Skip to content

Le venin du modernisme !

18 février 2011

«  Quiconque veut être sauvé doit, avant tout, tenir la foi catholique :

s’il ne la garde pas entière et pure,

il périra sans aucun doute pour l’éternité.

Telle est la foi catholique :

 si quelqu’un n’y croit pas fidèlement et fermement,

il ne pourra être sauvé. »

(Symbole d’Athanase ou Quicumque)

 

  Pour lutter contre les idées infectes et pernicieuses, dont en particulier le naturalisme, le libéralisme, le panthéisme et l’évolutionnisme spéculatif en matière dogmatique, saint Pie X, qui avait déjà promulgué en 1907 une lettre encyclique intitulée Pascendi Dominici Gregis qui dénonçait vigoureusement les scandaleuses erreurs modernes, jugea nécessaire d’instituer une cérémonie de prestation de serment par laquelle chaque nouveau prêtre le jour de son ordination sacerdotale, ou quiconque parmi les clercs devant accéder à une chaire d’enseignement ou à un office ecclésiastique, solennellement, devait absolument abjurer, toutes les inexactitudes doctrinales que l’esprit du siècle avait introduites peu à peu au sein de l’Eglise, et déclarer qu’il rejetait avec force le venin des opinions délétères diffusées par des consciences désorientées hostiles à la Tradition sainte et sacrée du Magistère éternel.

– « Si quelqu’un dit, qu’il pourrait se faire que, selon le progrès de la science, on pourrait attribuer aux dogmes proposés par l’Eglise un autre sens que celui que l’Eglise lui donne et lui a donné, qu’il soit anathème. » (Vatican I, Canons sur la foi catholique : Ch. 4, Dentzinger 1818).

Publication de Pascendi Dominici Gregis,

la Lettre Encyclique de saint Pie X contre le modernisme,

dans le bulletin de la Semaine Religieuse du diocèse d’Arras en 1907.

 

 

Ainsi, le 1er septembre 1910, il fut imposé à tout membre de l’Eglise le Sacrorum antistitum, également appelé « Serment Antimoderniste », qui fut en vigueur jusqu’à Paul VI qui crut nécessaire, dans l’élan destructeur et délirant du concile Vatican II qui avalisa follement toutes les thèses combattues auparavant, en 1967, de l’abroger.

– « L’Esprit-Saint, en effet, n’a pas été promis aux successeurs de Pierre pour dévoiler, par son inspiration, une nouvelle doctrine, mais pour qu’avec son assistance ils gardent saintement et exposent fidèlement la Révélation transmise par les Apôtres, c’est-à-dire le Dépôt de la Foi. » (Pie IX, Const. Pastor Aeternus, Vatican I, Sess. IV Ch. IV, Dz. 1836).

 

 L’Esprit-Saint n’a pas été promis aux successeurs de Pierre

 pour dévoiler, une nouvelle doctrine ! 

 

Qu’est-ce qui, pour saint Pie X, rendait indispensable cette décision surprenante ? Tout simplement un constat absolument terrifiant et inquiétant : les ennemis de l’Eglise qui l’avaient attaquée de l’extérieur pendant des siècles se trouvaient à présent au sein même de l’institution et travaillaient à en saper les bases spirituelles diffusant des thèses extrêmement périlleuses pour le devenir de la foi, dont, en particulier, cette idée sulfureuse à propos de « l’évolution des dogmes, qui passeraient d’un sens à l’autre, différent de celui que l’Eglise a d’abord professé », ceci à la faveur des différentes périodes de l’Histoire au prétexte, hideusement subjectif et à la dérisoire vanité, d’un nécessaire approfondissement spéculatif de la foi, les modernistes acceptant, comme on le sait, et ainsi qu’il est devenu courant de le remarquer chez les partisans de cette position, l’idée d’une évolution dynamique de la doctrine de l’Église par opposition à l’ensemble des dogmes fixes, ce que repoussa avec fermeté saint Pie X dans Lamentabili sane exitu (1907), expliquant clairement que la Vérité de la Révélation ne changeait pas à la faveur des temps mais restait immuable pour tous les hommes.

Lire :

LE VENIN SPÉCULATIF DE L’HÉRÉSIE MODERNE

FACE A LA DOCTRINE SACRÉE DE L’ÉGLISE

69 commentaires leave one →
  1. 18 février 2011 19:46

    Dans l’encyclique « Pascendi Dominici Gregis », Pie X dénonce ceux qui se posent en « rénovateurs de l’Eglise » (1907) en agissant de l’intérieur pour la changer. Il n’a pas fallu attendre bien longtemps (concile Vatican II) pour que la victoire de ces « rénovateurs de l’Eglise » soit consommée.

    • Eloi permalink
      19 février 2011 08:18

      C’est comme si saint Pie X avec la ferme condamnation du modernisme dont toutes les thèses sont soutenues par Rome aujourd’hui, puis Pie XII avec Vacantis sedis protégeant la charge pontificale de sorte que l’unité de l’Eglise soit maintenue même avec un pape douteux, avaient prévu ce qui allait arriver avec Vatican II.

      C’est un miracle que l’Eglise soit encore debout.

      L’oeuvre de la Tradition incarnée par la FSSPX qui reste seule à critiquer point par point les orientations conciliaires, est le seul espoir de redressement.

  2. sand permalink
    19 février 2011 01:19

    Le modernisme selon saint Pie X fut « l’égout collecteur de toutes les hérésies », et cette formule est très vraie.

    C’est pourquoi lutter contre lui, est si complexe, sachant qu’il est parvenu à rendre son hérésie invisible en corrompant l’Eglise de l’intérieur.

    La Question a Donc raison d’insister comme elle le fait sur ce combat important, car le modernisme est réellement l’ennemi principal de la Tradition.

  3. pèlerine permalink
    20 février 2011 16:07

    Sand a parfaitement raison, seule la FSSPX peut critiquer les erreurs de la Rome moderniste, il est demandé aux autres traditionalistes de se taire, demandez de dire publiquement ce qu’ils pensent de la future réunion d »Assise? sans la Frat l’Eglise s’écroulerait.

    • shalom permalink
      20 février 2011 20:34

      si je comprends bien la FSSPX c’est l’Eglise catholique .

  4. Organiste39 permalink
    21 février 2011 07:52

    Oui la FSSPX a la juste position, entre le modernisme d’une part et le sédévacantisme qui n’est pas une solution pour y remédier!

    • Vehementer permalink
      21 février 2011 10:51

      Exact, la FSSPX (et la Contre Réforme Catholique de l’abbé de Nantes même si sa vocation est plus monastique que sacerdotale), représente la seule attitude cohérente face à l’actuelle crise que traverse l’Eglise : conserver la fidélité au pape tout en résistant aux erreurs modernistes.

      Il n’y a pas d’autre position qui soit catholique et conforme à ce que firent tous les saints et docteurs de l’Eglise depuis des siècles.

  5. pèlerine permalink
    21 février 2011 12:11

    Shalom
    La FSSPX est le ciment de l’Eglise, elle garde les dogmes, la messe et la foi, mais elle n’est pas l’Eglise.

    • sand permalink
      21 février 2011 18:30

      Bien d’accord avec vous pèlerine, la FSSPX est l’ultime chance de salut pour l’Eglise !

      C’est pourquoi l’oeuvre de Mgr Lefebvre peut être regardée comme étant de nature providentielle face au modernisme.

      PS. N’oublions-pas de prier pour les Intransigeants !!

  6. Joseph permalink
    21 février 2011 14:57

    Sauf que la Fraternité Saint Pie X est en communion avec des gens qui sont, et elle le dit elle même, hérétiques et apostats. Sur ce blog vous parlez aussi de l’hérésie moderniste et de l’apostasie d’Assise. Faudrait être cohérents.
    Comme disait Mgr Lefebvre, ce n’est pas nous qui quittons l’Eglise, c’est eux qui l’ont quittée, et si nous nous séparons d’eux, (l’église moderniste) c’est pour rester dans l’Eglise.

    • hannibalgenga permalink
      21 février 2011 18:28

      Joseph

      Il y a une grosse différence entre résister à l’erreur, résistance légitime et même nécessaire lorsque les temps l’imposent, et le schisme sédévacantiste qui jette le bébé avec l’eau du bain, ou plus exactement l’erreur avec la papauté. Là on tombe dans une attitude irresponsable qui croyant répondre à la situation l’aggrave plus encore, et surtout rend impossible le retour de la Tradition. Car avec une Eglise détruite et divisée en de multiples chapelles irréconciliables comment ferez-vous pour élire un pape ? Quel est le conclave qui sera capable de désigner le futur pape ? On voit bien que le sédévacantisme c’est en réalité la porte ouverte à un anéantissement de l’Eglise.

    • shalom permalink
      21 février 2011 20:03

      qui d’entre vous seraient les plus catholiques ??? si tant est que l’on puisse être plus catholique qu’un catholique . Un  » conciliaire » est-il catholique ? Un tradi FSSPX est -il catholique ? Un sedevatantiste est-il catholique ? Y-at-il des catholiques qui s’ignorent ? Y-a-t-il des catholiques qui prétendent l’être et qui ne le sont pas ? Un catholique qui refuse d’obéir au pape est-il encore catholique ? Un pape qui répand des hérésies est-il encore catholique ? Un catholique qui est en union avec un pape qui répand des hérésies est-il encore catholique ???
      Il y a combien de sortes de catholiques ? Vous n’imaginez pas l’image que vous donnez avec vos querelles de clochers . Il faut vraiment avoir envie de se convertir !!!
      Mais au fait moi vous me conseillez de suivre qui ? Question sérieuse je précise .

    • 21 février 2011 22:53

      shalom

      On est pas dans un concours pour savoir qui est le plus ou moins catholique.

      La réponse est simple, donnée par la catéchisme :

      « Quel est le vrai chrétien ?

      Le vrai chrétien est celui qui est baptisé, qui croit et professe la doctrine chrétienne et obéit aux pasteurs légitimes de l’Eglise.

      Qu’est-ce que la doctrine chrétienne ?

      La doctrine chrétienne est la doctrine que Jésus-Christ Notre Seigneur nous a enseignée pour nous montrer la voie du salut.

      De qui devons-nous recevoir et apprendre la doctrine chrétienne ?

      Nous devons recevoir et apprendre la doctrine chrétienne de la sainte Eglise catholique.

      Comment sommes-nous certains que la doctrine chrétienne que nous recevons de la sainte Eglise catholique est la vraie ?

      Nous sommes certains que la doctrine chrétienne que nous recevons de l’Eglise catholique est la vraie, parce que Jésus-Christ, auteur divin de cette doctrine, l’a confiée par ses Apôtres à l’Eglise qu’il fondait et constituait maîtresse infaillible de tous les hommes, lui promettant son assistance divine jusqu’à la fin des siècles.

      Sommes-nous obligés d’obéir à l’Eglise ?

      Sans aucun doute nous sommes obligés d’obéir à l’Eglise parce que Jésus-Christ lui-même nous l’ordonne, et parce que les préceptes de l’Eglise aident à observer les commandements de Dieu.

      Est-ce un péché de transgresser un précepte de l’Eglise ?

      Transgresser délibérément un précepte de l’Eglise en matière grave est un péché mortel.

      Qui peut dispenser d’un précepte de l’Eglise ?

      Il n’y a que le Pape qui puisse dispenser des préceptes de l’Eglise, et ceux à qui il en a donné le pouvoir. »

      Catéchisme de st. Pie X, ouvrage d’instruction à la doctrine chrétienne (1906).

      C’est clair, précis et explicite.

      Celui qui se conforme à ces règles et qui reconnaît le Pape comme légitime successeur de Pierre est catholique, celui qui ne s’y conforme pas et refuse de reconnaître le Pape en s’autorisant le droit de juger qui est ou n’est pas le chef de l’Eglise ne l’est pas.

    • shalom permalink
      21 février 2011 23:22

      merci pour la réponse Sulpice
      mais personne ne m’empêchera de constater que les conciliaires affirment la même chose que vous tout en rejetant vos positions , les sédévacantistes également citent les mêmes textes que vous , et comme vous, tout ceux que je viens de citer se disent catholiques . L’enseignement de l’Eglise a changé de façon impressionnante depuis Vatican II et oriente ainsi les catholiques vers la mise en place de la  » religion mondiale  » est-ce là l’oeuvre de Jésus Christ ??? ou celle de Satan ??? Comprenez-moi il y a là véritablement matière à division , et si quelqu’un désire sincèrement se convertir vos simples explications , au demeurant assez incroyables et incompréhensibles , ( je suis catho mais j’obéis pas au pape … il détruit l’Eglise mais c’est le pape … etc ) me laissent extrêmement perplexe . Personnellement je sais que cette Eglise conciliaire a été mise en place et je sais par qui … vous le savez également . Alors quand je lis la Bible où je vois qu’il est écrit  » qu’un esprit d’égarement  » sera répandu , j’ai bien peur que vous ne fassiez preuve de cet  » esprit  » . J’étais du  » mauvais côté  » et je désire approfondir cette foi catholique et chercher la vérité , mais quand je vous lis, (toutes mouvances confondues ) , je me pose beaucoup de questions , et je tremble , trouverais-je un jour la vraie foi sur la terre !!!
      Il faut savoir reconnaître ses ennemis , car eux ils ne se trompent pas

    • Sulpice permalink
      22 février 2011 00:24

      shalom

      Vous embrouillez trop les choses. Qu’il y ait des divisions entre catholiques ce n’est pas une nouveauté. Dès les premiers temps de l’Eglise entre saint Paul et saint Pierre par exemple les analyses furent parfois divergentes (ceci se voit dans les Actes des Apôtres), et tous les deux formaient pourtant bel et bien l’Eglise, la même et unique sainte Eglise.

      La frontière est donc facile, hier comme aujourd’hui et demain, à déterminer entre un catholique et celui qui ne l’est pas comme je l’ai écrit : « celui qui se conforme aux règles du catéchisme et qui reconnaît le Pape comme légitime successeur de Pierre est catholique, celui qui ne s’y conforme pas et refuse de reconnaître le Pape en s’autorisant le droit de juger qui est ou n’est pas le chef de l’Eglise ne l’est pas. »

      Ce sont en effet les deux critères, la doctrine (ou la Tradition) et le Pape.

      S’il en manque un de ces deux critères, ce n’est plus du catholicisme.

      – Les modernistes reconnaissent le Pape mais sont infidèles à la doctrine : ils ne sont plus catholiques.

      – Les sédévacantistes sont fidèles à la doctrine mais ne reconnaissent pas le Pape : ils ne sont plus catholiques.

      Il est par conséquent aisé de savoir comment se comporter vis-à-vis de Vatican II. Il suffit de se demander si ce concile est en accord avec ce qui fut toujours cru et enseigné dans l’Eglise ? La réponse est évidente.

      Donc en s’en tenant aux principes catholiques : Tradition et Papauté, on comprend immédiatement quelle est l’attitude exacte qu’il faut avoir pour rester un catholique fidèle.

      Et cette attitude se résume ainsi : s’opposer avec fermeté à la doctrine novatrice tout en ne s’écartant jamais, et sous aucun prétexte, du respect dû envers le légitime successeur de saint Pierre.

  7. pèlerine permalink
    21 février 2011 19:55

    Il ne faut pas être un théologien pour comprendre la grave erreur du sédévacantisme, se séparer de Rome conduit directement au protestantisme, faisons confiance, Mgr lefebvre n’a agit que pour le bien de l’Eglise.
    Oui, prions pour les intransigeants.

    • Jean-Baptiste Tournaire permalink
      22 février 2011 01:35

      Sulpice écrit:

      Ce sont en effet les deux critères, la doctrine (ou la Tradition) et le Pape.

      S’il en manque un de ces deux critères, ce n’est plus du catholicisme.

      – Les modernistes reconnaissent le Pape mais sont infidèles à la doctrine : ils ne sont plus catholiques.

      – Les sédévacantistes sont fidèles à la doctrine mais ne reconnaissent pas le Pape : ils ne sont plus catholiques.

      Réponse:
      Votre alternative est une affirmation de pure rhétorique.
      Les modernistes professent une autre doctrine, dans laquelle « le pape » n’est pas le pape Catholique de la Doctrine Catholique.
      Donc il ne reconnaissent pas un pape qui soit catholique: voilà la première erreur.
      les sédévacantistes dénoncent des Innovateurs, – l’Ancienne religion hébraïque connaissait la sanction tombant sur de tels criminels, –
      et parce qu’ils attendent, et ils réclament un Pape
      catholique, et parce que, au moyen de cet acte même de crier vers Dieu afin qu’il envoie un Pape à l’Eglise, ils sont semblables aux nabim qui crient dans le désert, contrairement à ceux qui s’accomodent du crime hérodien…il sont Catholiques au Désert !

      Si Pastor Aeternus rappelle qu’il y aura toujours un pape, c’est par exemple parce que le pape répond à cette défintion donnée par Dom Guéranger (in Institutions, ch. IX §222)
      ………………………………………………………………………………………………………………………………………………
      d’où vient que l’unité qui donne
      la vie dans l’Église latine est impuissante à la ranimer en Orient? C’est que l’unité, qui est la condition d’existence de toute société, n’est vraiment constituante qu’autant qu’elle résulte de l’adhérence des membres divers à leur centre véritable et naturel. Rome est la force vitale de l’Église catholique, parce que ROME EST INAMOVIBLE DANS LA FOI , parce qu’elle est le fondement posé, non par l’homme, mais par JESUS-CHRIST.
      ………………………………………………………………………………………………………………………………………..
      Or le blog la Question semble enseigner que des individus qui professent une foi antinomique à celle enseignée par Notre-Seigneur Jésus-Christ auraient été choisis par Dieu, POUR paître Son Troupeau. Encore, s’il disait qu’il s’agissait du résultat criminel formant le châtiment immanent de l’apostasie générale, dont Il laisse se produire les effets désastreux …Mais non.

    • calixte permalink
      22 février 2011 12:00

      Jean-Baptiste Tournaire

      Sulpice a parfaitement raison.

      – Les modernistes reconnaissent le Pape élu légitimement par le Conclave qui est la seule autorité constituée apte à désigner le Pape. Il n’y a pas d’autre manière d’élire un Pape.

      En connaissez-vous une autre ? Si oui merci de nous la préciser.

      Mais refusant la doctrine séculaire de l’Eglise les modernistes ne sont plus catholiques.

      – Les sédévacantistes, bien que respectueux de la doctrine séculaire de l’Eglise, se font schismatiques, quels que soient leurs arguments (votre image des catholiques au désert n’est pas sans rappeler les Camisards…) en ne reconnaissant pas le Pape élu par le Conclave.

      Se mettant en rupture grave d’avec le « droit divin » selon lequel « pour toujours saint Pierre aura des successeurs dans sa primauté sur l’Eglise universelle » (Pastor Aeternus, Vatican I), ils tombent fatalement sous le coup de l’anathème, et ne sont donc plus catholiques.

      Les lois de l’Eglise, ce qu’oublient les partisans de la vacance du Saint-Siège comme les modernistes, ne sont pas soumises à l’interprétation subjective, en particulier les lois relevant du « droit divin », droit fondé et institué par Notre Seigneur Lui-même.

      L’attitude sédévacantiste rejoint donc celle des modernistes qui s’autorisent de prendre une part des obligations et en rejettent une autre part.

      Etre catholique c’est respecter toute la foi catholique, rien que la foi catholique ; c’est y être obéissant entièrement, en toutes ses parties selon le Symbole de saint Athanase : « Quiconque veut être sauvé doit, avant tout, tenir la foi catholique : s’il ne la garde pas entière et pure, il périra sans aucun doute pour l’éternité. » (Symbole d’Athanase ou Quicumque)

      Il faut donc être conséquent et fidèle en tout, sinon c’est l’erreur et l’éloignement coupable de la foi catholique pour la perte des âmes !

  8. apostolatus specula permalink
    21 février 2011 23:02

  9. Organiste39 permalink
    22 février 2011 14:09

    Sulpice a raison, ce n’est pas de la simple réthorique; unissons nous tous derriere notre pape tout en continuant à empêcher les erreurs de pourrir l’Eglise de l’intérieur; Satan est un excellent politicien, il fait de l’ENTRISME!!!

    Ne nous laissons pas avoir…les modernistes ne demandent que cela, et les sédévacantistes…aussi! (Golias et Virgo-maria, même si c’est différemment, tous à côté de la plaque…)

    Et Satan aura gagné…c’est bête (pas pour la Bête), non??????? (sauf que grâce à Dieu, les portes de l’enfer n’auront pas le dernier mot…)

  10. shalom permalink
    22 février 2011 18:56

    calixte ou Sulpice ou Jean-Baptiste Tournaire

    pourriez-vous me dire combien de prêtres compte chacune de vos mouvances ? et savez-vous combien il y a de prêtres dans l’Eglise officielle ? je ne sais pas s’il y a des statistiques officielles , enfin pour l’Eglise conciliaire il doit bien y en avoir . Merci de vos réponses , si vous savez bien sûr !

    • Pépin permalink
      27 mars 2011 23:27

      peu importe le nombre de prêtres qui se trouve dans la FSSPX. il sont prêtres comme les sédévacantistes, il sont tous unis dans la même foi, et retrace tout ce que Jésus à enseigner.
      Bien qu’il ai des divergences de vus, n’en reste pas moins que ce qui est enseigné en matière de foi, est identique, chez les una-cum que chez les non una-cum.
      il faut arrêter de critiquer les prêtres.
      un prêtre FSSPX ou un prêtre sédévacantiste, sont tous les deux prêtres de toujours, donc font partie de l’église de Dieu on n’a pas à juger.
      Qui a raison ou tord les messe de chaque côté sont valides.

  11. 22 février 2011 21:47

    shalom

    Attention à votre formulation, il ne s’agit pas de « mouvances », L’Eglise n’est pas un parti politique.

    Ceci étant précisé, pour répondre à votre question intéressante, voici ce que l’on peut dire :

    – Pour l’Eglise officielle, d’après les chiffres de l’agence de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, le nombre de prêtres s’élevait à 407 262 en 2006. A signaler que la revue jésuite italienne Civilta Cattolica, dont les sources sont très sérieuses, indique en 2007, sur la base de chiffres diocésains, que de 1964 à 2004, 69 063 prêtres ont quitté leur ministère.

    – La FSSPX quant à elle compte aujourd’hui 529 prêtres, plus de 200 séminaristes dans six séminaires, 117 frères, 164 religieuses, et représente 600 000 fidèles dans au moins 30 pays.

    http://www.fsspx.org/fr/homepage/a1s1/

    – Enfin s’agissant du sédévacantisme difficile d’établir un chiffre précis. Fortement actif sur internet, le courant reste cependant modeste du point de vue des effectifs réels. On peut se faire une idée très approximative du nombre de prêtres par la liste de chapelles proposant des messes non « una cum », c’est-à-dire qui ne citent pas le nom de Benoît XVI lors du Canon de la messe.

    Une fois n’est pas coutume référons-nous à notre « ami » Clément :

    http://www.catholique-sedevacantiste.com/article-24781754.html

    On doit signaler toutefois pour bien comprendre le phénomène, que le sédévacantisme ne représente pas un courant homogène étant très divisé entre les « sédévacantistes complets », et les « sédéprivatistes » qui soutiennent que les papes actuels le sont « matériellement » mais non « formellement ».

    A ces deux tendances principales il faut rajouter les « conclavistes », constitués d’évêques sacrés dans des conditions plus que fantaisistes, et qui sont allés jusqu’à élire, se faire élire ou s’auto-proclamer « papes », et dont la liste non exhaustive prête plutôt à rire :

    * Clément XV (Michel Collin) (1905-1974), prêtre du diocèse de Nancy. Dit avoir eu en 1963 une révélation céleste qui le désigne comme Pape sous le nom de Clément XV. Il prêche une doctrine ultra traditionnelle empreinte de messianisme extra-terrestre. A sa retraite en 1968, sa mouvance connaît diverses scissions, Grégoire XVII se proclame son successeur.
    * Emmanuel 1er (Gino Frediani, 1913-1984). Autoproclamé pape en 1973 en Italie. Décédé en 1984 sans succession, ses fidèles attendant sa résurrection.
    * Pie XIII, (Lucian Pulvermacher, né en 1918 et décédé en 2009) élu suite à un conclave par téléphone en 1998, auparavant une petite assemblée de religieux avait décrété que les quatre papes ayant succédé à Pie XII étaient des usurpateurs, et qu’il fallait occuper le siège vacant.
    * Pierre II, (Maurice Archieri, né en 1923). Mécanicien automobile en retraite habitant Le Perreux en banlieue parisienne, investi par l’opération du Saint-Esprit (ce sont ses propres termes) en 1995. Son fils Jean-Marie Archieri, (né en 1951) lui succédera.
    * Grégoire XVII (ou Jean-Grégoire XVII) Jean-Gaston Tremblay, Ce canadien, né en 1928 se proclame le successeur de Clément XV en 1968. Installé à Sainte-Jovite au Québec. A nommé son successeur qui sera une femme, Grégoria XVIII.
    * Pierre II (né en 1934) de son vrai nom Manuel Alonso Corral, auparavant « Père Isidore » a pris la succession de Grégoire XVII (Dominguez) en 2005 à la mort de ce dernier.
    * Grégoire XVII (Clemente Domínguez) (1946-2005). Andalou. A la mort de Paul VI, en 1978, il affirma avoir reçu un message de la Vierge, et se proclama successeur du pontife, sous le nom de Grégoire XVII. Il fonde l’Ordre des Carmélites de la Sainte face, excommunie Jean-Paul II, béatifie le général Franco et crée un Vatican dissident.
    * Linus II (Victor Von Pentz, Sud-Africain né en 1953, vivant en Angleterre), élu par un conclave réuni à Assise en Italie en 1994. Quatre jours plus tard, ses partisans tentent de pénétrer au Vatican pour l’installer à la place de Jean-Paul II mais se font refouler par la police.
    * Michael 1er (David Allen Bawden) Américain. Né en 1959, proclamé pape depuis 1990, prétend que Paul VI était le diable lui-même.
    * Pierre II (William Kamm, allemand né en 1950, vivant en Australie). La Vierge Marie lui aurait directement conseillé de sélectionner pour épouses 12 reines et 72 princesses, qui lui permettraient de redévelopper la race humaine après sa destruction par une boule de feu. Condamné à 10 ans de prison pour agression sexuelle.
    etc.

    Pax Vobis +

    • Antonin Lescure permalink
      1 mars 2011 23:53

      Pierre II, le dernier de votre liste est un sacré numéro !

      Né en 1950 à Cologne (Allemagne), William Kamm alias “Little pebble” (“Petit caillou”) fonde l’ordre de Saint-Charbel (du nom d’un saint-libanais) en Australie au début des années 80. Ce prophète autoproclamé, qui n’a jamais eu de fonction dans l’Église, mais prétend recevoir la visite mensuelle de la Vierge, voire parfois de Jésus, se fait remarquer par son culte millénariste basé sur des prédictions catastrophiques.

      S’annonçant comme le futur dernier pape de l’Histoire sous le nom de Pierre II, il prédit la fin du monde pour Pâques 2004 et divers désastres qui n’arrivent évidemment jamais.

      En octobre 2005, Kamm a été jugé coupable et condamné à 5 ans de prison ferme pour agression sexuelle sur une jeune fille de 15 ans. Kamm prétendait qu’elle était l’une de ses 84 épouses mystiques. En effet, la Vierge Marie se serait adressé à lui, le conseillant de sélectionner pour épouses 12 reines et 72 princesses, qui lui permettraient de redévelopper la race humaine après sa destruction par une boule de feu.

      Kamm a toujours clamé son droit à la polygamie, prétendant que Marie a fait de lui un « nouvel Abraham ». Les lettres que Kamm adressait à la jeune fille ont été rendues publiques durant le procès, et leur contenu explicitement sexuel a pu servir de preuve à sa charge.

      En mai 2007, Kamm a de nouveau été jugé coupable d’agression sexuelle et d’attentat à la pudeur sur une autre jeune fille de 15 ans.

      En août 2007, en appel, Kamm a été condamné à la peine maximale de 10 ans de prison ferme.

      Lors d’une prétendue apparition :

    • Vehementer permalink
      2 mars 2011 00:10

      David Allen Bawden (né le 22 Septembre, 1959), le prétendu pape Michael Ier, élu par un groupe de six laïcs sédévacantistes estimant que les papes élus depuis la mort de Pie XII en 1958 étaient tous invalides parce que «modernistes», est pas mal non plus dans le genre dinguerie !

      Rappelons que les conclavistes et certains sédévacantistes considèrent que si le collège des cardinaux ne ne peut plus élire un pape valide, les laïcs catholiques peuvent le faire, en vertu du principe de « epikeia « (fonds propres).

      Voici ce fou dans sa salle à manger transformée en chapelle :

  12. shalom permalink
    23 février 2011 00:04

    La Question

    merci pour cette réponse détaillée .
    J’ignorais qu’il y avait autant de [faux] papes !!!

  13. Pélikan permalink
    1 mars 2011 23:38

    Toujours soucieux de protéger l’image de son cher « pape Benoît » mais bien obligé, vis-à-vis des prêtres et des fidèles, de réagir aux dernières initiatives de celui-ci, Mgr Fellay ne trouve rien de mieux que de dire qu’il ne comprend pas pourquoi Joseph Ratzinger multiplie les actes et déclarations contraires à la foi. Il n’a pas d’explication !

    Il dit trouver « tout cela » étrange, mais son souci premier, qui revient comme une obsession, est de persuader les fidèles de ne surtout pas dire ou même penser que Benoît XVI n’est pas « pape ».

    http://sedevacantisme.wordpress.com/2011/02/28/mgr-fellay-nie-publiquement-le-dogme/

    • calixte permalink
      2 mars 2011 10:42

      Pélikan

      Son souci premier est de sauver l’Eglise et de lui permettre de revenir à la Tradition.

      Non pas de contribuer, comme le font les sédévacantistes dans leur folie, à sa ruine en détruisant le seul élément de salut qui nous reste : la Papauté.

      Telle est la seule attitude constructive, sage, conforme à la doctrine des docteurs et théologiens, pieuse et pour tout dire catholique dans cette période de crise que traverse l’Eglise.

    • 2 mars 2011 13:42

      On ne sauve pas l’Eglise en adulant un pécheur public du calibre de Joseph Alois Ratzinger!

      Au contraire!

      Le souci de Bernard Fellay devrait être de sauver son âme qu’il va perdre en continuant de nous mentir!

    • hannibalgenga permalink
      2 mars 2011 19:56

      Le souci de Mgr Fellay s’il vous plaît ! est de conduire la seule chance réelle de rétablissement de la Tradition dans l’Eglise en tenant sur deux points :

      – Aucune faiblesse à l’égard des erreurs du modernisme et contestation de l’esprit, de la lettre et des orientations de Vatican II.

      – Aucune attitude schismatique qui aboutirait immédiatement à l’éclatement catastrophique de l’Eglise en des centaines de chapelles autocéphales.

      Voilà la seule voie conforme à l’enseignement des pères, en réalité la seule voie qui soit catholique.

  14. Vehementer permalink
    2 mars 2011 11:00

    Loprsqu’on voit la prolifération des faux papes sédévacantistes, on comprend pourquoi l’attitude de la FSSPX est la seule sérieuse car les idées schismatiques produiraient immédiatement des centaines d’illuminés qui se déclareraient papes !

    Un autre spécimen Linus II (Victor Von Pentz, Sud-Africain né en 1953), séminariste dans le Minnesota, élu par un pseudo conclave réuni à Assise en Italie le 25 juin 1994.

    Quatre jours plus tard, ses partisans tenteront de pénétrer au Vatican pour l’installer à la place de Jean-Paul II mais se font refouler par la police !

    Ce pauvre homme dérangé mentalement, vit aujourd’hui en Angleterre dans son HLM habillé en pape :

    http://catholicusanglicanus.files.wordpress.com/2011/01/alexander9.jpg?w=166&h=239

    • Shalom permalink
      2 mars 2011 12:04

      Il y a Linus II , et Jean Paul II Linus-able
      Linus 2. , Jean Paul 2 match nul

      Heureusement a la frat , contrairement aux sedevac et leurs papes cingles, leur évêque lui n est pas Fellay !

    • 2 mars 2011 13:37

      Entièrement d’accord! Car effectivement, «l’attitude de la FSSPX est la seule sérieuse» pour damner beaucoup d’âmes!

      Dommage que Karel de la libre antenne sur Fun Radio (qui va recevoir un défi public de ma part) ne sera pas assez «cool» pour être un soir «en direct» chez le locataire actuel du Vatican!

    • hannibalgenga permalink
      2 mars 2011 19:57

      L’attitude de la FSSPX est la SEULE sérieuse pour sauver toutes les âmes qui veulent rester catholiques !

    • 2 mars 2011 20:17

      Oui, d’accord! Au niveau de la Providence vous avez raison. Jésus se sert des hérésies pour sauver les catholiques. Les catholiques de bonne volonté voient que la FSSPX n’est pas catholique. Vu que la FSSPX est relativement grande, elle est d’une certaine manière «la SEULE sérieuse pour sauver toutes les âmes qui veulent rester catholiques»!

  15. pèlerine permalink
    2 mars 2011 20:18

    Je connais bien des prêtres de la FSSPX, aucun n’est d’accord avec toutes les erreurs actuelles, leur jugement est sûr, leur enseignement impeccable, ils ne se séparent en rien de l’enseignement de l’Eglise, n’ont pour référence que les grands maitres de la chrétienté, se mobilisent autours du St Sacrement,, de Notre Dame et n’ont de souci que celui des âmes, ils oeuvrent pour l’Eglise, pour convertir, pour l’Amour du Christ!

    • shalom permalink
      2 mars 2011 21:31

      pèlerine

      il parait qu’il y a pas mal de prêtres sédévacantiste à la fraternité , c’est peut-être de ceux là dont tu parles sans le savoir !

  16. Organiste39 permalink
    3 mars 2011 13:06

    Shalom,

    facile de croire aux rumeurs -voire d’en inventer- puis de les propager pour diviser et tout casser!

    • shalom permalink
      3 mars 2011 20:05

      C’est toi qui lance des rumeurs !!! Des prêtres sédévacantistes ils y en a , et pas qu’un peu !!! et ce que l’on peut leur reprocher c’est de ne pas se dévoiler et ainsi de tromper l’assistance .

    • Eloi permalink
      3 mars 2011 20:49

      Bien sûr qu’il y a des prêtres sédévacantistes dans le milieu hostile à Vatican II qui vivent parfois à la marge de la FSSPX souvent après avoir été ordonnés par Mgr Lefebvre. Mais il y en a tout de même pas des régiments, fort heureusement !

  17. Organiste39 permalink
    4 mars 2011 08:45

    Shalom,

    Vous avez l’air de bien connaître la Fraternité! Mais la connaissez vous finalement si bien que ça? Il est possible que certains abbés ressentent de la symphatie pour le sédévacantisme (ils ne doivent pas être bien nombreux) ou qu’ils se posent des questions, c’est leur droit le plus légitime.
    Mais ils ont l’intelligence d’obéir et de rester dans la fidélité au pape (pas à ses erreurs modernistes), donc ils ne trompent personne, c’est plutôt du courage!!!

    • shalom permalink
      4 mars 2011 11:06

      Organiste39

      c’est incroyable cette mauvaise foi , ces prêtres sédévacantistes à l’intérieur de la fraternité , s’il sont sédévacantistes c’est précisément qu’il ne reconnaissent pas le  » pape » , contrairement à ce que tu dis :  »
      : »Mais ils ont l’intelligence d’obéir et de rester dans la fidélité au pape (pas à ses erreurs modernistes), donc ils ne trompent personne, c’est plutôt du courage!!! :  »

      donc ils ne lui obéissent pas ( comme d’ailleurs que la plus grande partie de vos prêtres !!! ) , pas plus qu’ils ne lui sont fidèles !!!
      Tu tiens un discours incohérent, tu voudrais nous faire croire qu’à la FSSPX les prêtres sont fidèles au  » pape » ??? alors qu’ils ( vous ) ne cessent de critiquer ses positions, et de lui désobéir !!! Qu’elle drôle de définition de la fidélité au pape !!!
      Quant à dire qu’ils ne trompent personne , alors là c’est vraiment prendre ( de leur part à eux comme de la tienne ) les gens pour des imbéciles !!! les fidèles  » una cum » feraient quelle tête s’ils apprenaient la vérité au sujet de ces prêtres ??? Quant au courage dont tu parles on se demande où il est le courage , rester et se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas , uniquement pour pouvoir boire et manger et avoir un toit sur la tête , bravo le courage !!!
      Décidément , on se demande qui vous servez !!!
      Moi j’ai ma religion , mais Jésus m’intéresse , je l’ai déjà dis , je veux savoir la vérité , toute cette affaire est très grave . Je sais qui est à l’origine de l’effondrement ( mais pas de sa disparition ) de l’Eglise , mais quand je lis des commentaires comme les tiens ( les vôtres ) , je me rends bien compte que vos  » ennemis  » comptent sans le savoir ( ou en le sachant !!! ) un bon nombre  » d’appuis  » ( conscients ou non ) parmi les vôtres !
      Moi je suis un égaré chaque fois que je pêche , mais vous ( et les sédécacs ) c’est pire car vous avez la responsabilité des âmes , en plus de vous égarer vous égarez les autres chaque fois que vous n’êtes pas dans la vérité !!!
      je cherche la vérité , et je crois que Jésus est la vérité , mais je vois qu’il est entouré aujourd’hui encore de beaucoup judas .
      Je ne suis pas tendre mais avec vous, pardonnez-moi , comprenne  » Kippour -ah!  »
      merci de ne pas me censurer et de ne pas modifier mon post

  18. pèlerine permalink
    4 mars 2011 12:41

    Shalom
    Vous êtes insatiable!!! vous enquiquinez tout le monde et essayez de mettre le bazar partout et vous craignez en permanence la censure! vous vous croyez si important? Les prêtres de la FSSPX ne sont pas sédévacantistes sinon ils ne seraient plus à la frat, point.! avec vos âneries vous croyez tromper tout le monde, nous reconnaissons le pape mais nous refusons les erreurs qu’il peut commettre, c’est tout et facile à comprendre, il me semble. Nous vous avons dit et répété que seul Dieu peut juger et excommunier un pape, que le pape une fois élu EST, .La discussion devrait normalement est close!!!

    • shalom permalink
      4 mars 2011 21:07

      je dis juste qu’il y a des prêtres sédévacantistes à la fraternité , c’est tout . Ensuite vous croyez ou vous ne croyez pas c’est pas mon affaire voilà !

  19. Organiste39 permalink
    5 mars 2011 11:30

    En fait je ne pense pas qu’il y aie des prêtres sédév.chez nous, en tout cas je n’en ai jamais connu; il y a différentes sensibilités peut-être, mais nous gardons la juste voix : celle du milieu; les sedev. nous traitent de modernistes, et les modernistes de désobéissants, en fait nous respectons le pape et pas ses erreurs. Shalom, allez sur la Porte Latine, la ligne de la FSSPX est toujours le même : non aux 2 erreurs du modernisme et du sédévacantisme!!!!!

  20. Organiste39 permalink
    5 mars 2011 15:11

    Shalom, le Seul que nous servons à la Fraternité, envers et contre tout et malgré toutes les critiques de toutes part (dont les vôtres), c’est le Christ et Sa Sainte Eglise! Ne vous en déplaise…
    Et les rumeurs de sédévacantistes chez nous, c’est commes les rumeurs que le site Virgo-Maria bave en permanence sur notre soi-disant allégeance aux modernistes… Nul!!!

  21. Vehementer permalink
    5 mars 2011 15:15

    Bien de votre avis Organiste.

    La force de la FSSPX est de se garder depuis toujours des deux pièges mortels tendus à l’Eglise dans la période de crise qu’elle traverse : d’un côté le schisme sédévacantiste, de l’autre la conciliation avec l’erreur moderniste professée lors de Vatican II.

    Une analyse de nos amis me semble judicieuse :  » l’attitude consistant à proclamer la vacance du Saint-Siège à grands renforts d’expressions blessantes pour l’œuvre fondée par Mgr Lefebvre et les évêques qui en sont à la tête aujourd’hui, fait de ceux qui s’en rendent responsables des alliés objectifs et directs des progressistes, des modernistes, des hérétiques et des gauchistes, c’est-à-dire, pour être clair, des pires ennemis les plus acharnés et furieux de la Papauté et de la catholicité romaine. »

    https://lebloglaquestion.wordpress.com/2010/12/01/le-vrai-courage-contre-les-forces-l%e2%80%99enfer/

    Il y a donc bizarrement une alliance objective entre les sédévacantistes et les progressistes conciliaires dans leur combat contre Mgr Lefebvre et la FSSPX, car ils sentent bien que là, et là uniquement, se trouve la seule alternative sérieuse et l’unique solution pour redresser l’Eglise, ce que ni les uns ni les autres, pour des raisons différentes (les modernistes veulent en finir définitivement avec l’Eglise d’avant Vatican II, les sédévacantistes tiennent pour une vérité certaine l’éclipse de la visibilité de l’Eglise car nous sommes pour eux à la fin des temps) ne souhaitent.

    • 5 mars 2011 17:55

      Puissiez-vous comprendre et admettre ce que le Père Maurice Avril a enfin saisi!

      Je vais vous citer un seul extrait de http://www.a-c-r-f.com/documents/RP-Avril_chronique-216-Crise-Eglise.pdf par couper-coller:

      «Alors , la quest ion du Pape ? Ce probl ème, comm e les deux
      précé dents , est mal posé. Nous l’avo ns vu, la Mess e nouv elle n’est
      pas la Saint e Mess e. La foi nouv elle n’est pas la foi catho lique . La
      raiso n ? la nouv elle Eglis e, l’Egl ise conc iliair e, n’est pas l’Egl ise.
      Jugée avec la foi, elle est hérét ique et schis matiq ue. Et le pape , lui,
      est le pape de l’Egl ise conc iliair e, cela ne nous conc erne pas le
      moin s du mond e, nous n’avo ns nulle ment à nous en occu per, nous
      somm es tenus à ne pas nous en occu per.»

    • 5 mars 2011 18:00

      Ce que je vois en attente de modération n’est pas tellement le couper-coller espéré! Un copier-coller normal aurait été aussi (ou aussi peu…) esthétique que mon couper-coller un peu… Mais peut-être ce couper-coller un peu… spécial sera-t-il lu!

    • Sulpice permalink
      5 mars 2011 18:10

      Parfait Vehementer !

      Dans ses voeux l’abbé de Cacqueray vient de rappeler que l’assistance aux messes célébrées selon l’ancien Ordo, mais dans lesquelles on passe sous silence les erreurs de Vatican II, est fortement déconseillée :

      « Pour être complet sur ce sujet, il nous faut encore citer ces autres messes de saint Pie V célébrées à la faveur des indults successifs, puis finalement du motu proprio. Il est vrai que nous vous en déconseillons la fréquentation. Placés sous la dépendance et sous la surveillance des évêques, les prêtres qui la disent, en supposant même qu’ils aient conscience de la gravité des erreurs propagées dans l’Eglise depuis quarante ans, ne se hasardent pas à s’y opposer fermement. Ils expriment le plus souvent leur choix de célébrer la messe de saint Pie V au motif décevant qu’elle s’accorde mieux à leur sensibilité ou à celle de plusieurs de leurs fidèles.
      Certes, nous voulons encourager ces prêtres dans leur itinéraire. Mais, même pour les y aider, nous ne voulons pas que vous vous placiez dans des circonstances dangereuses où, allant assister à ces messes, vous risqueriez, vous-mêmes ou vos enfants, cette corrosion parfois insidieuse qui provient des imprécisions dans l’expression de la Foi, des libertés persistantes que l’on s’autorise dans la liturgie et surtout de silences et de complicités en présence des racines du mal qui existe à l’intérieur de l’Eglise. Nous savons avec quelle facilité s’opèrent les glissements doctrinaux et comment s’introduisent insensiblement les doutes et les remises en cause ».

      Abbé de Cacqueray, 29 décembre 2010, vœux de nouvel an.

  22. pèlerine permalink
    5 mars 2011 20:36

    Et qui plus est, un certain nombre de prêtres, italiens surtout, sont devenus proches de la Fraternité, en apprenant à dire une bonne messe, ce qu’ils ignoraient car les séminaires n’acceptent pas la messe tridentine et les séminaristes sortent de là complètement ignorants du minimum demandé à un prêtre, justement un prêtre (porte latine) disait qu’ils étaient des victimes du concile.

    • hannibalgenga permalink
      5 mars 2011 22:41

      En effet, le niveau des prêtre actuels qui sortent des séminaires modernes est terrifiant. Ils ne savent strictement plus rien, aucune formation théologique ou liturgique, le néant.

      On passe plus de temps à leur apprendre la sociologie ou la gestion des biens immobiliers que d’en faire des ministres du culte divin. Lamentable !

    • 5 mars 2011 23:46

      Les gens qui sortent des seminaires Vatican II ne sont pas prêtres au sens catholique. Ils sont condamnés à rester avec leur «Bugnini Hard» et leur «Bugnini Soft». Ils sont condamnés à simuler la messe dite de saint Pie V. Pour satisfaire un certain besoin de sentimentalité, c’est suffisant. Car la religion vaticandeuse n’est qu’une religion de fausse consolation.

  23. shalom permalink
    5 mars 2011 23:17

    hannibalgenga

    Ils en savent suffisamment pour mener à l’abattoir le troupeau d’ahuris sentimentaux cathos modernos avec tout le reste de la clique noachide mondiale.

  24. pèlerine permalink
    6 mars 2011 07:52

    Un prêtre italien, nouveau venu à la Fraternité dit que si, chez le postulant, on décèle une foi traditionaliste, on le renvoie sous prétexte qu’il n’a pas la vocation!

  25. Vehementer permalink
    6 mars 2011 18:56

    Les prêtres modernes ont subi de plein fouet la révolution du concile.

    Paul VI a fait le Décret « Optatam totius » sur la formation des prêtres, (28 oct.1965) ou il donne des directives sur la réorganisation des séminaires et la formation pastorale.

    Jean Paul II, a fait une exhortation apostolique pour former les prêtres « Je vous donnerai des pasteurs » (Pastores dabo vobis) (25 mars 1992) concernant l’éducation des candidats au sacerdoce.

    Elle a été publiée à la suite du Synode des Évêques tenu à Rome en 1990.

    Pour devenir prêtre, les séminaristes doivent recevoir une éducation humaine, spirituelle, intellectuelle et pastorale…

    La formation pastorale se réalise par des insertions dans une paroisse ou une aumônerie ou le séminariste exerce une responsabilité avec une équipe de prêtres et des laïcs.

    Par suite de la diminution du nombre des séminaristes, les séminaires diocésains se sont presque tous regroupés. Il ne plus actuellement en France qu’environ 20 séminaires en tout et pour tou.

    Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

    En 1966, il y avait 4536 séminaristes dont 902 entrées en 1ère année

    En 1980, il y avait 1161 séminaristes dont 258 entrées en 1ère année

    En 2002, il y avait 831 séminaristes dont 116 entrées en 1ère année

  26. Pie permalink
    6 mars 2011 19:10

  27. pèlerine permalink
    9 mars 2011 12:33

    La fraternité St Pierre ne représente plus rien, puisqu’ils dépendent de l’ evèque du coin, ils ne peuvent plus critiquer les erreurs, comme Assise, par exemple, donc pour Rome ce n’est qu’une communauté qui dit la messe en latin, sans problèmes!!!Ils ne peuvent que suivre bêtement, et c’est toutI lls ne feront certainement pas revenir à une plus grande foi l’église de Rome puisqu’ils n’ont aucune importance. C’est pour celà que c’est à eux que les évèques font la faveur d’une église, par-ci par-là!

    • Périclès permalink
      9 mars 2011 19:55

      La Fraternité Saint pie X est aussi gouvernée par des sous-marins affiliés aux Loges, qui vous tiennent un double langage, pèlerine ne vous voilez pas la face.

    • glaive du Christ permalink
      3 décembre 2011 12:42

      @périclès
      alors quelles solutions ?Les chapelles sédévacantistes ?

  28. Pélikan permalink
    10 mars 2011 21:53

    Sous le titre « Quand Ratzinger s’interrogeait sur le célibat des prêtres », Le Figaro du 29-30 janvier 2011 révèle que dans les années 1970, Joseph Ratzinger a signé une pétition en faveur de l’ouverture d’un débat sur cette question.

    « À l’époque, celui qui allait devenir le gardien du dogme de l’Église catholique avant d’être élu pape n’était qu’un simple théologien allemand. Dans les années 1970, Joseph Ratzinger, le futur pape Benoît XVI, ne dissimulait pas ses doutes quant à l’obligation de célibat pesant sur les prêtres catholiques. C’est ce que rapportait, hier, le quotidien allemand Süddeutschen Zeitung, qui a exhumé des archives de l’épiscopat allemand une pétition signée par Joseph Ratzinger. Ces révélations interviennent alors que le débat sur la pertinence du célibat agite la communauté catholique allemande jusque dans les rangs de la cdu, le parti de la chancelière.

    « Adressé aux évêques d’Allemagne, le mémorandum daté du 9 février 1970 entendait attirer l’attention de l’épiscopat sur une “ situation alarmante au sein de l’Église ”. “ Notre réflexion est centrée sur la nécessité d’examiner la question du célibat sous un jour critique pour l’Église latine en Allemagne et dans le monde ”, expliquait le groupe de neuf théologiens allemands, dont faisait partie Ratzinger. Mettant notamment en avant le manque criant de vocations et la difficulté pour l’Église de se doter de jeunes prêtres, les pétitionnaires leur demandaient d’étudier si une telle pratique était réellement nécessaire. »

    Ratzinger moderniste !

  29. 21 janvier 2013 12:27

    Sermon de Mgr Fellay le 6 janvier 2013 à St-Nicolas

    « On ne comprend pas pourquoi nous sommes CONTRE la liberté religieuse… »

    Pour écouter le sermon cliquez sur le lien :

    http://www.laportelatine.org/mediatheque/audiotheque/audiotheque2013.php

Trackbacks

  1. Le venin du modernisme ! | Anti-imperialisme.com
  2. Le modernisme
  3. L’Eglise Catholique est l’Eglise du Christ « La Question : Actualité Religieuse
  4. Intronisation du pape François pour sauver Vatican II ! | La Question : Actualité Religieuse
  5. AMOR DE LA VERDAD
  6. FE Y CARIDAD
  7. OBJETIVO: SALVAR EL CONCILIO | AMOR DE LA VERDAD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :