pendant des siècles vous n’avez aucune chance croyez-moi. Comme l’a expliqué Silverblade sur un autre article, le groupe Twisted Sisters a eu des soucis aux USA en 1985 à cause d’un clip. Des membres du groupes sont allés au Sénat pour se justifier, qui plus est dans un pays très croyant et en plus lors de la présidence de Ronald Reagan qui était très conservateur… Et le groupe a fait tomber toutes les accusations!

    • Gary permalink
      28 mai 2011 12:44

      John

      Si les catholiques doivent être jugés ils doivent l’être en fonction de ce dit leur autorité.

      Or en quoi l’Eglise dans ses sermons à la messe le dimanche fait l’apologie du « négationnisme, révisionnisme,diffamation, incitation au vandalisme, incitation à la xénophobie, à l’antisémitisme » ?

      Nulle part.

      Donc ton raisonnement n’a aucune validité. 😦

    • Silverblade permalink
      28 mai 2011 13:41

      @ gary

      En fait je pense que John parlait des articles de La question ainsi que des propos de certains intervenant.

      Et je le comprend car après avoir longuement observer les articles et propos de La question et des Intransigeants j’y ai trouver encore plus de haine que dans n’importe quel chanson de Black Metal, et ce n’était pas de la mise en scène.

      Et le raisonement de John est juste, regardez ce qui est arriver au Intransigeants (et pourtant ils étaient sacrément tenaces).

    • John permalink
      28 mai 2011 13:53

      Au contraire Gary, ce site n’est pas sous le coup de la justice divine mais sous le coup de la justice des hommes. Là les risques ne sont pas l’enfer ou l’excommunication, ce sont des poursuites judiciaires avec à la clé une amende voire une peine de prison. Vous n’en parlez peut-être pas à l’église mais sur ce site si et c’est pour ça que j’ai dit que vous pourriez avoir bien plus d’ennuis que les groupes de métal car la toile est un lieu universel, ce site est accessible par tous. Et vous qui vous plaignez d’être insultés dans certaines chansons, vous faites quoi vous les cathos? Vous vous permettez de critiquer un courant culturel que vous ne connaissez pas et ce depuis les débuts du heavy metal sous prétexte que les musiciens utilisaient un intervalle interdit pendant des siècles parce qu’on pensait qu’il servait à invoquer le diable… Belle preuve d’ignorance et de fermeture d’esprit pour des personnes disant prôner la tolérance…
      Je rappelle que j’ai été croyant et pratiquant, j’allais à la messe de temps en temps, donc je sais que dans les églises on ne parle pas de ces choses-là. Et c’est aussi pour ça que je me permets de critiquer la religion car j’ai, en moins de dix ans, été croyant puis athée convaincu lorsque je me suis rendu compte que la religion n’était qu’hypocrisie et intolérance.

    • Gary permalink
      28 mai 2011 17:16

      Silverblade
      John

      Je crois que vous rêvez. Si La Question va très loin dans ses critiques, si ses textes sont d’une intransigeance totale, néanmoins vous ne trouverez pas de racisme, d’antisémitisme ou des appels à la violence ou à d’autres actes illégaux qui tombent sous le coup de la loi (contrairement à certains groupes de metal qui appellent à tuer des chrétiens; à répandre le sang des chrétiens, à violer les vierges, profaner les tombes, etc).

      Donc vous confondez les positions traditionnelles de l’Eglise d’avant Vatican II sur l’antijudaïsme par exemple avec l’antisémitisme, vous mélangez tout en parlant de ce que vous ne connaissez pas. L’expression des convictions catholiques en matière de moeurs (contre l’homosexualité), d’art (contre l’art nihiliste et pervers), contre les blasphèmes, les modes licencieuses, la perversion sexuelle, n’est en rien punissable par la loi.

      En plus sur La Question les commentaires sont assez bien contrôlés, contrairement aux Intransigeants bien que les idées sont identiques, donc il y a moins de possibilités d’intenter des actions contre ce site, même si tous les ennemis de la radicalité catholique voudraient sans doute bien le faire fermer.

      En plus si vous êtes attentifs vous verrez que les rédacteurs (même s’il est facile de voir qu’ils sont proches de la FSSPX), parlent en leur nom, non en celui d’une organisation particulière, et n’engagent qu’eux-mêmes par leurs déclarations, pas l’Eglise actuelle qu’ils critiquent d’ailleurs souvent.

      Enfin prenons un exemple qui vous touche directement. Pour le Hellfest que préconise La Question ? Tuer les mettalleux, répandre leur sang, violer leurs femmes, mettre des bombes au milieu des festivaliers, empoisonner l’eau des citernes du festival, couper les cables électriques ? (attention c’est juste des exemples)^^

      Non. La Question invite ses lecteurs à réciter chaque jour les louanges contre les blasphèmes en latin, saint Pie V oblige, et en plus ceux qui le feront auront une indulgence papale !

      Et ça c’est pas interdit par la loi !

    • John permalink
      28 mai 2011 18:10

      Gary : ce que tu dis à la fin de ton commentaire n’est en effet pas interdit par la loi mais ce n’est pas là où je voulais en venir. Bref passons.
      Tu penses que Silverblade et moi « rêvons » au sujet des délits que nous avons repérés ici-même depuis maintenant un an : en effet, il y a un monde entre La Question qui censure bien moins que les Intransigeants. Mais comme tu l’as dit, les idées sont les mêmes. Ce qui est dit sur les métalleux est selon moi de la diffamation et je t’invite, comme Silverblade, à regarder le documentaire « Metal : voyage au coeur de la bête », je viens de le regarder et c’est assez clair.
      Certains ici n’ont pas hésité à dire qu’ils ne croyaient pas à la Shoah et ne cachent pas leur admiration pour le 3ème Reich ou pour les idées nazies, je n’invente rien. Avoir des convictions politiques est une chose, nier des faits historiques odieux appuyés par des témoignages et ne pas cacher son admiration pour Hitler en est une autre. Tu vas sans doute répondre à ceci que le communisme et la Révolution ont fait bien plus de morts, faits que je t’accorde volontiers. Cependant, pour moi, la Russie n’était pas un pays communiste car elle s’est éloignée de la doctrine de Marx. Et une Révolution qui ne fait pas de morts, il n’y en a pas beaucoup on le voit aujourd’hui dans certains pays musulmans.
      Au sujet des homos : il y a quelques commentaires assez clairs sur des articles traitant de l’homosexualité. Et même si la plupart des commentaires ne sont pas ouvertement homophobes, ils sont diffamatoires.
      Au sujet du Hellfest : il y a eu des actions catholiques (je ne parle pas des prières, je parle d’actes physiques visant le Hellfest)l’an dernier à Clisson si je me souviens bien. Ces paroles te gênent je le conçois, mais Jésus a dit sur la croix « pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font » et il a aussi dit « aimez-vous les uns les autres comme moi je vous ai aimés ». Même si tu n’es pas Dieu ni Jésus, tu peux quand même pardonner et prier pour nos âmes que tu crois sans doute condamnées à l’enfer. J’aimerais aussi te dire que si nous aimons ces groupes et que le paradis et l’enfer existent, eh bien tant pis pour nous, mais respecte notre choix.

    • Tchetnik permalink
      28 mai 2011 18:34

      Le problème est que TOUS les pays communistes se seraient éloignés de la doctrine de Marx….Un peu comme TOUS les musulmans se seraient éloignés de Mahomet depuis 13 siècles. Ca fait quand même beaucoup.

      Pour le reste, le nombre plus que très élevé des morts des révolutions prouve surtout qu’elles ne sont pas indispensables, et qu’il est problématique de condamner les morts de « linquisitionlescroisadeslesdragonnadesblablabla… » pour justifier ensuite ceux de ces révolutions.

      Le discours du style « on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs » convainc surtout ceux qui ne connaissent pas les systèmes communistes. Car ceux qui les connaissent savent qu,il y a beaucoup de coquilles d’oeufs, pour aucune omelette.

    • Gary permalink
      28 mai 2011 18:38

      John

      On va faire la même réponse que vous : vous ne comprenez rien à ce que vous lisez, vous ne connaissez rien au sujet des positions catholiques traditionalistes. Vous répétez comme des robots (j’évite ânes pour restez sympa) la pensée qu’on vous a fourrée dans la tête à l’école ou à la fac.

      De l’autre côté vous restez complètement indifférents aux propos horribles de vos groupes, et même vous les justifiez. Alors que ces paroles sont criminelles et haineuses, et se traduisent par des actes qui vont très loin (meurtres, profanations, suicides).

      Petit rappel :

      – « Pisse sur le Christ et tue le Prêtre » ! (Jesus-Christ sodomized).

      -« Tuez-les tous et brûlez leurs putain d’églises ; Buvez leur sang.. Sacrifiez la salope de putain de Chrétienne… nous vous étranglerons tous. Écrasez leur crucifix , profanez leur Saint putain de cimetière… assouvir votre nécrophilie. Dans le sang d’un millier de chrétiens, pieds nus dans les cendres de leurs églises. Célébrez notre triomphe satanique !» (Supreme blasphemy & Antichrist).

      – « Nous vous poignarderons…Crevez ! Crevez ! Détruisons le prêtre ! S’il vous plaît crevez ! Vous allez mourir!” ” ” » ; “ “ “ « Je suis digne d’être un serviteur de Satan.(…) Le sang des chrétiens coule…» ( Jesus Fall & Take the Throne).

      – « Leur autel sera bientôt détruit (…) Destruction de l’église, nous brûlerons la croix !» (Hauting the Chapel).

      Là ça tombe sous le coup de la loi !

      Si tu trouves l’équivalent à votre égard ici, ou même sur les homos ou qui tu veux, je te paye une bière….mais pas une Kronenbourg, une trappiste !

    • John permalink
      28 mai 2011 19:25

      Gary : contrairement à ce que tu crois, je ne répète pas ce que j’ai entendu en cours ou je ne sais où. J’essaye de me renseigner un maximum sur les tradis et ce site est le plus complet sur les positions de ces derniers. J’essaye de peser le pour et le contre mais je ne te cache pas que je vois plus d’obscurité que de lumière au sujet des tradis ^^. Là par contre où je vais me répéter, c’est que je ne justifie pas les paroles, je cherche à comprendre. Ca te blesse dans ta foi j’en ai conscience, mais cherche à comprendre pourquoi toi aussi. Et franchement, regarde « Metal, voyage au coeur de la bête » c’est tout ce que je peux te dire.
      La diffamation, le négationnsime, et les insultes à caractère homophobes ou racistes que tu le veuilles ou non, tombent sous le coup de la loi. Et de plus, les groupes que tu cites ne sont pas français et donc s’ils doivent être jugés, c’est la justice de leur pays qui doit le faire. La seule chose possible en France, c’est que les organisateurs de concerts les censurent. Je ne parle pas des disques car il est déjà très compliqué de trouver des CDs de black satanique chez les disquaires.
      De plus, le lien entre le metal et les meurtres, profanations et autres suicides n’a jamais été prouvé au contraire. http://www.20minutes.fr/article/220409/France-Le-satanisme-ne-presente-aucun-danger-pour-la-societe.php
      Le seul truc qui me gêne, c’est qu’il n’y a aucune incitation au meurtre et tout ça ici… donc je vais devoir te payer une trappiste ^^.

    • PuNiCaN permalink
      22 juin 2011 23:56

      « Tuer les mettalleux, répandre leur sang, violer leurs femmes, mettre des bombes au milieu des festivaliers, empoisonner l’eau des citernes du festival, couper les cables électriques ? (attention c’est juste des exemples)^^ »

      Je citerai juste Nieztsche :
      « ce n’est pas la charité des catholiques, mais l’impuissance de cette dernière qui les empeche de tous nous bruler vifs »

  28. Pie permalink
    27 mai 2011 23:57

    En effet prions.

    Acte de réparation envers les blasphèmes
    http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-13410664.html

    ACTE DE LOUANGE ET DE REPARATION DIT

    « FLECHE D’OR »

    « Qu’à jamais soit loué, béni, aimé, adoré, glorifié, le très Saint, très sacré, très adorable, très inconnu, très inexprimable Nom de Dieu, au Ciel, sur la terre et dans les enfers, par toutes les créatures sorties des mains de Dieu et par le Sacré Cœur de Notre Seigneur Jésus Christ au très Saint Sacrement de l’autel. Amen ».

    Voici la formule de louange que le Seigneur dicta à sœur Saint Pierre pour la réparation des blasphèmes de son Saint Nom. Chaque fois que nous la récitons, nous blessons son Cœur d’une blessure d’Amour. Il ajouta :

    « Ne négligez pas cette faveur car je vous en demanderai compte ».

  29. plop permalink
    28 mai 2011 10:05

    Amusant : dès qu’on parle de sciences de façon un peu avancée ici, on se fait censurer. Deux fois que j’essaie, ça ne loupe pas…

  30. de la Panouse Vivien permalink
    28 mai 2011 17:00

    @ John

    « Vous vous demandez si Satan aimerait qu’on se moque de Dieu : cette question me surprend beaucoup je dois admettre. On va donc partir du principe que Dieu et Satan existent, jusque là vous me suivez je suppose. En sachant que Satan est considéré comme l’ennemi de Dieu, je ne vois pas pourquoi il se plaindrait d’insultes envers ce dernier. Pourquoi il défendrait son ennemi juré ainsi que les personnes qui passent leur temps à le chasser et qui n’hésitent pas à lui faire porter tous les malheurs du monde sur ses épaules? Là encore ceci me parait être d’une logique sans faille. Si vous n’aimez pas quelqu’un et que vous connaissez une autre personne qui n’aime pas celle que vous ne pouvez pas voir en peinture, vous n’allez pas lui dire que c’est mal de détester cette personne non? Là c’est la même chose. »

    Sauf votre respect, John, je ne me demande pas si Satan
    je vous le demande à vous. Et vous répondez presque parfaitement à ce que je vous demande : je vous en remercie. Cependant, si vous m’avez bien lu , vous vous êtes certainement rendu compte d’une chose. Si je vous demande « Est-ce que ça plaît à Satan qu’on se moque de Dieu ? », c’est en réponse à ces mots : « les paroles antichrétiennes de certains groupes de métal ou les délires que peuvent avoir les membres de groupes entre eux (le cas pour mon lien) n’ont rien à voir avec ce qu’ils croient vraiment. Qui croit vraiment que Dieu ou Satan est homosexuel par exemple? Donc les groupes ayant des paroles très dures envers les cathos n’aiment sans doute pas le christianisme ou une autre religion mais ne sont pas satanistes pour autant (j’ai cité Otargos hier dans l’article précédent). Ne pas aimer les catholiques ou le catholicisme ne signifie pas vouer un culte à Satan, et ceci devrait être accepté par les traditionalistes. »
    Car ce que je voulais dire, c’est que si Dieu et Satan existent, comme nous, catholiques, le croyons, il peut bien arriver à une personne qui ne croit ni en l’un ni en l’autre de faire quelque chose susceptible de plaire ou de déplaire à l’un où à l’autre. Cela ne se peut pas s’ils n’existent pas, mais cela se peut très bien s’ils existent. Par conséquent, si vous nous dites : « De toute manière, on ne croit ni en Dieu ni au Diable », n’est-ce pas un peu trop facile ? Mais peut-être que j’écris n’importe quoi, d’autant plus que vous m’écrivez : « Les avis sont partagés comme vous avez pu le remarquer car il n’y a aucune preuve scientifique qui atteste de l’existence de Dieu ou de Satan et les catholiques par exemple ne font qu’y croire car je suppose que vous ne l’avez jamais vu. ». Autrement dit, la balance ne penche pas en faveur de l’opinion des croyants sur le sujet.
    Par ailleurs, vous me dites : « il y a une chose à comprendre aussi, c’est que les métalleux et rockeurs en général se font insulter voire frapper à cause de leurs goûts musicaux et/ou vestimentaires et se font traiter de satanistes sur le net ou dans la rue sans qu’ils n’aient rien demandés. Ils écoutent et s’habillent « juste » différemment des autres et ça ne plait pas. Se faire insulter parce qu’on est un homme et qu’on s’habille avec un peu de noir et qu’on a les cheveux longs franchement c’est pas agréable non plus, d’autant plus que c’est provoqué par l’ignorance des autres sur le sujet. Là malheureusement, beaucoup de croyants et d’amateurs de ces musiques ne peuvent se comprendre. », en précisant : « Et je tiens aussi à préciser au sujet des insultes contre les rockeurs et métalleux que je parle de choses vécues soit par des connaissances soit que j’ai vécues moi-même. ».Alors je ne peux que dire : « Ah, d’accord, je comprends. ». Je voudrais cependant ajouter : « Il faudrait que parmi les croyants, il y en ait beaucoup comme le Père Culat, n’est-ce pas ? ».

    pe

    • John permalink
      28 mai 2011 19:12

      Vivien : merci pour votre réponse, mais j’ai peur de ne pas vous avoir bien compris à des moments : vous avez dû vouloir modifier certains passages et la lecture devient difficile. Donc si je n’ai à nouveau pas compris ce que vous vouliez dire, je m’en excuse à l’avance.

      J’ai cru comprendre que vous me demandez si je crois que Satan aimerait qu’on se moque de Dieu. En fait, ma réponse ne change pas car Satan est l’ennemi de Dieu et voir son ennemi tourné au ridicule est un sentiment certes malsain mais très plaisant. L’autre sens que j’attribue à ce que vous vouliez dire est : est-ce-que j’aimerais qu’on se moque de Dieu, sous entendu si j’étais croyant. Evidemment, ça ne me plairait pas. Cependant, je pense que je ferais preuve d’un peu plus de compréhension et de tolérance vis-à-vis de ces agneaux qui se sont éloignés du troupeau. J’espère que j’ai trouvé ce que vous vouliez me dire ^^.

      Ensuite, vous dites : « si Dieu et Satan existent, comme nous, catholiques, le croyons, il peut bien arriver à une personne qui ne croit ni en l’un ni en l’autre de faire quelque chose susceptible de plaire ou de déplaire à l’un où à l’autre. Cela ne se peut pas s’ils n’existent pas, mais cela se peut très bien s’ils existent. » et vous ajoutez après que le fait que j’ai dit « de toute façon je ne crois ni en l’un ni en l’autre » est « un peu trop facile ». Je vais d’abord essayer de répondre à la deuxième partie : Ca vous parait peut-être facile de dire ça, mais en tant qu’athée convaincu, il est difficile d’avoir un avis objectif. Si Dieu et Satan n’existent pas alors tout roule pour moi car personne ne sera là pour me juger à ma mort. S’ils existent par contre, c’est vrai que je suis dans la m**** et j’ai plus qu’à espérer que Dieu me pardonne. Et pareil pour Satan.
      Maintenant au sujet de la première partie : En effet, si Dieu et Satan existent, la totalité de nos actes seraient susceptibles de plaire à l’un et de déplaire à l’autre. Il y a une chose que j’aimerais préciser cependant : lorsque vous faites quelque chose, par exemple… vous allez à la boucherie acheter des entrecôtes, c’est votre droit le plus légitime et je dois admettre que cuites au barbecue, c’est rudement bon. Ca veut dire que vous aimez la viande, comme beaucoup d’autres personnes. Ca va plaire au boucher car vous lui permettez de vivre en lui donnant de l’argent en échange des entrecôtes, mais ça ne plaira pas aux associations de défense des animaux et aux végétariens (les deux sont, c’est une supposition, liés)mais pourquoi? et c’est je pense une comparaison qui permet de comprendre les différences de points de vue entre traditionalistes et métalleux : les associations qui n’apprécient pas le fait que vous consommiez de la viande ne peuvent pas comprendre que vous aimiez manger de temps en temps de la viande et prendre du plaisir à en consommer. Malgré leurs leçons de morale et leurs arguments, vous vous fichez éperdument de leur avis. Entre les tradis et les métalleux c’est pareil : vous n’aimez pas ce que nous écoutons, on s’en fout car nous voulons juste écouter la musique que nous aimons et qui nous permet de nous sentir bien. Nous n’aimons pas que vous (je parle des tradis en général) jugiez nos goûts musicaux sans véritablement connaitre la culture qu’il y a derrière mais ça vous est égal car vous êtes sûr d’avoir raison, vous croyez en vos convictions et de plus, vous pensez que Dieu est de votre côté. Là où je veux en venir, c’est que dans le cas de la boucherie et de ce débat au sujet du metal, c’est que ça donne lieu à des dialogues de sourd et que quoique nous fassions ou aimions dans la vie, il y aura toujours au moins une personne qui viendra nous dire qu’elle n’est pas d’accord avec nous.
      Je vais immédiatement faire le lien entre ce que je viens de dire et ce que vous dites à la fin de votre commentaire : vous dites : « Il faudrait que parmi les croyants, il y en ait beaucoup comme le Père Culat, n’est-ce pas ? ». Je ne demande en aucun cas que tous les cathos soient comme le père Culat, juste qu’ils fassent preuve d’un peu plus de tolérance et qu’ils ne rentrent pas dans le jeu de la provocation des groupes de black metal et qu’ils appliquent ce que Jésus a dit sur la croix : « pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ». Mais pour en revenir aux insultes et aux préjugés des gens dans la rue et qui ne sont pas croyants, c’est un peu différent. En effet, les cathos connaissent un peu mieux le metal que les athées qui écoutent ce qui passe à la radio ou à la télé car ça les concerne, même s’ils ne comprennent pas pourquoi certains groupes s’en prennent à eux. Les cathos peuvent pardonner et faire preuve de compréhension, les jeunes athées qui écoutent Sexion d’assaut ou Lady Gaga non car au final tout ce qu’ils savent du metal, c’est que ceux qui aiment ce genre s’habillent généralement en noir et ils pensent que ces derniers écoutent Marilyn Manson et Linkin Park parce que ce sont les seuls groupes de metal (quoique maintenant LP un groupe de metal…) et avec l’image que donne MM, le raccourci est vite fait : tous les métalleux sont des satanistes qui s’habillent tout en noir, qui détestent la vie et l’humanité toute entière et en plus écoutent un mec qui se maquille, est laid et dit aimer Satan dans ses chansons. Et les préjugés pour les briser… Encore moi ça va je me fais juste insulter de temps en temps car je n’ai pas un look vraiment particulier, j’ai juste les cheveux longs et porte des t-shirts de groupes que j’aime. Par contre les autres… Bref, tout ça pour dire que pour ces personnes-là nous, métalleux ou rockeurs, n’avons qu’une chose à faire : faire avec. On écoute et s’habille différemment des autres, ça gêne; on assume et on accepte même si c’est pas toujours facile.

      Pour finir, il est vrai que pour l’instant, la balance ne penche pas en votre faveur au sujet de l’existence de Dieu car personne ne l’a prouvé scientifiquement. Après si l’existence de Dieu et de Satan est prouvée scientifiquement et que ces derniers apparaissent aux yeux de tous, là par contre ce seront les non-croyants qui l’auront là où je pense ^^. Vous par contre, qui pensez que ces deux personnages existent, vous serez perdant si à votre mort vous vous rendez compte que Dieu n’existe pas, serez frustré d’avoir tout fait pour qu’il vous aime, mais au moins vous n’aurez pas autant de problèmes que les athées :).

  31. de la Panouse Vivien permalink
    28 mai 2011 17:07

    Silverblade a écrit :

    « ‘Et je le comprend car après avoir longuement observer les articles et propos de La question et des Intransigeants j’y ai trouver encore plus de haine que dans n’importe quel chanson de Black Metal, et ce n’était pas de la mise en scène. »

    Inquiétant !

    • John permalink
      28 mai 2011 17:24

      Vivien : Franchement, les cathos de La Question sont presque des agneaux à côté des Intransigeants. Il fallait vraiment être fort psychologiquement pour supporter leurs paroles. Et comme leur nom l’indiquait, impossible d’avoir de débat sans qu’ils ne nous accordent un seul point positif et nous le faisaient comprendre en insultant leurs détracteurs copieusement et à les bannir du site Ce fut mon cas d’ailleurs, et je ne me rappelle pas avoir été insultant ou blasphématoire, j’ai juste exposé mon point de vue. Ils ont pas cherché plus loin, ils m’ont banni.

    • Celias permalink
      28 mai 2011 17:53

      C’est vrai qu’à part les blasphèmes, les injures ou les grossièretés qui sont systématiquement bloqués on peut aller très loin sur La Question pour exprimer ses idées, critiquer et dénoncer les positions des cathos tradis sans se faire censurer.

      La seule chose qui choque ici se sont les positions extrêmes, pour ne pas dire médiévales sur certains sujets. Et là il faut avouer que La Question est plutôt radicale (Inquisition par exemple), sans doute le blog catholique le plus ultra dans le style.

  32. de la Panouse Vivien permalink
    28 mai 2011 17:43

    @ John

    Je dois cependant vous dire que les catholiques de La Question considéraient les Intransigeants comme des frères de combat et ont déploré la censure puis la fermeture de leur site.

  33. sand permalink
    28 mai 2011 18:01

    de la Panouse Vivien

     » les catholiques de La Question considéraient les Intransigeants comme des frères de combat » – C’est plus que ça même puisque avant la fermeture des Intransigeants la collaboration entre eux était allée jusqu’à ce que La Question publie des extraits de ses articles chez les Intrans.

    Et lors de leur fermeture par leur hébergeur, c’est La Question qui, jouant à fond la solidarité, a servi de relais et de point d’accueil aux fidèles des Intransigeants :

    https://lebloglaquestion.wordpress.com/2011/02/04/les-intransigeants-hors-service/

    https://lebloglaquestion.wordpress.com/2011/03/07/fermeture-definitive-du-blog-les-intransigeants/

  34. 28 mai 2011 19:07

    Satan est le prince de ce monde.

    +

  35. cagnoise permalink
    28 mai 2011 20:04

    Revenons sur terre…. ces groupes ne vomissent leurs saletés que sur les chrétiens. Ils savent très bien ce qu’ils risquent s’ils se hasardaient à blasphémer(le mot est faible) ou ridiculiser les musulmans ou les juifs. A propos, il existe une loi parait-il qui punit trés sévérement ……. mais je dois rêver, elle n’existe qu’à sens unique!!

    • Silverblade permalink
      28 mai 2011 21:09

      Dans la mise en scène de leurs concert Mayhem s’attaque aux symbole chrétien, musulman, juif, et même boudhiste.

      Ce groupes est en tête d’affiche du Hellfest cette année.

      En résumer cet argument est invalide.

  36. Gary permalink
    28 mai 2011 21:38

    Silverblade

    Entre s’attaquer à des symboles, et puis se revêtir d’habits liturgiques (qui ont dû être utilisés pour dire la sainte messe avant d’être achetés par le chanteur de Mayhem), afin de se livrer à des incantations sataniques et hurler des odes au démon sur scène il y a une petite différence.

    Et cette différence s’appelle précisément le sacrilège comme l’explique l’article de La Question que je t’invite à relire attentivement pour bien comprendre la gravité de cet acte du point de vue catholique.

  37. apostolatus specula permalink
    28 mai 2011 21:49

    Regardé comme un crime authentique jusqu’à la Révolution, le sacrilège consiste à détourner de leur fin les objets sacrés destinés au culte divin. Et ce sacrilège est d’autant plus grave lorsque ce détournement est réalisé afin de rendre un culte à Satan, comme dans le cas affreux révélé par cet article.

    Le sacrilège est donc un péché extrêmement grave, comme il est dit : « tant pour celui qui s’y livre que pour celui qui s’en rend complice en y assistant sans réagir ou se complaît à son spectacle ».

    Il ne faut pas prendre à la légère un tel acte qui condamne ses auteurs réellement à l’Enfer !

    • PuNiCaN permalink
      23 juin 2011 00:02

      Ce que j’aime en lisant tout ça, c’est l »idée que ce soient peut etre des metalleux qui aient monté ce site, dans un esprit d’humour (et de troll).

  38. tehloda permalink
    28 mai 2011 21:56

    moi j’aime bien le métal bien hard, mais j’aime pas les histoire avec des diable et des dieu dedans … ça me fait faire des cauchemar … :-S

    et sinon, attaquer l’athéisme sur les question du début du commencement de la chose qu’est l’univers, c’est un peu simple …car si tout as un début, votre dieu aussi a été créé par quelqu’un, et si ce quelqu’un as exister, il y a quelque chose avant qui l’as créé ! et ainsi de suite … argument récursif qui, de facto, ne mêne a rien . nah.

    il faut admettre certaines choses de la nature comme acquise jusqu’a ce qu’on soit assez avancé technologiquement pour pouvoir répondre a ces question.

    \m/.___(>_<)__.\m/

    • Herratum permalink
      29 mai 2011 00:11

      Moi, j’aime bien les pommes.

      Sur l’argument métaphysique de l’existence de Dieu, ce n’est pas si simple apparemment puisque tu ne l’as pas compris, et c’est certes pas évident. Mais si tu veux une explication moins simple, tu vas être servi :
      C’est en fait qu’on ne peut remonter à l’infini, il faut un fondement, sinon il n’y a pas de sens. Et si la vie n’a pas de sens, il n’y a pas d’espoir. Une chose n’existe que parce que quelque chose lui a donné d’exister. Or la nature n’a le pouvoir que de transformer l’être, mais pas de le donner. Il faut donc un être qui subsiste par lui-même, qui soit l’acte d’être pur (« Je suis Celui qui Est »), et qui choisisse de le donner librement et par volonté (facultés « personnelles ») en créant quelque chose depuis rien (création ex nihilo). Et cet être, nous l’appelons Dieu. Il est donc séparé de tout, immatériel, personnel, connaissant tout puisque étant le créateur de tout ce qui existe y compris lui-même étant l’acte d’être pur, et on peut rajouter infiniment bon car c’est une perfection transcendantale, applicable à tout ce qui à l’être, et donc infiniment à celui qui a l’être pur. Et cela est accessible par la raison : toute chose créée par un être intelligent selon un ordre précis est intelligible par la raison. Mais pas par la science (ce que tu dis en parlant de technologie), car la science est seulement apte à expliquer le « comment » mais pas le « pourquoi ». Au mieux, la science pourra expliquer le processus des phénomènes, mais pas en connaître la source ni la fin. Les scientifiques le savent eux-même. C’est pourquoi, se baser sur une foi en la science n’est pas raisonnable et ne mène à rien, mais sur la foi en Dieu tout est différent.

      Ceci dit, je ne vois pas pourquoi on demande la tolérance aux chrétiens devant les comportements de quelques musiciens au Hellfest. La tolérance, c’est accepter un mal, mais seulement pour PERMETTRE un bien meilleur. Le cas contraire, ce n’est pas de la tolérance, mais de la lâcheté, de l’indifférence. Et c’est ça que vous demandez, ce n’est pas de la tolérance.

      Un mal, c’est un mal. Une allusion à la haine religieuse, au non respect, c’est un mal. Une incitation la division extérieure comme intérieure, à l’excitation des pulsions pour en écarter la raison et bousiller la santé accessoirement avec ce que vous appelez la « culture », c’est un mal. Et TOUT citoyen honnête avec sa conscience ne peut tolérer cela, mais le combattre et chercher à rétablir le bien. Les chrétiens ne s’énervent pas devant ce festival parce qu’il sont offensés de la dérision de la moquerie de l’irrespect etc (puisqu’il faut aimer les ennemis et pardonner à ceux qui ne savent pas ce qu’il font), mais les chrétiens s’énervent parce que des milliers de jeunes se bousillent l’esprit et le corps. Ce qui fait mal, c’est pas l’amour propre, c’est l’amour des autres.

      Au lieu de brandir la culture devant ce genre de spectacle, commencez par vraiment vous cultiver et faire un tour d’horizon des merveilles qu’a donné l’occident et qu’ont voulu vous transmettre vos ancêtres, respectez-les. Et si rien ne vous intéresse, si vous préférez toujours la sensation forte, et bien faites un peu de sport, ça vous calmera.

      J’aime beaucoup cette musique, mais dans ce festival il y a un déséquilibre très néfaste entre la grandeur de sensation que procure le contenu musical et l’aspect éthique des images et messages que certains cherchent à faire passer. Et ça, les acros du Hellfest s’en foutent. Ils ne veulent pas un monde meilleur où on les respecte, ils veulent un monde tel qu’ils le conçoivent, ce qui leur convient.
      Et puis Boaf, vous me direz qu’il y a plus de jeunes exaltés que de dégâts. Ben le gars qui avait une sensibilité à la schizophrénie et qui ne le savait pas, celui qui n’est pas assez fort mentalement pour ne pas dépendre de la drogue et qui est tombé dedans ce soir là, qui aura sa vie bousillé à cause de ça sans le savoir, eh ben ça devrai vous emmerder autant que moi.

      Allez, laissons-les continuer à s’amuser. On « tolère », et on prie pour eux. Et on aide volontiers les personnes de bonne volonté à trouver une solution.

  39. Xavier permalink
    28 mai 2011 22:00

    Comme le dit l’un des contributeurs du site, avec Mayhem qui sera en vedette au Hellfest cette année en juin :  » on est directement en présence du sacrilège authentique et pas des moindres. Détournement d’ornements liturgiques, proférations d’insultes anticatholiques, invocations sataniques, tout y est dans l’abomination infernale. La scène finale de leur « spectacle » singe une crucifixion, où le chanteur ensanglanté, tout en éructant des blasphèmes immondes, est hissé sur une croix pendant que le public hurle des louanges à Satan. »

    Quel spectacle affreux !

  40. lève-toi permalink
    28 mai 2011 22:59

    Tehloda

    Votre raisonnement est celui de pratiquement tous les incroyants ou du moins de tous les raisonneurs sans fin, car cette question est sans cesse récurrente.
    Puisqu’il y a au moins une chose dont vous êtes sûr : à savoir que vous êtes une créature, avec un commencement, vous savez aussi que vous aurez une fin, comme nous tous, comment voulez-vous pouvoir raisonner autrement que comme une créature, avec un argument limité à votre propre nature. Si vous n’aviez jamais eu de commencement, il est fort probable que vous n’accepteriez pas l’idée que toute personne rencontrée puisse avoir un commencement.
    Or parce que vous avez un commencement, vous ne pourrez jamais comprendre l’éternité de Dieu, qui Lui n’a pas de commencement, votre nature ( notre nature) de créatures « commencées » nous empêche de raisonner autrement. C’est là que se situe notre faiblesse, et les grands génies de quelque forme que ce soit, ne sont grands que par nos propres limites, c’est là aussi que se situe le bonheur éternel des élus dans la Vision béatifique de Dieu Infini, et l’horreur de la damnation des damnés engloutis volontairement dans la haine, le désespoir sans fin, conscients de la perte de Dieu ( la pire souffrance), dans un feu éternel, qui comme le disait Ste Thérèse d’Avila pour comparer le feu terrestre et le feu de l’Enfer disait :  » Ils sont identiques, mais il y a autant de différence entre le feu de l’Enfer et celui de la terre, qu’il y en a entre le feu de la terre et un feu Dessiné sur un mur ». St Jean Bosco en fera l’experience quand l’ange qui lui a montré l’Enfer lui fera toucher l’horrible muraille exterieure en lui saisissant la main et la plaquant contre cette muraille lui dira : « A l’interieur c’est des millions de fois plus terrible », St Jean Bosco a poussé un hurlement de douleur, alors que doit être l’horreur des damnés face à ce feu des millions de fois plus épouvantables et sans fin ni cesse.
    Beaucoup de petits malins y sont hélas tombés ( par grappes parfois disait Dom Bosco) , que dire de ces jeunes qui se tuent en voiture en sortant de ces infames boites de nuit, font-ils partie de ces grappes nombreuses , vues par ce Saint.
    Raymond Diocrès mort, a parlé trois fois durant ses obsèques, pour crier à la fin sa haine il n’est hélas pas le seul, en Enfer il n’y a que hurlements de douleurs et de désespoir, plus de petits malins.

    • tehloda permalink
      29 mai 2011 15:38

      ok, vous êtes donc un croyant pur et dur, c’est indéniable, mais vous ne me ferez pas changer d’avis : vous, moi, tout sur cette terre n’as ni commencement, ni fin. avant d’etre un etre a part entière, j’était un foetus, composé d’un sprematozoïde et d’un ovule eux même produit par les patrimoine génétiques de leurs parent etc etc …
      « rien ne se créé, rien ne se perd, tout se transforme » (axanagore, il y a 2450 ans environ) donc aucun début, aucune fin, aucun dieu, l’ensemble de la vie, de la création et de l’univers, ce sont juste des réaction physique et chimique. voila mon point de vue.

      d’ailleurs tant que j’y pense : pourquoi les personnages principaux de la bible sont constamment représentés comme de couleur de peau blanche ? ne sont-t-il pas du coin d’israel, et donc ne devraient-ils pas avoir la peau colorée ?

      ( cette dernière remarque est fondée sur une réflexion personnelle et n’as aucun but « trollesque », si une information complémentaire (et cohérente) permet de fixer ce point je prends volontier)

    • Herratum permalink
      29 mai 2011 22:50

      @Tehloda
      Eh ben disons-le franchement : c’est la pensée matérialiste de croire que nous ne sommes qu’un tas de viande, d’atomes, que notre pensée n’est que le fruit de processus biologique et électrique dans notre cerveau. Effectivement, tout ce qui est matière, soumis aux lois de la nature, se transforme. Mais les chrétiens pensent que nous sommes mieux que ça, que nous possédons chacun une âme, immatérielle et immortelle. Qui serait assez inhumain pour dire qu’être saisi par une beauté ou tomber amoureux, faire une expérience de Dieu, ça ne relève que purement des neurones ? Vas-y convaincre quelqu’un qu’il faut vivre moralement et être responsable si sa vie doit finir dans quelques années, et après, plus rien !

      Un foetus est aussi un être à part entière.

      RIEN ne peut exister sans commencement. Sauf Dieu lui-même. Et ça Anaxagore l’avait deviné aussi. Même avant le Big bang y a quelque chose, et encore avant y aura autre chose… mais le monde ne fonctionne pas comme ça indéfiniment, il est fini, ordonné, il a un début et une fin, sinon le temps n’existerai pas, puisque l’éternité c’est l’absence de temps.

      On te demande pas de changer d’avis, on répond à tes questions et on corrige ce qui semble un peu flou.

      Ce qui est de la couleur de peau, je ne me suis jamais posé la question, parfois j’évite le biblicisme. Mais je dirais que peu de distinctions étaient faites à l’époque à ce niveau. Tous avaient le même teint de peau dans tout le bassin méditerranéen, autant les romains que les algériens (St Augustin), vivant beaucoup plus à l’extérieur. Et puis suivant les passages de la Bible, ça peut avoir une connotation qui exprime une certaine pureté etc.

  41. Chris D'Orléans permalink
    29 mai 2011 00:08

    « Et cette différence s’appelle précisément le sacrilège comme l’explique l’article de La Question que je t’invite à relire attentivement pour bien comprendre la gravité de cet acte du point de vue catholique. »

    Du point de vue catholique, et religieux en général …

    Le Black Métal musulman ça existe aussi, et là vous pourrez jouir en sachant que les « musiciens » sont soit exécutés soit en prison,
    L’indonésie a totalement interdit la musique black métal il y a quelques années de celà, par exemple.

    Mais ça n’existe que dans des pays ou religion et raison d’état ne font qu’un, ce qui est dommage aussi pour les chrétiens, de plus en plus victimes de massacres, non satanistes cette fois ci, à travers le monde.

    Le juste retour de bâton de 2000 ans de violence ?
    Vous voyez jusqu’où la haine que vous pronez sur ce genre de site peut mener : quand on se retrouve de l’autre coté du portail, ça rigole moins !

    Courage !

  42. 29 mai 2011 11:00

    C’est drôlement gore quand même, un style bien particulier.

  43. Sulpice permalink
    29 mai 2011 23:11

    Il y a une escalade dans la provocation antireligieuse, puisque des maquillages infernaux on sombre dans le sacrilège pur et simple.

    Prière de louanges en réparation des blasphèmes et sacrilèges !

  44. Aloïs permalink
    29 mai 2011 23:30

  45. 30 mai 2011 10:41

    @ Herratum :
    Ce n’est pas parce que nous commençons et finissons que l’on peut généraliser et prétendre que tout a un commencement (sauf Dieu !) et une finitude : c’est de l’anthropomorphisme.
    Il est tellement plus vraisemblable de penser qu’en quelques millions d’années d’évolution, certains primates ont abandonné la quadrupédie, ce qui a développé leur néocortex, le langage, et ainsi la capacité d’imaginer un « père créateur, protecteur éternel, … ».
    Nous n’avons pas une « âme ». Seulement un esprit, une pensée, « émanations » neuronales encore peu comprises.
    Estimer que ces particularités de notre espèce nous rendent supérieurs aux autres espèces animales, ne serait-ce pas un « péché d’orgueil ? Les autres espèces, au moins, ne se tuent pas mutuellement pour tenter d’imposer leur dieu, leur livre et leur « vérité ».
    Si l’homme est capable du meilleur comme du pire, c’est à cause de son cerveau reptilien (sous l’ émotionnel), encore présent, à moins que son influence n’ait été compensée par une éducation développant sa conscience morale.

    • Herratum permalink
      30 mai 2011 12:48

      @Michel Thys,
      – je n’avais même pas effleuré l’idée de l’anthropomorphisme, vu qu’il suffit de constater que toute chose naturelle existante suit un processus ordonné. Et l’ordre présuppose une fin intelligible (ou qui le sera avec le progrès). Sinon ce serait le chaos. Puis tout ordre nécessite une intelligence ordonnatrice. Ce n’est pas de l’anthropomorphisme : même les animaux possèdent une intelligence.
      – je suis tout à fait favorable à la théorie de l’évolution. Mais l’idée d’un Père ne vient pas de notre imagination, mais de ce que Jésus a révélé. C’est à la fois une allégorie et un concept qui signifie beaucoup métaphysiquement. L’origine de l’être. Quand à dire que le Père est créateur ou protecteur éternel, ce sont des termes glissants. Dieu créé avec la Parole, le Logos, Jésus, pas en tant que tel. Et protecteur éternel… ça ne veut pas dire grand chose.
      – j’entends par âme le principe de beaucoup de choses, et que son lien avec le corps est oui proche de l’activité neuronale. C’est d’elle que provient notre faculté de transcendance, et notre dignité. Attention au scientisme. La science se base sur des principes qu’elle ne peut expliquer, not. l’être. Il y a plus fondamental.
      – je n’ai jamais évoqué une supériorité de l’homme sur l’animal tel que vous le dites. Tout être vivant dispose d’une âme. Oui les autres espèces ne se tuent pas pour imposer leur religion. D’ailleurs ce n’est arrivé dans l’humanité soit à cause d’une compréhension erronée et subjective de la vérité, soit à cause d’une manipulation politique.
      – je crois qu’il n’y a qu’une vérité. Et c’est pas en se tapant sur la gueule à coup de blasphèmes ou de positions radicales matérialistes contemporaines qu’on se mettra d’accord.
      Je suis plutôt pour la position de Francis Collins (entre autres) du Biologos, science et foi en harmonie.

    • Michel THYS permalink
      30 mai 2011 21:28

      @ Erratum :
      – La moindre réaction chimique, la structure parfaitement géométrique d’une molécule de glace, par exemple entre mille, suivent un processus apparemment ordonné. En fait ce ne sont que les conséquences des lois physiques qui régissent les atomes, les molécules, les cellules vivantes, aussi complexes soient-elles devenues depuis 3,8 milliards d’années que la vie est apparue.
      Les notions d’ordre de la nature, de l’univers, comme celle de progrès, etc . sont subjectives, anthropocentriques ou des pétitions de principe. Mais attribuer à « Dieu » des qualités humaines, telles qu’une volonté, un pouvoir de création, …, c’est, selon moi, de l’anthropomorphisme.
      Point n’est besoin d’une « intelligence ordonnatrice » : les formes de vie qui ne favorisent pas la survie d’une espèce disparaissent spontanément.

      – En effet, il n’est plus raisonnablement défendable de ne pas être « favorable à la théorie de l’évolution ». Mais je suppose que êtes partisan de pseudo théorie scientifique du « dessein intelligent », Dieu orientant sa « Création » dans le sens d’un « progrès ».
      La «Révélation » n’est que l’acceptation mystique et donc irrationnelle, de l’existence réelle d’une « puissance », supérieure à notre entendement, alors qu’elle n’est que subjective et imaginaire.
      L’idée de Dieu, substitut logique et agrandi du père biologique déficient ou disparu, n’implique pas qu’il existe ailleurs que dans l’imagination des croyants. Il faudrait en outre que « Jésus » ait réellement existé (il n’a rien écrit, et les « Evangiles » n’ont été écrits que près d’un siècle plus tard, puis manipulés au cours des siècles, fût-ce dans d’excellentes intentions moralisatrices, telles que l’amour du prochain). Ce qui est certain, vous en conviendrez, c’est qu’il n’a jamais dit tout ce qu’on lui a fait dire ! A moins évidemment de croire que tout ce qui a été écrit a été inspiré par Dieu …
      On tourne en rond …

      – La « faculté de transcendance » est la résultante fréquente d’une éducation et d’un milieu religieux qui ont marqué de façon indélébile le cerveau émotionnel au point d’affecter le cerveau rationnel en matière de foi. Mais ce n’est là qu’une hypothèse explicative qui, selon le principe du « rasoir d’Ockham », a le mérite d’être simple et suffisante, jusqu’à preuve qu’elle est infondée.
      Le « scientisme » n’a plus cours : il consistait à penser que la science allait immédiatement tout expliquer. On n’avait pas encore compris à l’époque que l’extraordinaire complexité du vivant allait nécessiter des recherches encore longues.

      – Je ne conteste pas les manipulations politiques de la religion, mais je pense que le besoin de vouloir prouver qu’on a raison et que l’autre a tort provient de celui de ne pas être déstabilisé dans ses certitudes sécurisantes par d’autres « vérités » contradictoires. En témoigne le fait qu’il n’y aurait pour vous « qu’une seule vérité ». Des « vérités » personnelles, partielles et donc provisoires sont évidemment moins sécurisantes. Mais c’est dans ce sens que se dirigent inéluctablement les sociétés intellectualisées refusant désormais la soumission religieuse à un « Seigneur », lui préférant l’autonomie de la conscience et la liberté individuelle qui fondent à mes yeux la « dignité » humaine.
      Quant à Francis Collins et tous ceux qui défendent le D.I, ils sont, comme par hasard, croyants …
      Cela dit, il va de soi que je ne cherche pas à vous convaincre : « à chacun sa « vérité » » ! (Pirandello).

    • Herratum permalink
      31 mai 2011 10:32

      @Michel Thys,
      je ne sais pas si j’aurai le temps de continuer cette discussion mais :
      – quand je parle d’ordre existant, c’est justement celui des lois physiques qui régissent la nature. Et je maintient que ce n’est pas un anthropocentrisme, car le point de départ n’est pas une bête analogie avec les facultés humaines, mais la question du fond de tout dont vous ne parlez toujours pas : l’être, la métaphysique. Et de son étude découlent les propriétés d’un être premier, acte pur, qui possède toutes les perfections selon les transcendantaux qui vont avec l’être. Et puis après en bref on se rend compte qu’il faut une intelligence ordonnatrice, à la base de la participation de l’être pour une création qui « fonctionne », qui dure depuis un temps dont notre raison ne peut pour l’instant en connaître le fond, et dont on découvre chaque jour la complexité dans l’infiniment petit comme dans l’infiniment grand. Souvenez-vous, à la base de toute science ou philosophie, il y a l’émerveillement…
      – je suis contre les positions athées, agnostiques, mais aussi contre l’intelligent design et le créationnisme, et je vous l’ai dit pour le Biologos. Francis Collins a été longtemps un des plus virulents athées, il sait faire la part des choses et chercher humblement et objectivement.
      – je ne suis pas pour l’hypothèse de Michel Onfray entre autres que Jésus n’ai pas existé. Sa recherche à ce sujet est loin d’être scientifique. Je me réfère plutôt aux études historiques et paléographiques qui prouvent que Jésus Christ est un des personnages les mieux connus de l’antiquité et le plus étudié depuis toujours. Les résultats du St Suaire aussi, malgré l’erreur du carbone 14 d’avoir été testé sur une partie du suaire changée au Moyen-âge suite à un incendie. Et puis 1 milliards de croyants, il n’y a pas que des abrutis dans le tas quand même, et aujourd’hui il est beaucoup plus facile de ne pas croire que d’avoir la foi.
      -La faculté de transcendance n’est pas sociologique, milieu religieux et compagnie. Depuis les débuts de l’humanité, on a découvert la présence de cultes païens et de sépultures. Les premiers hommes avaient déjà conscience du caractère sacré de l’homme (dans le sens reçu d’un donateur inaccessible). C’est plutôt l’athéisme qui est fruit de facteurs sociaux culturels : a-théisme signifie d’ailleurs que c’est une négation du théisme, et que le théisme est le support de cette mentalité.
      – on peut jouer avec le sens analogique du mot vérité. Mais dans celui qui signifie l’adéquation entre la réalité et l’intellect, on peut arriver à l’unité. Que A=A, que le blasphème soit un mal, que la Bible ne cherche pas à dire comment est le divin mais comment le rejoindre, que notre raison se limite à nos capacités intellectives et sensibles, ça rejoint LA vérité.
      – je crois qu’au final, c’est toujours la même chose qui revient : avec ou sans la foi, tout change, pourtant tout est pareil. J’ai longtemps hésité à faire le pas avec les mêmes arguments que tout ce que vous me dites. Et pourtant, si c’était à refaire, je n’hésiterai pas une seconde. Je n’ai rien perdu, j’ai tout obtenu. Je me croyais libre, bien au contraire. Je croyais posséder quelque « humanité », raison de vivre qui tienne la route, que la vérité n’existait pas…
      Bon chemin !

  46. apostolatus specula permalink
    30 mai 2011 16:53

    Le vêtement liturgique ne doit pas être, ni porté ni exhibé en dehors de l’action liturgique, mais pour elle. C’est un vêtement qui a une fonction, un but précis. Un but autre que celui de couvrir le corps, de le préserver du froid et du chaud, de parer celui qui le porte, etc.

    Ce n’est pas un vêtement de théâtre, il est utilisé pour faire percevoir une action qui est le “mystère de la foi.”

    C’est dans une sacristie qui, comme son nom l’indique, est un lieu « sacré » où le prêtre se prépare aux cérémonies en se revêtant des ornements liturgiques, où sont traités avec respect et précaution les divers objets du culte, où on les garde en les préservant pour le service divin. Ce lieu, et les vêtements qu’il contient, participe donc à la sainteté de l’église.

    Sortir ces vêtements pour des fins profanes est donc un horrible sacrilège, plus encore lors de spectacles dans lesquels on se livre à des messes noires et des invocations sataniques.

    Nous sommes donc bien avec ce spectacle scandaleux, comme le signale cet article, dans un cas caractérisé d’abominable sacrilège.

  47. Aelis permalink
    30 mai 2011 23:12

    Je serais plutôt du côté métal habituellement mais là je suis tout à fait d’accord ce groupe débile doit être déprogrammé ainsi que tous les groupes incitant à la haine !
    La provocation n’arrange rien !

  48. Actualité permalink
    31 mai 2011 00:39

    PAS D’ARGENT PUBLIC POUR LE HELLFEST !

    Jusqu’à présent, le Hellfest se tenait sur le site du Val de Moine. Mais en 2012 ce site ne sera plus disponible, un nouveau lycée devant y être construit.

    Ben Barbaud, le directeur du Hellfest, souhaite néanmoins rester à Clisson. Et envisage une installation future sur des terrains agricoles. Ce qu’il évalue à un coût de 650.000 euros. Qui, selon lui, devraient être déboursés par les collectivités.

    Le conseil communautaire de la vallée de Clisson se prépare à accorder 50.000 euros.
    Un même montant de 50.000 euros devrait être apporté par le conseil général.
    La ville de Clisson, le conseil régional, ainsi que des partenaires privés, sont également sollicités.

    Question : est-il admissible que de l’argent public serve à l’aménagement et à la promotion d’un festival musical au cours duquel se produisent des groupes à l’aspect sataniste et antichrétien ouvertement revendiqué ?

    Alain Escada,
    secrétaire général de l’Institut Civitas
    http://christroi.over-blog.com/ext/http://www.civitas-institut.com/content/view/690/1/

    ************************************************

    Vous pouvez aussi écrire, téléphoner ou faxer.

    Mairie de Clisson (Maire : M. Jean-Pierre Coudrais – divers gauches)
    3 Grande rue de la Trinité BP 19117
    44 191 Clisson Cedex
    Tél 02.40.80.17.80 – Fax 02.40.80.17.66
    contact@mairie-clisson.fr

    Conseil général de Loire-Atlantique (président : M. Philippe Grosvalet – PS)
    BP 94109
    44 041 Nantes cedex 1
    Tél 02.40.99.10.00 – Fax 02.40.99.11.48
    philippe.grosvalet@loire-atlantique.fr
    service culturel : garenne.lenot@cg44.fr

    Conseil régional des Pays de la Loire (président : M. Jacques Auxiette – PS)
    44 966 Nantes cedex 9
    Tél 02.28.20.50.00 – Fax 02.28.20.50.05
    jacques.auxiette@paysdelaloire.fr
    accueil@paysdelaloire.fr

    • Silverblade permalink
      31 mai 2011 09:40

      Bonne tentative mais peut de chances que ça marche, chaque année le Hellfest rapporte beaucoups d’argent aux commerces de Clisson.

  49. 31 mai 2011 13:01

    @ Erratum :
    J’espère que nous pourrons poursuivre encore un peu notre échange de vues.
    De même que seul l’être humain (s’il y a été rendu sensible) est capable par exemple d’apprécier Mozart, « l’émerveillement », dont seule notre espèce est capable face à ce que nous ne comprenons pas encore, ne prouve rien. Si ce n’est notre incapacité actuelle (quoique relative) à expliquer la complexification croissante du vivant.

    Si c’est « Dieu » qui est à l’origine des lois qui régissent la nature, on peut se demander pourquoi, étant omniscient et omnipotent, il lui a fallu quand même près de 4 milliards d’années pour passer de l’atome inorganique au neurone humain. La métaphysique, en tant que réflexion à propos des causes premières de l’être, est à mes yeux viciée à la base par son préjugé, à savoir qu’il existe une origine et qu’il faut donc un grand ordonnateur. C’est donc une tautologie …

    Bien des particules et des hypothèses d’ astrophysiciens, dont certains sont influencés par leur foi (!), ne sont pas confirmées par l’expérience. En attendant d’y voir plus clair, on peut donc légitimement émettre d’autres possibilités, tout aussi provisoires mais moins improbables que la création divine, telles que, dans un espace infini, depuis un temps infini, une infinité d’univers en expansion, à des distances infinies les uns des autres, et donc indétectables, évoluant à la suite d’une infinité de big-bang et de big-crunchs, etc.

    Nombreux sont les chercheurs croyants (et même quelques athées, inconsciemment marqués par leur foi initiale) qui cherchent à concilier la raison et la foi, la science et la religion, le créationnisme (ou le « dessein intelligent») et l’évolutionnisme, l’objectif et le subjectif. Mais, à mes yeux, leurs arguments, que ce soit le recours à un dieu, ou à un grand architecte de l’univers pour les déistes, ou encore l’harmonie apparente du monde, etc., sont anthropocentristes ou des pétitions de principe.
    L’ « argument » le plus subtil et le plus fréquemment évoqué par les croyants, c’est que la science et la raison s’occupent du « comment », tandis que la religion et la foi s’occupent du « pourquoi ». Se situant à des niveaux différents, elles seraient complémentaires et donc conciliables. J’y vois une pirouette jésuitique, parce que cela voudrait dire qu’il suffirait de changer de point de vue, ou de lunettes, pour que deux hypothèses contradictoires puissent être vraies en même temps, alors que logiquement l’une d’elles doit être vraie, et l’autre fausse.

    Certes, Jésus est l’un des personnages à propos duquel on a sans doute le plus écrit, mais cela ne prouve pas qu’il ait réellement existé. Pas plus que Dieu, qui n’a qu’une existence subjective et imaginaire, induite par une éducation et un milieu culturel croyant excluant les alternatives laïques. Il ne faut évidemment pas être « abruti » pour avoir la foi : seulement un environnement qui a été reproduit sur la planète des milliards de fois …
    L’athéisme n’est pas « le fruit de facteurs socioculturels ». Dois-je vous rappeler que chez les enfants éduqués par des parents incroyants, la foi n’apparaît pas ?
    Par contre, Dieu n’apparaît dans la tête des enfants que si on l’y a mis.
    L’athéisme est naturel : il n’existe que par réaction d’autodéfense au théisme prosélyte.
    La foi implique en effet des doutes inévitables et pénibles, bien décrits par le psychologue-chanoine Antoine VERGOTE, (UCL) dans « Psychologie religieuse », en 1966.

    En effet, les premiers témoignages d’une forme de croyance  et de créativité symbolique sont fournis par les sépultures et les  rites funéraires qui apparaissent vers 100.000 ans avant l’an zéro. C’est sans doute en observant les grands cycles de la nature et en  particulier la course du soleil et de la lune que les premiers  hominidés ont bâti leurs mythes fondamentaux. Mais les premières divinités n’apparaissent que bien plus tard, vers  moins 10.000, au Proche-Orient. Il fallait sans doute que, pour compenser leur faiblesse corporelle, les premiers hominidés aient acquis un cerveau capable d’imaginer, par l’acquisition du langage,un nouveau mécanisme de défense :  le recours à des dieux protecteurs anthropomorphes (plus tard à un seul) dont ils tentaient  d’apaiser la colère, ou de gagner les faveurs, par des sacrifices.

    Ce qui fait « le caractère sacré de l’homme » , en dehors de toute connotation religieuse, c’est le respect inconditionnel, non négociable de sa personne, en tant qu’être humain, quelles que soient ses idées et ses convictions. C’est le respect de son droit à l’émancipation, à l’autonomie et à la responsabilité individuelle.
    Le blasphème, dérive de la liberté d’expression, est bien sûr insultant, inutile, mais pas pour autant condamnable, car il ne relève que de la bêtise humaine et de l’extrémisme, dont il n’est pas nécessairement ni totalement responsable.

    LA « Vérité », par définition exclusive, est dogmatique (même si elle est « acceptée ») et donc à l’origine de l’intolérance, contrairement à la notion d’une « vérité » personnelle, partielle et provisoire, qui incite à accepter la différente enrichissante de l’autre (sauf si elle dévie vers le terrorisme).

    Certes, « panta rhei ! » (les idées, les convictions), mais sans doute bien plus lentement la nature humaine, constamment inquiète, et donc en quête de sécurisation et de sens à donner à l’existence. Ce que je reproche aux religions, c’est de persister à occulter les alternatives laïques non aliénantes (l’humanisme, la spiritualité laïques, etc.(sous peine de disparaître à terme !) ce qui empêche encore la majorité de la planète de choisir entre croyance et incroyance.
    Heureusement, croyants comme incroyants, nous avons en commun certaines valeurs humanistes, même si leur fondement est différent !

    Cordialement,
    Michel THYS à Waterloo.

  50. Herratum permalink
    31 mai 2011 16:01

    @Michel Thys,
    je me demande si l’éternité suffirait à tout balayer en revue !
    – Les plantes ne peuvent pas spéculer pour nous prouver des choses, mais leur comportement nous indique qu’elle s’épanouissent mieux avec du Mozart (normal que les hommes puissent apprécier l’oeuvre d’un des leurs, mais les plantes aussi le peuvent d’une certaine manière !) qu’avec une musique du Hellfest par exemple ! Oui l’émerveillement ne prouve rien, mais étant la contemplation de la complexité, elle déclenche un attrait pour tel ou telle chose et peut entraîner une spéculation scientifique. Je ne crois pas que notre incompréhension ne soit qu’actuelle, mais éternelle, de par nos limites. Mais si vous avez foi dans la science et la potentialité de l’humain à travers la technologie, vous avez foi dans quelque chose que vous ne voyez pas, vous espérez que votre génération ou les suivantes le verront ! Vous avez aussi votre part de doutes pénibles ! Les scientifiques aussi sont influencés par leur foi en la science. Seulement cette foi agnostique ne me semble pas convaincante, car le fossé entre le connu et l’inconnu se creuse toujours plus au fur et à mesure qu’on découvre des choses. Et les fruits de la foi chrétienne, je les constate tous les jours, autant les naturels que ce qui sont surnaturels ou scientifiquement inexplicables. Et tout ce qu’on découvre aide la foi à mieux comprendre la Révélation. Elles ne s’opposent pas car de deux niveaux différents comme vous le dites. Seulement je ne vois pas de contradiction logique, puisque RIEN de la Révélation biblique n’a de valeur scientifique absolue : les récits allégoriques sont interprétables avec les données de la science, ce qui est historique n’a pas été contredit, ce qui est prophétique non plus, les récits de sagesse sont toujours valables… Mais cette contradiction est certainement présente dans les croyants faisant usage de biblicisme, les témoins de Jéhovah ou les évangéliques.

    – 4 milliards d’années entre l’atome et le neurone humain. Mais pourquoi est-ce une problème pour la question de Dieu, étant dans l’ordre de l’éternité. Mille ans sont comme un jour… Ça ne fait qu’exprimer l’omnipotence de Dieu : seul un être parfait peut être à l’origine d’un monde aussi complexe et autonome pour que même les scientifiques ne puissent y lire sa trace et demeurer libres de croire ou non en Lui.

    – Peut-être que l’anthropocentrisme dont vous parlez prend sa source en le fait que c’est à l’homme que : – revient la possibilité de se poser la question de Dieu ; – que Dieu s’est révélé et incarné à ceux qui y croient ou « qui l’ont reconnu » ; …

    – La métaphysique ne part pas de préjugé, mais de l’expérience seule et de la raison seule, tout comme n’importe quelle science. Cette idée d’être ordonnateur précède la Révélation avec Aristote.
    Et Francis Collins fait justement partie des gens qui n’ont pas la foi à la base, et donc moins marqué par un préjugé anthropocentrique.

    – Comme la foi chrétienne part de la Révélation, donc c’est normal que la foi, si elle n’est pas annoncée, ne puisse venir en idée dans l’esprit d’un enfant. Quoique Bernadette Soubirous n’avait jamais entendu parler du dogme de l’Immaculée Conception. C’est d’ailleurs le point de départ du monothéisme judéo-chrétien : un Dieu qui se révèle lui-même au cours de l’histoire. Ce qui viendra ensuite purifier les intuitions religieuses païennes. Heureusement que la foi n’est pas automatique : les hommes sont libres de croire ou non. Disons que ce qui est naturel et que l’athéisme parle peut-être moins, c’est l’esprit transcendant de l’homme, son caractère d’ouverture à l’altérité.

    – je crains que la description du caractère sacré de l’homme telle que vous me la donnez soit un héritage de ce que la chrétienté a apporté, et que l’athéisme n’aurait permis de comprendre, tout comme le concept de laïcité, mais je connaît encore mal cette question. Et le concept d’émancipation, né avec la science moderne, n’est apparu que sur un terrain, celui occidental, préparé pendant des siècles par la doctrine chrétienne, source de la libération morale scientifique constante.

    – pléonasme : dogme = vérité établie. Et il n’y a pas que le terrorisme qui soit le signe d’une compréhension erronée, il y a d’autres formes de violence et de régression. Mais la religion chrétienne promet toute conception non aliénante et cherche à libérer l’homme de l’esclavage du péché, elle aide tout « homme de bonne volonté », vous et les adeptes d’une laïcité non aliénante y compris.

    Bien à vous !

  51. 31 mai 2011 21:37

    @ Erratum :
    Merci pour votre prompte réponse.
    Ma « foi en la science » n’est pas totale, puisqu’elle a parfois été exploitée pour le pire …
    Mais je suis optimiste, j’ai « foi en l’homme », c’est-à-dire « confiance » dans sa capacité de s’améliorer à tous égard, pour autant qu’il soit placé dans un environnement éducatif, culturel et politique qui ne s’y oppose pas.

    Les scientifiques n’ont pas « foi en la science » : ils émettent seulement des hypothèses explicatives qu’ils cherchent à invalider plus qu’à confirmer.
    Le fossé, en effet croissant, entre le connu et l’inconnu donne une idée du temps qu’il faudra, non pour le combler, mais pour s’approcher de plus en plus de la compréhension des phénomènes.
    Ce que découvrent la psychologie et la neurophysiologie aide en effet « à mieux comprendre la Révélation », mais c’est plutôt dans le sens d’une incitation à considérer l’existence de Dieu comme imaginaire et illusoire.
    « Les données de la science » n’ont pas à « interpréter les récits allégoriques » puisque ce sont des croyances.

    Je ne conteste pas une certaine « sagesse » émanant des évangiles, mais elle est souvent contredite par les textes de la bible qui incitent surtout à l’intolérance et à la violence.
    Vous écrivez : « Seul un être parfait peut être à l’origine d’un monde aussi complexe ». Mais la complexité ne prouve rien : vous court-circuitez la question par une réponse tautologique.
    L’anthropocentrisme prend sa source, non pas dans le fait que l’homme se pose la question de Dieu », mais plutôt, me semble-t-il, dans les traces laissées par l’animisme de tout enfant en bas âge.
    (« Laissez venir à moi les petits enfants » !

    La métaphysique part, non pas « de l’expérience ou de la raison », mais d’une interrogation existentielle provenant de l’absence ou de l’insuffisance d’explications rationnelles des phénomènes par les parents, a fortiori au sein d’un milieu croyant unilatéral.
    « Les gens qui n’ont pas la foi à la base n’ont aucun « préjugé anthropomorphique ».

    Selon le neurophysiologiste Patrick JEAN-BAPTISTE, dans « La biologie de dieu », on peut expliquer par une épilepsie ayant son siège dans le lobe temporal les visions de Bernadette Soubirous, la conversion de Paul sur le chemin de Damas, celle de Mahomet dans le désert, les visions de Jeanne d’Arc, celles de sainte Thérèse de Lisieux, celles du philosophe suédois Swedenborg, celles de sainte Thérèse d’Avila, etc. Dans tous ces cas, il y a un « syndrome de dépersonnalisation et de déréalisation ».

    Le « point de départ du monothéisme judéo-chrétien », c’est, à mon sens, le besoin d’une relation « interpersonnelle » avec un seul dieu, plutôt que, de nos jours, avec un psychothérapeute.
    Les hommes ne seront « libres de croire ou de ne pas croire » que lorsqu’un système éducatif pluraliste et non prosélyte leur aura donné une information à la fois sur le fait religieux ET sur le fait laïque (la laïcité philosophique n’étant pas antireligieuse).

    La notion de « péché » au regard de Dieu , culpabilisante et son « esclavage » doivent être remplacés par une prise de conscience de la responsabilité morale de chacun.
    L’athée n’a qu’un seul juge : sa conscience morale autonome, bien plus exigeante, car non absoute par la « confession », en trois pater et trois ave.

    Bien à vous,
    Michel THYS

  52. Lancre permalink
    1 juin 2011 13:57

    Mayhem revendique et encourage très explicitement la haine des chrétiens. Ainsi dans la chanson « A Grand Declaration Of War » ils décrivent la religion chrétienne en ces termes « Chrétienté… Religion de pitié… Dieu des malades » et précisent « Nous ne déclarons pas la paix mais la guerre ». Autre exemple, la chanson « Necrolust » dans laquelle ils veulent « Sucer le sang de nonnes sans chattes ».

    Les concerts du groupe donnent lieu à des provocations ouvertes, notamment de la part du chanteur. Leur représentation au festival hellfest n’échappera pas à la règle puisqu’il est d’ores et déjà annoncé sur le site officiel que « le groupe présentera un véritable show théâtral et malsain à souhait dénommé « Liberation by evil ».

    Le groupe promet une mise en scène des plus macabres qui devrait ravir et choquer les vrais fans de black métal ! ».

    Mais Mayhem n’est pas le seul qui affichera un satanisme clairement affiché au Hellfest.

    Le groupe Belphegor s’attaque également directement au christianisme comme le prouve le titre Fukk – the blood – of christ ( Fukk – le sang du Christ) ou encore la chanson « Swarm Of Rats » , Essaim des rats, sous entendu, les chrétiens, dans laquelle ils demandent de livrer « Les Chrétiens aux lions », de « Brûler des croix » et proclame « Jésus Christ – fils d’odeur fétide […] Jésus Christ – sauveur castré ».

    Enfin, Triptykon, un groupe helvétique dont l’emblème est une croix renversée. Leurs titres sont tout aussi explicites, comme la chanson « Crucifixus » ou « I am The Twilight », dans laquelle ils invitent à « Persécutez les serviteurs de Dieu, les esclaves doivent finir comme des esclaves, pataugeant dans les ruisseaux en mourant, dans l’obscurité vers leurs tombes. »

    Voilà le programme des horreurs satanistes !

  53. lève-toi permalink
    1 juin 2011 22:56

    Michel Thys

    Patrick JEAN-BAPTISTE n’est rien sans Dieu, ses théories que vous citées ne sont que du vent à prétentions savantes. L’âme existe, elle est immortelle, et elle se fiche éperdument du lobe dans lequel des prétentieux imbus veulent l’enfermer ou l’ignorer.
    Brulez votre bibliothèque, Satan doit trop s’y plaire, et refaites en une , où l’orgueil humain qui se croit la base unique de tout raisonnement sera remis en cause.
    « Père, je te remercie de ce que tu as caché ces choses aux orgueilleux, et les as fait connaitre aux petits », Le Christ.

  54. 2 juin 2011 00:00

    @ Lève-toi :
    Pour un athée, brûler un livre, fût-ce la bible ou le coran, serait un crime contre l’esprit.
    Vous ne pouviez me répondre qu’en réaffirmant mordicus l’existence de l’âme, de Dieu, de de Satan, etc. Ne lisez donc pas des auteurs qui pourraient vous faire douter et remettre en question vos certitudes.
    « L’orgueil humain », ce n’est pas de rechercher par le dialogue une « vérité » relative, personnelle et provisoire, comme je tente modestement de le faire. C’est au contraire de se croire, comme vous, en possession de LA Vérité (divine). C’est bien sûr votre droit, comme c’est le mien de penser à « la paille et la poutre » …

    • plop permalink
      2 juin 2011 11:21

      J’aurais plutôt formulé cela sous cette forme : ‘Pour un athée laïque et intelligent », parce-que sinon, Tchetnik va encore repartir avec l’URSS, et il n’aurait pas vraiment tort, parce-que c’est en effet un magnifique contre-exemple par la bêtise sublimement humaine.

  55. lève-toi permalink
    2 juin 2011 23:13

    Michel Thys

    Être vraiment athée, est-ce vraiment possible ?, surtout lorsqu’on sait que Dieu s’est manifesté pour nous instruire sur notre Histoire depuis nos origines.
    Si la Bible est le livre le plus lu au monde, c’est qu’il est un élément fondamental de notre existence mais surtout de notre devenir éternel  » Celui qui ne croira pas sera condamné, celui qui croira et sera baptisé sera sauvé » nous prévient le Christ, alors plutôt que d’ergoter à courte vue humaine, avec les petits raisonnements humains extrêmement limités, il sera prudent de ne pas perdre du temps surtout quand on sait que l’Histoire de la Bible entière tient la route comme aucune autre science au monde ne le fera jamais.
    Certain plus haut, parlent en milliard d’années, pour la création, mais qu’en savent-ils ? s’ils font confiance à tous les Savants ( auto-acclamés ou auto-proclamés) qui ne sont même pas capables d’expliquer un moustique, comment expliqueront-ils que les Savants du XIXème siècle étaient très pris au sérieux quand ils affirmaient, péremptoires, que l’atome était insécable, que la parole humaine ne pourrait jamais être retransmise dans les ondes Marconi (lu dans un livre écrit par un ingénieur de l’époque), leur science aujourd’hui nous parait ridicule, car elle l’était au final, rien de nouveau sous le soleil, ces mêmes savants ne sont souvent pas d’accord entre eux, sauf pour dire que 2 et 2 font quatre, mais cela des petits savants de 7 ans le comprennent facilement.
    Saint Bernard avait une façon assez brutal de moucher les personnes, lorsqu’elles lui demandaient certaines choses, il leur disait : « Est-ce bon pour votre Salut »?
    Tous nous fonçons vers l’éternité , et plutôt que perdre du temps en vains bavardages ( qui plaisent au diable) nous devons nous appliquer à instruire les autres ( surtout ceux que nous avons la prétention d’aimer) en nous instruisant nous-mêmes, car comme l’affirme sans embage Saint Augustin , « il y a deux citées, celle du Bien et celle du mal, il n’y a pas de moyen terme, il faudra choisir »

  56. lève-toi permalink
    2 juin 2011 23:16

    Michel Thys

    Où seront alors nos, (vos) prétendus savants, qui noyés dans le temporel, sont souvent incapables d’avoir la moindre idée valables sur la mort et ses mystères, après.
    Où est leur petite science, mortelle comme eux. Ceux qui ont eu la vision épouvantable de l’Enfer , ont constaté qu’il avait beaucoup de personnes qui y étaient pour toujours pour n’y avoir pas cru.

  57. 3 juin 2011 08:29

    @ Lève-toi :
    Il est exact que si la croyance religieuse n’avait pas été la conséquence funeste de l’évolution du seul cerveau humain, je n’aurais aucune raison d’être athée.
    J’ignorais que « Dieu » était aussi historien ! Et quand se serait-il manifesté ? Pouvez-vous citer le moindre commencement de preuve concrète d’une telle manifestation ? Les « miracles » n’en sont évidemment pas, puisqu’ils sont explicables par effet placebo ou autosuggestion.
    Ce sont les hommes qui ont commenté le mythe de « Jésus ».
    « Si la Bible est le livre le plus lu au monde », c’est parce qu’il a été imposé de tout temps.
    « Celui qui ne croira pas sera condamné, celui qui croira et sera baptisé sera sauvé » : la carotte ou le bâton, somme toute … 

    « L’Histoire de la Bible entière tient la route comme aucune autre science au monde ne le fera jamais ». Cette affirmation est gratuite et fausse. La bible est un texte destiné à soumettre l’homme à un dieu, à ses commandements et à ses interdictions : ce n’est pas le but de la science, qui est de chercher à comprendre le réel. L’ignorance relative des scientifiques est normale, vu la complexité des phénomènes qui évoluent depuis des milliards d’années.

    Comme la notion de « Salut » est imaginaire, l’argument de Saint Bernard n’en est pas un. Avant d’ « instruire les autres en nous instruisant nous-mêmes », il faudrait s’assurer que cet enseignement n’est pas le fuit de l’imagination.
    Le bien, c’est ce qui favorise l’émancipation et l’épanouissement de l’être humain. Le mal, c’est ce qui lui est nuisible. Il faut en effet choisir entre les deux.
    Je ne vois pas ce qu’il pourrait y avoir après la mort, outre des cendres. Ayant le courage de mes opinions, je suis prêt à « aller en enfer », s’il existe ailleurs que dans l’imagination des croyants fondamentalistes.

  58. Bobby permalink
    3 juin 2011 18:11

    Bonjour a tous. J’ai juste une petite question lié au paradis.
    Selon la bible Dieu est miséricordieux . On va soumettre l’hypothèse qu’il accepte 50 % de la population.
    Cela signifie que dans 10000 ans il y aura plus de 300 milliards d’hommes et de femmes au paradis ( encore plus si il y a possibilité d’avoir des enfants au paradis), il doit y avoir une bonne logistique la haut.
    De plus qu’est ce qu’on va faire pendant des milliers d’années au paradis. ( Déjà on pourra plus écouter Mayhem)
    Voila je souhaite savoir quelle est votre vision du paradis, cela peut etre intéressant.

    • Silverblade permalink
      3 juin 2011 21:38

      Sans déconner il n’a pas tort, une fois qu’on est au paradis pour l’éternité on fait quoi? Est ce qu’il y a des loisirs ou autre chose à faire pour s’occuper?

  59. lève-toi permalink
    3 juin 2011 22:28

    Quand Saint Jean Bosco eut la vision de l’Enfer, il vit à un moment donné ce lieu devenir transparent comme du cristal, pour que les damnés voient les Elus dans le bonheur éternel, il constata que ces malheureux hurlaient de désespoir en voyant ce qu’ils avaient perdu, mais aucun ne fit acte de repentir, et l’ange qui l’accompagnait lui dit  » Tu vois cela, leurs cris retombent éternellement sur eux ».
    Dieu étant infini, le bonheur des élus dépassent notre entendement et nos imaginations ne sont que poussière par rapport à ce que dit St Paul : « La légère tribulation de la vie, n’est rien par rapport à la masse de gloire éternelle ».
    Si vous étiez certains de rester sur terre avec une santé parfaite, un climat toujours agréable et jouissant de tous les biens , demanderiez-vous à ce que cela s’arrête ? A croire que non, alors que dire d’une Masse de gloire, comme dit St Paul.
    Vous ramenez trop ce qui est de Dieu à votre logique de créatures, cette logique est nécessairement limitée et …finalement orgueilleuse.

  60. calixte permalink
    3 juin 2011 22:32

    Bobby
    Silverblade

    Le Ciel, ce qu’il faut comprendre et avoir à la conscience lorsqu’on aborde ces sujets, et il convient de le faire avec une certaine piété et délicatesse en s’interdisant de vouloir pénétrer dans ces domaines la grossièreté de nos analyses primaires (ce sont les âmes qui sont en Paradis et il peut y en avoir, sans aucun problème, des milliards et des milliards car nous sommes en un état en dehors de l’espace et du temps, au sein de l’immensité divine qui ne connaît pas de limite car elle est à la mesure de l’infini), est de nature purement spirituelle, il est le but merveilleux de la création et de la Rédemption opérée par Notre-Seigneur.

    Chaque page ou presque de la Bible, qui est le livre du Salut, affirme son existence, ou y fait allusion.

    Par exemple, en l’Evangile de St. Matthieu, ch. 5, v. 12 : « Réjouissez-vous, car votre récompense sera grande dans les Cieux ! » Et encore ceci : « Venez, les bénis de mon Père, prenez possession du Royaume qui vous a été préparé depuis l’origine des temps », lisons nous en St. Matthieu, ch.25, v.34. Et c’est St. Paul qui écrit aux chrétiens de la ville de Corinthe, en sa 2ème épître à eux adressée, ch.5 : « Nous avons une Maison qui est l’ouvrage de Dieu : une Demeure éternelle dans le Ciel. »

    Le Ciel, qui est la contemplation de Dieu et partage de Son bonheur parfait, est éternel. En effet, Dieu n’a aucune raison de retirer le bonheur de leur récompense à ceux qui ont mérité ce bonheur. Et un Ciel temporaire ne serait plus un Ciel de joie totale et constante, si on en connaissait la fin.

    Ce qui constitue l’immense bonheur du Ciel, c’est :

    L’exemption de tous les maux. Mais la béatitude et la gloire du Ciel, c’est avant tout et essentiellement ce que la théologie appelle la Vision intuitive qu’on aura et connaîtra, de plus en plus et de mieux, sans arriver cependant à son épuisement : la connaissance toujours plus approfondie et constamment grandissante de Dieu « tel qu’Il est » (St. Jean Ière épître, ch. 3) en la splendeur de son Être divin.

    St. Paul, lorsqu’il s’adresse aux Corinthiens (Ière Cor.13), emploie les termes de « face à face » avec Dieu. Et tout logiquement, ce qui caractérise l’état du bonheur céleste, c’est un amour ardent et souverain qui naît de cette connaissance de Dieu, et qu’on appelle l’Amour Béatifique qui place l’âme dans une extase ineffable et qui durera toujours. Et c’est encore St. Paul -lui qui a eu le privilège de connaître, pendant quelques instants sur terre, le bonheur du Ciel- qui déclare dans la même épître aux Corinthiens, ch 2, v.9 : « l’œil de l’homme n’a point vu, son oreille n’a point entendu, son cœur n’a jamais senti ce que Dieu réserve à ses élus! »

    Enfin, c’est la joie de contempler et d’aimer Notre-Seigneur, la Sainte Vierge,les Anges et les Saints ; tous ceux que nous avons connus et aimés : parents, amis, etc… Il y aura aussi la joie de connaître et de comprendre dans la clarté, l’œuvre créatrice, les secrets de la Providence, les merveilles de la Grâce, les mystère de la Foi, les sciences humaines ; etc…

    Il est à noter que le degré de gloire variera suivant les mérites de chacun. Toujours dans la même épître aux Corinthiens, ch.3, v.8, St. Paul précise : « chacun recevra la récompense qui lui revient, selon son travail. » Mais tous les élus seront parfaitement heureux ; sans envie ni jalousie du bonheur différent des autres élus.

    Songeons donc à la gloire que Dieu retire des âmes qu’Il a créées dans ce but et qui parviennent à la Vie éternelle et heureuse du Ciel : Nous aimant comme un Père très attentif et généreux, tout en sachant que Dieu n’a besoin de rien ni de personne pour être heureux, c’est pour Lui une consolation et comme une récompense de son œuvre d’amour pour nous.

    Pensons aussi au bonheur merveilleux et indicible qui est celui que connaît une âme du Ciel : l’union des plus intimes avec Dieu, en Dieu Lui-même ! Et puis, cet autre bonheur parfois si ardemment désiré : retrouver ceux que nous avons tant aimés et dont la mort nous a rendus si tristes, et comme désemparés.

    Enfin, que cette pensée fréquente de la rétribution de nos actes terrestres nous aide puissamment à résister aux diverses tentations du Démon, et donc à fuir le péché qui est le mal et l’obstacle majeur à la gloire que nous devons rendre à Dieu par notre manière de vivre sur terre, l’obstacle aussi à notre propre bonheur dans l’éternité.

  61. Silverblade permalink
    3 juin 2011 22:57

    @ Calixte et lève toi

    Merci pour vos explications.

    En effet c’est vrai que le Paradis doit être un endroit surnaturelle et donc logiquement qui n’a strictement rien à voir avec le monde réel.

    Pour résumer on y acquis la connaissance absolue et infinie, on retrouve nos proche décédée, et on est tout le temps heureux mais d’un bonheur beaucoup plus intense que tout ce qu’on pourrai connaitre sur Terre.

    C’est vrai que ça à l’air pas mal^^.

  62. Pie permalink
    3 juin 2011 23:00

  63. 4 juin 2011 14:03

    Toute vos considérations sur le « paradis » (concept imaginaire et illusoire à mes yeux) sont de l’hébreu pour moi : c’est comme si nous ne parlions plus la même langue …
    Vous avez trouvé ainsi le moyen de mettre fin aux commentaires du mécréant que je suis !
    Bien à vous,
    Michel THYS,

  64. lève-toi permalink
    4 juin 2011 23:45

    Silverblade

    J’ajouterai que St Paul après sa conversion brutale à Damas, parlera de lui-même en disant: j » connais un homme, je ne sais si c’est dans son corps ou dans son âme, je ne sais, qui entendu au Ciel, ce que l’oreille humaine n’a pas entendu, ce que l’oeil humain n’a pas vu »une façon de dire que tout ce que nous entendons ou voyons de beau sur terre, n’est rien à comparer aux beautés du Ciel. St Dominique Savio apparaissant a St Jean Bosco (dans sa vison du Ciel) : « Si vous voyez ou entendiez ce que nous voyons ou entendons, pour vous ce serait l’extace »…alors Dom Bosco lui dit: c’est donc cela le Ciel? »…Non répondit Savio, c’est Dieu, et là il n’ a plus de mot pour décrire le Bonheur au-dessus de tous les autres. Ce qui est d’ailleurs la pire souffrance des damnés, la peine du Dam, donc la perte de Dieu, pire que le feu pourtant effroyable de l’Enfer et que tous ses supplices épouvantables.
    Silverbalde, nous nous accrochons parfois sur ce blog, mais l’important , pour vous ( et nous tous) c’est de faire l’effort de prier, « demandez et vous recevrez,frappez et l’on vous ouvrira » le Christ, montrant par là, l’importance capitale et nécessaire de la prière.
    Un « philosophe » disait orgueilleusement : « il est honteux de prier », quel orgueil stupide ( comme tout orgueil).
    Ste thérèse d’Avila disait :  » Que votre prière soit un acte héroïque », il est à votre portée, si vous le voulez. Dieu finit toujours par entendre celui qui persévère dans la prière, il y va de notre ( votre) salut.
    St Alphonse Liguori avait fort bien résumé la chose, sur l’importance de la prière, en quelques phrases, beaucoup de personnes; parfois avec dégoût ont commencer à prier, puis se sont aperçus qu’elles en sentaient les bienfaits, ce que je vous souhaite cordialement.
    Bonsoir et essayez avant de dormir : un pater et un ave n’a jamais tué personne.
    Kirkegaardt disait : « L’homme n’est Grand qu’à genoux », il vait tout compris.

    • Silverblade permalink
      5 juin 2011 01:04

      Je vous remercie de votre invitation à la prière et je vois bien que vos attetions sont bonnes.
      Mais j’ai déjà éssayer et rien n’y fait ce n’est pas pour moi, et pourtant j’ai ce qu’il faut sous la main, j’habite juste en face d’une église^^ ».

      J’ai éssayer mais rien n’y fait je ne m’accorde pas avec les dogmes de l’église je ne me sens pas du tout à l’aise avec.

      Mais je respecte malgré tout cette religion et jamais je n’empêcherai qui que ce soit de prier si cela lui fait du bien.

  65. lève-toi permalink
    5 juin 2011 22:52

    Silverblade

    N’oubliez pas qu’une conversion est toujours possible, et ce, pour tout homme.
    Une petite anecdote en passant.
    En 39 durant la débâcle, un jeune homme de vingt ans, fils de communistes virulents, virulent lui-même, arriva dans une petite ville de l’Ouest de la France. Pour se loger il prit ce qu’il trouva, car il y avait du monde, et logea avec d’autres dans un couvent de religieuses Catholiques.
    La première chose qu’il fit, fut d’enlever un crucifix pendu dans sa chambre, puis le lendemain il s’en prit aux religieuses :  » je ne comprend pas que soyez charitables et en même temps que vous pratiquez cette abominable religion catholique, opium du peuple ». Les religieuses lui répondirent gentiment , mais il resta dans ses positions.
    Comme il s’ennuyait, il leur demanda de la lecture, alors elles lui fournirent les Evangiles, ce qui lui plut , car pensait-il, je vais trouver tout ce qui est mauvais dans ces évangiles et ridiculiser les bonnes-soeurs.
    Après de nombreuses lectures, relectures, il se rendit compte qu’il ne trouvait rien de mauvais, il décida donc de recommencer, mais en cherchant cette fois ce qui était bon, il y passa une nuit entière, et ayant découvert la beauté de ces textes et leur vraie réalité, il pleura de joie et de regrets. Quelle ne fut pas la surprise des religieuses le lendemain, quand il leur dit : « Je suis catholique et veux devenir prêtre ». Elles le conduisirent, désemparées, vers des prêtres pour l’instruire. Il devint prêtre, mais quand il écrivit à ses parents sa nouvelle vie, il ne reçut d’eux qu’une lettre injurieuse l’invitant à ne jamais les revoir.
    Un jour il alla dans une HLM voir sa soeur, qui avait accepté de le revoir, il arriva donc, en soutane, et lorsqu’il repartit, la concierge alla voir la soeur en question et lui dit : « Vous avez reçu un prêtre, que se passe-t-il ?.. « C’est mon frère »..Mon Dieu, répondit la concierge, « même dans les bonnes familles il y en a qui tourne mal ».
    Au départ, jamais il n’aurait pensé se convertir, au contraire, et pourtant Dieu l’attendait là.
    Faites l’effort de prier, à votre façon pour commencer, vous n’aurez rien à perdre, au contraire.
    Alphonse Ratisbonne avait la même haine contre l’Eglise , il devint Prêtre après que la Vierge Marie lui soit apparue à Rome, alors qu’il haïssait son propre frère, juif converti et devenu prêtre aussi. Il y a sur le Net le texte de sa lettre à M. Desgenette, où il relate les faits.
    En espérant que votre tour viendra.

    • Silverblade permalink
      6 juin 2011 11:15

      J’ai déjà éssayer de prier à maintes reprise de différentes manière (chez moi, à l’église, avec l’aide du prêtre) mais sans succés, je n’ai pas ressentis ce petit quelque chose qu’on les croyants qui fait qu’ils sont en contact avec Dieu.

      Mais je ne suis pas à l’abris d’une future reconvertion, seul l’avenir me le dira, pour le moment je suis un agnostique qui n’a pas encore trouver chaussure à son pied.

  66. BVH permalink
    6 juin 2011 18:24

    Quelle horreur! Et ceux qui s’y plaisent doivent au moins admettre que les catholiques se sentent profondément insultés dans leur Foi. Puisse Dieu pardonner à ces blasphémateurs. Ceci étant dit, je suis prêt à croire que le chanteur ne loue pas Dieu dans ses éructations. Mais quelqu’un a-t-il pu décoder ce qu’il éructe? J’avoue que l’enregistremen est un peu enroué…ou mon anglais mauvais

    • StormCrow permalink
      1 juillet 2011 02:02

      Ce n’est pas forcément ce que tu peux penser (Life Eternal):
      « A dream of another existence
      You wish to die
      A dream of another world
      You pray for death

      To release the soul one must die
      To find peace inside you must get eternal

      I am a mortal, but am I human?
      How beautiful life is now when my time has come
      A human destiny, but nothing human inside
      What will be left of me when I’m dead?
      There was nothing when I lived

      What you found was eternal death
      No one will ever miss you »

      Bon ça ne veut pas dire que dans le Black il n’y a pas de blasphème, c’est important pour le Black d’être antireligieux, violent, glauque, et blasphématoire, mais il n’y a pas que ça.

  67. lève-toi permalink
    6 juin 2011 22:27

    Silverblade

    Un seul mot : PERSEVERANCE.

  68. Pugnus permalink
    27 juin 2011 04:46

    Laissez ces déchets s’agiter dans le vide. Il est inutile d’en parler, il vaut mieux aller les mettre à mort.
    Les relayer c’est faire monter le buzz. Ils utilisent vos réactions pour se faire de la pub. Sans cela, ils croupiraient dans la misère puisqu’ils n’ont strictement aucun talent.
    Il est inutile de s’offusquer, ils sont tellement grotesques… Leurs membres se suicident en plus. C’est bien la preuve que le ridicule tue.

    De plus, vu leurs multiples menacent de mort et leur agressivité, je suis bien étonné qu’on n’aie pas encore réussi à les dépouiller et les mettre en taule. Ce sont le genre de petites fiottes qui marchent en canard en prison…

    Inutile aussi de perdre son temps à parler à non-initiés qui ont refusé la lumière. Ce sont des sous-êtres qui ne méritent pas une minute de notre temps.

  69. Vahla permalink
    27 juin 2011 19:35

    Pourquoi être anti-chrétien est forcément mal???
    Moi personnellement j’exècre cette religion, ou plutôt j’exècre ses anciens protagonistes… Dans l’histoire, je n’ai pas vu pire religion: massacres, asservissements de populations, mensonges, avarice, viols, abus de pouvoir, et j’en passe…
    Je ne dis pas que provoquer ceux qui croient est bien, je ne suis pas forcement fan des prestations scéniques de certains groupes de métal que je trouve trop poussées. Cela dit le message qui y est véhiculé est super tentant et reflète bien la réalité actuelle…
    OUI j’écoute du métal, je suis athée, je ris des religions (mais pas de ceux qui y croient) et j’en suis fière!!!

    • wahlhala permalink
      28 juin 2011 11:27

      Je suis d’accord avec toi ! écoutant du métal depuis prés de 15 ans je n’ai jamais vu autant de critique sur ce genre depuis l’histoire Hellfest Boutin !

  70. de la Panouse Vivien permalink
    27 juin 2011 20:20

    « Laissez ces déchets s’agiter dans le vide. Il est inutile d’en parler, il vaut mieux aller les mettre à mort. »

    C’est quoi ce BARATIN DE M…!

    • KorbaK permalink
      30 juin 2011 03:03

      « une immonde parodie diabolique directement inspirée des messes noires telles que célébrées dans les sociétés secrètes sataniques », et alors, qu’est-ce que ça peut vous faire, si nous ça nous plait d’être satanistes on est libres non ?

  71. \m/ permalink
    30 juin 2011 08:17

    Euh franchement , ce ne sont que des Blackeux, alors foutez nous donc la paix. les Catholiques, eux ben ils ont des églises partout, et même deux trois groupes, dont un disque d’argent je crois, alors s’il vous plaît …

    Et , une dernière chose , n’est-ce pas l’église Catholique qui à le passé le plus sombre , plus de 10 siècles de massacres, de persécutions, d’éxécutions sommaires, des milions de femmes tuées pour la Foi … Alors , oui , je suis Métalleux, oui j’écoute aussi du Black satanique !

  72. gerdil permalink
    30 juin 2011 22:55

    \m/

    Jamais vous êtes fatigué de sortir des niaiseries stupides ? C’est du plaisir masturbatoire ou simplement une envie de faire l’intéressant qui vous fait écrire :  » l’église Catholique qui à le passé le plus sombre, plus de 10 siècles de massacres, de persécutions, d’éxécutions sommaires, des milions de femmes tuées pour la Foi. »

    Faut se soigner à ce stade de l’imbécilité mon garçon, et ouvrir rapidement un livre d’Histoire, car là c’est un zéro pointé et le bonnet d’âne sur la tête jusqu’à la fin des études.

    La France et l’Europe avant la Révolution étaient traversées de chartes, de droits, de statuts, d’immunités de toute grandeur et de toute nature. La royauté française, marquée par le christianisme était fondée sur la justice, la paix et les vraies libertés.

    D’autre part, il faut savoir qu’on votait plus sous l’ancien régime qu’aujourd’hui, et les sujets étaient amenés à donner régulièrement leur avis :

    – votes dans les communes,

    – votes dans les corps de métiers,

    – cahiers de doléance et états généraux, parlements provinciaux, etc..

    Les femmes votaient dès les le Moyen Age…bien avant 1948 !

    Plusieurs provinces dites pays d’états possédaient un parlement autonome (en matière financière ou d’administration régionale par exemple).

    Le parlement local était élu par la population locale.

    Quant à l’Eglise, grâce à ses monastères, c’est la culture, l’art, l’architecture, l’écriture, les langues anciennes, la médecine qui furent préservés et sde développèrent en Occident. Le christianisme est le premier à créer des hospices, des hôpitaux, des orphelinats. A accueillir les filles-mères, soigner les pauvres et éduquer les enfants.

    Pendant des siècles l’Eglise prodiga ses bienfaits et soulagea les populations.

    En revanche la Révolution inventa le meurtre de masse, le génocide, les procès iniques. Elle enfanta le communisme qui fut le régime le plus criminel de toute l’Histoire universelle (100 000 000) oui vous avez bien lu cent millions de morts !

    Aujourd’hui, après deux siècles de République, il n’y a pas seulement un déclin, il y a un pourrissement. On le constate dans les lettres et dans les arts. On le constate aussi dans les moeurs.

    Aujourd’hui, le stade de la décadence est dépassée. La France se meurt. Peut-être est-elle déjà morte !

    PS. Au fait pour les sorcières brûlées voyait du côté des protestants allemands luthériens qui se firent une spécialité dans la condamnation des fidèles du sabbat.

    • Zutroy permalink
      1 juillet 2011 14:09

      La solution est donc de retourner au moyen age, dans une profonde dictature, avec un obscurantisme religieux incrusté dans la civilisation !
      Au moins a cette époque les ampli’ n’existaient pas, donc aucun risque d’entendre du metal 😉

      Alors sinon pour la mauvaise fois on atteint des sommets là, d’accord la révolution et ce qui s’en suit n’est pas très « catholique », mais alors toute la période antérieure n’est certainement pas blanche comme neige.

  73. Schyso permalink
    1 juillet 2011 08:46

    Et sinon la liberté d’expression vous connaissez ?
    Vous avez autant le droit de prêcher pour votre dieu que ce groupe l’a de prêcher pour Satan, si les metalleux encourent la damnation éternelle pour cela alors c’est leur problème, laissez les profiter de leur spectacle.

  74. Koopa Troopa permalink
    1 juillet 2011 09:52

    Ou chez les parpaillots américain enjuivés jusqu’au trognon…

  75. de la Panouse Vivien permalink
    1 juillet 2011 14:25

    « Et , une dernière chose , n’est-ce pas l’église Catholique qui à le passé le plus sombre , plus de 10 siècles de massacres, de persécutions, d’éxécutions sommaires, des milions de femmes tuées pour la Foi … Alors , oui , je suis Métalleux, oui j’écoute aussi du Black satanique ! »

    A la réponse de gerdil, j’ajouterai : « Est-ce vraiment la bonne attitude d’être fier d’être métalleux et d’écouter du Black satanique à cause du passé sombre de l’Eglise catholique ? Parler ainsi, c’est comme si l’on reprochait les péchés de cette institution à Dieu et Jésus-Christ ! ».

  76. de la Panouse Vivien permalink
    1 juillet 2011 14:31

    Moi , à l’opposé, je dis par exemple : « L’institution-Eglise protège des prêtres pédophiles ? Cela fait pleurer Notre-Dame de la Salette ! »

  77. John Smith permalink
    4 décembre 2011 18:29

    Et voilà, ma théorie fut mise à frutition:
    La religion « efface » tout ce qui ne lui plait pas… (En parlant de mon dernier message qui a été supprimé…!)

  78. jean permalink
    15 janvier 2012 14:14

    Tout ça c’est de la mise en scène, les groupes de métal qui exhibent de telles conneries ont une seule envie : se faire du fric.

    Il faut savoir faire la différence entre le show et le reste.

  79. Nicolas permalink
    18 février 2012 03:05

    HAIL SATAN ! Si le rôle du diable est de détourner l’homme de la religion alors Satan vaincra, la religion sera, un jour, totalement bannie dans les abîmes de l’oubli…le diable vaincra !!! Le Mal, c’est la Religion, outils de contrôle, arme de suppression de la liberté, vous êtes votre propre antéchrist ! ARHAMENTeT µ ……

    • glaive du Christ permalink
      13 mars 2012 18:43

      Notre Seigneur Jésus Christ a déjà vaincu la bête en se sacrifiant sur la croix pour laver l’ humanité de ses péchés, et sa Sainte Eglise demeurera jusqu’ au jugement dernier .
      Repens-toi ou soit chatier pour l’ étérnité

  80. nathalie permalink
    13 mars 2012 00:20

    Nicolas,si tu crois que Satan vaincra et bien tu te fais des illusions.Tu dis que la religion est mal,ce n’est pas vrai.Ce sont les gens qui font d’elle un vice.Quand on en fais une vertue,elle est magnifique!va t’instruire,et après tu parleras.

  81. 11 juin 2014 00:25

    Le Hellfest bénéficie d’importants subsides malgré l’antichristianisme viscéral qui y est répandu.

    Nous rappelions hier que le black metal norvégien était responsable d’une soixantaine d’incendies criminels commis contre des édifices religieux chrétiens en Norvège.

    Or, Tomas Thormodsæter Haugen, plus connu sous le pseudonyme Samoth, se produira au Hellfest 2014 avec Vegard Sverre Tveitan, connu sous son nom de scène Ihsahn.

    Tomas Thormodsæter Haugen, dit Samoth, a fait deux ans de prison pour l’incendie de plusieurs églises. Vegard Sverre Tveitan, dit Ihsahn, a toujours soutenu son musicien Samoth. Au cours d’une interview (visible sur le site EsoTerra), Ihsahn fait même l’apologie de l’incendie de l’église de Skjold. « L’église de Skjold était une grande église en bois d’environ cent ans. Cette église contenait un autel et une chaire de prêche du 16ème siècle. Tout cela avait une grande valeur historique et chrétienne. Donc elle devait être réduite en cendres. […] l’église était toujours utilisée par un large troupeau de croyants aveugles. Elle devint une victime pour le vraie esprit norvégien le 13 septembre 1992, durant une nuit de tempête. Sous le regard de la lune, cet acte symbolique de la guerre anti-chrétienne illumina la nuit avec des flammes païennes. Le paganisme barbare est en ascension. Nous ramènerons les temps oubliés de la force, de la fierté et de la victoire », déclare Ihsahn.

    Rappelons qu’Ihsahn était à l’affiche du Hellfest en 2012 et 2013 et qu’il y reviendra en juin 2014 avec son musicien pyromane antichrétien Samoth !

    Dans le même entretien, Ihsahn dit encore : “(…) je suis un sataniste”. Lorsqu’on lui demande s’il est impliqué dans l’occultisme, il répond : “C’est une question tout à fait personnelle et je n’ai pas envie de partager mes secrets”. Toujours dans cet entretien, Ihsahn avoue son admiration pour Anton Lavey, fondateur de l’Eglise de Satan. Anton Lavey, descendant d’une famille juive ashkénaze, s’était lancé dans l’occultisme avant d’écrire une Bible satanique et de fonder sa secte, l’Eglise de Satan, dont il s’autoproclama le “grand prêtre”.

    Voilà des faits précis.

    Question évidente : comment les collectivités locales peuvent-elles justifier de subventionner le Hellfest qui accueille Samoth le pyromane antichrétien condamné pour incendies d’églises et Ihsahn, qui fait l’apologie de ces incendies d’églises et de la “guerre anti-chrétienne” ?

    Imaginez un seul instant qu’on découvre que des collectivités locales subventionnent un festival qui inviterait un individu condamné pour avoir mis le feu à des synagogues…

    Source : http://medias-presse.info/le-hellfest-accueille-samoth-condamne-pour-incendie-deglises-et-ihsahn-qui-en-fait-lapologie/11091

  82. Gerdil permalink
    23 janvier 2015 12:45

    On attend toujours que les fans de black metal se livrent aux mêmes actes blasphématoires scandaleux à l’égard du judaïsme et de l’islam.

    Là on verrait ce qui se passerait !! Notamment dans le climat actuel après les attentats contre Charlie-Hebdo.

    On sait d’ailleurs que des groupes légèrement anticonformistes ont été censurés au Hellfest……pendant que des imbéciles, en toute impunité, commettent des actes impies envers le christianisme avec l’aide de subventions publiques !!

    Pas très courageux tout ça, ces malades désorientés savent que profaner le christianisme ne fait courir aucun risque, et est même protégé par la loi.

    Triste et lamentable spectacle……

    Ce comportement blasphématoire est régressif et dangereux, il participe d’une totale incompréhension de la part d’une jeunesse intoxiquée du discours antichrétien diffusé par l’éducation nationale, des racines culturelles et spirituelles de l’Europe.

  83. Maxime permalink
    24 janvier 2015 10:25

    Je vois que ce festival a l’air de bien vous embêter…
    Jusqu’ici, je ne trouvais aucun intérêt à ces rassemblements, mais vous voir ainsi réagir me donne envie d’en faire partie !

  84. Valentine REGNIER permalink
    10 août 2015 13:35

    Oh mon dieu, les pauvres petit chrétiens martyrisés par l’Etat parce qu’on supprime la sanction du sacrilège ! N’empêche, heureusement que ça s’est fait définitivement, parce que sinon on penserait encore que la terre est plate. Si les savants qui se sont fait creuvé les yeux pour leur découvertes le pouvaient, il riraient bien fort !

    Blague à part, je pense sincèrement qu’au lieu de vous informer auprès de gens aussi ignorants que vous sur le Metal qui ne sauront que vous transmettre des idées reçue complètement extrapolées, vous devriez poser vos questions à des gens qui s’y connaissent. De un, en posant une question par sincère curiosité pour essayer de comprendre, vous constateriez que ces infâmes metalleux sont pour la grande majorité des gens très courtois et sincèrement affolés par ce genre d’idées reçues qui circule sur cette musique qu’ils affectionnent tant. De deux, vous constateriez qu’ils n’ont aucun problème mental. Et de trois, cela vous permettera d’avoir un avis plus tempéré et neutre sur une question qui vous affole pour rien.

    Sur ce, bonne journée à vous. Mais rappelez-vous bien que Jésus Christ à dit à ses apôtres d’aimer leurs prochains, ça compte encore aujourd’hui…

    • 20 août 2015 08:54

      « Si les savants qui se sont fait creuvé les yeux pour leur découvertes le pouvaient, il riraient bien fort ! »

      Vous avez des noms ? S’il vous plaît ? Où vous répétez bêtement ce que les médias vous enfournent dans le crâne ?

Trackbacks

  1. L’Enfer est éternel ! « La Question : Actualité Religieuse
  2. ¡EL INFIERNO ES ETERNO¡ | AMOR DE LA VERDAD
  3. ¡EL INFIERNO ES ETERNO¡ « Ecce Christianus
  4. ¡EL INFIERNO ES ETERNO¡ « moimunanblog
  5. Exorcisme contre le Hellfest ! « La Question : Actualité Religieuse
  6. Dernier jour de l’Exorcisme contre le Hellfest ! « La Question : Actualité Religieuse
  7. Consécration à Saint Michel Archange « La Question : Actualité Religieuse
  8. CONSAGRACIÓN A SAN MIGUEL ARCÁNGEL | AMOR DE LA VERDAD
  9. Non à la christianophobie : défendons le Christ ! « La Question : Actualité Religieuse
  10. EL INFIERNO ES ETERNO. | "Ven, Señor Jesús"
  11. MEDITACIÓN SOBRE LA MUERTE Y EL INFIERNO « AMOR DE LA VERDAD
  12. DEDICACIÓN DE SAN MIGUEL ARCÁNGEL | AMOR DE LA VERDAD
  13. Acte de Réparation à la Sainte Face pour expier les injures commises envers Notre Seigneur Jésus-Christ | La Question : Actualité Religieuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :