Skip to content

Le Talmud est de nature satanique !

26 mars 2011

 

72 commentaires leave one →
  1. adversus hæreses permalink
    20 mars 2011 23:54

    Apologie de haine raciale dans le talmud. Appel au crime racial, racisme absolu du talmud juif :

    Talmud, Ereget Rashi Erod.22 30 : « Un Non-juif est comme un chien. Les écritures nous apprennent qu’un chien mérite plus de respect qu’un non-juif. »

    Talmud, Iebhammoth 61a : « Les juifs ont droit à être appelés « hommes », pas les Non-juifs. »

    Talmud, Jalkut Rubeni Gadol 12b: « Les âmes des non-juifs proviennent d’esprits impurs que l’on nomme porcs. »

    Talmud, Kerithuth 6b p. 78 : « Les juifs sont des humains, non les Non-juifs, ce sont des animaux. »

    • 2 avril 2011 09:06

      Je ne suis pas particulièrement religieux, mais comme je me sens en accord avec ces passages du Talmud !
      Ceci étant, j’aime beaucoup le ton de ce blog, bravo, continuez !

    • 29 août 2016 17:55

      Aronowicz,

      Depuis la venue du Saint Messie, Jésus-Christ, la judéité appartient à TOUS ceux qui reconnaissent Le Christ, comme leur Sauveur personnel.
      A ce titre, le sacerdoce éternel de Melkitzedek est dévolu à tous les peuples de la Terre, puisque les siens, (de Jésus-Christ ), ne l’ont point reconnu, ni reçut comme leur Messie.
      Mais au contraire l’ont condamné à la mort la plus ignomineuse qui soit, celle de la crucifixion.

      Depuis lors le titre je Juif, Yahoud, précisément, celui qui est porteur du sacerdoce, n’est plus réservé aux Levites, ni aux Cohanims, mais, je le répète, à tous les peuples de la Terre.

      Ce n’est pas pour rien si Dieu a détruit le temple de Jérusalem et dispersé son peuple et ses prêtres pharisiens et saducéens.

      C’est parce-que’ ils n’ont pas reconnu le Christ tel qu’il était, ainsi que son message,
      Car ils attendaient un Messie guerrier et vengeur, qui les délivrerait du joug romain.

      Depuis la diasporas, s’est constitué le rabbinat et son Talmud de Babylone et de Jérusalem,
      Dans lesquels sont inscrit des horreurs blasphématoire à l’encontre de Dieu, de Jésus-Christ,
      De la Sainte Vierge Marie, et des individus qui ne sont pas juifs selon les individus qui ont écrit cette compilation de textes.

      Dieu est juge et Il jugera.

  2. xorus permalink
    26 mars 2011 18:55

    On est en admiration devant tant d’amour et d’intelligence à l’intérieur du Talmud : « Les âmes des non-juifs proviennent d’esprits impurs que l’on nomme porcs. »

    Talmud, Jalkut Rubeni Gadol 12b

    • hafsouni permalink
      7 avril 2016 14:12

      Je pense, avec la plus grande sincérité, que ses versets relèvent du satanisme pur est dure, qui ont conduit un juif extrémiste israélien a assassiner froidement des innocents palestiniens en plein prière , pire encore crime approuvé par de nombreux rabbins, décidément la terre sainte est profanée tous les jours par disciples de satan,

  3. Pie permalink
    26 mars 2011 19:17

    Et ce n’est rien pas rapport à d’autres blasphèmes horribles portant sur le Christ ou la Très Sainte Vierge !

    • hafsouni permalink
      18 avril 2016 16:49

      800 000 palestiniens ont été contraint à l’exil en 1948, alors que ce n ‘est pas un peuple de l ‘exil, ceux qui sont restés, subissent un régime de terreur, discrimination raciale, injure, le crime, ils n ‘ont aucun droits, on les nomment les goyims,  » synonyme d infra humain » on confisque leur terre, certains juifs vont mêmes à cracher ouvertement sur leur passage, le journal Aha aretz, » écrit que plus de 65 des jeunes israéliens considérèrent que, avoir un ami arabe, est comme un acte de trahison, les écoles juives forment des bons soldats et non des hommes honnêtes ou pacifiques, il y ‘a eu nabuchodonosor, ensuite titus et je pense sincèrement qu il y’en aura dans proche futur un suivant qui mettra fin a cette tyrannie,

  4. hannibalgenga permalink
    26 mars 2011 21:23

    Le « Livre de l’Education » à destination des juifs, paru au XIVème siècle en Espagne, expose les 613 préceptes religieux du judaïsme.

    Précisons que cet ouvrage très populaire, paru à de nombreuses reprises dans des éditions bon marché, est subventionné par le gouvernement israélien. C’est ainsi que le juif religieux apprend depuis sa plus tendre enfance au cours de Talmud-Tora que les non-juifs sont comparables aux chiens.

    Béatrice Philippe, professeur à l’INALCO, Paris, prétend que les juifs de France sont devenus “usuriers malgré eux” au Moyen Age. Bien sûr, le Talmud interdit formellement le prêt à intérêt, mais cela ne vaut que pour les juifs !

    *Le précepte 198 ordonne de pratiquer l’usure vis-à-vis des Gentils. Et le précepte 545 dispose “Nous ne devons prêter de l’argent aux Gentils que moyennant intérêt”. “Cette obligation, précise le commentaire des mitzvot, se fonde sur le principe selon lequel les juifs ne doivent avoir aucune pitié des Gentils.”

    *Le précepte 219 enjoint au juif de se préoccuper de son prochain et de son argent comme il le ferait pour lui-même. Celui qui aime le prochain comme lui-même ne lui volera pas son argent. Mais, faut-il le rappeler, le goy n’est pas le prochain du juif.

    *Le paragraphe 322 traite du devoir de maintenir les Gentils en esclavage. “Cette obligation repose sur l’évidence que le peuple juif est le meilleur de tous les peuples de la terre, créé pour connaître son Créateur et l’adorer et digne de posséder des esclaves pour le servir”.

    C’est dans la revue des Loubavitch, secte ultra raciste soutenue financièrement par Jacques Chirac lorsqu’il était maire de Paris, que Gilles Kepel a trouvé le concept suivant: “L’écart qui sépare le peuple juif du genre humain n’est pas moindre que l’écart entre l’humain et l’animal.”

    • adversus hæreses permalink
      27 mars 2011 21:08

      Ce qui est curieux, alors qu’on fait reproche au » Talmud dévoilé » de Pranaïtis d’utiliser des traductions fausses, c’est que ce « Livre de l’Education » à destination des juifs, datant du XIVème siècle en Espagne, expose 613 préceptes religieux du judaïsme qui sont une copie conforme de passage du Talmud selon la version de Pranaïtis.

      Etrange non ?

    • hafsouni permalink
      8 avril 2016 10:34

      Le juif, est l ‘ennemi du genre humain, c ‘est de « Voltaire »,

  5. Silverblade permalink
    26 mars 2011 21:24

    Pour vous remettre de ces émotion une petite vidéo qui devrai vous plaire^^

    Cette série fait énormément de blague antisémite et pourtant aucunes communaité juifs ne s’est plaint à ce jours.

    • Vivien permalink
      9 octobre 2012 02:08

      Égocentrisme qui fait qu’un peuple se prend pour le peuple élu ou le peuple de dieu, le peuple divin. Il est écrit dans l’Evangile selon Saint Luc « Le Royaume de Dieu est dans l’être humain », pas dans un seul humain ni dans un groupe humain, mais dans tous les humains.
      Amour

  6. hannibalgenga permalink
    26 mars 2011 21:31

    Dans les dix-huit bénédictions de la prière du matin (Chemonè esrè) du Rituel de prières, il existe une malédiction spéciale (birkhat ha-minim) dirigée à l’origine contre les chrétiens, les juifs convertis et les juifs hérétiques:

    1. “Et qu’il n’y ait aucun espoir pour les apostats (meshhummadin) et que tous les chrétiens périssent instantanément.”

    Cette formule date du Ier siècle, lorsque les chrétiens ne constituaient qu’une petite secte persécutée. Peu après le XIVème siècle cette formule fut édulcorée en:

    2. “Et qu’il n’y ait aucun espoir pour les apostats, et que tous les hérétiques périssent instantanément”. Et après de nouvelles pressions: 3. “Et qu’il n’y ait aucun espoir pour les délateurs et que tous les hérétiques périssent instantanément.”

    Après la création de l’Etat d’Israël, le processus fut inversé et de nombreuses versions du rituel en revinrent ainsi à la deuxième formule qui est aussi prescrite par de nombreux professeurs dans les écoles rabbiniques israéliennes. Après la Guerre des Six Jours, plusieurs congrégations proches du Gush Emunim ont restauré la version originale uniquement verbalement et prient ainsi quotidiennement pour que les chrétiens disparaissent instantanément.

    Comme l’enseignement oral prime, on peut dire que l’exécration a persisté à travers les siècles. Il est assez piquant que ce processus de réversion ait eu lieu dans la période où l’Eglise catholique sous Jean XXIII modifia les prières du vendredi saint pour les juifs “perfides” qui avaient provoqué le scandale que l’on sait.

    L’interprétation rigoureuse de la loi dite “antimissionnaire” de décembre 1977 punit de cinq ans d’emprisonnement celui qui fait du prosélytisme même en offrant une Bible, un chapelet ou une médaille religieuse. En effet, selon le texte, le don du moindre objet de piété peut être considéré comme “incitation matérielle” à changer de religion.

  7. Actualité Juive permalink
    26 mars 2011 21:40

    Michael Eitan, député conservateur, a établi et diffusé à la Knesset une comparaison de textes entre le projet de loi proposé à la Knesset en septembre 1984 par le rabbin Meir Kahane, un fondamentaliste juif, et la loi proposée au Reichstag par Adolf Hitler en 1935.

    Nous nous limitons ici à reproduire les propositions du rabbin Meir Kahane qui ressemblent étrangement à celles de Hitler :

    • Les non-juifs n’auront ni droits nationaux ni participation dans la vie politique au sein de l’Etat d’Israël. Un non-juif ne pourra être nommé à aucun poste de pouvoir. Il ne sera pas admis à participer à des élections pour la Knesset ou pour tout autre organe étatique ou public.

    • Il est interdit aux citoyens et résidants juifs, hommes et femmes, d’épouser des non-juifs, en Israël ou à l’étranger. De tels mariages mixtes ne sont pas reconnus devant la loi.

    • Il y aura séparation absolue entre les établissements d’instruction juifs et non-juifs.

    • Des relations sexuelles, complètes ou partielles, sont interdites entre citoyens juifs, hommes et femmes, et des non-juifs. Ceci comprend les relations hors mariage. Les violations seront sanctionnées de 2 ans d’emprisonnement.

    • Un non-juif qui a des relations sexuelles avec une prostituée juive ou avec un mâle juif est passible de 5 ans d’emprisonnement. Une prostituée juive ou un mâle juif qui a des relations avec un homme non-juif est également passible de 5 ans d’emprisonnement,

    Certaines de ses opinions se retrouvent dans les programmes politiques du parti Likoud et du parti travailliste ; ces deux partis refusent aux réfugiés palestiniens le droit de revenir dans leur pays parce qu’ils ne sont pas juifs.

    Précisons aussi que Kahane a été soutenu par la haute hiérarchie religieuse israélienne comme l’ancien grand rabbin ashkenaze Shlomo Goren

  8. Trauma permalink
    27 mars 2011 01:51

    J’arrive pas a croire que les nazis existent toujours à notre époque… En plus vous vous dites chrétiens… c’est dégueulasse….

    • Anna permalink
      31 mars 2011 23:01

      C’est vous qui etes non seulement degueulasse Trauma mais un autre Menteur, Manipulateur juif. Etre chretiens ne signifie pas etre imbeciles…Nous les Chretiens nous sommes le seul et vrai peuple de Dieu et nous combattrons sans cesse ceux de votre espece, enemis de Dieu et de sa sainte Foi.

    • angel permalink
      26 avril 2012 15:06

      Les juifs sont les nouveaux nazis, peuple maudit et démoniaque selon l’évangile… vous vous dite peuple élu mais par qui aujourd’hui .. ? C’es fini !

      Dieu n’a pas dicté vos lois sionistes criminelles …peuples de satan votre haine aura raison de vous !

  9. shalom permalink
    27 mars 2011 01:52

    vous cherchez vraiment les ennuis !!!

    • Aloïs permalink
      31 mars 2011 22:54

      Le terme « antisémitisme » n’a jamais visé les Sémites en tant que tels. Le terme « sémite » désigne d’ailleurs un groupe de langues de la même famille, comme l’hébreu, l’arabe, l’araméen, le babylonien, l’assyrien ou l’éthiopien. Il ne désigne pas un groupe ethnique.

      De même, le terme « aryen », qui lui est souvent opposé, s’applique à la branche indienne des peuples parlant le sanskrit et des langues proches, qui ont envahi l’Inde à l’époque préhistorique.

    • Anna permalink
      31 mars 2011 23:06

      Les ennuis avec vous, shalom? Avec grand plaisir!

  10. 27 mars 2011 03:26

    Bonjour,
    Je lis toujours avc intérêt les articles proposés. Dans le cas présent, il faut être prudent car sauf erreur les citations proviennent du faux Talmud de Justin Bonaventure, que le site ne soit pas trompé ou ne se trompe pas, car alors il pourrait perdre de la crédibilité dans le sérieux généralement apporté dans ses contributions.

    Thttp://prophetie-biblique.com/forum-religion/persecutions-religieuses-f24/faux-talmud-justin-bonaventure-pranaitis-t1299.html

    Une traduction du Talmud de Babylone est pour sa part disponible sur Gallica, est-ce une bonne édition ? Je ne sais, je ne suis pas juif mais Chréiten.

    • 27 mars 2011 17:34

      Un Voyageur

      Attention, il ne s’agit pas d’un article que nous avons mis en ligne, mais une simple vidéo rappelant différentes citations extraites, en effet, du « Talmud démasqué » — Les enseignements rabbiniques secrets concernant les chrétiens (latin : Christianus in Talmude Iudaeorum — sive Ribbinicae doctrinae de christianis secreta « Le chrétien dans le Talmud des Juifs – ou les doctrines rabbiniques secrètes au sujet du chrétien »), ouvrage rédigé par le prêtre lituanien catholique Justin Bonaventure Pranaitis, et qui fut écrit à la demande de l’archevêque métropolite de Moguilev Szymon Marcin Kozlowski.

      Le livre de Pranaitis est peut-être sujet à caution sur certains points – et fait d’ailleurs l’objet d’une attaque systématique des milieux judaïques comme il est aisé de s’en rendre compte – encore qu’un véritable examen critique de son ouvrage en regard des originaux utilisés par l’auteur n’ait jamais été réalisé.

      Cependant, et cela seul nous importe, l’enseignement des Papes est formel : le Talmud est condamné dans ses propos et formulations blasphématoires !

      Ainsi Innocent IV au XIIIe siècle, émit la lettre Impia Judaeorum perfidia où il condamna le Talmud et exhorta le roi Saint Louis à brûler toutes les copies de ce livre. Cette condamnation fut de nombreuses fois réitérée et réaffirmée pas ses successeurs à la tête de l’Eglise, parmi lesquels : Jules III, Paul IV, Pie IV, s. Pie V, Grégoire XIII, Alexandre VII, et Benoît XIV.

      Enfin plus proche de nous, l’abbé August Rohling né en 1839 à Neuenkirchen et mort en 1931, professeur d’université auteur de livres sur la critique du Talmud, et dont la science est certaine [1], confirme largement les citations de Justin Bonaventure Pranaitis, qui n’avait peut-être pas une connaissance universelle de l’hébreu et de l’araméen, mais eut toutefois directement accès à des publications originales du Talmud en Russie réalisées par les milieux juifs eux-mêmes.

      Quoiqu’il en soit, nous vous remercions de votre remarque qui nous donnera de revenir prochainement sur le sujet de façon beaucoup plus étendue.

      Pax Vobis +

      Note.

      1. On sait que le Pr Poliakov critiqua fortement Rohling l’accusant, encore une fois, de falsifications, mais on constate tout de même chez lui quelques difficultés à pouvoir nier la réalité des extraits publiés par l’abbé catholique dans son ouvrage Le Juif talmudiste . (Cf. Léon Poliakov, Histoire de l’antisémitisme, t. 2., Seuil, Points Histoire, 1981, p. 272-273). Il faut savoir que si la publication du Juif talmudiste, suscita de vives polémiques avec les milieux rabbiniques, elle entraînera aussitôt la réplique d’August Rohling dans Franz Delitzsch und die Judenfrage, antwortlich beleuchtet (Prague 1881), qui démontrait la véracité de ses sources.

  11. pivoinne permalink
    27 mars 2011 16:42

    Si ce talmud est un faux comment se fait-il que les juifs que nous croisons ici ou là se comportent comme des êtres supérieurs envers ceux qu’ils appellent les goyim et cela quelque soit le lieu et le temps. Il se comportent exactement comme cela en Israël par exemple l’état ou le non-juif n’a aucune considération, aucun droits si ce n’est celui de passer après le juif, de le servir et de considérer ce qui le touche comme infiniment plus important que ce qui vous importe vous le goy, voir à ce propos les lois mémorielles, les pleunichailleries incessantes, les guerres déclarées partout pour l’état juif d’Israël, les passes-droit à l’ONU, les dérogations en tout genre, etc,etc…
    Ils n’y aurait aucun lien entre ce talmud que vous dites faux et la mentalité juive? pourtant ça colle!
    voir ici les lois talmudiques votées à la knesset : http://goyitude.over-blog.com/article-israel-loi-interdisant-la-commemoration-de-la-nakba-droit-de-rejeter-des-personnes-exclure-des-handicapes-des-familles-a-faibles-revenus-ayant-un-autre-type-de-pratiques-religieuses-70253061.html
    Les rabbins d’Israël ou d’ailleurs qui enseignent le mépris et la haine des goys liraient-ils le faux talmud de Justin Bonaventure?

  12. 27 mars 2011 18:08

    Que ce talmud soit un faux, n’a rien à voir avec le fait patent que les juifs pensent être supérieure , la race élue pour recevoir l’Alliance (…).

    De première part l’Alliance est rompue par la brisure des premières Tables et le fait que « le peuple sans terre » est toujorus sous la dépendance du péché du veau d’or (Cf. mon commentaire sur le site à propos d’un autre article, reprise de http://theologie-et-questions-disputeses.blogspot.com/

    Personne ne semble s’être intnerrogé sur les raisons qui amenèrent NSJ+C à S’Incarner parmi ce peuple… Sans doute n’est-ce pas parce qu’il se déclare supérieur, mais parce que NSJ+C est venu là où précisément se trouvait la situation spirituelle la plus désastreuse, s’il est possible, et ils ne comprirent rien !

    Un faux talmud n’a pas besoin d’exister (il faut toujours user de sources sérieuses pour les références données) pour montrer que la pensée du peuple juif à l’agard des autres, de l’autre est ainsi faite.

    C’ela rejoint (dans un aurtre registre) le faux(qaunt à l’origine attribvuée) que constituent les Protocoles mais le texte – même faux quant à l’orgine atteibuée – consitue une « prophétie parfaitement réalisée »…

    • Actualité de la Tradition permalink
      28 mars 2011 11:00

      Le 2 avril 2000, Mgr Williamson écrivait :

      « Les Juifs ne sont plus le peuple d’une Alliance valide ; en fait, n’importe quelle pratique religieuse issue de leur alliance morte, parce qu’elle espère en un Messie à venir, est au moins objectivement un pêché mortel, puisque le Messie est venu. Deuxièmement, depuis 2000 ans, les Juifs ont de façon répété cherché à détruire l’Eglise Catholique et à enlever le Christ à la Chrétienté […] En priant pour que l’Eglise se prête à une “fraternité authentique” avec ces gens, est-ce que le Pape [Jean-Paul II] prend en compte les leçons de ces deux millénaires ? »

      Richard Williamson, « The Pope’s Millennial Apology », 2 avril 2000.

      http://web.archive.org/web/20010219182344/http://www.sspx.ca/Documents/Bishop-Williamson/April2-2000.htm

      A propos des Protocoles des Sages de Sion :

      « Dieu a mis les Protocoles des Sages de Sion […] entre les mains des hommes pour les hommes qui voudraient connaître la vérité, mais peu sont dans ce cas. »

      Richard Williamson, « Our Lady of Fatima », lettre du 1er mai 2000. http://web.archive.org/web/20050215163046/http://www.stas.org/publications/letter/2000/May

      Enfin concernant le Talmuld :

      « Les Juifs de la Synagogue actuelle sont-ils les descendants d’Abraham? Les Juifs talmudiques sont les descendants spirituels des pharisiens, auxquels notre Seigneur avait déjà dit en son temps, “si vous êtes les enfants d’Abraham, accomplissez la mission d’Abraham”[…]. Les Juifs qui rejettent Jésus rejettent par là même Abraham.»

      Richard Williamson, Lettre pastorale du 7 juin 1994.
      http://web.archive.org/web/20071103055428/http://www.sspx.ca/Documents/Bishop-Williamson/June7-1994.htm

    • Pélikan permalink
      31 mars 2011 11:30

      « les juifs pensent être supérieurs , la race élue pour recevoir l’Alliance… » et maintenant les papes dits « catholiques » depuis Vatican II le croient aussi !

  13. calixte permalink
    27 mars 2011 18:36

    @ Un Voyageur

    Votre remarque est absolument judicieuse, Talmud ou pas, bien que sa condamnation par l’Eglise de façon constante dans l’Histoire ne soit pas à négliger, l’attitude du judaïsme est à elle seule un témoignage de l’égarement profond du peuple hébreu sur le plan spirituel.

    Pie XI, en plein XXe siècle, ne déclarait-il pas :

    « Tant que persiste l’incrédulité du peuple juif, l’Eglise doit prévenir les périls que cette incrédulité et cette hostilité pourraient créer pour la foi et les mœurs de ses fidèles. L’Eglise n’a jamais failli à ce devoir de prémunir les fidèles contre les enseignements juifs. »

    Pie XI – HUMANI GENERIS UNITAS

    http://www.la-question.net/archive/2010/12/17/l-encyclique-secrete-de-pie-xi.html

  14. pèlerine permalink
    27 mars 2011 19:16

    Trauma
    Ce sont les juifs qui se comportent en nazis, pas les chrétiens. Il faut avoir vécu auprés d’eux pour bien connaitre leur mépris pout les goys et s’ils ne craignaient la loi, ils auraient grand plaisir à massacrer leurs voisins, parce que même si vous êtes athée, même si votre famille les a protégés lors de la guerre, ils vous haïront!

    • shalom permalink
      27 mars 2011 20:31

      pèlerine
      goy au singulier et goyims au pluriel .

    • sixte permalink
      31 mars 2011 11:38

      shalom

      Le pluriel des noms hébreux finissant en -z est -zim, ceux en -y est -yim.

      Donc on écrit « goyim » au pluriel et non pas [goyim »s »].

      Par ailleurs il possible de construire le pluriel suivant les règles d’usage du français (francisation) respectant en cela les recommandations l’Académie, c’est pourquoi on admet : un goy, de l’hébreu גוי (« peuple, nation »), des goys (syn. le mot « gentil », « gentils » au pluriel, i.e. « non-juif »).

    • Lancre permalink
      31 mars 2011 11:49

      Selon le Talmud, pour l’application grammaticale des règles.

      Un exemple au singulier :

      – « Un goy est comme un chien. Les Ecritures nous apprennent qu’un chien mérite plus de respect qu’un goy.  » Ereget Rashi Erod.22 30 .

      Et au pluriel :

      « Les juifs ont droit à être appelés « hommes », pas les goyim.  » Talmud, Iebhammoth 61a :

    • shalom permalink
      31 mars 2011 17:35

      sixte

      pardon je n’avais vu ni ta réponse ni ma faute , bien vu la rectification et la précision , t’es sans doute pas le plus ignorant goy parmi les goyim … mais tu restes malgré tout un goy !!!

  15. adversus hæreses permalink
    27 mars 2011 21:15

    Le Talmud babylonien, je précise qu’il s’agit de la version acceptée et disponible dans les librairies hébraïques spécialisées, enseigne qu’ Adam a commis la bestialité :

    « Yebamoth 63a. cite qu’Adam avait des rapports sexuels avec tous les animaux dans le Jardin d’Eden. » 27.

    Cela impliquerait qu’Adam est resté dans le Jardin et n’a pas été mis à la porte après le péché, ou qu’il était occupé en commettant ces actes avant l’événements dans la Genèse qui a provoqué son expulsion avec Eve.

    Le Talmud promeut plus loin une telle malpropreté au cours des enseignements obscènes concernant la bestialité et le sexe avec les enfants!

    « Yebamoth 59b. Une femme qui avait des rapports avec une bête a le droit de se marier avec un prêtre juif. Une femme qui a le sexe avec un démon a le droit aussi de se marier avec un prêtre juif. » 28.
    « Sanhedrin 55b. Un Juif peut se marier avec une fille de trois ans (spécifiquement, trois ans « et un jour »). « 29.
    « Sanhedrin 54b. Un Juif peut avoir un rapport sexuel avec un enfant s’il a moins de neuf ans » 30.
    Kethuboth 11b. « Quand un homme adulte a des rapports avec une petite fille ce n’est rien. » 31.

  16. hannibalgenga permalink
    27 mars 2011 21:21

    Plus près de nous, on peut trouver des commentaires de cette nature sur les sites juifs :

    La Thora elle-même nous précise :

    « Les pratiques du pays d’Egypte où vous avez demeuré, ne les imitez pas (…)» (Lévitique 18 ; 3).

    L’Egypte de l’époque représentait le summum de la dépravation. C’est pour cette raison que le Choul’han Arou’h a choisi cet exemple, pour que chacun comprenne profondément le sens de cette loi.

    Etre allaité par une Egyptienne implique d’être contaminé par son faible niveau moral.

    Nous comprenons mieux à présent la pensée de Maïmonide qui voit dans les interdits alimentaires et les unions interdites la barrière entre Israël et les nations.

    C’est précisément ces interdictions qui sanctifient le peuple juif.

    Les mots de Maïmonide résonnent avec une actualité particulièrement frappante.

    Aujourd’hui la relation entre la physiologie et le psychique a été mis à jour par les scientifiques.

    Et le monde moderne offre des possibilités infinies d’absorber le « lait égyptien ».

    Outre par la consommation des aliments, la vue et l’ouïe absorbent la substance de la société qui nous entoure, et cela risque de modifier et de flétrir la pureté et la finesse du caractère des âmes juives.

    Les interactions entre la physiologie et les caractéristiques psychologiques n’étant plus à prouver, il nous faut réfléchir dans ce sens… »

    Dvar Thora année 5763, Parachat Chemini, p.284.

    http://www.daathaim.org/2_dvartoras/2005/secret_historique.php

    On ne viendra pas parler des « erreurs » du Talmud dévoilé cette fois-ci…

    .

  17. pèlerine permalink
    27 mars 2011 21:33

    Shalom
    Merci, j’emploie le vocabulaire populaire, excusez-moi.

    • xorus permalink
      27 mars 2011 22:58

      Vous êtes toute excusée pèlerine car ces expressions juives ne nous sont pas familières.

      Mais shalom aurait été aimable, pour aider à sa démonstration grammaticale, de vous signaler comment est employée l’expression « goyim » dans le Talmuld :

      Talmud, Iebhammoth 61a : Les juifs ont droit à être appelés « hommes », pas
      les goyim.

      Talmud, Iore Dea 377, 1 : Il faut remplacer les serviteurs goyim morts,
      comme les vaches, ou les ânes perdus.

      Talmud, Jalkut Rubeni Gadol 12b: Les âmes des goyim proviennent d’esprits
      impurs qu’on nomme porcs.

      Talmud, Kerithuth 6b p. 78 : Les juifs sont des humains, non les goyim,
      ce sont des animaux.

    • xorus permalink
      27 mars 2011 23:04

      Trois extraits sont intéressants.

      L’un qui n’est pas dans évoquer certaines conceptions politiques en matière de contraception et d’avortement :

      Talmud, Zohar II, 64b : Le taux de naissance des goyim doit être diminué
      matériellement.

      L’autre sur la vision de la femme occidentale :

      Talmud, Abhodah Zarah 35b : toutes les filles des incroyants sont niddah
      (sales, impures) depuis leur naissance.

      Et le troisième définissant l’attitude de la communauté à l’égard des non-juifs :

      Talmud – Iore Dea 198, 48 : Les femmes Juives sont contaminées par la
      simple rencontre de goyim.

  18. Pépin permalink
    27 mars 2011 23:32

    pélerine ce n’est pas grave d’être à cheval sur les mots, ce qui compte c’est le bon font de la personne. laisser dire.
    les fautes de vocabulaires n’empêche pas d’aller au ciel, rassurez-vous.

  19. Vehementer permalink
    28 mars 2011 11:25

  20. lagomer permalink
    29 mars 2011 01:17

    Il faut avouer qu’une telle affirmation correspond de façon surprenante à la réalité : « Le taux de naissance des goyim doit être diminué matériellement ». (Talmud, Zohar II, 64b).

    Avortement, contraception, etc., toutes les dispositions votées par les milieux infestés par l’idéologie libérale.

  21. Sulpice permalink
    29 mars 2011 11:44

    Saint Thomas d’Aquin :

    « Aucune contrainte ne doit être exercée sur les Juifs pour les amener à croire, parce que croire est affaire de volonté. La volonté ne peut subir de contrainte. » (Somme Théologique II-II.q. 10, art.8)

    Mais attention :

    « Ne les fréquentez qu’en cas de nécessité, et si vous êtes, d’ailleurs, fermes dans la foi. Évitez d’entretenir avec eux des rapports de familiarité si votre religion vacille et si rien ne vous oblige à les voir. » (Somme II-II, q. 10, art. 10).

  22. adversus hæreses permalink
    29 mars 2011 11:49

    Le concile du Latran IV (1215) proscrit tout rapport entre Juifs et chrétiens : mariages mixtes, cohabitation, convivialité.

    • PEB permalink
      29 mars 2011 13:51

      Comment je fais moi pour appliquer Latran IV avec deux députés dont mon maire d’arrondissement israélites et le CRIF et le Consistoire dans l’opposition municipale sans compter mon dentiste qui a le même patronyme que l’appellation de la synagogue du coin?

      Tout ça bien sûr sous l’oeil protecteur du génie luciférien de la Bastille!

    • gerdil permalink
      29 mars 2011 21:44

      ….évitez de vous rendre dans votre mairie et les permanences politiques de vos élus….et surtout brossez-vous bien les dents pour éviter le dentiste 🙂

    • Vehementer permalink
      30 mars 2011 10:00

      Il faudrait éviter aussi l’Eglise conciliaire pour être fidèle à Latran IV :

      « Le pape lui-même est convaincu de la pérennité de l’alliance entre Dieu et le peuple juif, encore aujourd’hui, même en dehors de la foi en Jésus-Christ, le Sauveur promis. Cette conviction est ancienne chez lui, elle remonte à ses années de séminaire où il prit conscience, a-t-il écrit, « que l’interprétation juive [de l’Écriture] « après Jésus-Christ » possède elle aussi son propre message théologique. » (Ma vie, souvenirs, Fayard, 2005, p. 64). D’où sa citation du Talmud, chose inouïe dans la bouche d’un pape. »

    • Sulpice permalink
      30 mars 2011 10:03

      Benoît XVI n’avait pas craint, le vendredi 18 avril 2008, de se rendre à la grande synagogue de New-York1, pour y participer, en tant que « Pape de l’Église Catholique » devant les caméras, à une cérémonie dans une synagogue talmudiste à la veille du sabbat de la Pâque Juive, correspondant au Vendredi Saint de l’Église Catholique.

      Or voici ce que disait le même Benoît XVI dans son homélie du Jeudi-Saint 2007 à Saint Jean de Latran :

      Citation:

      “Selon Jean, Jésus mourut sur la croix précisément au moment où, dans le temple, étaient immolés les agneaux pascals. Sa mort et le sacrifice des agneaux coïncidèrent. […] Jésus a réellement versé son sang la veille de Pâque, à l’heure de l’immolation des agneaux.”

      Ratzinger sait donc pertinemment quelle symbolique précise manifeste sa visite – en tant que « Pape » de la Sainte Église Catholique de Notre Seigneur Jésus Christ – dans la Grande Synagogue New-York la veille de la Pâque juive.

      Citation:

      “La veille de la Pâque, ils pendirent Jésus de Nazareth…”

      « On Passover Eve they hanged Jesus of Nazareth … »

      (Babylonian Talmud, Sanhedrin 43a, Steinsaltz edition, Vol XVII, Part III)

      Et le Rabbin en charge de la synagogue, Rabbi Arthur Schneier, n’a pas manqué de souligner cette symbolique et de s’en féliciter :

      Citation:

      ”La visite du Pape à la Synagoque de Park East le 18 avril sera particulièrement significative à cause de la date. Pour le Pape, s’arrêter à ma synagogue la veille de la Pâque est une étape très symbolique et très importante.”

      Original anglais :

      “The pope’s trip to Park East Synagogue on April 18 will be especially meaningful because of its timing, said Rabbi Arthur Schneier, the congregation’s spiritual leader. For him to stop in at my synagogue on the eve of Passover really is a very symbolic and significant step, Schneier said.”

      http://www.newsday.com/news/local/newyork/ny-lipope0404,0,3344730.story

  23. François permalink
    29 mars 2011 14:34

    Yébamot 49b : « Jésus était un bâtard, né dans l’adultère ». Cela est archi faux, il est écrit là-bas la chose suivante : « Rabbi Chimon Ben Azaï dit : ‘J’ai trouvé un rouleau généalogique à Jérusalem dans lequel il est écrit que untel est un bâtard d’une femme adultère’. » Donc il n’est absolument pas mentionné qu’on y parle de Jésus.

    Sanhedrin 106a et b : « Marie est une prostituée, Jésus est un méchant homme ». On ne parle ni de Marie, ni de Jésus, ni de prostituée, ni de méchant homme. Une invention de A à Z.

    Sota 47a : On y parle d’un homme qui est excommunié, qui se prosterne à une brique… mais nulle part il n’est mentionné qu’on parle de Jésus.

    Chabat 104b : On n’y parle pas de Jésus, on parle d’un homme qui est appelé Bensidéta, qui était magicien et qui était considéré comme un sot. Bensidéta, que je sache, n’est pas Jésus, donc encore un mensonge.

    Sanhedrin 43a : « Jésus était coupable de la sorcellerie et de l’apostasie, il a mérité l’exécution et les disciples de Jésus méritent d’être tués ». Tout cela est faux. On parle de Jésus dans la page 43b et pas dans la 43a, et là-bas il est mentionné la chose suivante : Jésus le nazaréen a été condamné à mort par lapidation parce qu’il a pratiqué la sorcellerie et tenté le peuple d’Israël à aller dans le mauvais chemin. Quant à la phrase
    « les disciples de Jésus méritent d’être tués », c’est une pure invention.

    Guitin 56b : ce n’est pas 56b mais 57a, on parle des pécheurs d’Israël qui sont effectivement punis en étant « bouillis dans de l’excrément » pour s’être moqué des paroles des Sages, mais on parle là-bas d’un certain homme, il n’est pas mentionné de qui il s’agit, il y a une petite note en bas qui dit qu’il s’agit de Bilam. Donc de nouveau, c’est une invention.

    A propos de tout le reste des citations où apparaîssent les termes
    « chrétien », « évangile », ou « nouveau testament », se sont des inventions. Comme je te l’ai dit dans mon mail précédent, le seul endroit où apparaît le mot « chrétien » dans le Talmud est dans le traité Taanit page 26, où il est écrit que les rabbins n’ont pas institué un jeûne public le dimanche parce que c’est le jour de fête des chrétiens. Les termes
    « évangile » ou « nouveau testament » n’apparaissent jamais dans tout le Talmud.

    Je continue à commenter les différentes références que tu m’as communiquées. Yébamot 63a : « Adam avait des rapports sexuels avec tous les animaux dans le jardin d’Eden ». C’est vrai, mais il est clair qu’on ne parle pas d’un homme de chair, donc pas de rapport sexuel tel que nous l’entendons, mais d’une connaissance, comme il est écrit à propos du rapport sexuel qu’a eu Adam avec Eve dans le jardin d’Eden : « Et Adam a connu Eve », il s’agit donc d’une union d’âme à âme. Et le texte de la Torah est connu, il continue en disant qu’Adam n’a pas été satisfait de ces unions avec ces animaux, jusqu’à ce que D. ait créé Eve. Seule une personne qui est elle-même sale peut voire là des choses sales.

    Baba Batra 16b : Mensonge, ce n’est pas écrit ainsi, il est écrit : « Bienheureux est celui dont ses fils sont des hommes, et malheureux est celui dont ses fils sont des filles. » Si on analyse ce texte honnêtement, on verra qu’on ne doit pas comprendre tel qu’on pourrait le faire de façon erronée : Heureux celui qui a des garçons et malheureux celui qui a des filles, car si c’était le cas, le texte se serait exprimé ainsi : « Heureux celui qui a des garçons et malheureux celui qui a des filles », mais le texte a bien dit « bienheureux est celui dont ses fils sont des hommes… », c’est-à-dire malheureux celui dont ses fils sont des filles, c’est-à-dire des hommes qui se comportent comme des filles. Ou plus profondément, au niveau de la mystique juive, une âme d’homme qui se réincarne dans le corps d’une fille, car normalement cette fille sera stérile, ne pourra pas avoir d’enfant, à moins qu’elle ait des mérites particuliers, comme l’explique Rabénou Ha-Ari.

    Sanhedrin 55b, Yebamot 12a, etc. : Tout cela n’est que théorique. Le Choul’han Aroukh, tome Even Aezer, chap. 23, alinéa 1, tranche qu’il est interdit d’avoir des relations ou de se marier avec une fille qui n’est pas en âge de tomber enceinte. De plus, on ne se marie avec des filles que d’après la coutume de l’endroit. Or je ne connais pas aujourd’hui de filles qui se marient avant l’âge de 18 ans. Donc tout cela est théorique, et même interdit. Et il va de soi que toute relation hors mariage est interdite.

    Yébamot 59b : Il s’agit d’une falsification et d’une donnée hors contexte. Là-bas la guémara dit qu’un Cohen, bien qu’il ne puisse pas se marier avec une prostituée, peut se marier avec une fille qui a été violée par un animal. La raison en est simple : lorsqu’il y a une relation avec un animal (que D. nous en préserve !), bien que cette relation soit sanctionnée à l’époque du temple par la peine capitale, néanmoins par un certain aspect cette relation est moins grave que celle d’un viol pratiqué par un homme ; effectivement ce dernier, de façon consciente, a dégradé son image divine, sa condition humaine, et a agi de façon animale. Par contre, il est moins reprochable d’accuser un animal d’avoir eu un comportement animal. La guémara amène une preuve à cela à partir des versets de la Torah selon lesquels le bénéfice d’une relation interdite entre deux personnes sera plus impropre à être utilisé pour acheter un sacrifice que celui obtenu par la relation (condamnée et gravement interdite, comme susmentionné) avec un animal (que D. nous en préserve).

    Sanhedrin 54b : « Si un homme commet la sodomie avec un garçon de moins de 9 ans, ils ne sont pas coupables de la sodomie ». II manque la fin, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas forcément coupables de peine capitale. Mais étant donné que l’un des partenaires était mineur, il sera laissé à l’appréciation du tribunal de savoir si on prononcera la peine capitale sur les deux, sur un, ou sur aucun d’entre eux, leur faisant subir une autre peine.

    Sanhedrin 59b : « Les rapports sexuels avec un garçon de moins de 8 ans n’est pas de la fornication ». Archi faux, cela n’existe pas, et rien qui ressemble à cela n’existe.

    Ktouvot 11b : « Les rapports sexuels avec une fille de moins de 3 ans ne sont rien ». Cette citation est hors contexte. Dans le traité Ktouvot, on parle de la somme d’argent obligatoire dans la dote d’une femme. La coutume est de donner 200 zouz à une vierge et 100 zouz à une femme qui n’est plus vierge. La guémara dit que si la fille a été déflorée avant l’âge de 3 ans, on la considère malgré tout comme vierge, car jusqu’à l’âge de 3 ans, l’hymen repousse.

    Guitin 91a : « Il est permis de divorcer d’avec votre femme si elle brûle votre dîner, si vous voyez une plus jolie fille, vierge, sexy, même âgée de 3 ans. » Il y a falsification et hors contexte. Je cite la michna (la source n’est pas Guitin 91a, mais 90a, il n’y a que 90 pages dans le traité Guitin, la 91 n’existe pas) : « Beth Chamaï disent qu’un homme n’a pas le droit de divorcer de sa femme à moins qu’elle l’ait trompé (ou autre chose de même type). Beth Hillel disent qu’il a le droit de la divorcer même si elle a brulé son dîner. Rabbi Akiva dit : même s’il a vu une femme plus belle qu’elle. » La guémara explique que lorsque quelqu’un divorce, alors même l’Autel pleure, donc personne vient de dire ici qu’il est bien de divorcer, simplement, les deux derniers rabbins viennent s’opposer à l’avis de Beth Chamaï qui dit qu’on n’a pas le droit de divorcer à moins que sa femme l’ait trompé, ils disent qu’il y a d’autres cas aussi qui peuvent autoriser un homme à divorcer. Comment pourrait-on obliger un couple à rester marié contre leur gré tant que la femme n’a pas fait l’adultère ?! La guémara ne veut certainement pas encourager les divorces, elle le dit bien « Même l’Autel pleure lors d’un divorce ». Mais elle comprend, de la façon la plus humaine qui soit, qu’on ne peut pas empêcher quelqu’un de divorcer (à raison ou même à tort) s’il le désire. La personne humaine est libre de faire aussi des mauvais choix, et si quelqu’un est tordu au point de divorcer pour ces raisons futiles énoncées, pouvons-nous l’obliger de force à rester avec cette femme ? Je pense que chaque personne censée reconnaîtra que non. La fin de la citation « jolie fille, vierge, sexy, même âgée de 3 ans » est une pure invention, tout à fait ridicule.

    Sanhedrin 52b : Ridicule, la relation avec une femme non juive, même non mariée, est interdite, comme cela est écrit clairement dans le traité Avoda zara, page 37. Alors est-ce qu’on pourrait autoriser l’adultère avec une non-juive mariée ?!

    Baba Metsia 114b : cette citation n’existe pas.

    • Koopa Troopa permalink
      31 mars 2011 12:42

      Sur quel Talmud vous fondez-vous ? Quelle édition ? Quelkle version ? Est-il ou non antérieur à 1643 ? Comporte-il des sautes dans la numérotation ?

  24. Koopa Troopa permalink
    29 mars 2011 20:18

    Le professeur Poliakov n’est pas le mieux placé pour critiquer les travauxc d’autrui, lui qui fut démasqué comme faussaire et falsificateur…

  25. xorus permalink
    29 mars 2011 21:39

    Par ailleurs le rabbin Meyer donne une version « scandaleusement fausse » du Talmud. Comme toujours on essaye de mentir et dissimuler ce qui est gênant.

    N’a-t-il pas été dénoncé lui aussi publiquement comme faussaire ?

  26. Lancre permalink
    29 mars 2011 21:42

    Israël Shahak, professeur à l’Université Hebraïque de Jérusalem et rescapé des camps nazis (décédé en 2001), écrit dans son livre Histoire juive – Religion juive(1994 – pdf – 380 ko) :
    http://www.codeig.net/SHAHrelig.pdf

    « J’ai à maintes reprises dénoncé en termes très durs le sionisme et l’oppression des Palestiniens, mais ce qui m’a attiré les pires attaques, c’est un de mes premiers articles sur le rôle des juifs dans le trafic des esclaves, où je signalais, exemple vérifiable à l’appui, que ce trafic durait encore en 1870 ! Cet article a été publié avant la guerre des Six Jours (1967) ; aujourd’hui, il serait impossible de le faire paraître. » (page 37)

    « Hugh Trevor-Roper, dans son livre The Rise of Christian Europe, paru en 1965, est l’un des très rares historiens modernes à signaler que les juifs furent longtemps les principaux trafiquants d’esclaves entre l’Europe médiévale (chrétienne et païenne) et le monde musulman. Pour favoriser cette abomination, Maimonide* autorisa les juifs, au nom de leur religion, à enlever les enfants des gentils pour les vendre ; son avis ne resta certainement pas lettre morte ; d’ailleurs, il reflétait sans doute une pratique déjà établie à l’époque. » (page 83)

    * Médecin et théologien juif du 12ème siècle. Présenté comme un « grand philosophe » par les sionistes et leurs supporters, il fut en fait, comme Israël Shahak le montre dans son livre, particulièrement ignoble et répugnant à l’égard des non-juifs. Il se livra à de violentes attaques contre le christianisme et Jésus.

    Tout cela conformément au Talmud, que Maimonide a abondamment commenté… là c’est plus difficile de nier l’authenticité du texte….

  27. pèlerine permalink
    29 mars 2011 22:10

    N’achetez plus rien au groupe de Bernard Arnauld (Guerlain, hennessy, la redoute etc…) Un CHRIST PLONGE DANS L’URINE (PISS CHRIST ) que l’on peut voir dans une rue d’Avignon. Voir le salon beige;

    • Pépin permalink
      31 mars 2011 18:54

      avez vous déjà entendu parler pélerine de ceux qui veulent « cloner le Christ « ?
      Des livres ont été écrit dessus, j’ai ai vu dans une grande surface il y a longtemps.
      C’est un scandale!

  28. wendrock permalink
    30 mars 2011 00:22

    Wikipédia, l’encyclopédie en ligne bien connue pour sa judéophilie et sa complaisance envers le sionisme, a néanmoins laissé passer le texte suivant (dans un article intitulé Les Juifs et l’esclavage) :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Juifs_et_l'esclavage

    Voici les extraits :

    « En 492 le pape Gélase Ier autorise les Juifs à introduire des esclaves de Gaule en Italie, à condition que ceux-ci ne soient pas chrétiens.

    « Ibn Khordadhbeh au IXe siècle, décrit les deux routes utilisées par les marchands juifs d’esclaves, celle d’Est en Ouest et celle d’Ouest en Est. Selon Abraham ibn Yakub, les marchands juifs byzantins achetaient des esclaves slaves à Prague pour les revendre. Louis le Pieux accorde des chartes aux Juifs visitant son royaume, les autorisant à pratiquer le commerce d’esclaves, pourvu que ceux-ci n’aient pas été baptisés. Agobard de Lyon prétend que les Juifs ne respectaient pas les accords et gardaient des Chrétiens comme esclaves, citant l’exemple d’un réfugié chrétien de Cordoue qui déclare que ses coreligionnaires étaient fréquemment vendus aux Maures, comme ce fut le cas pour lui. En effet, plusieurs Juifs espagnols tirent leur fortune de la traite d’esclaves slavons achetés en Andalousie. De même, des Juifs de Verdun, vers l’an 949, achetaient des esclaves dans les environs et les revendaient en Espagne.

    « Les moyens utilisés par les Juifs pour gagner leur vie, étaient largement déterminés par les restrictions imposées par les autorités. [Pauvres esclavagistes juifs, ils n’y pouvaient rien. Ce sont les autorités chrétiennes qui les obligeaient à « gagner leur vie » de cette façon-là.]

    « L’Église chrétienne proteste régulièrement contre la vente de Chrétiens aux Juifs, la première protestation connue remonte à 538. Au troisième Concile d’Orléans, un décret était émis, interdisant aux Juifs de posséder des serviteurs ou des esclaves chrétiens. Cette interdiction sera répétée, encore et encore, lors de différents conciles, comme à Orléans (541), Paris (633), Tolède (quatrième concile en 633), Szabolcs (1092), Gand (1112), Narbonne (1227), Béziers (1246). Après cette date, la nécessité d’une telle interdiction semble avoir disparue.

    « En conséquence, au XIIIe siècle, il n’y avait à Marseille, que deux commerçants d’esclaves juifs contre sept chrétiens.

    « En dépit des lois, de nombreux Chrétiens trafiquaient des esclaves avec les Juifs, et les dignitaires de l’Église de Bavière reconnaissaient même ce trafic en insistant pour que les Juifs et les autres marchands payent une taxe sur les esclaves. »

  29. François permalink
    4 avril 2011 18:58

    Je le repete. Je me demande bien sur quel talmud vous vous basez ? Le talmud d’internet par des sites d’extreme droite ?

  30. Koopa Troopa permalink
    4 avril 2011 20:08

    le vrai talmud, édition non censuré d’avant 1643… et non vos versions expurgées prises sur des sites juifs intégristes…

  31. 4 avril 2011 20:34

    François

    Il n’y a pas de Talmud « d’internet » que diffusent les sites d’extrême-droite, ceci ne veut strictement rien dire. Il y a le Talmud de Jérusalem et celui de Babylone auxquels se référa le père Justin Bonaventure Pranaitis, qui en publia les extraits censurés ou expurgés par les rabbins ou l’Eglise.

    Ce sont ces passages qui furent fustigés violemment par les Papes au cours des siècles. Ceci conduisit pour le Talmud, après sa condamnation, à sa demande d’interdiction et de crémation.

    Les 35 chefs d’accusations retenus contre le Talmud lors du procès de 1240 ont été mis par écrit dans l’ouvrage Extractiones de Talmud, ce qui permet de connaitre les passages condamnés par le pape Innocent IV :

    X. « Parmi eux (les scribes et les docteurs du Talmud) il y en a qui ont donné pour loi : ‘Le meilleur des chrétiens, tue-le’! » : (… ) « Rabbi Siméon dit : ‘Le meilleur des chrétiens, tue-le; le meilleur des serpents, écrase-lui la tête’… Le meilleur des chrétiens peut donc être tué comme un méchant. »

    XII. « Un chrétien peut être trompé, par ruse ou artifice, sans péché. » : « Ceci se lit dans l’Ordre Yeschuot, traité Baba-Kamma (fol. 38, a), chapitre Schor, (…) ; dans la Mischna (…). Par là les docteurs prouvent et disent que Dieu a livré aux juifs tous les biens des autres nations. »

    XXX. « Trois fois par jour, dans la prière qu’ils regardent comme la plus importante, ils maudissent les ministres de l’Eglise, les Rois, et tous les autres, mêmes juifs, qui sont les ennemis des juifs. »

    (Cf. No 10, BN Paris, fol. 231 in Le Brûlement du Talmud à Paris (1242-1244), Nouvelle Gallia Judaïca, Cerf, 1999).

    Par ailleurs :

    « Les premières éditions du Talmud, dit le Rabbin Drach, offrent le texte de ce code dans toute son intégrité, comme celle de Cracovie, de Venise en 1530, d’Amsterdam, 1600, in folio petit format. Il faut recourir à la grande table rabbinique de Venise, en 4 vol., imprimée chez Bamberg, pour trouver les passages hostiles dirigés contre les chrétiens. (Deuxième lettre d’un Rabbin converti, aux israélites, ses frères, sur les motifs de sa conversion, Paris, 1827, pp. 300, 301.)

    Saint Jérôme, le Pape Grégoire IX, l’auteur des Extractiones, Nicolas Donin, Sixte de Sienne, Maïmonide, Abrabanel, le Rabbin Drach, et bien d’autres, sont des autorités dont on ne pourra jamais infirmer les témoignages.

    C’est pourquoi nous avons reproduit leurs paroles et celles de tous les Papes qui légiférèrent contre le Talmud.

    Il reste donc ce fait indéniable, confirmé par tous les juifs convertis qui ont été unanimes à toutes les époques à présenter des accusations identiques, et que l’on peut aisément comparer à ce qui a été dit par Nicolas Donin au 13e siècle, Sixte de Sienne au 16e et le Rabbin Drach au 19e : le Talmud contient d’horribles blasphèmes contre le Christ, les chrétiens et l’Eglise.

    Pax Vobis +

  32. Francois permalink
    5 avril 2011 17:05

    Merci à la Question pour cette longue réponse !

    J’ai d’autres questions alors !
    1. Ou puis-je trouver Extractiones de Talmud ? ;
    2. je lis partout que Nicolas Donin avait fait de fausses citations. L’Eglise le reconnait aujourd’hui compris. Vous en pensez quoi ?
    3. Dans tous les cas, faut-il parler d’un texte qui daterait de 800 ans et qui n’est plus étudié ? Dans ce cas, faut-il alors commencer à déterrer les manuscrits de la mer morte et croire à ces parchemins apocryphes souvent en contradiction avec les Saintes Ecritures ?

    Je dois avouer être un partisan du IIeme Concile Oecuménique.

  33. Actualité de la Tradition permalink
    11 avril 2011 23:30

    « Depuis que les juifs se sont rendus responsables de la crucifixion de notre Seigneur Jésus Christ, ils ont, en tant que race et en tant que religion, toujours avec de nobles exceptions, continué de le rejeter jusqu’à aujourd’hui. Plus près de nous, c’est un fait historique que l’élaboration et les débuts du Communisme, par exemple, afin d’éloigner l’humanité de Dieu et de remplacer son Royaume par un paradis fabriqué de la main de l’homme, était largement de leur fait. Ils traitent d' »antisémite » quiconque se dresse contre n’importe quelle forme de leur athéisme. »

    Mgr Richard Williamson, « False Anti-semitism », Dinoscopus, 1er mars 2008.

    http://dinoscopus.blogspot.com/2008/03/false-anti-semitism.html

  34. apostolatus specula permalink
    12 avril 2011 17:45

    « Les israélites infatués de leurs privilèges, en étaient venus à ne plus considérer, dans l’Alliance faite avec Dieu, que leurs propres avantages. Ce fut l’erreur de leur NATIONALISME orgueilleux. Le messianisme juif était devenu politique, raciste, MATERIALISTE et terrestre. Ce fut le grand combat de l’action publique de Jésus, d’extirper dans le peuple l’erreur du messianisme juif. »

    Arquillière, Histoire de l’Église, pp. 13-14 (Démann, CS 1952, p. 83).

  35. Rentalmud permalink
    27 août 2011 18:16

    HAHAHAHAHAHAH Je veux être au premier rang lorsqu’il sépareront la Seine en deux. Sérieux « le peuple élu » morderire, désolé, mais j’étais pas là lors du suffrage universel HAHAHA. Arrêtez le délire les mecs mdr vous êtes nés comme les autres et vous crèverez comme tout le monde quand vous serez vieux. C’est juste que vous savez faire plus de fric que les autres (Dieu sait que le fric est pêcher, tien tien c’est bizarre…). Vous allez faire caca comme tout le monde et vous rotez comme les autres. Si vous êtes pas comme nous, allez bouffer du plastique ou d’la pierre sérieux, prouvez-le. Faite caca par les oreilles, j’sais pas quoi des preuves !!
    T’façon Il y a un Dieu tout en haut qui observe chacun d’entre nous et qui juge. Il prépare un merveilleux paradis pour les bons et les oppressés, et le Diable prépare un enfer brûlant pour les mauvais et les assassins.
    Et ce n’est pas le fait de suivre tel ou tel livre qui nous expiera de nos pêcher.
    Seuls nos actes sont jugés !!
    On en a rien a battre de ce que les gens lisent comme livre religieux.
    On est seuls avec nos actes. La vie est courte, utilisons la pour faire de bonnes oeuvres.
    Serieux, j’savais pas qu’ça existait une livre qui dit « ouai les mecs, tuez qui vous voulez ».
    En plus sur un ton de prophète HAHAHHAHHAHAHA, mais les gens qui lisent ces lignes arrivent vraiment a garder leur sérieux???
    Paix aux vertueux de ce monde, quelle que soit leur religion. Pour les autres, ben, Satan s’occupera de votre sort dans quelques années.

  36. Rentalmud permalink
    9 septembre 2011 19:26

    On dit souvent que les juifs sont sournois, intelligents etc…
    Mais il y a une chose qu’ils ont très très mal calculé :
    Si le monde se retourne contre eux, et bien il n’y aura personne pour les aider ou les cacher…
    A force de considérer les autres comme des « sous-merde », ils vont se retrouver tous seuls…
    Et ça, c’est leur vrai talon d’Achille…
    L’esprit communautaire, c’est cool quand on veut se faire plein d’fric…Mais ça se retourne contre soi à un moment ou un autre…
    Et malgré tout, il ne voient pas qu’ils se vautrent comme des aveugles dans un comportement qui fait que les gens les détestent de plus en plus : Galliano jugé, Strauss Khan libéré, Palestine assassinée, Dieudonné expulsé, Chrétiens traités de « Goys », télé monopolisée, documentaires sur la Shoah H24, musulmans montré du doigts à travers des mensonges outrageux qui les font passer pour des terroristes (voyons, vous, citoyens français, avouez que les musulmans dans le metro, les bus et les supermarchés sont totalement inoffensifs ! ils sont même les pauvres de nos société !)…
    C’est très dangereux de sous-estimer les autres peuples et individus, extrêmement dangereux…
    Et ça ne dure jamais bien longtemps…(voire les révolution arabes actuelles ! )
    Surtout quand on compare les statistiques démographiques (hum hum, les juifs sont à peu près 2 % sur terre ? ).
    Mais quand on est sur son petit nuage de luxe, de vêtements de soie, d’appartement grandiose, de piscine à remoux, de vacance à Miami, de commerce offert dès l’âge de 18 ans, ben on a du mal à s’apercevoir de ce que pense les autres qui nous entourent et qui ne sont que des « Goys » voyons !
    Perso, la plupart de mes connaissances éteigne la télé, tout les jours, l’air deséspéré, en soupirant « encore une! encore un! » ou « j’ai payé une école de journalisme à mon gosse, et il est au chômage »…
    Donc voilà, c’est bien dommage tout ça, le monde entier aurait pu être paisible, mais voilà, il y en a certains qui pensent être surhumains…
    Après tout, c’est peut être vrai…La question se pose de plus en plus en tout cas…Il n’y a qu’à voir cet article…
    Mais « surhumain » peut être compris de plusieurs manières, n’est-ce pas ?

  37. moor permalink
    25 novembre 2011 19:10

    Bonjour,

    Ne cherchez pas ! la dernière mise à jours du livre saint est le Coran tout y est expliqué vous trouverez toutes les réponses à vos questions et intérrogations.

    • Chrissa permalink
      27 novembre 2011 07:36

      @ moor ‘la derniere mise a jour du livre saint est le Coran tout y est explique vous trouverez toutes les reponses a vos questions et interrogations.’ Ah vraiment, moor! Devrons-nous considerer comme un acte de generosite votre conseil? Sachez donc que l’islam et son infame coran n’est autre qu’une entreprise juive.

      http://www.saint-remi.fr/popup.php?id= 675

  38. 28 novembre 2011 13:03

    moor a écrit : « Ne cherchez pas ! la dernière mise à jours du livre saint est le Coran tout y est expliqué vous trouverez toutes les réponses à vos questions et intérrogations. »

    Chrissa lui répond :

    « Ah vraiment, moor! Devrons-nous considerer comme un acte de generosite votre conseil? Sachez donc que l’islam et son infame coran n’est autre qu’une entreprise juive. »

    Ce que dit moor n’est cependant pas dépourvu de sens. Avez-vous entendu parler du livre « L’aventure monothéiste », écrit par Izy Morgensztern ? Dans ce livre, l’auteur propose une approche comparative inédite des trois monothéismes, conçus d’abord comme des projets de société. Car, explique-t-il, bien plus que d’aider les hommes à rejoindre un ciel improbable, ils ont cherché avant tout à leur rendre possible ici-bas une existence de justice et de paix : les spéculations religieuses et les constructions théologiques ont pris leur source là où une humanité se débattait avec des problèmes concrets, toujours actuels. . Après avoir présenté ce qui constitue leur fond commun, puis le dieu qu’ils se sont donné et leurs principaux livres, Isy Morgensztern interroge les raisons qui font que l’histoire a donné naissance à trois monothéismes et non à un seul. Et il en trouve une qui explique clairement le propos de moor : le christianisme et l’islam sont nés d’un « constat d’échec » du judaïsme pour l’un, du judaisme ET du christianisme pour le second. Ce soit-disant « constat d’échec » a été suivi de l’idée qu’il y avait eu une erreur de méthode. Pour le judaïsme en effet, selon Isy Morgensztern, le projet de société du monothéisme devait être confié à un peuple élu par Dieu. Quand le christianisme est né , « on » a pensé que ce projet devait être confié non à un seul peuple mais à l’ensemble de l’humanité et à une Eglise. Quand l’islam est arrivé, on a dit : « Pas de peuple élu, pas d’Eglise ! Il faut une Oumma, une communauté de croyants !’ ». Bref…D’où le propos de moor qui est probablement musulman

  39. Raphaël permalink
    12 août 2012 17:51

    Le Talmud est le Livre de Satan, la Bible des ennemis du Christianisme. Et notre monde est devenu le monde de Satan, l’Humanité s’est vendue, le désastre approche.
    Kyrie Eleison !

  40. Miville permalink
    21 janvier 2013 04:01

    Vous vous perdez dans un labyrinthe tendu pour vous exprès. Vous voulez citer à votre appui les textes sacrés ou supposément sacrés du judaïsme, comme le Talmud ou même certains passages de la Tora. Le Talmud ne peut pas servir de preuve car toute proposition y fait face à une autre qui dit le contraire : pour une proposition qui réduit les non-juifs au rang d’animaux, une autre punit les juifs de leurs péché en en faisant les serviteurs des autres jusqu’au jugement dernier; pour une proposition interdisant l’éducation aux non-juifs, une autre fait de l’éducation des non-juifs dans la sagesse juive un bienfait des plus méritoires. De toute façon le sujet des non-juifs prend très peu de place dans les discussions du Talmud. Vous devriez être plus inquiets qu’une immense partie du Talmud, en fait peut-être le gros, consiste en recettes de manipulation de la nature et surtout d’autrui par la sorcellerie, et que le sage est celui qui sait les utiliser à bon escient pour manipuler autrui, le manipulé, même et surtout juif, n’ayant qu’à s’en prendre à lui-même pour son inattention. Les sages considèrent généralement que le Talmud, par son enchevêtrement même de propositions et de contre-propositions utilisant tout l’arsenal de la rhétorique et aussi de la divination pour parvenir aux conclusions les plus absurdes et souvent méchantes, a pour but de mettre l’esprit face à la vanité de tout raisonnement et d’en donner le souverain dégoût qui seul procure le contact direct avec Dieu. La masse des moins sages s’en sert comme outil d’exercice de preuve de n’importe quoi à partir de n’importe quoi qui permet de devenir entre autres un avocat véreux ou un idéologue. Les religions indiennes sont en général encore pires à ce sujet, et il y est beaucoup plus difficile de s’y convertir qu’au judaïsme.

    Mais qu’est-ce qu’un juif? Un banquier? Le fait d’être juif n’est ni une affaire de foi ni non plus de sang, ni même une affaire tout court : les juifs eux-mêmes sont nostalgiques de l’époque antique où leur peuple était le plus prosélyte, convertissant les puissants de toute la terre connue de l’époque et aussi beaucoup de laissés pour compte frustrés des mêmes sociétés. Est juif celui qui a eu pour mère biologique ou adoptive une juive ou mieux encore, idéalement, une sorcière, laquelle peut être de n’importe quelle origine. La conversion au judaïsme qui dure un an est en fait une initiation à base d’exposition aux attaques psychiques sorcières (comme dans le vaudou haïtien, chez les maçons ou encore dans beaucoup d’ordres hindous pour étrangers) dont le sujet doit sortir toujours désireux de continuer malgré les horions, et que l’on considère comme équivalent au fait d’avoir subi l’emprise d’une mère juive. Le judaïsme n’est pas le fait d’être juif (la plupart des juifs actuels sont plutôt agnostiques et fort peu intéressés par leur religion) mais une méthode pour sortir de cette emprise. La mère sorcière en question est l’Égypte pour sortir de la matrice de laquelle il faut refaire en modèle réduit tout le parcours des Hébreux avec Moïse. Mais qu’est-ce qu’une sorcière? C’est une femme qui en épousant un homme cherche à épouser plutôt un portefeuille muni d’une queue et qui fait la prise de conscience que cet être impitoyable n’a pas de limite de compte de dépense ni non plus de puissance orgasmique si elle consent à n’éprouver des orgasmes avec lui que dans l’invisible et à se passer d’êtres trop humains dans son lit (ce qui est au demeurant très exactement la doctrine du féminisme radical moderne) être invisible impitoyable qui a pour nom Satan. Bien entendu il s’agit d’un pur prédateur qui peut aller directement puiser dans l’énergie vitale de tout un chacun au passage pour la transformer en chance économique pour elle (la Parnassa). La plupart des hommes sauront éviter une telle femme d’instinct, mais le fils qu’elle aura lui fournira toute l’énergie de son âme jusqu’à ce que ce dernier meure ou traverse la Mer Rouge. Comprenez que le fait d’être juif n’a rien à voir avec Dieu ni non plus avec les prophètes juifs ou non qui s’en réclamèrent. On peut être un Noir haïtien du teint le plus purement noir et être plus juif que juif pourvu d’avoir survécu à l’emprise d’une mère sorcière comme ce pays en compte tant. Le vaudou haïtien est une religion vénérant les principes du bien et du mal comme étant indissolubles dans le monde (mais pas chez les humains qui doivent choisir l’un ou l’autre avec la rigueur qui s’impose). Les vaudous qui choisissent le bien font des cérémonies rappelant plus ou moins les rituels catholiques traditionnels, et disposent d’une hiérarchie de prêtres assez semblables à ceux du catholicisme bien que plus haut en couleurs par leur costume et leur danse. Ceux qui choisissent le camp du mal se donnent des titres judaïques et font des rituels copiés de ceux de la cabale.

    • 16 juin 2013 22:14

      Le Talmud n’est pas un livre sacré.( Au sens ou il n’est pas révélé par Notre Créateur.)
      C’est une compilation de commentaires sur la Thora.

  41. Morad permalink
    11 août 2014 12:29

    Je pense réelement que peu à peu le monde ouvrira les yeux sur le grand mensonge des Juifs, du monde du sionisme qui contrôle le monde et même la France. Le sionisme, cette idéologie haineuse et vomitive est en parfait accord avec le Talmud, je dois dire que les Juifs sont très forts pour être arrivé par la ruse et le mensonge à faire avaler au monde tout ce qu’il avale actuellement, à avoir la main mise sur une grosse partie du monde alors que c’est une communauté faible en pourcentage compativement aux autres religions.
    Le Talmud est en parfait accord avec ce qu’il se passe en Palestine (et ailleurs), les nouveaux nazis se sont bien eux. Israël est le seul État au monde où la Constitution ne fixe pas les limites du territoire, on ne sait pas où commence et où se termine la délimitation territoriale du pays, tout simplement car Israël est un projet d’expansion, en violation évidemment de toutes les conventions de L’ONU, du bon sens et de l’amitié entre les peuples j’ai envie de dire. Être un non Juif en Israël c’est être considéré comme un sous-homme, là encor, le Talmud est en accord avec ce qu’il se passe là bas depuis la création de cet État… avant que le sionisme arrive, les Arabes et les Juifs vivaient en parfaite harmonie. C’est le seul pays au monde où ça se passe ainsi. Certains pro-Juifs extrémistes auront bon gesticuler pour tenter de nous faire croire que le Talmud a été falsifié par les Chrétiens, ça ne marche pas avec moi, ce que je vois tous les jours de mes yeux sur terre c’est exactement ce que le Talmud prescrit, c’est le livre du Diable ni plus ni moins, d’un Peuple maudit par Dieu depuis la nuit des temps. Le simple fait de lire les passage sur Jésus et Marie et on a saisi, à vomir, vraiment !
    Moi je plains les pauvres Juifs qui ne sont pas en accord avec le Talmud, les Juifs modérés ou même les athés, comme les rabbins de plus en plus nombreux à dire la vérité sur le Talmud ou la Torah (la version falsifiée, pas l’originale qui ne pouvait pas être nauséabonde car elle est descendu grâce à Dieu), et à se démarquer de cette politique d’extermination envers le peuple Palestinien.
    Un jour le monde saura, et ce jour est pour bientôt c’est certain.

  42. Elie permalink
    15 février 2016 15:33

    Bonjour tout le monde .
    Je vous prie de me pardonner mais tout ce qui se dit ici est totalement inexact .
    N’oublions pas que Jacob et Esav Son frère .
    A un certain degré dans l’essence même de Dieu il n’y a aucune différence entre le juif est le nom juif .bref tout cela me fait de la peine car ça nous éloigne de notre objectif à tous!
    Si ça peut nous aider et aussi vous intéresser je reste à votre entière disposition pour former un groupe se réunir et parler de tout ça tranquillement sans tabou !
    Cdt Elie Attia

Trackbacks

  1. Le Talmud est de nature satanique ! | Anti-imperialisme.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :